8. Principes de prière et de vénération de Dieu

(1) Quand vous obtenez l’éclairage et l’illumination du Saint-Esprit durant la prière, vous devez remercier et louer Dieu. Quand vous jouissez de l’œuvre du Saint-Esprit, vous devez vous prosterner et vénérer Dieu ;

(2) Lisez souvent les paroles de Dieu. Quand vous comprenez la vérité et que vous voyez l’amour de Dieu et Ses bénédictions, vous devez Le remercier et Le louer. Voilà la vraie vénération de Dieu ;

(3) Quand vous vous trouvez face à des épreuves et des malheurs, sans vous plaindre, mais que vous tenez ferme dans votre témoignage, c’est là le résultat de la protection de Dieu et vous devriez Le remercier et Le louer ;

(4) Quand, en subissant le jugement et le châtiment de Dieu, vous en venez à connaître votre propre essence corrompue et à voir la justice et la sainteté de Dieu, vous devriez Le vénérer.

Paroles de Dieu concernées :

Pour vous, la prière relève de la plus grande importance. Lorsque tu prieras et que tu recevras l’œuvre du Saint-Esprit, ton cœur sera touché par Dieu et la force d’aimer Dieu surgira. Si tu ne pries pas avec ton cœur, si tu n’ouvres pas ton cœur à la communion avec Dieu, alors Dieu n’aura aucun moyen de travailler en toi. Si, une fois que tu as prié et dit les paroles de ton cœur, l’Esprit de Dieu n’a pas commencé Son œuvre et tu n’as pas reçu l’inspiration, cela montre que ton cœur manque de sincérité, que tes paroles ne sont pas vraies et sont encore impures. Si, après avoir prié, tu éprouves un sentiment de satisfaction, alors tes prières ont été acceptées par Dieu et l’Esprit de Dieu a travaillé en toi. En tant que serviteur de Dieu, tu ne peux pas rester sans prier. Si tu vois vraiment la communion avec Dieu comme quelque chose de significatif et de précieux, alors peux-tu abandonner la prière ? Personne ne peut être sans communion avec Dieu. Sans prière, tu vis dans la chair, dans la servitude de Satan ; sans véritable prière, tu vis sous l’influence des ténèbres. J’espère que vous, frères et sœurs, êtes capables de vous adonner chaque jour à la vraie prière. Il n’est pas question ici de suivre des règles, mais d’atteindre un certain résultat. Es-tu prêt à sacrifier un peu de sommeil et de plaisir afin de te lever à l’aube pour dire les prières du matin et te réjouir de la parole de Dieu ? Si tu pries avec un cœur pur et manges et bois les paroles de Dieu comme cela, tu seras davantage accepté par Dieu. Si tu le fais tous les matins, si, chaque jour, tu t’exerces à donner ton cœur à Dieu, à communier avec Dieu et à coopérer avec Lui, alors ta connaissance de Dieu augmentera sûrement, et tu pourras mieux comprendre la volonté de Dieu. Tu dis : « Ô Dieu ! Je veux accomplir mon devoir. Je ne consacre tout mon être qu’à Toi, afin que Tu sois glorifié en nous, afin que Tu puisses Te réjouir du témoignage de ce groupe que nous formons. Je Te prie de travailler en nous, afin que je puisse être vraiment capable de T’aimer et de Te satisfaire, et fasse de Toi l’objectif que je poursuis. » Lorsque tu te chargeras de ce fardeau, Dieu te rendra certainement parfait. Tu ne devrais pas prier seulement pour ton bénéfice personnel, mais tu devrais aussi prier pour faire la volonté de Dieu et pour L’aimer. Tel est le meilleur type de prière. Pries-tu pour faire la volonté de Dieu ?

Extrait de « Au sujet de la pratique de la prière », dans La Parole apparaît dans la chair

Parfois, lorsque tu te délectes des paroles de Dieu, elles touchent ton esprit, et tu sens que tu ne peux pas t’empêcher d’aimer Dieu, qu’il y a une grande force en toi et qu’il n’y a rien que tu ne puisses mettre de côté. Si tu as ce sentiment, alors tu as été touché par l’Esprit de Dieu, et ton cœur s’est entièrement tourné vers Dieu, et tu prieras Dieu et tu diras : « Ô Dieu ! Nous avons véritablement été prédestinés et choisis par Toi ! Ta gloire me rend fier, et c’est glorieux de faire partie de Ton peuple. Je sacrifierai tout et je donnerai tout pour faire Ta volonté, et je Te consacrerai toutes mes années et tous les efforts de ma vie. » Quand tu prieras ainsi, il y aura dans ton cœur un amour sans fin et une vraie obéissance envers Dieu. As-tu déjà connu une telle expérience ? Si les gens sont souvent touchés par l’Esprit de Dieu, alors ils sont particulièrement disposés à se consacrer à Dieu dans leurs prières : « Ô Dieu ! Je souhaite voir Ton jour de gloire, et je veux vivre pour Toi. Rien n’est plus digne ou n’a plus de sens que de vivre pour Toi, et je n’ai pas la moindre envie de vivre pour Satan et pour la chair. Tu m’exaltes en me permettant de vivre pour Toi aujourd’hui. » Quand tu auras prié de cette manière, tu sentiras que tu ne peux t’empêcher de donner ton cœur à Dieu, que tu dois gagner Dieu et que tu haïrais mourir sans avoir gagné Dieu pendant que tu es en vie. Après avoir dit une telle prière, il y aura une force inépuisable en toi, et tu ne sauras pas d’où elle vient ; dans ton cœur, il y aura un pouvoir illimité, et tu auras le sentiment que Dieu est si aimable et qu’Il est digne d’être aimé. Alors tu auras été touché par Dieu. Tous ceux qui ont connu une telle expérience ont été touchés par Dieu. Pour ceux qui sont souvent touchés par Dieu, les changements s’opèrent dans leur vie ; ils sont capables de prendre leur résolution et sont prêts à gagner totalement Dieu ; l’amour qu’ils portent pour Dieu dans leur cœur est plus fort ; leur cœur est complètement tourné vers Dieu ; ils n’ont aucun égard pour la famille, le monde, les liaisons compliquées ou leur avenir ; et ils sont prêts à consacrer toute une vie d’efforts à Dieu. Tous ceux qui ont été touchés par l’Esprit de Dieu sont des gens qui poursuivent la vérité et qui ont l’espoir d’être perfectionnés par Dieu.

Extrait de « Connaître la plus nouvelle œuvre de Dieu et suivre Ses pas », dans La Parole apparaît dans la chair

À l’ère d’aujourd’hui, le Saint-Esprit continue de toucher les gens pour leur permettre de ressentir du plaisir, et Il vit avec l’homme. Ce sont des sentiments spéciaux et agréables qui arrivent souvent dans ta vie. De temps en temps, un jour vient où tu sens que Dieu est si beau et tu ne peux t’empêcher de Le prier : « Oh Dieu ! Ton amour est si beau et Ton image est si formidable. Je veux T’aimer plus profondément. Je désire Te consacrer tout mon être pour me dépenser durant toute ma vie. Tant que c’est pour Toi, je veux tout Te consacrer, juste pour que je puisse T’aimer… » C’est un sentiment de plaisir que te donne le Saint-Esprit. Ce n’est pas un éclairage ni une illumination ; c’est une sensation. Des expériences similaires à celles-là se produiront de temps en temps. Parfois, sur le chemin du travail, tu prieras et tu te rapprocheras de Dieu, te touchant au point où les larmes couleront sur tes joues et tu ne pourras pas te contrôler ; tu auras hâte de trouver un environnement approprié où tu pourras exprimer toute la ferveur dans ton cœur… Parfois, dans un lieu public, tu auras le sentiment de jouir tellement de l’amour de Dieu, le sentiment que ton sort est tout sauf ordinaire et même que ta vie a plus de sens que quiconque. Tu sauras profondément que Dieu t’exalte, que c’est le grand amour de Dieu pour toi. Dans les recoins les plus profonds de ton cœur, tu sentiras qu’il y a en Dieu une sorte d’amour inexprimable et insondable pour l’homme, comme si tu le connaissais, mais n’avais aucun moyen de le décrire, t’invitant toujours à la réflexion, mais te laissant incapable de l’exprimer complètement. En de tels moments, tu oublieras même où tu es et tu diras : « Oh Dieu ! Il est si difficile à l’homme de Te comprendre et Tu es tellement aimé ! » Cela laissera les gens perplexes, mais toutes choses de ce genre se produisent assez fréquemment. Vous avez fait l’expérience de ce genre de choses tellement de fois. C’est la vie que le Saint-Esprit t’a donnée aujourd’hui et la vie que tu devrais maintenant vivre.

Extrait de « Pratique (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Maintenant, tu dois être en mesure de voir clairement le chemin précis que Pierre a choisi. Si tu le vois clairement, alors tu pourras être certain de l’œuvre accomplie aujourd’hui, et donc, tu ne te plaindras pas ni ne seras passif, ou même dans l’attente de quoi que ce soit. Tu devrais ressentir l’état d’esprit de Pierre à cette époque : il était frappé par la douleur, il ne demandait plus un avenir ou des bénédictions. Il ne cherchait pas le profit, le bonheur, la gloire, ou la fortune dans le monde ; il ne cherchait qu’à vivre une vie qui soit la plus riche de sens, ce qui revenait à rendre à Dieu Son amour et à consacrer à Dieu ce qu’il avait véritablement de plus précieux. Alors il serait satisfait dans son cœur. Il priait souvent Jésus en ces termes : « Seigneur Jésus Christ, il fut un temps où je T’ai aimé, mais je ne T’aimais pas véritablement. Bien que j’aie dit que j’avais foi en Toi, je ne T’ai jamais aimé avec un cœur sincère. Je ne faisais que T’admirer, T’adorer, désirer Te voir, mais jamais je ne T’ai aimé ni n’ai eu vraiment foi en Toi. » Il priait sans cesse pour atteindre sa résolution, il était constamment encouragé par les paroles de Jésus et celles-ci étaient source de motivation pour lui. Plus tard, après une période d’expérience, Jésus le mit à l’épreuve, le poussant à aspirer davantage à Lui. Il dit : « Seigneur Jésus Christ ! Combien Tu me manques et combien je désire Te voir. J’ai trop de défauts, et je ne peux pas compenser Ton amour. Je Te prie de me prendre bientôt avec Toi. Quand auras-Tu besoin de moi ? Quand me prendras-Tu avec Toi ? Quand pourrai-je encore regarder Ta face ? Je ne souhaite plus vivre dans ce corps, plus continuer à être corrompu, et je ne souhaite pas non plus me rebeller encore davantage. Je suis prêt à Te consacrer tout ce que j’ai dès que je le pourrai, et je ne souhaite pas T’attrister davantage. » C’est comme cela qu’il priait, mais il ne savait pas à l’époque ce que Jésus allait perfectionner en lui. Durant l’angoisse de cette épreuve, Jésus lui apparut une nouvelle fois et dit : « Pierre, Je souhaite te rendre parfait, de sorte que tu deviennes un morceau de fruit qui soit la cristallisation de la perfection que J’accomplis en toi, et que J’apprécierai. Peux-tu vraiment témoigner pour Moi ? As-tu fait ce que Je te demande de faire ? As-tu vécu selon les paroles que J’ai prononcées ? Tu M’as aimé une fois, mais bien que tu M’aies aimé, as-tu vécu en accord avec Moi ? Qu’as-tu fait pour Moi ? Tu reconnais que tu es indigne de Mon amour, mais qu’as-tu fait pour Moi ? » Pierre vit qu’il n’avait rien fait pour Jésus et se rappela son serment précédent de donner sa vie pour Dieu. Et donc, il ne se plaint plus et ses prières en furent par la suite améliorées. Il priait, en disant : « Seigneur Jésus Christ ! Je T’ai quitté une fois, et Toi aussi Tu m’as quitté une fois. Nous avons passé du temps séparément et du temps ensemble. Pourtant Tu m’aimes plus que tout autre. Je me suis rebellé sans cesse contre Toi et je T’ai offensé sans cesse. Comment pourrais-je oublier de tels actes ? J’ai toujours à l’esprit et je n’oublie jamais l’œuvre que Tu as faite sur moi et ce pour quoi Tu m’as fait confiance. J’ai fait tout ce que je peux pour l’œuvre que Tu as faite sur moi. Tu sais de quoi je suis capable et Tu sais davantage quel rôle je peux jouer. Je veux me soumettre à Tes orchestrations, et je Te consacrerai tout ce que j’ai. Il n’y a que Toi qui saches ce que je peux faire pour Toi. Bien que Satan m’ait tellement dupé et que je me sois rebellé contre Toi, je crois que Tu ne Te souviens pas de moi en raison de ces transgressions, que Tu ne me traites pas en Te basant sur celles-ci. Je souhaite Te consacrer toute ma vie. Je ne demande rien et n’ai pas non plus d’autres espoirs ou projets ; je souhaite seulement agir selon Ton intention et faire Ta volonté. Je boirai de Ta coupe amère et je me soumets à Ton commandement. »

Extrait de « Comment Pierre en est-il arrivé à connaître Jésus », dans La Parole apparaît dans la chair

Je lui ai envoyé de si nombreuses épreuves, qui bien sûr l’ont laissé à demi-mort, mais même au milieu de ces centaines d’épreuves, il n’a jamais perdu la foi en Moi ni n’est devenu désillusionné à Mon égard. Même quand J’ai dit que Je l’avais abandonné, il ne s’est pas découragé, mais a continué à M’aimer de façon concrète et en accord avec les principes de pratique du passé. Je lui ai dit que Je ne le louangerais pas même s’il M’aimait, qu’au final, Je le jetterais dans les mains de Satan. Toutefois, au milieu de telles épreuves, des épreuves qui ne l’ont pas atteint dans la chair, mais étaient des épreuves par des mots, il a continué à Me prier : « Oh, Dieu ! Dans les cieux et sur la terre, et parmi les myriades de choses qui existent, est-il un homme, une créature ou toute autre chose qui ne soit pas dans Tes mains, Toi le Tout-Puissant ? Lorsque Tu me fais miséricorde, mon cœur se réjouit grandement grâce à Ta miséricorde. Lorsque Tu me juges, indigne que je sois, je sens d’autant plus le mystère profond de Tes actes, car Tu es empli d’autorité et de sagesse. Bien que ma chair puisse souffrir, mon esprit est réconfortée. Comment ne pourrais-je exalter Ta sagesse et Tes actes ? Même si je mourais après T’avoir connu, comment pourrais-je mourir sans joie et bonheur ? Oh, Tout-Puissant ! Ne désires-Tu vraiment pas me laisser Te voir ? Suis-je vraiment indigne de recevoir Ton jugement ? Se pourrait-il qu’il y ait quelque chose en moi que Tu ne souhaites pas voir ? » Au milieu de telles épreuves, même si Pierre était incapable de bien saisir Mes desseins, il est évident qu’il était fier et honoré d’être utilisé par Moi (même s’il a reçu Mon jugement afin que l’humanité puisse voir Ma majesté et Ma colère), et qu’il n’était pas abattu par ces épreuves. En raison de sa loyauté en Ma présence et de Mes bénédictions sur lui, il est devenu un exemple et un modèle pour l’humanité pendant des milliers d’années. N’est-ce pas précisément l’exemple que vous devriez suivre ?

Extrait du Chapitre 6 des « Paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand il fut châtié par Dieu, Pierre pria : « Oh Dieu ! Ma chair est désobéissante et Tu me châties et me juges. Je me réjouis de Ton châtiment et de Ton jugement, et même si Tu ne me veux pas, dans Ton jugement j’aperçois Ton saint et juste tempérament. Quand Tu me juges, afin que d’autres puissent voir Ton juste tempérament dans Ton jugement, je me sens heureux. S’il peut exprimer Ton tempérament et faire que Ton tempérament juste soit vu par toutes les créatures et s’il peut rendre plus pur mon amour pour Toi, que je puisse atteindre l’image d’un juste, alors Ton jugement est bon, car telle est Ta volonté de grâce. Je sais qu’une grande part de moi-même est encore rebelle et que je ne suis toujours pas apte à me présenter devant Toi. Je veux que Tu me juges encore plus, que ce soit par un milieu hostile ou par de grandes tribulations ; peu importe ce que Tu fais, pour moi c’est précieux. Ton amour est si profond et je suis disposé à être à Ta merci sans la moindre plainte. » C’est la connaissance de Pierre après qu’il a expérimenté l’œuvre de Dieu et c’est aussi un témoignage de son amour pour Dieu. […] À la fin de sa vie, après avoir été rendu parfait, Pierre a dit : « Oh Dieu ! Si je devais vivre encore quelques années, je voudrais arriver à un amour plus pur et plus profond pour Toi. » Quand il était sur le point d’être cloué à la croix, dans son cœur il a prié : « Oh Dieu ! Ton temps est arrivé maintenant, le temps que Tu as préparé pour moi est arrivé. Je dois être crucifié pour Toi, je dois Te rendre ce témoignage, et j’espère que mon amour pourra satisfaire Tes exigences et qu’il pourra devenir plus pur. Aujourd’hui, pouvoir mourir et être cloué à la croix pour Toi me réconforte et me rassure, car rien n’est plus gratifiant pour moi que de pouvoir être crucifié pour Toi, de satisfaire Tes désirs et de pouvoir me donner à Toi, de T’offrir ma vie. Oh Dieu ! Tu es si beau ! Si Tu me permets de vivre, je serai encore plus disposé à T’aimer. Tant que je serai en vie, je T’aimerai. Je veux T’aimer plus profondément. Tu me juges, Tu me châties et Tu m’éprouves parce que je ne suis pas juste, parce que j’ai péché. Et Ton tempérament juste devient plus évident pour moi. C’est une bénédiction pour moi, car je suis capable de T’aimer plus profondément et je suis prêt à T’aimer ainsi même si Tu ne m’aimes pas. Je suis prêt à contempler Ton tempérament juste, car cela me rend plus capable de vivre une vie pleine de sens. Je sens que ma vie est plus significative maintenant, car je suis crucifié pour Toi, et mourir pour Toi a beaucoup de sens. Pourtant, je ne me sens pas encore satisfait, car je Te connais trop peu, je sais que je ne peux pas réaliser pleinement Tes désirs et que je T’ai trop peu remis en échange. Dans ma vie, j’ai été incapable de me donner entièrement à Toi ; j’en suis loin. Lorsque je me souviens de ce moment, je me sens tellement redevable à Toi, et je n’ai que cet instant pour compenser toutes mes erreurs et tout l’amour que je ne T’ai pas donné en retour. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 7. Principes de prière et d’imploration de Dieu

Suivant: 9. Principes de la pratique des dévotions quotidiennes

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre