155. Principes concernant la manière de traiter le gouvernement en place

(1) Il est nécessaire de discerner si le gouvernement en place est constitué de croyants ou d’incroyants. Si ce sont des gens qui résistent à Dieu, alors ce sont des démons et il ne faut pas leur obéir ;

(2) On doit respecter les politiques et les lois nationales : elles ne doivent pas être violées. Néanmoins, si elles vont à l’encontre des principes de foi, on ne doit pas leur obéir ;

(3) Toutes les politiques et les lois d’un pays démocratique doivent être respectées, sauf celles qui amènent les gens à pécher contre Dieu et à L’offenser, lesquelles ne doivent jamais être respectées ;

(4) On doit faire preuve de discernement vis-à-vis de toutes les politiques et lois perverses d’une dictature. Percer à jour leur vérité et leur essence.

Versets bibliques pour référence :

« Celui qui n’est pas avec moi est contre moi, et celui qui n’assemble pas avec moi disperse » (Matthieu 12:30).

« Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5:29).

Paroles de Dieu concernées :

Qui est Satan, qui sont des démons et qui sont les ennemis de Dieu, sinon des résistants qui ne croient pas en Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui désobéissent à Dieu ? Ne sont-ce pas ces gens qui prétendent avoir la foi, mais n’ont pas la vérité ? Ne sont-ce pas ceux qui cherchent simplement à obtenir des bénédictions sans pouvoir témoigner pour Dieu ? Tu te mêles toujours à ces démons aujourd’hui, te soucies d’eux et les aimes, mais dans ce cas, n’es-tu pas en train d’avoir de bonnes intentions à l’égard de Satan ? Ne fréquentes-tu pas les démons ? Si les gens de nos jours ne sont toujours pas en mesure de faire la distinction entre le bien et le mal, et continuent aveuglément d’aimer et d’être miséricordieux sans avoir aucunement l’intention de chercher la volonté de Dieu ou d’être, d’aucune manière, capable de contenir les intentions de Dieu comme étant les leurs, alors leur fin sera d’autant plus misérable. Toute personne qui ne croit pas en Dieu dans la chair est un ennemi de Dieu. Si tu peux te soucier d’un ennemi et l’aimer, ne manques-tu pas d’un sens de la justice ? Si tu es compatible avec ceux que Je déteste et avec qui Je suis en désaccord, et que tu continues à les aimer ou avoir des sentiments personnels envers eux, n’es-tu pas désobéissant ? Ne résistes-tu pas à Dieu intentionnellement ? Une telle personne possède-t-elle la vérité ? Si, les gens se soucient des ennemis, aiment les démons et ont de la miséricorde envers Satan, n’interrompent-ils pas l’œuvre de Dieu intentionnellement ? Ces gens qui croient seulement en Jésus et ne croient pas en Dieu incarné durant les derniers jours, ainsi que ceux qui prétendent verbalement croire en Dieu incarné, mais font le mal, sont tous des antéchrists, sans mentionner du tout ceux qui ne croient même pas en Dieu. Tous ces gens seront l’objet de la destruction.

Extrait de « Dieu et l’homme entreront dans le repos ensemble », dans La Parole apparaît dans la chair

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Comment traiter les lois nationales : elles doivent être considérées à la lumière de la vérité. Les lois ne sont pas la vérité, simplement des préceptes par lesquels les pays maintiennent la stabilité d’un régime. Dans notre foi en Dieu, nous devons accueillir Sa parole comme la vérité ; c’est sur elle que tout doit être basé. Les chrétiens doivent respecter les lois légitimes décrétées par les gouvernements nationaux, mais ne doivent absolument pas respecter celles qui violent la parole de Dieu et la vérité, tout particulièrement celles qui s’opposent à la foi, à Dieu, et Le condamnent. Obéir à de telles lois, c’est trahir Dieu et se ranger au côté de Satan. La foi en Dieu, par exemple, est un principe qui ne peut pas être remis en question ; lorsqu’il est réprimé ou restreint par les pays, nous devons nous opposer résolument à ces lois mauvaises. Les lois immorales et injustes ne doivent pas être respectées, mais refusées.

Extrait de « Arrangements de Travail »

Notre comportement avec les représentants de l’État doit être considéré à la lumière de la vérité. Il y a de bons et de mauvais représentants, des bienveillants et des malfaisants. Nous devons respecter les bons et ceux qui œuvrent pour le bien des personnes. Ceux qui s’opposent, condamnent et persécutent Dieu sont des démons malfaisants que nous devons détester, maudire. Cependant, nous vivons encore aujourd’hui sous le sombre domaine de Satan : nous devons donc agir intelligemment et ne pas nous laisser berner. S’il y a des représentants ou fonctionnaires de l’État qui veulent croire en Dieu et acceptent la vérité, alors nous devons leur prêcher la bonne parole et les amener devant Lui pour qu’ils puissent être sauvés. Ceci est entièrement en accord avec la volonté de Dieu.

Extrait de « Arrangements de Travail »

À quoi fait référence le « règne de Satan » ? Les partis au pouvoir de différents pays se soumettent-ils à Dieu, ou bien à Satan ? Ceux qui se soumettent à Satan font partie de ses forces. Si vous vénérez un parti de Satan, si votre obéissance à ce parti est absolue et que vous suivez ses dirigeants, alors vous êtes de Satan, vous vivez sous son domaine. Par exemple, le grand dragon rouge règne sur la Chine. Si vous le soutenez, que vous proclamez « Vive le grand dragon rouge », que vous le vénérez et que vous vous y soumettez, alors vous vivez sous le domaine de Satan. Quel que soit le système social que vous vénérez et en lequel vous avez une foi aveugle, si vous adorez, suivez et obéissez aux partis dirigeants et aux politiciens de Satan, alors vous vivez sous son domaine. Ceci parce que ces politiciens appartiennent à Satan et non à Dieu ; ils n’obéissent pas à Dieu et ne Le vénèrent pas. Alors en les vénérant, vous vénérez Satan et vous le suivez. Ainsi, si un chrétien rejoint le parti au pouvoir de Satan, cela signifie qu’il vénère les forces de Satan, qu’il suit Satan, et que sa foi en Dieu est fausse.

Extrait de « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie »

Les politiques formulées par le grand dragon rouge ne visent pas réellement à gouverner le pays et à servir son peuple. Elles sont en opposition totale avec la vérité, révélant ainsi son essence malfaisante, qui est retorse et contraire au Paradis. Le grand dragon rouge n’est rien d’autre qu’un gang de réactionnaires ! Il faut avoir les idées claires à ce sujet. S’ils vous détestent, vous tuent et vous attaquent, alors ce sont des esprits mauvais et leur essence est malfaisante. S’ils sont bons envers vous, s’ils vous font quelques petites faveurs, s’ils vous sont bénéfiques d’une façon ou d’une autre, ils n’en sont pas moins des esprits mauvais, et eux aussi sont malfaisants. Lorsque leur essence deviendra claire pour vous, vous ne serez plus contraint par la question de savoir s’ils sont en apparence bons ou mauvais envers vous. Pour être capable de voir à travers la véritable essence du grand dragon rouge, vous ne devez pas vous contenter de le juger à l’aune de ses annonces publiques, mais par ses actions et leurs effets. Il faut avant tout étudier comment il traite Dieu et toutes les vérités qu’Il exprime, et comment il traite ceux qui croient en Dieu et Le suivent. Alors seulement le masque tombera et vous verrez son horrible visage. Pour avoir du discernement au sujet du grand dragon rouge, vous devez le considérer à la lumière de toutes les vérités exprimées par Dieu. Sans compréhension de la vérité, cela ne sera jamais possible.

Extrait de « Sermons et échange sur l’entrée dans la vie »

Précédent: 154. Principes concernant la manière de traiter les incroyants

Suivant: 156. Principes pour obéir à Dieu

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre