L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Sermons et échanges sur l'entrée dans la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Dieu préside au destin de toute l’humanité »

La rapidité

`

Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Dieu préside au destin de toute l’humanité »

Quel avantage y a-t-il vraiment à rechercher la vérité ? Quels sont tous les résultats et les bienfaits qui nous sont donnés par la vérité ? Est-ce une question importante ? C’est une question extrêmement importante ! Certaines personnes disent : « La recherche de la vérité est facile, c’est vraiment simplement un fait. Si vous décidez vraiment de focaliser votre esprit à la vérité, vous serez capable de comprendre la vérité. Toutefois, connaître la vérité est facile, mais la mettre en pratique est difficile. Après l’avoir trouvée, je ne vais pas être capable de la mettre en pratique. Alors, quelle est l’utilité pour nous encore de rechercher la vérité ? Devons-nous vraiment rechercher la vérité ? » Que pensez-vous de ces mots ? Y a-t-il des gens qui pensent comme cela ? Alors nous pouvons voir au fond la raison pour laquelle beaucoup de gens n’ont jamais recherché la vérité, car ils disent : « Après l’avoir trouvée, je ne vais pas être capable de la mettre en pratique, j’ai peur de pratiquer la vérité. Croire en Dieu c’est bien, me dépenser pour Dieu c’est bien et me donner du mal c’est aussi bien, mais ne me demandez pas toujours de rechercher la vérité, est-ce bien ? Je me sens le plus gêné au sujet de la pratique de la vérité. Dès que tu parles de pratiquer la vérité, ma tête commence à gonfler, j’ai l’impression d’avoir un mal de tête ! » Cette personne aime effectuer des actions pour Dieu, mais elle n’aime pas pratiquer la vérité. Pas étonnant que Dieu dise qu’Il mobilise tout pour servir Dieu, et que tous ceux qui sont au service de Dieu sont venus.

Parlons-en ! Vous avez toujours été enthousiastes et disposés à vous dépenser au service de Dieu, mais maintenant, avez-vous un intérêt quelconque pour la vérité ? Avez-vous fait des progrès à cet égard ? N’est-ce pas beaucoup mieux que lorsque vous avez commencé à croire pour la première fois ? C’est ce qu’on appelle le progrès. Lorsque vous avez commencé à croire pour la première fois en Dieu, vous preniez plaisir dans l’exécution d’actions, mais maintenant vous êtes passés par un certain changement, et vous dites : « Quand vous croyez en Dieu, vous ne pouvez pas uniquement compter sur votre enthousiasme, vous devez également avoir une compréhension réelle de la vérité. Sinon, il serait facile de suivre le mauvais chemin ou de faire de mauvaises actions ! Il vaut mieux avoir une compréhension de la vérité, l’échange de la maison de Dieu est correct. » Maintenant vous avez une certaine compréhension, mais qu’est-ce que cela signifie ? Que l’enfant a grandi un peu, qu’il comprend les choses un peu mieux, non ? Alors, à quelle étape de la vie se trouve votre stature ? Êtes-vous comme un adolescent de 15 ans ou une personne de 18 ans ? Ou avez-vous la vingtaine ? Certaines personnes diront peut-être : « J’ai peut-être 3 ans ou 5 ans ! » Et d’autres diront peut-être : « Je suis comme un adolescent de 15 ou 16 ans, je comprends les choses de base, et en tout cas j’ai un certain intérêt pour la vérité, pour pratiquer la vérité et pour rechercher la vérité, mais ça ne m’intéresse pas tant. Si on me dit de faire quelque chose et que ma chair va souffrir un peu, c’est bien, je vais encore être disposé à le faire. Je ne vais pas m’enfuir. » Selon vous, quel âge a la personne qui parle comme ça ? A-t-elle 17 ou 18 ans, ou a-t-elle la vingtaine ? À quelle étape de la vie se trouve-t-elle ? Certaines personnes disent avoir 15 ou 16 ans. Ont-elles fait des progrès par rapport à avant ? Elles ont la volonté de souffrir, et si elles sont en mesure de se mettre sur la bonne voie lorsqu’elles recherchent la vérité, alors elles auront grandi pour être adultes. Ne vous inquiétez pas que votre stature ne se développe pas plus, tant que vous essayez d’aller plus haut de cette manière, vous allez progresser rapidement.

Regardez autour de vous maintenant, chacun d’entre vous qui se délecte d’écouter l’échange dans la maison de Dieu s’intéresse à la vérité. Si quelqu’un n’était pas vraiment intéressé, il n’écouterait pas. Les paroles seraient prononcées, et il commencerait à s’assoupir et à dormir. Les paroles seraient prononcées, mais au lieu d’écouter il voudrait bavarder avec les personnes qui l’entourent, et après avoir écouté plusieurs fois, il dirait, « je ne vais pas écouter ça. » Puis, à tous ceux qui ont essayé de le convaincre de venir écouter encore une fois, il dirait, « Ah oui, j’ai quelque chose à faire, vous les gars, allez-y. » Il n’écoute pas ! Mais maintenant, pour quiconque est disposé à écouter, plus il écoutera les sermons, plus il y prendra plaisir. « Hé ! Cela semble pratique, c’est quelque chose que j’ai vécu, j’ai un peu expérimenté ceci moi-même ! » Il s’intéresse alors. Toutes les paroles sont pratiques, il est donc prêt à écouter. Comment ça s’appelle ? Comment pouvez-vous expliquer ce que c’est ? Ce n’est pas facile. Combien d’années devez-vous croire en Dieu avant d’être prêt à écouter ce genre d’échange ? Les paroles que je prêche ne sont pas drôles et elles n’ont pas de caractère littéraire, ce sont tout simplement des paroles prononcées. Alors pourquoi les gens sont-ils prêts à écouter ? C’est qu’ils s’intéressent à la vérité, ils trouvent que les paroles que je prêche sont honnêtes et vraies. Nous pouvons donc dire que toute personne disposée à écouter l’échange est une personne qui commence à se délecter de la parole de Dieu. Si quelqu’un est capable d’écouter l’échange et est capable d’avoir une compréhension complète de celui-ci, alors est-ce que vous diriez que cette personne a des difficultés lorsqu’elle lit la parole de Dieu ? Vous pourriez dire qu’elle ne rencontre pas beaucoup de difficulté en cela, elle est capable de saisir la plupart des aspects de la parole de Dieu. À première vue, elle peut dire : « Je vois, je sais ce que Dieu veut dire avec ces paroles. » Elle est capable de comprendre. N’est-ce pas un progrès ? L’entrée est obtenue à partir de l’écoute de l’échange. L’entrée est de plus obtenue à partir de la lecture et de la contemplation de la parole de Dieu. N’est-ce pas ça entrer dans la bonne voie d’avoir foi en Dieu ? Attends jusqu’au jour où tu ne participeras plus à la vie de l’église, mais où tu seras seul, tu seras encore capable de lire la parole de Dieu, de contempler la parole de Dieu et de communiquer avec Dieu par la prière. Quelle étape de la vie expérimentez-vous ici ? Vous commencez à être capable de manger des aliments solides. Vous n’êtes plus un nourrisson qui se nourrit du lait maternel. Vous êtes capable de manger et boire tout seul la parole de Dieu. Vous êtes capable de communiquer directement avec Dieu à travers la parole de Dieu. N’est-ce pas grandir ? N’est-ce pas ça entrer dans la bonne voie d’avoir foi en Dieu ? Ne négligez pas d’écouter l’échange du supérieur. « Est-ce que ça ne consiste pas uniquement à concentrer son attention, être prêt à se rassembler, prêt à écouter ? Ceci n’illustre rien. » C’est faux. C’est le plus approprié pour illustrer la question ! Mais certaines personnes pourraient dire : « Même si je n’écoute pas l’échange du supérieur, je suis quand même capable de lire et de comprendre la parole de Dieu comme auparavant. Moi aussi je peux manger et boire la parole de Dieu. » C’est la façon dont les antéchrists parleraient. Après avoir dit ces paroles, est-ce qu’elles comprennent vraiment ? Sont-elles vraiment capables de faire ça ? Ce sont des personnes trompeuses. Elles n’ont rien à la réalité de la vérité, parce que si elles avaient vraiment la réalité de la vérité, elles ne seraient pas expulsées de la maison de Dieu. Si c’était prononcé du supérieur qu’elles devraient être expulsées, les élus de Dieu ne seraient pas d’accord. Ils diraient plutôt : « Ces personnes ont vraiment la réalité de la vérité et elles se sont vraiment repenties. Nous ne sommes pas d’accord que nous devrions les expulser. Nous ne levons pas nos mains pour cela afin de te témoigner notre soutien. » Vraiment ? Oui. C’est la vérité qui règne dans la maison de Dieu, c’est la parole de Dieu qui règne, c’est Christ qui règne. Plus encore, c’est le Saint-Esprit qui préside sur tout.

Quelles leçons avons-nous maintenant appris de la pratique de la recherche de la vérité dans tout ce que nous faisons ? Nous avons reconnu que la vérité existe. C’est la première étape, non ? Nous avons en effet trouvé la vérité dans beaucoup de choses. En effet, la vérité peut être recherchée dans tout. Parce qu’à chaque fois que quelqu’un doit prendre une décision, je vous garantis que la vérité peut être recherchée. Parce qu’à chaque fois que quelqu’un est confronté à une situation difficile ou vit dans les ténèbres, je vous garantis que la vérité peut être recherchée, parce que la vérité est omniprésente ! Et donc, l’expression « recherche la vérité en toute chose » est défendable. C’est faisable, et c’est également un des principes de croire en Dieu et d’expérimenter l’œuvre de Dieu. Puisque la vérité existe vraiment, après que nous ayons recherché une compréhension de la vérité, nous devons alors également comprendre l’intention de Dieu et les exigences que Dieu demande des gens. De cette manière, nous serons capables de trouver la voie de la pratique de la vérité. Si vous ne faites qu’admettre que la vérité existe en théorie, que les paroles de vérité existent, mais que vous ne saisissez pas l’intention de Dieu et ne recherchez pas la voie de la pratique, alors serez-vous capable de pratiquer la vérité ? Vous ne pourrez pas la pratiquer. Si tout ce que vous faites, c’est d’admettre que la vérité existe dans quelque chose, et que vous dites, « Tout ce que nous avons à faire, c’est de ne pas violer la vérité et ne pas faire de mal », est-ce ainsi ? Est-ce vraiment aussi simple ? Pour certaines choses, si tu dis que tu ne vas pas faire de mauvaises actions alors il semblerait que tu peux accomplir cela, mais d’autres choses ne dépendent pas de ta propre volonté. Si, lorsque tu es dans le domaine du grand dragon rouge, tu es capturé par celui-ci et tu dis, « Je ne vais pas trahir, je ne vais pas faire de mauvaises actions. Tout ira bien. » Ces mots sont-ils fiables ? Si le grand dragon rouge tire de force tes dents ou fracasse tes os, alors tu n’auras pas la liberté d’agir indépendamment. Nous pouvons alors dire que parfois, vous devez payer le prix de la pratique de la vérité. Les gens doivent payer un prix pour une chose ou pour une autre. Certains paient un prix pour la célébrité, certains paient un prix pour le profit, certains paient un prix pour la vanité et certains paient un prix pour la réputation. D’autres paient un prix pour leurs enfants, d’autres paient un prix pour un seul objet, leur idole ou leur chérie adorée. Mais y a-t-il des personnes qui paient un prix pour la vérité ? Uniquement pour obtenir la vérité, pas pour obtenir la bénédiction de Dieu ou une autre récompense. Le paiement d’un prix est uniquement pour la vérité, uniquement pour ce qui est juste. Y a-t-il quelqu’un de pareil ? Très peu. Mais c’est le genre de personnes auxquelles Dieu accorde beaucoup d’importance.

Rappelons-nous de quelque chose qu’Abraham faisait souvent durant l’ère de la Loi. Il ne prenait jamais possession de quelque chose que les autres pourraient avoir. Où qu’il aille, lorsqu’il établissait son campement, il y avait parfois d’autres personnes qui venaient également pour établir leur campement, et elles souhaitaient s’emparer de la terre. Abraham regardait autour de lui et disait, « Si tu veux prendre cette terre, pas de problème, je te la donnerai et nous partirons. » Abraham ne s’abaissait pas à leur niveau, et il partait. Alors comment les gens qu’il dirigeait parlaient-t-ils de lui ? « Notre maître est si faible, il est toujours intimidé par les autres. » Il y avait quelqu’un qui s’était fait voler beaucoup de biens, il trouva Abraham et lui demanda : « Peux-tu m’aider à récupérer ces choses ? » « OK, je t’aiderai. » Alors il alla là-bas et repris ces choses. Cette personne a dit : « Tu m’as aidé à reprendre ces choses, permet-moi de te récompenser avec quelque chose. » Sur ce, Abraham répondit : « Je ne prendrai rien de tout ce qui est à toi, pas même un fil, ni un cordon de soulier, afin que tu ne dises pas : J’ai enrichi Abram. » Ce sont deux choses différentes. Il y a aussi une autre chose. Dieu dit à Abraham : « Offre-moi Isaac, ton fils unique. » Sur ce, Abraham répondit : « Cet enfant m’a été donné par Dieu, j’ai vécu toute ma vie pour obtenir cet enfant, mais si Dieu m’a demandé de le Lui offrir, alors je vais le Lui offrir. » Abraham a-t-il demandé ce qui se passerait s’il n’offrait pas son fils, et quels bienfaits il y aurait s’il offrait son fils ? Non. « En tout cas, Dieu m’a demandé de le Lui offrir, je vais donc le Lui offrir. Je ne vais pas rechercher des bienfaits. Mon fils m’a été donné par Dieu il peut donc également être repris par Dieu. N’est-ce pas comme ça que ça devrait être ? Je vais l’offrir ! » C’est tout ce que Dieu dit, Il ne dit rien d’autre, et Abraham fit ce sacrifice. Le résultat de cette offre fut inattendu, parce que Dieu dit qu’Il donnerait à Abraham de nombreuses bénédictions. Sur ce, Abraham répondit : « Je n’ai jamais pensé que cela arriverait, ce n’était pas la raison pour laquelle j’ai fait mon sacrifice, mais ma parole ! Dieu m’a béni. » Alors diriez-vous qu’Abraham exécuta une action pour obtenir des récompenses ou pour obtenir la bénédiction de Dieu ? Pourquoi l’a-t-il fait ? Il pensait que les gens devraient être comme ça. Il pensait que les gens avec de l’humanité, une conscience et une raison devraient agir de cette façon. C’était la base et le principe selon lesquels il se conduisait. Les gens voulaient se battre avec lui en raison de terres, mais il répondait : « Tu dis que c’est la tienne, tu ne parles pas avec raison, mais je ne vais pas me battre avec toi, je vais te la donner et je vais me déplacer dans un autre endroit. » « Tu veux que je t’aide, je vais donc t’aider. Ne me récompense pas, parce que j’ai peur que tu dises, « J’ai enrichi Abram ». J’ai ma dignité, j’acquerrai moi-même ce que je mange et ce que j’utilise. Je n’ai aucun usage pour ta charité. Je vais t’aider, mais je ne vais pas te demander tes récompenses. » Pourquoi faisait-il ces choses au final ? Avait-il des intentions cachées ou des raisons confondues ? C’était son fondement, le principe selon lequel il se conduisait. S’il avait une base selon laquelle il se conduisait, alors c’est quelqu’un qui avait des principes. Mais que pensait-il que ce principe est ? C’est la vérité ! Sur la base de ce qu’il comprenait de la vérité, il pensait qu’il devait se conduire de cette façon. Se conduire comme cela est la vraie voie, c’est la vérité. Il est garanti que cela cadre avec l’intention de Dieu. Donc, c’est la façon dont il s’est conduit, bien qu’il souffrirait et bien qu’aucun prix ne serait épargné pour ce qu’il avait à payer.

Précédent:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Dieu préside au destin de toute l’humanité »

Suivant:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Dieu préside au destin de toute l’humanité »

Vous aimerez peut-être également