43. Principes de recherche de la perfection

(1) Il est nécessaire de remettre votre cœur à Dieu, de vous dévouer entièrement à Lui, de vous dépenser pour Lui, de lire Ses paroles sérieusement et de communier avec Lui par Ses paroles ;

(2) Consacrez-vous sincèrement à Dieu et, en accomplissant votre devoir, cherchez la vérité pour corriger votre tempérament corrompu. Coopérez harmonieusement avec autrui et accomplissez votre devoir de façon satisfaisante ;

(3) Acceptez d’être jugé, châtié, émondé et traité selon les paroles de Dieu et mettez un terme définitif aux mensonges, à la fausseté, à la ruse et au travail superficiel et bâclé. Soyez une personne honnête ;

(4) Dans toutes les formes d’épreuves, cherchez la vérité, remédiez aux notions et à la corruption, apprenez à montrer de la considération pour la volonté de Dieu et parvenez à vous soumettre vraiment à Lui.

Paroles de Dieu concernées :

À travers quoi le perfectionnement de l’homme par Dieu est-il réalisé ? À travers Son tempérament juste. Le tempérament de Dieu consiste principalement en la justice, la colère, la majesté, le jugement et la malédiction, et Son perfectionnement de l’homme s’opère principalement par le jugement. Certaines personnes ne comprennent pas, et demandent pourquoi Dieu est seulement capable de perfectionner l’homme par le jugement et la malédiction. Ils disent : « Si Dieu devait maudire l’homme, l’homme ne devrait-il pas mourir ? Si Dieu devait juger l’homme, l’homme ne serait-il pas condamné ? Alors comment peut-il encore être perfectionné ? » Telles sont les paroles des gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu. Ce que Dieu maudit, c’est la désobéissance de l’homme, et ce qu’Il juge ce sont les péchés de l’homme. Bien qu’Il parle durement et sans la moindre sensibilité, Il expose tout ce qui est dans l’homme, et par ces paroles sévères Il expose ce qui est essentiel dans l’homme, mais par un tel jugement, Il donne à l’homme une profonde connaissance de l’essence de la chair, et ainsi l’homme se soumet à l’obéissance envers Dieu. La chair de l’homme relève du péché et de Satan, elle est désobéissante et objet du châtiment de Dieu et ainsi, pour permettre à l’homme de se connaître, les paroles du jugement de Dieu doivent s’abattre sur lui et il faut y utiliser toutes sortes de raffinements ; c’est seulement alors que l’œuvre de Dieu peut être efficace.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Pour chercher à être rendu parfait par Dieu, il faut d’abord comprendre ce que signifie être rendu parfait par Dieu, ainsi que les conditions qu’il faut remplir pour être rendu parfait. Une fois qu’une bonne compréhension de ces questions est acquise, il faut chercher un chemin de pratique. Il faut posséder une certaine qualité pour être rendu parfait. Beaucoup de gens ne possèdent pas le calibre nécessaire inné, ce qui les oblige à payer un prix et à travailler dur personnellement. Pire est ta qualité, plus tu dois fournir un effort personnel. Plus ta compréhension des paroles de Dieu est grande et plus tu les mets en pratique, plus vite tu peux entrer sur le chemin de la perfection. Par la prière, tu peux être perfectionné dans le domaine de la prière ; tu peux aussi être perfectionné en mangeant et en buvant les paroles de Dieu, en comprenant leur essence et en vivant leur réalité. En expérimentant les paroles de Dieu quotidiennement, tu devrais en arriver à découvrir ce qui te fait défaut et, en outre, tu devrais reconnaître tes lacunes fatales et tes faiblesses, et prier et supplier Dieu. En agissant ainsi, tu seras progressivement perfectionné. Voici le chemin de la perfection : prier, manger et boire les paroles de Dieu, comprendre l’essence des paroles de Dieu, obtenir l’entrée dans l’expérience des paroles de Dieu, découvrir ce qui te fait défaut, se soumettre à l’œuvre de Dieu, être soucieux du fardeau de Dieu et abandonner la chair par ton amour pour Dieu et échanger fréquemment avec tes frères et sœurs, ce qui peut enrichir tes expériences. Que ce soit la vie de la communauté ou ta vie personnelle, que ce soit de grands ou de petits rassemblements, tout peut te permettre d’acquérir de l’expérience et de recevoir de l’entraînement, de sorte que ton cœur puisse être en paix devant Dieu et retourner vers Lui. Tout cela fait partie du processus de perfectionnement. Expérimenter les paroles de Dieu, tel que mentionné plus tôt, signifie être capable de vraiment les goûter et te permettre de les manifester afin que tu acquières une plus grande foi en Dieu et un plus grand amour pour Lui. De cette manière, tu perdras progressivement ton tempérament satanique corrompu, te débarrasseras progressivement de tes motivations inappropriées et vivras la ressemblance d’une personne normale. Plus ton amour pour Dieu en toi est grand, c’est-à-dire, plus tu as été perfectionné par Dieu, moins la corruption de Satan te possèdera. Grâce à tes expériences concrètes, tu entreras progressivement sur le chemin de la perfection, et donc, si tu veux être perfectionné, il importe particulièrement que tu sois soucieux de la volonté de Dieu et que tu fasses l’expérience de Ses paroles.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection », dans La Parole apparaît dans la chair

Es-tu vraiment prêt à être perfectionné ? Si tu es vraiment prêt à être perfectionné par Dieu, alors tu auras le courage de mettre ta chair de côté et tu seras capable de pratiquer les paroles de Dieu et tu ne seras pas passif ni faible. Tu seras capable d’obéir à tout ce qui vient de Dieu et toutes tes actions, qu’elles soient faites en public ou en privé, seront présentables à Dieu. Sois un homme honnête et pratique la vérité en toutes choses, et tu seras perfectionné. Ces gens déloyaux qui agissent d’une manière devant les autres et d’une autre manière derrière leur dos ne veulent pas être perfectionnés. Ils sont tous des fils de la perdition et de la destruction ; ils n’appartiennent pas à Dieu, mais à Satan. Ils ne sont pas le genre de gens choisis par Dieu ! Si tes actions et tes comportements ne peuvent pas être présentés devant Dieu ou être observés par l’Esprit de Dieu, alors cela démontre que c’est toi le problème. C’est seulement si tu acceptes le jugement et le châtiment de Dieu et te soucies de la transformation de ton tempérament que tu pourras être prêt à entreprendre le chemin du perfectionnement. Si tu es vraiment prêt à être perfectionné par Dieu et à faire la volonté de Dieu, alors tu devrais obéir à l’œuvre de Dieu dans sa globalité et ne pas te plaindre du tout, sans prétendre évaluer ou juger l’œuvre de Dieu. Ce sont là les principales conditions pour être perfectionné par Dieu. Agir en toutes choses avec un cœur qui aime Dieu : c’est ce qui est exigé de ceux qui cherchent à être perfectionnés par Dieu. Que veut dire « agir avec un cœur qui aime Dieu » ? Cela signifie que toutes tes actions et tous tes comportements peuvent être présentés devant Dieu. Comme tu as de bonnes intentions, que tes actions soient bonnes ou mauvaises, tu ne crains pas de les présenter à Dieu ou à tes frères et sœurs, et tu as le courage de prêter serment devant Dieu. Tu dois présenter devant Dieu chacune de tes intentions, de tes pensées et de tes idées pour qu’Il les scrute ; si tu pratiques et entres de cette façon, alors le progrès dans ta vie sera rapide.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux être utilisé et rendu parfait par Dieu, tu dois alors tout posséder : la volonté de souffrir, la foi, l’endurance, l’obéissance, ainsi que la capacité de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, de saisir Sa volonté, d’être préoccupé par Sa souffrance, et ainsi de suite. Parfaire une personne n’est pas facile, et chaque épurement que tu expérimentes nécessite ta foi et ton amour. Si tu veux être rendu parfait par Dieu, simplement te précipiter sur le chemin ne suffit pas, et simplement te dépenser pour Dieu ne suffit pas non plus. Tu dois posséder beaucoup de choses pour devenir quelqu’un qui est rendu parfait par Dieu. Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer des difficultés personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Manger et boire les paroles de Dieu, prier, accepter le fardeau de Dieu et les tâches qu’Il te confie, tout cela a pour but d’ouvrir un chemin devant toi. Plus le fardeau de ce que Dieu te confie est lourd, plus il te sera facile d’être rendu parfait par Lui. Certains ne sont pas prêts à s’accorder avec les autres en servant Dieu, même quand ils y sont invités ; ce sont des gens paresseux qui ne veulent que se complaire dans le confort. Plus on te demandera de servir en t’accordant avec les autres, plus tu acquerras de l’expérience. Parce que tu as plus de fardeaux et plus d’expérience, tu auras plus de chances d’être rendu parfait. Par conséquent, si tu peux servir Dieu sincèrement, tu seras soucieux du fardeau de Dieu, et ainsi tu auras plus de chances d’être rendu parfait par Dieu. Un tel groupe d’hommes est perfectionné en ce moment. Plus tu es ému par le Saint-Esprit, plus tu consacreras de temps à être soucieux du fardeau de Dieu, plus tu seras rendu parfait par Dieu, plus tu seras gagné par Dieu, et à la fin, tu deviendras quelqu’un qui est utilisé par Dieu. À l’heure actuelle, certains ne portent aucun fardeau pour l’Église. Ces gens sont peu sérieux et négligents, et ils ne se soucient que de leur propre chair. Ces gens sont extrêmement égoïstes et ils sont aussi aveugles. Tu ne porteras aucun fardeau si tu ne parviens pas à comprendre cette question clairement. Plus tu es soucieux de la volonté de Dieu, plus lourd sera le fardeau qu’Il te confiera. Les égoïstes ne sont pas prêts à souffrir de telles choses, ils ne sont pas prêts à payer le prix, et à la fin, ils manqueront des occasions d’être rendus parfaits par Dieu. Ne se font-ils pas du tort à eux-mêmes ? Si tu es quelqu’un qui est soucieux de la volonté de Dieu, tu porteras un véritable fardeau pour l’Église. En fait, au lieu d’appeler cela un fardeau que tu portes pour l’Église, il serait mieux de l’appeler un fardeau que tu portes pour ta propre vie, car le fardeau que tu portes pour l’Église sert à ce que tu sois rendu parfait par Dieu à travers de telles expériences. Par conséquent, ceux qui portent le fardeau le plus lourd pour l’Église, qui portent un fardeau pour entrer dans la vie, sont ceux qui seront rendus parfaits par Dieu. As-tu clairement vu cela ? Si l’Église à laquelle tu appartiens est dispersée comme le sable, mais que tu ne t’en inquiètes ni ne t’en soucies, que tu ignores même les occasions où tes frères et sœurs ne mangent pas et ne boivent pas les paroles de Dieu de façon normale, alors tu ne portes aucun fardeau. De tels hommes ne sont pas du genre à plaire à Dieu. Les hommes qui plaisent à Dieu ont faim et soif de justice, et ils sont soucieux de la volonté de Dieu. Donc, vous devriez être soucieux du fardeau de Dieu, ici et maintenant. Tu ne devrais pas attendre que Dieu révèle Son juste tempérament à toute l’humanité avant de devenir soucieux du fardeau de Dieu. Ne serait-il pas trop tard à ce moment-là ? La bonne occasion pour être rendu parfait par Dieu, c’est maintenant. Si tu laisses cette occasion te glisser entre les doigts, tu le regretteras toute ta vie, tout comme Moïse n’a pas pu entrer dans le beau pays de Canaan et l’a regretté le reste de sa vie, mourant de remords. Une fois que le tempérament juste de Dieu aura été révélé à tout le monde, tu seras plein de regret. Même si Dieu ne te châtie pas, tu te châtieras toi-même à cause de tes propres remords. Certains n’en sont pas convaincus, mais si tu ne le crois pas, attends un peu et tu verras. Certaines personnes n’ont d’autre but que l’accomplissement de ces paroles. Es-tu prêt à te sacrifier pour ces paroles ?

Si tu ne cherches pas les occasions d’être rendu parfait par Dieu, et si tu ne luttes pas pour être en avance sur les autres dans ta recherche de la perfection, alors tu seras finalement accablé de remords. C’est maintenant la meilleure occasion d’être rendu parfait ; maintenant, c’est un très bon moment. Si tu ne cherches pas sincèrement à être rendu parfait par Dieu, une fois que Son œuvre sera terminée, il sera trop tard ; tu auras manqué l’occasion. Peu importe la profondeur de tes aspirations, si Dieu a cessé d’accomplir une œuvre, quel que soit l’effort que tu y mets, tu ne seras jamais en mesure d’atteindre la perfection. Tu dois saisir cette occasion et coopérer tandis que le Saint-Esprit œuvre avec puissance. Si tu manques cette occasion, on ne t’en donnera pas une autre, peu importe tes efforts.

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection », dans La Parole apparaît dans la chair

La recherche de l’entrée dans la vie par les hommes est basée sur les paroles de Dieu. Il a été dit auparavant que tout est accompli grâce à Ses paroles, mais personne n’a vu ce fait. Si tu entres dans l’expérience de l’étape actuelle, tout sera clair pour toi, et tu établiras une bonne fondation en vue des épreuves futures. Peu importe ce que Dieu dit, concentre-toi seulement sur l’entrée dans Ses paroles. Quand Dieu dit qu’Il commencera à châtier les hommes, accepte Son châtiment. Quand Dieu demande aux hommes de mourir, accepte cette épreuve. Si tu vis toujours dans Ses plus récentes déclarations, à la fin, les paroles de Dieu te rendront parfait. Plus tu entreras dans les paroles de Dieu, plus vite tu seras amené à la perfection. Pourquoi est-ce que J’échange sans cesse et vous demande de comprendre et d’entrer dans les paroles de Dieu ? C’est seulement lorsque tu cherches les paroles de Dieu, en fais l’expérience et entres dans la réalité de Ses paroles que le Saint-Esprit a l’occasion d’œuvrer en toi. Donc, vous êtes tous des participants dans chaque méthode de l’œuvre de Dieu et, peu importe l’importance de votre souffrance, à la fin, vous recevrez tous un « souvenir ». Pour atteindre votre perfection finale, vous devez entrer dans toutes les paroles de Dieu. Le perfectionnement des hommes par le Saint-Esprit n’est pas unilatéral. Il exige la coopération des hommes ; Il a besoin que tous coopèrent consciemment avec Lui. Peu importe ce que Dieu dit, concentrez-vous seulement sur l’entrée dans Ses paroles : ce sera plus bénéfique pour votre vie. Tout est dans l’intérêt de votre changement de tempérament. Lorsque tu entreras dans les paroles de Dieu, ton cœur sera touché par Dieu, et tu pourras savoir tout ce que Dieu veut atteindre dans cette étape de Son œuvre, et tu auras la volonté de l’atteindre.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Ce que vous devriez maintenant faire en priorité, c’est chercher à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, et à travers toutes les personnes que vous rencontrez, ainsi que les problèmes et les choses auxquels vous êtes confrontés, afin que vous ayez encore plus en vous de ce que Dieu est. Vous devez d’abord recevoir l’héritage de Dieu sur la terre avant que vous ne puissiez hériter de plus grandes et plus nombreuses bénédictions de Dieu. Ce sont toutes ces choses que vous devriez chercher et que vous devriez d’abord comprendre. Plus vous chercherez à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, plus vous serez en mesure de voir la main de Dieu en toutes choses, ce qui vous permettra de chercher activement à entrer dans l’être et la réalité de la parole de Dieu, à travers différents points de vue et dans divers domaines. Vous ne pouvez pas vous satisfaire de cet état de passivité qui consiste à vous contenter de ne pas commettre de péchés, de ne pas avoir de notions, de philosophie de vie, ni de volonté humaine. Dieu rend l’homme parfait de différentes manières, et il est possible pour toi d’être rendu parfait dans tous les domaines. Non seulement tu peux être amené à la perfection de manière positive, mais aussi de manière négative, afin que ce que tu gagnes devienne plus abondant. Il y a tous les jours des occasions d’être rendu parfait et gagné par Dieu. Après quelques temps, quand tu en auras fait l’expérience, tu seras profondément transformé. Tu comprendras naturellement beaucoup de choses dont tu ignorais tout auparavant, sans qu’il soit nécessaire que d’autres te les enseignent. Sans que tu le saches, Dieu t’éclairera afin que tu reçoives Son éclairage en toutes choses et que tu t’engages pleinement dans toutes tes expériences. Dieu te guidera pour que tu ne dévies pas, puis tu pourras emprunter le chemin qui te permettra d’être rendu parfait par Lui.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

Si vous souhaitez être rendus parfaits par Dieu, vous devez apprendre à faire l’expérience de toute chose et faire en sorte que vous soyez éclairés dans tout ce qui vous arrive. Bonne ou mauvaise, chaque expérience que tu fais doit t’apporter quelque chose. Elle ne doit pas te rendre négatif. Quoi qu’il en soit, tu devrais être en mesure de voir les choses comme celui qui se tient aux côtés de Dieu, et non les analyser ou les étudier du point de vue de l’homme (cela constituerait un écart dans ton expérience). Si telle est la manière dont tu fais ton expérience, alors ton cœur croulera sous les fardeaux de ta vie. Tu vivras constamment à la lumière de la face de Dieu et ne dévieras pas facilement dans tes pratiques. Ces gens-là ont un avenir radieux devant eux. Il y a tellement de possibilités d’être rendu parfait par Dieu. Tout dépend si vous êtes de ceux qui aiment vraiment Dieu et si vous êtes déterminés à être rendus parfaits et gagnés par Dieu, et à recevoir Ses bénédictions et Son héritage. La simple détermination n’est pas suffisante : vous devez avoir beaucoup de connaissances, sinon vous allez toujours dévier dans votre pratique. Dieu a la volonté de rendre parfait chacun de vous. À l’heure actuelle, bien que la plupart aient déjà accepté l’œuvre de Dieu depuis longtemps, ils se sont contentés de se prélasser dans la grâce de Dieu. Il ne sont disposés à recevoir de Lui qu’un peu de réconfort de la chair et non des révélations plus nombreuses et plus élevées. Cela montre que le cœur de l’homme est toujours à l’extérieur. Bien que le travail de l’homme, son service et son cœur d’amour pour Dieu soient moins impurs, pour ce qui est de son essence intime et sa pensée rétrograde, l’homme cherche encore constamment la paix et la jouissance de la chair, et ne se soucie pas de savoir dans quelles conditions Dieu peut rendre l’homme parfait ni quels peuvent être Ses desseins. Ainsi, la vie de la plupart des gens est encore vulgaire et décadente, sans le moindre changement. Ils ne considèrent tout simplement pas la foi en Dieu comme une question importante. Au contraire, c’est comme s’ils n’avaient la foi que par rapport aux autres. Ils font les choses à moitié et se débrouillent tant bien que mal, errant dans une existence sans but. Rares sont ceux qui cherchent à entrer dans la parole de Dieu en toutes choses, gagnent des choses plus abondantes et plus enrichissantes, deviennent ceux dont la fortune grandit dans la maison de Dieu aujourd’hui, et reçoivent plus de bénédictions de Dieu. Si tu cherches à être rendu parfait par Dieu en toutes choses et que tu es en mesure d’hériter des promesses de Dieu sur terre, si tu cherches à être éclairé par Dieu en toutes choses et que tu ne laisses pas passer les années négligemment, voilà le chemin idéal que tu devrais emprunter activement. C’est seulement de cette façon que tu seras digne d’être rendu parfait par Dieu et que tu y seras éligible.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

Le Saint-Esprit n’œuvre pas seulement en certains hommes qui sont utilisés par Dieu, mais encore plus dans l’Église. Il pourrait œuvrer en tout homme. Il peut œuvrer en toi en ce moment et tu feras l’expérience de cette œuvre. Durant la prochaine période, Il peut œuvrer en quelqu’un d’autre, en quel cas tu dois te hâter de suivre ; plus tu suis la lumière actuelle de près, plus ta vie peut grandir. Tu dois suivre la personne en qui le Saint-Esprit œuvre, peu importe le genre de personne qu’elle est. Saisis bien ses expériences à travers les tiennes, et tu recevras des choses encore plus grandes. Ce faisant, tu progresseras plus rapidement. C’est le chemin du perfectionnement pour l’homme et un moyen par lequel la vie grandit. Tu atteins le chemin du perfectionnement à travers ton obéissance à l’œuvre du Saint-Esprit. Tu ne sais pas par quel type de personne Dieu passera pour te perfectionner ni par quelle personne, quel événement ou quelle chose Il te permettra de gagner ou de voir les choses. Si tu es capable d’emprunter cette bonne voie, cela montre que tu as beaucoup de chances d’être perfectionné par Dieu. Si tu en es incapable, alors cela montre que ton avenir est sombre, dépourvu de lumière. Une fois que tu emprunteras la bonne voie, tu obtiendras une révélation en toutes choses. Peu importe ce que le Saint-Esprit révèle aux autres, si tu opères sur la base de leur connaissance pour faire l’expérience des choses par toi-même, alors cette expérience deviendra une partie de ta vie et tu pourras soutenir les autres à partir de cette expérience. Ceux qui soutiennent les autres en répétant des paroles comme des perroquets sont ceux qui n’ont pas eu d’expérience ; à travers l’éclairage et l’illumination des autres, tu dois apprendre à chercher un chemin pour la pratique avant de commencer à parler de ta propre expérience et de ta propre connaissance réelle. Ce sera d’un plus grand avantage pour ta propre vie. Tu devrais vivre de cette façon, obéissant à tout ce qui vient de Dieu. Tu devrais chercher la volonté de Dieu en toutes choses et tirer des leçons en toutes choses pour que ta vie grandisse. Une telle pratique procure le progrès le plus rapide.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Pierre a cherché à se connaître lui-même et à voir ce qui était révélé en lui par l’épurement des paroles de Dieu et par les diverses épreuves que Dieu lui faisait subir. En fin de compte, quand il en est arrivé à vraiment se comprendre, il a réalisé combien l’homme est corrompu, combien il est sans valeur et combien il est indigne de servir Dieu et ne mérite pas de vivre devant Dieu. Pierre est ensuite tombé face contre terre devant Dieu. En fin de compte, il a perçu ceci : « Connaître Dieu est la chose la plus précieuse ! Si je ne connaissais pas Dieu, ma mort serait un si grand opprobre. Je sens que la connaissance de Dieu est la chose la plus importante, la plus significative. Si l’homme ne connaît pas Dieu, alors il ne mérite pas de vivre et il n’a pas de vie. » Le temps que l’expérience de Pierre atteigne ce stade, il connaissait assez bien sa propre nature et la comprenait assez bien. Bien qu’il n’eût peut-être pas été en mesure de l’expliquer à fond comme les gens pouvaient l’imaginer, il était bien parvenu à cet état. Par conséquent, la poursuite du chemin de la vie pour être amené à la perfection par Dieu nécessite de comprendre plus profondément sa propre nature à partir de l’intérieur des paroles de Dieu, ainsi que de comprendre les aspects de sa propre nature et de les décrire par des paroles. Comprendre à fond son vieil homme, la vie de l’ancienne nature satanique, c’est avoir réalisé le résultat requis par Dieu. Si ta connaissance n’a pas atteint ce stade, mais que tu prétends te connaître et avoir gagné la vie, n’est-ce pas de la pure vantardise ? Tu ne te connais pas et tu ignores aussi qui tu es en présence de Dieu, si tu as vraiment atteint le niveau d’un être humain ou combien d’éléments sataniques tu abrites encore. Tu ne sais toujours pas vraiment à qui tu appartiens et tu n’as même pas la moindre connaissance de toi-même, comment peux-tu donc être doué de raison devant Dieu ? Lorsque Pierre poursuivait la vie, au milieu de ses épreuves, il concentrait son attention sur la connaissance de soi et le changement de son tempérament. Il cherchait à comprendre Dieu, et à la fin il a perçu ceci : « L’homme doit poursuivre la compréhension de Dieu dans la vie ; la connaissance de Dieu est la chose la plus critique. Si je ne connais pas Dieu, alors je ne peux pas reposer en paix quand je meurs. Une fois que je Le connaîtrai, si alors Dieu me laisse mourir, j’estimerais toujours cela comme la plus gratifiante des choses ; je ne me plaindrais pas du tout et toute ma vie serait comblée. » Pierre n’a pas été en mesure d’obtenir cette compréhension ou d’atteindre ce niveau-là aussitôt après avoir commencé à croire en Dieu ; il devait d’abord passer par de nombreuses épreuves. Son expérience devait atteindre un certain point et il devait se comprendre parfaitement avant de pouvoir sentir la valeur qu’il y a à connaître Dieu. Par conséquent, la voie que Pierre a suivie était la voie de la vie et celle conduisant à être rendu parfait ; sa pratique spécifique était principalement axée sur cet aspect.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Ceux qui ont été perfectionnés possèdent non seulement l’humanité normale, mais possèdent aussi des vérités qui dépassent les mesures de conscience et qui sont plus hautes que les normes de la conscience ; ils ont non seulement recours à leur conscience pour rembourser l’amour de Dieu, mais, en plus, ils ont connu Dieu et ont vu que Dieu est aimable et digne de l’amour de l’homme et qu’il y a tant à aimer en Dieu que l’homme ne peut que L’aimer. Dans le cas de ceux qui ont été rendus parfaits, leur amour envers Dieu est pour satisfaire leurs aspirations personnelles. C’est un amour spontané, un amour qui ne demande rien en retour et qui n’est pas un commerce. Ils aiment Dieu pour la seule et unique raison qu’ils Le connaissent. Ces gens ne se soucient pas de savoir si Dieu leur accorde des grâces et sont heureux simplement de satisfaire Dieu. Ils ne marchandent pas avec Dieu, et ne mesurent pas leur amour de Dieu par la conscience : Tu m’as donné, ainsi je T’aime en retour ; si Tu ne me donnes pas, alors je n’ai rien pour Toi en retour. Ceux qui ont été rendus parfaits croient toujours ceci : Dieu est le Créateur et Il accomplit Son œuvre en nous. Puisque j’ai cette occasion, cette condition et cette qualification pour être rendu parfait, je devrais chercher à vivre une vie de sens et je devrais Le satisfaire. C’est exactement ce que Pierre a expérimenté : quand il était à son point le plus faible, il pria Dieu et dit : « Oh Dieu ! Indépendamment du temps ou du lieu, Tu sais que je me souviens toujours de Toi. Peu importe le temps ou le lieu, Tu sais que je veux T’aimer, mais ma stature est trop petite, je suis trop faible et impuissant, mon amour est trop limité et ma sincérité envers Toi est trop pauvre. Comparé à Ton amour, je suis tout simplement inapte à vivre. La seule chose que je souhaite, c’est que ma vie ne soit pas en vain, et que non seulement je puisse rembourser Ton amour, mais, en plus, que je puisse Te consacrer tout ce que je possède. Si je peux Te satisfaire, alors, en tant que créature, j’aurai la tranquillité d’esprit et je ne demanderai plus rien. Bien que je sois faible et impuissant maintenant, je n’oublierai pas Tes exhortations ni Ton amour. Maintenant, je ne fais rien de plus que de rembourser Ton amour. Oh Dieu, je me sens horrible ! Comment puis-je Te rendre l’amour de mon cœur, comment puis-je faire tout ce que je peux, être capable de réaliser Ton désir et être en mesure de T’offrir tout ce que j’ai ? Tu connais la faiblesse de l’homme ; comment puis-je être digne de Ton amour ? Oh Dieu ! Tu sais que ma stature est petite, que mon amour est trop faible. Comment puis-je faire de mon mieux dans ce genre d’environnement ? Je sais que je devrais rembourser Ton amour, je sais que je devrais Te donner tout ce que j’ai, mais aujourd’hui ma stature est trop petite. Je Te demande de me donner de la force et de la confiance afin que je sois plus capable de posséder un amour pur à Te consacrer et plus capable de Te consacrer tout ce que j’ai ; non seulement je serai capable de rembourser Ton amour, mais plus capable d’expérimenter Ton châtiment, Ton jugement et Tes épreuves, et Tes malédictions encore plus sévères. Tu m’as permis de contempler Ton amour et je suis incapable de ne pas T’aimer et, quoique je sois faible et impuissant aujourd’hui, comment pourrais-je T’oublier ? Ton amour, Ton châtiment et Ton jugement m’ont tous appris à Te connaître, et pourtant je me sens incapable de satisfaire Ton amour, car Tu es si grand. Comment puis-je consacrer tout ce que j’ai au Créateur ? » Telle était la demande de Pierre, et pourtant sa stature était trop inadéquate. À ce moment-là, il sentait qu’on tournait un couteau enfoncé dans son cœur et il était dans l’agonie ; il ne savait pas quoi faire dans de telles conditions. Pourtant, il continua à prier : « Oh Dieu ! L’homme est d’une stature enfantine, sa conscience est faible, et tout ce que je peux atteindre, c’est de rembourser Ton amour. Aujourd’hui, je ne sais comment satisfaire Tes désirs et je souhaite seulement faire tout ce que je peux, donner tout ce que j’ai et Te dévouer tout ce que j’ai. Indépendamment de Ton jugement, indépendamment de Ton châtiment, indépendamment de ce que Tu me donnes, indépendamment de ce que Tu m’enlèves, libère-moi de la moindre plainte envers Toi. Plusieurs fois, quand Tu m’as châtié et m’as jugé, j’ai rouspété dans ma tête, et j’ai été incapable d’atteindre la pureté ou de satisfaire Tes désirs. Mon remboursement de Ton amour est né d’une compulsion et en ce moment je me hais encore plus. » C’est parce qu’il cherchait un amour de Dieu plus pur que Pierre priait de cette manière. Il cherchait, implorait et, de plus, il s’accusait et confessait ses péchés à Dieu. Il se sentait redevable à Dieu et sentait de la haine envers lui-même, mais il était aussi un peu triste et passif. Il se sentait toujours ainsi, comme s’il n’était pas assez bon pour les désirs de Dieu et incapable de faire de son mieux. Dans ces conditions, Pierre poursuivait quand même la foi de Job. Il voyait combien la foi de Job avait été grande, car Job avait vu que tout ce qu’il possédait lui avait été accordé par Dieu et qu’il était naturel que Dieu lui retire tout, et que Dieu donnerait à qui Il voudrait ; ainsi était le juste tempérament de Dieu. Job ne se plaignait pas et pouvait encore louer Dieu. Pierre aussi se connaissait lui-même et, dans son cœur, il priait : « Aujourd’hui, je ne devrais pas me contenter de rembourser Ton amour en me servant de ma conscience et de la quantité d’amour que je Te rends, car mes pensées sont trop corrompues et parce que je suis incapable de Te voir comme le Créateur. Parce que je suis encore incapable de T’aimer, je dois pouvoir Te consacrer tout ce que j’ai, ce que je ferais bien volontiers. Je dois connaître tout ce que Tu as fait et ne pas avoir d’autre choix et je dois voir Ton amour, pouvoir proclamer Tes éloges et exalter Ton saint nom, afin que Tu puisses gagner une grande gloire à travers moi. Je suis prêt à tenir bon dans ce témoignage pour Toi. Oh Dieu ! Ton amour est si précieux et si beau ; comment pourrais-je souhaiter vivre dans les mains du malin ? Ne m’as-Tu pas créé ? Comment pourrais-je vivre sous le domaine de Satan ? Je préférerais que tout mon être vive au milieu de Ton châtiment. Je ne veux pas vivre sous le domaine du malin. Si je peux être purifié et tout Te consacrer, je suis disposé à offrir mon corps et mon esprit à Ton jugement et à Ton châtiment, car je déteste Satan, et je ne veux pas vivre sous son domaine. Par Ton jugement sur moi, Tu manifestes Ton tempérament juste ; je suis heureux et n’ai pas la moindre plainte. Si je suis capable d’accomplir le devoir d’une créature, je veux que toute ma vie soit accompagnée de Ton jugement, par lequel je viendrai à connaître Ton tempérament juste et me débarrasserai de l’influence du malin. » Pierre a toujours prié ainsi, a toujours cherché ainsi, et il a atteint un domaine relativement élevé. Non seulement a-t-il pu rembourser l’amour de Dieu, mais, plus important encore, il a aussi accompli son devoir de créature. Non seulement n’a-t-il pas été accusé par sa conscience, mais il a aussi été capable de transcender les normes de la conscience. Ses prières continuèrent à monter devant Dieu, de sorte que ses aspirations étaient toujours plus élevées et son amour envers Dieu toujours plus grand. Bien qu’il ait subi une douleur atroce, il n’a quand même pas oublié d’aimer Dieu et il a quand même cherché à atteindre la capacité de comprendre la volonté de Dieu. Dans ses prières il prononça les mots suivants : « Je n’ai accompli rien de plus que le remboursement de Ton amour. Je n’ai pas témoigné de Toi devant Satan, je ne me suis pas libéré de l’influence de Satan et je vis encore dans la chair. Je désire utiliser mon amour pour vaincre Satan et lui faire honte, et ainsi satisfaire Ton désir. Je veux me donner tout entier à Toi, ne pas donner le moindre de moi-même à Satan, car Satan est Ton ennemi. » Plus il cherchait dans cette direction, plus il était ému, et plus sa connaissance de ces choses était élevée. Sans s’en rendre compte, il comprit qu’il devait se libérer de l’influence de Satan et se restituer complètement à Dieu. Tel était le domaine qu’il avait atteint. Il transcendait l’influence de Satan et se débarrassait des plaisirs et des jouissances de la chair, et il voulait expérimenter plus profondément le châtiment de Dieu et Son jugement. Il dit : « Même si je vis au milieu de Ton châtiment et de Ton jugement, quelles que soient les difficultés qui en découlent, je ne veux toujours pas vivre sous le domaine de Satan, je ne veux toujours pas souffrir la ruse de Satan. Je me réjouis de vivre au milieu de Tes malédictions et je suis affligé de vivre au milieu des bénédictions de Satan. Je T’aime en vivant au milieu de Ton jugement et cela m’apporte une grande joie. Ton châtiment et Ton jugement sont justes et saints ; leur but est de me purifier et encore plus de me sauver. Je préférerais passer toute ma vie au milieu de Ton jugement pour être sous Tes soins. Je ne veux pas vivre un seul instant sous le domaine de Satan ; je veux être purifié par Toi ; même si j’endure des difficultés, je ne suis pas disposé à être exploité et trompé par Satan. Moi, cette créature, je devrais être utilisé par Toi, possédé par Toi, jugé par Toi et châtié par Toi. Je devrais même être maudit par Toi. Mon cœur se réjouit quand Tu es disposé à me bénir, car j’ai vu Ton amour. Tu es le Créateur, et je suis une créature : je ne devrais pas Te trahir et vivre sous le domaine de Satan ni être exploité par Satan. Je devrais être Ton cheval ou Ton bœuf au lieu de vivre pour Satan. Je préférerais vivre au milieu de Ton châtiment, sans bonheur physique, et cela m’apporterait du plaisir même si je perdais Ta grâce. Bien que Ta grâce ne soit pas avec moi, j’aime être châtié et jugé par Toi ; c’est Ta meilleure bénédiction, Ta plus grande grâce. Bien que Tu sois toujours majestueux à mon égard et en colère contre moi, je suis quand même incapable de Te quitter, incapable de T’aimer assez. Je préférerais vivre dans Ta maison, je préférerais être maudit, châtié et frappé par Toi, et je ne veux pas vivre sous le domaine de Satan et je ne suis pas prêt non plus à m’affairer et à ne me préoccuper que de la chair, et je suis encore moins disposé à vivre pour la chair. » L’amour de Pierre était un amour pur. C’est l’expérience d’être rendu parfait et c’est le domaine suprême d’être rendu parfait, et il n’y a pas de vie plus significative.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Si, dans sa croyance en Dieu, l’homme n’est pas sérieux au sujet des choses de la vie, s’il ne cherche pas à entrer dans la vérité, s’il ne cherche pas à changer dans son tempérament, et cherche encore moins une connaissance de l’œuvre de Dieu, alors il ne peut pas être rendu parfait. Si tu veux être rendu parfait, tu dois comprendre l’œuvre de Dieu. En particulier, tu dois comprendre la signification de Son châtiment et de Son jugement, et pourquoi cette œuvre est réalisée dans l’homme. Es-tu capable d’accepter ? Pendant un châtiment de ce genre, es-tu en mesure d’atteindre les mêmes expériences et connaissances que Pierre ? Si tu poursuis une connaissance de Dieu et de l’œuvre du Saint-Esprit, et que tu cherches à changer dans ton tempérament, tu as alors la possibilité d’être rendu parfait.

Pour ceux qui doivent être rendus parfaits, cette étape de l’œuvre d’être conquis est indispensable ; c’est seulement après avoir été conquis que l’homme pourra expérimenter l’œuvre d’être rendu parfait. Il n’y a pas de valeur réelle à n’effectuer que le rôle d’être conquis ; cela ne te rendra pas apte à être utilisé par Dieu. Tu n’auras aucun moyen de jouer ton rôle dans la diffusion de l’évangile, car tu ne poursuis pas la vie, ne cherches pas non plus les changements en toi-même et le renouvellement de toi-même, et donc tu n’as aucune expérience réelle de la vie. Pendant cette œuvre étape par étape, autrefois tu as agi comme exécutant et comme faire-valoir, mais si au bout du compte tu ne cherches pas à être Pierre et que ta quête n’est pas selon le chemin par lequel Pierre a été rendu parfait, alors, naturellement, tu n’expérimenteras pas de changements dans ton tempérament. Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui je vois que : Comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, que toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et jouir de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et en cela j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie et qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu dois pouvoir suivre jusqu’au bout, peu importe qu’il y ait des perspectives ou non, et tu ne dois pas perdre la foi en Dieu, indépendamment de l’environnement. En fin de compte, tu dois accomplir deux aspects du témoignage : le témoignage de Job – l’obéissance jusqu’à la mort – et le témoignage de Pierre – l’amour suprême envers Dieu. D’un certain aspect, tu dois être comme Job : il a perdu toutes ses possessions matérielles et était en proie à la douleur de la chair, mais il n’a pas renié le nom de l’Éternel. Tel fut le témoignage de Job. Pierre a aimé Dieu jusqu’à la mort. Quand il a été cloué sur la croix et a fait face à sa mort, il aimait toujours Dieu ; il ne pensait pas à sa propre perspective ou à poursuivre de belles ambitions ou des pensées extravagantes, et il ne cherchait qu’à aimer Dieu et à obéir à tous les arrangements de Dieu. Telle est la norme que tu dois réaliser avant de pouvoir être considéré comme quelqu’un qui a porté témoignage, avant de devenir quelqu’un qui a été perfectionné après avoir été conquis.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être modifié. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement eux-mêmes. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, gèrent les choses avec discernement et sagesse et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour ce châtiment et ce jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu, que ces derniers peuvent les protéger. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles éphémères. C’est ce qui se produit en ceux qui sont perfectionnés.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Si quelqu’un est capable de satisfaire Dieu en accomplissant son devoir, que ses paroles et ses actions reposent sur des principes et qu’il peut entrer dans la réalité de tous les aspects de la vérité, alors cet homme sera rendu parfait par Dieu. On peut dire que l’œuvre et les paroles de Dieu sont complètement efficaces chez un tel homme, que les paroles de Dieu deviennent sa vie, qu’il obtient la vérité et qu’il peut vivre selon les paroles de Dieu. Après cela, la nature de sa chair, c’est-à-dire le fondement de son existence originelle, sera ébranlée et s’effondrera. Lorsque les paroles de Dieu sont devenues la vie de quelqu’un, celui-ci devient un homme nouveau. Si les paroles de Dieu sont devenues sa vie, que la vision de l’œuvre de Dieu, Ses exigences pour L’humanité, Sa révélation aux hommes et les normes pour une vraie vie que Dieu exige que l’homme atteigne sont devenues sa vie, s’il a vécu selon ces paroles et ces vérités, alors c’est un homme rendu parfait par les paroles de Dieu. Il a expérimenté la nouvelle naissance et est devenu un homme nouveau à travers les paroles de Dieu. C’est la voie que Pierre suivit pour chercher la vérité ; c’était la voie pour être rendu parfait, pour être amené à la perfection par les paroles de Dieu et pour gagner la vie dans les paroles de Dieu. La vérité exprimée par Dieu est devenue sa vie et ce n’est qu’alors qu’il est devenu un homme qui a obtenu la vérité.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

Précédent: 42. Principes de la perfection de l’homme par Dieu

Suivant: 44. Principes de la connaissance de soi par introspection

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre