170. Principes pour satisfaire Dieu

(1) Il est nécessaire de comprendre la vérité de sa corruption en se fondant sur les paroles de Dieu. Utilisez la vérité pour corriger votre tempérament corrompu et parvenez vraiment à vous repentir et à changer.

(2) Il faut être consciencieux et raisonnable, sans rien requérir de Dieu ni désirer quoi que ce soit d’extravagant de Sa part. Chercher seulement à être capable de Lui rendre service loyalement jusqu’au bout.

(3) Conserver une position qui convienne à un être créé. Tout ce qu’ont les gens provient de Dieu. On doit vivre et mourir dans le respect de Son orchestration, sans poser de conditions ni requérir de justification.

(4) En croyant en Dieu, on doit rechercher la vérité, le changement dans son tempérament, l’amour pour Dieu et la capacité de Lui porter témoignage. Ainsi seulement peut-on satisfaire entièrement la volonté de Dieu.

Paroles de Dieu concernées :

En tant que croyant en Dieu, il faut être loyal à nul autre que Lui en toutes choses et être capable de se conformer à Sa volonté en toutes choses. Néanmoins, bien que tout le monde comprenne ce message, à cause des diverses difficultés de l’homme – à cause de son ignorance, de son absurdité et de sa corruption, par exemple – ces vérités les plus apparentes et les plus fondamentales de toutes ne sont pas complètement évidentes pour lui et, ainsi, avant que votre fin ne soit gravée dans le marbre, Je dois d’abord vous dire certaines choses qui sont de la plus haute importance pour vous. Avant que Je continue, vous devez d’abord comprendre ceci : les paroles que Je dis sont des vérités qui ciblent toute l’humanité ; elles ne s’adressent pas seulement à une personne particulière ou à un type de personne. Par conséquent, vous devriez vous concentrer sur la compréhension de Mes paroles du point de vue de la vérité et vous devez avoir une attitude d’attention et de sincérité exclusives ; il ne faut pas ignorer un seul mot ou une seule vérité que Je dis ni traiter les paroles que Je dis avec légèreté. Dans votre vie, Je vois que vous avez fait beaucoup de choses qui n’ont pas de rapport avec la vérité, et donc Je vous demande expressément de devenir des serviteurs de la vérité, de ne pas être asservis par la méchanceté et la laideur et de ne pas piétiner la vérité ni souiller aucun coin de la maison de Dieu. C’est Mon admonition pour vous. Maintenant, Je vais parler du sujet en question.

Premièrement, pour le bien de votre destin, vous devez chercher l’approbation de Dieu. C’est-à-dire que puisque vous reconnaissez que vous êtes membres de la maison de Dieu, vous devriez alors apporter la tranquillité d’esprit à Dieu et Le satisfaire en toutes choses. En d’autres termes, il faut avoir des principes pour ses actions et se conformer à leur vérité. Si cela te dépasse, alors Dieu te détestera et te rejettera et chaque homme te repoussera. Une fois que tu es tombé dans une telle situation, tu ne peux pas faire partie de la maison de Dieu, ce qui est précisément ce que signifie ne pas être approuvé par Dieu.

Deuxièmement, vous devez savoir que Dieu aime ceux qui sont honnêtes. En substance, Dieu est fidèle, et ainsi Ses paroles sont toujours fiables ; Ses actions, en plus, sont irréprochables et incontestables, ce qui explique pourquoi Dieu aime ceux qui sont absolument honnêtes avec Lui. L’honnêteté signifie donner son cœur à Dieu, être sincère avec Dieu en toutes choses, être ouvert avec Lui en toutes choses, ne jamais cacher les faits, ne pas essayer de tromper les supérieurs ni les inférieurs à soi et ne pas faire des choses simplement pour s’attirer la faveur de Dieu. Bref, être honnête, c’est être pur dans ses actions et ses paroles et ne tromper ni Dieu ni l’homme. […]

La troisième chose que je veux vous dire est la suivante : chaque personne, au cours de sa vie de foi en Dieu, a fait des choses qui résistent à Dieu et trompent Dieu. Certains méfaits n’ont pas besoin d’être considérés comme une offense, mais certains sont impardonnables ; car il y a beaucoup de faits qui violent les décrets administratifs, qui offensent le tempérament de Dieu. Plusieurs qui sont préoccupés par leur propre destin peuvent demander quels sont ces actes. Vous devriez savoir que vous êtes arrogants et hautains par nature et ne voulez pas vous soumettre aux faits. Pour cette raison, Je vous l’annoncerai petit à petit après que vous aurez réfléchi sur vous-mêmes. Je vous exhorte à obtenir une meilleure compréhension du contenu des décrets administratifs et à faire un effort pour connaître le tempérament de Dieu. Autrement, vous aurez du mal à garder vos lèvres scellées, vos langues se livreront trop librement à des discours prétentieux, et vous offenserez involontairement le tempérament de Dieu et sombrerez dans les ténèbres, perdant la présence du Saint-Esprit et la lumière. Comme vous êtes sans principes quand vous agissez, comme tu fais et dis ce que tu ne devrais pas, tu recevras des représailles appropriées. Tu devrais savoir que même si tu es sans principes en paroles et en actes, Dieu a d’excellents principes pour les deux. La raison pour laquelle tu reçois des représailles, c’est parce que tu as offensé Dieu, pas une personne. Si, dans ta vie, tu commets de nombreuses offenses contre le tempérament de Dieu, alors tu deviendras forcément un enfant de l’enfer.

Extrait de « Trois admonitions », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu peux consacrer ton cœur, ton corps et tout ton amour authentique à Dieu, les présenter à Dieu, Lui être totalement obéissant, être absolument attentif à Sa volonté, pas pour la chair, pas pour la famille et pas pour tes désirs personnels, mais pour les intérêts de la maison de Dieu, prenant la parole de Dieu comme le principe et le fondement de tout, alors, ce faisant, tes intentions et tes perspectives seront toutes à la bonne place, et tu seras alors quelqu’un devant Dieu qui reçoit Sa louange. Les gens que Dieu aime sont ceux qui sont absolus envers Lui ; ils sont ceux qui peuvent être dévoués à Lui seul. Ceux qu’Il déteste sont ceux qui sont peu enthousiastes envers Lui et qui se rebellent contre Lui. Il déteste ceux qui croient en Lui et veulent toujours tirer profit de Lui, tout en étant pourtant incapables de se dépenser complètement pour Lui. Il déteste ceux qui disent qu’ils L’aiment, mais qui se rebellent contre Lui dans leurs cœurs ; Il déteste ceux qui utilisent un langage éloquent pour se livrer à la tromperie. Ceux qui ne se consacrent pas sincèrement à Dieu ou ne se sont pas véritablement soumis devant Lui sont traîtres et trop arrogants par nature. Ceux qui ne peuvent être véritablement soumis devant le Dieu normal et concret sont encore plus arrogants, et ils sont en particulier la progéniture docile de l’archange. Les gens qui se dépensent vraiment pour Dieu placent tout leur être devant Lui ; ils se soumettent sincèrement à toutes Ses déclarations et sont en mesure de mettre Ses paroles en pratique. Ils font des paroles de Dieu le fondement de leur existence et ils sont capables de sonder sérieusement les paroles de Dieu pour découvrir quelles parties pratiquer. Ainsi sont les gens qui vivent vraiment devant Dieu. Si ce que tu fais est bénéfique pour ta vie, et qu’en mangeant et en buvant de Ses paroles, tu peux répondre à tes besoins intérieurs et à tes insuffisances intérieures de sorte que ton tempérament de vie soit transformé, alors cela satisfera la volonté de Dieu. Si tu agis conformément aux exigences de Dieu et si tu ne satisfais pas la chair, mais satisfais plutôt Sa volonté, alors, en cela, tu seras entré dans la réalité de Ses paroles.

Extrait de « Ceux qui aiment vraiment Dieu sont ceux qui peuvent se soumettre absolument à Sa réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Depuis que les gens ont commencé à croire en Dieu, ils ont gardé beaucoup d’intentions incorrectes. Lorsque tu ne mets pas la vérité en pratique, tu sens que toutes tes intentions sont correctes, mais, quand quelque chose t’arrive, tu verras qu’il y a beaucoup d’intentions incorrectes en toi. Ainsi, quand Dieu rend des gens parfaits, Il les amène à se rendre compte qu’il y a beaucoup de notions en eux qui entravent leur connaissance de Dieu. Lorsque tu reconnais que tes intentions sont fausses, si tu es en mesure d’arrêter de pratiquer selon tes notions et tes intentions, et si tu es capable de témoigner en faveur de Dieu et de tenir ferme dans ta position dans tout ce qui t’arrive, cela prouve que tu t’es rebellé contre la chair. Quand tu te rebelles contre la chair, il y aura inévitablement une lutte en toi. Satan tentera de pousser les gens à la suivre, tentera de leur faire suivre les notions de la chair et de défendre les intérêts de la chair, mais les paroles de Dieu les éclaireront et les illumineront à l’intérieur, et alors, que tu suives Dieu ou Satan dépend de toi. Dieu demande aux gens de mettre la vérité en pratique principalement pour qu’ils traitent les choses à l’intérieur d’eux, avec leurs pensées et leurs notions qui ne sont pas selon le cœur de Dieu. Le Saint-Esprit touche les gens dans leur cœur, les éclaire et les illumine. Il y a donc une lutte derrière tout ce qui arrive : chaque fois que les gens mettent la vérité en pratique ou mettent l’amour de Dieu en pratique, il y a une grande lutte, et bien que tout puisse sembler calme dans leur chair, en fait, une lutte à la vie et à la mort est livrée dans les profondeurs de leur cœur. Seulement après cette lutte intense, après une profonde réflexion, la victoire ou la défaite est déclarée. On ne sait pas s’il faut rire ou pleurer. Parce que plusieurs intentions chez les gens sont fausses, ou bien parce qu’une grande partie de l’œuvre de Dieu est en désaccord avec leurs conceptions, quand les gens mettent la vérité en pratique, une grande lutte est livrée dans les coulisses. Après avoir mis cette vérité en pratique, dans les coulisses, les gens auront versé des larmes de tristesse en grande abondance avant de finalement se décider à satisfaire Dieu. C’est à cause de cette lutte que les gens endurent la souffrance et l’épurement ; cela est la vraie souffrance. Quand la lutte survient, si tu es en mesure de vraiment te tenir du côté de Dieu, tu seras en mesure de satisfaire Dieu. Quand on pratique la vérité, il est inévitable de souffrir intérieurement. Si, quand ils mettent la vérité en pratique, tout en eux était juste, ils n’auraient pas besoin d’être rendus parfaits par Dieu, il n’y aurait pas de bataille et ils ne souffriraient pas. C’est à cause des nombreuses choses à l’intérieur des gens qui ne sont pas aptes à être utilisées par Dieu, et à cause d’une grande partie du tempérament rebelle de la chair que les gens ont besoin d’apprendre plus profondément la leçon qui consiste à se rebeller contre la chair. C’est ce que Dieu appelle la « souffrance » qu’Il a demandé à l’homme d’endurer avec Lui. Lorsque tu rencontres des difficultés, dépêche-toi de prier Dieu : « Oh, Dieu ! Je veux Te satisfaire, je veux endurer les difficultés finales pour satisfaire Ton cœur, et peu importe la grandeur des revers que je rencontre, je dois encore Te satisfaire. Même si je dois renoncer à ma vie entière, je dois quand même Te satisfaire ! » Fort de cette résolution, quand tu pries ainsi, tu es en mesure de tenir ferme dans ton témoignage. Chaque fois qu’ils mettent la vérité en pratique, chaque fois qu’ils subissent l’épurement, chaque fois qu’ils sont mis à l’épreuve et chaque fois que Dieu fait Son œuvre en eux, les gens doivent endurer une douleur extrême. Tout cela est un test pour les gens, et ainsi, à l’intérieur de chacun d’eux, il y a une bataille. C’est le prix réel qu’ils paient. Lire davantage les paroles de Dieu et s’affairer davantage constitue une partie de ce prix. C’est ce que les gens devraient faire, c’est leur devoir, c’est la responsabilité qu’ils devraient assumer, mais les gens doivent mettre de côté ce qui, en eux, doit être mis de côté. Si tu ne le fais pas, alors, peu importe l’importance de ta souffrance externe et peu importe la façon dont tu t’affaires, tout sera en vain ! Ce qui veut dire que seulement les changements en toi peuvent déterminer si tes difficultés externes ont de la valeur. Lorsque ton tempérament interne a changé et que tu as mis la vérité en pratique, toutes tes souffrances externes obtiennent l’approbation de Dieu ; s’il n’y a pas eu de changement dans ton tempérament interne, alors, peu importe combien de souffrance tu endures ou combien tu t’affaires à l’extérieur, il n’y aura aucune approbation de Dieu, et une difficulté qui n’est pas confirmée par Dieu est vaine. Ainsi, que le prix que tu as payé soit approuvé par Dieu est déterminé par le fait qu’il y ait eu ou non un changement en toi, par le fait que tu mettes la vérité en pratique ou non, que tu te rebelles ou non contre tes propres intentions et notions pour atteindre la satisfaction de la volonté de Dieu, de la connaissance de Dieu et de la fidélité à Dieu. Peu importe combien tu t’affaires, si tu n’as pas conscience de t’être jamais rebellé contre tes propres intentions, mais que tu ne recherches que les actions extérieures et la ferveur, et que tu ne prêtes jamais attention à ta vie, alors tes difficultés auront été en vain. Si, dans un certain environnement, tu as quelque chose à dire, mais à l’intérieur tu as le sentiment que ce n’est pas bien de le dire, que ce ne sera d’aucun avantage pour tes frères et sœurs, et que ça peut leur faire du mal, alors tu ne le diras pas, préférant souffrir à l’intérieur, car ces paroles sont incapables de satisfaire la volonté de Dieu. À ce moment-là, il y aura une lutte à l’intérieur de toi, mais tu seras prêt à endurer la douleur et à renoncer à ce que tu aimes. Tu seras prêt à subir cette épreuve pour satisfaire Dieu, et, bien que tu endures la douleur à l’intérieur, tu ne céderas pas à la chair et le cœur de Dieu aura été satisfait, et ainsi tu seras également réconforté à l’intérieur. Cela est vraiment payer un prix, et c’est le prix que Dieu désire. Si tu pratiques de cette façon, Dieu te bénira sûrement ; si tu ne peux pas atteindre cela, alors peu importe combien tu comprends ou que tu parles bien, tout sera pour rien ! Si, sur la route de l’amour de Dieu, tu es en mesure de te tenir du côté de Dieu quand Il Se bat avec Satan et si tu ne retournes pas vers Satan, alors tu auras atteint l’amour de Dieu et tu auras tenu ferme dans ton témoignage.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme nées des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job est venu des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape de travail que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. Par exemple, si tu as des préjugés envers tes frères et sœurs, il y a des paroles que tu voudras dire, des paroles qui te sembleront ne pas plaire à Dieu, mais si tu ne les prononces pas, tu ressentiras un malaise interne et, à ce moment-là, une lutte commencera en toi : « Est-ce que je parle ou non ? » Telle est la lutte. Ainsi, en tout ce que tu rencontres, il y a une lutte, et quand il y a une lutte en toi, grâce à ta coopération réelle et à ta souffrance réelle, Dieu travaille en toi. Finalement, tu es en mesure de mettre la question de côté à l’intérieur de toi et la colère est naturellement éteinte. Tel est l’effet de ta coopération avec Dieu. Tout ce que les gens font requiert qu’ils paient un certain prix dans leurs efforts. Sans difficulté réelle, ils ne peuvent pas satisfaire Dieu, ils ne sont même pas près de satisfaire Dieu, et ils ne font que débiter des slogans creux ! Ces slogans vides peuvent-ils satisfaire Dieu ? Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage. Même si elles pourraient ne pas sembler très importantes de l’extérieur, quand ces choses se produisent, elles montrent si oui ou non tu aimes Dieu. Si tu L’aimes, tu seras en mesure de tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur, et si tu n’as pas mis Son amour en pratique, cela montre que tu n’es pas quelqu’un qui met la vérité en pratique, que tu es sans la vérité et sans vie, que tu es une paille ! Tout ce qui arrive aux gens se produit quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur. Même si rien d’important ne t’arrive en ce moment et que tu ne portes pas un grand témoignage, chaque détail de ta vie quotidienne est une question de témoignage en faveur de Dieu. Si tu peux gagner l’admiration de tes frères et sœurs, des membres de ta famille et de tous ceux qui t’entourent ; si, un jour, les non-croyants viennent et admirent tout ce que tu fais et voient que tout ce que Dieu fait est merveilleux, alors tu auras porté témoignage. Bien que tu n’aies aucune connaissance et que ton calibre soit de mauvaise qualité, grâce à Dieu qui te rend parfait, tu es en mesure de Le satisfaire et d’être soucieux de Sa volonté, montrant aux autres le grand travail qu’Il a fait dans des gens possédant le calibre le plus pauvre. Quand les gens en viennent à connaître Dieu, deviennent des vainqueurs devant Satan et fidèles à Dieu dans une large mesure, alors personne n’est plus solide que ce groupe de gens et c’est là le plus grand témoignage. Bien que tu sois incapable de faire un grand travail, tu es en mesure de satisfaire Dieu. D’autres ne peuvent pas mettre leurs notions de côté, mais tu le peux ; d’autres ne peuvent pas rendre témoignage à Dieu au cours de leurs expériences réelles, mais tu peux utiliser ta stature réelle et tes actions pour rendre à Dieu Son amour et porter un témoignage retentissant en Sa faveur. Seulement cela compte comme aimer Dieu réellement. Si tu es incapable de cela, alors tu ne portes pas témoignage parmi les membres de ta famille, parmi tes frères et sœurs ou devant les gens du monde. Si tu ne peux pas porter témoignage devant Satan, Satan se moquera de toi, il te traitera comme une plaisanterie, comme un jouet, il fera souvent de toi un bouffon et te rendra fou. À l’avenir, de grandes épreuves peuvent t’arriver, mais aujourd’hui, si tu aimes Dieu avec un cœur sincère, et si, peu importe l’importance des épreuves à venir, indépendamment de ce qui t’arrive, tu es en mesure de tenir ferme dans ton témoignage et de satisfaire Dieu, alors ton cœur sera réconforté et tu n’auras pas peur, peu importe l’importance des épreuves que tu rencontreras dans l’avenir. Vous ne pouvez pas voir ce qui se passera dans l’avenir ; vous ne pouvez que satisfaire Dieu dans les circonstances actuelles. Vous êtes incapables de faire une grande œuvre et devriez chercher à satisfaire Dieu en connaissant Ses paroles dans la vraie vie et en portant un témoignage fort et retentissant qui fait honte à Satan. Bien que ta chair reste insatisfaite et souffre, tu auras satisfait Dieu et fait honte à Satan. Si tu pratiques toujours de cette façon, Dieu ouvrira un chemin devant toi. Quand surviendra une grande épreuve un jour, d’autres tomberont, mais tu seras toujours en mesure de tenir ferme : en raison du prix que tu as payé, Dieu te protégera afin que tu puisses tenir ferme et ne pas tomber. Si, habituellement, tu es en mesure de mettre la vérité en pratique et de satisfaire Dieu avec un cœur qui L’aime vraiment, alors Dieu te protégera sûrement dans les épreuves futures. Bien que tu sois stupide, de petite stature et de pauvre calibre, Dieu ne fera pas de discrimination contre toi. Cela dépend de tes intentions, si elles sont bonnes ou non. Aujourd’hui, tu es en mesure de satisfaire Dieu en étant attentif au moindre détail. Tu satisfais Dieu en toutes choses, tu as un cœur qui aime vraiment Dieu, tu donnes ton cœur sincère à Dieu et, bien qu’il y ait des choses que tu ne puisses pas comprendre, tu peux te présenter devant Dieu pour corriger tes intentions et chercher la volonté de Dieu, et tu fais tout le nécessaire pour satisfaire Dieu. Tes frères et sœurs t’abandonneront peut-être, mais ton cœur satisfera Dieu et tu ne convoiteras pas les plaisirs de la chair. Si tu pratiques toujours de cette façon, tu seras protégé quand tu subiras de grandes épreuves.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, la plupart des gens n’ont pas cette connaissance. Ils croient que la souffrance est sans valeur, ils sont rejetés par le monde, leur vie familiale est troublée, ils ne sont pas aimés de Dieu et leurs perspectives sont sombres. La souffrance de certaines personnes atteint un degré extrême, et leurs pensées se tournent vers la mort. Ce n’est pas le véritable amour pour Dieu ; ces gens sont des lâches, ils ne sont pas persévérants, ils sont faibles et impuissants ! Dieu désire ardemment que l’homme L’aime, mais plus l’homme L’aime, plus grande est la souffrance de l’homme ; plus l’homme L’aime, plus grandes sont les épreuves de l’homme. Si tu L’aimes, alors tu seras frappé par toutes sortes de souffrances. Et si tu ne L’aimes pas, alors, peut-être que tout ira pour le mieux pour toi et que tout sera paisible autour de toi. Si tu aimes Dieu, tu sentiras que beaucoup de choses autour de toi sont insurmontables, et parce que ta stature est trop petite, tu seras épuré ; d’ailleurs, tu seras incapable de satisfaire Dieu et tu auras toujours le sentiment que la volonté de Dieu est trop élevée, qu’elle est inaccessible à l’homme. À cause de tout cela, tu seras épuré : parce qu’il y a beaucoup de faiblesse en toi et beaucoup de choses qui ne peuvent pas satisfaire la volonté de Dieu, tu seras raffiné de l’intérieur. Pourtant, vous devez clairement voir que la purification est seulement atteignable par le biais de l’épurement. Ainsi, au cours de ces derniers jours, vous devez rendre témoignage à Dieu. Quelle que soit votre souffrance, vous devrez marcher jusqu’au bout, et même à votre dernier souffle, vous devez toujours être fidèle à Dieu et être à la merci de Dieu ; voilà ce qu’est le seul véritable amour pour Dieu, et voilà ce qu’est le seul témoignage fort et retentissant. Lorsque tu es tenté par Satan, tu dois dire : « Mon cœur appartient à Dieu, et Dieu m’a déjà conquis. Je ne puis te satisfaire, je dois tout consacrer à satisfaire Dieu. » Plus tu satisfais Dieu, plus Dieu te bénit, et plus ton amour pour Dieu grandit ; et de la même manière, tu auras la foi et la détermination, et tu sentiras que rien n’est plus digne ni important qu’une vie passée à adorer Dieu. On peut dire que l’homme n’a qu’à aimer Dieu pour être sans chagrin. Bien qu’il y ait des moments où ta chair est faible et où tu es assailli par de nombreux problèmes bien réels, ces moments seront ceux où tu compteras véritablement sur Dieu, et dans ton esprit, tu seras consolé, tu ressentiras de l’assurance et tu auras quelque chose sur quoi compter. De cette façon, tu seras en mesure de surmonter de nombreux obstacles, et tu ne te plaindras donc pas de Dieu à cause de l’angoisse dont tu souffres. Tu auras même envie de chanter, de danser, de prier, de te rassembler avec les autres pour communier et de penser à Dieu, et tu sentiras que toutes les personnes, les choses et tous les éléments qui t’entourent et qui sont organisés par Dieu sont à leur place. Si tu n’aimes pas Dieu, tout ce que tu regarderas te semblera contrariant, et rien ne te plaira ; dans ton esprit, tu ne seras pas libre, mais opprimé ; ton cœur se plaindra toujours de Dieu, et tu auras toujours l’impression de subir mille tourments en toute injustice. Si ta quête n’a pas pour but d’être heureux, mais de satisfaire Dieu et de ne pas être accusé par Satan, une telle quête te donnera une grande force pour aimer Dieu. L’homme est capable d’accomplir tout ce que Dieu dit, et tout ce qu’il fait est capable de satisfaire Dieu. C’est ce que signifie être possédé par la réalité. Poursuivre la satisfaction de Dieu revient à utiliser ton amour pour Dieu afin de mettre Ses paroles en pratique ; indépendamment de l’époque, même quand les autres n’ont pas de force, il y a toujours en toi un cœur qui aime Dieu, qui recherche ardemment Dieu et en qui Dieu manque. Voilà la vraie stature.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dieu a donné un fils à Abraham et, quand ce fils a grandi, Il lui a demandé de le Lui offrir. Abraham a suivi Son ordre. Il a obéi à la parole de Dieu et sa sincérité L’a ému et a été chérie par Dieu. À quel point Dieu l’a-t-Il chérie ? Et pourquoi l’a-t-Il chérie ? À une époque où personne ne saisissait les paroles de Dieu ni ne comprenait Son cœur, Abraham a fait quelque chose qui a secoué le ciel et fait trembler la terre, ce qui a donné à Dieu un sentiment de satisfaction sans précédent et Lui a apporté la joie de gagner quelqu’un capable d’obéir à Ses paroles. Cette satisfaction et cette joie provenaient d’une créature faite par Sa main même. Depuis la création de l’homme, c’était le premier « sacrifice » qu’il offrait à Dieu et qui était très chéri par Lui. Dieu avait trouvé difficile d’attendre ce sacrifice et l’a traité comme le don le plus important de l’homme, qu’Il avait créé. Cela Lui a montré le premier fruit de Ses efforts et le prix qu’Il avait payé, et Lui a permis de voir l’espoir en l’humanité. Par la suite, Dieu a eu un désir encore plus grand d’avoir un groupe de telles personnes Lui tenant compagnie, Le traitant et se souciant de Lui avec sincérité. Il espérait même qu’Abraham continue à vivre, car Il désirait qu’un tel cœur L’accompagne et soit avec Lui alors qu’Il poursuivait Sa gestion.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Jésus a pu accomplir le mandat de Dieu – l’œuvre de la rédemption de toute l’humanité – parce qu’Il a prêté toute Son attention à la volonté de Dieu, sans planifier ni arranger quoi que ce soit pour Lui-même. De même, Il était aussi l’intime de Dieu, Dieu Lui-même, ce que vous comprenez tous très bien. (En fait, Il était Dieu Lui-même. Dieu a témoigné en Sa faveur. Je le mentionne ici pour utiliser le fait de Jésus afin d’illustrer le sujet.) Il a été en mesure de placer le plan de gestion de Dieu en plein centre et a toujours prié le Père céleste et cherché la volonté du Père céleste. Il a prié et dit : « Dieu le Père ! Accomplis ce qui appartient à Ta volonté et n’agis pas selon Mes désirs, mais selon Ton plan. L’homme peut être faible, mais pourquoi devrais-Tu prendre soin de lui ? Comment l’homme pourrait-il être digne de Tes préoccupations, l’homme qui est comme une fourmi dans Ta main ? Dans Mon cœur, Je veux seulement accomplir Ta volonté et Je veux que Tu puisses faire ce que Tu voudrais faire en Moi selon Tes propres désirs. » Sur la route de Jérusalem, Jésus était en agonie, comme si un couteau était tourné dans Son cœur, mais Il n’avait pas la moindre intention de revenir sur Sa parole ; une puissante force Le poussait toujours de l’avant, où Il serait crucifié. Finalement, Il a été cloué sur la croix et est devenu la ressemblance de la chair pécheresse, achevant l’œuvre de la rédemption de l’humanité. Il S’est libéré des chaînes de la mort et de l’Hadès. Devant Lui, la mortalité, l’enfer et l’Hadès ont perdu leur puissance et ont été vaincus par Lui. Il a vécu pendant trente-trois ans pendant lesquels Il a toujours fait de Son mieux pour répondre à la volonté de Dieu selon l’œuvre de Dieu à l’époque, ne considérant jamais Son propre gain ou Sa propre perte et pensant toujours à la volonté de Dieu le Père. Ainsi, après qu’Il a été baptisé, Dieu a dit : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » En raison de Son service devant Dieu en harmonie avec la volonté de Dieu, Dieu a placé sur Ses épaules le lourd fardeau du rachat de toute l’humanité et L’a envoyé pour l’accomplir, et Il était qualifié pour accomplir cette tâche importante et habilité à le faire. Tout au long de Sa vie, Il a enduré des souffrances incommensurables pour Dieu et Il a été tenté par Satan un nombre incalculable de fois, mais Il ne S’est jamais découragé. Dieu Lui a donné une tâche si énorme parce qu’Il Lui faisait confiance et L’aimait, et donc, Dieu a dit personnellement : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. » En ce temps-là, Jésus seul pouvait accomplir ce mandat, et c’était un aspect concret de l’achèvement par Dieu de Son œuvre de rédemption de toute l’humanité à l’ère de la Grâce.

Extrait de « Comment servir en harmonie avec la volonté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Peu importe ce que Dieu te demande, il suffit que tu essaies de l’accomplir de toute ta force, et J’espère que tu seras capable de te présenter devant Dieu et Lui consacrer ton plus grand dévouement à la fin. Aussi longtemps que tu peux voir le sourire satisfait de Dieu alors qu’Il siège sur Son trône, même si c’est au moment convenu pour ta mort, tu devrais pouvoir rire et sourire quand tu fermeras les yeux. Pendant ton temps sur la terre, tu dois accomplir ton dernier devoir pour Dieu. Dans le passé, Pierre a été crucifié la tête en bas pour Dieu ; cependant, tu devrais satisfaire Dieu à la fin et épuiser toute ton énergie pour Lui. Que peut faire un être créé pour Dieu ? Tu devrais donc t’offrir en sacrifice pour Dieu le plus tôt possible, afin qu’Il S’occupe de toi comme bon Lui semble. Tant que Dieu est heureux et satisfait, alors laisse-Le faire ce qu’Il veut avec toi. Quel droit les hommes ont-ils de parler pour se plaindre ?

Extrait du Chapitre 41 des « Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu consiste à accomplir Son ministère et le devoir de l’homme est d’obéir à toute la direction de Dieu, sans aucune résistance. Il incombe à l’homme d’accomplir ce qu’il doit atteindre, quelle que soit la manière d’œuvrer ou de vivre de Dieu. Seul Dieu Lui-même peut exiger de l’homme, c’est-à-dire que seul Dieu Lui-même est apte à poser des exigences à l’homme. L’homme ne devrait pas avoir de choix, ne devrait que se soumettre entièrement et pratiquer ; tel est le sens que l’homme devrait avoir. Une fois que l’œuvre qui devrait être faite par Dieu Lui-même est achevée, l’homme est tenu d’en faire l’expérience, étape par étape. Si, à la fin, lorsque la totalité de la gestion de Dieu aura été achevée, l’homme n’a toujours pas fait ce qui est requis par Dieu, l’homme devrait être puni. Si l’homme n’accomplit pas les exigences de Dieu, cela est dû à la désobéissance de l’homme ; cela ne signifie pas que Dieu n’a pas été assez rigoureux dans Son œuvre. Tous ceux qui ne peuvent pas mettre les paroles de Dieu en pratique, ceux qui ne peuvent pas satisfaire aux exigences de Dieu, et ceux qui ne peuvent pas assurer leur loyauté et accomplir leur devoir, tous ces gens seront punis. Aujourd’hui, vous n’avez pas à répondre à des exigences supplémentaires, mais vous devez accomplir le devoir de l’homme et ce qui devrait être fait par tous les gens. Si vous êtes incapables de faire même votre devoir, ou de le faire bien, alors ne vous attirez-vous pas des problèmes ? Ne courtisez-vous pas la mort ? Comment pourriez-vous encore espérer un avenir et une expectative ? L’œuvre de Dieu est faite dans l’intérêt de l’humanité et la coopération de l’homme est donnée dans l’intérêt de la gestion de Dieu. Après que Dieu a fait tout ce qu’Il est censé faire, l’homme est tenu d’être sans failles dans sa pratique et de coopérer avec Dieu. Dans l’œuvre de Dieu, l’homme ne devrait épargner aucun effort, devrait offrir sa loyauté, et ne devrait pas se livrer à de nombreuses notions ou s’asseoir passivement et attendre la mort. Dieu peut Se sacrifier pour l’homme, alors pourquoi l’homme ne peut-il pas offrir sa loyauté à Dieu ? Dieu Se donne de cœur et d’esprit à l’homme, alors pourquoi l’homme ne peut-il pas coopérer un peu ? Dieu œuvre pour l’humanité, alors pourquoi l’homme ne peut-il pas effectuer une partie de son devoir pour le bien de la gestion de Dieu ? L’œuvre de Dieu a progressé jusqu’à aujourd’hui, et encore vous voyez, mais n’agissez pas, vous entendez, mais ne bougez pas. De telles gens ne sont-ils pas l’objet de la perdition ? Dieu S’est déjà donné complètement à l’homme, alors pourquoi, aujourd’hui, l’homme est-il incapable d’accomplir sincèrement son devoir ? Pour Dieu, Son œuvre est Sa priorité et l’œuvre de Sa gestion est de la plus haute importance. Pour l’homme, la priorité est de mettre les paroles de Dieu en pratique et de satisfaire aux exigences de Dieu. Vous devriez tous comprendre cela.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et la pratique de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous devriez maintenant tous regarder en vous-même aussi rapidement que vous le pourrez, pour voir combien la trahison à Mon égard demeure en vous. J’attends impatiemment votre réponse. Ne soyez pas désinvoltes quand vous avez affaire à Moi. Je ne joue jamais de jeux avec les hommes. Si Je dis que Je ferai quelque chose, alors, Je le ferai certainement. J’espère que vous pouvez tous être des hommes qui prennent Mes paroles au sérieux et ne les considèrent pas comme de la science-fiction. Ce que Je veux, c’est une action concrète de votre part, non votre imagination. Ensuite, vous devez répondre à ces questions que Je vous pose : 1. Si tu es vraiment un exécutant, peux-tu Me rendre service loyalement, sans aucun élément laxiste ou négatif ? 2. Si tu découvres que Je ne t’ai jamais apprécié, est-ce que tu pourras quand même rester et Me rendre service à vie ? 3. Si tu as fait beaucoup d’efforts, mais que Je suis tout de même très froid envers toi, pourras-tu continuer à travailler pour Moi dans l’ombre ? 4. Si, après que tu as dépensé certaines choses pour Moi, Je n’ai pas satisfait la moindre de tes demandes, seras-tu découragé et déçu à Mon égard, deviendras-tu même furieux et Me lanceras-tu des insultes ? 5. Si tu as toujours été très loyal et aimable envers Moi, mais souffres le tourment de la maladie, la pauvreté et l’abandon de tes amis et de tes proches, ou endures tout autre malheur dans la vie, ta loyauté et ton amour pour Moi continueront-ils quand même ? 6. Si rien de ce que tu as imaginé dans ton cœur ne correspond à ce que J’ai fait, comment chemineras-tu sur ton chemin futur ? 7. Si tu ne reçois rien de ce que tu espérais recevoir, peux-tu continuer à être Mon fidèle ? 8. Si tu n’as jamais compris le but et la signification de Mon œuvre, peux-tu être une personne obéissante qui ne formule pas de jugements et de conclusions arbitraires ? 9. Peux-tu valoriser toutes les paroles que J’ai dites et toute l’œuvre que J’ai accomplie pendant Ma cohabitation avec l’humanité ? 10. Es-tu capable d’être Mon fidèle loyal, prêt à souffrir à vie pour Moi, même si tu ne reçois rien ? 11. Es-tu capable, pour Moi, de renoncer à considérer, planifier ou préparer ton futur chemin de survie ? Ces questions sont Mes dernières exigences pour vous, et J’espère que vous pouvez tous Me répondre.

Extrait de « Un problème très grave : la trahison (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 169. Principes pour aimer Dieu sincèrement

Suivant: 172. Principes pour rendre à Dieu Son amour

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre