35. Principes de possession de la vraie foi

(1) La vraie foi vient du fait de vivre et de comprendre les paroles de Dieu, et elle repose sur la compréhension de la vérité et la connaissance de l’œuvre de Dieu.

(2) Il est nécessaire d’être assidu quand vous lisez les paroles de Dieu. Il est également nécessaire d’accepter Son jugement et Son châtiment, de vous y soumettre, d’accepter d’être émondé et traité par Lui et de parvenir à connaître Son tempérament juste.

(3) Il est nécessaire d’accomplir le devoir qui vous a été assigné, de parvenir à accepter la vérité, à la pratiquer et à devenir une personne honnête, ainsi que d’en venir à vous soumettre à tous les arrangements de Dieu.

(4) Dans tous les domaines, priez et cherchez la vérité, communiez sincèrement avec Dieu et parvenez à comprendre la vérité, en constatant Ses actes et en voyant que Sa parole accomplit tout.

Paroles de Dieu concernées :

Quand Moïse a frappé le rocher et qu’a jailli l’eau donnée par l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand David a joué de la lyre avec son cœur rempli de joie pour Me louer, Moi, l’Éternel, ce fut grâce à sa foi. Quand Job a perdu son bétail qui couvrait les montagnes et une quantité de richesses incalculables, et quand son corps s’est couvert d’un ulcère malin, ce fut grâce à sa foi. Quand il pouvait entendre Ma voix et voir Ma gloire, Moi, l’Éternel, c’était grâce à sa foi. Que Pierre puisse suivre Jésus-Christ, c’était dû à sa foi. Qu’il puisse être cloué sur la croix pour Moi et donner un témoignage glorieux, c’était aussi dû à sa foi. Quand Jean a vu l’image glorieuse du Fils de l’homme, ce fut grâce à sa foi. Quand il a vu la vision des derniers jours, ce fut d’autant plus grâce à sa foi. La raison pour laquelle les soi-disant multitudes des nations païennes ont obtenu Ma révélation et sont parvenues à savoir que Je suis revenu dans la chair pour faire Mon œuvre parmi les hommes, c’est aussi grâce à leur foi. Tous ceux qui sont frappés par Ma parole sévère et en sont néanmoins réconfortés et sont sauvés, n’est-ce pas grâce à leur foi ? Les gens ont tellement reçu grâce à leur foi, mais ce n’est pas toujours une bénédiction. Ils ne reçoivent peut-être pas le genre de bonheur et de joie que David a ressentis, ou ne sont pas approvisionnés en eau par l’Éternel comme ce qui est arrivé à Moïse. Par exemple, Job a été béni par l’Éternel grâce à sa foi, mais il a aussi enduré le désastre. Que tu sois béni ou endures un désastre, il s’agit de deux événements bénis. Sans la foi, tu ne serais pas capable de recevoir cette œuvre de la conquête, encore moins de voir les actes de l’Éternel affichés devant tes yeux aujourd’hui. Tu ne serais pas capable de voir et tu serais encore moins capable de recevoir. Ces fléaux, ces calamités et tous les jugements, s’ils ne t’advenaient pas, serais-tu capable de voir les actes de l’Éternel aujourd’hui ? Aujourd’hui, c’est la foi qui te permet d’être conquis et c’est d’être conquis qui te permet de croire en tout acte de l’Éternel. Ce n’est que grâce à la foi que tu es ainsi châtié et jugé. Par ce châtiment et ce jugement, tu es conquis et rendu parfait. Sans le genre de châtiment et de jugement que tu reçois aujourd’hui, ta foi serait vaine, parce que tu ne connaîtrais pas Dieu ; peu importe la profondeur de ta foi en Lui, ta foi resterait seulement une expression vide sans fondement dans la réalité. C’est seulement après que tu as été l’objet de cette œuvre de conquête, une œuvre qui te rend complètement obéissant, que ta foi devient vraie et fiable, et que ton cœur se tourne vers Dieu. Même si tu subis un grand jugement et une grande malédiction à cause de ce mot « foi », tu as néanmoins la vraie foi et tu reçois ce qui est le plus vrai, le plus réel et le plus précieux. En effet, ce n’est que durant le jugement que tu vois la destination finale des créations de Dieu ; c’est dans ce jugement que tu vois que le Créateur doit être aimé ; c’est dans cette œuvre de la conquête que tu vois le bras de Dieu ; c’est dans cette conquête que tu comprends pleinement la vie humaine ; c’est dans cette conquête que tu acquiers la voie droite de la vie humaine et que tu parviens à comprendre le vrai sens de « l’homme » ; c’est seulement dans cette conquête que tu vois le tempérament juste du Tout-Puissant et Son beau visage glorieux ; c’est dans cette œuvre de conquête que tu apprends l’origine de l’homme et que tu comprends « l’histoire immortelle » de toute l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu comprends les ancêtres de l’humanité et l’origine de la corruption de l’humanité ; c’est dans cette conquête que tu reçois la joie et le réconfort, ainsi que le châtiment, la discipline et les paroles de réprimande continuels du Créateur envers l’humanité qu’Il a créée ; dans cette œuvre de conquête, tu reçois des bénédictions, ainsi que les calamités que l’homme mérite… Tout cela n’est-il pas dû à ce peu de foi que tu as ? Après que tu as acquis ces choses, ta foi n’a-t-elle pas grandi ? N’as-tu pas gagné beaucoup ?

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

À cette étape de l’œuvre, nous avons besoin d’une très grande foi et d’un très grand amour. Nous pouvons trébucher à la moindre négligence, car cette étape de l’œuvre est différente de toutes les précédentes : ce que Dieu parfait, c’est la foi de l’humanité, qui est aussi bien invisible qu’intangible. Ce que Dieu fait, c’est de convertir les paroles en foi, en amour et en vie. Les gens doivent atteindre un point où ils ont enduré des centaines d’épurements et possèdent une foi supérieure à celle de Job. Ils doivent supporter des souffrances incroyables et toutes sortes de tortures sans jamais s’éloigner de Dieu. Quand ils sont obéissants jusqu’à la mort et ont une grande foi en Dieu, alors cette étape de l’œuvre de Dieu est complète.

Extrait de « Le chemin… (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Durant les épreuves, il est normal que les gens soient faibles, qu’ils aient de la négativité en eux, ou qu’ils manquent de clarté au sujet de la volonté de Dieu ou de leur voie de pratique. Mais dans tous les cas, tu dois, tout comme Job, avoir foi en l’œuvre de Dieu et ne pas nier Dieu. Bien que Job fût faible et qu’il maudît le jour de sa naissance, il ne nia pas que toutes les choses dans la vie humaine ont été accordées par l’Éternel et que l’Éternel est aussi Celui qui les reprend toutes. Peu importe la façon dont il a été testé, il a maintenu cette croyance. Dans ton expérience, peu importe l’épurement que tu subis à travers les paroles de Dieu, ce que Dieu exige de l’humanité, en un mot, c’est sa foi en Lui et son amour pour Lui. Ce qu’Il perfectionne en œuvrant de cette manière, c’est la foi des hommes, leur amour et leurs aspirations. Dieu accomplit l’œuvre de perfection des hommes, et ils ne peuvent pas le voir, ne peuvent pas le sentir : dans ces circonstances, ta foi est requise. La foi des hommes est requise quand quelque chose ne peut pas être vu à l’œil nu, et ta foi est requise quand tu ne peux pas renoncer à tes propres notions. Lorsque l’œuvre de Dieu n’est pas claire pour toi, ce qui est requis, c’est que tu aies la foi et que tu adoptes une position ferme et que tu portes témoignage. Quand Job atteignit ce point, Dieu lui apparut et lui parla. Autrement dit, ce n’est que par ta foi que tu pourras voir Dieu et, quand tu auras la foi, Dieu te rendra parfait. Sans la foi, Il ne peut pas faire cela. Dieu t’accordera tout ce que tu espères gagner. Si tu n’as pas la foi, alors tu ne peux pas être rendu parfait et tu seras incapable de voir les actions de Dieu, et encore moins de voir Son omnipotence. Lorsque tu seras convaincu que tu verras Ses actions dans ton expérience concrète, alors Dieu t’apparaîtra, et Il t’éclairera et te guidera de l’intérieur. Sans cette foi, Dieu sera dans l’incapacité de faire cela. Si tu as perdu l’espérance en Dieu, comment pourras-tu faire l’expérience de Son œuvre ? Par conséquent, ce n’est que lorsque tu as la foi et que tu ne nourris pas de doutes envers Dieu, ce n’est que lorsque tu auras la vraie foi en Lui, peu importe ce qu’Il fait, cela t’éclairera et t’illuminera dans tes expériences, et alors seulement pourras-tu voir Ses actions. Toutes ces choses sont acquises par la foi. La foi ne peut venir que par l’épurement, et en l’absence d’épurement, la foi ne peut pas émerger. À quoi fait référence le mot « foi » ? La foi est la croyance authentique et le cœur sincère que les humains devraient avoir quand ils ne peuvent pas voir ou toucher quelque chose, quand l’œuvre de Dieu n’est pas conforme aux notions humaines, quand elle est hors de la portée des hommes. Telle est la foi dont Je parle. Les gens ont besoin de la foi en temps de difficultés et d’épurement, et l’épurement vient avec la foi. La foi et l’épurement ne peuvent être dissociés. Peu importe comment Dieu œuvre, et peu importe ton environnement, tu es capable de poursuivre la vie et de chercher la vérité et la connaissance de l’œuvre de Dieu, tu as une compréhension de Ses actions et tu es capable d’agir selon la vérité. Agir ainsi, c’est cela avoir une foi authentique, et agir ainsi montre que tu n’as pas perdu ta foi en Dieu. Tu ne peux avoir la vraie foi que si tu es capable de toujours poursuivre la vérité à travers l’épurement, que tu es capable de vraiment aimer Dieu et que tu n’acquiers aucun doute à Son sujet, si, quoi qu’Il fasse, tu pratiques quand même la vérité pour Le satisfaire et que tu es capable de chercher Sa volonté dans les profondeurs et d’être préoccupé par Sa volonté. Auparavant, quand Dieu a dit que tu régnerais en tant que roi, tu L’as aimé, et quand Il S’est révélé Lui-même ouvertement à toi, tu L’as suivi. Mais maintenant, Dieu est caché, tu ne peux pas Le voir et les problèmes se sont abattus sur toi. À ce moment-là, vas-tu perdre espoir en Dieu ? Donc, en tout temps, tu dois poursuivre la vie et chercher à satisfaire la volonté de Dieu. C’est cela qui est appelé la foi authentique, et c’est le genre d’amour le plus vrai et le plus beau.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans le passé, les gens avaient l’habitude de prendre leurs résolutions devant Dieu et disaient : « Même si personne d’autre n’aime Dieu, je dois L’aimer. » Mais maintenant, tu fais face à l’épurement. Ce n’est pas conforme à tes notions, donc tu perds la foi en Dieu. Est-ce un amour authentique ? Tu as lu l’histoire de Job à de nombreuses reprises. L’as-tu oubliée ? Le véritable amour ne peut prendre forme qu’à partir de la foi. Tu développes le véritable amour de Dieu à travers tes épurements, dans tes expériences courantes, tu es préoccupé par la volonté de Dieu au travers de ta foi, et c’est aussi à travers la foi que tu nies ta propre chair et poursuis la vie. Voilà ce que les gens devraient faire. Si tu fais cela, tu pourras alors voir les actions de Dieu, mais si tu manques de foi, alors tu seras incapable de voir les actions de Dieu ou de faire l’expérience de Son œuvre. Si tu veux être utilisé et rendu parfait par Dieu, tu dois alors tout posséder : la volonté de souffrir, la foi, l’endurance, l’obéissance, ainsi que la capacité de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, de saisir Sa volonté, d’être préoccupé par Sa souffrance, et ainsi de suite. Parfaire une personne n’est pas facile, et chaque épurement que tu expérimentes nécessite ta foi et ton amour. Si tu veux être rendu parfait par Dieu, simplement te précipiter sur le chemin ne suffit pas, et simplement te dépenser pour Dieu ne suffit pas non plus. Tu dois posséder beaucoup de choses pour devenir quelqu’un qui est rendu parfait par Dieu. Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer des difficultés personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Job n’avait jamais vu Dieu, mais il était capable de rester fidèle à sa foi, ce que personne d’autre ne savait faire. Pourquoi cela ? Parce que Dieu ne parlait pas à Job ni ne lui apparaissait. S’il n’avait pas vraiment cru, il n’aurait pas pu continuer ni n’aurait pu s’en tenir à la voie de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal. N’est-ce pas vrai ? Que ressens-tu quand tu lis ces paroles de Job ? As-tu l’impression que son intégrité, sa droiture et sa justice devant Dieu sont vraies, et non pas une exagération de Sa part ? Même s’Il le traitait comme les autres, ne lui apparaissait pas et ne lui parlait pas, Job tenait toujours fermement à son intégrité, croyait toujours à Sa souveraineté et, de plus, offrait souvent des holocaustes et priait devant Lui, à cause de sa peur de L’offenser. Dans sa capacité à craindre Dieu sans L’avoir vu, nous percevons à quel point il aimait les choses positives et sa foi était inébranlable et réelle. Il n’a pas nié l’existence de Dieu parce qu’Il lui était caché, ni n’a perdu la foi et L’a abandonné parce qu’il ne L’avait jamais vu. Au lieu de cela, pendant l’œuvre cachée de Dieu consistant à régner sur toutes choses, il avait découvert Son existence et senti Sa souveraineté, ainsi que Sa puissance. Il n’a pas renoncé à sa droiture parce que Dieu était caché, ni n’a abandonné la voie de la crainte de Lui et de l’éloignement du mal parce qu’Il ne lui était jamais apparu. Job n’avait jamais demandé que Dieu lui apparaisse ouvertement pour prouver Son existence, car il avait déjà vu Sa souveraineté parmi toutes choses et croyait avoir acquis les bénédictions et les grâces que les autres n’avaient pas reçues. Bien que Dieu lui soit resté caché, la foi de Job en Dieu n’a jamais été ébranlée. Ainsi, il a récolté ce que nul autre n’avait récolté : l’approbation de Dieu et la bénédiction de Dieu.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu Tout-Puissant, le Chef de toutes choses, exerce Son pouvoir royal depuis Son trône. Il règne sur l’univers et sur toutes choses, et Il est dans l’action de nous guider sur la terre entière. Nous serons près de Lui à tout moment et nous nous présenterons devant Lui en toute tranquillité, sans manquer un seul moment, et avec des leçons que nous pouvons apprendre en permanence. Tout, depuis l’environnement qui nous entoure jusqu’aux personnes, aux événements et aux objets, tout cela existe avec la permission de Son trône. Ne laisse en aucun cas des griefs survenir dans ton cœur, ou Dieu ne t’accordera pas Sa grâce. Quand la maladie frappe, c’est dû à l’amour de Dieu et, à coup sûr, Ses intentions bienveillantes sont derrière cela. Même si ton corps peut endurer quelque souffrance, ne cultive aucune idée de Satan. Loue Dieu au milieu de la maladie et apprécie Dieu au milieu de ta louange. Ne te décourage pas face à la maladie, continue à chercher encore et encore, ne perds jamais espoir, et Dieu t’illuminera de Sa lumière. À quoi ressemblait la foi de Job ? Dieu Tout-Puissant est un médecin tout-puissant ! Demeurer dans la maladie, c’est être malade, mais demeurer dans l’esprit, c’est être bien. Tant qu’il te restera un dernier souffle, Dieu ne te laissera pas mourir.

Nous avons en nous la vie ressuscitée du Christ. Indéniablement, nous manquons de foi en la présence de Dieu : que Dieu nous donne une vraie foi. Vraiment douce est la parole de Dieu ! La parole de Dieu est un médicament puissant ! Elle couvre de honte les démons et Satan ! Comprendre la parole de Dieu nous donne un soutien. Sa parole agit rapidement pour sauver notre cœur ! Elle dissipe toutes choses et apaise tout. La foi est comme un pont à tronc d’arbre unique : ceux qui se cramponnent totalement à la vie auront du mal à la traverser, mais ceux qui sont prêts à se sacrifier pourront traverser d’un pas assuré et sans inquiétude. Si les hommes nourrissent des pensées timides et craintives, c’est parce que Satan les a dupés, craignant que nous traversions le pont de la foi pour entrer en Dieu. Satan essaye par tous les moyens possibles de nous communiquer ses pensées. Nous devons à tout moment prier pour que Dieu nous illumine de Sa lumière, à tout moment compter sur Dieu pour purger le poison de Satan qui est en nous, pratiquer dans notre esprit à tout moment la manière de nous rapprocher de Dieu, et laisser Dieu dominer tout notre être.

Extrait du Chapitre 6 des « Déclarations de Christ au commencement », dans La Parole apparaît dans la chair

Qu’est-ce qui se manifeste chez ceux qui ont une vraie foi en Dieu ? Ils croient en Ses paroles et sont capables de vivre la réalité de Ses paroles dans leur vie. Ils croient en l’existence et en la souveraineté de Dieu et, non seulement ils croient en ces choses-là, mais ils sont aussi capables de respecter cette loi dans leur vie de tous les jours et de constamment chercher la souveraineté et les orchestrations de Dieu, de constamment leur obéir et de constamment les attendre. Ils ne foncent pas tête baissée pour faire les choses à leur façon, ils ne cherchent pas à tout prix à obtenir ce qu’eux veulent et ils ne remettent pas en question l’existence et la souveraineté de Dieu, ou ne se plaignent pas de Dieu et ne Le soumettent pas à de mauvaises interprétations dès que leurs vœux ne sont pas réalisés par Dieu. Quand les vérités ou les paroles de Dieu auxquelles tu crois et que tu reconnais deviennent ta réalité et guident tes pensées, tes idées, ta vie et la direction que prend le chemin de toute ta vie, tu deviens alors capable d’une vraie foi en Dieu. Ce n’est que lorsque tu possèderas une vraie foi née d’une vraie croyance et d’une vraie obéissance que ta foi sera une vraie foi en Dieu ! Voilà comment les gens acquièrent une vraie foi.

Extrait de « Il n’y a qu’en étant vraiment obéissant que l’on peut avoir la vraie foi », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Les gens qui ont l’expérience des paroles de Dieu comprennent à quoi chacune d’elles fait référence, comment Dieu œuvre chez les humains et comment Ses paroles s’accomplissent et se réalisent. Ces gens ont pu, grâce à une expérience concrète, comprendre les détails de ces choses. Ils savent comment Dieu gouverne et dirige l’homme. Ils savent même d’autres détails, comme la manière dont Dieu discipline les gens dans un domaine donné, dont Il leur fournit chaque jour, dans la vraie vie, ce qu’ils doivent comprendre, et comment Il les guide en toutes choses pour qu’ils fassent l’expérience de Ses paroles et accèdent à la compréhension de la vérité et à la connaissance de Dieu. Ils peuvent parler de ces processus détaillés. Ils n’ont pas de doctrine élevée ni de belles paroles, mais tout ce qu’ils disent est réel et en accord avec la vérité. C’est-à-dire que les paroles qu’ils prononcent sont tirées de l’expérience, de la réalité et de leur quotidien, et tout ce qu’ils disent est réel, concret et a un fondement : ce n’est pas basé sur des imaginations creuses. Si tu leur demandes précisément où est Dieu ou qui Il est, même s’ils ne sont pas nécessairement capables de t’en donner une description particulièrement détaillée, ils utiliseront le langage de l’expérience pour te dire pourquoi Dieu est la vérité et pourquoi Il est le chemin. Ils se serviront des faits et de leur propre expérience personnelle pour te dire ce qu’est l’essence de Dieu et où Il est, et ils se serviront de leur expérience concrète pour attester de Ses accomplissements, pour témoigner du fait que Dieu est la vérité, le chemin et la vie, et pour témoigner de la façon dont Il gouverne le destin des hommes et dont Il guide les gens dans leur vie quotidienne, les menant à bon port à travers les difficultés, dans tous les domaines. N’est-ce pas tout à fait authentique ? Ces gens n’ont-ils pas foi en Dieu ? Sur quoi leur foi est-elle fondée ? Ils ont vu de leurs yeux, entendu de leurs oreilles, rencontré en personne et vécu avec leur corps ce que c’est qu’être dirigé par Dieu, ainsi que Son orientation, et même Ses reproches et Sa discipline. Ils ont aussi fait l’expérience de Sa souveraineté et de Son orchestration. Ils ont fait l’expérience de la manière dont Dieu Se sert de Ses paroles pour encourager, exhorter, réconforter et guider les gens quand ils sont affaiblis. Ils ont fait l’expérience de la manière dont Dieu discipline les gens et dont Il les juge et les châtie quand ils se rebellent contre Lui, et ils savent lesquelles de Ses paroles ils ont entendues et desquelles ils ont fait l’expérience. Ils ont aussi vu comment, quand une personne est confrontée à un problème et qu’elle est perdue et désorientée, ne sachant pas quoi faire, elle se présente devant Dieu pour prier et chercher, et quel éclairage, quelle orientation et quel soutien Il lui accorde pour l’amener à la compréhension des principes de pratique dans le domaine concerné. Est-ce que ce ne sont pas là les choses les plus précieuses que les gens ont obtenues en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu ? Avec ces choses, tu auras une foi sincère en Dieu, et avec une foi sincère, tu croiras sincèrement en Lui.

Extrait de l’échange de Dieu

À l’heure actuelle, vous êtes très enthousiastes par rapport à l’accomplissement de votre devoir, mais l’enthousiasme signifie-t-il nécessairement que vous avez la foi ? La vraie foi est-elle l’une de ses composantes ? Comporte-t-elle des états qui sont impulsifs, un élan d’enthousiasme éphémère ? Que craint le plus un cœur empli de foi ? Ce qu’il craint le plus, c’est l’émergence de la réalité ; ce qu’il craint le plus, c’est l’épurement. Alors, quel genre d’épurement peut démontrer qu’une personne possède la vraie foi ? Que devrais-tu posséder qui peut montrer à Dieu ta vraie foi et te permettre de t’appuyer sur cette foi pour vivre devant Dieu, pour Lui obéir et Le suivre ? Que dois-tu posséder pour être capable de te soumettre aux orchestrations de Dieu, de sorte qu’elles ne constituent pas des difficultés pour toi, quoi qu’Il fasse, et quel que soit le genre de difficultés, de tribulations ou d’afflictions que tu rencontres – même celles qui concernent ton destin et tes perspectives d’avenir –, et pour prouver que tu es possédé par la vraie foi ? C’est-à-dire, quand Dieu te teste, quand Il te place dans un environnement, quand Il t’éprouve et t’épure, quand Il te prend des choses, et quand ce qu’Il fait est en contradiction avec tes notions, quelles sont les choses que tu peux vivre et posséder afin de prouver que ta foi est vraie et que tu es possédé par la vraie foi ? Au minimum, tu dois véritablement comprendre que toutes les questions et choses, et la destinée de l’homme, sont contrôlées par la main de Dieu, qu’entre Ses mains reposent toutes Ses orchestrations et tous Ses arrangements, et qu’ils ne relèvent pas de la décision de l’homme, ni de son calcul ou de son plan. Tout d’abord, comprends ces choses. C’est un aspect de la manifestation de la vraie foi chez une personne. Quelles autres choses et vérités dois-tu posséder pour prouver que tu as la vraie foi ? (Avoir vu la main de Dieu tout en subissant épreuves et épurement ; avoir vu que tout ce que Dieu fait est bon et a pour vocation de nous changer et de nous purifier. Tout cela, c’est le salut.) C’est une partie. En ce qui concerne les gens, tout ce que Dieu fait vise à les purifier et à les sauver, comporte la vérité et leur est bénéfique. Alors, as-tu fait l’expérience de ces choses ? À l’heure actuelle, en as-tu une simple connaissance, ou as-tu déjà fait l’expérience d’une partie de ces choses ? L’étendue de ton expérience correspond à l’étendue de la foi que tu possèdes. La quantité de jugement, de châtiment, d’épreuves et d’épurement dont tu as fait l’expérience engendre en toi la quantité de foi correspondante. La foi vient de l’expérience. Elle est atteinte par la compréhension de la vérité, et elle vient de la connaissance de Dieu ; elle ne vient pas par l’étude de la théologie. Si ce qui sort de ta bouche est ce que tu as entendu des autres, cela n’est pas nécessairement ta véritable expérience ou ta vraie foi. Tu dois faire l’expérience de ces choses personnellement ; tu dois, toi-même, les obtenir, en vérifiant que « C’est fait par Dieu. Telle est la souveraineté de Dieu, et tels sont les orchestrations et les arrangements de Dieu. » Seul cela est ta vraie stature et la source de ta vraie foi. Si tes expériences n’ont pas atteint ce niveau – si tu te contentes seulement d’écouter les autres, et si tu penses que leurs paroles sont justes et sont la vérité, et si tu acceptes tout ce que tu entends, l’acceptant simplement sans pourtant l’avoir vu, ni l’avoir vécu –, alors ce n’est pas ta vraie foi. Il peut bien s’agir de la vraie foi des autres, mais pas de la tienne. À quel stade en es-tu à présent ? Tu es capable de prêcher, et tu es capable d’utiliser ces paroles et de corriger les doctrines pour soutenir et aider les autres, et subvenir à leurs besoins, mais, alors que tu as subvenu à leurs besoins, t’es-tu jamais demandé si ces choses peuvent subvenir à tes besoins ? Quand, un jour, tu feras face au même genre de difficultés – les mêmes épreuves auxquelles Job a fait face, par exemple –, seras-tu capable de choisir le chemin de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal, comme Job l’a fait ? (Nous ne le serions pas.) À l’heure actuelle, tu es incapable de cela, et c’est un problème. Croire simplement en Dieu sans faire l’expérience de Son œuvre ne suffit pas ; cela ne permet pas de faire émerger la vraie foi.

Extrait de « Ce que l’on doit posséder pour parvenir à la vraie foi », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Si les gens n’ont aucune confiance, il ne leur est pas facile de continuer sur ce chemin. Tout le monde peut maintenant voir que l’œuvre de Dieu n’est pas du tout conforme aux notions des gens. Dieu a tellement œuvré et a prononcé tellement de paroles qui ne sont pas conformes aux notions humaines. Alors, les gens doivent avoir la confiance et la volonté de défendre ce qu’ils ont déjà vu et ce qu’ils ont acquis de leurs expériences. Peu importe ce que Dieu fait chez les gens, ils doivent préserver ce qu’ils possèdent eux-mêmes, être sincères devant Dieu et continuer à Lui être dévoués jusqu’à la fin. C’est le devoir de l’humanité. Les gens doivent respecter ce qu’ils devraient faire. La croyance en Dieu exige qu’on Lui obéisse et que l’on fasse l’expérience de Son œuvre. Dieu a tellement œuvré : on pourrait dire que, pour les gens, tout concerne la perfection, l’épurement et, plus encore, le châtiment. Il n’y a pas eu une seule étape de l’œuvre de Dieu qui ait été conforme aux notions humaines ; les gens ont apprécié les paroles sévères de Dieu. Quand Dieu vient, les gens doivent apprécier Sa majesté et Sa colère. Cependant, peu importe la sévérité de Ses paroles, Il vient sauver et perfectionner l’humanité. En tant que créatures, les gens doivent remplir les devoirs qui leur incombent et témoigner de Dieu au milieu de l’épurement. Dans chaque épreuve, ils doivent rendre le témoignage qui convient et le faire d’une manière retentissante par égard pour Dieu. Quelqu’un qui le fait est un vainqueur. Peu importe comment Dieu t’épure, tu demeures plein de confiance et ne perds jamais confiance en Lui. Tu fais ce que l’homme est censé faire. C’est ce que Dieu exige de l’homme, et le cœur de l’homme doit être disposé à retourner entièrement à Lui et à se tourner vers Lui à chaque instant qui passe. C’est un vainqueur. Ceux à qui Dieu Se réfère en tant que « vainqueurs » sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et lorsque Satan les assiège, c’est-à-dire lorsqu’ils se retrouvent au milieu des forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de garder un cœur pur devant Dieu et de maintenir ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un « vainqueur ».

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 34. Principes d’émancipation de l’influence de Satan

Suivant: 36. Principes concernant le fait de suivre Christ

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre