L'essence du Christ est l'obéissance à la volonté du Père céleste (Extrait I)

Le Dieu incarné s'appelle le Christ, et le Christ est la chair que revêt l'Esprit de Dieu. Cette chair ne ressemble à aucun homme qui est fait de chair. Cette différence tient au fait que le Christ n'est pas de chair et de sang, mais Il est l'incarnation de l'Esprit. Il possède à la fois une humanité normale et une divinité complète. Sa divinité n'est possédée par aucun homme. Son humanité normale sustente toutes Ses activités normales dans la chair, tandis que Sa divinité réalise l'œuvre de Dieu Lui-même. Que ce soit Son humanité ou Sa divinité, toutes deux sont soumises à la volonté du Père céleste. L'essence du Christ est l'Esprit, c'est-à-dire, la divinité. Par conséquent, Son essence est celle de Dieu Lui-même ; cette essence ne va pas interrompre Sa propre œuvre, et Il ne pourrait pas faire quelque chose qui détruise Sa propre œuvre, de même qu'Il ne va jamais prononcer des mots qui vont contre Sa propre volonté. Par conséquent, le Dieu incarné ne pourrait jamais absolument faire une œuvre qui interrompt Sa propre gestion. Voici ce que tout homme doit comprendre. L'essence de l'œuvre du Saint-Esprit est de sauver l'homme et ceci pour le bien de la gestion propre de Dieu. De même, l'œuvre du Christ est de sauver l'homme et pour satisfaire à la volonté de Dieu. Étant donné que Dieu se fait chair, Il réalise Son essence dans Sa chair, de telle sorte que Sa chair est à même d'accomplir Son œuvre. Par conséquent, toute l'œuvre de l'Esprit de Dieu est remplacée par l'œuvre du Christ pendant le temps de l'incarnation, et au cœur de toute l'œuvre qui se fait pendant toute la durée de l'incarnation se trouve l'œuvre du Christ. Il ne peut pas être mélangé avec l'œuvre d'une autre ère. Et puisque Dieu se fait chair, Il travaille dans l'identité de Sa chair ; comme Il vient dans la chair, Il achève ensuite dans la chair l'œuvre qu'Il doit faire. Que ce soit l'Esprit de Dieu ou le Christ, les deux sont Dieu Lui-même, et Il fait l'œuvre qu'Il doit faire et accomplit le ministère qu'Il doit accomplir.

Le travail et l'expression du Christ déterminent Son essence. Il est capable d'achever avec un cœur sincère ce qui Lui a été confié. Il est capable d'adorer Dieu dans le ciel avec un cœur sincère, et avec ce même cœur sincère chercher la volonté de Dieu le Père. Tout cela est déterminé par Son essence. Et de même que Sa révélation naturelle est déterminée par Son essence, la raison pour laquelle Sa révélation naturelle est ainsi appelée tient à Son expression qui n'est ni une imitation, ni le résultat de l'éducation par l'homme, encore moins le résultat de nombreuses années de formation par l'homme. Il ne l'a pas apprise ou Il ne s'en est pas paré ; au contraire, elle Lui est consubstantielle. L'homme pourrait renier Son travail, Son expression, Son humanité et toute la vie de Son humanité normale, mais nul ne peut refuser d'admettre qu'Il adore Dieu dans le ciel avec un cœur sincère ; nul ne peut refuser d'admettre qu'Il est venu pour accomplir la volonté du Père céleste, et nul ne peut refuser d'admettre la sincérité avec laquelle Il cherche Dieu le Père. Bien que Son image ne soit pas agréable à voir, Son discours n'ait pas un air extraordinaire, et Son travail ne fasse pas remuer terre et ciel tel que l'homme l'imagine, Il est en fait le Christ, qui accomplit la volonté du Père céleste avec un cœur sincère, totalement soumis au Père céleste, et obéissant jusqu'à la mort. Ceci se justifie par Son essence qui est l'essence du Christ. Il est difficile pour l'homme de croire à cette vérité, pourtant elle existe. Lorsque le ministère du Christ aura été complètement accompli, l'homme sera en mesure de réaliser, à partir de Son travail, que Son tempérament et Son être représentent le tempérament et l'être de Dieu dans le ciel. À ce moment, toute Son œuvre peut témoigner de ce qu'Il est en effet la chair que la Parole devient, et qui ne ressemble pas à celle d'un homme fait de chair et de sang.

Extrait de « L'essence du Christ est l'obéissance à la volonté du Père céleste »

L’œuvre et l’expression de Christ détermine Son essence

I

L’essence du Christ est déterminée par Son œuvre, Ses expressions. D’un cœur qui est vrai, Il complète ce qui est confié, adore Dieu au ciel, cherche de Son Père la volonté. Tout ceci est déterminé par Son essence ; de même que Ses révélations naturelles, appelées ainsi car Ses expressions ne sont pas de l’imitation, ni des années de culture ou d’éducation humaines. Elles ne sont ni apprises ni auto-parées, mais inhérentes. Ah … Elles ne sont ni apprises ni auto-parées, mais inhérentes. Ah …

L’homme peut nier Son œuvre, Ses expressions, Son humanité, il peut même nier la vie de Son humanité normale, mais pas Son cœur vrai quand Il adore le Dieu du ciel. Nul ne peut nier qu’Il est ici pour remplir la volonté du Père céleste. Nul ne peut nier Sa sincérité dans Sa recherche de Dieu le Père. Son image peut ne pas plaire aux sens, Son discours peut ne pas posséder l’air du sensationnel, Son œuvre peut ne pas bouleverser la terre, le ciel, selon ce que croit l’imagination d’homme. Mais Il est bien Christ, Il fait la volonté de Son Père, d’un cœur vrai, entièrement soumis, obéissant jusqu’à la mort. Ah … C’est parce que Son essence est celle du Christ. Une vérité dure à croire, mais qui existe pourtant. Une vérité dure, dure à croire, mais qui existe pourtant. Une vérité dure, dure à croire, mais qui existe pourtant. Ah …

Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter des cantiques nouveaux »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp