L'essence de la chair habitée par Dieu (Extrait V)

Pourquoi dis-Je que le sens de l'incarnation n'était pas complet dans l'œuvre de Jésus ? Parce que la Parole ne s'est pas entièrement faite chair. Ce que Jésus a accompli n'était qu'une partie de l'œuvre de Dieu dans la chair ; Il n'a fait que le travail de rédemption et n'a pas fait le travail consistant à gagner complètement l'homme. Pour cette raison, Dieu est devenu chair une seconde fois dans les derniers jours. Cette étape du travail est aussi réalisée dans une chair ordinaire, faite par un être humain tout à fait normal, quelqu'un dont l'humanité n'est pas du tout transcendante. En d'autres termes, Dieu est devenu un être humain complet, et c'est une personne dont l'identité est celle de Dieu, un être humain complet, une chair complète, qui accomplit l'œuvre. Pour l'œil humain, Il est juste une chair qui n'est pas transcendante du tout, une personne très ordinaire qui peut parler le langage du ciel, qui ne montre aucun signe de miracle, n'opère aucun miracle, n'expose encore moins la vérité intérieure de la religion dans les grandes salles de réunion. Aux yeux du monde, le travail de la seconde chair incarnée semble être tout à fait différent du premier, si bien que les deux semblent n'avoir rien en commun, et rien de la première œuvre ne peut être vu cette fois. Bien que le travail de la seconde chair incarnée soit différent de celui de la première, cela ne prouve pas que Leur source n'est pas la même et identique. Que Leur source soit la même dépend de la nature du travail effectué par les chairs et non sur leurs enveloppes extérieures. Au cours des trois étapes de Son œuvre, Dieu s'est incarné deux fois, et pendant les deux fois l'œuvre de Dieu incarné inaugure une nouvelle ère, commence une nouvelle œuvre ; les incarnations se complètent. Il est impossible à l'homme de dire que les deux chairs proviennent réellement de la même source. Inutile de dire que c'est au-delà de la capacité de l'œil humain ou de l'esprit humain. Mais dans Leur essence Elles sont identiques, car Leur travail provient du même Esprit. Que les deux chairs incarnées proviennent de la même source est ne peut être appréciées par l'ère et le lieu où Elles sont nées, ni par d'autres facteurs de ce genre, mais par l'œuvre divine exprimée par Elles. La seconde chair incarnée ne réalise aucune des œuvres que Jésus a eues à accomplir, car l'œuvre de Dieu n'obéit pas à la convention, mais chaque fois elle inaugure un nouveau chemin. La seconde chair incarnée ne vise pas à approfondir ou à renforcer l'impression de la première chair dans les esprits des gens, mais à la compléter et à la perfectionner, à approfondir la connaissance que l'homme a de Dieu, à briser toutes les règles qui existent dans le cœur des gens et à effacer les images fallacieuses de Dieu dans leurs cœurs. On peut dire qu'aucune étape prise isolément de l'œuvre propre de Dieu ne peut donner à l'homme une connaissance complète de Lui ; chacune ne donne qu'une partie, mais pas l'intégralité. Bien que Dieu ait exprimé Son tempérament en intégralité, à cause des limites des facultés de l'homme à comprendre, sa connaissance de Dieu demeure incomplète. Il est impossible, par le langage humain, de transmettre l'intégralité du tempérament de Dieu ; comment une seule étape de Son œuvre peut-elle exprimer pleinement Dieu ? Il travaille dans la chair sous la couverture de Son humanité normale, et on ne peut Le connaître que par les expressions de Sa divinité, et non par Son enveloppe corporelle. Dieu vient dans la chair pour permettre à l'homme de Le connaître par Ses multiples œuvres, et aucune étape ne ressemble à l'autre. Ce n'est que de cette façon que l'homme peut avoir une pleine connaissance de l'œuvre de Dieu dans la chair, et qui n'est pas confinée à une seule facette. Bien que l'œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l'essence des chairs et la source de Leur travail sont identiques ; c'est juste qu'Elles existent pour réaliser deux étapes différentes de l'œuvre, et proviennent de deux ères différentes. Quoi qu'il en soit, les chairs incarnées de Dieu ont en partage la même essence et la même origine – c'est une vérité que nul ne peut nier.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Les deux incarnations de Dieu proviennent d'une seule source

La deuxième œuvre d'incarnation semble très différente de la première. Cette fois, rien de la première œuvre n'est visible. C'est comme si Elles n'avaient rien en commun. Bien que l'œuvre des deux chairs soit différente, cela ne prouve pas que Leur source le soit aussi. C'est la nature de l'œuvre accomplie qui prouve Leur origine, et non Leur apparence. Bien que l'œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l'essence et la source de Leur œuvre sont les mêmes. Elles font deux étapes différentes de l'œuvre et apparaissent chacune à deux ères différentes. Dans tous les cas, les incarnations de Dieu partagent la même origine, la même essence. C'est une vérité que personne ne peut nier, c'est une vérité que personne ne peut nier.

Pendant les trois étapes de Son œuvre, Dieu S'est incarné deux fois. Complémentaires l'une de l'autre, les deux ont commencé une nouvelle ère et une nouvelle œuvre. Ni le regard de l'homme, ni son esprit ne sont capables de dire si les deux chairs partagent la même source. Mais Elles sont les mêmes dans Leur essence, car Leur œuvre, oui, Leur œuvre, provient du même Esprit-source. Bien que l'œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l'essence et la source de Leur œuvre sont les mêmes. Elles font deux étapes différentes de l'œuvre et apparaissent chacune à deux ères différentes. Dans tous les cas, les incarnations de Dieu partagent la même origine, la même essence. C'est une vérité que personne ne peut nier, c'est une vérité que personne ne peut nier.

Que les deux chairs partagent la même source ne peut être établi par l'ère ni par Leur lieu de naissance, ni jugé par d'autres facteurs similaires, mais bien par l'œuvre divine qu'Elles expriment. Bien que l'œuvre des deux chairs incarnées soit différente, l'essence et la source de Leur œuvre sont les mêmes. Elles font deux étapes différentes de l'œuvre et apparaissent chacune à deux ères différentes. Dans tous les cas, les incarnations de Dieu partagent la même origine, la même essence. C'est une vérité que personne ne peut nier, c'est une vérité que personne ne peut nier.

Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe