22. Principes de poursuite de la vérité

(1) Il est nécessaire de manger et boire souvent les paroles de Dieu, de vraiment communier avec Lui, d’être capable de chercher la vérité dans Ses paroles, de mettre la vérité en pratique et d’entrer dans la réalité.

(2) Il est nécessaire de vous soumettre à l’œuvre de Dieu. Vous devez accepter Son jugement et Son châtiment, ainsi que d’être émondé et traité par Lui. Il est également nécessaire de vous livrer à l’introspection et de parvenir à une connaissance de vous-même, afin que votre tempérament corrompu puisse être transformé.

(3) Il est nécessaire d’établir des rapports normaux avec Dieu et de parvenir à vous dépenser sincèrement pour Lui. Il n’y a qu’ainsi que vous pouvez être dirigé et rendu parfait par l’œuvre du Saint-Esprit.

(4) Il est nécessaire d’emprunter le chemin de Pierre, en cherchant la vérité et en vous étudiant vous-même dans tous les domaines, de vous concentrer sur le fait d’effectuer des changements dans votre tempérament et de devenir quelqu’un qui aime vraiment Dieu.

Paroles de Dieu concernées :

La vérité est la réalité de toutes les choses positives. Elle peut être la vie de l’homme et la direction qu’il prend ; elle peut l’amener à se débarrasser de son tempérament corrompu, à en venir à craindre Dieu et à s’éloigner du mal, à devenir quelqu’un qui obéit à Dieu et un être créé qualifié, quelqu’un que Dieu aime et qui reçoit Sa faveur. Compte tenu de sa valeur, quelle attitude et quelle perspective doit-on avoir à l’égard des paroles de Dieu et de la vérité ? C’est assez évident : pour ceux qui croient vraiment en Dieu et qui ont un cœur de révérence pour Lui, Ses paroles sont leur vitalité. L’homme devrait chérir les paroles de Dieu, en manger et en boire, en jouir et les accepter comme sa vie, comme la direction dans laquelle il fait son chemin, comme son aide et sa provision toutes prêtes ; l’homme devrait vivre, pratiquer et expérimenter conformément aux déclarations et aux exigences de la vérité, et se soumettre à ses exigences, à chacune des déclarations et des exigences que la vérité lui accorde, plutôt que de la soumettre à l’étude, à l’analyse, à la spéculation et au doute. Comme la vérité est l’aide toute prête de l’homme, sa provision toute prête, et peut être sa vie, l’homme devrait traiter la vérité comme la chose la plus précieuse, car il doit s’appuyer sur la vérité pour vivre, pour venir satisfaire les exigences de Dieu, Le craindre et s’éloigner du mal, et pour trouver dans sa vie quotidienne le chemin sur lequel pratiquer, saisir les principes de la pratique et parvenir à la soumission à Dieu. L’homme doit également compter sur la vérité pour se débarrasser de son tempérament corrompu, pour devenir quelqu’un qui est sauvé et un être créé qualifié.

Extrait de « Ils méprisent la vérité, bafouent publiquement les principes et ignorent les arrangements de la maison de Dieu (Partie VII) », dans Exposer les antéchrists

En ce moment, Dieu accomplit l’œuvre du jugement des derniers jours et Il a exprimé de nombreuses paroles. Sur le chemin de la foi en Dieu, nous avons rencontré beaucoup de choses qui se rapportent à la vérité. Si nous ne cherchons pas la vérité, alors il n’y a pas de chemin, nous devons donc avoir la connaissance de la vérité, et lorsque nous lisons les paroles de Dieu, nous devons les intégrer à la réalité. Toutes les paroles de Dieu sont la vérité et il faut en faire personnellement l’expérience. À partir du moment où les gens naissent et jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes, commencent à travailler, fondent une famille et se lancent dans une carrière, tout au long de leur vie, dans les personnes, les événements et les choses qu’ils rencontrent et dans tout ce qui leur arrive, il n’y a rien qui touche à la vérité, encore moins quelque chose qu’ils percevraient à travers la vérité. De ce fait, toute personne est étrangère à la vérité. Et c’est précisément parce que nous sommes tous dépourvus de la vérité que nous devons, à partir d’aujourd’hui, la poursuivre ; c’est impératif. Si tu ne t’es pas encore rendu compte que lorsque tu crois en Dieu, tu dois poursuivre la vérité et que seule la vérité peut te changer, te perfectionner, te sauver et t’amener vraiment devant Dieu, alors la vérité ne peut avoir aucun intérêt pour toi et tu es donc incapable de la poursuivre. Certains disent : « Il suffit que, dans ma foi en Dieu, je n’hésite pas à manger et à boire Ses paroles, à mener la vie de l’Église, à accomplir mon devoir et à prêcher l’Évangile, alors pourquoi ai-je aussi besoin de poursuivre la vérité ? Normalement, je ne commets jamais de péché ni ne résiste à Dieu, et je ne suis pas non plus un antéchrist. Je fuis les méchants. J’ai juste besoin de quelques règles simples pour me guider et m’aider, c’est tout ; je n’ai pas besoin de poursuivre des vérités absconses. » Est-ce la bonne façon de voir les choses ? (Non.) Pourquoi non ? (Parce que les gens ne peuvent être sauvés par Dieu qu’une fois qu’ils ont gagné la vérité.) À l’heure actuelle, certaines personnes ont une vague conscience de l’importance de la vérité pour leur salut, et c’est une bonne chose. Cependant, le fait que cette prise de conscience puisse prendre racine dépend de la façon dont tu poursuis la vérité subséquemment. Il est très important de poursuivre la vérité. Par exemple, quand tu es négatif et faible, peux-tu devenir fort sans le soutien et la fourniture de la vérité ? Es-tu capable de surmonter ta faiblesse ? Es-tu en mesure de comprendre pourquoi tu as été négatif et faible ? Certainement pas. Lorsque tu es négligent et superficiel dans l’accomplissement de ton devoir, es-tu en mesure de résoudre cet aspect de ta corruption sans chercher la vérité ? Es-tu capable de loyauté envers Dieu ? Les gens peuvent-ils se connaître et résoudre leurs tempéraments corrompus s’ils ne cherchent pas la vérité ? Non. Quand les gens ont constamment des notions sur Dieu et ne cessent pas de Le mesurer à l’aune de leurs propres notions et de leur propre imagination, de telles choses peuvent-elles être résolues sans la vérité ? Non. Dans une grande partie de ce que nous rencontrons – y compris les problèmes de notre vie quotidienne – si nous ne possédons pas la vérité, ne cherchons pas la vérité et, de plus, ne comprenons pas la vérité, et si nous ignorons ce que Dieu dit à propos de telles choses et de Sa volonté, alors comment aborderons-nous ce qu’il nous arrive ? Ceux qui sont un peu meilleurs peuvent essayer de trouver une solution en utilisant les paroles, les expressions et les règles qui leur sont familières ou en utilisant des méthodes humaines, mais celles-ci peuvent-elles se substituer à la vérité pour résoudre leurs problèmes ? Si nous ne cherchons pas la vérité, on peut dire que rien dans notre vie n’a de principe et que nous n’avons pas de chemin à pratiquer, et encore moins d’objectif et de direction. Si tel est le cas, alors tout ce que nous faisons s’oppose à Dieu et Le trahit. Ainsi, ne méprise-t-Il pas et ne maudit-Il pas tout ce que nous faisons ? Ne jugera-t-Il et ne réprimandera-t-Il pas nos actes ? Il est donc probable qu’avant de comprendre véritablement la vérité, chaque personne connaîtra une partie du jugement, du châtiment, de la punition et de la discipline de Dieu, le but de tout cela étant de faire en sorte que les gens gagnent la vérité.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Dans sa poursuite de la vie, on doit prêter attention à deux choses : la première, comprendre la vérité dans les paroles de Dieu ; la seconde, se comprendre soi-même dans les paroles de Dieu. Ces deux choses sont des plus fondamentales. Il n’y a pas de vie ou de vérité en dehors des paroles de Dieu. Si tu ne recherches pas la vérité dans les paroles de Dieu, où, alors, peux-tu aller la chercher ? Où se trouve la vérité dans le monde ? Tous les livres dans le monde sont une compilation des théories du diable Satan, n’est-ce pas ? Ils ne contiennent même pas un iota de vérité ? Les aspects les plus importants de la compréhension de la vérité dans les paroles de Dieu sont la compréhension de Dieu dans Ses paroles, la compréhension de la vie humaine dans Ses paroles, la compréhension de tous les aspects de la vérité dans Ses paroles, telles que la véritable compréhension de soi-même et la découverte du sens de l’existence humaine dans les paroles de Dieu. Toute vérité est dans les paroles de Dieu. On ne peut entrer dans la vérité si ce n’est par les paroles de Dieu. Le principal résultat que tu dois atteindre, c’est de savoir ce que signifie posséder une compréhension et une connaissance des paroles de Dieu. Grâce à une vraie compréhension des paroles de Dieu, tu peux alors comprendre la vérité : c’est ce qu’il y a de plus fondamental.

Extrait de « Seulement en cherchant la vérité peux-tu obtenir des changements dans ton tempérament », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Pour résumer, suivre la voie de Pierre dans sa croyance en Dieu, c’est suivre la voie de la poursuite de la vérité, qui est aussi la voie pour se connaître soi-même véritablement et pour changer son tempérament. Ce n’est qu’en suivant le chemin de Pierre qu’on peut être sur le chemin conduisant à être amené à la perfection par Dieu. Il faut être clair sur la façon de suivre spécifiquement le chemin de Pierre, aussi bien que sur la manière de la mettre en pratique. Tout d’abord, il faut mettre de côté ses propres intentions, ses poursuites déplacées et même sa famille et toutes les choses liées à sa propre chair. Il faut être dévoué de tout cœur, c’est-à-dire, se consacrer entièrement à la parole de Dieu, accorder toute son attention à manger et à boire les paroles de Dieu, s’intéresser à la recherche de la vérité, à la recherche des intentions de Dieu dans Ses paroles, et essayer de saisir la volonté de Dieu en tout. C’est la méthode de pratique la plus fondamentale et la plus essentielle. C’est ce que Pierre a fait après avoir vu Jésus, et ce n’est qu’en pratiquant de cette façon que l’on obtient les meilleurs résultats. Une dévotion sincère aux paroles de Dieu signifie essentiellement rechercher la vérité, rechercher les intentions de Dieu dans Ses paroles, s’efforcer de saisir la volonté de Dieu et comprendre et obtenir plus de vérité à partir des paroles de Dieu. En lisant Ses paroles, Pierre ne s’efforçait pas de comprendre des doctrines et il était encore moins intéressé par l’acquisition de connaissances théologiques ; au contraire, il s’efforçait de comprendre la vérité et de saisir la volonté de Dieu, aussi bien que de parvenir à comprendre Son tempérament et Sa beauté. Il a également essayé de comprendre les différents états de corruption de l’homme à partir des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre la nature corrompue de l’homme et les véritables déficiences de l’homme, réalisant ainsi tous les aspects des exigences que Dieu place devant l’homme afin de Le satisfaire. Pierre avait tant de pratiques correctes qui respectaient les paroles de Dieu ; cela s’alignait parfaitement avec la volonté de Dieu et c’était le meilleur moyen pour une personne de coopérer tout en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu. Durant les centaines d’épreuves qu’il eut à expérimenter de la part de Dieu, Pierre s’examinait strictement en regard de chaque parole du jugement de l’homme par Dieu, de chaque parole de la révélation de l’homme par Dieu et de chaque parole de Ses exigences de l’homme, et s’efforçait de sonder le sens de ces paroles. Il essayait sincèrement de comprendre et de mémoriser chaque parole que Jésus lui disait et il avait de très bons résultats. Grâce à cette manière de pratiquer, il parvint à une compréhension de lui-même par les paroles de Dieu, et non seulement il vint à comprendre les différentes conditions corrompues de l’homme, mais parvint aussi à comprendre l’essence, la nature et les différents défauts de l’homme. C’est cela que signifie se comprendre vraiment soi-même. Partant des paroles de Dieu, non seulement Pierre a acquis une véritable compréhension de lui-même, mais dans les choses exprimées dans les paroles de Dieu – le tempérament juste de Dieu, ce qu’Il a et est, la volonté de Dieu pour Son œuvre, Ses exigences envers l’humanité –, de ces paroles, il est parvenu à connaître Dieu complètement. Il est parvenu à connaître le tempérament de Dieu et Son essence ; il est parvenu à connaître et à comprendre ce que Dieu a et est, ainsi que la beauté de Dieu et les exigences de Dieu envers l’homme. Même si Dieu ne parlait pas à l’époque autant qu’Il le fait aujourd’hui, des résultats dans ces aspects étaient néanmoins produits en Pierre. C’était une chose rare et précieuse. Pierre est passé par des centaines d’épreuves, mais n’a pas souffert en vain. Non seulement il est parvenu à se comprendre à partir des paroles et de l’œuvre de Dieu, mais il est aussi parvenu à connaître Dieu. En plus, il s’est particulièrement concentré sur les exigences de Dieu pour l’humanité dans Ses paroles. Dans tous les aspects dont l’homme devrait satisfaire Dieu pour être conforme à la volonté de Dieu, Pierre a fourni de grands efforts à cet égard et est parvenu à une parfaite clarté ; ce fut extrêmement bénéfique pour sa propre entrée. Peu importe ce que Dieu exprimait, aussi longtemps que ces paroles pouvaient devenir la vie et sont la vérité, Pierre était en mesure de les graver dans son cœur pour les méditer souvent et les comprendre. Après avoir entendu les paroles de Jésus, il était capable de les prendre à cœur, ce qui montre qu’il était particulièrement concentré sur les paroles de Dieu et, à la fin, il a vraiment obtenu des résultats. C’est-à-dire qu’il a été capable de mettre librement les paroles de Dieu en pratique, de pratiquer correctement la vérité et d’être conforme à la volonté de Dieu, d’agir entièrement en conformité avec l’intention de Dieu et de renoncer à ses propres opinions et imaginations personnelles. De cette façon, Pierre est entré dans la réalité des paroles de Dieu. Le service de Pierre était conforme à la volonté de Dieu surtout parce qu’il a agi de cette manière.

Si quelqu’un est capable de satisfaire Dieu en accomplissant son devoir, que ses paroles et ses actions reposent sur des principes et qu’il peut entrer dans la réalité-vérité dans tous les aspects de la vérité, alors cet homme est rendu parfait par Dieu. On peut dire que l’œuvre et les paroles de Dieu sont complètement efficaces chez un tel homme, que les paroles de Dieu deviennent sa vie, qu’il obtient la vérité et qu’il peut vivre selon les paroles de Dieu. Après cela, la nature de sa chair, c’est-à-dire le fondement de son existence originelle, sera ébranlée et s’effondrera. Lorsque les paroles de Dieu sont devenues la vie de quelqu’un, celui-ci devient un homme nouveau. Si les paroles de Dieu sont devenues sa vie, que la vision de l’œuvre de Dieu, Ses exigences pour L’humanité, Sa révélation aux hommes et les normes pour une vraie vie que Dieu exige que l’homme atteigne sont devenues sa vie, s’il a vécu selon ces paroles et ces vérités, alors c’est un homme rendu parfait par les paroles de Dieu. Il a expérimenté la nouvelle naissance et est devenu un homme nouveau à travers les paroles de Dieu. C’est la voie que Pierre suivit pour chercher la vérité ; c’était la voie pour être rendu parfait, pour être amené à la perfection par les paroles de Dieu et pour gagner la vie dans les paroles de Dieu. La vérité exprimée par Dieu est devenue sa vie et ce n’est qu’alors qu’il est devenu un homme qui a obtenu la vérité.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Tout ce que Pierre cherchait était selon le cœur de Dieu. Il cherchait à réaliser le désir de Dieu et, peu importe la souffrance et l’adversité, il était toujours prêt à réaliser le désir de Dieu. Il n’y a pas de plus grande quête pour quelqu’un qui croit en Dieu. Ce que Paul cherchait était entaché de sa propre chair, de ses propres notions et de ses propres plans et stratagèmes. Il n’était en aucun cas qualifié pour être une créature de Dieu, n’était pas quelqu’un qui cherchait à réaliser le désir de Dieu. Pierre cherchait à se soumettre aux orchestrations de Dieu et, bien qu’il n’accomplît pas beaucoup de travail, ce qui motivait sa quête et le chemin qu’il suivait étaient justes ; quoiqu’il n’ait pas pu rallier beaucoup de personnes, il a su poursuivre le chemin de la vérité. Fort de cela, on peut dire qu’il était qualifié pour être une créature de Dieu. Aujourd’hui, même si tu n’es pas un ouvrier, tu devrais être capable d’accomplir le devoir d’une créature de Dieu et chercher à te soumettre à toutes les orchestrations de Dieu. Tu devrais être capable d’obéir à tout ce que Dieu dit, subir toutes sortes de tribulations et d’épurement, et bien que tu sois faible, tu devrais malgré tout être disposé à aimer Dieu dans ton cœur. Ceux qui sont responsables de leur propre vie sont prêts à accomplir le devoir dévolu à une créature de Dieu, et le point de vue de telles personnes sur la quête est le bon. Ce sont les personnes dont Dieu a besoin. Si tu as accompli beaucoup de travail et que les autres ont profité de tes enseignements, mais que toi-même tu n’as pas changé, et que tu n’as porté aucun témoignage, ou que tu n’as pas connu une véritable expérience, au point qu’à la fin de ta vie, rien de ce que tu as fait ne constitue un témoignage, alors es-tu quelqu’un qui a changé ? Es-tu quelqu’un qui cherche la vérité ? À l’époque, le Saint-Esprit t’a utilisé, mais quand Il t’a utilisé, Il a utilisé la partie de toi qui pouvait être utilisée pour travailler, et il n’a pas utilisé la partie de toi qui ne pouvait pas être utilisée. Si tu cherchais à changer, alors tu pourrais être progressivement rendu parfait au cours du processus d’utilisation. Pourtant, le Saint-Esprit n’accepte aucune responsabilité de ton acquisition ou non à la fin, et cela dépend de ta manière de chercher. Si des changements ne s’opèrent pas dans ton tempérament personnel, c’est parce que ton point de vue sur la quête est erroné. Si tu ne bénéficies d’aucune récompense, alors il ne faut t’en prendre qu’à toi-même, et c’est parce que tu n’as pas toi-même mis la vérité en pratique et que tu es incapable de réaliser le désir de Dieu. Et donc, il n’y a rien de plus important que tes expériences personnelles, et rien n’est plus déterminant que ton entrée personnelle ! Certaines personnes finiront par dire : « J’ai tellement travaillé pour Toi et, bien que je n’aie peut-être pas accompli de grands exploits, je me suis appliqué dans mes efforts. Ne peux-Tu pas simplement m’ouvrir la porte du ciel pour manger le fruit de la vie ? » Tu dois savoir quel genre de personnes Je désire ; ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à entrer dans le royaume, ceux qui sont impurs ne sont pas autorisés à souiller la terre sainte. Bien que tu aies peut-être beaucoup travaillé, et ce pendant de nombreuses années, à la fin, si tu es toujours déplorablement dégoûtant, alors il sera intolérable pour la loi du ciel que tu veuilles entrer dans Mon royaume ! Depuis la fondation du monde jusqu’à ce jour, Je n’ai jamais offert un accès facile à Mon royaume à ceux qui cherchent à s’attirer Mes faveurs. C’est une loi céleste, et personne ne peut la transgresser ! Tu dois chercher la vie. Aujourd’hui, ceux qui seront rendus parfaits sont comme Pierre : ce sont ceux qui cherchent les changements dans leur propre tempérament et sont désireux de rendre témoignage à Dieu et d’accomplir leur devoir en tant que créature de Dieu. Seuls ceux-là seront rendus parfaits. Si tu ne penses qu’aux récompenses et ne cherches pas à changer ton propre tempérament de vie, alors tous tes efforts seront vains : c’est une vérité immuable !

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

La poursuite de la vérité est à la fois un problème pratique et une leçon pratique. Nous ne pouvons pas atteindre la compréhension de la vérité ni mettre la vérité en pratique en comptant sur notre imagination, nos pensées, nos notions ou des bribes de connaissances ; ce n’est pas si facile. Ce qui est requis, c’est que nous payions réellement un prix et, dans notre vie quotidienne, que nous essayions réellement d’expérimenter, de chercher, de contempler, d’échanger et d’y travailler. Alors seulement, petit à petit, nous réussirons une entrée et gagnerons quelque chose en ce qui concerne les paroles de Dieu et la vérité. Quand le jour viendra où tu comprendras ce qu’est la vérité et quelle en est l’essence, quand tu auras conscience que les paroles prononcées par Dieu incarné sont les principes qui doivent être effectivement mis en pratique dans tout ce que nous rencontrons et qu’ils sont les objectifs et la direction de nos vies, alors, à ce moment-là, tu verras à quel point tout ce que Dieu fait est significatif et à quel point Dieu incarné est important et précieux pour nous ! L’objectif de tout ce que Dieu dit, de chaque étape de Son œuvre, de chacune de Ses déclarations, de chaque action et chaque mouvement et de toutes Ses idées, de tous Ses points de vue et de toutes Ses pensées est d’apporter à l’homme le salut : c’est de permettre aux gens d’être sauvés. Aucun d’eux n’est vide ; chacun d’eux est réel et actuel. Ainsi, que les gens viennent de l’ère de la Grâce ou soient issus des incroyants, ils doivent tous cesser de rêver. Ils doivent cesser de croire en Dieu à travers le prisme de leur imagination et cesser de vivre dans les pensées vides de leur propre idéalisme. L’œuvre réelle et actuelle de Dieu exige que nous en fassions réellement l’expérience et que nous en payions le prix ; alors seulement, la vérité que nous aurons atteinte par l’expérience deviendra la vie que nous gagnerons. Lorsque nous ferons l’expérience de l’œuvre de Dieu, ce que nous devrions avant tout gagner, c’est la vérité. Quand tu auras obtenu la vérité, Dieu aura une place dans ton cœur : c’est précisément ce qu’Il désire obtenir. Une fois que tu auras compris la vérité et que tu seras conscient de ce qu’elle est, lorsqu’elle aura pris racine dans ton cœur et une fois que tu auras réellement fait l’expérience de la vérité, alors, au fond de toi, les paroles de Dieu seront vraiment devenues ta vie. Ce processus est-il réel ? Il l’est, en effet. Alors, que devons-nous faire dans ce processus ? Tout d’abord, nous devons faire l’expérience de la réalité des paroles de Dieu et y entrer. Nous devons être conscients de ce qu’Il veut faire en nous et des résultats qu’Il désire obtenir. Il y a principalement deux résultats que Dieu désire atteindre en nous : premièrement, nous faire connaître nous-mêmes, et deuxièmement, nous faire connaître Dieu.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

L’homme ne doit pas croire en Dieu, mais L’aimer, Le chercher et L’adorer. Si tu ne poursuis pas aujourd’hui, alors le jour viendra où tu diras : « Pourquoi, à l’époque, n’ai-je pas suivi Dieu convenablement, ne L’ai-je pas satisfait correctement et n’ai-je pas poursuivi des changements dans mon tempérament de vie ? Comme je regrette de n’avoir pas pu me soumettre à Dieu à l’époque et de ne pas avoir cherché la connaissance de la parole de Dieu. Dieu a dit tellement de choses en ce temps-là : comment ai-je pu ne pas chercher ? J’ai été si stupide ! » Tu te détesteras jusqu’à un certain degré. Aujourd’hui, tu ne crois pas les paroles que Je dis et tu n’y prêtes aucune attention ; quand le jour où cette œuvre se répandra viendra et que tu en verras la totalité, tu le regretteras et, à ce moment-là, tu seras sidéré. Il y a des bénédictions, mais tu ne sais pas en jouir, et il y a la vérité, mais tu ne la poursuis pas. N’attires-tu pas le mépris sur toi ? Aujourd’hui, même si la prochaine étape de l’œuvre de Dieu n’a pas encore commencé, il n’y a rien d’exceptionnel au sujet des exigences qui te sont faites et de ce qu’on te demande de vivre. Il y a tant de travail et tant de vérités ; ne méritent-ils pas que tu les connaisses ? Le châtiment et le jugement de Dieu sont-ils incapables d’éveiller ton esprit ? Le châtiment et le jugement de Dieu sont-ils incapables de t’amener à te haïr ? Es-tu satisfait de vivre sous l’influence de Satan, dans la paix et la joie et un peu de confort charnel ? N’es-tu pas le plus abject de tous ? Aucun n’est plus insensé que ceux qui ont vu le salut, mais ne cherchent pas à le gagner ; ceux-là sont des gens qui se perdent par la chair et jouissent de Satan. Tu espères que ta foi en Dieu n’entraînera aucun défi et aucune tribulation, ni la moindre difficulté. Tu poursuis toujours ces choses qui ne valent rien et tu n’attaches aucune valeur à la vie ; au lieu de cela, tu fais passer tes propres pensées extravagantes avant la vérité. Tu ne vaux absolument rien ! Tu vis comme un cochon ; quelle différence y a-t-il entre toi et les cochons et les chiens ? Ceux qui ne poursuivent pas la vérité et qui aiment la chair ne sont-ils pas tous des animaux ? Est-ce que ces morts sans esprit ne sont pas tous des cadavres ambulants ? Combien de paroles ont été prononcées parmi vous ? Y a-t-il eu seulement un peu de travail fait parmi vous ? Combien ai-Je fourni parmi vous ? Alors pourquoi ne l’as-tu pas gagné ? Qu’as-tu à te plaindre ? N’est-il pas vrai que tu n’as rien gagné parce que tu es trop amoureux de la chair ? Et n’est-ce pas parce que tes pensées sont trop extravagantes ? N’est-ce pas parce que tu es trop stupide ? Si tu es incapable de gagner ces bénédictions, peux-tu blâmer Dieu de ne pas te sauver ? Ce que tu cherches, c’est de pouvoir gagner la paix après avoir cru en Dieu : que tes enfants ne tombent pas malades, que ton mari ait un bon emploi, que ton fils trouve une bonne épouse, que ta fille trouve un mari décent, que tes bœufs et tes chevaux labourent bien la terre, que tu aies une année de beau temps pour tes récoltes. C’est ce que tu recherches. Ta poursuite n’est que de vivre dans le confort, qu’aucun accident n’arrive à ta famille, que les vents t’épargnent, qu’ils ne soufflent pas le sable dans ton visage, que les récoltes de ta famille ne soient pas inondées, que tu ne sois pas touché par les désastres, que tu puisses vivre dans l’étreinte de Dieu, que tu vives dans un nid douillet. Un lâche comme toi qui poursuit toujours la chair – as-tu un cœur, as-tu un esprit ? N’es-tu pas une bête ? Je te donne le vrai chemin sans rien demander en retour, mais tu ne le poursuis pas. Es-tu de ceux qui croient en Dieu ? Je te donne la vraie vie humaine, mais tu ne la poursuis pas. N’es-tu pas différent d’un cochon ou d’un chien ? Les cochons ne poursuivent pas la vie de l’homme, ils ne cherchent pas à être purifiés et ils ne comprennent pas ce qu’est la vie. Chaque jour, après avoir mangé à satiété, ils dorment simplement. Je t’ai donné le vrai chemin, mais tu ne l’as pas gagné : tu restes les mains vides. Es-tu prêt à continuer dans cette vie, la vie d’un cochon ? Quelle est la signification de la vie de ces personnes ? Ta vie est méprisable et ignoble, tu vis au milieu de la souillure et de la débauche et tu ne poursuis aucun but. Ta vie n’est-elle pas la plus ignoble de toutes ? As-tu l’effronterie de regarder Dieu ? Si tu continues à vivre de cette façon, obtiendras-tu quelque chose ? La vraie voie t’a été donnée, mais que tu puisses finalement la gagner ou non dépend de ta poursuite personnelle.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure. Aujourd’hui, tu ne peux pas te satisfaire de la façon dont tu es conquis, mais tu dois considérer également le chemin sur lequel tu vas marcher à l’avenir. Tu dois avoir des aspirations et le courage d’être rendu parfait, et tu ne devrais pas toujours te croire incapable. La vérité a-t-elle des favoris ? La vérité peut-elle délibérément s’opposer aux gens ? Si tu cherches la vérité, peut-elle t’accabler ? Si tu tiens bon pour la justice, est-ce qu’elle va t’abattre ? Si ton aspiration est vraiment de poursuivre la vie, la vie peut-elle t’échapper ? Si tu n’as pas la vérité, ce n’est pas parce que la vérité t’ignore, mais parce que tu t’es éloigné d’elle ; si tu ne peux pas rester inébranlable pour la justice, ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la justice, mais parce que tu crois qu’elle ne cadre pas avec les faits ; si tu n’as pas acquis la vie après l’avoir poursuivie pendant de nombreuses années, ce n’est pas parce qu’elle n’a pas de conscience pour toi, mais parce que tu n’as pas de conscience pour la vie, et tu l’as chassée ; si tu vis dans la lumière et que tu as été incapable de gagner la lumière, ce n’est pas parce que la lumière est incapable de t’illuminer, mais parce que tu n’as pas prêté attention à l’existence de la lumière, et donc la lumière t’a quitté sans bruit. Si tu ne cherches pas, la seule chose que l’on pourra dire de toi, c’est que tu n’es qu’un déchet sans valeur, que tu n’as aucun courage dans ta vie et que tu ne possèdes pas l’esprit pour résister aux forces des ténèbres. Tu es trop faible ! Tu es incapable d’échapper aux forces de Satan qui t’assiègent et tu n’es prêt qu’à mener ce genre de vie sûre et sécurisante et mourir dans l’ignorance. Ce que tu devrais atteindre, c’est ta recherche à être conquis ; c’est ton devoir impérieux. Si tu te contentes d’être conquis, alors tu chasses l’existence de la lumière. Tu dois souffrir des difficultés pour la vérité, te donner à la vérité, tu dois endurer l’humiliation pour la vérité et, pour gagner plus de vérité, tu dois subir plus de souffrance. C’est ce que tu devrais faire. Tu ne dois pas rejeter la vérité pour obtenir une vie de famille paisible et tu ne dois pas perdre la dignité et l’intégrité de ta vie pour un plaisir momentané. Tu dois poursuivre tout ce qui est beau et bon et tu dois poursuivre un chemin plus significatif dans la vie. Si tu mènes une vie si vulgaire et ne poursuis pas d’objectifs, ne gâches-tu pas ta vie ? De quoi peux-tu profiter avec une telle vie ? Tu devrais abandonner tous les plaisirs de la chair pour une seule vérité et ne pas rejeter toutes les vérités pour un peu de satisfaction. Ce genre de personne n’a ni intégrité ni dignité ; il n’y a aucun sens à leur existence !

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 21. Principes d’expérience de l’œuvre de Dieu

Suivant: 23. Principes de recherche de la compréhension de la volonté de Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre