85. Principes pour offrir des dons et faire l’aumône

(1) L’Église interdit absolument à quiconque de solliciter des dons pour quelque raison que ce soit. Quiconque le fait a des motivations cachées et doit être exposé et dénoncé.

(2) Il est interdit aux nouveaux croyants qui ne comprennent pas la vérité de faire des dons. Seuls peuvent le faire ceux qui ont une foi sincère en Dieu.

(3) Quand les élus de Dieu font des dons ou font l’aumône, ils doivent répéter une prière jusqu’à ce qu’ils soient prêts et qu’ils aient hâte et soient capables de faire des dons ou de faire l’aumône sans le moindre regret et sans rien attendre en retour. De tels dons seulement, Dieu Se souviendra.

(4) Les aumônes doivent être ciblées de façon précise. Il est plus conforme à la volonté de Dieu de donner principalement aux frères et sœurs qui se dépensent pour Lui depuis longtemps et souffrent de difficultés financières.

(5) L’argent et les biens destinés à Dieu doivent être donnés à l’Église, afin qu’ils soient en lieu sûr. Pour les sécuriser, on peut aussi les garder soi-même, ou bien les transmettre à quelqu’un qui aime Dieu sincèrement.

Versets bibliques pour référence :

« Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus ; autrement, vous n’aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. Lors donc que tu fais l’aumône, ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d’être glorifiés par les hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite, afin que ton aumône se fasse en secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Matthieu 6:1-4).

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Les principes d’offrande et d’aumône des élus de Dieu

Le salut de l’humanité par Dieu ne se fait pas seulement par l’expression de paroles. Il implique aussi une somme importante de travail, et en particulier : la transmission de l’évangile, l’abreuvage des Églises, les projets audiovisuels, les projets artistiques et une diversité de supports vidéos et textuels. Ce travail exige une quantité significative de ressources humaines, financières et matérielles ; ainsi, tous les élus de Dieu doivent donner d’eux-mêmes, se dépenser pour Dieu et accomplir les devoirs et les obligations des créatures de Dieu pour le bien du travail de transmission de l’évangile. Alors seulement seront-ils selon le cœur de Dieu. Tout ce dont l’homme a la jouissance est accordé par Dieu, donc les élus de Dieu doivent consacrer une partie de tout l’argent qu’ils gagnent à la transmission de l’évangile de Dieu. Cela est ordonné par le ciel et accepté par la terre, et c’est une obligation impérieuse. Si les gens n’ont effectué aucun don au cours de leurs nombreuses années de croyance en Dieu, cela démontre qu’ils ne possèdent pas la vraie foi et qu’ils ne comprennent pas la vérité, qu’ils n’ont pas de conscience ni de bon sens et qu’ils sont inaptes à vivre devant Dieu. Par conséquent, chaque croyant en Dieu doit prendre part à l’œuvre de Dieu. Le mode de contribution de chacun doit être déterminé en fonction de sa propre compréhension. Certains s’engagent à faire don de dix pour cent de tout ce qu’ils gagnent ; d’autres consacrent leur être tout entier à Dieu et se dépensent pour Dieu. Quelle que soit la façon dont ils contribuent, tant qu’ils le font avec joie, ils recevront l’approbation de Dieu. Chaque Église devrait mettre en place une boîte à offrandes, afin que ceux qui croient vraiment en Dieu et ont la vraie foi en Dieu puissent donner librement. La maison de Dieu a déjà statué sur le fait que les nouveaux croyants qui ne comprennent pas la vérité, ainsi que les personnes démunies, n’ont pas besoin d’effectuer d’offrandes. Les offrandes faites par les élus de Dieu sont déterminées en fonction de la foi individuelle ; tant que ces contributions viennent après beaucoup de prières, qu’elles sont effectuées de bonne grâce et que la personne ne demande rien en retour, alors elles sont entièrement selon le cœur de Dieu. L’Église n’accepte pas les offrandes effectuées avec zèle par les nouveaux croyants ou les offrandes qui sont susceptibles d’entraîner des conflits familiaux. L’Église n’autorise personne à solliciter des offrandes pour une raison quelconque. Quiconque essaie de solliciter des offrandes possède des arrière-pensées et doit être percé à jour et signalé. Tous les élus de Dieu doivent comprendre que les offrandes qu’ils effectuent sont adressées à Dieu, et non pas à une quelconque Église ou personne. Faire un don à une Église ou à une personne est très mal. Les élus de Dieu doivent donner en se basant sur la compréhension du sens et des principes du don d’offrandes ; ce n’est que s’ils agissent ainsi que Dieu Se souviendra d’eux et les bénira.

Au cours de l’ère de la Grâce, le Seigneur Jésus a dit : « Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites » (Matthieu 25:40). L’aumône effectuée avec amour pour aider les frères et sœurs qui, avec sincérité, font des sacrifices et se dépensent pour Dieu, et qui rencontrent des difficultés financières dans leur vie, est une bonne action, et agir ainsi s’accorde parfaitement avec les paroles de Dieu. Toutefois, certains ne font qu’acheter des objets onéreux pour les dirigeants. De tels cadeaux ne constituent pas une aumône effectuée par amour ; ils ne sont rien d’autre qu’une philosophie de vie servile, qui est entachée de motivations et d’ambitions personnelles, et Dieu ne S’en souviendra pas. L’aumône doit être régie par des principes et orientée vers les bons destinataires. L’aumône ne doit pas être faite aux méchants, aux faux dirigeants ou aux antéchrists, car faire cela encouragerait le mal et serait de la malfaisance pure et simple. Faire véritablement l’aumône par amour signifie donner à ceux qui se dépensent sincèrement pour Dieu, qui sont capables de pourvoir aux besoins des élus de Dieu, de les abreuver et de les soutenir, et qui apportent la plus grande contribution au travail de l’Église et à la croissance de la vie des élus. Faire l’aumône à de telles personnes, qui sont aimées et bénies de Dieu, est entièrement selon le cœur de Dieu. Faire l’aumône ou offrir des cadeaux dans le but d’obtenir les faveurs de quelqu’un et d’atteindre ses propres objectifs est complètement à l’opposé de la vérité. Les dirigeants et les ouvriers ont l’obligation encore plus grande de prendre en considération le travail de la maison de Dieu, d’accomplir leur devoir convenablement, d’accepter le regard de Dieu et de ne pas convoiter les bénédictions du statut. C’est la responsabilité de tous les élus de Dieu de les superviser dans ce domaine.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Lorsque le peuple élu de Dieu donne de l’argent ou des biens matériels à l’Église, il doit le faire suivant les principes. Premièrement, seuls ceux qui comprennent certaines vérités après un ou deux ans de foi peuvent faire des offrandes. Deuxièmement, cela doit être fait avec sincérité, et après avoir prié plusieurs fois ; il ne peut y avoir une quelconque marque de réticence. Si la somme d’argent donnée est très importante, il convient de rédiger une lettre de garantie, qui précise la provenance de l’argent et s’il existe d’éventuels dangers ou risques cachés, et que le don est effectué de plein gré et sans regret. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’Église peut l’accepter. L’Église ne peut accepter les dons des nouveaux croyants qui ne comprennent pas la vérité et qui sont faiblement enthousiastes. Dans le passé, certains ouvriers et dirigeants ont appelé les élus de Dieu à faire des dons, ce qui est encore plus éloigné de la volonté de Dieu. Il y a trop de choses de ce genre dans le monde religieux. Dans la maison de Dieu, aucun dirigeant ou ouvrier n’est autorisé à demander aux gens de faire un devoir ou de faire des dons. Si un faux dirigeant de ce genre se présente, les élus de Dieu doivent le dénoncer et le signaler. De plus, toutes les offrandes que les élus de Dieu donnent à Dieu Lui appartiennent ; elles n’appartiennent à personne ni à aucune Église. L’Église n’est pas une organisation caritative, elle ne peut donc pas utiliser les offrandes comme aumônes pour les pauvres. Les offrandes de Dieu sont principalement utilisées pour répandre l’évangile et pour les dépenses courantes essentielles de ceux qui font leur devoir à temps plein. Si quelqu’un viole les principes en détournant pour son propre compte les offrandes de Dieu, cette personne est un Judas coupable du vol des offrandes et doit être traitée sévèrement. Dans les cas graves, elle doit être éliminée ou expulsée. Quiconque perd des offrandes ou les utilise de manière inappropriée, causant des dommages à la maison de Dieu, doit fournir un dédommagement équivalent.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 84. Principes pour préparer les bonnes actions

Suivant: 86. Principes pour le traitement des dons à Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

187 Je veux rendre à Dieu Son amour

ⅠPendant des années, j’ai dérivé à travers le monde, ma corruption s’aggravant. Grâce aux vérités prononcées par Dieu qui m’ont sauvé, je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp