67. Principes concernant le renvoi de dirigeants ou de collaborateurs

(1) Les lettres de dénonciation et de demande de destitution de dirigeants ou de collaborateurs doivent d’abord donner lieu à une enquête approfondie. Il n’est pas possible de gérer un tel problème ni de décider de sa nature tant qu’il n’est pas établi que les allégations sont totalement conformes à la réalité.

(2) Un dirigeant ou un collaborateur ne peut être renvoyé que s’il est réputé faux et si cette mesure est acceptée par une majorité parmi les élus de Dieu qui comprennent la vérité.

(3) Le travail des dirigeants et des collaborateurs doit faire l’objet d’une inspection à tout moment. Tout ce qui constitue une grave violation des principes doit immédiatement être traité et résolu.

(4) Le renvoi d’un faux dirigeant ou d’un antéchrist impliqué dans divers actes malveillants peut être mené à bien par un nombre significatif de véritables élus de Dieu conjointement avec deux ou trois dirigeants ou collaborateurs.

Paroles de Dieu concernées :

Comment les élus de Dieu doivent-ils traiter les antéchrists ? Ils doivent les identifier, les exposer, les signaler et les rejeter. Peu importe la manière dont un antéchrist parvient à un poste de responsabilité, il est invariablement quelqu’un qui résiste à Dieu. Tu ne dois pas accepter d’être dirigé par un antéchrist ni le reconnaître comme ton chef, car il ne te guide pas dans les paroles de Dieu : il veut t’entraîner en enfer et te faire suivre avec lui le chemin que suivent les antéchrists. Il cherche à ce que tu te joignes à lui pour résister à Dieu et pour déranger et détruire Son œuvre. Il te titille et te pousse à te vautrer avec lui dans la fange. Vas-tu y consentir ? Si oui, et si tu te compromets avec lui, que tu lui demandes grâce ou te laisses gagner par lui, alors tu n’auras pas porté témoignage et tu seras une personne qui trahit à la fois la vérité et Dieu. Une telle personne ne peut pas être sauvée. Quelles conditions une personne doit-elle respecter afin de recevoir le salut ? En premier lieu, cette personne doit avoir la capacité d’identifier les antéchrists sataniques ; elle doit posséder cet aspect de la vérité. Ce n’est qu’en possédant cet aspect de la vérité qu’elle peut authentiquement croire en Dieu et s’abstenir de vénérer ou de suivre un homme ; seuls ceux qui peuvent identifier les antéchrists ont la capacité de croire vraiment en Dieu, de Le suivre et de Lui rendre témoignage. Afin d’identifier les antéchrists, il faut d’abord apprendre à voir les gens et les choses avec une lucidité et une compréhension complètes ; il faut être capable de percevoir l’essence des antéchrists et de voir clair dans toutes leurs conspirations, leurs ruses, leurs motivations intérieures et leurs objectifs. Si vous y parvenez, vous pouvez alors tenir bon. Si vous voulez obtenir le salut, le premier test que vous devez réussir consiste à apprendre comment vaincre Satan et comment triompher des forces hostiles et des interférences du monde extérieur. Une fois que tu auras acquis une certaine stature et suffisamment de vérité pour persévérer jusqu’au bout dans le combat contre les forces de Satan, puis que tu les auras vaincues, alors, et alors seulement, tu pourras chercher la vérité avec constance, et alors seulement tu pourras emprunter résolument et sans encombre le chemin de la recherche de la vérité et recevoir le salut. Si tu ne parviens pas à réussir ce test, alors on peut dire que tu es en grand danger, que tu risques d’être capturé par un antéchrist et d’en venir à vivre sous l’influence de Satan.

Extrait de « Pour les dirigeants et les ouvriers, choisir un chemin est de la plus haute importance (1) », dans Récits des entretiens de Christ

Quelle attitude les gens doivent-ils avoir en ce qui concerne la manière de traiter un dirigeant ou un ouvrier ? Si ce qu’il fait est juste, alors tu peux lui obéir ; si ce qu’il fait est mal, alors tu peux l’exposer et même t’opposer à lui et faire entendre une opinion différente. S’il est incapable de faire un travail concret et s’il apparaît qu’il est un faux dirigeant, un faux ouvrier ou un antéchrist, alors tu peux refuser sa direction, et tu peux aussi le dénoncer et l’exposer. Cependant, certains élus de Dieu ne comprennent pas la vérité et sont particulièrement lâches, si bien qu’ils n’osent rien faire. Ils disent : « Si le dirigeant m’éjecte, je suis fini ; s’il fait en sorte que tout le monde m’expose ou me renie, alors je ne pourrai plus croire en Dieu. Si je quitte l’Église, alors Dieu ne voudra pas de moi et ne me sauvera pas. L’Église représente Dieu ! » Ces façons de penser n’ont-elles pas une incidence sur l’attitude de la personne envers ces choses-là ? Pourrait-il être vrai que si le dirigeant t’exclue, tu ne peux plus être sauvé ? La question de ton salut dépend-elle de l’attitude de ton dirigeant vis-à-vis de toi ? Pourquoi tant de gens ont-ils peur à ce point ? Si, aussitôt qu’un faux dirigeant ou un antéchrist te menace, tu n’oses pas le rapporter à la hiérarchie et tu garantis même que, désormais, tu seras sur la même longueur d’onde que le dirigeant, est-ce que tu n’es pas fait comme un rat ? Est-ce là le genre de personne qui cherche la vérité ? Non seulement tu n’oses pas exposer une conduite aussi mauvaise, digne d’antéchrists sataniques, mais au contraire, tu lui obéis, tu prends ses paroles pour la vérité et tu t’y soumets. N’est-ce pas le summum de la stupidité ? Alors, quand tu subis un préjudice, n’est-ce pas ce que tu mérites ? Est-ce Dieu qui t’a fait du mal ? C’est toi qui as souhaité subir cela. Tu t’es choisi comme chef un antéchrist et tu l’as traité comme un frère ou une sœur : c’est ta faute. Quelle attitude doit-on avoir vis-à-vis d’un antéchrist ? On doit l’exposer et le combattre. Si tu ne peux pas le faire seul, il faut que plusieurs personnes s’unissent pour le dénoncer. Ayant découvert que certains dirigeants et certains collaborateurs de haut niveau suivaient le chemin de l’Antéchrist et qu’ainsi ils faisaient souffrir les frères et sœurs, n’accomplissaient pas de travail réel et convoitaient les bénédictions du statut, certaines personnes ont signé une pétition pour rejeter ces antéchrists. Quel travail formidable elles ont réalisé ! Cela montre que les gens comprennent la vérité, qu’ils possèdent une certaine stature et qu’ils ne sont pas contrôlés ni trompés par Satan. Cela prouve aussi que les antéchrists et les faux dirigeants n’occupent pas une position dominante dans l’Église et qu’ils n’osent pas trop montrer leur vrai moi dans ce qu’ils disent et font. S’ils se révèlent, il y a des gens pour les surveiller, les repérer et les chasser. Autrement dit, dans le cœur de ceux qui comprennent véritablement la vérité, le statut, le prestige et l’autorité d’une personne ne sont pas ce qui domine. Tous ceux qui comprennent la vérité sont capables de faire preuve de discernement, ils réfléchissent au chemin que les gens devraient emprunter dans leur foi en Dieu et à la manière dont ils devraient traiter les dirigeants et les collaborateurs. Ils se demandent aussi qui les gens devraient suivre et quelles sont les conduites qui reviennent à suivre des personnes et celles qui reviennent à suivre Dieu. Inconsciemment, ayant réfléchi à ces vérités pendant plusieurs années et écouté souvent des sermons, ils ont fini par comprendre les vérités de la croyance en Dieu et ce faisant, ils ont gagné en stature. Ils ont emprunté le bon chemin de la croyance en Dieu.

Extrait de « Pour les dirigeants et les ouvriers, choisir un chemin est de la plus haute importance (1) », dans Récits des entretiens de Christ

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Quant à ces antéchrists, ces méchants et ces imposteurs qui exercent une influence dans l’Église, les élus de Dieu doivent s’unir pour les démettre de leurs fonctions et les rejeter. Deux ou trois dirigeants et ouvriers qui sont en possession de l’œuvre du Saint-Esprit peuvent directement les démettre de leurs fonctions et les exclure, et toute personne également en possession de l’œuvre du Saint-Esprit peut être choisie pour prendre la relève de ceux qui auront été destitués. C’est seulement ainsi que l’on peut vraiment haïr Satan et lui tourner le dos. La maison de Dieu ne doit jamais permettre à des méchants, à des antéchrists, ou à ceux qui ne possèdent pas l’œuvre du Saint-Esprit de détenir le pouvoir dans l’Église et ainsi de duper les autres et de leur nuire. Dès que de telles personnes montrent leur vrai visage, elles doivent être exclues. C’est le commandement de Dieu, et c’est un symbole de Son juste tempérament. Les élus de Dieu devraient se tenir fermement à Ses côtés, soutenir Son œuvre et se soumettre à l’autorité de Ses paroles. Il est contraire à la volonté de Dieu que des antéchrists et des méchants détiennent le pouvoir dans l’Église, et cela va à l’encontre de Ses décrets administratifs. Lorsqu’une telle personne est découverte, elle devrait être exclue ; et personne ne doit la protéger. Quiconque prend la défense d’un antéchrist, d’une personne méchante ou de quelqu’un qui dupe les autres est un complice et un pion de Satan, et c’est donc quelqu’un qui sera exposé et éliminé par Dieu.

Toutes sortes de personnes seront révélées au cours des dernières années de catastrophes et d’épreuves. Les faux dirigeants et ouvriers qui ne possèdent pas l’œuvre du Saint-Esprit représentent environ un tiers des dirigeants et ouvriers. Parmi ces faux dirigeants et ouvriers, certains sont des antéchrists qui font toutes sortes de mal, tandis que d’autres ont perdu l’œuvre du Saint-Esprit parce qu’ils n’ont pas poursuivi la vérité, même s’ils n’ont pas fait beaucoup de mal, et ce sont des gens comme eux à qui l’on peut donner des occasions de se repentir. Quant aux antéchrists qui font toutes sortes de mal, ou qui essaient d’établir leurs propres royaumes indépendants, les dirigeants et les ouvriers à tous les niveaux ainsi que les élus de Dieu devraient rassembler des preuves de la méchanceté de ces personnes et faire un résumé de leurs mauvaises actions. Quand des preuves suffisantes ont été rassemblées, des mesures peuvent être prises pour démettre ces personnes de leurs fonctions et les exclure : ces mesures consistent à expulser le mal pour montrer sa dévotion à Dieu. Dans certaines Églises, les élus de Dieu ont déjà saisi les preuves des crimes de certains faux dirigeants, faux ouvriers ou antéchrists, et ils devraient rassembler ces preuves dans des documents écrits. Si quelqu’un est devenu une force de l’antéchrist, alors les élus de Dieu devraient s’unir aux dirigeants et aux ouvriers qui possèdent l’œuvre du Saint-Esprit pour destituer et remplacer cette personne. Si les preuves des mauvaises actions commises sont insuffisantes, ou si elles ne concernent que les divers problèmes d’expression de la corruption et ne constituent pas un acte de malveillance de la part de cette personne, alors la décision peut être différée et prise en fonction de la qualité de son humanité après qu’on l’aura observée pendant un certain temps. Dans la maison de Dieu, seuls les dirigeants et les ouvriers qui possèdent l’œuvre du Saint-Esprit sont ceux dont Dieu approuve l’usage ; ceux qui n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit sont ceux qu’Il n’approuve pas et qui doivent être exclus. Par conséquent, les élus de Dieu doivent s’assurer qu’un dirigeant ou un ouvrier de n’importe quel niveau reste à son poste selon qu’il est ou non en possession de l’œuvre du Saint-Esprit. Le fait que Dieu a vaincu Satan et qu’Il a mis fin à la destinée de Satan est survenu à un moment crucial. Les élus de Dieu doivent comprendre Sa volonté et ne doivent absolument pas permettre aux divers méchants et antéchrists qui appartiennent à Satan de prendre le pouvoir dans l’Église : c’est le commandement de Dieu, Son ordre ; et plus encore, c’est un symbole de Son juste tempérament. Les méchants et les antéchrists sont les laquais du grand dragon rouge au sein de l’Église et ils représentent les forces du grand dragon rouge. Si les méchants et les antéchrists détiennent le pouvoir, cela signifie donc que le grand dragon rouge détient le pouvoir. Ce n’est qu’en rejetant les méchants et les antéchrists que les gens peuvent abandonner le grand dragon rouge et se rebeller contre Satan. Tous les gens qui sont justes et fidèles à Dieu devraient se lever consciemment et soutenir l’œuvre de Dieu, protéger les intérêts des élus de Dieu et lancer une bataille décisive contre les forces de Satan : voilà le pouvoir dont Dieu a doté Ses élus. Dans ce combat spirituel, tous ceux qui se tiennent aux côtés de Dieu et Lui sont fidèles Lui appartiennent, et tous ceux qui se tiennent aux côtés de Satan et font tout leur possible pour perturber et démolir l’œuvre de Dieu appartiennent à Satan ; ces deux types de personnes ont tous été révélés, et les élus de Dieu devraient le voir clairement.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Si des faux dirigeants et des faux ouvriers ne sont pas remplacés après avoir commis beaucoup de mauvaises actions, les élus de Dieu doivent en faire état auprès des dirigeants et des ouvriers à des niveaux plus élevés de l’Église. Si les dirigeants du district ont fait trop de mal, il convient de le signaler aux dirigeants et aux ouvriers de la région. Si les dirigeants et les ouvriers de la région ont été assez malveillants pour s’opposer de façon manifeste aux modalités de travail et pour perturber le travail de la maison de Dieu, il faut que cela soit signalé à l’équipe pastorale de décision. Si l’équipe pastorale de décision les cautionne quand même au lieu de résoudre le problème, la situation doit être consignée par écrit et signalée au supérieur via un site internet, à la suite de quoi il convient d’écarter les faux dirigeants et les faux ouvriers par une mise en accusation conjointe. Pour cette mise en accusation conjointe, la règle est qu’une mesure ciblée d’exclusion de tous les faux dirigeants et faux ouvriers ainsi que des antéchrists doit être appliquée par des dirigeants et des ouvriers à différents niveaux ayant reçu l’œuvre du Saint-Esprit. Par exemple, si des membres de l’équipe pastorale de décision n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, d’autres membres de l’équipe pastorale de décision qui ont l’œuvre du Saint-Esprit et les membres de l’équipe de travail ou deux ou trois membres de l’équipe de décision de la région doivent convenir de la marche à suivre pour écarter les membres de l’équipe pastorale de décision. Si certains membres de l’équipe de décision de la région n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, il faut que d’autres membres de l’équipe de décision de la région ou deux ou trois coordinateurs de la région qui ont l’œuvre du Saint-Esprit conviennent de la marche à suivre pour écarter les membres de l’équipe pastorale de décision. Si un dirigeant du district n’a pas l’œuvre du Saint-Esprit, il faut que deux ou trois autres dirigeants et ouvriers du district conviennent de la marche à suivre pour écarter le dirigeant du district. Si les coordinateurs de la région et les prédicateurs du district n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, ils peuvent être réaffectés directement par l’équipe de décision de la région et les dirigeants du district. Concernant les faux dirigeants et les faux ouvriers qui n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit, il s’agit de vérifier correctement, sans laisser passer d’erreur, le nombre de mauvaises actions qu’ils ont accomplies et la manière dont les élus de Dieu en rendent compte. Les faux dirigeants et les faux ouvriers dont les qualités humaines sont relativement appréciables, mais qui n’ont pas l’œuvre du Saint-Esprit doivent être écartés, mais quand même traités comme des frères et des sœurs. Les faux dirigeants et les faux ouvriers qui sont des individus malfaisants et débordant d’iniquité doivent être évalués en fonction de la gravité de leur mauvaise conduite, afin de décider s’ils doivent être exclus. Par ailleurs, avant de prendre des mesures pour exclure les faux dirigeants et les antéchrists, il convient de procéder d’abord à une enquête. La première chose à faire est de déterminer la nature du problème. Il faut déterminer s’ils ont l’œuvre du Saint-Esprit, et si les parties concernées sont des faux dirigeants ou des antéchrists. Il faut qu’il y ait suffisamment de preuves factuelles. Il est nécessaire aussi d’enquêter auprès de leurs collaborateurs et de leurs subordonnés afin de connaître les faits précis de leurs mauvaises actions contre Dieu. Il convient de dresser également une liste de leurs mauvaises actions et d’en obtenir la confirmation par nombre de personnes afin de montrer que les preuves sont concluantes. Enfin, des mesures ne peuvent être prises qu’une fois que la majorité des personnes qui les connaissent ont confirmé les faits. Lorsque le travail préparatoire est terminé, il faut aussi faire les choix appropriés. Les mesures doivent être prises avec réserve, prudence et sagesse, et jamais dans des conditions défavorables. Partout où existent des faux dirigeants et des antéchrists, on peut procéder de cette manière. C’est le commandement de Dieu et l’autorisation de l’homme utilisé par le Saint-Esprit. Tous les dirigeants et les ouvriers qui ont l’œuvre du Saint-Esprit ont le droit de prendre des mesures à l’encontre des faux dirigeants et des antéchrists. C’est une question de sécurité et d’assurance que la vie d’Église des élus de Dieu ne soit pas perturbée. Il s’agit véritablement d’une bonne action et d’un acte de justice.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Précédent: 66. Principes concernant la réaffectation de dirigeants ou de collaborateurs

Suivant: 68. Principes pour cultiver et utiliser les gens

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre