148. Principes concernant la manière de considérer les tendances mondaines

(1) Voir clairement que les tendances du monde proviennent des forces maléfiques de Satan. Fondamentalement, ce sont des choses négatives qui nient Dieu et sont hostiles à la vérité.

(2) Les tendances du monde sont une formidable source de péché et de débauche. Il s’agit de se rendre compte du fléau et de la souillure qu’elles représentent, faute de quoi on y cède.

(3) Savoir que les tendances du monde sont des tours que Satan joue à l’homme pour qu’il ignore Dieu et Lui résiste. Suivre les mauvaises tendances, c’est courir à sa propre destruction.

(4) En croyant en Dieu, on doit poursuivre la vérité, en venir à craindre Dieu et à éviter le mal, et vivre dans la vérité de la parole de Dieu. Ainsi seulement peut-on se libérer des forces de Satan.

Paroles de Dieu concernées :

Satan profite des tendances sociales pour corrompre l’homme. Ces tendances sociales recouvrent beaucoup de choses. Certaines personnes disent : « Serait-ce les dernières modes, les cosmétiques, la coiffure et la gastronomie ? » S’agit-il de tendances sociales ? Cela en fait partie, mais nous n’en parlerons pas ici. Nous voulons seulement parler des idées que les tendances sociales apportent aux hommes, de la manière dont elles les poussent à se conduire dans le monde, des objectifs de vie et des perspectives qu’elles suscitent. Celles-ci sont très importantes ; elles peuvent contrôler et influencer l’état d’esprit de l’homme. L’une après l’autre, toutes ces tendances apportent une mauvaise influence qui continuellement débauche l’homme, lui causant continuellement une perte de conscience, d’humanité et de raison qui dégrade de plus en plus sa moralité et son caractère. Cette dégénérescence atteint un tel point que l’on peut dire que la majorité des hommes n’a plus d’intégrité, d’humanité, de conscience, et encore moins de raison. Alors quelles sont ces tendances ? Tu ne peux pas les voir à l’œil nu. Lorsqu’une nouvelle tendance s’impose au monde, peut-être que seules quelques rares personnes en deviennent les promoteurs. Ils adoptent ce nouveau comportement, puis finissent par accepter un genre d’idées ou de perspective. Cependant, la majorité des gens sera infectée, assimilée et attirée par cette tendance, du fait de leur inconscience, jusqu’à ce qu’elle l’accepte et soit submergée et contrôlée par elle, inconsciemment et involontairement. L’une après l’autre, de telles tendances font que les gens, qui ne sont pas sains de corps ni d’esprit, qui ne savent pas ce qu’est la vérité ni faire la différence entre les choses positives et négatives, les acceptent de plein gré, de même que les visions de la vie et les valeurs qui viennent de Satan. Ils acceptent ce que Satan leur dit sur la manière d’aborder la vie et sur la manière de la vivre qu’il leur « accorde », et ils n’ont ni la force, ni la capacité, et encore moins la conscience, de résister. Alors que sont réellement ces tendances ? J’ai choisi un exemple simple qui pourrait vous permettre de comprendre. Par exemple, les gens dans le passé géraient leurs entreprises sans duper qui que ce soit, les articles étaient vendus au même prix indépendamment de celui qui achetait. Ne voit-on pas un soupçon de conscience et d’humanité ici ? Quand les gens respectaient ce genre de credo dans leur entreprise, on pouvait voir qu’ils avaient encore une certaine conscience, une certaine humanité. Or, avec le besoin de l’homme d’amasser de plus en plus d’argent, ils en sont arrivés, sans s’en rendre compte, à aimer toujours plus l’argent, le gain et le plaisir. En somme, les gens en sont arrivés à considérer l’argent comme plus important qu’avant. Quand ils voient l’argent de cette façon, ils négligent sans le savoir leur réputation, leur renommée, leur prestige et leur intégrité, n’est-ce pas ? Quand tu t’engages dans les affaires, tu vois les autres escroquer les gens par divers moyens et devenir riches. Bien que l’argent gagné soit un gain mal acquis, cela ne les empêche pas de devenir de plus en plus riches. Ils s’engagent dans les mêmes affaires que toi, mais toute leur famille profite plus de la vie que toi, et tu te sens mal, te demandant : « Pourquoi ne puis-je faire ça ? Pourquoi ne puis-je gagner autant qu’eux ? Je dois trouver un moyen de me faire plus d’argent, de faire prospérer mon entreprise. » Tu fais alors ton possible pour réfléchir à la manière de gagner beaucoup d’argent. En suivant la méthode habituelle pour gagner de l’argent, c’est-à-dire sans duper qui que ce soit et en vendant les articles au même prix à tous, tu gagnes ta vie honnêtement, mais ne peux pas devenir riche rapidement. Devant l’envie de faire du profit, ta façon de penser change progressivement et ta ligne de conduite commence également à évoluer. Lorsque tu escroques quelqu’un pour la première fois, tu as quand même tes réserves : « C’est la dernière fois que j’escroque un client, je ne le referai jamais. Je ne peux abuser des gens. L’escroquerie a de graves conséquences et m’apportera de sacrés ennuis ! » Quand tu escroques quelqu’un pour la première fois, ton cœur a des scrupules. La conscience d’un homme sert justement à avoir des scrupules et à te faire des reproches, afin que tu sentes qu’arnaquer quelqu’un n’est pas naturel. Toutefois, une fois que tu as réussi à escroquer un client, tu t’aperçois que tu as maintenant plus d’argent qu’avant et tu te dis que cette méthode peut t’être très bénéfique. Malgré la douleur sourde dans ton cœur, tu as envie de te féliciter de ton succès et tu es un peu content de toi. Pour la première fois, tu approuves ton propre comportement et ta propre tromperie. Une fois l’homme contaminé par cette tromperie, c’est la même chose que quand quelqu’un se met aux jeux d’argent et devient flambeur. Inconsciemment, tu approuves ton comportement de tromperie et tu l’acceptes. Inconsciemment, tu considères la tromperie comme étant un comportement commercial légitime et le moyen le plus sûr de survivre et de gagner ta vie. Tu penses qu’en le faisant, tu peux t’enrichir rapidement. Au début de ce processus, les gens n’acceptent pas ce type de comportement, qu’ils méprisent, de même que cette façon de faire. Ensuite, ils en font personnellement l’expérience et l’essaient à leur façon, puis leur cœur se met à changer progressivement. Alors, quelle est cette transformation ? C’est une approbation et une admission de cette tendance, de cette idée inculquée en toi par la tendance sociale. Sans t’en rendre compte, si tu n’escroques pas les gens quand tu fais affaire avec eux, tu as le sentiment que tu es défavorisé ; si tu n’escroques pas les gens, tu as l’impression d’avoir perdu quelque chose. Sans que tu le saches, cette tromperie devient ton âme, ton pilier et un type de comportement indispensable qui est un principe dans ta vie. Une fois que l’homme a accepté ce comportement et cette façon de penser, son cœur subit-il une transformation ? Puisque ton cœur a changé, ton intégrité a-t-elle changé, elle aussi ? Ton humanité a-t-elle changé ? Ta conscience a-t-elle changé ? (Oui.) L’homme tout entier subit un changement qualitatif, de son cœur à ses pensées, au point qu’il en est complètement transformé. Ce changement t’éloigne de plus en plus de Dieu, tandis que tu deviens de plus en plus conforme à Satan, que tu lui ressembles de plus en plus.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

« L’argent fait tourner le monde » est la philosophie de Satan et elle prévaut dans l’humanité tout entière, dans toutes les sociétés humaines. Vous pourriez dire que c’est une tendance parce qu’elle a été communiquée à tous les hommes. Au tout début, les hommes n’acceptaient pas ce dicton, mais ils lui ont ensuite donné leur accord tacite lorsqu’ils sont entrés en contact avec la vie réelle et ont commencé à sentir que ces mots, en fait, étaient vrais. Ce processus n’est-il pas celui de la corruption de l’homme par Satan ? Peut-être que les gens ne comprennent pas ce dicton de la même manière, mais chaque personne a une manière différente de l’interpréter et de le comprendre en se fondant sur des choses qui se sont passées autour d’elle et sur ses expériences personnelles. N’est-ce pas le cas ? Peu importe l’expérience que quelqu’un a de ce dicton, quel est l’effet négatif qu’il peut avoir sur le cœur de quelqu’un ? Quelque chose est révélé par le tempérament humain des gens dans ce monde, y compris chacun d’entre vous. Comment cette chose qui est révélée doit-elle être interprétée ? C’est le culte de l’argent. Est-il difficile d’enlever cela du cœur de quelqu’un ? C’est très difficile ! Il semble que la corruption de l’homme par Satan soit profonde, en effet ! Alors, après que Satan a utilisé cette tendance pour corrompre les gens, comment est-elle manifestée en eux ? Ne sentez-vous pas que vous ne pourriez pas survivre dans ce monde sans argent, que même un jour sans argent serait tout simplement impossible ? Le statut des gens est basé sur la quantité d’argent qu’ils possèdent, tout comme le respect qu’ils inspirent. Les pauvres courbent le dos de honte alors que les riches profitent de leur statut élevé. Ils gardent la tête haute, ils sont fiers, ils parlent fortement et vivent avec arrogance. Qu’est-ce que ce dicton et cette tendance apportent aux gens ? N’est-il pas vrai que beaucoup de gens feraient n’importe quel sacrifice dans leur quête d’argent ? Beaucoup de gens ne perdent-ils pas leur dignité et leur intégrité en quête de plus d’argent ? En plus, beaucoup de gens ne perdent-ils pas la possibilité d’accomplir leur devoir et de suivre Dieu à cause de l’argent ? Cela n’est-il pas une perte pour les gens ? (Si.) Satan n’est-il pas sinistre d’utiliser cette méthode et ce dicton pour corrompre l’homme à un tel degré ? Cela n’est-il pas une ruse malveillante ? En passant du refus de ce dicton populaire à son acceptation comme vérité, ton cœur tombe complètement sous l’emprise de Satan, et donc, par inadvertance, tu en arrives à vivre par lui. Jusqu’à quel point ce dicton t’a-t-il affecté ? Tu peux connaître la vraie voie et tu peux connaître la vérité, mais tu restes impuissant à la poursuivre. Tu peux savoir clairement que les paroles de Dieu sont la vérité, mais tu n’es pas prêt à payer le prix ou à souffrir pour gagner la vérité. Au lieu de cela, tu préférerais sacrifier ton propre avenir et ton destin pour résister à Dieu jusqu’à la fin. Peu importe ce que Dieu dit, peu importe ce que Dieu fait, peu importe que tu comprennes la profondeur et la grandeur de l’amour de Dieu pour toi, tu insistes obstinément pour faire les choses à ta façon et payer le prix de ce dicton. C’est-à-dire que ce dicton contrôle déjà ton comportement et tes pensées et que tu préférerais que ton destin soit contrôlé par lui au lieu de tout abandonner. Le fait que les hommes agissent de cette façon, qu’ils sont contrôlés par ce dicton et manipulés par lui n’illustre-t-il pas le fait que la corruption de l’homme par Satan est efficace ? N’est-ce pas la philosophie et le tempérament corrompu de Satan qui prennent racine dans ton cœur ? Si tu fais cela, Satan n’a-t-il pas atteint son objectif ? (Si.) Vois-tu comment Satan a corrompu l’homme de cette façon ? Peux-tu le sentir ? (Non.) Tu ne l’as pas vu ni senti. Vois-tu la malveillance de Satan ici ? Satan corrompt l’homme en tout temps et en tous lieux. Satan fait en sorte qu’il est impossible pour l’homme de se défendre contre cette corruption et rend l’homme impuissant contre elle. Satan te fait accepter ses pensées, ses points de vue et les mauvaises choses qui viennent de lui dans des situations où tu es ignorant et quand tu n’as aucune connaissance de ce qui t’arrive. Les gens acceptent pleinement ces choses et ne s’en offusquent pas. Ils chérissent et gardent ces choses comme un trésor. Ils se laissent manipuler par ces choses, se laissent traiter comme des jouets par ces choses. C’est de cette façon que la corruption de l’homme par Satan devient toujours plus profonde.

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique V », dans La Parole apparaît dans la chair

Satan attire progressivement les gens dans un nid de démons avec ces tendances sociales, de sorte que les gens victimes de ces tendances préconisent sans le savoir l’argent, les désirs matériels, la méchanceté et la violence. Une fois que ces choses sont entrées dans son cœur, que devient l’homme ? Il devient Satan, le diable ! Pourquoi cela ? Quel penchant psychologique de l’homme en est responsable ? Que vénère l’homme ? Il commence à prendre plaisir à la méchanceté et à la violence. Il n’aime plus la beauté ni la bonté, et encore moins la paix. Les gens ne sont pas prêts à vivre simplement une humanité normale, mais souhaitent plutôt jouir d’un statut élevé et d’une grande richesse, se délecter des plaisirs de la chair et ne ménager aucun effort pour satisfaire leur propre chair, sans restrictions, sans retenue, faisant simplement ce qu’ils désirent. Alors, quand l’homme se trouve plongé dans ces types de tendances, la connaissance que tu as acquise peut-elle t’aider à te libérer ? Ta compréhension de la culture traditionnelle et des superstitions peut-elle t’aider à t’extirper de cette situation très difficile ? Les mœurs et les cérémonies traditionnelles connues de l’homme peuvent-elles l’aider à faire preuve de retenue ? Prenez par exemple Le Classique des Trois Caractères. Peut-il aider les gens à sortir les pieds du bourbier que constituent ces tendances ? (Non, il ne le peut pas.) De cette façon, l’homme devient de plus en plus mauvais, arrogant, condescendant, égoïste et méchant. Il n’y a plus d’affection entre les gens, plus d’amour entre les membres d’une famille, plus d’entente entre les parents et les amis. Les relations humaines sont désormais entachées de violence. Chaque personne veut recourir à des méthodes violentes pour vivre parmi ses semblables. Elle assure sa propre subsistance par la violence. Elle gagne sa place et réalise des profits par la violence et fait tout ce qu’elle veut en utilisant des moyens violents et tordus. Cette humanité n’est-elle pas terrifiante ? (Si.)

Extrait de « Dieu Lui-même, l’Unique VI », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de jeunes gens, bien qu’ils croient en Dieu, ne peuvent pas se débarrasser de ces mauvaises habitudes consistant à jouer à des jeux sur ordinateur et à aller dans des cybercafés. Que contiennent ces jeux informatiques en général ? Ils contiennent beaucoup de violence. Les jeux, c’est le royaume du diable. Pour la plupart, lorsqu’ils jouent à ces jeux pendant longtemps, ils ne peuvent plus faire un vrai travail ; ils ne veulent plus aller à l’école, ni travailler, ni penser à leur avenir, et encore moins pensent-ils à leur vie. Qu’est-ce qui occupe principalement aujourd’hui les pensées et les âmes de la majorité des jeunes gens dans le monde ? Manger, boire et jouer à des jeux. Tout ce qu’ils disent et pensent est inhumain. On ne peut même plus utiliser les mots « sales » ou « méchantes » pour décrire les choses auxquelles ils pensent : bon nombre d’entre elles sont des choses non humaines. Si tu leur parles de questions en rapport avec l’humanité normale ou si tu discutes avec eux d’un sujet concernant l’humanité normale, ils ne supportent pas d’en entendre parler ; ils ne sont pas non plus intéressés ni disposés à écouter et dès que tu commences à parler, ils lèvent les yeux au ciel et deviennent désagréables. Ils ne partagent pas un langage commun ni des sujets communs avec l’humanité normale, mais quand ils sont avec d’autres personnes comme eux, ils trouvent des sujets de discussion. La plupart du temps, les sujets dont ils discutent portent sur les jeux, la nourriture, l’alcool et le plaisir. Ceux qui discutent toujours de tels sujets ont le cœur rempli de ces choses. Quelles perspectives d’avenir ont-ils ? Ont-ils des perspectives d’avenir ? Peuvent-ils se consacrer aux activités dans lesquelles l’humanité normale doit s’engager ? Ces gens ne consacrent aucun effort à leurs études, et si quelqu’un devait les faire travailler dur, y seraient-ils disposés ? Aussitôt que tu les ferais travailler, que penseraient-ils ? Ils se diraient : « À quoi ça sert de travailler ? Ce travail est tellement fatigant. Pendant combien de temps je dois le faire ? Jouer à des jeux est tellement plus amusant, plus reposant et plus agréable. Quand je travaille, qu’est-ce que je peux en tirer ? Même si tu travailles dur, tu dois quand même manger seulement trois repas par jour, non ? Je n’ai pas vu que ça puisse t’apporter quelque chose de bon ! C’est génial de jouer à des jeux. Dès que je m’assois devant un ordinateur, j’ai tout ce qu’il me faut. J’ai un monde virtuel, et y vivre me suffit ! » En outre, si tu les faisais travailler de 9 heures à 17 heures, arriver au travail à l’heure et travailler à des heures fixes, comment réagiraient-ils ? Seraient-ils prêts à respecter ces horaires ? Quand des gens jouent constamment à des jeux et perdent leur temps à l’ordinateur, leur volonté disparaît et ils deviennent décadents ; ils sont alors dépourvus d’humanité normale. Ils sont remplis de violence et de meurtres dans ces jeux, et de choses du monde virtuel. Ces jeux les dépouillent des choses de l’humanité normale, ces jeux les envahissent et les accaparent et occupent leurs pensées ; ils sont alors décadents. Les incroyants n’aiment pas ces gens non plus, mais dans ce monde actuel d’incroyants, ces jeunes n’ont nulle part où se tourner ; leurs parents sont incapables de les gérer, leurs enseignants ne peuvent rien faire d’eux ; il n’y a rien qu’un système éducatif national puisse faire contre cette tendance, si ce n’est de s’y plier. Le diable Satan fait ces choses pour tenter les hommes et les amener à la dépravation. Ceux qui vivent dans le monde virtuel, ils n’ont aucun intérêt dans rien de ce qui a un lien avec la vie de l’humanité normale ; ils ne sont tout simplement pas d’humeur à travailler ni à étudier. Ils ne se soucient que d’aller dans le monde virtuel, comme s’ils étaient attirés par quelque chose. Dès qu’ils s’ennuient ou qu’ils sont en train de faire un travail correct, ils préfèrent jouer à des jeux et peu à peu, jouer devient toute leur vie. Jouer à des jeux, c’est comme prendre une sorte de drogue : une fois qu’on commence à être accro aux jeux, il devient difficile de faire marche arrière et très difficile d’arrêter. Donc, qu’il s’agisse de jeunes ou de personnes plus âgées, une fois qu’ils ont pris cette mauvaise habitude, ils ont beaucoup de mal à y renoncer. Certains enfants restent éveillés toute la nuit pour jouer et, leurs parents n’étant capables ni de les contrôler ni de les surveiller, ces enfants finissent par mourir devant leur ordinateur à force de jouer. D’après toi, est-ce quelque chose que des gens normaux sont censés faire ? Si les jeux étaient nécessaires pour les gens normaux, si c’était la bonne voie, comment se fait-il que les gens soient incapables de s’en détacher ? Comment se fait-il que cela puisse les captiver à ce point ? Cela prouve une chose, que ce n’est pas une bonne voie. Surfer en ligne pour ceci ou cela, regarder des choses malsaines et jouer à des jeux : tout ce que cela peut faire, c’est piéger les gens et leur causer du tort. Rien de cela n’est la bonne voie à suivre ; ce ne sont pas de bons chemins.

Extrait de « Les croyants doivent commencer à percer à jour les tendances mauvaises du monde », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Dans la société d’aujourd’hui, les gens sont-ils souvent soumis à des tentations ? Ils y sont soumis à tout moment : il y a toutes sortes de tendances perverses, toutes sortes de discours, toutes sortes de visions et d’idées, une infinité de tromperies et de séductions de la part de diverses sortes de gens, leurs nombreux visages démoniaques, et tout cela, ce sont des tentations pour toi. Si tu ne t’équipes pas de certaines vérités et que tu n’as pas de réelle stature, alors tu ne seras pas capable de voir la réalité derrière ces choses et elles seront pour toi autant de pièges et de tentations. D’une part, il te manque la vérité et tu ne peux donc pas percer à jour les visages sataniques de ces différentes sortes de personnes, et tu es incapable de leur résister. D’autre part, sans la réalité-vérité, tu es incapable de résister à toutes sortes de tendances perverses, de visions torves et d’idées et de déclarations absurdes. Quand ces choses se présentent à toi, c’est comme une vague de froid qui t’occasionne un rhume dans le meilleur des cas, et dans le pire des cas, un mal potentiellement mortel[a], auquel cas tu risques de renoncer à la foi. Si tu ne possèdes pas la vérité, tu seras abusé par quelques paroles tirées des maximes sataniques du monde des incroyants et tu en seras désorienté. Tu ne sauras pas si tu dois ou non croire en Dieu, ni s’il est juste ou non d’y croire. Il se peut qu’aujourd’hui, à une réunion, tu sois dans des dispositions favorables, mais que demain, de retour chez toi, tu regardes à la télévision deux épisodes d’un feuilleton sentimental et que cela te captive. Dans la soirée, tu vas te coucher en oubliant de prier et en ne pensant qu’au moment où sera diffusé le prochain épisode. Tu continues à regarder cette série et au bout de deux jours, Dieu est sorti de 4ton cœur. Tu es maintenant entièrement immergé dans cette série télévisée et tu te demandes : « Quand aurai-je ma propre passion amoureuse ? J’aurais enfin une vie digne d’être vécue ! » Quelle stature as-tu, si deux épisodes d’une série télévisée peuvent te faire changer de point de vue ? Si tu acceptes si rapidement les expressions de Satan, penses-tu avoir la stature nécessaire pour résister à ces mauvaises tendances ? La miséricorde de Dieu a fait que tu es dans une serre. N’oublie pas quelle est ta stature : tu es une fleur dans une serre, incapable de résister au vent et à la pluie. Si les gens sont incapables de résister à ces tentations, s’ils ne peuvent pas les voir pour ce qu’elles sont vraiment, alors ils peuvent être happés par Satan à tout moment et n’importe où. Voilà à quel point la stature des hommes est petite et pitoyable. Parce que tu n’as pas la réalité-vérité et que tu ne comprends pas la vérité, toutes les paroles de Satan sont pour toi un poison. Dès qu’elles pénètrent dans tes oreilles, tu ne peux plus y échapper. Tu dis que tu ne l’écouteras pas, mais comment pourrais-tu ne pas écouter ? Vis-tu en vase clos ? Quand tu entends cela, tu ne peux pas y résister, tu es impuissant à t’y opposer et tu y sombres corps et biens. Ces choses peuvent contrôler ta vie, tes pensées et ta conduite : elles peuvent tout contrôler en toi, diriger ta vie tout entière et même, t’empêcher de te présenter devant Dieu, auquel cas tout sera complètement fini pour toi et tu seras rejeté. C’est cela la tentation.

Extrait de « Tu ne peux avoir un chemin à parcourir que par une contemplation fréquente de la vérité », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Pourquoi dire que si tu désires éviter la tentation, il y a certaines situations dans lesquelles tu ne dois pas te retrouver et certaines personnes avec qui tu ne dois avoir aucun contact ? Prenons l’exemple de Job. Il craignait Dieu et évitait le mal : c’était là le type de stature et de réalité qu’il possédait, donc il n’aurait dû avoir aucune crainte de céder à une quelconque tentation. Même s’il avait participé à quelques banquets, il n’aurait pas pu facilement dire ou faire quelque chose qui aurait été un péché contre Dieu. Alors, pourquoi n’y a-t-il pas participé ? Il craignait Dieu et évitait le mal, prenant des mesures et adoptant des méthodes pour se placer sous la protection de Dieu, pour se retenir de pécher et pour ne pas Lui déplaire : il avait quelques manières humaines de travailler. Dans certaines situations, l’homme est incapable de contrôler sa propre nature corrompue, et c’est précisément dans ce genre de situation que la tentation est trop grande pour que quiconque puisse y résister. Les gens sont capables de pécher et de déplaire à Dieu à tout moment et en tout lieu. C’est-à-dire que ton fragile cœur craignant Dieu, ta fragile foi en Dieu et ta fragile résolution ne peuvent pas te soustraire à la tentation ni t’empêcher de pécher contre Dieu au milieu de la tentation. Par conséquent, il y a certaines situations dans lesquelles tu ne dois pas te mettre, et ainsi, la tentation te sera épargnée.

Extrait de « Il faut avoir un chemin de pratique spécifique pour corriger ses tempéraments corrompus », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Tu devrais essayer d’éviter de faire quoi que ce soit qui éloignerait ton cœur de Dieu ; tu devrais t’abstenir de dire quoi que ce soit qui éloignerait ton cœur de Dieu ; tu devrais éviter de lire ou de regarder quoi que ce soit qui mettrait de la distance entre toi et Dieu ou qui pourrait faire naître en toi des notions et des doutes sur Dieu ; tu devrais garder tes distances et t’abstenir d’interagir avec toute personne qui pourrait te rendre négatif, te faire tomber dans la dégénérescence ou la complaisance et qui pourrait faire naître en toi des doutes ou de la résistance à l’encontre de Dieu ou t’éloigner de Lui ; tu devrais t’entourer de personnes capables de t’édifier, de t’aider et de subvenir à tes besoins ; et tu devrais t’abstenir de faire quoi que ce soit qui pourrait te donner de l’aversion pour la vérité ou te pousser à la détester et la rejeter ou à ne pas l’aimer. Au fond de toi-même, tu dois comprendre toutes ces choses ; tu ne devrais pas traverser la vie à l’aveuglette en disant : « Je vais simplement vivre au jour le jour et aller là où la vie me mène ; je vais simplement laisser la nature suivre son cours et suivre les orchestrations de Dieu. » Dieu a arrangé des environnements pour toi et t’a accordé le libre arbitre pour faire des choix, mais tu ne coopères pas ; tu tends toujours activement la main à ces gens qui aiment le monde séculier, cèdent fréquemment à la chair, n’ont aucune loyauté envers leurs devoirs et ne prennent aucune responsabilité. Si tu traînes constamment avec ces gens-là, quel sera alors le résultat final ? Comment vas-tu finir ? Ces gens parlent oisivement de la façon dont ils s’habillent et de ce qu’ils aiment manger ou porter ou des autres choses qui leur plaisent, et des conflits et des querelles entre les gens. Quand tu rencontres de telles tentations, si tu ne prends pas tes distances ou n’essaies pas de les éviter, mais essaies plutôt de te rapprocher et de t’impliquer dans leur groupe, alors tu es en danger ; ils sont tous pleins de tentations ! Quand une personne sage rencontre de telles tentations, elle s’en éloigne en se disant : « Je n’ai pas ce genre de stature, donc je n’écouterai pas, et je ne veux pas non plus me joindre à ces gens-là. Ils ne poursuivent pas la vérité et ne l’aiment pas, alors je vais rester loin d’eux, trouver un endroit tranquille pour m’asseoir tout seul et lire les paroles de Dieu, m’apaiser l’esprit et passer du temps à les méditer, et venir devant Dieu. » Tous ces principes et objectifs sont : premièrement, ne t’éloigne pas de la parole de Dieu ; et deuxièmement, ne laisse pas ton cœur s’éloigner de Dieu. De cette manière, tu vivras souvent devant Lui sur la base de ta compréhension de ce qu’est la vérité. D’une part, Il te protégera en t’empêchant de tomber dans la tentation, tandis que d’autre part, Il te traitera avec une bonté particulière, te permettant de comprendre ce qu’il faut faire pour pratiquer la vérité et te donnant l’illumination et l’éclairage sur divers aspects de la vérité. De plus, quand il s’agira de faire ton devoir, Dieu te guidera afin que tu puisses faire de ton mieux pour ne pas commettre d’erreurs et que tu puisses fréquemment faire les choses correctement, de sorte que tu puisses comprendre les principes. Ainsi, tu seras protégé, n’est-ce pas ? Bien sûr, être protégé n’est pas le but le plus grand ni le but ultime. Quel est donc le but ultime ? C’est d’être capable de tirer des leçons de toutes sortes de personnes, d’événements et de choses, de comprendre la volonté de Dieu et de pratiquer selon les principes qu’Il exige ; c’est d’avoir ta vie qui croît continuellement dans une direction positive au lieu de stagner ; ce n’est pas une question de simplement faire le travail que tu as sous la main, sans être oisif, mais sans jamais atteindre une quelconque croissance dans ta vie. C’est le chemin vers la croissance de la vie. L’un d’entre vous a-t-il déjà fait ces choses ?

Extrait de « Ils ne font leur devoir que pour se distinguer et nourrir leurs propres intérêts et ambitions ; ils ne tiennent jamais compte des intérêts de la maison de Dieu, et vendent même ces intérêts en échange de la gloire personnelle (Partie I) », dans Exposer les antéchrists

Tu accomplis désormais tes devoirs dans l’Église et, dans cet environnement, tous les gens qui t’entourent sont des croyants. Là, tu peux être inébranlable dans ta croyance en Dieu. Si l’on te retirait, toi tout seul, pour te placer au milieu des incroyants et qu’on te forçait à rester avec eux, arriverais-tu à garder Dieu dans ton cœur ? Qu’y aurait-il dans ton cœur ? Si tu étais avec les incroyants, ne deviendrais-tu pas alors très facilement exactement comme eux ? Il se pourrait que tu dises alors : « Inutile de m’en faire. Dieu me garde et me protège. » Cependant, tu serais encore entêté et suivrais encore des tendances et, sans t’en rendre compte, tu commettrais une petite erreur et te dirais bien vite en ton for intérieur : « Oh, Dieu, pardonne-moi s’il Te plaît. J’ai mal fait ceci. » Avec le temps, tu ne ressentirais pas de culpabilité – tu n’éprouverais rien du tout – et tu te demanderais : « Dieu ? Où est Dieu ? Pourquoi ne L’ai-je pas vu ? » Petit à petit, tu changerais. Pourquoi changerais-tu si facilement ? En fait, ce n’est pas que tu changerais à ce moment-là seulement ; c’est qu’actuellement, tu ne possèdes aucune réalité-vérité et ne t’es pas encore débarrassé des pensées, des points de vue, des tempéraments et des compréhensions qui se rattachent au monde de Satan. Ces choses-là sont encore à l’intérieur de toi et tu dépends encore d’elles pour vivre ; c’est simplement qu’à présent, tu es dans la maison de Dieu. De l’extérieur, on dirait que tu crois en Dieu et que tu accomplis ton devoir, mais, en fait, il reste à résoudre tes tempéraments corrompus et les opinions et les pensées sataniques qui sont en toi n’ont pas encore été éliminées. Ainsi, ta stature est très petite et tu es encore dans une phase périlleuse ; tu n’es pas encore en sécurité ni hors de danger. Tu as des tempéraments sataniques et tu es encore capable de résister à Dieu et de Le trahir. Pour résoudre ce problème, tu dois d’abord reconnaître les choses maléfiques, le danger qu’elles représentent, pourquoi Satan fait de telles choses, les poisons auxquels les gens s’exposent après avoir accepté ces choses, ce en quoi ils peuvent se transformer, le genre de personne que Dieu exige que l’homme soit, les choses qui relèvent d’une humanité normale, celles qui sont positives et celles qui sont négatives. Si l’on prend le côté négatif, tu devrais reconnaître ces choses-là. Si l’on prend le côté positif, tu dois activement et positivement remplir ton devoir, offrir ta sincérité, offrir ta loyauté, ne pas t’adonner à la ruse et ne pas employer les méthodes ou les philosophies des incroyants dans ta manière d’aborder ton devoir et les tâches qui te sont confiées. Tu dois ensuite entrer dans tous les aspects de la vérité et atteindre progressivement une compréhension de Dieu et de Son tempérament. De ce fait, tu subiras inconsciemment une transformation interne : il y aura davantage de choses positives en toi, moins de choses négatives, davantage de choses proactives et moins de choses passives. En outre, tu seras plus à même d’exercer un discernement qu’auparavant. Une fois que ta stature aura à ce point grandi, tu auras la capacité de discerner ce qui a trait aux diverses personnes, événements et choses de ce monde, et puis tu pourras percer à jour l’essence d’un problème. Imaginons que tu regardes un dessin animé réalisé par des incroyants : tu seras capable de voir quel genre de poisons il inoculera à ceux qui le regardent, quelles choses Satan cherche à semer chez les gens et quelle partie de l’humanité Satan espère miner en ayant recours à cette méthode et à cette tendance. Tu seras progressivement à même de complètement percer à jour ces choses-là. Quand tu seras capable de les regarder sans te faire empoisonner et que tu auras acquis la capacité de les discerner, alors seulement tu auras une stature authentique.

Extrait de « Les croyants doivent commencer à percer à jour les tendances mauvaises du monde », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Il est facile de suivre les mauvaises tendances du monde, de suivre son tempérament corrompu jusqu’à la dépravation. Il n’est pas facile de chercher à être une personne dotée de la réalité-vérité, ayant le sens de la justice, douée de conscience et de raison, et il faut beaucoup souffrir avant de pouvoir y parvenir. Cependant, si tu es résolu à le faire et si tu aimes les choses positives, que tu as un cœur et un esprit et que tu es une personne honnête, alors tu trouveras que cela en vaut la peine, et cela ne te fera pas peur. Si tu aimes non pas les choses positives, mais les mauvaises tendances et ce qu’aime le profane, alors il te sera sans doute difficile d’obtenir la vérité et tu ne seras peut-être pas disposé à endurer ce genre de souffrance, tu te diras que cela n’en vaut pas la peine. En effet, tu n’y gagneras rien – pas d’argent, pas de récompenses – et tu n’y verras aucun avantage. N’est-ce pas là l’état d’esprit des incroyants ? Vouloir toujours voir les avantages matériels, c’est l’état d’esprit des incroyants. Vous arrive-t-il d’être dans de telles dispositions ? Quand on est dans de telles dispositions, il faut savoir y réfléchir et les comprendre, puis accepter d’être exposé et analysé par Dieu, accepter Son jugement et Son châtiment. Dans cette ère mauvaise, quand on vit parmi de telles mauvaises tendances, il n’est pas facile d’être une bonne personne. Il n’est pas non plus facile d’être une personne ayant le sens de la justice, et il est encore plus difficile d’être une personne possédant la réalité-vérité, et plus difficile encore d’être une personne qui craint Dieu et s’éloigne à l’écart du mal ! Cela dépend de la volonté des gens de souffrir et de la mesure dans laquelle ils aiment les choses positives, la justice, l’équité et la droiture. Si, dans ton cœur, tu n’aimes ces choses que moyennement, tu te diras : « Peu importe que j’aie ces choses ou non. Vivre dans le monde ne signifie pas que je vais mourir, de toute façon. Par ailleurs, suivre les mauvaises tendances ne me rend pas la vie difficile. N’est-il pas bon de vivre ainsi ? Quelle que soit ma façon de vivre, je vivrai tout de même ma vie ! » Si tu as ce genre de mentalité, alors tu risques de ne pas pouvoir progresser. C’est-à-dire que ta résolution de poursuivre la vérité n’est pas très solide, et ton ardeur à aimer les choses positives et à être quelqu’un qui a le sens de la justice n’est pas non plus très affirmée, si bien que tu n’obtiendras peut-être pas la vérité. Pourtant, on ne peut pas dire que personne ne pourra l’obtenir : tout dépend de la manière dont chacun la poursuit et avec quel enthousiasme. Jusqu’où va votre enthousiasme ? Jusqu’où va votre compréhension de ce monde mauvais et de l’humanité mauvaise ? Jusqu’à quel point avez-vous fait l’expérience de la servitude et des entraves de votre tempérament corrompu et du préjudice qui l’accompagne ? Dans quelle mesure aimez-vous et désirez-vous les choses positives ? Vous avez en vous un si faible désir, une minuscule envie, mais l’envie n’est pas l’amour, et c’est à cet amour que vous devez être capables d’accéder. Ce n’est pas facile non plus. Si tu peux vraiment aimer et désirer ces choses, du plus profond de ton cœur, accepter le jugement et le châtiment en poursuivant la vérité, et si tu es capable de renoncer à tes intérêts personnels, alors, tout au long du processus, endurer cette souffrance ou payer ce prix ne sera pas pour toi une grande préoccupation. Si tu n’aimes les choses positives que de façon moyenne, alors tu éprouveras des regrets à l’idée de renoncer à ces choses-là. Tu n’auras pas le cœur à le faire, et tu trouveras très difficile d’y renoncer. Fais le point sur tout cela, il faut que tu procèdes à une évaluation. Une évaluation de quoi ? De ce que tu manifestes et exprimes à tous égards, de ta manière d’agir, de ce que tu ressens face aux choses positives, de la manière dont tu les envisages, du genre d’attitude qui est la tienne, de ce dont tu te soucies, de la manière dont ton cœur réagit quand tu es confronté à de mauvaises tendances ou à des gens méchants qui font le mal, de ta façon de te confronter à eux, du fait que tu aimes ou non cela, que tu y pourvoies, que tu désires cela ou que tu t’y jettes, ou que tu ne puisses pas laisser cela de côté, ou que tu détestes cela et que cela te répugne, du genre de personne que tu es : voilà tout ce que ton évaluation révélera. Et après avoir procédé à cette évaluation, que feras-tu ? Il faudra que tu te corriges et que tu t’efforces de pouvoir poursuivre des choses positives et la vérité.

Extrait de « Seuls ceux qui pratiquent la vérité craignent Dieu », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Cela ressemble de plus en plus à un monde de gaieté et de splendeur ; le cœur de tous les gens est attiré par cela et beaucoup sont pris au piège et incapables de s’en extirper ; un grand nombre seront trompés par ceux qui se livrent à la supercherie et à la sorcellerie. Si tu ne t’efforces pas de progresser, si tu n’as pas d’idéaux et si tu ne t’es pas enraciné dans le vrai chemin, tu seras emporté par les vagues grandissantes du péché. La Chine est le pays le plus arriéré de tous ; c’est le territoire où le grand dragon rouge est enroulé. Ce pays a le plus de gens qui adorent des idoles et qui se livrent à la sorcellerie, le plus de temples, et c’est un endroit dans lequel résident des démons souillés. Le grand dragon rouge t’a donné naissance, t’a éduqué et t’a imprégné de son influence ; il t’a corrompu et torturé, mais après t’être réveillé, tu le rejettes et tu es complètement gagné par Dieu. C’est la gloire de Dieu, et c’est pourquoi cette étape de l’œuvre a une grande signification. Dieu a fait une œuvre à si grande échelle, a prononcé tant de paroles, et Il va finalement vous gagner complètement : c’est une partie de l’œuvre de la gestion de Dieu et vous êtes le « butin » de la bataille de Dieu contre Satan. Plus vous comprenez la vérité, meilleure est votre vie dans l’Église et plus le grand dragon rouge est mis à genoux. Toutes ces questions appartiennent au monde spirituel : elles sont les batailles du monde spirituel et, quand Dieu sera victorieux, Satan sera couvert de honte et tombera. Cette étape de l’œuvre de Dieu a une signification très profonde. Dieu œuvre à si grande échelle et sauve complètement ce groupe de gens, de sorte que tu peux échapper à l’influence de Satan, vivre en terre sainte, vivre dans la lumière de Dieu et être dirigé et conduit par la lumière. Ta vie a alors du sens. Ce que vous mangez et portez est différent de ce que mangent et portent les incroyants ; vous jouissez des paroles de Dieu et menez une vie qui a du sens, et eux, de quoi jouissent-ils ? Ils ne jouissent que de leur « héritage ancestral » et de leur « esprit national ». Ils n’ont pas le moindre vestige d’humanité ! Vos vêtements, vos paroles et vos actions sont tous différents des leurs. Finalement, vous fuirez complètement la souillure, ne serez plus pris au piège par la tentation de Satan et gagnerez le soutien quotidien de Dieu. Vous devez toujours être prudents. Bien que vous viviez dans un endroit souillé, la souillure ne vous touche pas et vous pouvez vivre aux côtés de Dieu, recevant Sa grande protection. Dieu vous a choisis parmi tous sur cette terre jaune. N’êtes-vous pas les gens les plus bénis ? Tu es un être créé : tu dois bien sûr adorer Dieu et chercher à vivre une vie qui a du sens. Si tu n’adores pas Dieu, mais vis dans ta chair souillée, alors n’es-tu pas seulement une bête habillée comme un homme ? Puisque tu es un être humain, tu dois te dépenser pour Dieu et endurer toute souffrance ! Tu dois accepter volontiers et avec assurance les petites souffrances auxquelles tu es soumis aujourd’hui et vivre une vie significative, comme Job et Pierre. Dans ce monde, l’homme porte les vêtements du diable, mange la nourriture du diable et travaille et sert sous la botte du diable, se faisant complètement piétiné dans la souillure du diable. Si tu ne comprends pas le sens de la vie et n’obtiens pas le vrai chemin, alors quel sens y a-t-il à vivre ainsi ? Vous êtes des gens qui suivent le bon chemin, ceux qui cherchent à s’améliorer. Vous êtes des gens qui se lèvent dans la nation du grand dragon rouge, ceux que Dieu appelle justes. N’est-ce pas la vie qui a le plus de sens ?

Extrait de « Pratique (2) », dans La Parole apparaît dans la chair

Note de bas de page :

a. Il s’agit d’une notion utilisée en médecine traditionnelle chinoise, qui fait référence à un refroidissement interne grave et potentiellement mortel causé par des éléments extérieurs.

Précédent: 147. Principes concernant la manière de traiter ses proches parents

Suivant: 149. Principes concernant la manière de considérer les fêtes et les coutumes sociales

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

101 Si Dieu ne m’avait sauvé

ⅠSi Dieu ne m’avait sauvé,je serais encore errant dans le monde,luttant et souffrant dans le péché,vivant sans aucun espoir.Si Dieu ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp