L'homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu (Extrait III)

  L'œuvre de la gestion de Dieu a commencé à la création du monde, et l'homme est au cœur de cette œuvre. Dieu en créant toutes choses, peut-on dire, c'est pour le bien de l'homme. Parce que l'œuvre de la gestion s'étend sur des milliers d'années, et ne se fait pas en l'espace de quelques minutes ou secondes, ou en un clin d'œil ou pendant un ou deux ans, Il a dû créer d'autres choses nécessaires à la survie de l'homme, comme le soleil, la lune, toutes sortes de créatures vivantes, et la nourriture et un environnement vivant pour l'homme. C'était le début de la gestion de Dieu.

Après cela, Dieu a livré l'humanité à Satan, l'homme a vécu sous le domaine de Satan, et cela a graduellement conduit à l'œuvre de Dieu de la première ère : l'histoire de l'ère de la Loi… Pendant plusieurs milliers d'années de l'ère de la Loi, les hommes s'habituèrent à l'encadrement de l'ère de la Loi, et ils commencèrent à le prendre à la légère, et peu à peu abandonnèrent la protection de Dieu. Et ainsi, en même temps qu'ils s'en tenaient à la loi, ils ont aussi adoré des idoles et posé de mauvais actes. Ils n'étaient pas protégés par l'Éternel et vivaient simplement leur vie devant l'autel du temple. En fait, l'œuvre de Dieu leur avait échappé depuis longtemps, et même si les Israélites étaient encore attachés à la loi, et prononçaient le nom de l'Éternel, et même s'ils croyaient fièrement que seul ils étaient le peuple de l'Éternel et étaient les élus de l'Éternel, la gloire de Dieu les avait abandonnés tout doucement…

Quand Dieu fait Son travail, Il quitte toujours tranquillement un endroit tout en exécutant doucement le nouveau travail qu'Il commence dans un autre endroit. Cela semble incroyable pour les gens qui sont engourdis. Les gens ont toujours chéri les anciennes choses et ont considéré les choses nouvelles, mal connues avec une certaine hostilité, ou les ont vues comme agaçantes. Et ainsi, quelle que soit la nouvelle œuvre que Dieu fait, du commencement à la fin, l'homme est le dernier parmi toutes les choses à en avoir connaissance.

Comme cela a toujours été le cas, après l'œuvre de l'Éternel à l'ère de la Loi, Dieu a commencé Sa nouvelle œuvre de la deuxième étape : assumant la chair, étant incarné comme homme pendant dix, vingt ans, parlant et faisant Son œuvre parmi les croyants. Pourtant, sans exception, personne ne savait, et seul un petit nombre de personnes a reconnu qu'Il était Dieu fait chair après que le Seigneur Jésus ait été cloué sur la croix et soit ressuscité. […] Dès que la seconde étape de l'œuvre de Dieu fut achevée – après la crucifixion – l'œuvre de Dieu consistant à libérer l'homme du péché (c'est-à-dire, récupérer l'homme des mains de Satan) a été accomplie. Ainsi, à partir de ce moment, l'humanité n'avait qu'à accepter le Seigneur Jésus comme le Sauveur pour que ses péchés soient pardonnés. Ainsi, les péchés de l'homme n'étaient plus une barrière pour son salut et pour qu'il se présente devant Dieu et n'étaient plus le levier par lequel Satan passait pour accuser l'homme. C'est parce que Dieu Lui-même avait accompli un réel travail, était devenu à la ressemblance et un avant-goût de la chair pécheresse, et Dieu Lui-même était l'offrande expiatoire. De cette manière, l'homme est descendu de la croix, racheté et sauvé grâce à la chair de Dieu, la ressemblance de cette chair pécheresse. Et ainsi, après être resté captif de Satan, l'homme s'est rapproché pour accepter le salut devant Dieu. Bien sûr, cette étape de l'œuvre était la gestion de Dieu qui a été à un pas de l'ère de la Loi et au niveau plus profond de celle-ci.

Telle est la gestion de Dieu : confier l'humanité à Satan – une humanité qui ne sait qui est Dieu, qui est le Créateur, comment adorer Dieu et pourquoi il est nécessaire de se soumettre à Dieu – et donner libre cours à la corruption de Satan. Étape par étape, Dieu récupère alors l'homme des mains de Satan, jusqu'à ce que l'homme adore totalement Dieu et renonce à Satan. C'est la gestion de Dieu. Tout cela ressemble à une histoire mythique ; et elle semble embarrassante. Les gens pensent que c'est comme une histoire mythique, et c'est parce qu'ils n'ont aucune idée de ce qui est arrivé à l'homme au cours des derniers millénaires, ils savent encore moins combien d'histoires se sont déroulées dans tout cet univers. En outre, c'est parce qu'ils ne peuvent pas apprécier le très étonnant et effrayant monde qui existe au-delà du monde matériel, mais que leurs yeux mortels les empêchent de voir. Cela semble incompréhensible pour l'homme, et c'est parce que l'homme ne comprend pas le sens du salut de Dieu pour l'humanité et la signification de l'œuvre de gestion de Dieu, et ne comprend pas comment Dieu voudrait finalement que l'humanité soit. Est-ce une humanité apparentée à Adam et Ève, non corrompue par Satan ? Non ! La gestion de Dieu vise à gagner un groupe de personnes qui adorent Dieu et se soumettent à Lui. Cette humanité a été corrompue par Satan, mais ne voit plus Satan comme son père ; elle reconnaît le laid visage de Satan et le rejette, et vient devant Dieu pour accepter Son jugement et Son châtiment. Elle sait ce qui est laid et comment cela contraste avec ce qui est saint, et elle reconnaît la grandeur de Dieu et la méchanceté de Satan. Une humanité comme celle-ci ne sera plus au service de Satan, elle n'adorera plus Satan, elle ne se consacrera plus à Satan. C'est parce qu'ils sont un groupe de personnes qui ont vraiment été gagnées par Dieu. C'est le sens de l'humanité dirigeante de Dieu. Pendant l'œuvre de gestion de Dieu de cette époque, l'humanité était l'objet de la corruption de Satan, et en même temps l'objet du salut de Dieu, ainsi que l'objet du combat entre Dieu et Satan. En même temps qu'Il réalise Son œuvre, Dieu récupère progressivement l'homme des mains de Satan, et ainsi l'homme se rapproche de Dieu…

Et ensuite est venue l'ère du Règne, qui est une étape plus réelle de l'œuvre et est cependant aussi pour l'homme la plus difficile à accepter. C'est parce que plus l'homme se rapproche de Dieu, plus la verge de Dieu s'approche de l'homme, plus nettement le visage de Dieu apparaît devant l'homme. Après la rédemption de l'humanité, l'homme revient officiellement à la maison de Dieu. L'homme a pensé que c'était maintenant le moment des réjouissances, mais il doit directement faire face à l'assaut de Dieu, le genre que nul autre n'a jamais pensé. Il s'avère que c'est un baptême que le peuple de Dieu doit « vivre ». Devant un tel traitement, les gens n'ont d'autre choix que de s'arrêter et de penser à l'intérieur d'eux : je suis l'agneau égaré depuis plusieurs années, que Dieu a racheté à prix d'or, alors pourquoi Dieu me traite-Il de la sorte ? Est-ce de cette façon que Dieu choisit de se moquer de moi et de m'exposer ?… Après que des années se soient écoulées, l'homme est devenu hâlé, ayant connu les souffrances de la purification et du châtiment. Bien que l'homme ait perdu la « gloire » et le « charme » des temps passés, il est inconsciemment arrivé à comprendre la vérité d'être un homme, et est arrivé à reconnaître les années de bonnes intentions de Dieu à sauver l'humanité. L'homme commence petit à petit à détester sa propre barbarie. Il commence à haïr la façon dont il est sauvage, et tous les malentendus envers Dieu, et les demandes déraisonnables qu'il a formulées envers Dieu. Le temps ne peut pas être inversé ; les événements passés deviennent de regrettables souvenirs pour l'homme, et les paroles et l'amour de Dieu deviennent la force motrice dans la nouvelle vie de l'homme. Les blessures de l'homme se cicatrisent de jour en jour, sa force revient, et il se lève et regarde le visage du Tout-Puissant… seulement pour découvrir qu'Il a toujours été à mes côtés, et que Son sourire et Sa belle physionomie sont encore si émouvants. Dans Son cœur, Il reste toujours soucieux de l'humanité qu'Il a créée, et Ses mains sont toujours aussi chaudes et puissantes qu'au commencement. C'est comme si l'homme retournait au jardin d'Éden, mais cette fois-ci l'homme n'écoute plus les séductions du serpent, ne se détourne plus de la face de l'Éternel. L'homme s'agenouille devant Dieu, lève les yeux vers le visage radieux de Dieu et offre son sacrifice le plus précieux – Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu !

L'amour et la compassion de Dieu sont omniprésentes dans chaque détail de Son œuvre de gestion, et indépendamment du fait que les gens sont capables de comprendre les bonnes intentions de Dieu, Il fait toujours sans relâche le travail qu'Il a l'intention d'accomplir. Indépendamment de la compréhension que les gens ont de la gestion de Dieu, les avantages et l'assistance de l'œuvre effectué par Dieu peuvent être appréciés par tout le monde. Peut-être, aujourd'hui, tu n'as pas ressenti l'amour ou la vie que Dieu offre, mais tant que tu n'abandonnes pas Dieu, et ne renonces pas à ta détermination à chercher la vérité, alors il y aura toujours un jour où le sourire de Dieu te sera révélé. Car le but de l'œuvre de gestion de Dieu est de récupérer l'humanité qui est sous l'influence de Satan, de ne pas abandonner l'humanité qui a été corrompue par Satan, laquelle s'oppose à Dieu.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Hymne de la parole de Dieu

Le sens de la gestion de l'humanité par Dieu

I

La gestion de Dieu vise à gagner l'humanité qui L'adore, qui Lui obéit. Bien que corrompue par Satan, elle n'appelle plus Satan « père ». L'humanité connaît le laid visage de Satan, et le rejette. Elle vient devant Dieu, accepte Son jugement, Son châtiment. Elle connaît la laideur et comment cela contraste avec la sainteté, elle reconnaît la grandeur de Dieu et la méchanceté de Satan. Une telle humanité ne servira plus, n'adorera plus Satan. Car elle a vraiment été gagnée par Dieu. Ceci est le sens de la gestion de l'humanité par Dieu, par Dieu.

Pendant la gestion actuelle de Dieu, l'humanité est l'objet de la corruption de Satan, et aussi l'objet du salut de Dieu ; l'objet du combat entre Dieu et Satan. Pendant que Dieu réalise Son œuvre, Il reprend l'homme des mains de Satan. Et ainsi, l'homme se rapproche, se rapproche de Dieu, se rapproche de Dieu… Elle connaît la laideur et comment cela contraste avec la sainteté, elle reconnaît la grandeur de Dieu et la méchanceté de Satan. Une telle humanité ne servira plus, n'adorera plus Satan. Car elle a vraiment été gagnée par Dieu. Ceci est le sens de la gestion de l'humanité par Dieu. Elle connaît la laideur et comment cela contraste avec la sainteté, elle reconnaît la grandeur de Dieu et la méchanceté de Satan. Une telle humanité ne servira plus, n'adorera plus Satan. Car elle a vraiment été gagnée par Dieu. Ceci est le sens de la gestion de l'humanité par Dieu.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe