3. Pourquoi chaque nouvelle étape de l’œuvre de Dieu rencontre le défi et la condamnation téméraires du monde religieux et ce qu’en est la cause principale

Paroles de Dieu concernées :

Pourquoi dis-Je que ceux qui sont dans le monde religieux ne croient pas en Dieu, mais sont des malfaiteurs, qu’ils sont du même genre que le diable ? Quand Je dis qu’ils sont des malfaiteurs, c’est parce qu’ils ne comprennent pas la volonté de Dieu ni ne peuvent voir Sa sagesse. Dieu ne leur révèle jamais Son œuvre. Ils sont aveugles ; ils ne voient pas les actes de Dieu, ils ont été abandonnés par Dieu, et le soin et la protection de Dieu leur font complètement défaut, sans mentionner l’œuvre du Saint-Esprit. Ceux qui ne font pas l’objet de l’œuvre de Dieu sont tous des malfaiteurs et des adversaires de Dieu. L’opposition à Dieu dont Je parle fait référence à ceux qui ne connaissent pas Dieu, ceux qui reconnaissent Dieu du bout des lèvres, mais ne Le connaissent pas, ceux qui suivent Dieu, mais ne Lui obéissent pas, et ceux qui se délectent dans la grâce de Dieu, mais ne peuvent pas témoigner pour Lui. Sans une compréhension du but de l’œuvre de Dieu ou une compréhension de l’œuvre que Dieu fait dans l’homme, l’homme ne peut pas être en accord avec la volonté de Dieu ni ne peut témoigner pour Dieu. L’homme s’oppose à Dieu, d’une part, à cause de son tempérament corrompu et, d’autre part, à cause de son ignorance de Dieu et à cause de son manque de compréhension des principes qui fondent l’œuvre de Dieu et de Sa volonté pour l’homme. Ces deux aspects pris ensemble constituent une histoire de la résistance de l’homme à Dieu. Les novices dans la foi s’opposent à Dieu parce que cette opposition se trouve dans leur nature, alors que l’opposition à Dieu de ceux qui ont la foi depuis de nombreuses années est due à leur ignorance de Dieu et à leur tempérament corrompu.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Avant que Dieu ne devienne chair, que l’homme s’oppose à Dieu ou non se mesurait par le fait qu’il adore et admire ou non le Dieu invisible dans le ciel. La manière dont l’opposition à Dieu était définie à l’époque n’était pas tellement pratique, car l’homme ne pouvait ni voir Dieu ni connaître l’image de Dieu ou Sa manière de travailler et de parler. L’homme n’avait absolument aucune notion de Dieu et croyait vaguement en Dieu, car Dieu n’était pas encore apparu à l’homme. Par conséquent, quelle que fût la foi de l’homme en Dieu dans son imagination, Dieu n’a pas condamné l’homme ni ne lui a posé trop d’exigences, car l’homme était tout à fait incapable de voir Dieu. Quand Dieu se fait chair et vient œuvrer chez les hommes, tous Le voient et entendent Ses paroles, et tous voient les actes que Dieu accomplit depuis Son corps de chair. À ce moment-là, toutes les notions de l’homme deviennent de l’écume. Quant à ceux qui ont vu Dieu qui est apparu dans la chair, ils ne seront pas condamnés s’ils Lui obéissent volontiers, alors que ceux qui s’opposent délibérément à Lui seront considérés comme des adversaires de Dieu. De telles gens sont des antéchrists, des ennemis qui s’opposent volontairement à Dieu. Ceux qui entretiennent des notions sur Dieu, mais qui sont quand même prêts à Lui obéir volontiers, ne seront pas condamnés. Dieu condamne l’homme sur la base de ses intentions et de ses actions, jamais sur la base de ses pensées et de ses idées. S’Il condamnait l’homme sur la base de ses pensées et de ses idées, alors pas un seul ne pourrait échapper au courroux de Dieu. Ceux qui s’opposent volontairement au Dieu incarné seront punis pour leur désobéissance. En ce qui concerne ces gens qui s’opposent volontiers à Dieu, leur opposition vient des notions qu’ils entretiennent sur Dieu, ce qui les conduit en conséquence à des actions qui perturbent l’œuvre de Dieu. Ces hommes résistent délibérément et détruisent l’œuvre de Dieu. Ils n’ont pas simplement des notions sur Dieu, mais ils s’adonnent aussi à des activités qui perturbent Son œuvre, et pour cette raison des gens de ce genre seront condamnés. Ceux qui ne perturbent pas l’œuvre de Dieu volontairement ne seront pas condamnés comme pécheurs, car ils sont capables d’obéir volontairement et de ne pas s’adonner à des activités qui causent des perturbations et du désordre. De tels hommes ne seront pas condamnés.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu sont des gens qui s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu progresse continuellement, et, bien que le but de Son œuvre ne change pas, Sa méthode de travail change constamment, ce qui signifie que ceux qui suivent Dieu changent constamment aussi. Plus Dieu travaille, mieux l’homme connaît Dieu. Le tempérament de l’homme subit des changements qui correspondent à l’œuvre de Dieu. Cependant, parce que l’œuvre de Dieu change constamment, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit et ces hommes absurdes qui ne connaissent pas la vérité commencent à résister à Dieu. L’œuvre de Dieu n’est absolument jamais conforme aux notions de l’homme, car Son œuvre est toujours nouvelle, jamais ancienne, et Il ne répète jamais l’œuvre du passé, mais fonce plutôt, accomplissant une œuvre inédite. Comme Dieu ne répète pas Son œuvre et que l’homme juge toujours l’œuvre de Dieu aujourd’hui sur la base de Son œuvre du passé, il est devenu extrêmement difficile pour Dieu de mener à bien chaque étape de l’œuvre de la nouvelle ère. L’homme a beaucoup trop de difficultés ! Il est trop conservateur dans sa pensée ! Personne ne connaît l’œuvre de Dieu, mais tous la délimitent. Quand il quitte Dieu, l’homme perd la vie, la vérité et les bénédictions de Dieu, pourtant il n’accepte pas non plus la vie, la vérité, encore moins les plus grandes bénédictions que Dieu accorde à l’humanité. Tous les hommes veulent gagner Dieu, mais sont incapables de tolérer tout changement dans l’œuvre de Dieu. Ceux qui n’acceptent pas la nouvelle œuvre de Dieu croient que Son œuvre est immuable et qu’elle reste éternellement au point mort. Selon leur croyance, il suffit d’observer la loi pour obtenir le salut éternel de Dieu et, aussi longtemps qu’ils se repentent et confessent leurs péchés, la volonté de Dieu sera toujours satisfaite. Ils sont d’avis que Dieu ne peut être que le Dieu de la loi et le Dieu qui a été cloué sur la croix pour l’homme. Selon leur opinion également, Dieu ne devrait pas et ne peut pas dépasser la Bible. Ce sont précisément ces opinions qui les ont enchaînés fermement aux lois du passé et les ont cloués aux règles mortes. Plus de gens encore croient que quelle que soit la nouvelle œuvre de Dieu, elle doit être corroborée par des prophéties, et que dans chaque étape de cette œuvre, tous ceux qui Le suivent avec un cœur « sincère » doivent également recevoir des révélations ; sinon, cette œuvre ne pourrait pas être l’œuvre de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaître Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et prétentieuse, il lui est d’autant plus difficile d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme ne prête pas non plus une grande attention à la nouvelle œuvre de Dieu ni ne l’accepte avec humilité ; l’homme adopte plutôt une attitude de mépris en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de ceux qui se rebellent contre Dieu et s’opposent à Lui ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Parce que l’œuvre de Dieu est en perpétuelle progression, il y a une œuvre qui devient vieille et dépassée à mesure qu’une nouvelle œuvre apparaît. Ces différents types d’œuvres, l’ancienne et la nouvelle, ne sont pas contradictoires, mais complémentaires ; chaque étape fait suite à la précédente. Parce qu’il y a une œuvre qui est nouvelle, les vieilles choses doivent, bien sûr, être éliminées. Par exemple, certaines des pratiques établies de longue date et des paroles habituelles de l’homme, ainsi que les nombreuses années d’expérience et d’enseignements de l’homme, ont modelé toutes sortes de notions dans l’esprit de l’homme. Que Dieu n’ait pas encore révélé pleinement à l’homme Son vrai visage et Son tempérament inhérent, et que des théories traditionnelles des temps anciens aient été propagées pendant de nombreuses années facilitent encore la formation de ces notions par l’homme. Il est probable que, dans la foi de l’homme en Dieu, l’influence de diverses notions a conduit à la formation et à l’évolution continues de toutes sortes d’interprétations théoriques de Dieu chez les gens, si bien que beaucoup de religieux qui servent Dieu sont devenus Ses ennemis. Ainsi, plus les notions religieuses des gens sont fortes, plus ces gens s’opposent à Dieu et plus ils sont les ennemis de Dieu. L’œuvre de Dieu est toujours nouvelle, jamais ancienne, et elle ne forme jamais de doctrine. Au contraire, Son œuvre change et se renouvelle continuellement, parfois beaucoup, parfois peu. Le fait d’œuvrer ainsi est une expression du tempérament inhérent de Dieu Lui-même. C’est également le principe inhérent de l’œuvre de Dieu et l’un des moyens par lesquels Il accomplit Sa gestion. Si Dieu n’œuvrait pas de cette façon, l’homme ne changerait pas ou ne pourrait pas Le connaître et Satan ne serait pas vaincu. Ainsi, dans Son œuvre, se produisent toujours des changements qui paraissent inconstants, mais qui sont en fait cycliques. En revanche, la façon dont l’homme a foi en Dieu est très différente. Il s’attache aux doctrines et aux systèmes anciens et familiers et, plus ils sont anciens, plus ils lui sont acceptables. Comment l’esprit stupide de l’homme, un esprit aussi dur que la pierre, pourrait-il accepter tant de nouvelles œuvres et paroles insondables de Dieu ? L’homme abhorre le Dieu qui est toujours nouveau et jamais ancien ; il n’aime que le vieux Dieu aux cheveux blancs qui reste figé dans Son temps. Ainsi, parce que Dieu et l’homme ont chacun leurs préférences, l’homme est devenu l’ennemi de Dieu. Beaucoup de ces contradictions subsistent encore, même aujourd’hui en un temps où Dieu travaille à une nouvelle œuvre depuis près de six mille ans. Elles sont donc irrémédiables.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent l’œuvre de Dieu aujourd’hui peuvent servir Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Beaucoup de gens ne s’opposent-ils pas à Dieu et n’entravent-ils pas l’œuvre du Saint-Esprit parce qu’ils ne connaissent pas l’œuvre variée et diversifiée de Dieu et, en outre, parce qu’ils possèdent seulement un tout petit peu de connaissance et de doctrine pour évaluer l’œuvre du Saint-Esprit ? Bien que leurs expériences soient superficielles, de telles gens sont arrogants et indulgents de nature, et ils considèrent l’œuvre du Saint-Esprit avec mépris, ils ignorent les disciplines du Saint-Esprit et, de plus, utilisent leurs vieux arguments triviaux pour « confirmer » l’œuvre du Saint-Esprit. Ils se donnent des airs aussi et sont tout à fait convaincus d’être des gens instruits et érudits qui peuvent voyager à travers le monde. Ces gens ne sont-ils pas méprisés et rejetés par le Saint-Esprit et ne seront-ils pas éliminés par la nouvelle ère ? Ceux qui se présentent devant Dieu et s’opposent ouvertement à Lui ne sont-ils pas de petites gens ignorants et mal informés qui essaient simplement de montrer comme ils sont brillants ? Avec une maigre connaissance de la Bible, ils essaient de grimper les murs du « haut savoir » ; avec seulement une doctrine superficielle à enseigner aux gens, ils essaient d’inverser l’œuvre du Saint-Esprit et de la limiter à leur propre processus de pensée. Myopes comme ils sont, ils essaient de saisir d’un seul coup d’œil six mille ans de l’œuvre de Dieu. Ces gens n’ont aucune raison qui vaille la peine d’être mentionnée ! En fait, mieux les gens connaissent Dieu, plus lents ils sont à juger Son œuvre. En outre, ils ne parlent qu’un peu de leur connaissance de l’œuvre de Dieu aujourd’hui et ils ne sont pas téméraires dans leurs jugements. Moins les gens connaissent Dieu, plus ils sont arrogants et présomptueux et plus ils proclament l’être de Dieu sans réfléchir, mais ils parlent seulement en théorie et n’offrent aucune preuve réelle. Ces personnes ne sont absolument d’aucune valeur. Ceux qui considèrent l’œuvre du Saint-Esprit comme un jeu sont frivoles. Ceux qui ne sont pas prudents quand ils découvrent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, qui parlent sans réfléchir, sont prompts à juger, donnent libre cours à leur instinct naturel de nier la légitimité de l’œuvre du Saint-Esprit, et aussi l’insultent et la blasphèment, de telles gens irrespectueux ne sont-ils pas ignorants de l’œuvre du Saint-Esprit ? Ne sont-ils pas, en outre, des gens d’une grande arrogance, des gens intrinsèquement fiers et ingouvernables ? Même si un jour de telles gens acceptent la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, Dieu ne les tolérera pas pour autant. Non seulement ils méprisent ceux qui travaillent pour Dieu, mais ils blasphèment aussi contre Dieu Lui-même. Ces gens téméraires ne seront pas pardonnés, ni dans cette ère ni dans l’ère à venir, et ils périront à jamais en enfer ! Ces gens irrespectueux et indulgents prétendent croire en Dieu, et plus ils sont ainsi, plus ils sont susceptibles d’offenser les décrets administratifs de Dieu. Tous ces arrogants qui sont naturellement déchaînés et qui n’ont jamais obéi à quiconque n’empruntent-ils pas tous ce chemin ? Est-ce qu’ils ne s’opposent pas à Dieu jour après jour, Dieu qui est toujours nouveau et jamais vieux ?

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Chacune des trois étapes de l’œuvre est fondée sur l’étape précédente ; elle n’est pas réalisée de façon indépendante, distincte de l’œuvre du salut. Bien qu’il existe de grandes différences entre les ères et le genre d’œuvre réalisée dans chacune, en son fond, il s’agit toujours du salut de l’humanité et chaque étape de l’œuvre du salut est plus profonde que la précédente. Chaque étape de l’œuvre est fondée sur l’étape précédente qui n’est pas abolie. De cette façon, dans Son œuvre qui est toujours nouvelle et jamais ancienne, Dieu exprime constamment des aspects de Son tempérament qui n’ont jamais auparavant été exprimés à l’homme et Il révèle toujours à l’homme Sa nouvelle œuvre et Son nouvel être, et même si la vieille garde religieuse fait tout son possible pour y résister et s’y opposer ouvertement, Dieu fait toujours la nouvelle œuvre qu’Il a l’intention de faire. Son œuvre change toujours, et ainsi elle rencontre toujours l’opposition de l’homme. Donc, Son tempérament change toujours aussi, de même que l’ère et les bénéficiaires de Son œuvre. En outre, Il fait toujours une œuvre qui n’a jamais été faite auparavant, réalisant même une œuvre qui, pour l’homme, semble être une contradiction de Son œuvre du passé, semble aller à contre-courant de cette œuvre précédente. L’homme est seulement capable d’accepter un type d’œuvre ou un genre de pratique. Il est difficile aux gens d’accepter une œuvre ou des genres de pratique qui sont en désaccord avec eux ou qui leur sont supérieurs, mais le Saint-Esprit fait toujours une nouvelle œuvre et donc se lèvent groupe après groupe d’experts religieux qui s’opposent à la nouvelle œuvre de Dieu. Ces gens sont devenus des experts précisément parce que l’homme n’a aucune idée sur la manière dont Dieu est toujours nouveau et jamais ancien, il ne connaît pas les principes de l’œuvre de Dieu et, en plus, il n’a aucune connaissance des nombreuses façons dont Dieu sauve l’homme. Ainsi, l’homme est tout à fait incapable de dire si c’est une œuvre qui vient du Saint-Esprit ou de Dieu Lui-même. Beaucoup de gens adoptent le critère de discernement suivant : si quelque chose correspond aux paroles qui ont précédé, ils l’acceptent, et s’il y a des différences avec l’œuvre précédente, ils s’y opposent et le rejettent. Aujourd’hui, ne vous conformez-vous pas tous à ce critère ? […] Sachez que vous vous opposez à l’œuvre de Dieu ou utilisez vos propres notions pour évaluer l’œuvre d’aujourd’hui, parce que vous ne connaissez pas les principes de l’œuvre de Dieu et parce que vous ne prenez pas l’œuvre du Saint-Esprit suffisamment au sérieux. Votre opposition à Dieu et votre obstruction à l’œuvre du Saint-Esprit sont causées par vos notions et votre arrogance inhérente. L’œuvre de Dieu n’est pas erronée, mais vous êtes naturellement trop désobéissants. Après avoir découvert leur foi en Dieu, certaines gens ne peuvent même pas dire avec certitude d’où vient l’homme, et pourtant ils osent faire des discours publics évaluant les droits et les torts de l’œuvre du Saint-Esprit. Ils sermonnent même les apôtres qui ont la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, les critiquant et les interrompant ; leur humanité est trop vile et ils n’ont aucun sens. Le jour ne viendra-t-il pas où de telles gens seront rejetés par l’œuvre du Saint-Esprit et brûleront dans les feux de l’enfer ? Ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu, mais critiquent plutôt Son œuvre et essaient aussi d’enseigner à Dieu comment œuvrer. Comment de telles gens déraisonnables peuvent-ils connaître Dieu ? L’homme apprend à connaître Dieu durant le processus de la recherche et de l’expérience ; ce n’est pas en Le critiquant à volonté que l’homme en arrivera à connaître Dieu par l’éclairage du Saint-Esprit. Plus les gens connaissent Dieu, moins ils s’opposent à Lui. Par contre, moins les gens connaissent Dieu, plus ils sont susceptibles de s’opposer à Lui. Tes notions, ta vieille nature, ton humanité, ton caractère et tes perspectives morales sont le « capital » par lequel tu résistes à Dieu, et plus tu deviens corrompu, dégénéré et vil, plus tu es l’ennemi de Dieu. Ceux qui ont des notions bien ancrées et ont un tempérament suffisant sont encore plus hostiles au Dieu incarné, et ces gens sont les antéchrists. Si tes notions ne sont pas rectifiées, alors elles seront toujours contre Dieu ; tu ne seras jamais compatible avec Dieu et tu seras toujours séparé de Lui.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme a été corrompu et vit dans le piège de Satan. Tous les hommes vivent dans la chair, dans des désirs égoïstes. Pas un seul d’entre eux n’est compatible avec Moi. Il y en a qui disent être compatibles avec Moi, mais qui adorent tous de vagues idoles. Bien qu’ils reconnaissent Mon nom comme saint, ils empruntent un chemin opposé au Mien et leurs paroles sont pleines d’arrogance et d’assurance. Car, au fond, ils sont tous contre Moi et incompatibles avec Moi. Chaque jour, ils cherchent des traces de Moi dans la Bible et trouvent au hasard des passages « appropriés », qu’ils lisent sans cesse et récitent comme des Écritures. Ils ne savent pas comment être compatibles avec Moi, ni ce qu’être en inimitié envers Moi signifie. Ils se contentent de lire les Écritures aveuglément. Ils restreignent au sein de la Bible un Dieu vague qu’ils n’ont jamais vu et qu’ils sont incapables de voir. Ils la sortent pour la regarder pendant leur temps libre. Ils ne croient en Mon existence que dans le cadre de la Bible. Pour eux, Je suis identique à la Bible ; sans la Bible, Je n’existe pas et, sans Moi, la Bible n’existe pas. Ils ne prêtent aucune attention à Mon existence ni à Mes actions, mais accordent plutôt une attention soutenue et particulière à chacune des paroles des Écritures. Beaucoup d’entre eux pensent même que Je ne devrais pas faire ce que Je veux faire, à moins que ce ne soit prédit dans les Écritures. Ils accordent trop d’importance aux Écritures. On peut dire qu’ils donnent trop d’importance aux paroles et aux expressions, au point de mesurer chaque parole que Je prononce et de Me condamner en s’appuyant sur chaque verset de la Bible. Ils ne recherchent pas la voie de la compatibilité avec Moi, ni de la compatibilité avec la vérité, mais plutôt celle de la compatibilité avec les paroles de la Bible. Ils croient que tout ce qui ne se conforme pas à la Bible n’est pas Mon œuvre, sans exception. De tels hommes ne sont-ils pas les fidèles descendants des pharisiens ? Les pharisiens juifs ont utilisé la loi de Moïse pour condamner Jésus. Ils n’ont pas cherché la compatibilité avec le Jésus de l’époque, mais ont consciencieusement suivi la loi à la lettre, au point de finalement crucifier l’innocent Jésus, L’ayant accusé de ne pas suivre la loi de l’Ancien Testament et de ne pas être le Messie. Quelle était leur essence ? Ont-ils cherché la voie de la compatibilité avec la vérité ? Ils étaient obsédés par chacune des paroles des Écritures, ne prêtant aucune attention à Ma volonté ni aux étapes et méthodes de Mon œuvre. Ce n’étaient pas des gens qui cherchaient la vérité, mais des gens qui s’accrochaient aux mots avec rigidité. Ce n’étaient pas des gens qui croyaient en Dieu, mais des gens qui croyaient en la Bible. En somme, ils étaient les chiens de garde de la Bible. Afin de protéger les intérêts de la Bible, de défendre sa dignité et de protéger sa réputation, ils sont allés jusqu’à clouer le miséricordieux Jésus sur la croix. Ils l’ont fait simplement pour défendre la Bible et maintenir le statut de chacune de ses paroles dans le cœur des gens. Ils ont donc préféré renoncer à leur avenir et au sacrifice d’expiation pour condamner à mort Jésus, qui ne S’était pas conformé à la doctrine des Écritures. N’étaient-ils pas des laquais de chaque parole des Écritures ?

Et qu’en est-il des hommes d’aujourd’hui ? Le Christ est venu pour annoncer la vérité, mais ils ont préféré L’expulser de ce monde afin de gagner l’entrée au ciel et de recevoir la grâce. Ils ont préféré nier complètement l’avènement de la vérité pour défendre les intérêts de la Bible. Ils ont préféré crucifier de nouveau le Christ revenu pour garantir l’existence éternelle de la Bible. Comment l’homme peut-il recevoir Mon salut, quand son cœur est si mauvais et sa nature si hostile envers Moi ? Je vis parmi les hommes, pourtant il n’est pas au courant de Mon existence. Même quand Je fais briller Ma lumière sur l’homme, il reste ignorant de Mon existence. Quand Je libère Ma colère sur lui, il nie Mon existence avec encore plus de vigueur. L’homme cherche la compatibilité avec les mots, avec la Bible, pourtant pas une seule personne ne vient devant Moi pour chercher le chemin de la compatibilité avec la vérité. L’homme regarde vers Moi dans le ciel et accorde un intérêt particulier à Mon existence en ce lieu, pourtant personne ne se soucie de Moi dans la chair, car Moi, qui vis parmi les hommes, Je suis simplement trop insignifiant. Ceux qui cherchent seulement la compatibilité avec les paroles de la Bible et avec un Dieu vague constituent un spectacle désolant à Mes yeux. C’est parce qu’ils vénèrent des paroles vides de sens et un Dieu qui est capable de leur donner des trésors immenses. Ce qu’ils vénèrent, c’est un Dieu qui demeure Lui-même à la merci de l’homme, un Dieu qui n’existe pas. Que de telles personnes peuvent-elles alors gagner de Moi ? L’homme est tout simplement trop faible. Comment ceux qui sont contre Moi, qui M’adressent des demandes infinies, qui n’aiment pas la vérité et qui se rebellent contre Moi pourraient-ils être compatibles avec Moi ?

Extrait de « Tu dois chercher le chemin de la compatibilité avec le Christ », dans La Parole apparaît dans la chair

Voulez-vous savoir ce qui a poussé les pharisiens à s’opposer à Jésus ? Voulez-vous connaître l’essence des pharisiens ? Ils étaient emplis de fantasmes sur le Messie. De plus, ils croyaient seulement que le Messie viendrait, mais ne cherchaient pas la vérité de la vie. Et ainsi, encore aujourd’hui, ils attendent toujours le Messie, car ils n’ont aucune connaissance du chemin de la vie, et ne savent pas ce qui est le chemin de la vérité. Comment, dites-Moi, ces gens insensés, têtus et ignorants pourraient-ils obtenir la bénédiction de Dieu ? Comment pourraient-ils voir le Messie ? Ils se sont opposés à Jésus parce qu’ils ne connaissaient pas la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’ils ne connaissaient pas le chemin de la vérité dont Jésus a parlé et, en outre, parce qu’ils ne comprenaient pas le Messie. Et puisqu’ils n’avaient jamais vu le Messie et n’avaient jamais été en compagnie du Messie, ils ont commis l’erreur de s’en tenir en vain au nom du Messie tout en s’opposant à l’essence du Messie par tous les moyens possibles. Ces pharisiens étaient, par essence, têtus, arrogants et n’obéissaient pas à la vérité. Le principe de leur croyance en Dieu était : quelle que soit la profondeur de Ta prédication, quelle que soit la hauteur de Ton autorité, Tu n’es Christ que si Tu es appelé le Messie. Ces opinions ne sont-elles pas absurdes et ridicules ? Je vous demanderai également : n’est-il pas extrêmement facile pour vous de commettre les erreurs des premiers pharisiens étant donné que vous n’avez pas la moindre connaissance de Jésus ? Peux-tu discerner le chemin de la vérité ? Peux-tu vraiment garantir que tu ne t’opposeras pas au Christ ? Peux-tu suivre l’œuvre du Saint-Esprit ? Si tu ne sais pas si tu vas t’opposer au Christ, alors Je dis que tu vis déjà à deux doigts de la mort. Ceux qui ne connaissaient pas le Messie étaient tous capables de s’opposer à Jésus, de rejeter Jésus, de Le calomnier. Les gens qui ne comprennent pas Jésus sont tous capables de Le renier et de Le vilipender. De plus, ils sont capables de voir le retour de Jésus comme la tromperie de Satan, et plus de personnes vont condamner le fait que Jésus est redevenu chair. Est-ce que tout cela ne vous fait pas peur ? Ce à quoi vous faites face sera un blasphème contre le Saint-Esprit, la ruine des paroles du Saint-Esprit aux Églises et la répudiation de tout ce qui est exprimé par Jésus. Que pouvez-vous gagner de Jésus si vous êtes si confus ? Comment pouvez-vous comprendre l’œuvre de Jésus quand Il revient dans la chair sur une nuée blanche si vous refusez obstinément de vous rendre compte de vos erreurs ? Je vous dis ceci : les gens qui n’acceptent pas la vérité, mais attendent aveuglément l’arrivée de Jésus sur des nuées blanches, blasphèmeront certainement contre le Saint-Esprit, et c’est la catégorie qui sera détruite. Vous aspirez seulement à recevoir la grâce de Jésus et vous voulez simplement profiter du royaume bienheureux du ciel, pourtant vous n’avez jamais obéi aux paroles de Jésus et vous n’avez jamais reçu la vérité exprimée par Jésus quand Il revient dans la chair. Qu’offrirez-vous en échange pour le fait que Jésus revient sur une nuée blanche ? Est-ce la sincérité par laquelle vous commettez inlassablement des péchés et puis les confessez sans cesse ? Qu’offrirez-vous en sacrifice à Jésus qui revient sur une nuée blanche ? Est-ce par les années de travail que vous vous exaltez ? Qu’offrirez-vous pour que Jésus qui revient ait confiance en vous ? Est-ce votre nature arrogante qui n’obéit à aucune vérité ?

Extrait de « Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Pourquoi on dit que les anciens et les pasteurs religieux empruntent tous le chemin des pharisiens et ce qu’est leur essence

Suivant: 4. Si les anciens et les pasteurs religieux sont vraiment mis en place par Dieu et si obéir aux anciens et aux pasteurs, c’est obéir à Dieu et suivre Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

1. Si le vrai Dieu qui a créé les cieux et la terre et toutes les choses est un ou trine

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres » (Jean 14:8-10).

1. Le but des trois étapes de l’œuvre de gestion de l’humanité par Dieu

Tout Mon plan de gestion, qui s’étend sur six mille ans, se compose de trois étapes, ou trois ères : d’abord, l’ère de la Loi ; l’ère de la Grâce (qui est aussi l’ère de la Rédemption) ; et l’ère du Règne dans les derniers jours. Mon œuvre dans ces trois ères diffère quant à son contenu selon la nature de chaque ère, mais à chaque étape elle correspond aux besoins de l’homme, ou pour être plus précis, elle varie selon les astuces que Satan emploie dans Ma guerre contre lui. Le but de Mon œuvre est de vaincre Satan, de manifester Ma sagesse et Ma toute-puissance, d’exposer tous les artifices de Satan et de sauver ainsi toute l’humanité qui vit sous son domaine.

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre