Dieu préside au destin de toute l'humanité (Extrait II)

Dès l'époque où l'homme avait connu les sciences sociales, son esprit était occupé par la science et la connaissance. Alors celles-ci devinrent des outils pour administrer l'humanité, et il n'y avait plus assez de place pour que l'homme adore Dieu, et plus de conditions favorables pour vénérer Dieu. Sa place diminuait de plus en plus dans le cœur de l'homme. Un monde dans lequel Dieu n'a pas de place dans le cœur de l'homme est sombre, vide sans espoir. Et c'est ainsi qu'ont émergé de nombreux spécialistes des sciences sociales, des historiens et des politiciens pour développer des théories des sciences sociales, la théorie de l'évolution humaine et d'autres théories contraires à la vérité que Dieu créa l'homme, pour remplir le cœur et l'esprit de l'homme. Et de cette façon, ceux qui croient qu'Il a tout créé deviennent de moins en moins nombreux et ceux qui croient en la théorie de l'évolution deviennent de plus en plus nombreux. De plus en plus de gens considèrent les enregistrements de l'œuvre de Dieu et Ses paroles pendant l'ère de l'Ancien Testament comme des mythes et des légendes. Dans leurs cœurs, les gens deviennent indifférents à la dignité et à la grandeur de Dieu, à la doctrine selon laquelle Il existe et domine sur toutes choses. La survie de l'humanité et le destin des pays et des nations ne sont plus importants pour eux. L'homme vit dans un monde vide qui ne se préoccupe que de manger, boire et de rechercher du plaisir… Peu de gens prennent sur eux de rechercher l'endroit où Dieu réalise Son œuvre aujourd'hui, ou de chercher comment Il préside et organise la destination de l'homme. De cette façon, la civilisation humaine devient inconsciemment de plus en plus incapable de répondre aux aspirations de l'homme, et il y en a même beaucoup qui pensent que, en vivant dans un tel monde, ils sont moins heureux que ceux qui sont partis. Même les peuples des pays qui étaient autrefois très civilisés exhalent de tels griefs. Car sans la direction de Dieu, peu importe les efforts que les dirigeants et les sociologues mettent à réfléchir à la préservation de la civilisation humaine, c'est en vain. Personne ne peut combler le vide dans le cœur de l'homme, car personne ne peut être la vie de l'homme, et aucune théorie sociale ne peut le libérer du vide qui l'accable. La science, la connaissance, la liberté, la démocratie, les loisirs, le confort, ce ne sont qu'un répit provisoire. Même avec ces choses, l'homme va inévitablement pécher et déplorer les injustices de la société. Ces choses ne peuvent pas apaiser l'envie et le désir d'exploration de l'homme. Parce qu'il a été fait par Dieu et les sacrifices inutiles et les explorations inutiles de l'homme ne peuvent que conduire à plus de détresse. L'homme existera dans un état constant de peur, ne saura pas comment faire face à l'avenir de l'humanité, ni comment affronter le chemin qui l'attend. L'homme viendra même à craindre la science et la connaissance, et craindra encore plus le sentiment de vide qui est en lui. Dans ce monde, que tu vives dans un pays libre ou un qui ne respecte pas les droits de l'homme, tu ne pourras pas totalement échapper au destin de l'humanité. Que tu sois le gouvernant ou l'administré, tu ne pourras pas totalement échapper au désir d'explorer le destin, les mystères et la destination de l'humanité. Tu ne pourras encore moins échapper au sens déconcertant du vide. De tels phénomènes, qui sont communs à toute l'humanité, sont appelés phénomènes sociaux par les sociologues, mais aucun grand homme ne peut se lever pour résoudre de tels problèmes. L'homme, après tout, est un homme. La place et la vie de Dieu ne peuvent être remplacées par aucun homme. L'humanité ne demande pas seulement une société juste dans laquelle tout le monde est bien nourri, et est égal et libre, mais le salut de Dieu et l'approvisionnement de la vie pour elle. Ce n'est que lorsque l'homme reçoit le salut de Dieu et l'approvisionnement de la vie qu'Il lui accorde que les besoins, le désir d'explorer et le vide spirituel de l'homme peuvent être satisfaits. Si le peuple d'un pays ou d'une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou nation suivra le chemin vers la ruine, vers les ténèbres, et sera anéanti par Lui.

Peut-être ton pays prospère-t-il actuellement, mais si tu permets à ton peuple de s'éloigner de Dieu, alors ton pays se trouvera de plus en plus privé de bénédictions de Dieu. La civilisation de ton pays sera de plus en plus piétinée, et bientôt le peuple se lèvera contre Dieu et maudira le Ciel. Et ainsi le destin d'un pays sera involontairement conduit à la ruine. Dieu élèvera des pays puissants pour faire face aux pays qui ont été maudits par Lui, et peut même les rayer de la surface de la terre. L'élévation et la chute d'un pays ou d'une nation sont fondées sur le fait que ses dirigeants adorent Dieu ou pas, et qu'ils conduisent ou pas leur peuple plus près de Dieu et l'amènent à L'adorer. Et pourtant, dans cette dernière ère, parce que ceux qui cherchent vraiment et adorent Dieu sont de plus en plus rares, Il accorde une faveur spéciale aux pays où le christianisme est la religion officielle. Il les rassemble pour former le camp relativement juste du monde, tandis que les pays athées ou ceux qui n'adorent pas le vrai Dieu deviennent les adversaires du camp des justes. De cette manière, Dieu a non seulement une place parmi l'humanité dans laquelle Il peut conduire Son œuvre, mais aussi conquiert des pays qui peuvent exercer une autorité juste, afin d'imposer des sanctions et des restrictions aux pays qui résistent à Dieu. Pourtant, malgré cela, peu de personnes viennent L'adorer, parce que l'homme s'est trop éloigné de Lui, et Il n'a pas fait partie des pensées de l'homme depuis trop longtemps. Il ne reste sur la terre que des pays qui pratiquent la justice et s'opposent à l'injustice. Mais cela est loin des vœux de Dieu, car aucun gouvernant des pays ne Lui permettra de régner sur son peuple, et aucun parti politique ne rassemblera son peuple pour L'adorer ; Il a perdu Sa juste place dans le cœur de chaque pays, nation, parti au pouvoir, et même dans le cœur de chaque personne. Bien que les forces vertueuses existent dans ce monde, la domination dans laquelle Dieu n'a pas Sa place dans le cœur de l'homme est précaire. Sans Sa bénédiction, l'arène politique tombe dans le désarroi et devient vulnérable aux attaques. Pour l'humanité, être sans la bénédiction de Dieu, c'est comme ne pas avoir de lumière du soleil. Indépendamment de la manière dont les dirigeants contribuent assidûment auprès de leur peuple, indépendamment du nombre de conférences vertueuses que l'humanité organise, rien de tout cela ne changera les choses ou ne modifiera le destin de l'humanité. L'homme croit qu'un pays où les gens sont nourris et s'habillent, où ils vivent ensemble de manière pacifique, est un bon pays, et un pays avec un bon leadership. Mais Dieu ne le pense pas. Il croit qu'un pays où personne ne L'adore est un pays qu'Il doit anéantir. La manière de penser de l'homme est très en contradiction avec celle de Dieu. Si le chef d'un État n'adore pas Dieu, alors le destin de ce pays sera tragique, et le pays n'aura pas de destination.

Dieu ne participe pas à la politique de l'homme, mais c'est Lui qui contrôle le destin d'un pays ou d'une nation. Il contrôle ce monde et l'univers tout entier. Le destin de l'homme et le plan de Dieu sont intimement liés, et aucun homme, pays ou nation ne se soustrait à Sa souveraineté. Si l'homme veut connaître son sort, alors il doit venir devant Dieu. Il fera prospérer ceux qui Le suivent et L'adorent, et Il causera le déclin et l'extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe