9. Principes de la pratique des dévotions quotidiennes

(1) Vous devez faire vos dévotions quand votre tempérament corrompu se trouve révélé. Vous devez vous livrer à une introspection, vous connaître vous-même en vous appuyant sur les paroles de Dieu et remédier à l’expression de votre tempérament corrompu.

(2) L’introspection pieuse nécessite que vous acceptiez d’être examiné par Dieu. C’est seulement de cette façon que vous pouvez ouvrir grand votre cœur à Dieu, obtenant ainsi l’éclairage du Saint-Esprit et prenant connaissance de vos propres déviances.

(3) Il est nécessaire de vous demander si, à la lumière des paroles de Dieu, le chemin que vous empruntez est le bon et si vous accomplissez votre devoir de manière satisfaisante, ainsi que de réfléchir au nombre de motivations et d’objectifs qui altèrent cet accomplissement.

(4) Vous devez également examiner et analyser vos erreurs et transgressions dans l’accomplissement de votre devoir, ainsi que vos progrès et vos gains. Seule une telle pratique permet de progresser dans la vie.

Paroles de Dieu concernées :

La foi en Dieu nécessite une vie spirituelle normale, ce qui constitue le fondement de l’expérience des paroles de Dieu et de l’entrée dans la réalité. Est-ce que toute votre pratique actuelle – prier, vous approcher de Dieu, chanter des hymnes, louer, méditer – et votre réflexion sur les paroles de Dieu sont équivalentes à une « vie spirituelle normale » ? Aucun d’entre vous ne semble le savoir. Une vie spirituelle normale ne se limite pas à des pratiques telles que prier, chanter des hymnes, participer à la vie de l’Église et manger et boire les paroles de Dieu. Elle consiste plutôt à vivre une vie spirituelle nouvelle et dynamique. Ce qui importe, ce n’est pas votre manière de pratiquer, mais le fruit que porte votre pratique. La plupart des gens croient qu’une vie spirituelle normale implique nécessairement qu’il faut prier, chanter des hymnes, manger et boire les paroles de Dieu ou méditer Ses paroles, peu importe que ces pratiques, effectivement, aient un effet ou conduisent à une véritable compréhension. Ces gens se dévouent à suivre des procédures superficielles sans penser aucunement à leurs résultats ; ce sont des gens qui vivent selon les rituels religieux, et non pas des gens qui vivent dans l’Église, et encore moins sont-ils des gens du royaume. Prier, chanter des hymnes et manger et boire les paroles de Dieu, ce n’est qu’obéir aux règles par compulsion et pour suivre les tendances, non librement et avec le cœur. Que ces gens prient ou chantent peu ou beaucoup, leurs efforts ne portent aucun fruit, car ils ne mettent en pratique que les règles et les rites de la religion ; ils ne mettent pas réellement les paroles de Dieu en pratique. Ils sont uniquement portés à faire des histoires sur leur manière de pratiquer, et ils traitent les paroles de Dieu comme des règles à suivre. De telles gens ne mettent pas les paroles de Dieu en pratique ; ils font plaisir à la chair, c’est tout, et ils jouent un rôle pour se faire remarquer. Toutes ces règles et tous ces rituels religieux sont d’origine humaine ; ils ne viennent pas de Dieu. Dieu ne suit pas de règles ni n’est soumis à aucune loi. Au contraire, il fait de nouvelles choses chaque jour, accomplissant une œuvre pratique. Comme les gens de l’Église des Trois-Autonomies qui se limitent à des pratiques comme assister aux services du matin tous les jours, faire les prières du soir et des prières de gratitude avant les repas, rendre grâce en toutes choses, qu’ils accomplissent beaucoup ou peu, qu’ils y consacrent beaucoup de temps ou non, ils n’auront pas l’œuvre du Saint-Esprit. Quand les gens vivent selon des règles et ont leur cœur fixé sur les méthodes de pratique, le Saint-Esprit ne peut pas œuvrer, car leur cœur est occupé par des règles et des notions humaines. Ainsi, Dieu ne peut pas intervenir et œuvrer en eux, et ils peuvent seulement continuer à vivre sous l’autorité des lois. De telles gens sont pour toujours incapables de recevoir la louange de Dieu.

Extrait de « Au sujet d’une vie spirituelle normale », dans La Parole apparaît dans la chair

Une vie spirituelle normale est une vie vécue devant Dieu. Lorsque l’on prie, on peut calmer son cœur devant Dieu et, par la prière, on peut chercher l’éclairage du Saint-Esprit, connaître les paroles de Dieu et comprendre la volonté de Dieu. En mangeant et en buvant Ses paroles, les gens peuvent acquérir une compréhension plus claire et plus complète de l’œuvre actuelle de Dieu. Ils peuvent également acquérir un nouveau chemin de pratique et ne s’accrocheront pas à l’ancien ; ce qu’ils pratiquent sera complètement en vue d’une croissance dans la vie. Quant à la prière, il ne s’agit pas de prononcer quelques belles paroles qui sonnent bien ou de fondre en larmes devant Dieu pour montrer à quel point vous êtes redevables ; le but de la prière est plutôt de s’entraîner à utiliser l’esprit, permettant à son cœur de se calmer devant Dieu, de s’entraîner à chercher dans les paroles de Dieu la direction pour toutes choses, afin que son cœur puisse être attiré vers une nouvelle lumière chaque jour, que l’on ne soit pas passif ou paresseux et que l’on puisse emprunter le bon chemin de la mise en pratique des paroles de Dieu. La plupart des gens aujourd’hui se concentrent sur les méthodes de pratique, mais ils ne le font pas pour poursuivre la vérité et croître dans la vie. C’est là qu’ils ont fait fausse route. Certains aussi sont capables de recevoir une lumière nouvelle, mais leurs méthodes de pratique ne changent pas. Ils portent leurs vieilles notions religieuses avec eux alors qu’ils cherchent à recevoir les paroles de Dieu du jour, de sorte que ce qu’ils reçoivent est encore la doctrine teintée de notions religieuses ; ils ne reçoivent pas simplement la lumière d’aujourd’hui. En conséquence, leurs pratiques sont entachées ; ce sont les mêmes anciennes pratiques dans un nouvel emballage. Aussi bien qu’ils puissent pratiquer, ce sont des hypocrites. Dieu conduit les gens à faire de nouvelles choses chaque jour, exigeant qu’ils acquièrent chaque jour une nouvelle connaissance et une nouvelle compréhension, et requérant qu’ils ne soient pas démodés et répétitifs. Si tu crois en Dieu depuis de nombreuses années, mais que tes méthodes de pratique n’ont pas changé du tout, et si tu es toujours zélé et occupé par des questions extérieures, mais n’as pas un cœur tranquille à présenter devant Dieu pour jouir de Ses paroles, alors tu n’obtiendras rien. Quand il s’agit d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu, si tu ne planifies pas différemment, ne pratiques pas d’une manière nouvelle, et ne cherches aucune nouvelle compréhension, mais qu’au contraire, tu t’accroches à l’ancien et ne reçois qu’un peu de nouvelle lumière, sans changer ta manière de pratiquer, alors de telles gens comme toi ne sont dans ce courant que de nom ; en réalité, ce sont des pharisiens religieux en dehors du courant du Saint-Esprit.

Extrait de « Au sujet d’une vie spirituelle normale », dans La Parole apparaît dans la chair

Pour vivre une vie spirituelle normale, il faut pouvoir recevoir une nouvelle lumière chaque jour et chercher une véritable compréhension des paroles de Dieu. Il faut voir la vérité clairement, trouver un chemin de pratique en tout, découvrir de nouvelles questions en lisant les paroles de Dieu chaque jour, et se rendre compte de ses propres insuffisances afin d’avoir un cœur qui désire et languit, qui touche tout l’être, et afin de pouvoir être tranquille devant Dieu à tout moment, craignant profondément de prendre du retard. Une personne avec un cœur qui désire et cherche ainsi, qui est prête à toujours atteindre l’entrée, est sur le bon chemin de la vie spirituelle. Ceux qui sont mus par le Saint-Esprit, qui désirent faire mieux, qui sont prêts à chercher à être rendus parfaits par Dieu, qui aspirent à une compréhension approfondie des paroles de Dieu, qui ne cherchent pas le surnaturel, mais paient plutôt un prix réel, qui se soucient vraiment de la volonté de Dieu, qui atteignent effectivement l’entrée de sorte que leurs expériences sont plus authentiques et réelles, qui ne poursuivent pas des mots et des doctrines vides ou ne cherchent pas à sentir le surnaturel, qui n’adorent aucune grande personnalité, ce sont ceux qui sont entrés dans une vie spirituelle normale. Tout ce qu’ils font est destiné à acquérir davantage de croissance dans la vie et à les renouveler et à les vivifier en esprit, et ils sont toujours en mesure d’atteindre l’entrée activement. Sans s’en rendre compte, ils parviennent à comprendre la vérité et à entrer dans la réalité. Ceux qui ont une vie spirituelle normale trouvent la libération et la liberté de l’esprit chaque jour, et ils peuvent mettre les paroles de Dieu en pratique d’une manière libre qui Le satisfait. Pour ces gens, la prière n’est pas une formalité ou une procédure ; chaque jour, ils sont en mesure de suivre le rythme de la nouvelle lumière. Par exemple, les gens s’entraînent à calmer leur cœur devant Dieu, et leur cœur peut vraiment être tranquille devant Dieu, et personne ne peut les déranger. Personne, aucun événement, aucune chose ne peut contraindre leur vie spirituelle normale. Un tel entraînement vise à obtenir des résultats ; il ne vise pas à amener les gens à suivre des règles. Cette pratique ne consiste pas à suivre des règles, mais plutôt à promouvoir la croissance dans la vie des gens. Si tu considères cette pratique seulement comme des règles à suivre, ta vie ne changera jamais. Tu adoptes peut-être la même pratique que les autres, mais alors qu’au bout du compte, ils sont en mesure de suivre le rythme de l’œuvre du Saint-Esprit, tu es éliminé du courant du Saint-Esprit. Ne te mens-tu pas à toi-même ? Le but de ces paroles est de permettre aux gens de calmer leur cœur devant Dieu, de tourner leur cœur vers Dieu, afin que l’œuvre de Dieu en eux puisse être sans obstacle et porter des fruits. C’est alors seulement que les gens peuvent être en accord avec la volonté de Dieu.

Extrait de « Au sujet d’une vie spirituelle normale », dans La Parole apparaît dans la chair

Apaiser son cœur devant Dieu est l’une des étapes les plus cruciales pour entrer dans les paroles de Dieu. C’est une leçon dans laquelle tous les gens doivent entrer de toute urgence aujourd’hui. Les chemins d’entrée dans l’apaisement de ton cœur devant Dieu sont les suivants :

1. Détache ton cœur des choses extérieures. Sois en paix devant Dieu et consacre toute ton attention à prier Dieu.

2. Ton cœur étant en paix devant Dieu, mange, bois et jouis des paroles de Dieu.

3. Médite sur l’amour de Dieu, contemple-le et réfléchis à l’œuvre de Dieu dans ton cœur.

Premièrement, commence par le sujet de la prière. Concentre-toi et prie à heures fixes. Peu importe si tu es pressé, ou occupé, ou quoi qu’il t’arrive, prie chaque jour normalement, et mange et bois les paroles de Dieu normalement. Du moment que tu manges et bois les paroles de Dieu, peu importe le milieu dans lequel tu te trouves, ton esprit sera particulièrement heureux, tu ne seras pas non plus dérangé par les gens, les événements ou les choses autour de toi. Lorsque tu contemples Dieu habituellement dans ton cœur, ce qui se passe à l’extérieur ne peut pas te déranger. C’est ce que signifie avoir de la stature. Commence par la prière : prier en paix devant Dieu est très fructueux. Après cela, mange et bois les paroles de Dieu, réfléchis aux paroles de Dieu et essaie d’en obtenir de la lumière, trouve la voie de la pratique, sache quels sont les objectifs des déclarations de Dieu et comprends-les sans déviation. D’ordinaire, il devrait être normal pour toi de pouvoir t’approcher de Dieu dans ton cœur, de contempler l’amour de Dieu et de réfléchir aux paroles de Dieu sans être dérangé par les choses extérieures. Lorsque ton cœur aura atteint un certain état de paix, tu pourras méditer en silence et, à l’intérieur de toi-même, tu pourras contempler l’amour de Dieu et véritablement te rapprocher de Lui, quel que soit le milieu où tu te trouves, jusqu’à ce que finalement tu atteignes le point où la louange surgira de ton cœur, et c’est même mieux que la prière. Alors tu seras doté d’une certaine stature. Si tu es en mesure de parvenir à l’état décrit plus haut, ce sera la preuve que ton cœur est véritablement en paix devant Dieu. C’est la première leçon de base. Ce n’est qu’après qu’ils ont pu être en paix devant Dieu que les gens peuvent être touchés par le Saint-Esprit et éclairés et illuminés par le Saint-Esprit, et c’est seulement alors qu’ils sont capables de communier véritablement avec Dieu et capables de comprendre la volonté de Dieu et la direction du Saint-Esprit et, en cela, ils se seront engagés dans la bonne voie dans leur vie spirituelle. S’exercer à vivre devant Dieu pour atteindre une certaine profondeur afin de pouvoir renoncer à soi-même, se mépriser et vivre dans les paroles de Dieu, voilà ce qu’est véritablement l’apaisement du cœur devant Dieu. Pouvoir se mépriser, se maudire et renoncer à soi-même, c’est le résultat obtenu par l’œuvre de Dieu, et les gens ne peuvent pas le faire par eux-mêmes. Donc, la pratique consistant à apaiser son cœur devant Dieu est une leçon dans laquelle tous les gens devraient immédiatement entrer.

Extrait de « L’apaisement de ton cœur devant Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si vous désirez avoir le cœur vraiment en paix devant Dieu, vous devez faire le travail de coopération de façon intentionnelle. C’est-à-dire que chacun d’entre vous doit trouver du temps pour vos dévotions, un temps pendant lequel vous laissez de côté les gens, les événements et mes choses : apaisez votre cœur et faites silence devant Dieu. Chacun doit garder ses propres carnets de dévotion où noter sa connaissance de la parole de Dieu et comment son esprit est touché, que ce soit profond ou superficiel. Tout le monde doit faire silence dans son cœur devant Dieu de façon intentionnelle. Si tu peux dédier une ou deux heures par jour à une vraie vie spirituelle, alors tu te sentiras enrichi ce jour-là, et ton cœur sera radieux et paisible. Si tu vis tous les jours ce genre de vie spirituelle, alors ton cœur pourra davantage revenir dans la possession de Dieu, ton esprit deviendra de plus en plus fort, ta condition s’améliorera constamment, tu deviendras plus capable de marcher sur le chemin sur lequel le Saint-Esprit dirige, et Dieu t’accordera davantage de bénédictions. Le but de votre vie spirituelle est de délibérément obtenir la présence du Saint-Esprit. Ce n’est pas d’observer des règles ou de pratiquer des rituels religieux, mais de réellement agir de concert avec Dieu, de réellement discipliner votre corps : c’est ce que l’homme devrait faire, vous devez donc le faire avec tous les efforts possibles. Meilleure est ta coopération et plus d’efforts tu mets en jeu, plus ton cœur pourra revenir vers Dieu et plus tu seras capable de faire silence dans ton cœur devant Lui. À un certain moment, Dieu gagnera entièrement ton cœur. Personne ne pourra faire vaciller ton cœur ou s’en emparer, et tu appartiendras entièrement à Dieu. Si tu marches sur ce chemin, alors la parole de Dieu se révélera à toi en tout temps et t’illuminera sur tout ce que tu ne comprends pas – tout cela peut être atteint grâce à ta coopération. C’est pourquoi Dieu dit toujours : « Tous ceux qui agissent de concert avec Moi, Je les récompenserai doublement. » Vous devez clairement voir ce chemin. Si vous souhaitez marcher sur le vrai chemin, alors vous devez faire tout ce que vous pouvez pour satisfaire Dieu. Vous devez faire tout ce que vous pouvez pour atteindre une vie spirituelle. Au début, tu peux ne pas obtenir d’excellents résultats dans cette poursuite, mais tu ne dois pas te permettre de régresser ou de te vautrer dans la négativité – tu dois continuer à travailler dur ! Plus tu vis une vie spirituelle, plus ton cœur sera occupé par la parole de Dieu, toujours préoccupé par ces choses et portant toujours ce fardeau. Après cela, révèle ta plus secrète vérité à Dieu par ta vie spirituelle : dis-Lui ce que tu désires faire, ce à quoi tu penses, ta compréhension et ta vision de Sa parole. Ne garde rien pour toi-même, pas même la moindre chose ! Exerce-toi à dire à Dieu les paroles qui se trouvent dans ton cœur, et à Lui révéler tes véritables sentiments : si c’est dans ton cœur, alors, dis-le absolument. Plus tu t’exprimeras ainsi, plus tu ressentiras la bonté de Dieu, plus fortement ton cœur sera attiré vers Dieu. Quand cela se produira, tu sentiras que Dieu t’est plus cher que toute autre personne. Tu ne quitteras jamais le Dieu, quoiqu’il advienne. Si tu pratiques ce genre de méditation spirituelle quotidiennement et que tu ne l’écartes pas de ta pensée, mais le prends comme une question très importante dans ta vie, alors la parole de Dieu occupera ton cœur. C’est ce que signifie être touché par le Saint-Esprit. Ce sera comme si ton cœur avait toujours été possédé par Dieu, comme si ce que tu aimes était toujours dans ton cœur. Personne ne peut t’arracher cela. Quand cela se produira, Dieu habitera réellement en toi et aura une place à l’intérieur de ton cœur.

Extrait de « Une vie spirituelle normale conduit les gens sur le droit chemin », dans La Parole apparaît dans la chair

Lorsque tu t’équipes pour la vie, tu dois te concentrer sur les paroles de Dieu qu’il te faut manger et boire, tu dois pouvoir parler de la connaissance de Dieu, de tes points de vue sur la vie humaine et, en particulier, de ta connaissance de l’œuvre accomplie par Dieu pendant les derniers jours. Puisque tu cherches la vie, tu dois t’équiper de ces choses. Lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu, tu dois comparer la réalité de ton propre état avec elles. C’est-à-dire, lorsque tu découvres tes lacunes au cours de ton expérience réelle, tu dois être capable de trouver un chemin de pratique, de tourner le dos à tes motivations et notions incorrectes. Si tu tends toujours vers ces choses et que tu consacres ton cœur à les acquérir, alors tu auras un chemin à suivre, tu ne te sentiras pas vide, et ainsi tu réussiras à maintenir un état normal. C’est alors seulement que tu porteras un fardeau dans ta propre vie, que tu auras la foi. Pourquoi certaines personnes, après avoir lu les paroles de Dieu, sont-elles incapables de les mettre en pratique ? N’est-ce pas parce qu’elles ne peuvent pas saisir les choses les plus cruciales ? N’est-ce pas parce qu’elles ne prennent pas la vie au sérieux ? Elles ne peuvent pas saisir les choses cruciales et n’ont aucun chemin de pratique parce que lorsqu’elles lisent les paroles de Dieu, elles sont incapables de voir un rapport entre elles et leurs propres états, incapables aussi de maîtriser leurs propres états. Certaines gens disent : « Je lis les paroles de Dieu et j’y vois un rapport avec mon état, et je sais que je suis corrompu et de mauvais calibre, mais je suis incapable de satisfaire la volonté de Dieu. » Tu n’as vu que la surface même ; il y a beaucoup de choses réelles que tu ne connais pas : comment mettre de côté les jouissances de la chair, comment mettre de côté la suffisance, comment te transformer, comment entrer dans ces choses, comment améliorer ton calibre et par quel aspect commencer. Tu ne saisis que certaines choses à la surface, et tout ce que tu sais, c’est que tu es en effet très corrompu. Lorsque tu rencontres tes frères et sœurs, tu parles de ta corruption, et il semble que tu te connaisses toi-même et que tu portes un lourd fardeau pour ta vie. En fait, ton tempérament corrompu n’a pas changé, ce qui prouve que tu n’as pas trouvé le chemin de la pratique.

Extrait de « Pratique (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans ton expérience pratique, tu dois d’abord savoir comment manger et boire les paroles de Dieu ; dans Ses paroles, tu dois trouver en quoi tu dois entrer, ainsi que tes faiblesses ; tu dois chercher l’entrée dans ton expérience pratique, et prendre la partie des paroles de Dieu qui devraient être mises en pratique et essayer de les pratiquer. Manger et boire les paroles de Dieu constitue un aspect. De plus, la vie de l’Église doit être maintenue, tu dois avoir une vie spirituelle normale et pouvoir confier toutes tes situations actuelles à Dieu. Peu importe à quel point Son œuvre change, ta vie spirituelle devrait rester normale. Une vie spirituelle peut maintenir ton entrée normale. Peu importe ce que Dieu fait, tu devrais continuer ta vie spirituelle sans interruption et remplir ton devoir. C’est ce que les gens devraient faire. Tout est l’œuvre du Saint-Esprit, mais tandis que pour ceux qui ont une condition normale, c’est un perfectionnement, pour ceux qui ont une condition anormale, c’est une épreuve. À l’étape actuelle de l’œuvre d’épurement du Saint-Esprit, certaines personnes disent que l’œuvre de Dieu est si grandiose et que les gens ont absolument besoin d’épurement, sinon, leur stature sera trop petite et ils n’auront aucun moyen d’atteindre la volonté de Dieu. Cependant, pour ceux qui n’ont pas une bonne condition, cela devient une raison pour ne pas chercher Dieu et une raison pour ne pas assister aux réunions ou ne pas manger et boire la parole de Dieu. Dans l’œuvre de Dieu, peu importe ce qu’Il fait ou quel changement Il produit, les gens doivent maintenir une vie spirituelle normale comme base. Il se peut que tu n’aies pas été négligent dans cette phase actuelle de ta vie spirituelle, mais tu n’as toujours pas gagné beaucoup et n’as pas récolté une grande moisson. Dans ce genre de circonstances, tu dois toujours suivre les règles ; tu dois t’en tenir à ces règles, afin de ne pas subir de pertes dans ta vie et pour satisfaire la volonté de Dieu. Si ta vie spirituelle est anormale, tu ne peux pas comprendre l’œuvre actuelle de Dieu et, à la place, tu sens toujours qu’elle est complètement incompatible avec tes propres notions et, bien que tu sois prêt à Le suivre, tu manques d’élan interne. Donc, peu importe ce que Dieu fait actuellement, les gens doivent coopérer. Si les gens ne coopèrent pas, le Saint-Esprit ne peut pas accomplir Son œuvre, et si les gens n’ont pas le cœur à coopérer, ils peuvent à peine gagner l’œuvre du Saint-Esprit. Si tu veux avoir l’œuvre du Saint-Esprit à l’intérieur de toi et que tu veux obtenir l’approbation de Dieu, tu dois maintenir ta dévotion originelle devant la face de Dieu. Ceci étant dit, il n’est pas nécessaire que tu aies une compréhension plus profonde, une théorie supérieure ou d’autres choses semblables, tout ce qui est exigé, c’est que tu maintiennes la parole de Dieu sur le fondement original. Si les gens ne coopèrent pas avec Dieu et ne cherchent pas une entrée plus profonde, Dieu enlèvera tout ce qui leur appartenait à l’origine. À l’intérieur, les gens sont toujours avides de facilité et préféreraient jouir de ce qui est déjà accessible. Ils veulent bénéficier des promesses de Dieu sans payer aucun prix. Ce sont là les pensées extravagantes que l’humanité entretient. Gagner la vie elle-même sans payer de prix : y a-t-il jamais eu quelque chose de si facile ? Quand quelqu’un croit en Dieu et cherche à entrer dans la vie et à réaliser un changement dans son tempérament, il doit payer le prix et atteindre un état dans lequel il suivra toujours Dieu, peu importe ce qu’Il fait. C’est quelque chose que les gens doivent faire. Même si, en règle générale, tu suis tout cela, tu dois toujours t’y tenir, et peu importe le sérieux des épreuves, tu ne peux pas abandonner ta relation normale avec Dieu. Tu devrais être capable de prier, de préserver ta vie d’Église et de ne jamais quitter tes frères et sœurs. Lorsque Dieu t’éprouve, tu devrais continuer à chercher la vérité. C’est l’exigence minimum pour une vie spirituelle. Toujours avoir le désir de chercher et t’efforcer à coopérer, investir toute ton énergie, cela peut-il se faire ? Si les gens le prennent comme fondement, ils pourront acquérir le discernement et l’entrée dans la réalité. Il est facile d’accepter la parole de Dieu lorsque ton propre état est normal ; dans ces circonstances, il ne semble pas difficile de pratiquer la vérité, et tu as le sentiment que l’œuvre de Dieu est merveilleuse. Mais si ta condition est déplorable, peu importe que l’œuvre de Dieu soit merveilleuse et peu importe les belles paroles que quelqu’un avance, tu n’y prêteras pas attention. Quand la condition d’une personne est anormale, Dieu ne peut œuvrer en elle, et elle ne peut parvenir à un changement dans son tempérament.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains placent beaucoup d’enthousiasme dans leur poursuite et échouent pourtant à entrer sur la bonne voie. C’est parce qu’ils sont trop négligents et ne prêtent pas attention aux questions spirituelles. Ils ne savent pas du tout comment faire l’expérience des paroles de Dieu et ne savent pas ce que sont l’œuvre et la présence du Saint-Esprit. De tels hommes sont enthousiastes, mais insensés ; ils ne poursuivent pas la vie. C’est parce qu’il te manque la connaissance de l’Esprit la plus rudimentaire, que tu ne sais rien à la dynamique de l’œuvre actuelle du Saint-Esprit et que tu es ignorant de l’état à l’intérieur de ton propre esprit. La foi de tels hommes n’est-elle pas une sorte de foi insensée ? La poursuite de tels hommes, à terme, ne donnera rien. Le point crucial pour atteindre la croissance dans la vie de la foi en Dieu consiste à savoir quelle œuvre Dieu accomplit par ton expérience, à voir la beauté de Dieu et à comprendre la volonté de Dieu afin que tu puisses te soumettre à tous les arrangements de Dieu, que tu aies Ses paroles gravées en toi pour qu’elles deviennent ta vie et qu’ainsi, tu puisses satisfaire Dieu. Si ta foi est une foi insensée, si tu ne prêtes pas attention aux questions spirituelles ni aux changements dans ton tempérament de vie, si tu ne consacres pas d’efforts à la vérité, seras-tu capable de saisir la volonté de Dieu ? Si tu ne comprends pas ce que Dieu demande, alors tu seras incapable d’avoir de l’expérience et n’auras ainsi aucun chemin de pratique. Ce à quoi tu dois prêter attention à mesure que tu fais l’expérience des paroles de Dieu, c’est l’effet qu’elles produisent en toi, de sorte que tu puisses arriver à connaitre Dieu à partir de Ses paroles. Si tu sais seulement lire les paroles de Dieu, mais que tu ne sais pas comment en faire l’expérience, cela ne montre-t-il pas que tu es ignorant des questions spirituelles ? En ce moment, la plupart des gens sont incapables de faire l’expérience des paroles de Dieu et, ainsi, ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. N’est-ce pas une lacune dans leur pratique ? S’ils continuent ainsi, à quel moment seront-ils capables de faire l’expérience de choses dans leur riche plénitude et d’atteindre la croissance dans leur vie ? Cela ne revient-il pas simplement à une discussion creuse ? Il y en a beaucoup parmi vous qui se concentrent sur la théorie, qui ne savent rien des questions spirituelles et qui, pourtant, veulent quand même être utilisés par Dieu pour quelque chose d’extraordinaire et être bénis par Dieu. C’est totalement irréaliste ! Ainsi, vous devez mettre un terme à cet échec afin que vous puissiez tous entrer sur la bonne voie dans votre vie spirituelle, avoir de véritables expériences et entrer vraiment dans la réalité des paroles de Dieu.

Extrait de « Comment entrer dans un état normal », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 8. Principes de prière et de vénération de Dieu

Suivant: 10. Principes d’apaisement devant Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre