L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Destruction en un clin d’œil

7

— Le canton de Qingping dans la province du Sichuan a disparu deux fois à cause de sa désobéissance à l’Évangile de Dieu Tout-Puissant des derniers jours.

Jing Wei, province du Sichuan

Durant le grand tremblement de terre qui a eu lieu le 12 mai 2008, une ville a disparu entièrement : c’était le canton de Qingping dans la zone municipale de Mianzhu dans la province du Sichuan. À cause de la dissimulation d’information du gouvernement, rares sont les personnes qui le savent. 

Le canton de Qingping était situé au nord-ouest de la zone durement touchée de la ville de Hanwang dans la zone municipale de Mianzhu. Avant que le tremblement de terre frappe, situé loin dans les montagnes, c’était un endroit où l’air était pur, les eaux claires et le ciel bleu, et les montagnes abondaient de kiwis et de gingkos. Dieu a conféré cette abondance aux gens et leur a fourni tout ce dont ils avaient besoin pour vivre ; cependant les gens qui habitaient là ne connaissaient pas Dieu, et surtout, ils ignoraient qu’ils devraient être reconnaissants à Dieu – ils n’avaient que de la convoitise pour les richesses.

Étant donné que cette ville était située loin dans les montagnes, le paysage était incroyablement beau et l’air était frais et plaisant. En été, on n’avait pas besoin d’utiliser l’air conditionné ; c’était un bar d’oxygène naturel et, plus important encore, c’était un endroit de loisir et de relaxation. Les gens de la montagne ont installé des hébergements ruraux un par un et ont fait beaucoup d’efforts pour y développer l’industrie du tourisme. C’est aussi devenu un endroit de loisir et de divertissement pour des représentants du gouvernement de tous les niveaux. Beaucoup de représentants désiraient prendre des postes du gouvernement dans le canton de Qingping, et beaucoup de dirigeants au niveau provincial étaient des visiteurs fréquents de cette ville. Tout le monde sait que partout où vont les représentants du gouvernement, ils contribuent à la croissance de l’économie des hôtels, des bars karaoké, des stations thermales, des spas de massages de pieds et des salons de coiffure de la région. Donc, bien que le canton de Qingping soit loin dans les montagnes, ce n’était certainement pas un endroit arriéré, et c’était néanmoins un endroit de festoiement et de festivités, avec des néons clignotants et de la musique et des chansons tous les soirs ; les représentants du Parti communiste ont transformé cet endroit de beauté venant du ciel en une Sodome des temps modernes. 

Depuis que Dieu Tout-Puissant a lancé Son œuvre des derniers jours en Chine continentale, les frères et sœurs de l’Église ont voyagé maintes fois dans cette ville de montagne pour répandre l’Évangile. Mais là-bas, les habitants vivaient aisément et n’avaient aucune inquiétude en ce qui concerne la nourriture ou les vêtements. Ils pensaient qu’ils n’avaient pas besoin de Dieu, donc à chaque fois que les frères et sœurs venaient, ils refusaient d’accepter l’Évangile, et ont même réprimandé les frères et sœurs en disant : « Maintenant, la vie est si belle et les politiques du Parti sont si bonnes. Vous n’avez rien de mieux à faire, en disant ces choses, mais nous ne croyons pas ce que vous dites. Nous ne croyons qu’en l’argent ! » Chaque fois, les frères et sœurs devaient marcher si longtemps pour répandre l’Évangile à ces gens, mais chaque fois on leur claque la porte au nez. Les frères et sœurs leur ont dit que c’était l’Évangile de Dieu des derniers jours et que c’était leur seule et unique chance d’être sauvés, mais ils ont fait la sourde oreille ; les frères et sœurs leur ont dit que tous ceux qui ne croient pas en Dieu Tout-Puissant n’auraient pas la protection de Dieu lorsque des catastrophes arriveraient, mais ils ont ignoré cela. Les habitants du canton de Qingping ont rejeté les paroles de Dieu Tout-Puissant et ont rejeté le salut de Dieu Tout-Puissant ; il n’y avait pas une seule personne dans cette ville qui croyait en Dieu Tout-Puissant !

À 14 h 28, le 12 mai 2008, le tremblement de terre a frappé. Soudain, la terre a tremblé et les montagnes ont bougé, des blocs rocheux géants ont roulé et ont chuté des montagnes, l’air a été instantanément rempli de gros nuages de poussière, le ciel s’est obscurci et le pays s’est assombri, et quelques montagnes se sont juste effondrées et ont disparu en très peu de temps. Le siège du gouvernement local était situé en bas de la vallée entre deux montagnes. Quand le tremblement de terre a frappé, l’écart entre ces deux montagnes a commencé à se refermer et, en un clin d’œil, le canton de Qingping a été écrasé entre ces montagnes qui se sont repliées. Tout le monde dans la ville a été enseveli et, en une fraction de seconde, les deux montagnes se sont jointes et ont été fusionnées en une seule ! À ce moment, peu importe la quantité d’argent qu’ils avaient, tout était en vain ; l’argent ne les avait pas sauvés, et les représentants du Parti communiste pouvaient encore moins les sauver ! Cette ville qui n’adorait pas Dieu a été détruite instantanément ! Quand je pense à ce désastre catastrophique, je ne peux m’empêcher de penser au moment où l’Éternel Dieu voulait détruire la ville de Sodome. Abraham a supplié L’Éternel Dieu, en disant : « Et s’il y a dix justes dans la ville, détruiras-tu quand même la ville ? » L’Éternel Dieu a répondu en disant : « Je ne la détruirai pas. » À la fin, seulement Lot et sa famille ont réussi à s’échapper sous la direction des anges, et tous ceux qui restaient ont été détruits par un grand feu qui est tombé du ciel ! (Voir Genèse 18, 20-32 et 19, 1-25.) Cette ville impénitente, licencieuse qui n’adorait pas Dieu a été dorénavant effacée de la surface de la terre, et c’est ce qui s’est passé aussi pour le canton de Qingping. Après que Qingping a disparu, l’armée a immédiatement émis un avis aux agents et aux soldats engagés dans les efforts de secours qu’il leur était interdit de divulguer ces informations au monde extérieur, que l’utilisation de leurs téléphones mobiles devait être complètement contrôlée, qu’ils ne pouvaient pas appeler leurs familles, et que si quelqu’un divulguait les informations, alors cette personne serait traitée selon la loi militaire. 

Les habitants du canton de Qingping – qui avaient été infectés par l’athéisme – ne se sont pas examinés eux-mêmes à la suite de cette grande catastrophe, et ils ont encore moins pensé aux raisons de la colère du Ciel ; ils ont juste continué de créer leurs belles maisons de leurs propres mains, conservant la mauvaise croyance que l’homme peut surmonter le Ciel, et luttant contre le Ciel ! Ils étaient impénitents. 

Après le tremblement de terre, la configuration du terrain dans toutes les régions de la ville entière avait subi un grand changement (plusieurs montagnes s’étaient effondrées, avaient bougé ou été fusionnées), et la ville originale était complètement méconnaissable ; en plus, les torrents qui coulaient des montagnes bloquaient les routes. Pour ces raisons, les supérieurs du gouvernement local ont décidé de supprimer de la carte la région administrative du canton de Qingping. Et pourtant, un dirigeant du comité du parti provincial, par souci de créer encore un autre projet de vanité, voulait construire un nouveau projet pilote rural socialiste, et n’était pas d’accord avec la suppression de la ville. Donc, sans hésitation, le gouvernement a commencé à investir massivement dans cette région, et ils ont amené des techniciens supérieurs dans le domaine de la construction de ponts et venant de l’Institut provincial de la planification et du design pour procéder à une évaluation du site, à la sélection, à la conception et à la reconstruction du site. Bientôt, un tout nouveau canton de Qingping, complet avec toutes les installations connexes, a été fondé encore une fois dans les montagnes. Il comprenait les bureaux gouvernementaux du canton, un hôpital, des écoles, des quartiers résidentiels et ainsi de suite ; cela a été fait d’un seul coup et était entièrement modernisé. Pour planter seulement un arbre dans leur propre résidence privée, un représentant du gouvernement du canton devait payer jusqu’à 50 mille yuans. Alors que tout le monde était reconnaissant de la politique du Parti et était immergé dans la joie d’avoir aménagé dans un meilleur endroit, le 15 août 2009, soudainement, une pluie torrentielle est tombée du ciel, qui est devenue de plus en plus forte, et qui a déclenché des glissements de terrain des montagnes. Très vite, de la boue et des pierres ont déboulé des montagnes en un courant violent, se dirigeant tout droit à l’endroit où le nouveau canton de Qingping se trouvait. De nouveau, en un instant, le siège nouvellement construit du gouvernement du canton a été complètement enseveli sous le courant de boue et de pierres, et la ville a été encore une fois frappée par un désastre catastrophique ! Encore une fois, la ville a été effacée de la surface de la terre !

Cela accomplit précisément les paroles de Dieu Tout-Puissant : « Si le peuple d’un pays ou d’une nation est incapable de recevoir le salut et la protection de Dieu, alors un tel pays ou nation suivra le chemin vers la ruine, vers les ténèbres, et sera anéanti par Lui. » « Si tu es un vrai chrétien, alors tu croiras certainement que la montée et la chute de n’importe quel pays ou nation se produit selon les desseins de Dieu. Lui seul connaît le sort d’un pays ou d’une nation, et contrôle le cours de cette humanité. Si elle ou un pays veut avoir un bon sort, alors l’homme doit se prosterner devant Dieu en adoration, se repentir et se confesser devant Lui, sinon le destin et la destinée de l’homme finiront inévitablement par une catastrophe. » « Nous croyons qu’aucun pays ou pouvoir ne pourra se dresser sur le chemin de l’œuvre que Dieu veut accomplir. Ceux qui entravent Son œuvre, résistent à Sa parole, pertur-bent et altèrent Son plan seront finalement punis par Lui. Celui qui défie l’œuvre de Dieu sera envoyé en enfer ; tout pays qui défie l’œuvre de Dieu sera détruit ; toute na-tion qui s’élève pour s’opposer à l’œuvre de Dieu sera exterminée de cette terre et cesse-ra d’exister. » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair).

Cette grande catastrophe nous permet de connaître le tempérament juste de Dieu ! Cette fois, Dieu devenant chair doit sauver l’homme jusqu’à la limite absolue et, pendant les catastrophes, Il sera miséricordieux envers ceux qui L’aiment sincèrement et qui font appel à Lui ; Sa colère tombera sur ceux qui s’opposent à Lui et qui sont impénitents ! Dieu dit : « C’est Moi qui provoque la catastrophe et elle est bien sûr orchestrée par Moi. Si vous ne pouvez pas sembler être bons sous Mes yeux, alors vous n’éviterez pas de souffrir la catastrophe. » (« Tu dois préparer suffisamment de bonnes actions pour ta destination », La Parole apparaît dans la chair).

Ensuite, nous allons partager avec tout le monde des expériences et des témoignages de frères et sœurs qui croient en Dieu Tout-Puissant, qui viennent des secteurs durement touchés tels que Mianzhu et Shifang à Sichuan concernant la manière dont ils ont été sauvés par Dieu, et leur merveilleuse échappée durant le tremblement de terre « 5,12 », en utilisant des faits pour porter témoignage : les paroles de Dieu sont la vérité à jamais immuable ! 

1. Le jour du 12 mai, Sœur Xiaojiang, la dirigeante de l’église de Yuanmen, était seule sur la montagne Leigu (un secteur durement touché) en train de battre le colza. Lorsque le tremblement de terre est arrivé, elle a seulement senti la terre bouger et la montagne trembler et elle a eu des étourdissements. Au début du tremblement de terre, elle a pensé qu’elle souffrait d’un coup de chaleur. Un peu plus tard, elle a vu que tout autour d’elle les montagnes tombaient, la terre se séparait et que la montagne qui tremblait se fendait et se formait à nouveau. Des fissures de plusieurs mètres de long s’ouvraient et des roches montagneuses tombaient droit vers elle. Ce n’est qu’à ce moment-là qu’elle a su que c’était un tremblement de terre, et ensuite, elle évitait constamment les roches. Elle priait et appelait Dieu constamment : « Oh Dieu ! C’est aujourd’hui le jour où Tu châties le grand dragon rouge. J’ai aussi les poisons du grand dragon rouge à l’intérieur de moi. Normalement, je n’accomplis pas très bien mes devoirs. … Si Tu pouvais seulement calmer Ta furie aujourd’hui, peu importe la façon dont Tu me châties, je souhaite T’obéir. Même si je suis avalée par la terre comme ces 250 dirigeants l’ont été, il y a Ta bonne volonté derrière cela… » Elle priait constamment ainsi avec obéissance et, après, elle a pensé à un hymne des paroles de Dieu appelé : « La dernière œuvre que Dieu accomplira dans l’homme », et son cœur s’est calmé. Tout de suite, Xiaojiang a vu de ses propres yeux les actes merveilleux de Dieu : la montagne sur laquelle elle était s’est effondrée ; juste à côté d’elle, c’était comme si la moitié de la montagne avait été coupée au couteau et avait glissé en bas en ligne droite à côté d’elle. Et cependant, la moitié de la montagne sur laquelle Xiaojiang se trouvait ne s’est pas effondrée et elle n’était pas du tout blessée. Sa famille a vu de loin que la montagne sur laquelle Xiaojiang travaillait s’est effondrée et ils ont tous pensé qu’elle était morte. Ils ne s’attendaient pas à ce qu’elle revienne vivante et en bonne santé, et tous les non-croyants disaient : « Tu as été si chanceuse ! » Sœur Xiaojiang pleurait et pleurait en racontant ses expériences sur la montagne à ses frères et sœurs. Plusieurs personnes ont été touchées et elles ont senti que Dieu était si puissant et si merveilleux.

2. Un frère de l’église du comté d’Anxian, dont la maison était un lieu de réunion. Il avait été un non-croyant et avait accepté l’œuvre de Dieu Tout-Puissant des derniers jours en octobre 2007, et il était nouveau venu à l’église. Après avoir accepté l’œuvre de Dieu, il était sérieux au sujet de sa recherche et, depuis ce temps, il avait accompli le devoir d’hôte. Pendant le tremblement de terre, la plupart des bâtiments dans son village se sont effondrés, et ceux qui ne sont pas effondrés sont devenus dangereux, et cependant sa maison était indemne. Son dirigeant d’équipe de production était très déconcerté et lui a demandé : « Ta maison ne s’est pas effondrée. Quel est le secret ? » Le frère était très content et a compris que c’était Dieu qui avait pris soin de lui et qui l’avait protégé. Maintenant, il a encore plus de foi et il souhaite continuer d’accomplir ses devoirs et de répandre l’Évangile. 

3. Frère Zhao, 60 ans, de l’église de Chaping. Le 12 mai, il a pris le bus de Chaping à Sangzao. Dans le bus ce jour-là, il y avait au total entre 10 et 20 personnes. À 14 h 28, le bus venait juste d’atteindre un endroit sur la route en bas d’une haute montagne quand le tremblement de terre a commencé. Tout d’un coup, la terre a tremblé et les montagnes ont remué, et des pierres dégringolaient de la montagne comme des gouttes de pluie. Les pierres qui tombaient bloquaient la route devant et derrière, et le toit du bus était défoncé. 

À l’intérieur du bus, il n’y avait que chaos et confusion, tout le monde essayant désespérément de sortir, de courir et d’appeler le ciel et la terre, certains faisant appel aux cieux, certains faisant appel à Bouddha… À ce moment, Frère Zhao a dit : « Vous faites appel aux mauvaises choses. Vous devez faire appel à Dieu Tout-Puissant ! » Cependant, la seule chose dont les gens se souciaient, c’était de s’échapper du bus et de sauver leur vie, et personne ne lui prêtait attention. Un peu de temps après, les gens du bus s’étaient tous enfuis, et seulement Frère Zhao était resté dans le bus, faisant appel à Dieu Tout-Puissant. Certaines personnes qui étaient parvenues à sortir ont été tuées et d’autres ont été blessées par les pierres qui tombaient ; celles qui étaient blessées ont toutes pensé que Frère Zhao était sûrement mort. À la fin, juste après que le tremblement de terre s’est arrêté, Frère Zhao est descendu du bus sans une égratignure. Les non-croyants étaient tous stupéfaits. Ils pensaient que le fait que Frère Zhao ait pu sortir d’un tel environnement sans même une égratignure était vraiment un miracle. Après l’avoir questionné au sujet des raisons de son échappée miraculeuse, ils ont tous commencé à suivre Dieu Tout-Puissant. Plusieurs jours plus tard, Frère Zhao et entre 10 et 20 non-croyants ont marché au pied d’une haute montagne. À cause des répliques sismiques, des blocs rocheux du sommet de la montagne n’arrêtaient pas de tomber et, comme la route était longue, les autres n’osaient pas marcher plus loin. Dans la confusion, et personne qui savait quoi faire pour le mieux, Frère Zhao a crié fortement : « Faites ce que j’ordonne. N’appelez pas les cieux, et surtout n’appelez pas Bouddha. Tout le monde, appelez Dieu Tout-Puissant ! » À la fin, tout le monde dans le groupe a tenu compte des paroles de Frère Zhao et a appelé Dieu Tout-Puissant, et ainsi, ils sont passés le long de la route sains et saufs. 

4. Frère Tan, 37 ans, de l’église de Jiulong. Sa femme et lui croient, et à ce moment-là ils n’étaient pas très sérieux dans leur recherche. Le 10 mai, Frère Tan est allé à l’usine de turbines Dongfang à Hanwang (une zone durement touchée) où il travaillait comme peintre. Il faisait cela depuis un jour et demi seulement quand son manager lui a dit que son travail n’était pas à la hauteur et il lui a demandé de rentrer chez lui. Frère Tan était très fâché et est rentré chez lui l’après-midi du 11 mai. (Après le tremblement de terre, il a appris que le bâtiment de l’usine de turbines Dongfang s’était violemment effondré, en tuant ou blessant beaucoup de personnes.) Le tremblement de terre a eu lieu le 12 mai. Lorsqu’il est arrivé, Frère Tan était en train de travailler dans un temple local et, une minute avant que le tremblement terre frappe, il a soudainement entendu le bruit d’un avion dans le ciel et il a couru dehors pour regarder. Il était à peine sorti du temple quand ce dernier s’est complètement effondré, et ceux qui étaient à l’intérieur ont été ensevelis sous les décombres – lui seul s’en est sorti indemne. Ayant survécu à ce tremblement de terre, il sait que c’est Dieu qui l’a sauvé et que c’est l’amour de Dieu qui est venu sur lui. Dans son cœur, il est très reconnaissant à Dieu, et il est maintenant sérieux dans sa recherche. Il a un fils qui avait cinq ans et qui était à l’école ce jour-là, et quand le tremblement de terre a frappé, son fils s’est caché sous l’escalier, souffrant seulement d’une blessure légère au front. La femme de Frère Tan y a vu la protection et l’amour de Dieu et elle a aussi commencé à chercher la vérité. Maintenant, elle dirige les nouveaux membres de l’église dans les réunions. 

5. Frère Wu et Sœur Cai (qui est paralysée d’un côté de son corps), de la ville de Hanwang, un couple marié et croyants tous les deux, et tous les deux âgés de plus de 60 ans ; à ce moment, ils avaient accepté l’œuvre de Dieu seulement deux mois auparavant. Le 12 mai, quand le tremblement de terre a eu lieu, leur immeuble a tremblé violemment (ils habitaient au cinquième étage) et ils étaient simplement incapables de se tenir debout. Leur lit s’est renversé et Sœur Cai est tombée par terre. Parce qu’elle pouvait difficilement bouger, elle ne pouvait que rester étendue sur le plancher, appelant à l’aide. Le plafond s’est ensuite effondré et a écrasé le lit, et un autre morceau est tombé et a été bloqué par une chaise, laissant un espace autour de la tête de Sœur Cai. Elle n’était pas blessée et Sœur Cai a eu une idée : « Je vais voir si je peux trouver une sortie. » Alors, elle a avancé en rampant, a déplacé une brique hors de son passage avec sa main et elle a vu de la lumière, et elle a commencé à appeler. Son fils ainé l’a entendue et a commencé à creuser, et trois heures plus tard, elle était secourue. Lorsque le tremblement de terre a frappé, Frère Wu était dans la salle de bains. Quand il a entendu Sœur Cai appeler à l’aide après être tombée par terre, il a essayé de courir vers elle, mais a été projeté en arrière deux fois par la porte de la salle de bains. Juste à ce moment-là, le plafond est tombé et un panier en bambou est tombé d’en haut. Frère Wu s’est assis sous le panier et a été coincé pendant 30 heures. Étant fou d’anxiété, Dieu lui a donné la foi d’attendre silencieusement. Le fils de Frère Wu était dehors en train de crier aux soldats de venir et de sauver son père, mais les soldats ont vu que c’était trop dangereux et n’ont pas voulu aider. Donc, le fils de Frère Wu a continué de les implorer d’aider, et ce n’est qu’à ce moment qu’ils ont creusé un trou et l’ont sauvé ; il a souffert de blessures superficielles aux jambes. Le fils ainé de Frère Wu travaillait à l’usine de turbine Dongfang (la zone durement touchée) et avait tout juste échangé son quart avec quelqu’un ce jour-là. Il n’est pas allé travailler à l’usine ce jour-là et a donc échappé au désastre. Son fils de sept ans était à l’école primaire Dongqi et, après le tremblement de terre, il est sorti d’un trou en rampant sans avoir souffert de blessures. À cause de la protection merveilleuse de Dieu, toutes les trois générations de leur famille ont survécu. 

6. Frère Wei, 50 ans ; sa femme et lui sont croyants. Frère Wei est aveugle, et leur maison a toujours été un lieu de rencontre. Leur maison était assez vieille et, en juillet 2007, elle a été classifiée par l’état comme étant dangereuse pour les résidents. On leur avait demandé d’effectuer des rénovations, mais, comme ils étaient une famille pauvre, le travail n’a jamais été fait. Le 12 mai, des frères et sœurs étaient rassemblés pour une réunion dans leur maison. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, tout le monde a couru dehors et s’en est sorti sain et sauf, et la maison aussi est restée indemne. Les voisins ne pouvaient pas du tout comprendre cela, et ils ont dit : « Toutes les maisons et les immeubles solides sont tombés. Pourquoi leur maison n’est-elle pas tombée alors que c’est dangereux d’y habiter ? C’est si étrange ! » 

7. Plusieurs frères et sœurs de l’église de Guantan habitaient au pied de la montagne. Lorsque le tremblement de terre a frappé, les montagnes sont tombées et la terre s’est fendue. La montagne à l’opposé d’eux s’est effondrée et leurs maisons sont tombées. Lorsque cela s’est passé, ils se sont agenouillés et ont prié Dieu, demandant aussi aux non-croyants de s’agenouiller avec eux et de prier, et la montagne au pied de laquelle ils vivaient ne s’est pas effondrée. 

8. Dans le village de Jiucun, dans la commune de Jiulong, il y avait deux sœurs âgées, une de 71 ans et une de 68 ans. Lorsque le tremblement de terre a frappé, la sœur Li de 71 ans était en train de faire une sieste chez elle. Sa maison s’est effondrée et les poutres du toit qui sont tombées sur son lit ont laissé un espace, et elle n’a pas été blessée. Après, ses voisins ont réussi à la sortir en la tirant. Sœur Li de 68 ans était sur la montagne utilisée pour l’exploitation minière, aidant quelqu’un en s’occupant de sa maison. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, elle venait juste de sortir de la maison quand elle s’est effondrée. Les deux sœurs âgées ont marché avec des non-croyants pendant deux jours avant d’émerger des montagnes. Maintenant, toutes deux sont sérieuses dans leur recherche et accomplissent leurs devoirs. 

9. Frère Yang, âgé de plus de 60 ans. Après le déjeuner le 12 mai, la femme de Frère Yang et sa belle-fille sont sorties pour battre le colza. D’habitude, à cette heure-là de la journée, Frère Yang faisait la sieste. Mais ce jour-là, il a eu soudainement une idée : « Elles sont toutes sorties, alors à quoi bon rester là tout seul ? » Alors il s’est dépêché de mener son bétail au pâturage. Peu de temps après qu’il est sorti de sa maison, le tremblement de terre a commencé, et Frère Yang est resté sain et sauf. 

10. Sœur Han, 39 ans, de l’église de Hanwang. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, Sœur Han travaillait au sixième étage d’une usine. Elle balayait le sol quand soudain le bâtiment a commencé à vaciller, et elle a gravement réalisé que c’était un tremblement de terre. Elle a jeté son balai par terre et a couru en bas, en faisant appel à Dieu Tout-Puissant. Il y avait une femme non-croyante qui descendait les marches en courant avec elle et qui est morte de peur à mi-chemin. Sœur Han est restée indemne. 

11. Frère Tan, 85 ans, cherche la vérité et participe souvent à des réunions. Au moment du tremblement de terre, sa maison s’est effondrée et il a été enseveli sous les décombres. Après, il a été déterré par ses voisins et, à part quelques blessures superficielles aux jambes, il n’a pas autrement été blessé. 

12. Sœur Li, de plus de 60 ans, de l’église de Hanwang. Le jour du tremblement de terre, plusieurs frères et sœurs étaient en réunion dans sa maison, qui était au rez-de-chaussée. Lorsque la maison a commencé à trembler, ils savaient tous que c’était un tremblement de terre et ils se sont agenouillés dans la pièce pour prier Dieu. Après un moment, la maison s’est arrêtée de trembler et ils ont couru dehors. Ce n’est qu’après être sortis qu’ils ont vu que seuls sa maison et le bâtiment d’en face étaient restés debout, tandis que tous les autres bâtiments autour s’étaient effondrés. Sœur Li a dit : « Tout cela est dû au soin et à la protection de Dieu. Si le bâtiment d’en face s’était effondré, nous aurions tous été écrasés à mort, car il y a seulement un espace de cinq mètres entre les deux bâtiments. »

13. Une sœur âgée de la ville de Mianzhu, qui venait juste d’accepter l’œuvre de Dieu des derniers jours. Au moment du tremblement de terre, elle faisait une sieste en après-midi. Les murs des maisons des autres personnes se sont effondrés et elle s’est réveillée en sursaut, et la sœur âgée a immédiatement mis son oreiller sur sa tête et a couru, en criant : « Dieu Tout-Puissant, je peux me fier à Toi seulement, je n’ai rien d’autre. Dieu Tout-Puissant, sauve-moi ! » Elle était à peine sortie de la maison que les murs sont tombés et que son lit a été écrasé. 

14. Frère Wang, 70 ans, et sa femme Sœur Wang, 68 ans, tous deux de l’église de la ville de Dongbei. Ordinairement, ils faisaient tous les deux une sieste l’après-midi, mais l’après-midi du tremblement de terre, ils ont senti dans leurs cœurs une crainte et une agitation constantes, ayant l’impression qu’il y avait quelqu’un dehors qui les appelait. Plus tard, ils sont tous les deux partis dans les champs pour travailler et heureusement ont échappé à la catastrophe – lorsqu’ils sont rentrés, ils ont vu que leur maison s’était entièrement effondrée.

15. Sœur Su, 60 ans, de l’église de Qitian. Le jour du tremblement de terre, sa maison s’est effondrée. Lorsque cela a eu lieu, elle n’a pas eu le temps de courir dehors et elle a été ensevelie sous les décombres. Elle savait, cependant, que la vie de l’homme est entre les mains de Dieu, et donc, elle ne cessait d’appeler Dieu Tout-Puissant dans son cœur. Plusieurs heures plus tard, elle a réussi à sortir des ruines en rampant sans aucune blessure. 

16. Frère Liu, le dirigeant de l’église de Qitian, 55 ans, et sa femme Sœur Zhou. D’habitude, ils faisaient une sieste chaque après-midi et ne se levaient pas avant 15 h 00. Mais le jour du 12 mai, Sœur Zhou ne pouvait pas dormir du tout, et ils se sont tous les deux levés à 13 h 50 pour aller dans les champs pour travailler. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, leur maison s’est effondrée, mais ils ont échappé au désastre. 

17. Frère Zhang, 70 ans, de l’église de Qitian ; sa femme et lui sont tous les deux croyants. Lorsque le tremblement de terre a frappé, ils ont tous les deux couru dehors, mais la barrière de leur jardin était fermée de manière serrée et ils ne pouvaient pas l’ouvrir, donc, ils n’avaient pas d’autre choix que de rester à l’intérieur du jardin. À cause du vacillement et du tremblement du sol, ils ne pouvaient pas rester debout, donc, ils se sont serrés l’un contre l’autre et ont continuellement appelé Dieu Tout-Puissant. Ce qui est merveilleux, c’est que bien que leur maison et tous les murs de clôture se soient effondrés, seuls les murs autour de l’endroit où ils se trouvaient sont restés intacts.

18. Sœur Yan, de l’église de Qitian ; sa maison était un lieu de réunion. Le 12 mai, des frères et sœurs étaient en réunion dans sa maison. Au moment du tremblement de terre, tout le monde a couru dehors en appelant Dieu Tout-Puissant. Sur les cinq personnes présentes, aucune n’a été tuée ou blessée. 

19. Trois frères du nom de famille Yang de l’église de Yongle, qui étaient tous dans la cinquantaine, habitaient autour d’une cour avec leur frère ainé. Tous les trois frères croyaient en Dieu Tout-Puissant, tandis que leur frère ainé croyait encore à la confession des Trois rédemptions. Le jour du tremblement de terre, les maisons des trois frères n’ont pas été endommagées, et personne n’a été tué ou blessé. Mais la maison de leur frère ainé s’est effondrée et il a été sérieusement blessé. 

20. Frère Xiao, 59 ans, et sa belle-fille, Sœur Luo, 30 ans, tous les deux de l’église de Yongle. Ordinairement, toute la famille avait l’habitude de faire une sieste après midi. Mais l’après-midi du 12 mai, Frère Xiao ne pouvait pas dormir, donc il s’est préparé à aller dans les champs pour vaporiser des pesticides, et Sœur Luo s’est aussi préparée à aller dans les champs pour arracher les mauvaises herbes. Ils venaient juste d’arriver dans les champs quand le tremblement de terre a commencé et que leur maison s’est effondrée. La petite-fille de Frère Xiao n’avait que 10 ans à l’époque et était à l’école ce jour-là. Le bâtiment de l’école où elle était s’est effondré entièrement et tous les enfants dans sa classe ont été écrasés. Seulement quatre ont survécu. Les trois autres ont été sérieusement blessés, et elle seule est sortie saine et sauve. C’est Dieu Tout-Puissant qui a protégé toutes les trois générations de leur famille. 

21. Frère Xiao, 62 ans, de l’église de Zundao. Sa femme et lui sont croyants. Lorsque le tremblement de terre a frappé le 12 mai, Frère Xiao et sa femme étaient tous les deux en train de travailler à côté des murs de leur propriété quand ils ont soudainement entendu un grand rugissement venant du sud. Une fumée jaune est montée tout droit dans l’air, mais leur maison était complètement entourée d’un smog blanc. Ensuite, la terre a bougé et les montagnes ont tremblé, et des pierres, grandes et petites ont commencé à s’écrouler incessamment de la montagne vers les deux côtés de leur maison. À ce moment-là, la sœur ne cessait de crier : « Dieu Tout-Puissant, sauve-moi ! » Frère Xiao était aussi incroyablement anxieux et a pensé : « Il y a les livres de l’église dans la maison. Que dois-je faire ? S’ils sont endommagés, comment vais-je en rendre compte à Dieu ? » La chose merveilleuse, c’était qu’à mesure que les pierres continuaient de chuter et de s’écraser en bas, leur maison n’était nullement endommagée. Le jour suivant, leur fils et sa femme se sont précipités chez eux et leur ont conseillé de quitter leur maison, disant que c’était trop dangereux d’y rester. Mais Frère Xiao ne voulait pas partir, quoi qu’il en soit. Leur fils a appelé d’autres membres de la famille pour venir chez lui et lui conseiller de partir, mais il ne voulait toujours pas partir. Il a pensé dans son cœur : « J’ai vu de mes propres yeux la merveille et la puissance de Dieu. J’ai peur de perdre contact avec l’église si je pars d’ici. » À la fin, il a dit à son fils : « Si vous me conseillez de nouveau de partir, je vais me tuer ! » Il a continué à parler, disant : « Maintenant que Dieu a épargné ma maison aujourd’hui, cela doit sûrement être par Sa volonté. Je vais attendre ici que mes frères et sœurs viennent. Si je pars, je n’aurai aucun moyen de contacter mes frères et sœurs. » Par conséquent, son fils ne pouvait rien faire, sauf dire : « Alors fais-nous savoir comment tu te portes chaque jour. » Et Frère Xiao a dit : « Cela, je peux le faire. »

22. Quatre personnes de 70 ans en moyenne, du nom de famille Xie, Chen et Li, etc., de l’église de Zundao. Le 12 mai, ils étaient en réunion lorsque le tremblement de terre a eu lieu et leur maison s’est effondrée, les enterrant dans les décombres. Peu de temps après, deux sœurs sont sorties des décombres en rampant et, en voyant les ruines, ont dit : « Oh non, ils doivent sûrement être morts. » À ce moment-là, une voix venant des décombres a dit : « Nous ne sommes pas morts. Nous appelons Dieu Tout-Puissant ! » Les deux sœurs ont été désespérément touchées et elles se sont dépêchées de déplacer des briques et de creuser un trou, et elles ont sauvé les deux autres des ruines. Sur les quatre d’entre eux, seulement un frère a souffert de petites blessures superficielles au coin de son œil, et les trois autres étaient indemnes.

23. Une sœur âgée de 82 ans de l’église de Zundao ; elle déjeunait normalement à 14 h 00, mais le jour du 12 mai, parce qu’elle voulait aller chez sa belle-fille, elle a déjeuné à 11 h 00. Une fois arrivée chez sa belle-fille, quelque chose l’a envahie et elle a senti seulement une panique dans son cœur. Elle ressentait constamment le besoin d’aller dehors et elle a pensé dans son cœur : « Peut-être puis-je sortir un peu plus tôt pour aider mon fils à récolter le colza. » Peu de temps après être sortie de la maison et à mi-hauteur de la montagne, le tremblement de terre a commencé. La terre a bougé et la montagne a tremblé et tout de suite, elle s’est assise par terre, en appelant : « Dieu Tout-Puissant, sauve-moi ! » Bien que des rochers n’arrêtaient pas de dégringoler de la montagne, elle n’a souffert d’aucune blessure. Sa belle-fille non-croyante, cependant, a été écrasée à mort dans sa maison. 

24. Sœur Zhang, 72 ans, de l’église de Chengguan, habitait au quatrième étage de son immeuble. Ce jour-là, le tremblement de terre est arrivé trop soudainement et elle savait qu’elle n’avait pas le temps de courir dehors, donc elle s’est juste agenouillée et a prié Dieu Tout-Puissant, en disant : « Oh, Dieu Tout-Puissant. Tu m’as donné mon souffle et ma vie, et je vois maintenant Ton tempérament juste ! » Après, Sœur Zhang a vu de ses propres yeux que chaque bâtiment autour d’elle avait été instantanément réduit en ruines, et seul, l’immeuble dans lequel elle vivait tenait en vacillant dans un espace vide. Peu après avoir prié, elle a senti que le bâtiment s’est arrêté de vaciller et elle a rapidement couru dehors. À peine avait-elle couru dehors que tout l’immeuble dans lequel elle vivait s’est écroulé. Sœur Zhang avait pensé à l’origine que son petit-fils avait sûrement dû être écrasé à mort à l’école, mais elle a appris par la suite qu’il n’avait pas été à l’école ce jour-là et qu’il avait aussi réussi à échapper à la calamité. Après que Sœur Zhang s’est rendue chez son petit-fils, toute la famille s’est tenue serrée, l’un contre l’autre, et a pleuré et remercié Dieu Tout-Puissant de les avoir sauvés. 

25. Frère Zhang était le dirigeant de l’église de Mawei. À 14 h 25, le 12 mai, son grand-père non-croyant s’est mis en colère et était fâché de voir quelques frères et sœurs en train de parler ensemble dans la maison de Frère Zhang. Donc, il a remis son arrière-petit-fils entre les mains de Frère Zhang et il est allé dans sa chambre pour dormir. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, il a été écrasé à mort sur le coup ; et pourtant, Frère Zhang, sa femme et leur enfant ont tous fait appel à Dieu Tout-Puissant et ils s’en sont sortis sains et saufs. À ce moment-là, Sœur Bi et Sœur Zhou étaient dans la maison criant constamment à Dieu Tout-Puissant, et elles ont été sous la protection de Dieu. Du fait que la maison vacillait si violemment, une d’entre elles est tombée et s’est cogné la jambe qui a enflé, mais quatre jours plus tard tout allait beaucoup mieux. 

26. Sœur Zhang, 45 ans, de l’église de Fangquan. Le 12 mai, elle a été ensevelie sous les décombres lorsque sa maison s’est effondrée. Pendant qu’elle était sous les décombres, elle a prié Dieu, en disant : « Oh, Dieu Tout-Puissant. Tout ce que j’ai est entre Tes mains et est orchestré par Toi ! » Son mari n’était pas à la maison à ce moment-là. Après être rentré chez lui, il a vu que sa maison s’était effondrée et il a commencé à appeler sa femme. Elle lui a répondu de l’intérieur des ruines et son mari l’a déterrée ; elle était complètement indemne. 

27. Sœur Xu, 38 ans, de l’église de la ville de Dongbei. Elle a accompli son devoir qui consistait à diriger les nouveaux membres dans les réunions. Le 12 mai, elle a été convoquée à une réunion, mais elle n’y est pas allée, pensant : « Aujourd’hui, je vais aller transplanter des plants de riz et demain, je dois aller diriger les nouveaux membres de l’église. » Elle dormait quand le tremblement de terre a frappé et elle a été réveillée par des secousses. Sa première pensée a été qu’un tremblement de terre avait lieu et que le jour de Dieu était arrivé, alors elle a couru et a crié à Dieu Tout-Puissant. Elle avait seulement couru dans la salle de séjour quand la chambre derrière elle s’est effondrée. Alors qu’elle courait devant elle, les pièces et les murs derrière elle s’effondraient, et une fois qu’elle a passé la grille principale, sa maison et les murs de la cour se sont tous effondrés. Tout dans sa maison était réduit en morceaux, cependant, elle était indemne.

28. Sœur Chen, 65 ans, dirigeante de l’église de la ville de Dongbei. Le jour du 12 mai, son second fils et elle étaient dans un restaurant en train de déjeuner. Après que son fils a eu fini de manger, il est rentré à la maison pour dormir. Lorsque le tremblement de terre a frappé, les deux poutres de la maison sont tombées et il s’est trouvé qu’elles se sont écroulées de chaque côté de son lit, chaque côté du lit retenant une des poutres, résistant aux choses qui s’effondraient d’en haut. De plus, les murs des deux côtés de la maison sont tombés à l’extérieur, comme les murs de la cour, et son fils n’a pas été blessé. Après, le fils de Sœur Chen a dit : « Maman, c’est seulement parce que tu crois sérieusement en Dieu que j’ai été béni et protégé. » Son fils avait aussi une fille de quatre ans. L’après-midi du tremblement de terre, elle s’est soudainement mise à pleurer et ne voulait pas aller à l’école, et elle a dit qu’elle voulait juste être avec sa maman. Pendant le tremblement de terre, l’école de l’enfant (École Wufu) s’est effondrée, et seulement sa fille est restée indemne. À cause de cela, la belle-fille de Sœur Chen a aussi commencé à croire en Dieu. 

29. Sœur Zhao, 73 ans, de l’église de la ville de Dongbei. Après 14 h 00, le 12 mai, Sœur Zhao avait fini de déjeuner et était en train de laver la vaisselle. Elle n’avait plus que trois plats à laver quand quelque chose l’a envahie et elle a senti seulement qu’elle était très épuisée et voulait vraiment dormir. (Ordinairement, elle n’avait pas l’habitude de faire des siestes l’après-midi.) Elle a pensé : « Je dois aller dehors et dire à mon petit-fils que je vais au lit, pour qu’il sache où je suis. » En l’occurrence, dès que Sœur Zhao est sortie dehors, sa maison s’est effondrée. 

30. Frère Zhu, de l’église de Tumen. Il est allé à une réunion le 12 mai. Après la réunion, il est rentré chez lui et, juste au moment où il ouvrait la porte de sa maison, il a senti que quelqu’un devant lui le poussait en arrière de toutes ses forces. Il a trébuché de plusieurs pas en arrière, et il venait juste de reculer quand la porte s’est effondrée et que des plaques de béton et son réfrigérateur sont tombés par-dessus (c’était une maison à un étage). Il savait que c’était la protection de Dieu puisque, s’il avait été dans la maison, il aurait soit été tué, soit sérieusement blessé. Aucune des personnes qui ont assisté à la réunion ce jour-là n’a été tuée ou blessée. 

31. Frère Wang, de l’église de Tumen. Avant que le tremblement de terre frappe, il est allé chercher des CD. Il venait juste de les prendre quand le tremblement de terre a détruit sa maison, l’ensevelissant à l’intérieur. Une sœur l’a appelé et il a répondu : « Je prie Dieu Tout-Puissant ! » La sœur ainsi que d’autres l’ont déterré, et il a seulement souffert de blessures superficielles aux oreilles, et sa main droite a été légèrement fracturée. Un peu plus d’un mois après, il était revenu à la normale. 

32. Frère Gu, 70 ans, de l’église de Tumen. Sa femme et lui sont tous deux des croyants. Ordinairement, ils mangeaient leur déjeuner seulement après 14 h 00 quand ils avaient fini leur travail. Le 12 mai, après qu’ils ont eu fini de porter les sacs de colza, Frère Gu a demandé à sa femme de préparer le déjeuner un peu plus tôt. Après avoir terminé leur déjeuner, ils sont allés aux champs pour travailler et lorsque le tremblement de terre s’est produit, ils sont tous les deux restés indemnes. Maintenant, ils ont tous les deux une grande foi et ils accomplissent leurs devoirs. 

33. Sœur Liu habitait au cinquième étage de son immeuble dans la ville de Mianzhu. Sa maison était un lieu de réunion et, le jour du tremblement de terre, son immeuble s’est effondré sans la blesser, et les livres qu’elle gardait chez elle sont aussi restés complètement indemnes. 

34. Sœur Li, 46 ans, de l’église de Zundao. Sa maison était utilisée pour garder des livres, des petits lecteurs CD, et des CD pour quatre églises. Ordinairement, Sœur Li faisait la sieste l’après-midi tous les jours. Mais l’après-midi du 12 mai, elle a pensé dans son cœur : « Je dois diviser les livres que l’église a envoyés pour les différentes églises afin que ça ne prenne pas trop de temps quand les sœurs viendront les chercher. » Alors elle n’a pas fait de sieste cet après-midi-là et, quand le tremblement de terre a frappé, elle a couru dehors et sa maison s’est effondrée. Toute autre boite contenant des choses dans sa maison a été écrasée, mais seulement cette boite contenant les livres de l’église est restée indemne. Lorsqu’elle a déterré cette boite sous les décombres, elle a vu que les quatre lecteurs CD, les CD et les livres n’avaient même pas un grain de poussière sur eux, et qu’ils étaient tous en parfait état. 

35. Sœur Ye, 46 ans, de l’église de Xinglong. Lorsque le tremblement de terre a eu lieu, elle a couru dehors en tenant sa petite-fille. Après avoir couru dehors, elle a vu sa maison et les murs de sa cour s’effondrer. Mais la chose étonnante, c’était que la porcherie dont sa famille s’occupait avait toujours été délabrée, mais à cause du fait qu’elle avait les livres des paroles de Dieu à l’intérieur, elle n’a pas cessé de prier Dieu, lui demandant de protéger les livres, et effectivement la porcherie ne s’est pas effondrée. 

36. Au moment du tremblement de terre, Frère Li, un dirigeant de l’église, était sorti pour aller à une réunion et n’a pas été blessé ; seulement sa maison s’est effondrée. La chose merveilleuse, c’est que les murs de la pièce dans laquelle il gardait les livres de l’église et les lecteurs CD sont tous tombés à l’extérieur, et tout à l’intérieur de la pièce est resté parfait et complètement intact. 

37. Sœur Liu, 60 ans, dont la maison était utilisée pour garder les livres de l’église. Après le tremblement de terre, presque toute sa maison était effondrée et tout avait été trempé par la pluie. Seulement les tuiles du toit au-dessus du placard à l’intérieur duquel il y avait les livres n’étaient pas tombées, et les livres étaient complètement secs. 

38. Une femme non-croyante du nom de famille Li, 40 ans, avait eu connaissance de l’Évangile par Sœur Wu, mais elle ne l’acceptait pas. Le 12 mai, Li était chez sa mère en train de transplanter des plants de riz. Lorsque le tremblement de terre est arrivé, sa jambe a été écrasée et cela a laissé une plaie ouverte. La chose étrange, c’est que ça ne saignait pas et, plus tard, elle a été guérie d’elle même sans aucun secours médical. Après, elle a cherché Sœur Wu et a demandé si elle pouvait croire en Dieu. Par la suite, elle a fait connaitre l’Évangile à sa mère, à son jeune frère et sa femme, et ils l’ont tous accepté ; elle a dit qu’elle voulait croire sérieusement en Dieu. 

39. Une sœur du nom de famille Yuan, 40 ans, de l’église de Zundao. Ordinairement, elle ne cherchait pas la vérité et elle travaillait dans un restaurant. Incluant elle-même, quatre personnes travaillaient dans le restaurant, les trois autres étant des non-croyants. Yuan faisait une sieste tous les après-midis, mais le jour du 12 mai, les trois non-croyants lui ont demandé d’aller laver la vaisselle. Au moment où elle avait fini de laver, il était déjà 14 h 00 et il n’y avait plus de temps pour faire une sieste. Yuan venait juste de s’asseoir quand le tremblement de terre a eu lieu. Elle a couru dehors, tandis que les trois autres employés ont tous été écrasés à mort. 

Voilà des exemples vivants de personnes qui ont été sous la merveilleuse protection de Dieu et qui ont survécu au milieu d’un grand désastre. Mais il y a des personnes qui ont quitté Dieu et qui L’ont offensé après avoir accepté Son œuvre, et ces gens ont tous perdu l’attention et la protection de Dieu.

1. Une femme du nom de famille Deng, 54 ans, de l’église de Suishui. Avant le tremblement de terre, elle n’avait pas été aux réunions depuis deux semaines. Ses frères et sœurs sont venus la trouver et elle a dit : « Attendez juste que je gagne assez d’argent, et alors je croirai sérieusement en Dieu. » Le 12 mai, elle n’était toujours pas allée à la réunion de ce jour-là. Lorsque le tremblement de terre a frappé, elle était en train de couper du bois sur la montagne et a été écrasée à mort. 

2. Une femme du nom de famille Zhao, 60 ans, un homme du nom de famille

Chen, 60 ans et sa femme du nom de famille Zhang, 59 ans, tous de l’église de Chengguan. Parce qu’ils étaient attachés au monde, ces trois-là ont quitté l’église en avril de cette année-là et ils ne voulaient plus croire en Dieu Tout-Puissant. Leurs frères et sœurs leur ont offert du soutien tant de fois mais ils ne voulaient toujours pas revenir. Lorsque le tremblement de terre est arrivé, leurs maisons se sont écroulées et ils ont tous été écrasés à mort. 

3. Une femme du nom de famille Ren, 60 ans, de l’église de Chengguan. Après

avoir accepté la nouvelle œuvre, elle doutait constamment et était incertaine. Après, elle n’allait jamais aux réunions parce qu’elle n’était pas disposée à abandonner les choses de ce monde. En avril 2008, elle a trouvé un travail sur une montagne et, le 12 mai, elle a été écrasée à mort pendant le tremblement de terre. 

4. Une femme du nom de famille Ding, de l’église de Zundao. Elle était croyante

ainsi que son mari, mais elle ne pouvait jamais se décider à croire vraiment en Dieu. Avant le tremblement de terre, elle s’est cassé la jambe, et elle a dit à son mari : « Nous croyons tous les deux en Dieu, alors pourquoi est-ce que je me suis cassé la jambe ? » Son mari lui a dit : « Tu ne crois pas vraiment en Dieu. » Après cela, non seulement ne se connaissait-elle pas elle-même mais, au contraire, ses conceptions au sujet de Dieu sont devenues plus fortes. Durant le tremblement de terre, le 12 mai, sa maison s’est effondrée et l’a écrasée à mort, mais son mari est resté indemne. Son mari ne s’est pas plaint au sujet de la mort de sa femme, et a dit : « Ce que Dieu a fait ne peut être mal, car elle ne croyait pas vraiment en Dieu. »

5. Un homme du nom de famille Zhao, 54 ans, le diacre de l’Évangile de l’église

de Dayan. Il a accepté la nouvelle œuvre en décembre 2005. Durant son temps en tant que diacre de l’Évangile, il n’a jamais récolté de résultats. À chaque fois qu’un dirigeant de l’église lui demandait de sortir et de répandre l’Évangile, il trouvait toujours des excuses, prenait sa chair en compte et n’était pas disposé à coopérer. Lorsque le tremblement de terre est arrivé le 12 mai, un rocher qui a déboulé de la montagne a heurté une moto. Un ressort mécanique à l’intérieur de la moto a jailli et il s’est trouvé qu’il a heurté Zhao dans les yeux, le rendant aveugle. Après que les frères et sœurs ont vu cela, ils ont eu peur, et n’ont plus voulu prendre leur chair en compte ; à la place, ils ont tous souhaité aller de l’avant et répandre l’Évangile. 

6. Une croyante de l’église de Yaunmen, de plus de 50 ans, a accepté la nouvelle

œuvre en 2006, mais était une croyante de nom seulement. Elle ne cherchait jamais la vérité, ne lisait jamais les paroles de Dieu et n’accomplissait jamais son devoir. Son mari lui a dit : « Nous croyons en Dieu depuis si longtemps mais nous n’avons pas accompli nos devoirs. Et si on donnait 500 yuans à l’église ? » Elle a dit : « Donner mon argent que j’ai gagné durement ? Pas question ! » Son mari ne l’a pas écoutée et a quand même donné l’argent. Après avoir découvert cela, elle a bien réprimandé son mari. Le tremblement de terre a réduit sa maison en miettes, et une brique est tombée du mur et l’a frappée, la rendant aveugle. 

7. Un homme du nom de famille Jiao, 60 ans, de l’église de Yuanmen. Il a accepté

la nouvelle œuvre en 2007, mais était un croyant de nom seulement. Il avait une mauvaise nature humaine, et il s’opposait aussi à Dieu, empêchait sa femme d’accomplir son devoir et il a brisé et cassé son lecteur CD. Lorsque le tremblement de terre est arrivé, sa maison s’est effondrée et il a été écrasé à mort. 

Frères et sœurs, qui êtes actuellement en train de rechercher le vrai chemin, confrontés à ces faits, ne savons-nous toujours pas choisir notre propre voie ? « Il fera prospérer ceux qui Le suivent et L’adorent, et Il causera le déclin et l’extinction de ceux qui Lui résistent et Le rejettent. » (« Dieu préside au destin de toute l’humanité », La Parole apparaît dans la chair). Voilà le tempérament de Dieu !

À la fin de 2012, le gouvernement du PCC a encore une fois intensifié sa suppression et sa cruelle oppression de l’Église de Dieu Tout-Puissant. Ils se sont violemment opposés à l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, arrêtant partout les frères et sœurs qui répandent l’Évangile. Après les avoir capturés, ils les ont menacés en disant : « Si quelqu’un croit en Dieu, leurs descendants jusqu’à trois générations seront impliqués, et cela affectera leur fréquentation de l’école, leur adhésion au Parti, leur enrôlement dans l’armée et leur embauchage ! » Et pourtant, ce que nous avons vu, c’est que lorsque des désastres ont lieu, non seulement les frères et sœurs qui croient en Dieu Tout-Puissant sont eux-mêmes sous Sa protection, mais même leurs familles sont sous la protection de Dieu durant les catastrophes (tant qu’ils ne résistent pas, mais respectent et soutiennent la croyance des membres de leur famille), et il y a de nombreux cas dans lesquels trois générations de familles ont toutes été sauvées par Dieu ! Tandis que les membres du Parti communiste et les représentants du gouvernement ne peuvent même pas se sauver eux-mêmes durant les catastrophes, alors qui peuvent-ils protéger ? Je crois que ces faits inébranlables et irréfutables vous feront délibérer et réfléchir attentivement, alors faites le bon choix !