24. Principes de la recherche de la vérité

(1) Quand vous rencontrez des difficultés dans les paroles de Dieu, vous devriez Lui adresser des prières et chercher la vérité. De plus, vous devez méditer fréquemment les paroles de Dieu et vous attacher à y chercher une réponse.

(2) Vous ne devez pas accepter aveuglément les paroles de quiconque, mais devriez plutôt faire preuve de discernement en les comparant à celles de Dieu. Seul ce qui repose sur les paroles de Dieu est en accord avec la vérité.

(3) En plus de lire les paroles de Dieu, attachez-vous à écouter les sermons et les échanges de la maison de Dieu. Seul ce qui émane de l’éclairage et de l’illumination du Saint-Esprit est en accord avec la vérité.

(4) Comprendre la doctrine n’est pas comprendre la vérité. La vérité est la vie ; c’est la réalité et, plus encore, c’est le principe. Seul ce qui est confirmé par l’expérience est conforme à la vérité.

Paroles de Dieu concernées :

Si tu veux grandir dans la vie, tu dois chercher la vérité en tout. Peu importe ce que tu fais, tu dois apprendre à te comporter de façon à être conforme à la vérité, et découvrir les défauts en toi qui la violent ; tu dois bien comprendre ces choses. Peu importe ce que tu fais, tu dois évaluer si ton action a de la valeur ou non. Tu peux faire des choses qui ont du sens, mais tu ne dois pas faire des choses qui n’ont aucun sens. En ce qui concerne les choses que tu pourrais faire ou ne pas faire, si elles peuvent être abandonnées, alors tu dois les abandonner. Autrement, si tu fais ces choses pendant un certain temps et découvres plus tard que tu dois les abandonner, alors prends vite une décision et abandonne-les aussitôt. C’est le principe que tu dois suivre en tout ce que tu fais. Certaines gens soulèvent cette question : pourquoi est-il si difficile de chercher la vérité et de la mettre en pratique ? C’est comme ramer contre le courant et reculer à la dérive si l’on arrête de ramer. Pourquoi est-il en réalité beaucoup plus facile de faire le mal ou des choses qui n’ont pas de sens, aussi facile que de diriger un bateau dans le sens du courant ? Pourquoi est-ce ainsi ? C’est parce que la nature de l’humanité est de trahir Dieu. La nature de Satan joue un rôle prépondérant chez les humains ; c’est une force réactionnaire. Les humains avec une nature qui trahit Dieu sont, bien sûr, très susceptibles de faire des choses qui Le trahissent, et les actions positives sont pour eux naturellement difficiles à réaliser. C’est entièrement déterminé par la nature et l’essence de l’humanité. Une fois que tu comprendras vraiment la vérité et commenceras à l’aimer en toi, tu auras la force de faire des choses conformes à la vérité. Cela devient alors normal, ne requiert même aucun effort et est agréable, et tu sens que faire quoi que ce soit de négatif demanderait un effort énorme. En effet, la vérité a pris un rôle prépondérant dans ton cœur. Si tu comprends vraiment la vérité au sujet de la vie humaine et du genre de personne qu’il faut être (comment être une personne directe et franche, une personne honnête, quelqu’un qui rend témoignage à Dieu et Le sert), alors tu ne seras plus jamais capable de commettre de mauvais actes qui Le défient, tu ne joueras jamais non plus le rôle d’un faux dirigeant, d’un faux ouvrier ou d’un antéchrist. Même si Satan te trompe, ou que quelqu’un de méchant t’encourage, tu ne le feras pas ; peu importe qui essaie de te forcer, tu n’agiras pas de cette façon. Si les gens acquièrent la vérité et que la vérité devient leur vie, ils deviennent capables de détester le mal et de sentir un dégoût interne pour des choses négatives. Il leur serait difficile de commettre le mal, parce que leur tempérament de vie a changé et qu’ils ont été perfectionnés par Dieu.

Extrait de « Seulement en cherchant la vérité peux-tu obtenir des changements dans ton tempérament », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

En ce moment, Dieu accomplit l’œuvre du jugement des derniers jours et Il a exprimé de nombreuses paroles. Sur le chemin de la foi en Dieu, nous avons rencontré beaucoup de choses qui se rapportent à la vérité. Si nous ne cherchons pas la vérité, alors il n’y a pas de chemin, nous devons donc avoir la connaissance de la vérité, et lorsque nous lisons les paroles de Dieu, nous devons les intégrer à la réalité. Toutes les paroles de Dieu sont la vérité et il faut en faire personnellement l’expérience. À partir du moment où les gens naissent et jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes, commencent à travailler, fondent une famille et se lancent dans une carrière, tout au long de leur vie, dans les personnes, les événements et les choses qu’ils rencontrent et dans tout ce qui leur arrive, il n’y a rien qui touche à la vérité, encore moins quelque chose qu’ils percevraient à travers la vérité. De ce fait, toute personne est étrangère à la vérité. Et c’est précisément parce que nous sommes tous dépourvus de la vérité que nous devons, à partir d’aujourd’hui, la poursuivre ; c’est impératif. Si tu ne t’es pas encore rendu compte que lorsque tu crois en Dieu, tu dois poursuivre la vérité et que seule la vérité peut te changer, te perfectionner, te sauver et t’amener vraiment devant Dieu, alors la vérité ne peut avoir aucun intérêt pour toi et tu es donc incapable de la poursuivre. Certains disent : « Il suffit que, dans ma foi en Dieu, je n’hésite pas à manger et à boire Ses paroles, à mener la vie de l’Église, à accomplir mon devoir et à prêcher l’Évangile, alors pourquoi ai-je aussi besoin de poursuivre la vérité ? Normalement, je ne commets jamais de péché ni ne résiste à Dieu, et je ne suis pas non plus un antéchrist. Je fuis les méchants. J’ai juste besoin de quelques règles simples pour me guider et m’aider, c’est tout ; je n’ai pas besoin de poursuivre des vérités absconses. » Est-ce la bonne façon de voir les choses ? (Non.) Pourquoi non ? (Parce que les gens ne peuvent être sauvés par Dieu qu’une fois qu’ils ont gagné la vérité.) À l’heure actuelle, certaines personnes ont une vague conscience de l’importance de la vérité pour leur salut, et c’est une bonne chose. Cependant, le fait que cette prise de conscience puisse prendre racine dépend de la façon dont tu poursuis la vérité subséquemment. Il est très important de poursuivre la vérité. Par exemple, quand tu es négatif et faible, peux-tu devenir fort sans le soutien et la fourniture de la vérité ? Es-tu capable de surmonter ta faiblesse ? Es-tu en mesure de comprendre pourquoi tu as été négatif et faible ? Certainement pas. Lorsque tu es négligent et superficiel dans l’accomplissement de ton devoir, es-tu en mesure de résoudre cet aspect de ta corruption sans chercher la vérité ? Es-tu capable de loyauté envers Dieu ? Les gens peuvent-ils se connaître et résoudre leurs tempéraments corrompus s’ils ne cherchent pas la vérité ? Non. Quand les gens ont constamment des notions sur Dieu et ne cessent pas de Le mesurer à l’aune de leurs propres notions et de leur propre imagination, de telles choses peuvent-elles être résolues sans la vérité ? Non. Dans une grande partie de ce que nous rencontrons – y compris les problèmes de notre vie quotidienne – si nous ne possédons pas la vérité, ne cherchons pas la vérité et, de plus, ne comprenons pas la vérité, et si nous ignorons ce que Dieu dit à propos de telles choses et de Sa volonté, alors comment aborderons-nous ce qu’il nous arrive ? Ceux qui sont un peu meilleurs peuvent essayer de trouver une solution en utilisant les paroles, les expressions et les règles qui leur sont familières ou en utilisant des méthodes humaines, mais celles-ci peuvent-elles se substituer à la vérité pour résoudre leurs problèmes ? Si nous ne cherchons pas la vérité, on peut dire que rien dans notre vie n’a de principe et que nous n’avons pas de chemin à pratiquer, et encore moins d’objectif et de direction. Si tel est le cas, alors tout ce que nous faisons s’oppose à Dieu et Le trahit. Ainsi, ne méprise-t-Il pas et ne maudit-Il pas tout ce que nous faisons ? Ne jugera-t-Il et ne réprimandera-t-Il pas nos actes ? Il est donc probable qu’avant de comprendre véritablement la vérité, chaque personne connaîtra une partie du jugement, du châtiment, de la punition et de la discipline de Dieu, le but de tout cela étant de faire en sorte que les gens gagnent la vérité.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Il est important de chercher la vérité. Si tu cherches la vérité, ce que tu obtiendras sera à coup sûr la vérité ; si tu ne cherches pas la vérité mais exprimes toujours des justifications humaines, ce à quoi tu aboutiras à la fin, ce sera à une mauvaise compréhension de Dieu. Ce sont là les deux chemins. Tu attires constamment l’attention sur tes justifications, en disant : « J’ai abattu du travail et je n’ai rien fait de mal, et peu m’importe que Tu ne m’aies pas loué ni donné une récompense, mais que Tu me traites durement, me juges et m’épures. Où est l’amour de Dieu ? Pourquoi ne l’ai-je pas vu ? Tout le monde dit que Dieu aime les gens, alors comment se fait-il qu’Il aime tout le monde sauf moi ? » Tout ton ressentiment ressort. Une personne dans un tel état peut-elle accéder à la vérité ? (Non.) Un problème est survenu dans la relation de l’homme avec Dieu, et chaque fois que survient un problème, l’homme ne revient pas sur ses pas et n’abandonne pas ses pensées et points de vue erronés, ses idées fausses ni ses façons de penser tendancieuses, mais s’obstine à s’opposer à Dieu. Les seules conséquences que cela peut entraîner, c’est que Dieu t’abandonne et que tu abandonnes Dieu. Tu es plein de ressentiment envers Lui : tu nies Sa souveraineté et la condamnes, tu es réticent à t’y soumettre et tu es réticent à te soumettre à Ses arrangements. Plus grave encore, tu vas nier que Dieu est juste, qu’Il est vérité : telle est la conséquence. Cependant, si tu cherches la vérité, non seulement tu vas vérifier que le Dieu en lequel tu crois est la vérité, le chemin, la vie et l’amour, mais tu vas aussi confirmer que ce que Dieu fait est juste, qu’Il a raison d’épurer les gens. Parce que l’homme a un tempérament corrompu et que tous ses actes et ses comportements et tout ce qu’il révèle sont hostiles à Dieu, il est indigne de Son amour. Cependant, Dieu a tout de même tant d’attention et de souci pour l’homme et arrange pour lui un environnement dans lequel Il l’éprouvera et l’épurera personnellement, lui permettant de changer : Il permet à l’homme, grâce à cet environnement, d’être équipé de vérité et d’accéder à la vérité. Dieu aime vraiment beaucoup l’homme, avec un amour qui est très réel, et Il est on ne peut plus fidèle. Tu t’en apercevras. Si Dieu ne faisait pas ces choses, alors personne ne saurait dire jusqu’où l’homme serait tombé ! L’homme essaie de gérer son propre statut, sa renommée et sa fortune et finalement, après avoir fait tout cela, il gagne les autres à sa cause et les amène devant lui : n’est-ce pas en opposition avec Dieu ? Quand on continue sur ce chemin, les conséquences ne sont pas imaginables ! Dieu fait un excellent travail, mettant à tout cela un coup d’arrêt à temps ! Si ce que fait Dieu expose l’homme et le juge, cela le sauve aussi. C’est le vrai amour. Lorsque tu t’en seras toi-même rendu compte, n’auras-tu pas accédé à cet aspect de la vérité ? Quand une personne s’est elle-même rendu compte de cela et est parvenue à cette connaissance, et qu’elle a compris ces vérités, éprouve-t-elle encore du ressentiment envers Dieu ? Non : c’est fini, et avec une dévotion entière, ayant été pleinement convaincue, elle se soumet aux orchestrations et aux arrangements de Dieu. La prochaine fois qu’elle sera confrontée à une telle situation, elle se rendra compte que tout ce que Dieu fait est correct, que tout ce que l’homme fait est certainement incorrect et que l’homme est rebelle mais ne possède pas la vérité. Très vite, elle se fera à la soumission. Ceux qui peuvent y parvenir subissent de nombreux épisodes d’épurement pour parvenir à ce stade.

Extrait de « Le plus important dans la croyance en Dieu est de mettre la vérité en pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Est-ce que votre compréhension de la vérité s’intègre à votre situation personnelle ? Dans la vie réelle, tu dois d’abord discerner quelles vérités s’appliquent aux gens, aux événements et aux choses que tu as rencontrés ; c’est parmi ces vérités que tu peux trouver la volonté de Dieu et relier ce que tu as rencontré avec Sa volonté. Si tu ne sais pas quels aspects de la vérité sont reliés aux choses que tu as rencontrées et que tu cherches plutôt directement la volonté de Dieu, c’est une approche aveugle qui ne peut donner de résultats. Si tu veux chercher la vérité et comprendre la volonté de Dieu, tu dois d’abord examiner le genre de choses qui te sont arrivées dans ta vie, à quels aspects de la vérité elles sont reliées et chercher la vérité spécifique dans la parole de Dieu qui est en rapport avec ce que tu as vécu. Puis tu cherches quelle est, pour toi, la manière qui est juste de mettre en pratique cette vérité. Ainsi, tu peux comprendre indirectement la volonté de Dieu. Chercher et pratiquer la vérité n’est pas appliquer mécaniquement une doctrine ou suivre une formule. La vérité n’est pas stéréotypée, elle n’est pas non plus une loi. Elle n’est pas morte, elle est la vie même, c’est une chose vivante et c’est la règle qu’un être créé doit suivre dans la vie et qu’un humain doit avoir dans la vie. C’est quelque chose que, le plus possible, tu dois comprendre par le vécu. Peu importe à quel stade tu es arrivé dans ta vie, tu es inséparable de la parole de Dieu ou de la vérité ; ce que tu comprends du tempérament de Dieu et ce que tu sais au sujet de ce que Dieu a et est, tout est exprimé dans les paroles de Dieu ; c’est inextricablement lié à la vérité. Le tempérament de Dieu et ce que Dieu a et est sont en soi la vérité ; la vérité est une authentique manifestation du tempérament de Dieu et de ce qu’Il a et est. Elle rend concret ce qu’Il a et fait une déclaration claire de ce qu’Il a et est ; elle te dit plus directement ce que Dieu aime et ce qu’Il n’aime pas, ce qu’Il veut que tu fasses et ce qu’Il ne te permet pas de faire, les gens qu’Il déteste et ceux en qui Il trouve Sa joie. Derrière les vérités que Dieu exprime, les gens peuvent voir Son plaisir, Sa colère, Sa tristesse et Son bonheur, aussi bien que Son essence : c’est la révélation de Son tempérament. En plus de la connaissance de ce que Dieu a et est et de la compréhension de Son tempérament à partir de Ses paroles, le plus important est d’atteindre cet entendement par l’expérience pratique. Si une personne se retire de la vraie vie afin de connaître Dieu, elle ne pourra l’atteindre. Même si certaines personnes peuvent gagner quelque compréhension de la parole de Dieu, leur compréhension se limite aux théories et aux mots et il apparaît une disparité avec ce à quoi ressemble vraiment Dieu Lui-même.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même III », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux mettre la vérité en pratique et si tu veux la comprendre, alors tu dois d’abord comprendre l’essence des difficultés auxquelles tu es confronté et les choses qui arrivent autour de toi, quels sont les problèmes les concernant, ainsi que l’aspect de la vérité auquel elles sont liées. Tu dois chercher ces choses-là et, ensuite, tu dois chercher la vérité en fonction de tes difficultés réelles. De cette façon, à mesure que tu gagneras progressivement en expérience, tu pourras voir la main de Dieu dans tout ce qui t’arrive, ainsi que ce qu’Il veut faire et les résultats qu’Il souhaite réaliser en toi. Tu n’as peut-être jamais l’impression que ce qui t’arrive est lié au fait de croire en Dieu et en la vérité, et tu te dis simplement : « J’ai ma propre façon de traiter cela ; je n’ai pas besoin de la vérité ou des paroles de Dieu. Quand j’assiste à des réunions, que je lis les paroles de Dieu ou que j’accomplis mon devoir, je vérifie que je suis en phase avec la vérité et les paroles de Dieu. » Si tu as l’impression que les diverses choses quotidiennes qui surviennent dans ta vie – des choses concernant la famille, le travail, le mariage et ton avenir – n’ont rien à voir avec la vérité et que tu y remédies en employant des méthodes humaines, si c’est ça ta manière d’expérimenter, alors tu ne gagneras jamais la vérité ; tu ne comprendras jamais ce que Dieu souhaite faire en toi au juste ni les résultats qu’Il souhaite atteindre. Poursuivre la vérité est un long processus. Cela comprend un aspect simple et cela comprend aussi un aspect complexe. Dit simplement, nous devrions chercher la vérité et pratiquer et expérimenter les paroles de Dieu dans tout ce qui se passe autour de nous. Une fois que tu auras commencé à faire cela, tu verras de mieux en mieux la quantité de vérité que tu devrais gagner et poursuivre en croyant en Dieu, et tu verras que la vérité est tout à fait réelle et qu’elle est la vie. Il n’est pas vrai que seuls ceux qui servent Dieu et les dirigeants d’église sont tenus de tout faire conformément à la vérité, tandis que les fidèles ordinaires ne le sont pas ; si ça l’était, il n’y aurait alors pas une grande signification dans les paroles exprimées par Dieu. Avez-vous désormais un chemin pour poursuivre la vérité ? Quelle est la première chose à traiter quand on poursuit la vérité ? Il faut avant tout passer plus de temps à manger et à boire les paroles de Dieu et à écouter des échanges. Quand vous rencontrez un problème, priez et cherchez davantage. Quand vous vous serez équipés de plus de vérités, que vous aurez réalisé l’entrée dans la vie et que vous possèderez une stature, vous serez en mesure de faire quelque chose de réel, d’entreprendre un peu de travail et, ainsi, de traverser des épreuves et des tentations. À ce moment-là, vous aurez l’impression d’avoir vraiment compris et gagné des vérités, et vous sentirez que les paroles prononcées par Dieu sont ce dont les gens ont besoin, ainsi que ce qu’ils devraient gagner, et qu’il s’agit de la seule vérité au monde qui peut donner la vie aux hommes.

Extrait de « L’importance et le chemin de la poursuite de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Peu importe ce que tu fais, tu devrais d’abord comprendre pourquoi tu le fais, quelle intention t’amène à le faire, la signification de ton action, quelle est la nature de la chose, et si ce que tu fais est positif ou négatif. Tu dois bien comprendre tout cela ; c’est bien nécessaire pour être capable d’agir selon les principes. Si tu fais quelque chose pour accomplir ton devoir, alors tu devrais réfléchir : comment devrais-je faire cela ? Comment devrais-je bien accomplir mon devoir afin de ne pas simplement le faire de façon superficielle ? Tu devrais te rapprocher de Dieu à ce sujet. Se rapprocher de Dieu signifie chercher la vérité dans cette question, chercher la manière de pratiquer, chercher la volonté de Dieu et chercher comment satisfaire Dieu. C’est la manière de se rapprocher de Dieu en tout ce que tu fais. Cela n’implique pas de faire une cérémonie religieuse ou une action extérieure. C’est fait dans le but de pratiquer selon la vérité après avoir cherché la volonté de Dieu. Si tu dis toujours : « Dieu, merci. » Lorsque tu n’as rien fait, mais lorsque tu fais quelque chose, tu continues à agir comme tu veux, ce type de remerciement n’est qu’une action extérieure. Lorsque tu accomplis ton devoir ou que tu travailles sur quelque chose, tu devrais toujours penser : comment devrais-je accomplir ce devoir ? Quelle est la volonté de Dieu ? C’est à toi de te rapprocher de Dieu par ce que tu fais, et en faisant cela, de chercher les principes et les vérités qui fondent tes actions ainsi que la volonté de Dieu et de ne pas t’éloigner de Dieu en tout ce que tu fais. Seule une telle personne croit vraiment en Dieu. De nos jours, chaque fois que les gens font face à quelque chose, peu importe ce qu’est la situation réelle, ils pensent qu’ils peuvent faire ceci et cela, donc Dieu n’est pas dans leur cœur et ils agissent selon leur propre volonté. Peu importe que leur plan d’action soit approprié ou non, ou qu’il soit conforme à la vérité ou non, ils continuent obstinément à avancer et agissent en fonction de leurs intentions personnelles. Généralement, il peut sembler que Dieu soit dans leur cœur, mais quand ils agissent, Dieu n’est pas dans leur cœur. Certaines gens disent : « Je n’arrive pas à me rapprocher de Dieu par mes actions. Dans le passé, j’avais l’habitude de célébrer des cérémonies religieuses, et j’ai essayé de me rapprocher de Dieu, mais cela n’a rien donné. Je n’ai pas pu m’approcher de Lui. » Dieu n’habite pas le cœur de ces gens-là ; ils sont les seuls à habiter leur cœur, et ils ne peuvent tout simplement pas mettre la vérité en pratique, quoi qu’ils fassent. Ne pas agir conformément à la vérité, c’est agir selon sa propre volonté, et agir selon sa propre volonté signifie abandonner Dieu, c’est-à-dire que Dieu n’habite pas dans leur cœur. Les idées humaines, en général, semblent être bonnes et correctes pour les gens et elles donnent l’impression qu’elles ne violeraient pas tellement la vérité. Les hommes sentent que le faire d’une telle façon, ce serait mettre la vérité en pratique : ils sentent que faire les choses de cette façon, ce serait se soumettre à Dieu. En fait, ils ne cherchent pas réellement Dieu ou ne prient pas Dieu à ce sujet et ils ne s’efforcent pas de bien le faire pour satisfaire la volonté de Dieu ni ne s’efforcent de bien le faire conformément à Ses exigences. Ils ne possèdent pas cette situation réelle, et ils n’en ont pas non plus un tel désir. C’est la plus grande erreur que les hommes font dans leur pratique. Tu crois en Dieu, mais tu ne gardes pas Dieu dans ton cœur. Comment cela n’est-il pas un péché ? Ne te trompes-tu pas toi-même ? Quelle sorte d’effets peux-tu récolter si tu continues à croire de cette façon ? De plus, comment la signification de la croyance peut-elle se manifester ?

Lorsque tu as fait une certaine chose, Dieu était très mécontent. Au moment de faire cette chose, L’as-tu prié ? T’es-tu seulement demandé : « Si mon action était présentée à Dieu, comment la considérerait-Il ? Serait-Il heureux ou irrité s’Il l’apprenait ? La détesterait-Il ? » Tu ne te l’es pas demandé, n’est-ce pas ? Même si d’autres te le rappelaient, tu penserais toujours que la question n’était pas sérieuse, qu’aucun principe n’a été violé et que ce n’était pas un péché. En conséquence, ce que tu as fait a offensé le tempérament de Dieu et a provoqué Sa grande colère, au point même qu’Il te méprise. Si tu avais étudié et examiné la question clairement, si tu en avais eu une juste perspective avant d’agir, n’aurais-tu pas pu la maîtriser ? Même si parfois, les gens ne sont pas dans un bon état, s’ils présentent solennellement tous leurs projets à Dieu afin de les étudier et de les examiner, ils ne commettront aucune erreur majeure. Lorsqu’ils pratiquent la vérité, les gens ont de la difficulté à éviter de commettre des erreurs, mais si tu sais faire les choses conformément à la vérité et ne les accomplis pas selon la vérité, il y a un problème : tu n’aimes pas la vérité. Le tempérament d’une personne qui n’aime pas la vérité ne changera pas. Si tu ne peux pas saisir correctement la volonté de Dieu et ne sais pas comment pratiquer, tu devrais échanger avec les autres. Si personne n’a l’impression de bien comprendre la question, alors tu devrais adopter la solution la plus acceptable. Cependant, si tu découvres finalement qu’en agissant de cette façon, tu as fait une petite erreur, alors tu dois la corriger rapidement, et Dieu ne te l’imputera pas comme péché. Tu avais une bonne intention quand tu as agi, tu as pratiqué conformément à la vérité et tu ne l’as tout simplement pas bien vu, en conséquence de quoi, tes actions ont conduit à des erreurs ; ce sont là des circonstances atténuantes. Cependant, de nos jours, beaucoup de gens comptent simplement sur leurs propres mains quand ils travaillent et sur leur propre esprit quand ils font ceci et cela, et ils considèrent rarement ces questions : pratiquer de cette façon est-il conforme à la volonté de Dieu ? Dieu serait-Il heureux si je le faisais de cette façon ? Dieu me ferait-Il confiance si je le faisais de cette façon ? Est-ce que je mettrais la vérité en pratique si je le faisais de cette façon ? Si Dieu entend parler de cette question, pourra-t-Il dire : « Tu as agi correctement et convenablement, continue » ? Peux-tu examiner attentivement toutes les questions que tu abordes ? Peux-tu traiter chacune d’elles sérieusement et méticuleusement ? Ou es-tu capable de te demander si Dieu méprise ou non la façon dont tu agis, ce que tout le monde pense de tes méthodes, et si ton action est fondée sur ta propre volonté ou bien sur la satisfaction de tes propres désirs… ? Tu dois penser davantage à ce que tu fais et faire plus de recherches, et tes erreurs deviendront de plus en plus petites. Faire les choses de cette manière prouvera que tu cherches vraiment la vérité et que tu vénères Dieu, parce que tu agis conformément à la direction que la vérité exige.

Extrait de « Chercher la volonté de Dieu pour mettre la vérité en pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Pour bien faire quelque chose, il faut se mettre en quête des principes de la vérité. On doit résolument se demander comment bien faire, tout au long de son action, et il faut faire silence en soi pour prier et chercher la réponse devant Dieu. Avant de faire quelque chose, il faut échanger avec les autres, et s’il n’y a personne pour cela, on doit méditer la question tout seul, chercher, et prier pour savoir comment bien accomplir cette tâche. C’est cela, faire silence devant Dieu. Pour être en silence devant Dieu, nul besoin de ne penser à rien. Tu dois tout à la fois agir et méditer, en cherchant comment il convient de traiter la question, dans une attitude de recherche et d’attente dans ton cœur. Si tu ne sais absolument rien de la question, trouve quelqu’un à interroger. Avec quelle attitude devras-tu interroger cette personne ? En fait, il faut te mettre dans une attitude de recherche et d’attente, en observant comment Dieu œuvre. Le Saint-Esprit n’explique pas, ni ne guide comme s’Il allumait une lumière qui t’éclairerait en une fois de l’intérieur. Dieu Se sert à chaque fois d’une personne ou d’un événement pour susciter ta compréhension. Il y a bien des façons de chercher, plutôt que de s’agenouiller gravement, pour prier et rester immobile durant des heures. Faire cela retarde tout le reste. Parfois, on peut réfléchir à quelque chose en marchant ; d’autres fois, quand une question se pose, on peut vite aller creuser le sujet en se concertant avec un groupe ; parfois aussi, on peut, comme suggéré plus haut, se mettre dans une attitude de recherche. D’autres fois, on peut lire la parole de Dieu tout seul ; et parfois encore, face à une affaire urgente, on peut se rendre en toute hâte sur les lieux pour comprendre la réalité de la situation, et s’en occuper d’abord en vertu des principes dont on possède une compréhension, tout en priant et en se mettant en recherche dans son cœur. C’est ainsi que, vous tous, vous devez faire les choses : avec habileté ! Cela ne sert à rien de s’angoisser à chaque fois que quelque chose arrive. Vous devez tous apprendre plusieurs manières de vous mettre en recherche : quand vous êtes absorbés par vos responsabilités, cherchez selon votre degré d’occupation. Quand vous avez le temps, cherchez et patientez selon le temps dont vous disposez. Il existe de multiples manières de s’y prendre. Si cela peut attendre, alors attendez un peu. Face à des affaires importantes, la précipitation n’est pas de mise. Les conséquences d’une erreur due à la hâte seraient impensables. Pour obtenir les meilleurs résultats, il faut patienter et voir ce qui se passe. Sinon, c’est quelqu’un qui est au fait de la situation qui te poussera à le faire. Voilà toutes les manières de se mettre dans une attitude de recherche. Dieu ne Se limite pas à un moyen afin d’éclairer les hommes. Ce n’est pas uniquement par Sa parole qu’Il t’éclaire, de même qu’Il n’amène pas toujours ton entourage à te guider. Comment Dieu t’éclaire-t-Il sur des questions qui ne font pas partie de tes connaissances et des choses auxquelles tu n’as jamais été confronté auparavant ? Il utilise certaines personnes, celles qui comprennent ce à quoi elles ont affaire. Tu te dépêches d’aller les trouver, elles te donnent quelques indications, et tu agis ensuite conformément aux principes ; et ce faisant, Dieu te guide. Tu dois cependant avoir un minimum de compréhension de la spécialité ou des compétences professionnelles concernées, en avoir une certaine idée. C’est sur cette base que Dieu t’éclairera sur ce que tu dois faire.

Extrait de l’échange de Dieu

Tu dois chercher la volonté de Dieu en toutes choses, et tu dois chercher la vérité en toutes choses. Par exemple : comment cherches-tu la vérité en ce qui a trait à la nourriture, aux vêtements et aux affaires personnelles ? Y a-t-il des vérités à chercher dans ces choses ? Certains disent : « Quoi qu’il en soit, il est bon de bien manger et de bien se vêtir ; manger ou se vêtir pauvrement ne procure aucun avantage. » Y a-t-il du vrai dans ce point de vue ? Est-il indispensable de bien manger et de bien se vêtir dans la vie ? Absolument pas. Autrement dit, si quelqu’un est vraiment capable de connaître Dieu et de posséder la vérité, il rend témoignage à Dieu et Le satisfait en tout ce qu’il fait. Peu importe qu’il mange ou se vête terriblement, sa vie a encore de la valeur et il peut obtenir l’approbation de Dieu. N’est-ce pas la chose la plus significative ? Le type de vêtements que quelqu’un porte n’est absolument pas de première importance ; porter de beaux vêtements ne garantit pas que tu seras béni. Tu seras quand même maudit si tu empruntes le mauvais chemin, alors que quelqu’un qui est vêtu pauvrement, mais qui a acquis la vérité, sera tout de même béni par Dieu. Par conséquent, il y a une vérité à chercher en ce qui a trait à la nourriture et aux vêtements, et il y a encore plus de vérité à chercher en ce qui concerne ta manière d’accomplir ton devoir. Ta manière de considérer les commissions de Dieu est une question très sérieuse ! Si tu ne peux pas terminer ce que Dieu t’a confié, alors tu n’es pas digne de vivre en Sa présence et tu devrais être puni. Il est ordonné par le ciel et reconnu par la terre que les humains terminent toutes commissions que Dieu leur confie ; c’est leur suprême responsabilité, tout aussi importante que leur vie même. Si tu ne prends pas les commissions de Dieu au sérieux, alors tu Le trahis de la manière la plus grave ; en cela, tu es plus lamentable que Judas et tu devrais être maudit. Les gens doivent acquérir une compréhension approfondie de la manière de considérer ce que Dieu leur confie et, à tout le moins, doivent comprendre que les commissions qu’Il confie à l’humanité sont des exaltations et des faveurs spéciales venant de Dieu ; elles sont les plus glorieuses des choses. Tout le reste peut être abandonné. Même si quelqu’un doit sacrifier sa propre vie, il doit quand même réaliser la commission de Dieu. N’y a-t-il pas une vérité à chercher ici ? Obtenir un changement dans ton tempérament est intimement lié à la quête de la vérité ! Si tu comprends la vérité sur la raison pour laquelle les gens vivent et sur la façon dont tu devrais envisager la vie, alors ton point de vue sur la vie ne changera-t-il pas ? Plus encore, il y a une vérité à chercher ici. Quelles vérités y a-t-il à aimer Dieu ? Pourquoi les humains doivent-ils L’aimer ? Quel sens y a-t-il à L’aimer ? Si quelqu’un a une compréhension claire de la vérité de l’amour pour Dieu et peut L’aimer en son for intérieur, même si cet individu a un peu d’amour pour Dieu dans son cœur, il a une véritable vie et compte parmi les plus bénis. Ceux qui cherchent la vérité en toutes choses progressent le plus rapidement dans la vie et peuvent obtenir une transformation de leur tempérament. Ce sont précisément ceux qui cherchent la vérité en toutes choses que Dieu aime. Si quelqu’un se fie aux notions et aux doctrines ou obéit à des règles en toutes choses, alors il ne progressera pas ; il n’acquerra jamais la vérité et, tôt ou tard, il sera éliminé, et Dieu a un grand dédain pour ce genre d’individu.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Si les actions d’un croyant n’ont pas de rapport avec la vérité, alors il est semblable à un incroyant. C’est le genre de personne qui ne possède pas Dieu dans son cœur et qui abandonne Dieu, et une telle personne est comme un travailleur à gages dans la maison de Dieu, qui fait des petits boulots pour son maître, reçoit une petite compensation et puis s’en va. Cette personne ne croit tout simplement pas en Dieu. Plus tôt, l’on a mentionné ce que tu peux faire pour obtenir l’approbation de Dieu. L’approbation de Dieu est la première chose qui devrait occuper tes pensées et susciter tes efforts ; ce devrait être le principe et le cadre de ta pratique. Tu dois déterminer si ce que tu fais est conforme à la vérité, car si ce que tu fais est conforme à la vérité, c’est certainement conforme à la volonté de Dieu. Tu ne dois pas juger si la question est bonne ou mauvaise, si elle est au goût de tout le monde ou si elle est conforme à tes propres désirs ; au contraire, tu dois déterminer si elle est conforme à la vérité, et si elle profite ou non au travail et aux intérêts de l’Église. Si tu accordes de l’importance à ces choses, alors tu seras de plus en plus conforme à la volonté de Dieu quand tu agis. Si tu ne considères pas ces aspects et comptes simplement sur ta propre volonté quand tu agis, alors tu es assuré de mal agir, car la volonté de l’homme n’est pas la vérité et, bien sûr, est incompatible avec Dieu. Si tu veux que Dieu t’approuve, tu dois pratiquer selon la vérité, et non selon ta propre volonté. Certaines gens se livrent à des affaires privées, alléguant qu’ils accomplissent leur devoir. Leurs frères et sœurs considèrent cela comme inapproprié et le leur reprochent, mais ces gens n’acceptent pas le blâme. Parce que c’était une affaire personnelle qui n’impliquait pas le travail, les finances ou les gens de l’Église, ils pensent que cela ne compte pas comme une violation du domaine de la vérité, et que Dieu ne devrait pas intervenir dans cette affaire. Certaines choses peuvent te sembler privées, n’impliquant aucun principe ou aucune vérité. Cependant, considérant ce que tu as fait, tu as été très égoïste en ne prêtant aucune considération au travail de la maison de Dieu ou à la manière dont ton action allait l’affecter ; tu n’as considéré que ton propre bénéfice. Cela implique déjà ce qui appartient aux saints, ainsi que des questions qui ont à voir avec l’humanité d’une personne. Même si ce que tu faisais ne touchait pas aux intérêts de l’Église et n’impliquait pas la vérité non plus, t’engager dans une affaire privée tout en prétendant accomplir ton devoir n’est pas conforme à la vérité. Indépendamment de ce que tu fais, de l’importance de la question et du fait que tu le fasses pour accomplir ton devoir dans la maison de Dieu ou pour tes propres raisons privées, tu dois te demander si ce que tu fais est conforme à la volonté de Dieu et si c’est quelque chose qu’une personne avec de l’humanité devrait faire. Si tu cherches ainsi la vérité dans tout ce que tu fais, alors tu es une personne qui croit vraiment en Dieu. Si tu traites pieusement toutes les choses et toutes les vérités de cette manière, alors tu pourras obtenir des changements dans ton tempérament. Certains pensent que lorsqu’ils font quelque chose de personnel, ils peuvent ignorer la vérité, agir à leur guise et le faire de n’importe quelle manière qui les rend heureux et de n’importe quelle manière qui est avantageuse pour eux. Ils ne donnent pas la moindre importance à la façon dont cela pourrait affecter la maison de Dieu et ils ne considèrent pas non plus si oui ou non ce qu’ils font est bénéfique à la sainte béatitude. Enfin, une fois qu’ils ont terminé l’affaire, ils deviennent plus sombres à l’intérieur et sont mal à l’aise, bien qu’ils ne savent pas pourquoi. Cette rétribution n’est-elle pas méritée ? Si tu fais des choses qui ne sont pas approuvées par Dieu, alors tu as offensé Dieu. Si quelqu’un n’aime pas la vérité et fait fréquemment des choses selon sa propre volonté, alors il offensera Dieu fréquemment. Des personnes de ce genre, d’ordinaire, ne sont pas approuvées par Dieu dans ce qu’elles font et si elles ne se repentent pas, la punition ne tardera pas.

Extrait de « Chercher la volonté de Dieu pour mettre la vérité en pratique », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Précédent: 23. Principes de recherche de la compréhension de la volonté de Dieu

Suivant: 25. Principes de pratique de la vérité

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre