37. Principes de fermeté dans le témoignage

(1) Il est nécessaire de vous attacher à manger et boire les paroles de Dieu, de posséder une véritable connaissance de l’œuvre de Dieu et d’avoir la vision comme base. Il n’y a qu’ainsi que vous aurez une vraie foi face aux épreuves et aux malheurs ;

(2) C’est seulement avec la foi de Job que vous pourrez endurer la souffrance des épreuves, en préférant être maudit vous-même plutôt que d’accuser et de trahir Dieu ;

(3) Face aux épreuves et aux malheurs, vous devez être apaisé devant Dieu, chercher l’orientation de Ses paroles et apprendre à vous en remettre à Lui. Ce n’est qu’alors que vous pourrez tenir bon ;

(4) Peu importe la manière dont Satan vous a trompé, tenté ou persécuté, si vous parvenez à prier Dieu et à donner votre vie, vous serez capable de soumission et de loyauté envers Dieu.

Paroles de Dieu concernées :

En tant que créatures, les gens doivent remplir les devoirs qui leur incombent et témoigner de Dieu au milieu de l’épurement. Dans chaque épreuve, ils doivent rendre le témoignage qui convient et le faire d’une manière retentissante par égard pour Dieu. Quelqu’un qui le fait est un vainqueur. Peu importe comment Dieu t’épure, tu demeures plein de confiance et ne perds jamais confiance en Lui. Tu fais ce que l’homme est censé faire. C’est ce que Dieu exige de l’homme, et le cœur de l’homme doit être disposé à retourner entièrement à Lui et à se tourner vers Lui à chaque instant qui passe. C’est un vainqueur. Ceux à qui Dieu Se réfère en tant que « vainqueurs » sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et lorsque Satan les assiège, c’est-à-dire lorsqu’ils se retrouvent au milieu des forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de garder un cœur pur devant Dieu et de maintenir ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un « vainqueur ». Si ta recherche est excellente lorsque Dieu te bénit, mais que tu te retires quand tu n’as pas Ses bénédictions, cela est-il la pureté ? Puisque tu es certain que cette voie est vraie, tu dois la suivre jusqu’à la fin ; tu devras maintenir ta dévotion à Dieu. Puisque tu as vu que Dieu Lui-même est venu sur la terre pour te rendre parfait, tu devrais Lui donner entièrement ton cœur. Maintenir ta pureté devant Dieu, c’est pouvoir Le suivre, peu importe ce qu’Il fait, même s’Il détermine pour toi un résultat défavorable à la fin. Offrir à Dieu un corps spirituel saint et une vierge pure signifie garder un cœur sincère devant Dieu. Pour l’humanité, la sincérité est la pureté, et la capacité d’être sincère envers Dieu, c’est maintenir la pureté. C’est ce que tu devrais mettre en pratique. Quand tu dois prier, tu pries ; quand tu dois te rassembler avec d’autres pour échanger, tu le fais ; quand tu dois chanter des hymnes, tu chantes des hymnes ; et quand tu dois renoncer à la chair, tu renonces à la chair. Lorsque tu accomplis ton devoir, tu ne le fais pas tant bien que mal ; lorsque tu es confronté à des épreuves, tu tiens bon. C’est la dévotion envers Dieu. Si tu ne soutiens pas ce que les gens devraient faire, alors toutes tes souffrances et tes résolutions antérieures ont été vaines.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Porter un témoignage retentissant à Dieu est premièrement lié à la question de savoir si tu as une compréhension du Dieu concret et si tu es capable ou non de te soumettre devant cette personne qui n’est pas seulement ordinaire, mais normale, et même de te soumettre jusqu’à la mort. Si, au moyen de cette soumission, tu portes vraiment un témoignage à Dieu, cela signifie que tu as été obtenu par Dieu. Si tu peux te soumettre jusqu’à la mort et, devant Lui, ne pas te plaindre, ne pas faire de jugements, ne pas calomnier, n’avoir aucune notion et n’avoir aucune arrière-pensée, alors, de cette manière, Dieu gagnera de la gloire. La soumission devant une personne ordinaire qui est méprisée par l’homme et la capacité de se soumettre même jusqu’à la mort sans aucune notion : voilà ce qu’est un vrai témoignage. La réalité dans laquelle Dieu exige que les gens entrent est que tu sois capable d’obéir à Ses paroles, de les mettre en pratique, de te prosterner devant le Dieu concret et de connaître ta propre corruption, d’ouvrir ton cœur devant Lui et, au bout du compte, d’être gagné par Lui à travers ces paroles qui sont Siennes. Dieu gagne la gloire lorsque ces déclarations te conquièrent et te rendent pleinement obéissant envers Lui ; par cela, Il couvre Satan de honte et achève Son œuvre. Lorsque tu n’as aucune notion au sujet de l’aspect pratique de Dieu incarné, c’est-à-dire lorsque tu as tenu ferme dans cette épreuve, alors tu as bien porté ce témoignage. Si arrive un jour où tu as une compréhension complète du Dieu concret et peux te soumettre jusqu’à la mort comme Pierre, alors tu seras gagné et perfectionné par Dieu. Tout ce que Dieu fait qui ne correspond pas à tes notions est une épreuve pour toi. Si l’œuvre de Dieu était conforme à tes notions, elle n’exigerait pas que tu souffres ou sois épuré. C’est parce que Son œuvre est si pratique et n’est pas conforme à tes notions qu’elle exige que tu abandonnes de telles notions. C’est pourquoi c’est une épreuve pour toi. C’est à cause de l’aspect pratique de Dieu que tous les hommes sont au milieu des épreuves ; Son œuvre est pratique, non surnaturelle. En comprenant pleinement Ses paroles pratiques et Ses déclarations pratiques sans aucune notion, et en étant capable de véritablement L’aimer à mesure que Son œuvre devient encore plus pratique, tu seras gagné par Lui. Le groupe de gens que Dieu gagnera, ce sont ceux qui connaissent Dieu ; c’est-à-dire ceux qui connaissent Son aspect pratique. De plus, ce sont ceux qui sont capables de se soumettre à l’œuvre pratique de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment vraiment Dieu sont ceux qui peuvent se soumettre absolument à Sa réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Que signifie rester ferme dans son témoignage ? Certains disent qu’ils suivent simplement comme ils le font maintenant et ne se préoccupent pas d’être capables de gagner la vie : ils ne cherchent pas la vie, mais ils n’abandonnent pas non plus. Ils reconnaissent que cette étape de l’œuvre est réalisée par Dieu. N’est-ce pas échouer dans leur témoignage ? De telles personnes ne témoignent même pas qu’elles ont été conquises. Ceux qui ont été conquis suivent indépendamment de tout et sont capables de chercher la vie. Ils ne croient pas seulement au Dieu concret, mais savent aussi suivre tous les arrangements de Dieu. Tel est celui qui porte témoignage. Ceux qui ne témoignent pas n’ont jamais cherché la vie et suivent toujours en marchant de manière confuse. Tu peux suivre, mais cela ne signifie pas que tu as été conquis, car tu n’as aucune compréhension de l’œuvre de Dieu aujourd’hui. Certaines conditions doivent être remplies pour être conquis. Ceux qui suivent n’ont pas tous été conquis, car, dans ton cœur, tu ne comprends rien de la raison pour laquelle tu dois suivre le Dieu d’aujourd’hui, et tu ne sais pas non plus comment tu es arrivé jusqu’à aujourd’hui ni qui t’a soutenu jusqu’à aujourd’hui. La pratique de la foi en Dieu de certaines personnes est toujours désordonnée et confuse ; ainsi, suivre ne signifie pas nécessairement que tu as le témoignage. Qu’est-ce que le vrai témoignage, exactement ? Le témoignage dont il est question ici comporte deux parties : l’une est le témoignage d’avoir été conquis et l’autre est le témoignage d’avoir été rendu parfait (qui, naturellement, sera le témoignage qui suit les plus grandes épreuves et les tribulations de l’avenir). En d’autres termes, si tu es capable de rester ferme pendant les tribulations et les épreuves, alors tu auras réalisé la deuxième étape du témoignage. Ce qui est crucial aujourd’hui, c’est la première étape du témoignage : être capable de rester ferme dans toutes les épreuves de châtiment et de jugement. C’est le témoignage d’être conquis. C’est parce que le moment de la conquête est arrivé. (Tu devrais savoir que le temps de l’œuvre de Dieu sur la terre est advenu ; l’œuvre principale du Dieu incarné sur terre est la conquête, par le jugement et le châtiment, de ce groupe d’hommes qui Le suivent sur terre.) Que tu sois capable ou non de témoigner d’être conquis, dépend non seulement de ta capacité de suivre jusqu’à la fin, mais, plus important encore, pendant ton expérience de chaque étape de l’œuvre de Dieu, dépend de ta capacité de vraiment comprendre le châtiment et le jugement de Dieu, et de ta capacité de vraiment percevoir toute cette œuvre. Tu ne pourras pas te débrouiller en suivant simplement jusqu’à la fin. Tu dois être capable de te rendre volontairement dans chaque cas de châtiment et de jugement, tu dois être capable de vraiment comprendre chaque étape de l’œuvre dont tu fais l’expérience, et tu dois pouvoir acquérir la connaissance du tempérament de Dieu et obéir à Son tempérament. C’est le témoignage ultime d’être conquis, que tu es tenu de porter. Le témoignage d’être conquis se réfère principalement à ta connaissance de l’incarnation de Dieu. Fondamentalement, cette étape du témoignage porte sur l’incarnation de Dieu. Ce que tu fais ou dis devant les hommes du monde ou ceux qui exercent le pouvoir n’a pas d’importance ; ce qui compte avant tout, c’est que tu sois capable d’obéir à toutes les paroles de la bouche de Dieu et à toute Son œuvre. Par conséquent, cette étape du témoignage s’adresse à Satan et à tous les ennemis de Dieu : les démons et les ennemis qui ne croient pas que Dieu va devenir chair une seconde fois et viendra accomplir une œuvre encore plus grande et, en outre, ne croient pas au fait du retour de Dieu dans la chair. En d’autres termes, elle s’adresse à tous les antéchrists, tous les ennemis qui ne croient pas à l’incarnation de Dieu.

Extrait de « Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Le dernière étape du témoignage est un témoignage qui vérifie si tu peux être rendu parfait, c’est-à-dire, ayant compris toutes les paroles prononcées par la bouche de Dieu incarné, tu en viens à posséder la connaissance de Dieu et à être certain de Lui, tu vis toutes les paroles de la bouche de Dieu et accomplis les conditions que Dieu exige de toi : avoir le style de Pierre et la foi de Job, de sorte que tu peux obéir jusqu’à la mort, te donner entièrement à Lui, et finalement atteindre l’image d’une personne qui est à la hauteur, ce qui signifie l’image de quelqu’un qui a été conquis et rendu parfait après avoir fait l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu. C’est le témoignage ultime : c’est le témoignage qui doit être porté par celui qui est finalement rendu parfait. Ce sont les deux étapes du témoignage qu’il faut porter, et elles sont interdépendantes, chacune étant indispensable. Mais il y a une chose que tu dois savoir : le témoignage que J’exige aujourd’hui n’est pas destiné aux hommes du monde ni à un seul individu, mais à ce que J’exige de toi. Il est mesuré par ta capacité de Me satisfaire et ta capacité de respecter complètement les normes de Mes exigences envers chacun de vous. C’est ce que vous devriez comprendre.

Extrait de « Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les paroles de Dieu ne sont pas ta réalité, tu n’as pas une véritable stature. Quand viendra le temps des épreuves, tu tomberas certainement et ta vraie stature sera alors dévoilée. Mais ceux qui cherchent régulièrement à entrer dans la réalité comprendront le but de l’œuvre de Dieu quand ils subiront des épreuves. Celui qui est consciencieux et assoiffé de Dieu devrait prendre des mesures concrètes pour rendre à Dieu Son amour. Ceux qui n’ont pas la réalité ne peuvent pas tenir ferme même face aux plus petits problèmes. Telle est la différence entre ceux qui ont une réelle stature et ceux qui n’en ont pas. Bien que tous les deux mangent et boivent les paroles de Dieu, pourquoi certains sont-ils capables de tenir ferme dans les épreuves tandis que d’autres fuient ? La différence évidente est que certains manquent d’une vraie stature ; les paroles de Dieu ne sont pas leur réalité et Ses paroles n’ont pas pris racine en eux. Dès qu’ils sont éprouvés, ils perdent leur chemin. Pourquoi donc certains peuvent-ils tenir ferme dans les épreuves ? C’est parce qu’ils comprennent la vérité et ont une vision, parce qu’ils comprennent la volonté de Dieu et Ses exigences, et donc ils sont capables de tenir ferme dans les épreuves. Telle est une vraie stature et cela aussi, c’est la vie. Certains peuvent également lire les paroles de Dieu, mais ne jamais les mettre en pratique ou ne pas les prendre au sérieux. Ceux qui ne les prennent pas au sérieux n’accordent aucune importance à la pratique. Ceux pour qui les paroles de Dieu ne sont pas leur réalité n’ont pas une vraie stature. De telles gens ne peuvent tenir ferme dans les épreuves.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans chaque étape du travail que Dieu fait à l’intérieur des gens, à l’extérieur, tout apparaît comme des interactions entre les personnes, comme s’il était né des arrangements humains ou d’une interférence humaine. Mais, dans les coulisses, chaque étape de travail, tout ce qui arrive, est un pari que Satan a fait avec Dieu et requiert que les gens restent fermes dans leur témoignage en faveur de Dieu. Considérez quand Job a été éprouvé, par exemple : dans les coulisses, Satan faisait un pari avec Dieu, et ce qui est arrivé à Job vint des actions des hommes et de l’ingérence des hommes. Derrière chaque étape que Dieu fait en vous, il y a le pari de Satan avec Dieu. Derrière tout cela, il y a une bataille. Par exemple, si tu as des préjugés envers tes frères et sœurs, il y a des paroles que tu voudras dire, des paroles qui te sembleront ne pas plaire à Dieu, mais si tu ne les prononces pas, tu ressentiras un malaise interne et, à ce moment-là, une bataille commencera en toi : « Est-ce que je parle ou non ? » Telle est la bataille. Ainsi, en tout ce que tu rencontres, il y a une bataille, et quand il y a une bataille en toi, grâce à ta coopération réelle et à ta souffrance réelle, Dieu travaille en toi. Finalement, à l’intérieur, tu es en mesure de mettre la question de côté et la colère est naturellement éteinte. Tel est l’effet de ta coopération avec Dieu. Tout ce que les gens font requiert qu’ils paient un certain prix dans leurs efforts. Sans difficulté réelle, ils ne peuvent pas satisfaire Dieu, ils ne sont même pas près de satisfaire Dieu, et ils ne font que débiter des slogans creux ! Ces slogans vides peuvent-ils satisfaire Dieu ? Quand Dieu et Satan se battent dans le domaine spirituel, comment dois-tu satisfaire Dieu et comment dois-tu tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur ? Tu devrais savoir que tout ce qui t’arrive est une grande épreuve et le moment où Dieu a besoin que tu portes témoignage. Extérieurement, elles pourraient ne pas sembler très importantes, mais quand ces choses se produisent, elles montrent si oui ou non tu aimes Dieu. Si tu L’aimes, tu seras en mesure de tenir ferme dans ton témoignage en Sa faveur, et si tu n’as pas mis Son amour en pratique, cela montre que tu n’es pas quelqu’un qui met la vérité en pratique, que tu es sans la vérité et sans vie, que tu es une paille ! Tout ce qui arrive aux gens est quand Dieu a besoin qu’ils tiennent ferme dans leur témoignage en Sa faveur. Rien de majeur ne t’est arrivé jusqu’à ce moment et tu ne portes pas un grand témoignage, mais chaque détail de ta vie quotidienne se rapporte au témoignage en faveur de Dieu. Si tu peux gagner l’admiration de tes frères et sœurs, des membres de ta famille et de tous ceux qui t’entourent ; si, un jour, les non-croyants viennent et admirent tout ce que tu fais et voient que tout ce que Dieu fait est merveilleux, alors tu auras porté témoignage. Bien que tu n’aies aucune connaissance et que ton calibre est de mauvaise qualité, grâce à Dieu qui te rend parfait, tu es en mesure de Le satisfaire et d’être soucieux de Sa volonté, montrant aux autres le grand travail qu’Il a fait dans des gens du calibre le plus pauvre. Quand les gens en viennent à connaître Dieu, deviennent des vainqueurs devant Satan et fidèles à Dieu dans une large mesure, alors personne n’est plus solide que ce groupe de gens et c’est là le plus grand témoignage. Bien que tu sois incapable de faire un grand travail, tu es en mesure de satisfaire Dieu. D’autres ne peuvent pas mettre leurs conceptions de côté, mais tu le peux ; d’autres ne peuvent pas rendre témoignage à Dieu au cours de leurs expériences réelles, mais tu peux utiliser ta taille réelle et tes actions pour rembourser l’amour de Dieu et porter un témoignage retentissant en Sa faveur. Seulement cela compte comme aimer Dieu réellement. Si tu es incapable de cela, alors tu ne portes pas témoignage parmi les membres de ta famille, parmi tes frères et sœurs ou devant les gens du monde. Si tu ne peux pas porter témoignage devant Satan, Satan se moquera de toi, il te traitera comme une plaisanterie, comme un jouet, il fera souvent un bouffon de toi et te rendra fou. À l’avenir, de grandes épreuves peuvent t’arriver, mais aujourd’hui, si tu aimes Dieu avec un cœur sincère, et si, peu importe la grandeur des épreuves à venir, indépendamment de ce qui t’arrive, tu es en mesure de tenir ferme dans ton témoignage et de satisfaire Dieu, alors ton cœur sera réconforté et tu n’auras pas peur, peu importe la grandeur des épreuves que tu rencontreras dans l’avenir. Vous ne pouvez pas voir ce qui se passera dans l’avenir ; vous ne pouvez que satisfaire Dieu dans les circonstances actuelles. Vous êtes incapables de faire une grande œuvre. Tu devrais te concentrer à satisfaire Dieu en connaissant Ses paroles dans la vraie vie et en portant un témoignage fort et retentissant qui fait honte à Satan. Bien que ta chair reste insatisfaite et souffre, tu auras satisfait Dieu et fait honte à Satan. Si tu pratiques toujours de cette façon, Dieu ouvrira un chemin devant toi. Quand surviendra une grande épreuve un jour, d’autres tomberont, mais tu seras toujours en mesure de tenir ferme : en raison du prix que tu as payé, Dieu te protégera afin que tu puisses tenir ferme et ne pas tomber. Si, habituellement, tu es en mesure de mettre la vérité en pratique et de satisfaire Dieu avec un cœur qui L’aime vraiment, alors Dieu te protégera sûrement dans les épreuves futures. Bien que tu sois stupide, de petite taille et de pauvre qualité, Dieu ne fera pas de discrimination contre toi. Cela dépend de tes motivations, si elles sont bonnes ou non. Aujourd’hui, tu es en mesure de satisfaire Dieu en étant attentif au moindre détail. Tu satisfais Dieu en toutes choses, tu as un cœur qui aime vraiment Dieu, tu donnes ton cœur sincère à Dieu et, bien qu’il y ait des choses que tu ne puisses pas comprendre, tu peux te présenter devant Dieu pour corriger tes motivations et chercher la volonté de Dieu, et tu fais tout le nécessaire pour satisfaire Dieu. Tes frères et sœurs t’abandonneront peut-être, mais ton cœur satisfera Dieu et tu ne convoiteras pas les plaisirs de la chair. Si tu pratiques toujours de cette façon, tu seras protégé quand tu subiras de grandes épreuves.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Pour chaque étape de l’œuvre de Dieu, il y a un moyen pour que les gens coopèrent. Dieu épure les gens afin qu’ils aient confiance quand ils subissent des épurements. Dieu perfectionne les gens afin qu’ils aient confiance d’être rendus parfaits par Lui et qu’ils acceptent Ses épurements et d’être traités et émondés par Dieu. L’Esprit de Dieu œuvre chez les gens pour leur apporter l’éclairage et l’illumination, pour qu’ils coopèrent avec Lui et qu’ils pratiquent. Dieu ne parle pas pendant les épurements. Il ne fait pas entendre Sa voix, mais tout de même, il reste encore du travail que les hommes doivent accomplir. Tu devrais préserver ce que tu as déjà, tu devrais encore pouvoir prier Dieu, être près de Dieu et témoigner devant Dieu ; de cette façon, tu vas remplir ton propre devoir. Vous devriez tous clairement voir, à partir de l’œuvre de Dieu, que Ses épreuves de la confiance et de l’amour des gens exigent qu’ils prient Dieu davantage et qu’ils savourent plus souvent les paroles de Dieu devant Lui. Si Dieu t’éclaire et te fait comprendre Sa volonté, mais que tu ne mets rien de tout cela en pratique, tu ne gagneras rien. Lorsque tu mets les paroles de Dieu en pratique, tu devrais toujours être en mesure de Le prier, et lorsque tu savoures Ses paroles, tu devrais te présenter devant Lui, chercher et être plein de confiance en Lui sans aucune trace de découragement ou de froideur. Ceux qui ne mettent pas les paroles de Dieu en pratique sont pleins d’énergie pendant les réunions, mais ils sombrent dans les ténèbres quand ils rentrent chez eux. Certains ne veulent même pas se réunir. Tu dois donc clairement voir quel devoir les gens ont à remplir. Tu ne sais peut-être pas quelle est réellement la volonté de Dieu, mais tu peux accomplir ton devoir, tu peux prier quand il le faut, tu peux mettre la vérité en pratique comme il se doit et tu peux faire ce que les gens sont censés faire. Tu peux garder ta vision originelle. De cette façon, tu seras plus en mesure d’accepter la prochaine étape de l’œuvre de Dieu. C’est un problème si tu ne mènes pas ta recherche quand Dieu œuvre en secret. Quand Il parle et prêche pendant les assemblées, tu écoutes avec enthousiasme, mais quand Il ne parle pas, tu manques d’énergie et tu te retires. Quel genre d’homme agit de cette façon ? C’est quelqu’un qui suit simplement le troupeau où qu’il aille. Il n’a aucune position, aucun témoignage et aucune vision ! La plupart des gens sont comme cela. Si tu continues de cette façon, un jour, quand tu rencontreras une grande épreuve, tu écoperas d’une punition. Avoir une position est très important dans le processus du perfectionnement de l’homme par Dieu. Si tu ne doutes d’aucune des étapes de l’œuvre de Dieu, que tu remplis le devoir de l’homme, que tu soutiens sincèrement ce que Dieu te fait mettre en pratique, c’est-à-dire que tu te souviens des exhortations de Dieu, et que tu n’oublies pas Ses exhortations, peu importe ce qu’Il fait de nos jours, si tu n’as aucun doute sur Son œuvre, que tu maintiens ta position, que tu continues à témoigner et que tu es victorieux à chaque étape du chemin, en fin de compte, tu seras rendu parfait et proclamé vainqueur par Dieu. Si tu es capable de tenir ferme à chaque étape des épreuves de Dieu et de toujours tenir ferme à la fin, tu es un vainqueur et tu es quelqu’un qui a été rendu parfait par Dieu.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Tu subis les épreuves de Job, et en même temps, tu subis les épreuves de Pierre. Quand Job a été testé, il a porté témoignage et, à la fin, l’Éternel S’était révélé à lui. Il a été digne de voir la face de Dieu seulement après avoir témoigné. Pourquoi est-il dit : « Je Me cache de la terre de souillure, mais Je Me fais voir au saint royaume » ? Cela signifie que tu ne peux être digne de voir la face de Dieu que lorsque tu es saint et tu témoignes. Si tu ne peux pas Lui porter témoignage, tu ne peux pas être digne de voir Sa face. Si, face aux épurements, tu bats en retraite ou tu te plains de Dieu, manquant ainsi de Lui porter témoignage et devenant la risée de Satan, tu ne gagneras pas alors l’apparition de Dieu. Si tu es comme Job, qui, au milieu des épreuves, maudit sa propre chair et ne se plaignit pas de Dieu, qui put détester sa propre chair sans se plaindre ou pécher par ses paroles, tu porteras alors témoignage. Lorsque tu subis des épurements à un certain degré et que tu peux encore être comme Job, totalement obéissant devant Dieu et sans rien exiger de Lui ou sans tes propres idées, alors Dieu t’apparaîtra. Dieu ne t’apparaît pas maintenant à cause de tes si nombreux préjugés personnels, notions, pensées égoïstes, exigences individuelles et intérêts charnels, et tu n’es pas digne de voir Sa face. Si tu voyais Dieu, tu L’évaluerais selon tes propres notions, et en faisant cela, c’est toi qui Le clouerais sur la croix. S’il t’arrive beaucoup de choses qui ne sont pas conformes à tes idées, et que tu parviens pourtant à les mettre de côté et connaître les actions de Dieu à partir de ces choses, et si tu révèles ton cœur d’amour de Dieu au milieu des épurements, c’est cela porter témoignage.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

La crainte et l’obéissance de Job envers Dieu sont un exemple pour l’humanité. Son intégrité et sa droiture étaient le summum de l’humanité que l’homme devrait posséder. Même sans L’avoir vu, il a réalisé que Dieu existait vraiment et, de ce fait, Le craignait. Grâce à cette crainte, il était capable de Lui obéir. Il laissa Dieu libre de prendre tout ce qu’il avait, mais il ne se plaint pas et tomba devant Dieu. Il Lui dit qu’à ce moment précis, même si Dieu réclamait sa chair, il Lui permettrait volontiers de le faire, sans se plaindre. Tout son comportement était dû à son humanité intègre et droite. Autrement dit, grâce à son innocence, son honnêteté et sa bonté, Job s’est montré indéfectible dans sa réalisation et son expérience de l’existence de Dieu. Partant de là, il a eu des exigences envers lui-même et a normalisé sa pensée, son comportement, sa conduite et ses principes d’actions devant Dieu selon Sa direction pour lui et Ses actes qu’il avait vus parmi toutes choses. Au fil du temps, ses expériences ont fait naître en lui une crainte de Dieu réelle et vraie et l’ont fait s’éloigner du mal. C’était la source de l’intégrité à laquelle Job adhérait fermement. Job possédait une humanité honnête, innocente et bonne. Il avait une expérience réelle de la crainte de Dieu, de l’obéissance à Lui et de l’éloignement du mal, ainsi que la connaissance que « l’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ». C’est seulement grâce à ces choses qu’il fut capable de tenir bon et de témoigner au milieu des attaques virulentes de Satan. C’est seulement à cause de celles-ci qu’il parvint à ne pas décevoir Dieu et à Lui donner une réponse satisfaisante quand Ses épreuves lui sont advenues.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

La foi de Job, son obéissance et son témoignage pour vaincre Satan ont été une grande source d’aide et d’encouragement pour les gens. En Job, ils voient de l’espoir pour leur propre salut et constatent que, par la foi, l’obéissance et la crainte de Dieu, il est tout à fait possible de vaincre Satan et de l’emporter sur lui. Ils s’aperçoivent que, tant qu’ils acceptent Sa souveraineté et Ses arrangements et possèdent la détermination et la foi de ne pas L’abandonner après avoir tout perdu, alors ils peuvent couvrir Satan de honte et le vaincre. Ils voient aussi qu’ils n’ont besoin que de la détermination et de la persévérance de tenir ferme dans leur témoignage, même si cela signifie perdre la vie, pour que Satan soit intimidé et batte rapidement en retraite. Le témoignage de Job est un avertissement pour les générations futures, leur indiquant que, s’ils ne vainquent pas Satan, ils ne seront jamais capables de se débarrasser de ses accusations et de son interférence et jamais ne pourront échapper à ses abus et ses attaques. Son témoignage a éclairé les générations suivantes. Cet éclairage enseigne qu’il faut être intègre et droit pour craindre Dieu et s’éloigner du mal. Il apprend aux gens qu’ils ne peuvent porter un témoignage fort et retentissant pour Dieu que s’ils Le craignent et s’éloignent du mal. Ils ne peuvent être éternellement protégés contre le contrôle de Satan et vivre sous la direction et la protection de Dieu que s’ils Lui portent un témoignage fort et retentissant. Alors seulement, ils seront vraiment sauvés. La personnalité de Job et la quête de sa vie devraient être imitées par tous ceux qui cherchent le salut. Sa vie et son comportement durant ses épreuves sont précieux pour tous ceux qui poursuivent la voie de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand il fut châtié par Dieu, Pierre pria : « Oh Dieu ! Ma chair est désobéissante et Tu me châties et me juges. Je me réjouis de Ton châtiment et de Ton jugement, et même si Tu ne me veux pas, dans Ton jugement j’aperçois Ton saint et juste tempérament. Quand Tu me juges, afin que d’autres puissent voir Ton juste tempérament dans Ton jugement, je me sens heureux. S’il peut exprimer Ton tempérament et faire que Ton tempérament juste soit vu par toutes les créatures et s’il peut rendre plus pur mon amour pour Toi, que je puisse atteindre l’image d’un juste, alors Ton jugement est bon, car telle est Ta volonté de grâce. Je sais qu’une grande part de moi-même est encore rebelle et que je ne suis toujours pas apte à me présenter devant Toi. Je veux que Tu me juges encore plus, que ce soit par un milieu hostile ou par de grandes tribulations ; peu importe ce que Tu fais, pour moi c’est précieux. Ton amour est si profond et je suis disposé à être à Ta merci sans la moindre plainte. » C’est la connaissance de Pierre après qu’il a expérimenté l’œuvre de Dieu et c’est aussi un témoignage de son amour pour Dieu. […] À la fin de sa vie, après avoir été rendu parfait, Pierre a dit : « Oh Dieu ! Si je devais vivre encore quelques années, je voudrais arriver à un amour plus pur et plus profond pour Toi. » Quand il était sur le point d’être cloué à la croix, dans son cœur il a prié : « Oh Dieu ! Ton temps est arrivé maintenant, le temps que Tu as préparé pour moi est arrivé. Je dois être crucifié pour Toi, je dois Te rendre ce témoignage, et j’espère que mon amour pourra satisfaire Tes exigences et qu’il pourra devenir plus pur. Aujourd’hui, pouvoir mourir et être cloué à la croix pour Toi me réconforte et me rassure, car rien n’est plus gratifiant pour moi que de pouvoir être crucifié pour Toi, de satisfaire Tes désirs et de pouvoir me donner à Toi, de T’offrir ma vie. Oh Dieu ! Tu es si beau ! Si Tu me permets de vivre, je serai encore plus disposé à T’aimer. Tant que je serai en vie, je T’aimerai. Je veux T’aimer plus profondément. Tu me juges, Tu me châties et Tu m’éprouves parce que je ne suis pas juste, parce que j’ai péché. Et Ton tempérament juste devient plus évident pour moi. C’est une bénédiction pour moi, car je suis capable de T’aimer plus profondément et je suis prêt à T’aimer ainsi même si Tu ne m’aimes pas. Je suis prêt à contempler Ton tempérament juste, car cela me rend plus capable de vivre une vie pleine de sens. Je sens que ma vie est plus significative maintenant, car je suis crucifié pour Toi, et mourir pour Toi a beaucoup de sens. Pourtant, je ne me sens pas encore satisfait, car je Te connais trop peu, je sais que je ne peux pas réaliser pleinement Tes désirs et que je T’ai trop peu remis en échange. Dans ma vie, j’ai été incapable de me donner entièrement à Toi ; j’en suis loin. Lorsque je me souviens de ce moment, je me sens tellement redevable à Toi, et je n’ai que cet instant pour compenser toutes mes erreurs et tout l’amour que je ne T’ai pas donné en retour. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Aujourd’hui, tu dois être conscient de la façon d’être conquis et de la façon dont les gens se conduisent après avoir été conquis. Tu peux dire que tu as été conquis, mais peux-tu obéir jusqu’à la mort ? Tu dois pouvoir suivre jusqu’au bout, peu importe qu’il y ait des perspectives ou non, et tu ne dois pas perdre la foi en Dieu, indépendamment de l’environnement. En fin de compte, tu dois accomplir deux aspects du témoignage : le témoignage de Job – l’obéissance jusqu’à la mort – et le témoignage de Pierre – l’amour suprême envers Dieu. D’un certain aspect, tu dois être comme Job : il a perdu toutes ses possessions matérielles et était en proie à la douleur de la chair, mais il n’a pas renié le nom de l’Éternel. Tel fut le témoignage de Job. Pierre a aimé Dieu jusqu’à la mort. Quand il a été cloué sur la croix et a fait face à sa mort, il aimait toujours Dieu ; il ne pensait pas à sa propre perspective ou à poursuivre de belles ambitions ou des pensées extravagantes, et il ne cherchait qu’à aimer Dieu et à obéir à tous les arrangements de Dieu. Telle est la norme que tu dois réaliser avant de pouvoir être considéré comme quelqu’un qui a porté témoignage, avant de devenir quelqu’un qui a été perfectionné après avoir été conquis.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 36. Principes concernant le fait de suivre le Christ

Suivant: 38. Principes de choix d’un chemin dans sa foi

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

117 Je rendrai à Dieu Son amour

ⅠDe nombreuses années, j’ai dérivé à travers le monde,ma corruption s’accroissant.Grâce à Dieu qui a exprimé des vérités et m’a sauvé,je...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre