Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Catégories

Paroles De Dieu Quotidiennes
Paroles de Dieu quotidiennes
Recital-latest-expression
Les déclarations de Dieu Tout-Puissant (La voie pour connaître Dieu)
 La Parole Apparaît Dans La Chair
Déclarations de Christ des derniers jours (Sélections)
Recital-god-word-selected-passages
La Parole apparaît dans la chair (Extraits)

Quand Jésus est venu faire Son travail, ce fut sous la direction du Saint-Esprit ; Il a fait ce que le Saint-Esprit voulait et ce n'était pas conforme à l'ère de la Loi de l'Ancien Testament, ou au travail de l'Éternel. Bien que le travail que Jésus vint faire ne fût pas de respecter les lois de l'Éternel ou les commandements de l'Éternel, Leur source était la même. Le travail que Jésus a fait représentait le nom de Jésus et représentait l'ère de la Grâce ; le travail accompli par l'Éternel représentait l'Éternel et l'ère de la Loi. Leur travail était l'œuvre d'un seul Esprit en deux ères différentes. Le travail que Jésus a fait ne pouvait représenter que l'ère de la Grâce et le travail que l'Éternel a fait ne pouvait représenter que l'ère de la Loi de l'Ancien Testament. L'Éternel n'a guidé que le peuple d'Israël et d'Égypte, et toutes les nations au-delà d'Israël. Le travail de Jésus dans le Nouveau Testament, l'ère de la Grâce, était l'œuvre de Dieu sous le nom de Jésus quand Il guidait l'ère. Si tu dis que le travail de Jésus était basé sur celui de l'Éternel, qu'Il n'a pas réalisé un nouveau travail, et que tout ce qu'Il a fait était selon les paroles de l'Éternel, selon le travail de l'Éternel et les prophéties d'Ésaïe, alors Jésus n'était pas Dieu fait chair. S'Il a mené Son travail de cette façon, alors Il était un apôtre ou un travailleur de l'ère de la Loi. Si c'est comme tu le dis, alors Jésus ne pouvait pas ouvrir une ère et ne pouvait pas faire un autre travail. De la même manière, le Saint-Esprit doit principalement faire Son travail par l'Éternel, et en dehors de l'Éternel, le Saint-Esprit ne peut pas faire un nouveau travail. L'homme a tort de voir le travail de Jésus de cette façon. Si l'homme croit que le travail accompli par Jésus était en accord avec les paroles de l'Éternel et les prophéties d'Ésaïe, alors Jésus était-Il Dieu incarné ou était-Il un prophète ? Selon ce point de vue, l'ère de la Grâce n'a pas existé et Jésus n'a pas été l'incarnation de Dieu, car le travail qu'Il aurait fait ne pouvait pas représenter l'ère de la Grâce et pouvait seulement représenter l'ère de la Loi de l'Ancien Testament. Une nouvelle ère n'a pu commencer qu'au moment où Jésus est venu faire un nouveau travail, a ouvert une nouvelle ère, et a percé le travail qui avait déjà été fait en Israël. Il n'a pas effectué Son travail selon le travail accompli par l'Éternel en Israël, n'a pas respecté Ses anciennes règles, n'a suivi aucune règle et a fait le nouveau travail qu'Il devait faire. Dieu Lui-même vient pour commencer une ère et Dieu Lui-même vient mener l'ère à sa fin. L'homme est incapable de commencer une ère et de conclure une ère. Si Jésus n'a pas mené le travail de l'Éternel à sa fin, alors cela prouve qu'Il était simplement un homme et ne représentait pas Dieu. La preuve que ce fut une nouvelle ère et que Jésus était Dieu Lui-même est que Jésus est venu et a conclu le travail de l'Éternel, faisant suite à l'œuvre de l'Éternel et en commençant Son propre travail, un nouveau travail. Ils ont fait deux étapes distinctes de travail. Une étape a été réalisée dans le temple et l'autre a été réalisée à l'extérieur du temple. Une étape était de mener la vie de l'homme conformément à la loi, et l'autre était d'offrir un sacrifice d'expiation. Ces deux étapes de travail étaient incontestablement différentes ; c'est la division de la nouvelle et de l'ancienne ère, et ce n'est pas une erreur de dire que ce sont deux ères ! L'emplacement de leur travail était différent, le contenu de leur travail était différent et l'objectif de leur travail était différent. Ainsi, elles peuvent être divisées en deux ères : le Nouveau et l'Ancien Testament, c'est-à-dire la nouvelle et l'ancienne ère. […] Bien qu'elles aient eu deux noms différents, les deux étapes de travail ont été réalisées par un seul Esprit et le travail de la seconde étape a continué celui de la première. Comme le nom était différent et le contenu du travail était différent, l'ère était différente. Lorsque l'Éternel est venu, ce fut l'ère de l'Éternel et quand Jésus est venu, ce fut l'ère de Jésus. Et donc, chaque fois que Dieu vient, Il a un nom, Il représente une ère, Il ouvre un nouveau chemin et sur chaque nouveau chemin, Il prend un nouveau nom, ce qui montre que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux, et que Son travail progresse toujours. L'histoire avance toujours et le travail de Dieu avance toujours. Pour que Son plan de gestion de six mille ans arrive à sa fin, il doit continuer à progresser. Chaque jour, Il doit faire un nouveau travail, chaque année, Il doit faire un nouveau travail ; Il doit ouvrir de nouvelles voies, doit commencer de nouvelles ères, commencer un travail nouveau et plus grand, et porter de nouveaux noms et faire un nouveau travail.

Extrait de « La vision de l'œuvre de Dieu (3) »

00:00
00:00

0résultats de recherche

RÉCITATIONS