46. Principes de la réflexion sur le changement ou non de tempérament

(1) Demandez-vous si vos tentatives en vue de devenir une personne honnête ont été efficaces, si le mensonge et la tromperie sont encore en vous, si vous vous montrez loyal quand vous accomplissez votre devoir et si vous pouvez agir conformément aux principes ;

(2) Demandez-vous si vos points de vue, votre vision de la vie et vos valeurs sont en accord avec la vérité ; demandez-vous de combien de philosophies et de lois sataniques vous vous êtes purgé et si vous avez ou non subi une transformation ;

(3) Demandez-vous si vous possédez la foi de Job, si vous êtes capable de craindre Dieu et de fuir le mal et si vous Le connaissez et L’aimez vraiment ;

(4) Demandez-vous si vous pratiquez la vérité, si vous vous soumettez sincèrement à Dieu et si, au milieu des épreuves, vous êtes capable de vaincre Satan, de rester ferme dans votre témoignage et de satisfaire Dieu.

Paroles de Dieu concernées :

Que signifie une transformation de tempérament ? Elle se produit quand quelqu’un qui aime la vérité, pendant qu’il fait l’expérience de la parole de Dieu, accepte le jugement et le châtiment de Ses paroles et subit toutes sortes de souffrances et d’épurements. Une telle personne est débarrassée des poisons sataniques intérieurs et échappe complètement à ses tempéraments corrompus, de sorte qu’elle peut se soumettre aux paroles de Dieu et à toutes Ses orchestrations et arrangements et ne plus jamais se rebeller contre Lui ou Lui résister. C’est cela une transformation de tempérament. […] La transformation du tempérament signifie qu’un homme, parce qu’il aime et peut accepter la vérité, parvient enfin à connaître sa nature désobéissante qui s’oppose à Dieu ; il comprend que l’homme est trop profondément corrompu, il reconnaît l’absurdité et la duplicité de l’homme, il reconnaît la pauvreté et la misère de l’homme et en vient enfin à comprendre la nature et l’essence de l’homme. En sachant tout cela, il devient capable de se nier et de s’abandonner complètement, de vivre selon la parole de Dieu et de pratiquer la vérité en toutes choses. C’est quelqu’un qui connaît Dieu ; c’est quelqu’un dont le tempérament s’est transformé.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

Une transformation dans le tempérament se réfère principalement à la transformation dans la nature d’une personne. Ce qui constitue la nature d’une personne n’est pas quelque chose de visible à partir des comportements extérieurs ; cela implique directement la valeur et la signification de son existence. C’est-à-dire que cela implique directement le point de vue sur la vie et les valeurs d’une personne, les choses qui sont dans les profondeurs de son âme et son essence. Si une personne ne peut accepter la vérité, elle ne subira aucune transformation dans ces aspects. C’est seulement en expérimentant l’œuvre de Dieu, en entrant pleinement dans la vérité, en changeant ses valeurs et perspectives au sujet de l’existence et de la vie, en alignant ses points de vue sur ceux de Dieu, et en devenant capable de se soumettre et de se dévouer complètement à Dieu, que l’on peut dire que son tempérament a été transformé. Il peut sembler que tu fasses des efforts, tu es peut-être résilient face à des difficultés, capable de réaliser les arrangements de travail du supérieur, ou d’aller partout où on te dit d’aller, mais ce ne sont que des changements de comportement mineurs, et ils ne sont pas suffisants pour être considérés comme la transformation de ton tempérament. Tu es peut-être capable de parcourir de nombreux chemins, de subir de nombreuses difficultés et d’endurer une grande humiliation ; tu sens peut-être que tu es très proche de Dieu, et le Saint-Esprit est peut-être en train d’œuvrer en toi, mais quand Dieu te demande de faire quelque chose qui n’est pas conforme à tes idées, tu ne te soumets pas forcément ; au contraire, tu pourrais chercher des excuses, te rebellant contre Dieu et Lui résistant, au point même que tu critiques Dieu et te révoltes contre Lui. Ce serait un problème sérieux ! Cela montrerait que tu as toujours une nature qui résiste à Dieu et que tu n’as subi absolument aucune transformation.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Une transformation dans le tempérament n’est pas un changement dans le comportement. Ce n’est pas non plus un changement extérieur feint ni une altération temporaire motivée par le zèle. Au contraire, c’est une véritable transformation du tempérament qui entraîne un changement de comportement. Un tel changement de comportement est différent des changements démontrés dans le comportement et les actions d’une personne. Une transformation du tempérament signifie que tu as compris et expérimenté la vérité, qui est devenue ta vie. Par le passé, tu comprenais la vérité à ce sujet, mais tu étais incapable de la mettre en pratique. La vérité était, pour toi, simplement une doctrine qui ne tenait pas. À présent que ton tempérament s’est transformé, non seulement tu comprends la vérité, mais tu pratiques aussi conformément à celle-ci. Désormais, tu es capable de renoncer aux choses qui te tenaient à cœur par le passé, à celles que tu faisais volontiers, à tes fantaisies personnelles et à tes conceptions. Désormais, tu es capable de renoncer aux choses auxquelles tu étais incapable de renoncer par le passé. C’est une transformation du tempérament et aussi le processus de transformation de ton tempérament.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Parvenir à une transformation dans son tempérament n’est pas une mince affaire ; cela ne signifie pas seulement subir un peu de changement dans son comportement, acquérir une certaine connaissance de la vérité, être capable de parler un peu de son expérience de tous les aspects de la vérité ni d’être en mesure de mettre de côté certaines choses et de se soumettre un peu après avoir été réprimandé par le Saint-Esprit au sujet de certaines questions. Ces choses ne constituent pas une transformation dans son tempérament de vie. Pourquoi dis-Je cela ? Bien que tu sois peut-être en mesure de mettre certaines choses de côté, ce que tu es en train de pratiquer n’a pas encore atteint le niveau qui consiste à vraiment mettre la vérité en pratique. Ou bien, tu te comportes de cette manière peut-être parce que tu es dans un environnement approprié depuis un certain temps, et dans une situation favorable, ou parce que ta situation actuelle t’y oblige. De plus, lorsque ton état d’esprit est stable et que le Saint-Esprit est à l’œuvre, tu es capable de pratiquer. Si tu subissais des épreuves et qu’elles te faisaient souffrir autant que Job, ou que Pierre à qui Dieu a demandé de mourir, pourrais-tu dire : « Même si je mourais après avoir appris à Te connaître, ce serait bien » ? Une transformation dans le tempérament ne se produit pas du jour au lendemain, et une fois que tu comprends la vérité, tu ne peux pas nécessairement la mettre en pratique dans chaque environnement. Cela implique la nature de l’homme. Parfois, il peut sembler que tu mettes la vérité en pratique, mais en réalité, la nature de tes actions ne montre pas que tel soit le cas. Beaucoup de gens ont une certaine façon de se comporter devant les autres, comme pouvoir mettre de côté leur famille et leur carrière afin d’accomplir leurs devoirs, et donc croient qu’ils pratiquent la vérité. Cependant, Dieu ne reconnaît pas qu’ils pratiquent la vérité. Si tout ce que tu fais est sous-tendu par un motif personnel et est adultéré, alors tu ne pratiques pas la vérité ; tu affiches tout simplement une conduite superficielle. Au sens strict, ta conduite sera probablement condamnée par Dieu ; Il ne la louera pas ni ne S’en souviendra. Examinant cela davantage, tu commets le mal et ta conduite est en opposition à Dieu. De l’extérieur, tu n’interromps pas ni ne perturbes quoi que ce soit et tu n’as pas causé de dommages réels ni violé aucune vérité. Il semble que ce soit logique et raisonnable, pourtant l’essence de tes actions se rapporte au fait de commettre le mal et de résister à Dieu. Alors, tu dois déterminer si ton tempérament a changé et si tu mets la vérité en pratique en considérant les motivations qui sous-tendent tes actions à la lumière des paroles de Dieu. Cela ne dépend pas de la question de savoir si, d’un point de vue humain, tes actions sont conformes à l’imagination de l’homme et aux intentions de l’homme, ou si elles sont à ton goût ; ces choses ne sont pas importantes. Au contraire, c’est Dieu qui dit si oui ou non tu te conformes à Sa volonté ; c’est Dieu qui dit si tes actions ont la vérité ou non et si elles sont à la hauteur de Ses normes ou non. Te comparer aux exigences de Dieu est la seule voie juste. Changer son tempérament et mettre la vérité en pratique n’est pas aussi simple et facile que les gens l’imaginent. Le comprenez-vous maintenant ? En avez-vous une expérience quelconque ? Quand il s’agit de l’essence d’un problème, vous ne le comprenez peut-être pas ; votre entrée a été trop superficielle. Vous vous affairez toute la journée, de l’aube au crépuscule, vous vous levez tôt et vous mettez au lit tard, mais vous n’avez pas atteint une transformation de votre tempérament de vie, et vous ne pouvez pas saisir ce qu’une telle transformation implique. Cela signifie que votre entrée est trop superficielle, n’est-ce pas ? Peu importe combien de temps vous avez cru en Dieu, il se peut que vous ne perceviez pas l’essence et les choses profondes liées à la réalisation d’une transformation du tempérament.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Les gens peuvent bien se comporter, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils détiennent la vérité. La ferveur des individus ne peut que leur faire se conformer à la doctrine et suivre la réglementation ; les gens qui ne détiennent pas la vérité n’ont aucun moyen de résoudre des problèmes essentiels, et la doctrine ne peut pas se substituer à la vérité. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament sont différents. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament ont compris la vérité, ils discernent toutes les questions, ils savent comment agir en accord avec la volonté de Dieu, comment agir en accord avec les principes de la vérité, comment agir pour satisfaire Dieu et ils comprennent la nature de la corruption qu’ils révèlent. Lorsque leurs propres idées et notions sont révélées, ils sont capables d’avoir du discernement et de renoncer à la chair. C’est ainsi qu’un changement dans le tempérament est exprimé. La principale chose à propos d’un changement dans le tempérament, c’est qu’ils ont la vérité en eux et la comprennent parfaitement, et lorsqu’ils agissent, ils mettent la vérité en pratique avec une certaine précision et leur corruption n’est pas révélée aussi souvent. En général, les gens dont le tempérament a changé semblent être tout à fait raisonnables et avoir du discernement et, du fait de leur compréhension de la vérité, la suffisance et l’arrogance ne sont pas révélées autant. Ils peuvent tout voir clairement, de sorte qu’ils ne deviennent pas arrogants après avoir obtenu cette clarté. Ils peuvent avoir une compréhension mesurée de ce qu’est la place de l’homme, de la manière de se comporter raisonnablement, de la manière d’être dévoué, de ce qu’il faut dire et ne pas dire, et de ce qu’il faut faire à quelle personne. C’est pourquoi on dit que les gens comme ça sont relativement raisonnables. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament vivent vraiment la ressemblance d’un humain et ils ont la vérité : ils ne sont pas soumis à l’influence des autres. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament sont plus stables, ils ne changent pas d’avis comme de chemise et, peu importe la situation dans laquelle ils se trouvent, ils savent comment faire leur devoir correctement et comment faire les choses pour satisfaire Dieu. Ceux dont le tempérament a changé ne sont pas centrés sur ce qu’il faut faire pour bien paraître à un niveau superficiel ; ils ont une clarté interne sur ce qu’il faut faire pour satisfaire Dieu. Par conséquent, en apparence, il se peut qu’ils ne semblent pas aussi enthousiastes ou qu’ils ne semblent pas avoir fait quelque chose de très grand, mais tout ce qu’ils font a un sens, une valeur et des résultats pratiques. Ceux dont le tempérament a changé sont certains de posséder une abondante vérité ; cela peut être confirmé par leurs perspectives sur les choses et leurs principes dans leurs actions. Ceux qui ne possèdent pas la vérité n’ont connu absolument aucun changement dans leur tempérament. Changer dans son tempérament ne veut pas dire avoir une humanité mûre et chevronnée. Cela se réfère principalement aux cas où une partie des poisons sataniques dans la nature des gens change en raison de la connaissance de Dieu et de la compréhension de la vérité qui ont été acquises. C’est-à-dire que ces personnes sont purifiées de ces poisons et que la vérité exprimée par Dieu prend racine en elles, devient leur vie et devient le fondement de leur existence. Alors seulement, elles deviennent des personnes nouvelles et, de ce fait, leur tempérament change. Un changement dans le tempérament ne signifie pas que les tempéraments extérieurs des gens sont plus faibles qu’auparavant, qu’ils étaient arrogants, mais s’expriment maintenant raisonnablement, ou qu’ils n’écoutaient personne, mais peuvent maintenant écouter les autres ; on ne peut pas dire que de tels changements extérieurs sont des transformations du tempérament. Bien sûr, les changements dans le tempérament incluent bien ces situations, mais le plus essentiel, c’est que leur vie intérieure a changé. La vérité exprimée par Dieu devient leur vie même, les poisons sataniques en eux ont été éliminés, leurs perspectives ont complètement changé et elles ne correspondent en rien à celles du monde. Ils voient clairement les ruses et les poisons du grand dragon rouge ; ils ont saisi la véritable essence de la vie. Ainsi, leurs valeurs de la vie ont changé ; il s’agit du changement le plus fondamental et de l’essence d’un changement dans le tempérament.

Extrait de « La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

Sur quel fondement les gens vivaient-ils auparavant ? Tous les hommes vivent pour eux-mêmes. Chacun pour soi, Dieu pour tous : tel est, en résumé, la nature de l’homme. Les gens croient en Dieu pour eux-mêmes ; ils abandonnent des choses, se dépensent pour Dieu et sont fidèles à Dieu, mais toujours est-il qu’ils font toutes ces choses pour eux-mêmes. En somme, tout cela est fait dans le but d’obtenir des bénédictions pour eux-mêmes. Dans le monde, tout est destiné au profit personnel. On croit en Dieu pour obtenir des bénédictions, et c’est pour obtenir des bénédictions que l’on abandonne tout et que l’on peut supporter beaucoup de souffrances. Tout cela est une preuve empirique de la nature corrompue de l’homme. Pourtant, ceux qui ont un changement dans leur tempérament sont différents. Ils ont le sentiment que les hommes devraient vivre dans le but de satisfaire Dieu, de bien accomplir leur devoir et de vivre une vie riche de sens, de sorte que, même lorsqu’ils mourront, ils se sentiront satisfaits et n’auront pas le moindre regret ; ils n’auront pas vécu en vain. Être capable d’adorer, de satisfaire Dieu et de Lui obéir est le fondement d’un humain, et c’est le devoir impérieux des hommes conformément aux principes immuables du Ciel et de la terre. Dans le cas contraire, ils ne seraient pas dignes d’être appelés des humains ; leur vie serait vide et dénuée de sens. Si nous comparons ces deux types de situations, nous constatons que dans la deuxième, le tempérament de la personne a changé, et puisque son tempérament de vie a changé, sa conception de la vie a certainement changé. Dotée de valeurs différentes, elle ne vivra plus jamais pour elle-même et sa croyance en Dieu n’aura plus jamais pour objectif d’obtenir des bénédictions pour elle-même. Elle sera en mesure de dire : « Maintenant que je connais Dieu, qu’est-ce que la mort pour moi ? Connaître Dieu m’a permis de vivre une vie riche de sens. Je n’ai pas vécu en vain et je mourrai sans avoir de regrets ; je ne me plains de rien. » Cela n’est-il pas une nouvelle conception de la vie ? Par conséquent, la principale cause d’un changement dans le tempérament de vie de quelqu’un, c’est qu’il ait la vérité en lui et qu’il ait la connaissance de Dieu ; sa conception de la vie change et ses valeurs ne sont pas les mêmes qu’auparavant. Le changement commence de l’intérieur et de sa propre vie ; ce n’est certainement pas un simple changement extérieur.

Extrait de « La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

En cherchant à changer son tempérament de vie, le chemin de la pratique est simple. Dans tes expériences pratiques, si tu es capable de suivre les paroles actuelles du Saint-Esprit et de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, ton tempérament est alors capable de changer. Si tu suis et cherches quoi que dise le Saint-Esprit, tu es quelqu’un qui Lui obéit, et il y aura un changement dans ton tempérament. Le tempérament de l’homme change avec les paroles actuelles du Saint-Esprit ; si tu tiens toujours à tes anciennes expériences et tes règles du passé, alors ton tempérament ne peut pas changer. Si les paroles du Saint-Esprit aujourd’hui demandent que tous les hommes entrent dans une vie d’humanité normale, mais que tu continues à te concentrer sur les choses externes et que tu es troublé au sujet de la réalité et ne la prends pas au sérieux, alors tu es quelqu’un qui n’a pas réussi à marcher au même pas que l’œuvre du Saint-Esprit, quelqu’un qui n’est pas entré sur le chemin où le Saint-Esprit conduit. Que ton tempérament puisse changer ou non dépend de savoir si, oui ou non, tu es au diapason des paroles actuelles du Saint-Esprit et si, oui ou non, tu as une vraie connaissance. C’est différent de ce que vous compreniez auparavant. Ce que tu comprenais d’un changement de tempérament avant, c’était que toi, qui juges facilement, as cessé de parler sans réfléchir, par la discipline de Dieu ; mais cela n’est qu’un aspect du changement. En ce moment, le point le plus critique, c’est de suivre la direction du Saint-Esprit. Suis tout ce que Dieu dit et obéis à tout ce qu’Il dit. Les hommes ne peuvent pas changer leur propre tempérament ; ils doivent subir le jugement, le châtiment, la souffrance et l’épurement des paroles de Dieu, ou être traités, disciplinés et émondés par Ses paroles. C’est alors seulement qu’ils peuvent atteindre l’obéissance et la fidélité à Dieu, et ne plus être négligents à Son égard. C’est sous l’épurement des paroles de Dieu que le tempérament des gens change. C’est seulement par l’exposition, le jugement, la discipline et le traitement de Ses paroles qu’ils n’oseront plus agir imprudemment, mais à la place deviendront calmes et posés. Le point le plus important, c’est qu’ils sont capables de se soumettre aux paroles actuelles de Dieu et à Son œuvre et, même si ce n’est pas conforme aux notions humaines, ils peuvent mettre ces dernières de côté et se soumettre délibérément. Quand on parlait d’un changement de tempérament dans le passé, il s’agissait avant tout de renoncer à soi-même, de laisser souffrir la chair, de discipliner son corps et de se débarrasser des préférences charnelles : c’est un type de changement de tempérament. Aujourd’hui, tout le monde sait que l’expression réelle d’un changement de tempérament, c’est d’obéir aux paroles actuelles de Dieu et de vraiment connaître Sa nouvelle œuvre. De cette façon, la compréhension antérieure de Dieu qu’avaient les hommes, et qui était influencée par leurs notions, peut être expurgée et ils peuvent en arriver à vraiment connaître Dieu et à vraiment Lui obéir : cela seul est une expression authentique d’un changement de tempérament.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoigne de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les notions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue de sa bouche, pas plus qu’Il n’a besoin de la louange et du témoignage de ceux de l’espèce de Satan, qui n’ont pas été sauvés par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Les changements de tempérament ont quelques caractéristiques. L’une d’elles est d’être capable d’accepter la vérité et de se soumettre à ce qui est juste et conforme à la vérité. Peu importe qui te donne des suggestions – que cette personne soit jeune ou âgée, qu’il y ait une bonne entente ou des rancœurs entre vous – tant que ce que cette personne dit est correct, conforme à la vérité et bénéfique à l’œuvre de la maison de Dieu, alors tu peux l’entendre et l’accepter et ne pas être touché par un quelconque autre facteur. Voilà la première caractéristique. Une autre caractéristique est d’être capable de chercher la vérité chaque fois que tu rencontres un problème. Par exemple, si tu rencontres un problème nouveau que personne ne comprend totalement, tu peux chercher la vérité, voir ce que tu devrais faire pour rendre cette affaire conforme aux principes de la vérité et répondre aux exigences de Dieu. Une autre caractéristique est l’acquisition de la capacité d’être attentif à la volonté de Dieu. La façon dont tu devrais être attentif à Sa volonté dépend du devoir que tu accomplis et des exigences que Dieu a envers toi en ce qui concerne ton devoir. Être capable de le mener à bien, conformément à ce que Dieu exige, agir dans le but de satisfaire Dieu, et agir avec responsabilité et fidélité, tout cela, ce sont des moyens d’être attentif à la volonté de Dieu. Si tu ne sais pas comment être attentif à la volonté de Dieu dans ce que tu es en train de faire, tu dois rechercher quelque peu afin d’accomplir cela et de Le satisfaire. Si tu peux mettre ces trois principes en pratique, évaluer la manière dont tu vis effectivement selon eux et trouver un chemin de pratique, alors tu règleras les problèmes d’une manière fondée sur des principes.

Extrait de « Seule la pratique de la vérité peut rejeter les liens d’un tempérament corrompu », dans Récits des entretiens de Christ

Si tu veux être purifié de la corruption et connaître un changement dans ton tempérament de vie, tu dois alors aimer la vérité et être capable d’accepter la vérité. Que signifie accepter la vérité ? Accepter la vérité, cela indique que, peu importe le genre de tempérament corrompu que tu as ou quels poisons du grand dragon rouge sont dans ta nature, tu la reconnais lorsqu’elle est révélée par les paroles de Dieu, et tu te soumets à ces paroles ; tu les acceptes inconditionnellement, sans chercher d’excuses ou faire le difficile, et tu en arrives à te connaître selon ce qu’Il dit. C’est ce que signifie accepter les paroles de Dieu. Peu importe ce qu’Il dit, peu importe combien Ses déclarations pourraient te transpercer le cœur, peu importe quelles paroles Il utilise, tu peux les accepter tant que ce qu’Il dit est la vérité et les reconnaître tant qu’elles sont conformes à la réalité. Tu peux te soumettre aux paroles de Dieu, peu importe à quelle profondeur tu les comprends, et tu acceptes la lumière révélée par le Saint-Esprit et échangée par tes frères et sœurs, et tu t’y soumets. Lorsqu’un tel homme a cherché la vérité jusqu’à un certain point, il peut obtenir la vérité et réaliser une transformation de son tempérament.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

La modification du tempérament de l’homme commence avec la connaissance de son essence et se fait à travers des changements dans sa pensée, sa nature et sa mentalité, c’est-à-dire à travers des changements fondamentaux. Ce n’est que de cette manière que se réaliseront de vrais changements dans son tempérament. Le tempérament corrompu de l’homme résulte de son empoisonnement et de son piétinement par Satan, du préjudice monstrueux que Satan a infligé à sa pensée, à sa moralité, à sa perspicacité et à sa raison. C’est précisément parce que les choses fondamentales de l’homme ont été corrompues par Satan et sont complètement différentes de la façon dont Dieu les a créées à l’origine qu’il s’oppose à Lui et ne comprend pas la vérité. Ainsi, les changements dans le tempérament de l’homme devraient commencer par des changements dans sa pensée, sa perspicacité et sa raison, qui feront évoluer sa connaissance de Dieu et de la vérité.

Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

En croyant en Dieu, si les gens désirent une transformation de leur tempérament, alors ils ne doivent pas se détacher de la vie réelle. Dans la vie réelle, tu dois te connaître, t’abandonner, pratiquer la vérité, aussi bien qu’apprendre les principes, le bon sens et les règles de conduite en toute chose avant d’être capable d’atteindre une transformation progressive. Si tu ne te concentres que sur la connaissance théorique et ne vis que dans les cérémonies religieuses sans aller en profondeur dans la réalité, sans entrer dans la vie réelle, alors tu n’entreras jamais dans la réalité, tu ne te connaîtras jamais, tu ne connaîtras jamais la vérité ou Dieu, et tu seras aveugle et ignorant pour toujours. […] Pour entrer dans la réalité, on doit tout orienter vers la vie réelle. En croyant en Dieu, si les gens ne peuvent pas arriver à se connaître eux-mêmes par l’entrée dans la vie réelle, et s’ils ne peuvent pas vivre une humanité normale dans la vie réelle, alors ils seront voués à l’échec. Ceux qui désobéissent à Dieu sont tous des gens qui ne peuvent pas entrer dans la vie réelle. Ce sont tous des gens qui parlent d’humanité, mais vivent la nature des démons. Ce sont tous des gens qui parlent de la vérité, mais vivent plutôt des doctrines. Ceux qui ne peuvent pas vivre la vérité dans la vie réelle sont ceux qui croient en Dieu, mais que Dieu déteste et rejette. Tu dois pratiquer ton entrée dans la vie réelle, connaître tes propres défauts, ta propre désobéissance et ta propre ignorance, et connaître ton humanité anormale et tes faiblesses. De cette façon, ta connaissance sera intégrée dans ta condition et tes difficultés réelles. Seul ce genre de connaissance est réel et peut te permettre de saisir vraiment ta propre condition et de réaliser la transformation de ton tempérament.

Extrait de « Discussion sur la vie d’Église et la vie réelle », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand les gens connaissent des expériences jusqu’à ce qu’arrive le jour où leur vision de la vie et la signification et la base de leur existence ont entièrement changé, où ils ont été transformés jusqu’à la moelle et sont devenus quelqu’un d’autre, cela n’est-il pas incroyable ? C’est un grand changement, un changement qui ébranle la terre. Ce n’est que lorsque tu ne t’intéresseras plus à la réputation et à la fortune, au statut, à l’argent, au plaisir, au pouvoir et à la gloire du monde, et que tu pourras facilement y renoncer, que tu ressembleras à un être humain. Ceux qui finiront par être rendus complets sont un groupe tel que celui-là ; ils vivent pour la vérité, vivent pour Dieu et vivent pour ce qui est juste. Voilà la ressemblance à un véritable être humain.

Extrait de « Comprendre les similitudes et les différences dans la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 44. Principes de la connaissance de soi par introspection

Suivant: 47. Principes de la véritable connaissance de soi

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre