L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Sermons et échanges sur l'entrée dans la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Que connais-tu de la foi ? »

Comment poursuivons-nous la vérité en accomplissant notre devoir ? Savez-vous comment poursuivre la vérité ? Cherchez la vérité en toutes choses. Quelle que soit la difficulté à laquelle vous devez faire face, vous devriez chercher la vérité et agir en respectant ce principe. Vous devriez communiquer ce principe de vérité. Quand vous communiquerez ensemble, vous trouverez une façon de travailler selon ce principe. Quand la difficulté sera résolue, chacun dira : « Oh, je me sens si confiant. » D’où vient ce sentiment de paix et d’assurance ? Peut-on l’acheter avec de l’argent ? Non, cela ne vient que par le biais de la mise en pratique de la vérité. Quand on applique la vérité, quand on agit selon ce principe, on a l’esprit particulièrement en paix et particulièrement à l’aise : « Je ne savais pas ce qu’était le bonheur. C’est cela le bonheur. » Et c’est bien vrai. Ce sentiment paisible, de confiance, est si agréable à éprouver ; c’est une bénédiction de Dieu, quelque chose que Dieu nous donne à apprécier. Dieu dit :« Vous mettez la vérité en pratique et Je vous donne un sentiment de paix et d’assurance. Je vous permets d’en jouir. Quand vous témoignez pour Moi et témoignez authentiquement, je rends votre cœur plus heureux et vous en jouissez d’autant plus. » C’est certainement cela le vrai bonheur dans la vie ! Ainsi, maintenant, c’est le cas de beaucoup de gens : plus ils exécutent fidèlement leur devoir, plus ils en jouissent. Ils ne se sentent pas fatigués, ils se sentent en paix et confiants. Quand J’ai traité quelqu’un sévèrement, quelqu’un d’autre l’a vu et s’est dit : « Oh, il a été traité durement et il arrive encore à être obéissant. Comment se fait-il que je ne puisse être obéissant ? Regardez sa stature, il peut vraiment être obéissant. » Cette personne en a beaucoup souffert, y a réfléchi et elle s’est dit : « Qu’ai-je fait de mal ? Comment se fait-il que je n’ai pas pratiqué la vérité ? J’étais vraiment dans une grande confusion, comment ai-je pu avoir fait cela ? » Il a prié Dieu, prié toujours et ensuite il a compris : « Bien que les gens comprennent une partie de la vérité, leur tempérament de vie n’a en fait pas changé beaucoup. Donc ils peuvent toujours se rebeller contre Dieu, ils peuvent encore agir à rebours de la vérité et ils font toujours ce qui leur plaît. Je comprends, dans mon tempérament de vie, rien ne témoigne que j’ai changé. Pendant quelque temps, je croyais que j’avais changé un peu. Mon approche des choses en fait avait changé un peu, donc mon tempérament de vie avait changé aussi sans aucun doute. Grâce à cette épreuve, à ce coup dur, je me suis rendu compte que je n’ai pas changé vraiment. Je dois encore accepter docilement et honnêtement le jugement et le châtiment de Dieu, et avoir toujours les deux pieds sur terre et poursuivre la vérité pour exécuter mon devoir convenablement ! » En faisant ces efforts et après une période d’expérience, il a obtenu quelques résultats :« Cette fois, quand j’ai fait mon devoir, je n’ai pas trouvé difficile de pratiquer la vérité ; cette fois, quand j’ai eu du mal à accomplir mon devoir, j’ai été capable de chercher la vérité et de renoncer à la chair. Je ne me suis pas appuyé sur mes propres notions et imaginations et je n’ai pas eu foi en moi-même. J’ai obéi à la vérité et j’ai suivi les gens qui disaient ce qui était juste. » En cela, son esprit a connu la paix et le plaisir donnés par Dieu, Son assurance et réconfort. « Oh, ma vie a grandi. Cette fois j’ai renoncé à ma chair et pratiqué la vérité et cela m’a apporté encore plus de paix et de plaisir. Ce fut une expérience de croissance dans ma vie. Ce ne fut pas facile, mais ça valait la peine ! Cette façon de me traiter constituait le jugement et le châtiment de Dieu ; c’était la manifestation du plus grand amour de Dieu, un amour plus réel. Dieu m’aime tellement, Il ne m’a pas rejeté. Il ne m’a pas mis de côté, sans se soucier de moi ! » Il a continué son expérience de cette façon. Après quelques années, obéir à Dieu lui est devenu facile et il lui fut pénible d’aller contre Dieu. L’obéissance à Dieu, c’est le bonheur, c’est la paix, alors que ne pas obéir à Dieu engendre la douleur. Ainsi est-il que l’obéissance à Dieu aura tendance à augmenter et la rébellion contre Dieu aura tendance à diminuer. N’est-ce pas une amélioration de la vie ? Et quand il en est arrivé à ce stade, son tempérament de vie a-t-il changé ? Il a changé effectivement, car il pratique plus souvent la vérité et agit rarement volontairement pour satisfaire ses désirs physiques. C’est cela qui prouve le changement dans son tempérament de vie. Pendant qu’elle accomplit son devoir, cette personne poursuit-elle toujours ses projets personnels ? S’agit-il d’une sorte de transaction ou une intention d’obtenir des bénédictions ? Non. Tout est fait pour satisfaire Dieu complètement, pour aimer Dieu, pour accomplir le devoir d’une création de Dieu. Tout ce qu’il fait, le devoir qu’il accomplit, ne représente-t-il pas un vrai témoignage ? Si le démon essaie alors de l’accuser, Dieu dira : « Qui accuses-tu ? Ne vois-tu pas comme cette personne fait bien son devoir comme elle le fait ? Elle fait fidèlement son devoir pour Moi, elle fait son devoir pour être comme une personne devrait être, tu ne peux pas le nier tout de même ? » Satan, le démon, réfléchit : « C’est effectivement le cas. Je vois que tout ce que dit cette personne, elle le dit entièrement pour Dieu. » Finalement, Satan dit : « Je n’ose pas accuser cette personne et, même si je l’accuse effectivement, cela ne marchera pas et j’aurai honte, donc je ne l’accuserai pas. » Ou peut-être cette personne échappera-t-elle à l’épreuve. Si le démon voit que ce qu’elle dit secrètement trahit des intentions de profit personnel et qu’elle en tire un avantage personnel, qu’elle a passé une transaction avec Dieu, alors le démon ose toujours l’accuser. Si le démon ose toujours l’accuser, elle sera de nouveau éprouvée. Est-ce vrai ou non ?

Maintenant nous voyons clairement ce que c’est que de rendre témoignage à Dieu, au final. Le témoignage peut-il être exprimé en paroles ? L’exprimer en paroles c’est témoigner ; si vous n’avez pas de mots pour vous exprimer, mais que votre cœur prie Dieu, cela reste un témoignage. Ce que vous faites, le devoir que vous accomplissez, c’est en soi un témoignage, aussi. Ces trois points sont alignés, ils ont tous un signe d’égalité et cela ne constitue-t-il pas votre témoignage intelligent et percutant ? Mais oui. Alors, que signifie témoigner pour Dieu en réalité ? Est-ce clair maintenant ? Pouvez-vous l’exprimer avec les mots qu’il faut ? Certaines personnes ont la juste idée dans leur esprit mais ne parviennent pas à la mettre en mots. Elles ont peur de donner une impression de dogmatisme, de langue de bois ou d’exagération, ce qui pourrait mécontenter Dieu. Donc ils se disent : « Je vais simplement transformer cela en action pratique et m’acquitter fidèlement de mon devoir, en m’exprimant par le biais de l’accomplissement de mon devoir. » C’est mieux, n’est-ce pas ? Si nous accomplissons notre devoir envers Dieu et témoignons, pourquoi donc nous heurtons-nous à des désastres ou des tourments, parfois ? Que devrions-nous en penser ? Ce désastre ou ce tourment viennent-ils de Dieu ? Ils viennent de Dieu, Dieu les a permis, mais parfois il y a une accusation de Satan. Si cette épreuve nous arrive, si cette sorte d’épreuve arrive pour clarifier cette situation, que faire ? À ce moment-là, Dieu observera ce que nous faisons, ce que nous disons et comment nous prions — et Satan aussi —, pour voir si nous restons fidèles à Dieu et si nous appartenons à Dieu. Il y aura une bataille à ce sujet dans le royaume spirituel, n’est-ce pas le casa ? L’histoire de Job n’était-elle pas une polémique dans le monde spirituel ? Dieu a dit : « Job est un homme qui craint Dieu et évite le mal, il est irréprochable. » Satan n’était pas d’accord : « Non, je vois les choses différemment sur tel ou tel point. » Dès que Dieu a entendu cette accusation, Il a dit : « Je te le livre, tu peux l’éprouver, Je le permets, mais tu ne peux toucher à sa vie. » Cette controverse se déroulait dans le monde spirituel et dans le monde matériel comme dans le monde des hommes, les épreuves de Job ont commencé. Donc, tout ce qui nous arrive, tout ce qui se passe parmi nous se passe sous l’autorité de Dieu, qui l’a organisé et permis. Comment devrions-nous interpréter cela ? Au temps de Job, Dieu n’avait pas d’œuvre des derniers jours et Il n’avait pas fait connaître autant de vérités ; donc, Job faisait partie de l’ère de la foi au Dieu vague. Job a fait face aux épreuves sans pouvoir deviner l’objectif poursuivi par Dieu. Il a pourtant réussi à se tenir debout et témoigner. Pendant cette ère-là, le témoignage de Job était le plus élevé. Ce n’était pas simple. Mais maintenant nous pouvons dire que nous en sommes à une ère différente de celle de Job, nous avons tant de vérités que Dieu a annoncées et Dieu a révélé tant de situations réelles, tant de mystères, que ce soit dans le monde humain ou dans le monde spirituel, et Dieu a évoqué l’arrière-plan de cette guerre spirituelle. Si le témoignage que nous donnons ne peut pas dépasser celui de Job, ce ne sera pas juste. Ainsi, aujourd’hui, si nous sommes soumis à des épreuves et tribulations, comment les interpréterez-vous ? C’est à ces moments-là que les gens révèlent leur vraie nature. Normalement, quand vous êtes confrontés à quelque chose, Dieu n’est pas sérieux avec vous. Mais regardez ce qui s’est passé au temps où Job était soumis à l’épreuve : Dieu le regardait déjà à l’avance, comme s’Il avait installé des caméras et un magnétophone, attendant que Job s’exprime, pour voir comment il témoignerait et ce qu’il dirait. Satan regardait aussi, pour voir s’il pouvait gagner son pari. Quand une épreuve s’abat sur l’homme, c’est là qu’il montre le plus sa vraie nature. Le monde spirituel entier regarde ! Certaines personnes pensent : Dieu peut bien être au ciel à regarder, Il ne remarque ni ne Se soucie des choses ordinaires. Peut-être jette-t-Il un coup d’œil par hasard, mais c’est sans importance. Nous pouvons faire ce que nous voulons, manger ce que nous voulons, dire ce que nous voulons. Des gens de cette trempe craignent-ils Dieu ? En fait, non. Votre vision du monde spirituel est simpliste. Dieu ne remarque-t-Il pas les choses inconvenantes faites dans le dos des gens ? Il observe tout. Ainsi, tout ce que vous faites dans le dos des autres, les pensées que vous nourrissez, ce que vous dites aux gens en secret— tout cela fait partie de votre témoignage. Écoutez soigneusement et comprenez !

Précédent:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Que connais-tu de la foi ? »

Suivant:Bienheureux sont ceux qui acceptent et obéissent à la parole de Dieu

Vous aimerez peut-être également