L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Sermons et échanges sur l'entrée dans la vie

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Établir une bonne relation avec Dieu est très important » (III)

Nous venons juste de lire les paroles de Dieu tirées de : « Il est très important d’établir une relation normale avec Dieu » Pourquoi avons-nous voulu échanger sur ce passage de la parole de Dieu trois fois d’affilée ? Cela est premièrement dû au fait que ce passage est la base pour l’entrée dans la vie et le fondement pour l’entrée dans la vie. En conséquence, si les élus de Dieu veulent gagner la vérité et la vie, ils doivent commencer par faire l’expérience de ce passage. Quand on parcourt ce passage, qu’est-ce qu’on vit après tout ? Qu’est-ce qu’on met en pratique ? Au début du passage que nous venons de lire, Dieu dit : « L’une des questions les plus importantes est d’apaiser son cœur devant Dieu. C’est une question qui concerne la vie spirituelle des gens et la progression de leur vie. » Comprenez-vous cela ? Certains disent : « Calmer son cœur devant Dieu est-il vraiment si important ? » Ce sont des paroles que Dieu a dites, et ce que Dieu dit est la vérité. Quelles seront les conséquences si quelqu’un ne cherche pas la vérité dans les paroles de Dieu, ne les accepte pas ou ne leur obéit pas, ne les met pas en pratique ou ne les vit pas ? Celui qui est perdant c’est cette personne elle-même ! Est-ce une question sans importance qu’il y ait beaucoup de personnes qui ne peuvent pas discerner les paroles de Dieu ou comprendre que les paroles de Dieu sont la vérité ? Si quelqu’un croit en Dieu pendant plusieurs années sans être capable de discerner les paroles de Dieu ou de comprendre la vérité des paroles de Dieu, une telle personne est certaine d’être abandonnée et éliminée par Dieu et incapable d’être sauvée. Pouvez-vous accepter la façon dont J’ai présenté cela ?

Actuellement un grand nombre de gens ont commencé à pratiquer le silence dans leur cœur devant Dieu. Quand ils ont entendu les paroles de Dieu : « apaiser son cœur devant Dieu » ils ont tous eu l’impression que c’était facile à comprendre, mais une fois qu’ils l’ont mis en pratique ils ont découvert des problèmes : « Pourquoi mon cœur ne fait-il pas silence ? Je n’arrive pas à faire silence devant Dieu. Je ne peux même pas faire silence un petit instant. » Une fois qu’ils mettent en pratique le silence devant Dieu, ils s’aperçoivent que c’est difficile à faire, que ces paroles sont difficiles à expérimenter, qu’il est en effet difficile d’entrer dans ces paroles. Quel est le problème ? Qui peut percevoir l’essence de ce problème ? Est-ce suffisant pour montrer qu’ils n’ont jamais fait silence devant Dieu et qu’ils n’ont jamais vécu devant Dieu ? S’ils n’ont jamais fait silence devant Dieu, comment pourraient-ils avoir vécu devant Dieu ? Cela ne concorde pas avec les faits, n’est-ce pas ? S’il est difficile d’entrer dans le silence devant Dieu et très difficile de le mettre en pratique, alors est-il facile pour toi de vivre devant Dieu ? Ce n’est pas facile. Si tu ne vis pas devant Dieu, où vis-tu ? Devant qui vis-tu ? Pouvons-nous dire que tu sois quelqu’un qui vit devant les hommes, quelqu’un qui vit devant Satan ? Alors quel est le rapport entre faire silence devant Dieu et vivre devant Dieu ? Ils sont directement liés l’un à l’autre : si tu ne peux pas faire silence devant Dieu alors tu ne peux pas vivre devant Dieu, est-ce cela ? Que dois-tu avoir pour pouvoir faire silence devant Dieu ? Que dois-tu avoir avant de pouvoir faire silence devant Dieu ? Nous donnerons un exemple, tel que des fils et des filles vivant devant leurs parents. Beaucoup d’enfants ne vivent jamais devant leurs parents. Ils disent : « Vivre devant mes parents est ennuyeux. Il est formidable de vivre à l’extérieur. Il est formidable de vivre devant les machines de jeu vidéo. Il est formidable de vivre dans les salles de jeu. Il est formidable de vivre dans les parcs de divertissement. » Alors ils ne vivent pas devant leurs parents. Cela veut dire quoi ? Ils ne pensent pas à leurs parents et ils ne se soucient pas de leurs parents. Ils sont indifférents à tout à propos de leurs parents. Ils manquent le moindre intérêt pour toute chose dont les parents se préoccupent et aiment, ainsi ils ne veulent pas vivre devant leurs parents. N’est-ce pas ainsi ? Alors quel est le problème si quelqu’un ne peut pas vivre devant Dieu et ne peut pas faire silence devant Dieu ? Cela montre qu’ils ne se soucient pas de Dieu. Alors si quelqu’un n’a pas Dieu dans son cœur, mais continue de croire en Dieu et veut obtenir le salut de Dieu, quel problème doit être premièrement résolu ? « Faire silence devant Dieu » est le problème à résoudre en premier. Quelqu’un dit : « Comment puis-je faire silence devant Dieu ? » Certaines personnes disent : « Oh, je sais. Lorsque j’étais dans l’église religieuse, je voyais ces pasteurs et anciens, et aussi des personnes âgées, se lever tôt chaque matin et s’agenouiller devant Dieu pour prier pendant une demi-heure ou une heure. Est-ce cela faire silence devant Dieu ? Lorsqu’ils priaient, certaines gens pleuraient “boohoo”, sanglotant fortement. C’est peut-être cela faire silence devant Dieu. Il faut que je prie et pleure ensemble avec eux et récite les paroles de Dieu quand nous prions. C’est cela faire silence devant Dieu. » Ce qu’ils ont dit est-il correct ? Tout le monde sait que c’est faux. Pourquoi cela n’est-il pas correct ? Quiconque peut répondre clairement à cette question a la vision, a la lumière, a le chemin. Qui peut clarifier cette question ? Vous n’êtes pas sûr, donc Je vous le dirai.

Lorsque quelqu’un dit ses prières religieuses, il ne fait pas silence devant Dieu. Il fait silence devant un mur, fait silence devant les tables et les chaises. Quand il se ferme les yeux, il est juste là en train de passer le temps par lui-même, récitant les paroles de Dieu, se parlant, parlant en l’air. Est-ce cela faire silence devant Dieu ? Non. Parce qu’il se parle à lui-même. Il peut sembler très calme à genoux, là. Ses mains ne bougent pas, sa tête ne se tourne pas çà et là pendant que sa bouche continue de prier Dieu. Mais il n’a pas ouvert son cœur à Dieu. Son cœur est fermé à Dieu et c’est seulement sa bouche qui continue de parler. Est-ce cela faire silence devant Dieu ? Il ne sert à rien de juste continuer à parler et faire du bruit. Vous devez ouvrir votre cœur à Dieu ! Lorsque vous aurez ouvert votre cœur à Dieu, parlé à Dieu au sujet de ce qu’il y a dans votre cœur, exposé ce qu’il y a dans votre cœur, ce n’est qu’en ce moment que vous serez touchés par le Saint-Esprit et serez en présence de Dieu. C’est cela faire silence devant Dieu. Vous devez être touchés par le Saint-Esprit, être en présence du Saint-Esprit, donner votre cœur à Dieu, contacter Dieu dans votre cœur, et parler à Dieu dans votre cœur. Voilà ce qu’est faire silence devant Dieu. Si quelqu’un s’agenouille simplement et parle, il peut sembler qu’il parle avec Dieu, mais, en réalité, il n’a pas ouvert son cœur à Dieu, et ce qu’il dit n’est pas ce qu’il y a dans son cœur, mais simplement ce qu’il pense à dire, il se parle simplement à lui-même ou récite quelques passages de l’Écriture, cela n’est pas faire silence devant Dieu. Parce qu’il est sans l’œuvre du Saint-Esprit et n’est pas touché par le Saint-Esprit, il se parle simplement à lui-même. Se parler à soi-même, prier à un Dieu vague, prier en l’air, sans l’œuvre du Saint-Esprit, c’est là prendre ses désirs pour des réalités et Dieu ne reconnait pas cela. N’est-ce pas ça ? Parce que cette prière religieuse est sans l’œuvre du Saint-Esprit, sans l’illumination du Saint-Esprit, prier pendant des années ne produira aucun résultat. Lorsque quelqu’un finit une telle prière, se lève et rentre à la maison, il redevient un loup, la nature satanique apparaît encore une fois et il fait comme bon lui semble, sans la moindre crainte de Dieu et sans la moindre apparence de piété. Est-ce cela faire silence devant Dieu ? Faire véritablement silence devant Dieu, c’est exposer son cœur à Dieu, dire ce qu’il y a dans son cœur, Lui dire les troubles qu’il y a dans son propre cœur, prier Dieu honnêtement, réfléchir sur soi devant Dieu, se comprendre devant Dieu et être touché par le Saint-Esprit, ce qui entraîne un regret sincère et une auto-accusation. Pleurer comme cela, prier comme cela et dire ce qui est dans son cœur à Dieu de ces façons-là sont le résultat du silence devant Dieu et sont de véritables accomplissements du silence devant Dieu. Si dans sa prière quelqu’un fait vraiment silence devant Dieu, alors chaque fois, il peut tirer un profit, il peut comprendre quelque vérité, peut obtenir un certain éclairage des paroles de Dieu et peut trouver des moyens de pratiquer. Au-delà de toutes ces choses, il peut avoir une certaine compréhension, particulièrement au sujet de la révélation de sa propre corruption. Si chaque fois qu’il fait silence devant Dieu il a des résultats dans tous ces domaines, cela démontre que son cœur est véritablement en silence devant Dieu. Vous devez comprendre cela. N’avoir aucun résultat des prières signifie qu’on ne fait pas silence devant Dieu, mais qu’on fait silence dans une église, qu’on fait silence dans les choses matérielles. Chaque fois que les gens n’ouvrent pas leur cœur à Dieu lorsqu’ils prient, chaque fois que leur cœur n’a pas véritablement supplié, chaque fois que leur cœur ne cherche pas la vérité de Dieu, ou qu’ils ne donnent pas leur cœur à Dieu pour Lui parler à cœur ouvert, ces choses expriment qu’ils ne font pas silence devant Dieu.

Raisonnablement, lorsque Je dis cela, tout le monde comprend. Cependant, tant de personnes disent : « Quelle que soit la manière dont nous prions Dieu, nous ne pouvons pas faire silence devant Dieu. Quel est le problème ? Nous voulons parvenir à faire silence devant Dieu maintenant, alors y a-t-il un moyen de le faire ? » Voyez-vous, il y a des prières religieuses. Par exemple, lorsqu’un croyant se rend compte que son enfant ne lui obéit pas, il ferme ses yeux et prie :« Seigneur je Te confie cet enfant pour que Tu le disciplines. Je ne peux pas le discipliner. Il ne m’obéit pas. Seigneur, Tu es tout-puissant. Je Te donne l’enfant. Je pris au nom du Seigneur Jésus. Amen. » Et c’en est terminé. Est-ce là faire silence devant Dieu ? Dans sa prière, il ne prend aucune responsabilité ; il ne cherche pas la vérité devant Dieu, mais il remet l’enfant à Dieu sans chercher à savoir si Dieu l’a entendu ou non. Sans exposer son cœur au Seigneur ou dire : « Élever un enfant est trop difficile. Sans la vérité, je ne peux pas enseigner l’enfant et l’enfant ne m’obéira pas ! Cet enfant est né dans le péché et a hérité d’une nature pécheresse, même plus rebelle que moi. Seigneur, comment puis-je l’enseigner ?» Dis quelque chose d’intime ! Tu peux dire : « Seigneur, les humains sont créés par Toi. Tu m’as donné cet enfant, mais je n’ai pas la force de l’enseigner. En vérité, je vois maintenant que je n’ai pas la réalité de la vérité, je ne suis pas non plus en tant qu’humain ce qui doit être, et je ne suis pas qualifié et n’ai aucun moyen d’enseigner l’enfant. Cet enfant est trop désobéissant. J’étais peut-être comme lui lorsque j’étais jeune. Donc l’enfant n’est pas à blâmer totalement, car je suis tout simplement aussi mauvais. Maintenant je crois au Seigneur, mais je n’ai pas écouté les paroles du Seigneur. » Dis quelque chose d’humain comme cela ! Une fois que Dieu observe cela : « En effet, ton plus grand problème est vraiment cette difficulté. Il pèse sur toi au point où tu respires à peine. Il t’a épuisé ces derniers jours, et tu parais mal en point. Ces paroles viennent de ton cœur. » Tu dis à Dieu, en pleurant pendant que tu pries, que tu ne peux pas enseigner l’enfant, que tu n’as aucune réalité de la vérité et ne peux pas vivre devant Dieu et faire quelque chose pour Dieu, que tu es plus enfant que l’enfant et que tu n’es même pas aussi bon que l’enfant. « L’enfant est jeune, mais, quand bien même j’ai grandi, je n’écoute pas les paroles du Seigneur. » Une fois que tu as présenté des échanges jusqu’à ce point, tu te sens si rempli de remords que tu commences à pleurer. Est-ce que prier de la sorte contient une partie du sens d’être en silence devant Dieu ? Alors, que signifie faire silence devant Dieu ? Quelqu’un dit que tu dois dire ce qu’il y a dans ton cœur lorsque tu parles. Est-ce cela dire ce qui est dans le cœur ? C’est justement cela. Dis ce qu’il y a dans ton cœur lorsque tu as vraiment de la difficulté et, quand tu prieras Dieu, il te sera facile de faire silence devant Dieu. Si tu n’as rien à dire dans ton cœur lorsque tu te présentes devant Dieu, alors comment peux-tu faire silence devant Dieu ? S’il n’y a rien dans ta pensée et dans ton cœur, tu n’as pas besoin de Dieu, et alors tu veux toujours faire silence devant Dieu, cela est-il facile ? C’est comme si une personne allait vers une autre personne sans rien de spécial dans la pensée, et l’autre personne disait  : « Qu’est-ce que tu as dans la pensée ? » « Oh, uh, rien d’important, j’avais juste envie de causer. » « Bien, vas-y. De quoi veux-tu que l’on cause ? » « En fait, il n’y a rien de particulier, j’avais juste envie de causer, je ne sais de quoi. » « Alors qu’as-tu dans la pensée après tout ? » « J’avais juste envie de parler avec toi. » « De quoi veux-tu parler, donc ? » « Je ne pouvais penser à rien, mais alors je voulais toujours parler avec toi. » Quelle sottise. Quel genre de personne est-elle ? C’est quelqu’un qui n’a aucun sens, qui n’a pas le sens d’une personne normale, n’est-ce pas ?

Précédent:Bienheureux sont ceux qui acceptent et obéissent à la parole de Dieu

Suivant:Sermons et échange relatifs à la parole de Dieu « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité » (III)

Vous aimerez peut-être également