L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Sermons et échanges sur l'entrée dans la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Que connais-tu de la foi ? »

Quelle preuve existe-t-il d’une vraie foi ? Quelles sortes de mots peuvent fournir l’expression la plus convenable ? Nous venons juste de lire les paroles de Dieu. Dieu a reconsidéré l’une après l’autre les connaissances qu’avaient du Seigneur les gens qui ont cru au Seigneur pendant l’ère de la Grâce, leurs idées et conceptions du Seigneur Jésus. Ce qu’ils ont dit a laissé Dieu froid et consterné. Ce fut suffisant pour prouver que leur foi au Seigneur n’était pas à la hauteur. Donc, aujourd’hui, notre foi en Dieu Tout-Puissant est-elle vraiment à la hauteur ? Quelle image te fais-tu de Dieu Tout-Puissant ? Quelqu’un a dit : « Dieu Tout-Puissant, c’est le Christ des derniers jours et Il est Dieu incarné. » Ces deux déclarations sont-elles suffisantes ? Non. Comment le formulerais-tu ? Quelqu’un demande : « Quelle sorte de Dieu est-ce, ce Dieu Tout-Puissant en qui vous croyez ? » La façon dont tu leur réponds implique le témoignage que tu portes. Quelle sorte de témoignage portes-tu, vraiment ? Si ton témoignage correspond à la vraie connaissance de Dieu, alors ces paroles qui sont les vôtres apportent un vrai témoignage. Si tes paroles manquent de connaissance de Dieu, tu ne témoignes pas. Si ce que tu dis n’est pas un témoignage, alors ce devoir que tu accomplis constitue-t-il un témoignage ? Ce n’est pas témoigner. Certains disent : « Nous avons quitté famille et profession pour suivre Dieu, pour faire notre devoir envers Dieu. Si cela n’est pas témoigner, c’est quoi témoigner, alors ? » C’est investir de nombreuses années d’effort et de rendre service pendant des années. Pourquoi dirais-je cela ? Parce que tu ne connais pas Dieu, seulement cette phrase. Puisque tu manques de connaissance de Dieu, ton intention d’accomplir ton devoir est incorrecte. Tu recherches surtout des bénédictions, une récompense ; ta façon d’accomplir ton devoir n’est pas à la hauteur de la norme. Tu ne témoignes pas de Dieu, mais tu as plutôt une intention et un but de passer une transaction. Certaines personnes ne peuvent pas comprendre cela. « Je ne compte pas mes efforts quand je fais mon devoir. J’ai transpiré autant que toi. J’ai payé un prix aussi élevé que toi. En quoi ta façon d’agir revient-elle à accomplir ton devoir, et la mienne est seulement de faire du service ? Est-ce équitable ? » Quand le temps viendra, nombreux seront ceux qui penseront ainsi. Sans mentionner qu’il y en aura plusieurs plus tard. Y en a-t-il aujourd’hui ? Alors je vous demande maintenant de dire pour vous-mêmes, si vous le pensez : « Ma façon d’accomplir mon devoir est adéquate. » Si tu as cette confiance, lève la main. En es-tu capable ? Si tu dis que tous tes efforts sont seulement de faire du service, si tu penses vraiment cela, lève la main. Dis-moi donc, pourquoi dis-tu que, lorsque tu fais ton devoir, tu rends service ? Certains disent : « Bien des fois, je ne comprends pas la vérité et ne respecte pas la volonté de Dieu ni le principe de faire mon devoir, alors cela ne peut que compter comme faire du service. » C’est simplement parce que tu ne comprends pas la vérité et les principes de faire ton devoir, et ensuite tu dis que c’est cela accomplir son service. Peux-tu utiliser cette conversation pour te persuader toi-même ? Il est indispensable que ce que tu dis soit fondé sur une conviction inébranlable. Y a-t-il une autre explication ? De celle qui peut amener ton cœur à la suivre ? Quelqu’un a-t-il dit ceci ? « Je ne dépense pas sincèrement d’efforts pour Dieu. J’essaie juste d’obtenir des bénédictions. En fait, dans ma quête, je ne suis pas arrivé à la vraie connaissance de l’amour et du salut de Dieu. Je n’ai pas un cœur pour vraiment aimer Dieu et donc, j’ai donné de mon temps et de mon argent dans le seul but d’obtenir des bénédictions. En me fondant sur ce fait, je peux conclure que l’accomplissement de mes devoirs, c’est simplement faire du service. » Si quelqu’un s’exprime ainsi, ça en dit long sur sa façon d’accomplir son devoir : c’est, essentiellement, rendre service.

Donc comment, d’après vous, résoudre ce problème ? Vous dites : « Je ne veux pas être un exécutant. Je veux juste être quelqu’un de vraiment obéissant à Dieu, pour faire mon devoir dans le cadre de la création, en tant que créature qualifiée, être une vraie personne. » Transformer votre service en un authentique accomplissement de votre devoir : comment y parvenir ? En connaissez-vous le moyen ? Certaines personnes disent : « Alors poursuivez juste la vérité. Arrivez progressivement à la connaissance de Dieu. L’accomplissement de mon devoir n’est-il pas naturellement légitime ? » Beaucoup de gens approuvent ce que je dis. Pour résoudre ce problème, vous devez reconnaître que dans l’intention de recevoir des bénédictions, vous vous dépensez pour Dieu seulement pour faire du service. Accomplir fidèlement son devoir, c’est le faire volontiers et accomplir volontiers son devoir en qualité de membre de la création, afin de satisfaire le Créateur, c’est la loi du ciel et le principe sur la terre. Il a cette sorte de connaissance et l’accomplissement de son devoir n’a rien d’une transaction. C’est différent d’accomplir son devoir en vue d’obtenir des bénédictions. C’est plutôt faire le devoir d’un membre de la création, dans le but de satisfaire le Créateur. « Je n’accomplirais pas volontiers mon devoir autrement. Si je faisais mon devoir autrement, je serais inhumain, indigne de vivre, et je suis donc heureux et enthousiaste de faire mon devoir de cette façon ! » Seuls ceux qui ont cette sorte de connaissance sont vraiment humains et font vraiment partie de création !

Diriez-vous que ceux qui aiment Dieu ont quelque chose à voir avec les gens d’humanité normale ? Les gens d’humanité normale ont la raison et la conscience. Une fois qu’ils comprennent la vérité, ils peuvent arriver à la connaissance de Dieu. Cette sorte de gens développe naturellement un cœur qui aime Dieu, se soumet à Dieu et révère Dieu. Ainsi l’accomplissement de leur devoir est sans aucun doute à la hauteur de la norme. Vous voyez que les gens font tous fidèlement leur devoir et sont heureux de faire leur devoir. Un jour, quand arrivent les épreuves et quand arrive la mort, menaçant votre vie, que seriez-vous capables de dire ? Qu’y a-t-il dans votre cœur ? Si vous n’éprouvez pas de regret à ce moment-là, vous pouvez dire : « Je n’aurai pas de regrets même après ma mort. À la fin, j’ai fait une partie du devoir d’un membre de la création. Toutes choses bien réfléchies, je peux compter au nombre des personnes qui ont été ce qu’elles devaient être, ayant été une personne réelle. De quelque façon dont Dieu me traite, c’est juste. Je me reproche seulement d’avoir été si désobéissant et résistant à Dieu dans le passé. » Cela ferait quoi de dire cette sorte de chose ? L’accomplissement de son devoir peut-il se réaliser seulement en paroles ? Ce n’est pas ce que vous dites ; c’est ce que vous faites. Tu te contentes de faire fidèlement ton devoir et c’est insuffisant, donc à la fin il doit être testé par le biais d’une épreuve. Quelle épreuve Abraham a-t-il subie ? Dieu n’a pas demandé grand-chose de lui. « Je t’ai donné un fils. Présente-le-Moi comme un sacrifice et Je t’approuverai. » Il a vraiment fait ce sacrifice, donc Dieu l’a béni. Quant à Job, il a toujours craint Dieu et il a fui le mal, mais alors Dieu lui a tout enlevé. Pour cela, il a témoigné. Dieu lui est apparu, lui a parlé et l’a béni. L’amour de Pierre pour Dieu était authentique. Quand est arrivé le temps de l’épreuve, il fut arrêté et pour finir cloué la tête en bas sur une croix, portant témoignage. Tous ces gens ont été confirmés en traversant des épreuves. Ces gens connaissaient Dieu, craignaient Dieu et fuyaient le mal, et ils croyaient vraiment en Dieu. Ainsi, les bénédictions de Dieu et sa promesse ne sont pas données par-dessus la jambe. Nous devons passer par l’épreuve ! Votre témoignage et l’accomplissement de votre devoir ont-ils été éprouvés ? Sinon, c’est inacceptable. Un jour, le temps de l’épreuve viendra et alors nous verrons !

Dans cet article des paroles de Dieu, on trouve le passage suivant : « Maintenant, Je ne fais que l’œuvre qu’il est Mon devoir d’accomplir ; Je vais lier tout le blé en gerbes, ensemble avec cette ivraie. C’est Mon œuvre maintenant. Cette ivraie sera vannée du bon grain au moment de Mon vannage, ensuite les grains de blé seront rassemblés dans l’entrepôt et cette ivraie qui a été vannée sera jetée au feu pour être brûlée en cendre. Mon œuvre est maintenant simplement de lier tous les hommes en gerbes, c’est-à-dire, de les conquérir complètement. Ensuite Je commencerai à vanner pour révéler la fin de tous les hommes. Donc, tu devrais savoir comment tu dois Me satisfaire maintenant et comment tu dois emprunter la bonne voie dans ta foi en Moi. Ce que Je cherche, c’est ta fidélité et ton obéissance maintenant, ton amour et ton témoignage maintenant. Même si tu ne sais pas en ce moment ce que le témoignage est ou ce qu’est l’amour, tu dois Me donner tout ton être et Me remettre les seuls trésors que tu as : ta fidélité et ton obéissance. Tu dois savoir que la preuve de Ma victoire sur Satan se trouve dans la loyauté et l’obéissance de l’homme, tout comme la preuve de Ma conquête complète de l’homme. Le devoir de ta foi en Moi est de témoigner pour Moi, de M’être fidèle et à personne d’autre, et d’être obéissant jusqu’à la fin. Avant que Je commence la prochaine étape de Mon œuvre, comment Me rendras-tu témoignage ? Comment seras-tu fidèle et obéissant envers Moi ? Consacreras-tu toute ta fidélité à ta fonction ou vas-tu simplement abandonner ? Souhaiterais-tu plutôt te soumettre à toutes Mes décisions (que ce soit la mort ou la destruction) ou fuir à mi-chemin pour éviter Mon châtiment ? Je te châtie afin que tu Me rendes témoignage et que tu Me sois fidèle et obéissant. En outre, le châtiment à l’heure actuelle est d’inaugurer la prochaine étape de Mon œuvre et de permettre à l’œuvre de progresser sans entrave. Par conséquent, Je t’exhorte à être sage et à ne pas traiter ta vie ou la signification de ton existence comme du sable sans valeur. Peux-tu savoir exactement ce que sera Ma prochaine œuvre ? Sais-tu comment Je travaillerai dans les jours à venir et comment Mon œuvre se déroulera ? Tu dois connaître la signification de l’expérience que tu as de Mon œuvre et, en outre, la signification de ta foi en Moi. J’ai tant fait ; comment pourrais-Je abandonner à mi-chemin comme tu l’imagines ? J’ai accompli une œuvre si vaste ; comment pourrais-Je la détruire ? En effet, Je suis venu mettre fin à cette ère. Cela est vrai, mais en plus tu dois savoir que Je vais commencer une nouvelle ère, une nouvelle œuvre, et, surtout, répandre l’Évangile du royaume. Ainsi, tu dois savoir que l’œuvre maintenant consiste seulement à commencer une nouvelle ère, à jeter les bases pour la diffusion de l’Évangile et pour amener cette ère à son terme dans le temps à venir. Mon œuvre n’est pas si simple que tu le penses ni n’est-elle sans valeur ou sans importance comme tu peux le croire. Par conséquent, Je te le dis comme avant : tu dois donner ta vie pour Mon œuvre et, plus encore, tu dois te consacrer à Ma gloire. En outre, que tu Me rendes témoignage, c’est ce que J’ai tant attendu et, plus encore, J’ai instamment désiré que tu répandes Mon Évangile. Tu devrais comprendre ce qu’il y a dans Mon cœur. »

Précédent:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Que connais-tu de la foi ? »

Suivant:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Que connais-tu de la foi ? »

Vous aimerez peut-être également