2. Pourquoi on dit que les anciens et les pasteurs religieux empruntent tous le chemin des pharisiens et ce qu’est leur essence

Paroles de Dieu concernées :

L’homme a été corrompu et vit dans le piège de Satan. Tous les hommes vivent dans la chair, dans des désirs égoïstes. Pas un seul d’entre eux n’est compatible avec Moi. Il y en a qui disent être compatibles avec Moi, mais qui adorent tous de vagues idoles. Bien qu’ils reconnaissent Mon nom comme saint, ils empruntent un chemin opposé au Mien et leurs paroles sont pleines d’arrogance et d’assurance. Car, au fond, ils sont tous contre Moi et incompatibles avec Moi. Chaque jour, ils cherchent des traces de Moi dans la Bible et trouvent au hasard des passages « appropriés », qu’ils lisent sans cesse et récitent comme des Écritures. Ils ne savent pas comment être compatibles avec Moi, ni ce qu’être en inimitié envers Moi signifie. Ils se contentent de lire les Écritures aveuglément. Ils restreignent au sein de la Bible un Dieu vague qu’ils n’ont jamais vu et qu’ils sont incapables de voir. Ils la sortent pour la regarder pendant leur temps libre. Ils ne croient en Mon existence que dans le cadre de la Bible. Pour eux, Je suis identique à la Bible ; sans la Bible, Je n’existe pas et, sans Moi, la Bible n’existe pas. Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ni à Mes actions, mais accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chacune des paroles des Écritures. Beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Écritures. Ils accordent trop d’importance aux Écritures. On peut dire qu’ils donnent trop d’importance aux paroles et aux expressions, au point de mesurer chaque parole que Je prononce et de Me condamner en s’appuyant sur chaque verset de la Bible. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ni de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt celle de la compatibilité avec les paroles de la Bible. Ils croient que tout ce qui ne se conforme pas à la Bible n’est pas Mon œuvre, sans exception. De tels hommes ne sont-ils pas les fidèles descendants des pharisiens ? Les pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils n’ont pas cherché la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais ont consciencieusement suivi la loi à la lettre, au point de finalement crucifier l’innocent Jésus, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? Ont-ils cherché la voie de la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chacune des paroles des Écritures, ne prêtant aucune attention à Ma volonté ni aux étapes et méthodes de Mon œuvre. Ce n’étaient pas des gens qui cherchaient la vérité, mais des gens qui s’accrochaient aux mots avec rigidité. Ce n’étaient pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui croyaient en la Bible. En somme, ils étaient les chiens de garde de la Bible. Afin de protéger les intérêts de la Bible, de défendre sa dignité et de protéger sa réputation, ils sont allés jusqu’à clouer le miséricordieux Jésus sur la croix. Ils l’ont fait simplement pour défendre la Bible et maintenir le statut de chacune de ses paroles dans le cœur des gens. Ils ont donc préféré renoncer à leur avenir et au sacrifice d’expiation pour condamner à mort Jésus, qui ne S’était pas conformé à la doctrine des Écritures. N’étaient-ils pas des laquais de chaque parole des Écritures ?

Et qu’en est-il des hommes d’aujourd’hui ? Le Christ est venu pour annoncer la vérité, mais ils ont préféré L’expulser de ce monde afin de gagner l’entrée au ciel et de recevoir la grâce. Ils ont préféré nier complètement l’avènement de la vérité pour défendre les intérêts de la Bible. Ils ont préféré crucifier de nouveau le Christ revenu pour garantir l’existence éternelle de la Bible. Comment l’homme peut-il recevoir Mon salut, quand son cœur est si mauvais et sa nature si hostile envers Moi ? Je vis parmi les hommes, pourtant il n’est pas au courant de Mon existence. Même quand Je fais briller Ma lumière sur l’homme, il reste ignorant de Mon existence. Quand Je libère Ma colère sur lui, il nie Mon existence avec encore plus de vigueur. L’homme cherche la compatibilité avec les mots, avec la Bible, pourtant pas une seule personne ne vient devant Moi pour chercher le chemin de la compatibilité avec la vérité. L’homme regarde vers Moi dans le ciel et accorde un intérêt particulier à Mon existence en ce lieu, pourtant personne ne se soucie de Moi dans la chair, car Moi, qui vis parmi les hommes, Je suis simplement trop insignifiant. Ceux qui cherchent seulement la compatibilité avec les paroles de la Bible et avec un Dieu vague constituent un spectacle désolant à Mes yeux. C’est parce qu’ils vénèrent des paroles vides de sens et un Dieu qui est capable de leur donner des trésors immenses. Ce qu’ils vénèrent, c’est un Dieu qui demeure Lui-même à la merci de l’homme, un Dieu qui n’existe pas. Que de telles personnes peuvent-elles alors gagner de Moi ? L’homme est tout simplement trop faible. Comment ceux qui sont contre Moi, qui M’adressent des demandes infinies, qui n’aiment pas la vérité et qui se rebellent contre Moi pourraient-ils être compatibles avec Moi ?

Extrait de « Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ », dans La Parole apparaît dans la chair

Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de « bonne constitution », mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? Ceux qui ont une haute opinion d’eux-mêmes en présence de Dieu sont les plus abjects des hommes, tandis que ceux qui s’humilient sont les plus honorés. Et ceux qui croient connaître l’œuvre de Dieu, et qui sont capables en plus de proclamer l’œuvre de Dieu aux autres en grande fanfare en même temps qu’ils Le contemplent directement, sont les plus ignorants des hommes. De telles gens sont incapables de témoigner de Dieu ; ils sont arrogants et remplis de vanité. Ceux qui croient qu’ils ont trop peu de connaissances de Dieu en dépit de leur expérience réelle et de leur connaissance pratique de Dieu sont ceux que Dieu aime le plus. Seuls de tels hommes ont un vrai témoignage et sont vraiment capables d’être perfectionnés par Dieu. Ceux qui ne comprennent pas la volonté de Dieu sont des adversaires de Dieu ; ceux qui comprennent la volonté de Dieu, mais ne pratiquent pas la vérité, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui mangent et boivent les paroles de Dieu, mais s’opposent à l’essence des paroles de Dieu, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui ont des notions sur Dieu incarné et en plus ont l’esprit de se rebeller sont des adversaires de Dieu ; ceux qui jugent Dieu sont des adversaires de Dieu ; et quiconque est incapable de connaître Dieu et de témoigner de Lui est un adversaire de Dieu.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Nous avons prêché l’évangile à de nombreux dirigeants des cercles religieux maintes et maintes fois, mais quelle que soit la manière dont nous échangeons sur la vérité avec eux, ils ne l’acceptent pas. Pourquoi en est-il ainsi ? Cela est dû au fait que leur arrogance est devenue une seconde nature et que Dieu n’a plus Sa place dans leur cœur ! Certains diront peut-être : « Les gens qui sont sous la direction de certains pasteurs du monde religieux sont vraiment très dynamiques ; c’est comme s’ils avaient Dieu parmi eux ! » Prends-tu l’enthousiasme pour du dynamisme ? Aussi nobles que puissent paraître les sermons de ces pasteurs, ceux-ci connaissent-ils Dieu ? S’ils vénéraient vraiment Dieu au fond d’eux, inciteraient-ils les gens à les suivre et à les exalter ? Monopoliseraient-ils les autres ? Oseraient-ils empêcher les autres de chercher la vérité et d’explorer le vrai chemin ? S’ils croient que les brebis de Dieu sont en réalité les leurs et qu’elles devraient toutes les écouter, alors n’est-il pas vrai qu’ils se considèrent eux-mêmes comme Dieu ? De telles personnes sont encore pires que les pharisiens. Ne sont-elles pas des antéchrists ? Ainsi, cette nature arrogante qui est la leur peut les contrôler et leur faire faire des choses qui trahissent Dieu.

Extrait de « La nature arrogante de l’homme est à l’origine de son opposition à Dieu », dans Récits des entretiens de Christ des derniers jours

Beaucoup de gens ne s’opposent-ils pas à Dieu et n’entravent-ils pas l’œuvre du Saint-Esprit parce qu’ils ne connaissent pas l’œuvre variée et diversifiée de Dieu et, en outre, parce qu’ils possèdent seulement un tout petit peu de connaissance et de doctrine pour évaluer l’œuvre du Saint-Esprit ? Bien que leurs expériences soient superficielles, de telles gens sont arrogants et indulgents de nature, et ils considèrent l’œuvre du Saint-Esprit avec mépris, ils ignorent les disciplines du Saint-Esprit et, de plus, utilisent leurs vieux arguments triviaux pour « confirmer » l’œuvre du Saint-Esprit. Ils se donnent des airs aussi et sont tout à fait convaincus d’être des gens instruits et érudits qui peuvent voyager à travers le monde. Ces gens ne sont-ils pas méprisés et rejetés par le Saint-Esprit et ne seront-ils pas éliminés par la nouvelle ère ? Ceux qui se présentent devant Dieu et s’opposent ouvertement à Lui ne sont-ils pas des scélérats ignorants et mal informés qui essaient simplement de montrer comme ils sont brillants ? Avec une maigre connaissance de la Bible, ils essaient de fomenter des émeutes dans le « haut savoir » ; avec seulement une doctrine superficielle à enseigner aux gens, ils essaient d’inverser l’œuvre du Saint-Esprit et de la limiter à leur propre processus de pensée. Myopes comme ils sont, ils essaient de saisir d’un seul coup d’œil six mille ans de l’œuvre de Dieu. Ces gens n’ont aucune raison qui vaille la peine d’être mentionnée ! En fait, mieux les gens connaissent Dieu, plus lents ils sont à juger Son œuvre. En outre, ils ne parlent qu’un peu de leur connaissance de l’œuvre de Dieu aujourd’hui et ils ne sont pas téméraires dans leurs jugements. Moins les gens connaissent Dieu, plus ils sont arrogants et présomptueux et plus ils proclament l’être de Dieu sans réfléchir, mais ils parlent seulement en théorie et n’offrent aucune preuve réelle. Ces personnes ne sont absolument d’aucune valeur. Ceux qui considèrent l’œuvre du Saint-Esprit comme un jeu sont frivoles. Ceux qui ne sont pas prudents quand ils découvrent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, qui parlent sans réfléchir, sont prompts à juger, donnent libre cours à leur tempérament pour nier la légitimité de l’œuvre du Saint-Esprit, et aussi l’insultent et la blasphèment, de telles gens irrespectueux ne sont-ils pas ignorants de l’œuvre du Saint-Esprit ? Ne sont-ils pas, en outre, des gens d’une grande arrogance, des gens intrinsèquement fiers et ingouvernables ? Même si un jour de telles gens acceptent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, Dieu ne les tolérera pas pour autant. Non seulement ils méprisent ceux qui travaillent pour Dieu, mais ils blasphèment aussi contre Dieu Lui-même. Ces gens prêts à tout ne seront pas pardonnés, ni dans cette ère ni dans l’ère à venir, et ils périront à jamais en enfer ! Ces gens irrespectueux et indulgents prétendent croire en Dieu, et plus ils sont ainsi, plus ils sont susceptibles d’offenser les décrets administratifs de Dieu. Tous ces arrogants qui sont naturellement déchaînés et qui n’ont jamais obéi à quiconque n’empruntent-ils pas tous ce chemin ? Est-ce qu’ils ne s’opposent pas à Dieu jour après jour, Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ?

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Voulez-vous savoir ce qui a poussé les pharisiens à s’opposer à Jésus ? Voulez-vous connaître l’essence des pharisiens ? Ils étaient emplis de fantasmes sur le Messie. De plus, ils croyaient seulement que le Messie viendrait, mais ne poursuivaient pas la vérité-vie. Et ainsi, encore aujourd’hui, ils attendent toujours le Messie, car ils n’ont aucune connaissance du chemin de la vie, et ne savent pas ce qui est le chemin de la vérité. Comment, dites-Moi, ces gens insensés, têtus et ignorants pourraient-ils obtenir la bénédiction de Dieu ? Comment pourraient-ils voir le Messie ? Ils se sont opposés à Jésus parce qu’ils ne connaissaient pas la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’ils ne connaissaient pas le chemin de la vérité dont Jésus a parlé et, en outre, parce qu’ils ne comprenaient pas le Messie. Et puisqu’ils n’avaient jamais vu le Messie et n’avaient jamais été en compagnie du Messie, ils ont commis l’erreur de s’en tenir au seul nom du Messie tout en s’opposant à l’essence du Messie par tous les moyens possibles. Ces pharisiens étaient, par essence, têtus, arrogants et n’obéissaient pas à la vérité. Le principe de leur croyance en Dieu était : quelle que soit la profondeur de Ta prédication, quelle que soit la hauteur de Ton autorité, Tu n’es Christ que si Tu es appelé le Messie. Cette croyance n’est-elle pas absurde et ridicule ? Je vous demanderai également : n’est-il pas extrêmement facile pour vous de commettre les erreurs des premiers pharisiens étant donné que vous n’avez pas la moindre connaissance de Jésus ? Peux-tu discerner le chemin de la vérité ? Peux-tu vraiment garantir que tu ne t’opposeras pas au Christ ? Peux-tu suivre l’œuvre du Saint-Esprit ? Si tu ne sais pas si tu vas t’opposer au Christ, alors Je dis que tu vis déjà à deux doigts de la mort. Ceux qui ne connaissaient pas le Messie étaient tous capables de s’opposer à Jésus, de rejeter Jésus, de Le calomnier. Les gens qui ne comprennent pas Jésus sont tous capables de Le renier et de Le vilipender. De plus, ils sont capables de voir le retour de Jésus comme la tromperie de Satan, et plus de personnes vont condamner le fait que Jésus est redevenu chair. Est-ce que tout cela ne vous fait pas peur ? Ce à quoi vous faites face sera un blasphème contre le Saint-Esprit, la ruine des paroles du Saint-Esprit aux Églises et la répudiation de tout ce qui est exprimé par Jésus. Que pouvez-vous gagner de Jésus si vous êtes si confus ? Comment pouvez-vous comprendre l’œuvre de Jésus quand Il revient dans la chair sur une nuée blanche si vous refusez obstinément de vous rendre compte de vos erreurs ? Je vous dis ceci : les gens qui n’acceptent pas la vérité, mais attendent aveuglément l’arrivée de Jésus sur des nuées blanches, blasphèmeront certainement contre le Saint-Esprit, et c’est la catégorie qui sera détruite. Vous aspirez seulement à recevoir la grâce de Jésus et vous voulez simplement profiter du royaume bienheureux du ciel, pourtant vous n’avez jamais obéi aux paroles de Jésus et vous n’avez jamais reçu la vérité exprimée par Jésus quand Il revient dans la chair. Qu’offrirez-vous en échange pour le fait que Jésus revient sur une nuée blanche ? Est-ce la sincérité par laquelle vous commettez inlassablement des péchés et puis les confessez sans cesse ? Qu’offrirez-vous en sacrifice à Jésus qui revient sur une nuée blanche ? Est-ce par les années de travail que vous vous exaltez ? Qu’offrirez-vous pour que Jésus qui revient ait confiance en vous ? Est-ce votre nature arrogante qui n’obéit à aucune vérité ?

Extrait de « Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Les démons et les mauvais esprits se sont déchaînés sur la terre pendant un certain temps et ont fermement obstrué la volonté et l’effort laborieux de Dieu au point de les rendre impénétrables. Vraiment, c’est un péché mortel ! Comment Dieu ne peut-Il pas être anxieux ? Comment Dieu ne peut-Il pas être en colère ? Ils ont posé des entraves et une opposition sérieuses à l’œuvre de Dieu. Combien rebelles ! Même ces démons, petits et grands, se comportent comme des chacals sur les talons d’un lion et suivent le mauvais courant, provoquant des perturbations en chemin. Ils résistent à la vérité délibérément tout en la connaissant, ces fils de la rébellion ! On dirait que maintenant que leur roi de l’enfer est monté sur le trône royal, ils sont devenus arrogants et suffisants, traitant tous les autres avec mépris. Combien d’entre eux cherchent la vérité et suivent la justice ? Ils sont tous des bêtes, pas mieux que les cochons et les chiens à la tête d’un vol de mouches puantes, branlant la tête en signe d’une autosatisfaction complaisante et fomentant toutes sortes de troubles[1] au milieu d’un tas de fumier. Ils croient que leur roi de l’enfer est le plus grand des rois, ignorant qu’ils ne sont rien de plus que des mouches puantes. Et pourtant, ils tirent profit du pouvoir des cochons et des chiens qu’ils ont comme parents pour dénigrer l’existence de Dieu. Toutes petites mouches qu’ils sont, ils croient que leurs parents sont aussi gros que comme des cétacés à dents[2]. Ces petites mouches ne se doutent pas que bien qu’elles soient elles-mêmes très petites, leurs parents sont des cochons et des chiens impurs des centaines de millions de fois plus grands qu’elles-mêmes ? Inconscientes de leur propre bassesse, elles se fient à l’odeur putride qui exsude de ces cochons et de ces chiens pour se déchaîner, pensant vainement à procréer des générations futures, oublieuses de la honte ! Avec des ailes vertes sur le dos (ce qui se réfère à leur prétention de croire en Dieu), elles sont imbues d’elles-mêmes et se vantent partout de leur propre beauté et de leur propre attrait, rejetant secrètement sur l’homme les impuretés de leur propre corps. De plus, elles sont excessivement contentes d’elles-mêmes, comme si elles pouvaient utiliser une paire d’ailes à couleurs de l’arc-en-ciel pour camoufler leurs propres impuretés et, par ces moyens, elles font en sorte que leur oppression ait une incidence sur l’existence du vrai Dieu (cela se réfère à ce qui se passe dans les coulisses du monde religieux). Comment l’homme saurait-il qu’aussi belles et féériques que puissent être les ailes d’une mouche, la mouche elle-même n’est rien de plus qu’une créature minuscule qui est pleine de souillures à l’intérieur et dont le corps est couvert de germes. Se fiant aux cochons et aux chiens qu’ils ont comme parents, ils se déchaînent à travers le pays (cela fait référence à la manière dont les autorités religieuses qui persécutent Dieu sur la base d’un fort soutien du gouvernement de la nation pour se rebeller contre le vrai Dieu et la vérité) avec une sauvagerie sans retenue. C’est comme si les fantômes des pharisiens juifs étaient revenus avec Dieu à la nation du grand dragon rouge, de retour à leur ancien nid. Ils ont commencé une nouvelle série de persécutions, reprenant leur travail d’il y a plusieurs milliers d’années. Il est certain que ce groupe de dégénérés périra sur la terre à la fin ! Il semble qu’après plusieurs millénaires, les esprits impurs sont devenus encore plus rusés et sournois. Ils pensent constamment à des moyens de saper l’œuvre de Dieu en secret. Dans une exubérance d’astuces et de ruses, ils souhaitent reproduire dans leur patrie la tragédie de plusieurs milliers d’années passées, poussant Dieu presque à crier. Il peut à peine s’empêcher de retourner au troisième ciel pour les anéantir.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (7) », dans La Parole apparaît dans la chair

Notes de bas de page :

1. « Fomentant toutes sortes de troubles » se réfère à la façon dont les hommes qui sont démoniaques sèment le désordre, obstruant l’œuvre de Dieu et s’y opposant.

2. « Des cétacés à dents » est utilisé d’une façon moqueuse. C’est une métaphore au sujet des mouches qui sont si petites que les cochons et les chiens leur apparaissent aussi gros que des cétacés.

Précédent: 1. Pourquoi le Seigneur Jésus a maudit les pharisiens et ce qu’était l’essence des pharisiens

Suivant: 3. Si les anciens et les pasteurs religieux sont vraiment mis en place par Dieu et si obéir aux anciens et aux pasteurs, c’est obéir à Dieu et suivre Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

3. Si les anciens et les pasteurs religieux sont vraiment mis en place par Dieu et si obéir aux anciens et aux pasteurs, c’est obéir à Dieu et suivre Dieu

« Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent. Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous. Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres » (Marc 12:1-9).

1. Ce que sont l’incarnation et son essence

« Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu: Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres » (Jean 14:9-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp