105. Principes pour faire la distinction entre la poursuite de la vérité et une croyance confuse

(1) Déterminer si la personne se soucie de manger et de boire les paroles de Dieu et d’accepter Son jugement et Son châtiment de telle sorte qu’elle en arrive à sincèrement se repentir et changer, ou si elle suit les autres sans but précis et perd son temps ;

(2) Déterminer si la personne se soucie d’accéder à la compréhension de la vérité, de bien accomplir son devoir et de vivre la réalité de la vérité, ou si elle se soucie d’extériorités, de respect des règles et d’agir en étant guidée exclusivement par des notions et des imaginations ;

(3) Déterminer si la personne se soucie de chercher la vérité dans tous les domaines et de l’utiliser pour remédier à sa corruption, ou si elle recherche le confort, cède à sa chair et se contente simplement de comprendre une doctrine ;

(4) Déterminer si la personne se soucie de chercher la vérité dans l’accomplissement de son devoir, de la mettre en pratique et d’agir selon les principes, ou si elle est négligente et superficielle, essaie de tromper Dieu et est impénitente jusqu’à la mort.

Paroles de Dieu concernées :

Bien que beaucoup de gens croient en Dieu, peu comprennent ce que signifie avoir foi en Dieu et ce qu’ils doivent faire pour se conformer à la volonté de Dieu. En effet, bien que les gens connaissent bien le mot « Dieu » et des expressions telles que « l’œuvre de Dieu », ils ne connaissent pas Dieu, et encore moins Son œuvre. Il n’est donc pas étonnant que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu croient en Lui de manière confuse. Les gens ne prennent pas la croyance en Dieu au sérieux, et cela uniquement parce que croire en Dieu est trop inconnu, trop étrange pour eux. En cela, ils ne répondent pas aux exigences de Dieu. En d’autres termes, si les gens ne connaissent pas Dieu et ne connaissent pas Son œuvre, alors ils ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu, et ne peuvent encore moins réaliser Sa volonté. « La croyance en Dieu » signifie croire qu’il y a un Dieu ; c’est le concept le plus simple en ce qui concerne la foi en Dieu. De plus, croire qu’il y a un Dieu n’est pas la même chose que croire véritablement en Dieu ; au contraire, c’est une sorte de foi simple avec de fortes connotations religieuses. Voici ce que signifie la véritable foi en Dieu : sur la base d’une croyance que Dieu est souverain sur toutes choses, chacun fait l’expérience de Ses paroles et de Son œuvre, se libère de son tempérament corrompu, satisfait la volonté de Dieu et connaît Dieu. Seul un tel parcours peut être appelé « foi en Dieu ». Pourtant, les gens considèrent souvent que croire en Dieu est quelque chose de simple et de frivole. Les gens qui croient en Dieu de cette façon ne savent plus ce que cela signifie de croire en Dieu ; même s’il se peut qu’ils continuent de croire jusqu’au bout, ils n’obtiendront jamais l’approbation de Dieu, parce qu’ils empruntent le mauvais chemin. Aujourd’hui, il y a encore ceux qui croient en Dieu selon la lettre et une doctrine vide de sens. Ils ignorent qu’il leur manque l’essence de la croyance en Dieu et qu’ils ne peuvent pas obtenir l’approbation de Dieu. Malgré cela, ils prient Dieu pour qu’Il leur offre la sécurité et une grâce suffisante. Arrêtons-nous, faisons taire notre cœur et demandons-nous : croire en Dieu pourrait-il réellement être la chose la plus facile sur terre ? Croire en Dieu pourrait-il ne rien signifier de plus que recevoir beaucoup de grâces de Dieu ? Les gens qui croient en Dieu sans Le connaître, ou qui croient en Dieu, mais s’opposent à Lui sont-ils à même de satisfaire la volonté de Dieu ?

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Les gens croient en Dieu principalement pour chercher la vie ; si tu crois en Dieu et pourtant ne cherches pas la vie, la vérité ou la connaissance de Dieu, alors tu ne crois pas en Dieu ! Et est-il réaliste de chercher à entrer dans le royaume pour être roi ? Seule la réalisation de l’amour vrai pour Dieu en cherchant la vie est la réalité ; la recherche et la pratique de la vérité sont la réalité. En lisant les paroles de Dieu et en faisant l’expérience de ces paroles, tu parviendras à acquérir la connaissance de Dieu par une expérience réelle et c’est ce que chercher vraiment signifie.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

Toute l’humanité a été corrompue par Satan, et la nature de l’homme, c’est de trahir Dieu. Cependant, parmi tous les humains qui ont été corrompus par Satan, certains peuvent se soumettre à l’œuvre de Dieu et accepter la vérité ; ce sont ceux qui peuvent obtenir la vérité et parvenir à une transformation dans leur tempérament. Il y a aussi ceux qui ne se concentrent pas sur la quête de la vérité. Le simple fait de comprendre des doctrines les satisfait ; ils entendent une bonne doctrine et la garde, et après l’avoir comprise, ils peuvent accomplir leurs devoirs, jusqu’à un certain point. Ces gens font ce qu’on leur dit et ont une humanité médiocre. Ils sont prêts, dans une certaine mesure, à se dépenser, à abandonner la mondanité et à supporter la souffrance. Toutefois, ils ne sont pas sérieux à l’égard de la vérité ; ils croient qu’il leur suffit de ne pas commettre de péchés et ne parviennent jamais à comprendre l’essence de la vérité. Si de telles gens peuvent tenir ferme à la fin, ils peuvent aussi être épargnés, mais leur tempérament ne peut pas être transformé. Si tu veux être purifié de la corruption et connaître un changement dans ton tempérament de vie, tu dois alors aimer la vérité et être capable d’accepter la vérité. Que signifie accepter la vérité ? Accepter la vérité, cela indique que, peu importe le genre de tempérament corrompu que tu as ou quels poisons du grand dragon rouge sont dans ta nature, tu la reconnais lorsqu’elle est révélée par les paroles de Dieu, et tu te soumets à ces paroles ; tu les acceptes inconditionnellement, sans chercher d’excuses ou faire le difficile, et tu en arrives à te connaître selon ce qu’Il dit. C’est ce que signifie accepter les paroles de Dieu. Peu importe ce qu’Il dit, peu importe combien Ses déclarations pourraient te transpercer le cœur, peu importe quelles paroles Il utilise, tu peux les accepter tant que ce qu’Il dit est la vérité et les reconnaître tant qu’elles sont conformes à la réalité. Tu peux te soumettre aux paroles de Dieu, peu importe à quelle profondeur tu les comprends, et tu acceptes la lumière révélée par le Saint-Esprit et échangée par tes frères et sœurs, et tu t’y soumets. Lorsqu’un tel homme a cherché la vérité jusqu’à un certain point, il peut obtenir la vérité et réaliser une transformation de son tempérament. Même si ceux qui n’aiment pas la vérité peuvent être d’humanité décente, quand il s’agit de la vérité, ils sont confus et ne la considèrent pas sérieusement. Bien qu’ils soient capables de bonnes actions et puissent se dépenser pour Dieu, et soient capables de renoncement, ils ne parviennent pas à atteindre un changement dans leur tempérament.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Pour résumer, suivre la voie de Pierre dans sa croyance en Dieu, c’est suivre la voie de la poursuite de la vérité, qui est aussi la voie pour se connaître soi-même profondément et pour changer son tempérament. Ce n’est qu’en suivant le chemin de Pierre qu’on peut être sur le chemin conduisant à être amené à la perfection par Dieu. Il faut être clair sur la façon de suivre spécifiquement le chemin de Pierre, aussi bien que sur la manière de la mettre en pratique. Tout d’abord, il faut mettre de côté ses propres intentions, ses poursuites déplacées et même sa famille et toutes les choses liées à sa propre chair. Il faut être dévoué de tout cœur, c’est-à-dire, se consacrer entièrement à la parole de Dieu, accorder toute son attention à boire et à manger les paroles de Dieu, s’intéresser à la recherche de la vérité, à la recherche des intentions de Dieu dans Ses paroles, et essayer de saisir la volonté de Dieu en tout. C’est la méthode de pratique la plus fondamentale et la plus essentielle. C’est ce que Pierre a fait après avoir vu Jésus, et ce n’est qu’en pratiquant de cette façon que l’on obtient les meilleurs résultats. Une dévotion sincère aux paroles de Dieu signifie essentiellement rechercher la vérité, rechercher les intentions de Dieu dans Ses paroles, s’efforcer de saisir la volonté de Dieu et comprendre et obtenir plus de vérité à partir des paroles de Dieu. En lisant Ses paroles, Pierre ne s’efforçait pas de comprendre des doctrines et il était encore moins intéressé par l’acquisition de connaissances théologiques ; au contraire, il s’efforçait de comprendre la vérité et de saisir la volonté de Dieu, aussi bien que de parvenir à comprendre Son tempérament et Sa beauté. Il a également essayé de comprendre les différents états de corruption de l’homme à partir des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre la nature corrompue de l’homme et les véritables déficiences de l’homme, réalisant ainsi tous les aspects des exigences que Dieu place devant l’homme afin de Le satisfaire. Pierre avait tant de pratiques correctes qui respectaient les paroles de Dieu ; cela s’alignait parfaitement avec la volonté de Dieu et c’était le meilleur moyen pour une personne de coopérer tout en faisant l’expérience de l’œuvre de Dieu. Durant les centaines d’épreuves qu’il eut à expérimenter de la part de Dieu, Pierre s’examinait strictement en regard de chaque parole du jugement de l’homme par Dieu, de chaque parole de la révélation de l’homme par Dieu et de chaque parole de Ses exigences de l’homme, et s’efforçait de sonder le sens de ces paroles. Il essayait sincèrement de comprendre et de mémoriser chaque parole que Jésus lui disait et il avait de très bons résultats. Grâce à cette manière de pratiquer, il parvint à une compréhension de lui-même par les paroles de Dieu, et non seulement il vint à comprendre les différentes conditions corrompues de l’homme, mais parvint aussi à comprendre l’essence, la nature et les différents défauts de l’homme. C’est cela que signifie se comprendre vraiment soi-même. Partant des paroles de Dieu, non seulement Pierre a acquis une véritable compréhension de lui-même, mais dans les choses exprimées dans les paroles de Dieu – le tempérament juste de Dieu, ce qu’Il a et est, la volonté de Dieu pour Son œuvre, Ses exigences envers l’humanité –, de ces paroles, il est parvenu à connaître Dieu complètement. Il est parvenu à connaître le tempérament de Dieu et Son essence ; il est parvenu à connaître et à comprendre ce que Dieu a et est, ainsi que la beauté de Dieu et les exigences de Dieu envers l’homme. Même si Dieu ne parlait pas à l’époque autant qu’Il le fait aujourd’hui, des résultats dans ces aspects étaient néanmoins produits en Pierre. C’était une chose rare et précieuse. Pierre est passé par des centaines d’épreuves, mais n’a pas souffert en vain. Non seulement il est parvenu à se comprendre à partir des paroles et de l’œuvre de Dieu, mais il est aussi parvenu à connaître Dieu. En plus, il s’est particulièrement concentré sur les exigences de Dieu pour l’humanité dans Ses paroles. Dans tous les aspects dont l’homme devrait satisfaire Dieu pour être conforme à la volonté de Dieu, Pierre a fourni de grands efforts à cet égard et est parvenu à une parfaite clarté ; ce fut extrêmement bénéfique pour sa propre entrée. Peu importe ce que Dieu exprimait, aussi longtemps que ces paroles pouvaient devenir sa vie et qu’elles appartenaient à la vérité, Pierre était en mesure de les graver dans son cœur pour les méditer souvent et les comprendre. Après avoir entendu les paroles de Jésus, il était capable de les prendre à cœur, ce qui montre qu’il était particulièrement concentré sur les paroles de Dieu et, à la fin, il a vraiment obtenu des résultats. C’est-à-dire qu’il a été capable de mettre librement les paroles de Dieu en pratique, de pratiquer correctement la vérité et d’être conforme à la volonté de Dieu, d’agir entièrement en conformité avec l’intention de Dieu et de renoncer à ses propres opinions et imaginations personnelles. De cette façon, Pierre est entré dans la réalité des paroles de Dieu.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Quant à Pierre, tout ce qui ne satisfaisait pas le désir de Dieu dans sa vie le rendait mal à l’aise. Si quelque chose ne satisfaisait pas le désir de Dieu, alors il avait des remords et cherchait un moyen approprié par lequel il pouvait s’efforcer de satisfaire le cœur de Dieu. Même dans les plus petits détails et aspects de moindre importance de sa vie, il s’imposait toujours de satisfaire le désir de Dieu. Il n’était pas moins exigeant quand il s’agissait de son ancien tempérament, toujours rigoureux dans ses exigences envers lui-même à progresser plus encore dans la vérité. […] Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela ne pouvait modifier son amour pour Dieu. N’était-ce pas l’ultime amour pour Dieu ? N’était-ce pas l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut en atteindre autant, alors il est qualifié pour être une créature de Dieu, et il n’y a rien qui satisfasse mieux le désir du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas accompli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ni ne connais le Créateur, et tu n’obéis pas ni n’aimes le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de gens croient aujourd’hui de manière confuse. Votre curiosité est trop grande, votre désir de chercher des bénédictions est trop fort et votre envie de poursuivre la vie est trop faible. De nos jours, les gens sont pleins d’enthousiasme dans leur croyance en Jésus. Jésus les accueillera dans la maison céleste : comment peuvent-ils ne pas croire ? Certaines personnes croient toute leur vie. Même en croyant depuis quarante ou cinquante ans, elles ne se lassent jamais de lire la Bible. C’est parce qu’elles pensent[a] que, tant qu’elles ont la foi, elles entreront au ciel quoi qu’il arrive. Vous suivez Dieu sur ce chemin depuis quelques années seulement, mais vous faiblissez déjà et vous n’avez plus d’endurance, car votre désir de bénédictions est trop fort. Vous empruntez ce vrai chemin parce que vous êtes motivés par votre désir de bénédictions et par votre curiosité. Vous ne comprenez pas bien cette étape de l’œuvre. La plupart des paroles que Je prononce aujourd’hui ne s’adressent pas à ceux qui croient en Jésus et ne visent pas uniquement à réfuter leurs notions. En fait, ces notions qui sont exposées sont les mêmes que celles qui existent en vous, parce que vous ne comprenez pas pourquoi la Bible a été mise de côté, pourquoi Je dis que l’œuvre de l’Éternel a vieilli ni pourquoi J’affirme que celle de Jésus aussi. En fait, vous avez beaucoup de notions que vous n’avez pas encore exprimées et de nombreuses opinions profondément ancrées dans vos cœurs. Vous suivez simplement la foule. Pensez-vous vraiment avoir peu de notions ? C’est juste que vous ne les exprimez pas ! En réalité, vous ne suivez Dieu que de manière superficielle, vous ne cherchez pas du tout le vrai chemin et n’êtes pas venus avec l’intention de gagner la vie. Votre attitude consiste à vouloir seulement voir ce qui se passera. Parce que vous n’avez pas abandonné une grande partie de vos anciennes notions, aucun d’entre vous n’a pu s’offrir entièrement. Arrivés à ce stade, vous vous inquiétez toujours de votre propre destin, ressassant vos pensées jour et nuit, sans jamais parvenir à les chasser.

Extrait de « Vous devez comprendre l’œuvre ; ne suivez pas dans la confusion ! », dans La Parole apparaît dans la chair

Certaines gens suivent et poursuivent énergiquement, et ils sont prêts à pratiquer lorsque Dieu parle, mais quand Dieu ne parle pas, ils ne vont plus de l’avant. Les gens n’ont toujours pas compris la volonté de Dieu dans leur cœur, et ils n’ont pas un amour spontané pour Dieu ; ils suivaient Dieu dans le passé parce qu’ils y étaient forcés. Maintenant, il y a des gens qui sont las de l’œuvre de Dieu. Ces gens ne sont-ils pas en danger ? Beaucoup de gens existent dans un simple état de survie. Bien qu’ils mangent et boivent les paroles de Dieu et Le prient, ils le font avec un cœur partagé et ils n’ont plus l’élan qu’ils avaient autrefois. La plupart des gens ne s’intéressent pas à l’œuvre d’épurement et de perfection de Dieu et, en effet, c’est comme s’ils n’avaient jamais d’élan intérieur. Lorsqu’ils sont vaincus par des transgressions, ils ne se sentent pas redevables à Dieu ni ne sont conscients de ressentir du remords. Ils ne poursuivent pas la vérité ni ne quittent l’Église, et à la place ils ne poursuivent que des plaisirs temporaires. Ces gens sont des idiots, totalement insensés ! Quand le moment viendra, ils seront tous expulsés, et pas un seul ne sera sauvé ! Penses-tu que si quelqu’un a été sauvé une fois, il sera toujours sauvé ? Cette croyance est une pure supercherie ! Tous ceux qui ne cherchent pas une entrée dans la vie seront châtiés. La plupart des gens n’ont absolument aucun intérêt à entrer dans la vie, dans les visions, ou à mettre la vérité en pratique. Ils ne cherchent pas à entrer, et ils ne cherchent certainement pas à entrer plus profondément. Ne se ruinent-ils pas eux-mêmes ? À l’heure actuelle, il y a une partie des gens dont les conditions s’améliorent constamment. Plus le Saint-Esprit œuvre, plus ils deviennent confiants ; plus ils ont d’expérience, plus ils ressentent le profond mystère de l’œuvre de Dieu. Plus ils entrent en profondeur, plus ils comprennent. Ils sentent que l’amour de Dieu est tellement grand, et ils se sentent stables et éclairés en eux-mêmes. Ils ont une compréhension de l’œuvre de Dieu. Ce sont les personnes dans lesquelles œuvre le Saint-Esprit. Certaines personnes disent : « Bien qu’il n’y ait pas de nouvelles paroles venant de Dieu, je dois toujours chercher à approfondir la vérité, je dois être sérieuse à propos de chaque chose dans mon expérience réelle et entrer dans la réalité des paroles de Dieu. » Ce genre de personne possède l’œuvre du Saint-Esprit. Bien que Dieu ne montre pas Son visage, qu’Il soit caché à chacune des personnes, qu’Il ne prononce aucune parole et qu’il y ait des moments où les gens connaissent un épurement interne, Dieu n’a pas complètement quitté les gens. Si une personne ne peut pas conserver la vérité qu’elle est censée accomplir, elle n’aura pas l’œuvre du Saint-Esprit. Au cours de la période d’épurement, quand Dieu ne Se montre pas, si tu n’as pas confiance, mais qu’à la place tu bas en retraite, si tu ne te concentres pas sur l’expérience de Ses paroles, alors tu fuis l’œuvre de Dieu. Plus tard, tu seras l’un de ceux qui sont jetés dehors. Ceux qui ne cherchent pas à entrer dans la parole de Dieu ne peuvent pas être des témoins pour Lui. Les gens qui sont capables de témoigner de Dieu et de satisfaire Sa volonté dépendent tous entièrement de leur élan pour chercher les paroles de Dieu. L’œuvre que Dieu accomplit chez les gens consiste principalement à leur permettre de gagner la vérité ; te faire chercher la vie a pour but de te perfectionner, et c’est entièrement pour te rendre compatible à l’usage de Dieu. Tout ce que tu cherches maintenant, c’est à entendre des mystères, à écouter les paroles de Dieu, à délecter tes yeux, à regarder aux alentours pour voir s’il y a une nouveauté ou tendance, et ainsi à satisfaire ta curiosité. Si telle est l’intention de ton cœur, il te sera impossible de répondre aux exigences de Dieu. Ceux qui ne cherchent pas la vérité ne peuvent pas suivre jusqu’au bout. À l’heure actuelle, ce n’est pas que Dieu ne fasse pas quelque chose, c’est que les gens ne coopèrent pas avec Lui, parce qu’ils sont las de Son œuvre. Ils veulent seulement entendre les paroles qu’Il prononce pour accorder des bénédictions, et ils ne veulent pas entendre les paroles de Son jugement et de Son châtiment. Quelle en est la raison ? La raison en est que le désir des gens de gagner des bénédictions n’a pas été satisfait, et ils sont donc devenus négatifs et faibles. Ce n’est pas que, délibérément, Dieu ne permette pas aux gens de Le suivre ni qu’Il inflige intentionnellement des coups à l’humanité. Les gens sont négatifs et faibles seulement parce que leurs intentions sont inappropriées. Dieu est le Dieu qui donne vie à l’homme, et Il ne peut pas amener l’homme à la mort. Les gens eux-mêmes sont responsables de toute leur négativité, toutes leurs faiblesses et leurs rechutes.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu ne connais pas l’œuvre de Dieu, tu ne sauras pas comment coopérer avec Dieu. Si tu ne connais pas les principes de l’œuvre de Dieu et ignores comment Satan travaille dans l’homme, tu n’auras aucun chemin de pratique. Une simple poursuite zélée ne te permettra pas d’atteindre les résultats que Dieu exige. Une telle expérience est semblable à celle de Lawrence, ne faisant aucune distinction, mais se concentrant uniquement sur l’expérience, tout à fait ignorant de ce qu’est le travail de Satan, de ce qu’est l’œuvre du Saint-Esprit, de l’état dans lequel est l’homme sans la présence de Dieu et du type de personnes que Dieu veut perfectionner. Comment se comporter envers différents genres de personnes ; comment saisir la volonté de Dieu dans le présent ; comment connaître le tempérament de Dieu ; vers quelles personnes, quelles circonstances et quelle ère, la miséricorde de Dieu, Sa majesté et Sa justice sont orientées : il ne comprend rien de tout cela. Si les hommes n’ont pas un grand nombre de visions comme base, comme fondement de leurs expériences, alors la vie est hors de question, et encore plus l’expérience ; ils peuvent continuer à se soumettre à tout, à tout endurer, de manière insensée. De tels hommes sont très difficiles à amener à la perfection. On peut dire que si tu n’as aucune des visions abordées plus haut, la preuve est faite que tu es un insensé semblable à une statue de sel qui se dresse toujours en Israël. De tels hommes sont inutiles, bons à rien ! Certains hommes ne font que se soumettre aveuglément, ils se connaissent toujours eux-mêmes et utilisent toujours leurs propres manières de se comporter lorsqu’ils traitent de nouvelles questions ou utilisent la « sagesse » pour traiter de questions banales qui ne sont pas dignes d’être mentionnées. De tels hommes sont dépourvus de discernement, et c’est comme si leur nature consistait à se résigner à l’adversité, et ils sont toujours les mêmes. Ils ne changent jamais. Des hommes comme cela sont insensés, sans le moindre discernement. Ils ne tentent jamais de prendre des mesures appropriées aux circonstances ou aux différentes personnes. De tels hommes n’ont pas d’expérience. J’ai vu que certains hommes se connaissent à un point tel que, lorsqu’ils sont confrontés à des gens qui sont possédés par le travail de mauvais esprits, ils baissent la tête et confessent leurs péchés, n’osant pas se lever pour les condamner. Face à l’œuvre évidente du Saint-Esprit, ils n’osent pas non plus obéir. Ils croient que les mauvais esprits sont également entre les mains de Dieu et ils n’ont pas le moindre courage pour se lever et leur résister. De tels hommes font honte à Dieu et sont absolument incapables de porter un lourd fardeau pour Lui. De tels idiots ne font aucune distinction d’aucune sorte. Un tel mode d’expérience doit donc être éliminé, car il est inacceptable aux yeux de Dieu.

Extrait de « Au sujet de l’expérience », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains placent beaucoup d’enthousiasme dans leur poursuite et échouent pourtant à entrer sur la bonne voie. C’est parce qu’ils sont trop négligents et ne prêtent pas attention aux questions spirituelles. Ils ne savent pas du tout comment faire l’expérience des paroles de Dieu et ne savent pas ce que sont l’œuvre et la présence du Saint-Esprit. De tels hommes sont enthousiastes, mais insensés ; ils ne poursuivent pas la vie. C’est parce qu’il te manque la connaissance de l’Esprit la plus rudimentaire, que tu ne sais rien à la dynamique de l’œuvre actuelle du Saint-Esprit et que tu es ignorant de l’état à l’intérieur de ton propre esprit. La foi de tels hommes n’est-elle pas une sorte de foi insensée ? La poursuite de tels hommes, à terme, ne donnera rien. Le point crucial pour atteindre la croissance dans la vie de la foi en Dieu consiste à savoir quelle œuvre Dieu accomplit par ton expérience, à voir la beauté de Dieu et à comprendre la volonté de Dieu afin que tu puisses te soumettre à tous les arrangements de Dieu, que tu aies Ses paroles gravées en toi pour qu’elles deviennent ta vie et qu’ainsi, tu puisses satisfaire Dieu. Si ta foi est une foi insensée, si tu ne prêtes pas attention aux questions spirituelles ni aux changements dans ton tempérament de vie, si tu ne consacres pas d’efforts à la vérité, seras-tu capable de saisir la volonté de Dieu ? Si tu ne comprends pas ce que Dieu demande, alors tu seras incapable d’avoir de l’expérience et n’auras ainsi aucun chemin de pratique. Ce à quoi tu dois prêter attention à mesure que tu fais l’expérience des paroles de Dieu, c’est l’effet qu’elles produisent en toi, de sorte que tu puisses arriver à connaitre Dieu à partir de Ses paroles. Si tu sais seulement lire les paroles de Dieu, mais que tu ne sais pas comment en faire l’expérience, cela ne montre-t-il pas que tu es ignorant des questions spirituelles ? En ce moment, la plupart des gens sont incapables de faire l’expérience des paroles de Dieu et, ainsi, ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. N’est-ce pas une lacune dans leur pratique ? S’ils continuent ainsi, à quel moment seront-ils capables de faire l’expérience de choses dans leur riche plénitude et d’atteindre la croissance dans leur vie ? Cela ne revient-il pas simplement à une discussion creuse ? Il y en a beaucoup parmi vous qui se concentrent sur la théorie, qui ne savent rien des questions spirituelles et qui, pourtant, veulent quand même être utilisés par Dieu pour quelque chose d’extraordinaire et être bénis par Dieu. C’est totalement irréaliste ! Ainsi, vous devez mettre un terme à cet échec afin que vous puissiez tous entrer sur la bonne voie dans votre vie spirituelle, avoir de véritables expériences et entrer vraiment dans la réalité des paroles de Dieu.

Extrait de « Comment entrer dans un état normal », dans La Parole apparaît dans la chair

Toutes les choses qui surviennent au quotidien, les petites comme les grandes, qui risquent d’ébranler ta résolution, prendre toute la place dans ton cœur ou restreindre ta capacité à accomplir ton devoir et à progresser, nécessitent un traitement diligent ; il faut les examiner attentivement et en chercher la vérité. Ce sont toutes des choses qui se produisent dans le domaine de l’expérience. Certains délaissent leurs responsabilités quand ils sont sous l’emprise de la négativité, et ils sont incapables de se remettre d’aplomb après chaque revers. Tous ces gens sont des insensés, qui n’ont pas l’amour de la vérité ; quand bien même ils auraient toute une vie de foi derrière eux, ils ne l’auraient pas acquise. Comment donc des gens aussi stupides iraient-ils jusqu’au bout ? Si la même chose t’arrive à dix reprises sans que tu en retires quoi que ce soit, c’est que tu es quelqu’un de médiocre et d’inutile. Les gens avisés, qui ont vraiment de l’envergure et qui comprennent les questions spirituelles, sont des chercheurs de vérité ; s’il leur arrive quelque chose dix fois, ils vont sans doute, huit fois sur dix, en retirer de l’inspiration, en tirer quelque leçon, parvenir à un éclairage, ou faire quelque progrès. Mais quand il s’agit de quelqu’un d’insensé (qui ne comprend pas les questions spirituelles), pas une fois ces choses ne lui seront profitables, pas une fois elles ne le feront évoluer, pas une fois elles ne lui feront comprendre sa nature. Et c’en sera fini pour lui. Chaque fois qu’il leur arrive quelque chose, ils chutent, et chaque fois qu’ils chutent, ils ont besoin de recourir à quelqu’un d’autre pour les aider et les persuader ; sans aide et sans discours persuasif, ils n’arrivent pas à s’élever. Si, chaque fois qu’il leur arrive quelque chose, ils courent le risque de chuter, et si, chaque fois, ils risquent de tomber plus bas, n’est-ce pas la fin pour eux ? Sur quelles autres bases ces gens inutiles pourraient-ils être sauvés ? Le salut de l’humanité opéré par Dieu s’adresse aux amoureux de la vérité. C’est un salut qui s’adresse à la partie d’eux-mêmes qui a de la volonté, de la détermination, à cette partie d’eux-mêmes qui, au fond de leur cœur, aspire à la vérité et à la justice. Chez une personne, la détermination est la partie qui, dans son cœur, aspire à la justice, la bonté, la vérité, et qui est douée de conscience. C’est cette partie que Dieu sauve et, à travers elle, Il change les tempéraments corrompus, pour que les êtres humains puissent comprendre la vérité et y accéder et, ainsi, se purifier de leur corruption et que leur tempérament de vie puisse être transformé. Si ces qualités te font défaut, impossible pour toi d’être sauvé. S’il n’y a pas en toi d’aspiration ou d’amour pour la justice et la lumière ; si, chaque fois que tu es confronté au mal, tu n’as ni la volonté de rejeter ce qui est mal ni la détermination de supporter des épreuves ; si, de surcroît, ta conscience est endormie ; si ta faculté de percevoir la vérité est elle aussi engourdie et si tu n’es pas réceptif à la vérité et aux événements qui se produisent ; et si tu manques de discernement en toutes choses et es incapable de gérer les situations ou de les résoudre tout seul, tu n’as alors aucun moyen d’être sauvé. Un être de cet acabit n’a rien qui le rende recommandable, rien qui mérite d’être travaillé. Sa conscience est engourdie, son esprit est brouillé ; il n’aime pas la vérité, il n’aspire pas à la justice du fond du cœur et, aussi claire ou transparente que soit la parole de Dieu quant à la vérité, il n’y répond pas, comme s’il était déjà mort. Est-ce que pour lui tout n’est pas fini ? Quelqu’un qui respire encore peut être sauvé par la respiration artificielle mais s’il est déjà mort et que son âme a quitté son corps, la respiration artificielle ne servira à rien. Si, quand tu rencontres un problème, tu t’y soustrais et tu tentes de l’éviter, cela signifie que tu n’as pas porté témoignage ; à cet égard, tu ne peux jamais être sauvé, et c’est sans issue pour toi. Quand un problème te tombe dessus, tu dois avoir la tête froide et une approche adaptée, et tu dois faire un choix. Vous devez apprendre à utiliser la vérité pour résoudre le problème. En temps normal, à quoi sert de comprendre des vérités ? La vérité ne sert pas à te remplir le ventre, et elle n’est pas là juste pour te donner quelque chose à dire, ni pour résoudre le problème d’autrui, elle sert surtout à résoudre nos propres problèmes, nos propres difficultés. Ce n’est qu’une fois nos propres difficultés résolues que nous pourrons résoudre celles des autres. Pourquoi dit-on que Pierre est un roc ? Parce qu’il y avait en lui des choses qui méritaient d’être amenées à la perfection ; il était déterminé à chercher la vérité et sa volonté était ferme ; il était doué de raison, prêt à subir des épreuves, et il aimait foncièrement la vérité. Aussi n’a-t-il pas laissé passer l’occasion quand elle s’est présentée à lui. Ce sont là d’indiscutables atouts. Si tu ne possèdes aucun de ces points forts, tu risques d’avoir des ennuis. Tu es incapable d’acquérir de l’expérience et tu en es dénué. Tu ne peux donc pas résoudre les difficultés d’autrui. C’est parce que tu ne sais comment pénétrer la vérité. Quand quelque chose t’advient, c’est la confusion ; tu éprouves du désarroi, tu pleures, tu sombres dans la négativité, tu fuis et, quoi que tu fasses, tu es incapable de faire face correctement.

Extrait de « Des gens confus ne peuvent pas être sauvés », dans Récits des entretiens de Christ

Concernant votre foi en Dieu, en plus de remplir vos devoirs correctement, la chose la plus importante est de comprendre la vérité, d’entrer dans la réalité-vérité et de redoubler d’efforts pour entrer dans la vie. Quand il t’arrive quelque chose, ne laisse pas passer cela sans rien faire ; quand tu rencontres un problème et que tu as certaines idées ou que tu manifestes certains comportements et que tu sens que quelque chose ne va pas, mais sans savoir ce qui se passe et sans savoir quoi faire dans ce domaine, tu dois en parler et échanger avec tout le monde sur ce sujet. Si tu t’aperçois d’un problème, tu dois échanger à ce propos. Quand tu échanges à ce propos, tu as inconsciemment de moins en moins de questions et de doutes, tu comprends de plus en plus de vérités et ainsi, ta stature grandit sans même que tu t’en rendes compte. Tu dois faire plus d’efforts quand il s’agit de la vérité, tu dois t’y impliquer. Certaines personnes diront : « Je crois en Dieu depuis plusieurs années et j’ai compris beaucoup de doctrines. J’ai maintenant des bases. Maintenant, la vie dans notre Église à l’étranger est agréable, les frères et sœurs se réunissent toute la journée pour échanger sur des sujets liés à la foi en Dieu, et je suis ainsi nourri sans même m’en rendre compte, et c’est suffisant. Je n’ai pas besoin de faire des efforts pour résoudre les problèmes de ma propre entrée dans la vie ou de ma propre désobéissance. Chaque jour, je m’en tiens à mon emploi du temps, je prie, je mange et je bois les paroles de Dieu, je chante des hymnes et j’accomplis mon devoir. Je fais le travail que je dois faire, rien de moins, et au bout du compte, je grandis dans ma vie sans avoir à m’en préoccuper. » Voilà ce que pensent ceux qui sont confus dans leur foi. Le chemin de la foi en Dieu est le chemin le plus réaliste qui soit. Ceux qui fanfaronnent mais n’accomplissent jamais rien de réel n’y gagneront rien. Quels sont ceux qui y gagneront quelque chose ? Ceux qui sont terre à terre. Ceux-là sont capables de saisir certaines choses essentielles sur le chemin de leur foi en Dieu, ils sont pragmatiques et ils sont terre à terre dans tout ce qu’ils font, si bien que chaque fois qu’il se passe quelque chose, ils gagnent en compréhension. En cas de différence d’opinion ou à certains rares moments, ils ont une leçon à tirer de la situation. Voilà ce qu’est une personne qui a un cœur, et c’est le type de personne qui accédera finalement à la vérité. Les personnes qui sont négligentes sont en fin de compte incapables d’accéder à la vérité. Elles ne se soucient que de se dépenser physiquement, d’agir et de se mettre en valeur, et il leur sera très difficile d’accéder à la vérité. Réfléchissons : qui peut entrer dans la réalité-vérité ? Des gens qui ont les pieds sur terre, qui se servent de leur cœur, qui ont un cœur. À certains égards, ces gens-là sont plus centrés sur la réalité, sur des choses qui sont réelles. En outre, ils sont plus pragmatiques, ils aiment les choses positives, ils aiment la vérité et ils aiment les choses qui sont réelles. Ce sont de telles personnes qui seront finalement en mesure de comprendre et d’obtenir la vérité.

Extrait de « L’entrée dans la vie est très importante pour croire en Dieu », dans Récits des entretiens de Christ

Dieu a la volonté de rendre parfait chacun de vous. À l’heure actuelle, bien que la plupart aient déjà accepté l’œuvre de Dieu depuis longtemps, ils se sont contentés de se prélasser dans la grâce de Dieu. Il ne sont disposés à recevoir de Lui qu’un peu de réconfort de la chair et non des révélations plus nombreuses et plus élevées. Cela montre que le cœur de l’homme est toujours à l’extérieur. Bien que le travail de l’homme, son service et son cœur d’amour pour Dieu soient moins impurs, pour ce qui est de son essence intime et sa pensée rétrograde, l’homme cherche encore constamment la paix et la jouissance de la chair, et ne se soucie pas de savoir dans quelles conditions Dieu peut rendre l’homme parfait ni quels peuvent être Ses desseins. Ainsi, la vie de la plupart des gens est encore vulgaire et décadente, sans le moindre changement. Ils ne considèrent tout simplement pas la foi en Dieu comme une question importante. Au contraire, c’est comme s’ils n’avaient la foi que par rapport aux autres. Ils font les choses à moitié et se débrouillent tant bien que mal, errant dans une existence sans but. Rares sont ceux qui cherchent à entrer dans la parole de Dieu en toutes choses, gagnent des choses plus abondantes et plus enrichissantes, deviennent ceux dont la fortune grandit dans la maison de Dieu aujourd’hui, et reçoivent plus de bénédictions de Dieu. Si tu cherches à être rendu parfait par Dieu en toutes choses et que tu es en mesure d’hériter des promesses de Dieu sur terre, si tu cherches à être éclairé par Dieu en toutes choses et que tu ne laisses pas passer les années négligemment, voilà le chemin idéal que tu devrais emprunter activement. C’est seulement de cette façon que tu seras digne d’être rendu parfait par Dieu et que tu y seras éligible.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Le texte original ne comporte pas l’expression « elles pensent ».

Précédent: 104. Principes pour discerner les choses positives des choses négatives

Suivant: 106. Principes pour faire la distinction entre accomplir son devoir et rendre service

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre