La route vers la purification

13 juin 2019

Par Christopher, Philippines

Je m’appelle Christopher et je suis un pasteur issu d’une Église de maison, aux Philippines. En 1987, j’ai été baptisé et me suis tourné vers le Seigneur Jésus. Par la grâce du Seigneur, en 1996, je suis devenu un pasteur de l’église locale. À l’époque, en plus de travailler et prêcher dans de nombreux endroits aux Philippines, je prêchais aussi dans des endroits comme Hong Kong et la Malaisie. Grâce à l’œuvre et à la direction du Saint-Esprit, je sentais que j’avais une énergie inépuisable dans mon travail pour le Seigneur et une inspiration intarissable pour mes sermons. J’allais souvent soutenir des frères et sœurs quand ils étaient pessimistes et faibles. Parfois, des membres de leur famille qui ne croyaient pas au Seigneur étaient hostiles envers moi, mais je parvenais toujours à être tolérant et patient, et à ne pas perdre foi dans le Seigneur, et je croyais que le Seigneur pouvait les changer. J’avais donc l’impression d’avoir beaucoup changé depuis que j’étais devenu croyant. Cependant, depuis 2011, je n’ai pas ressenti l’œuvre du Saint-Esprit avec autant de force qu’avant. Petit à petit, je n’ai plus eu d’éclairage nouveau pour mes sermons et n’ai plus eu la force d’arrêter de vivre dans le péché. Je ne pouvais m’empêcher de me mettre en colère contre ma femme et ma fille et les réprimandais, avec colère, quand je voyais qu’elles ne faisaient pas ce que je voulais. Je savais que ce n’était pas en accord avec la volonté du Seigneur, mais, souvent, je ne pouvais pas me retenir. Je me sentais particulièrement bouleversé par cela. En vue de me libérer d’une vie faite de péché et de confession, j’ai fait plus d’efforts pour lire la Bible, jeûner et prier, et j’ai cherché partout des pasteurs spirituels pour analyser et explorer cela ensemble. Mais tous mes efforts étaient inutiles et ne faisaient aucune différence : je vivais dans le péché et mon âme était noire.

Puis un soir, au printemps 2016, ma femme m’a demandé : « Christopher, j’ai remarqué que tu étais très perturbé en ce moment. Qu’est-ce qui te préoccupe ? » Je lui ai dit ce qui me perturbait : « Je me suis demandé, ces dernières années, pourquoi je ne pouvais pas arrêter de vivre dans le péché malgré le fait que je sois pasteur et que je croie au Seigneur depuis de nombreuses années. Je ne parviens plus à sentir le Seigneur maintenant, c’est comme s’Il m’avait abandonné. Bien que je prêche partout, dès que j’ai du temps libre, surtout au beau milieu de la nuit, je ressens toujours une espèce de vide et d’anxiété, et ce sentiment ne fait que s’amplifier. Je pense à ma croyance au Seigneur depuis toutes ces années, à ma lecture abondante de la Bible, aux si nombreux sermons du Seigneur que j’ai écoutés, et à ma fréquente décision de porter la croix et de me conquérir, mais pourtant, je suis toujours lié par les péchés. Je suis capable de dire des mensonges pour protéger mes propres intérêts et garder la face, et j’échoue à vivre conformément au verset : “Et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge” (Apocalypse 14:5). Quand je suis confronté aux tribulations et à l’épurement, bien que je sache que cela se produit avec le consentement du Seigneur, je ne peux toujours pas m’empêcher de me plaindre au Seigneur et de mal Le comprendre, et je ne parviens absolument pas à renoncer de bon cœur. J’ai peur de ne pas être capable, quand viendra le Seigneur, d’entrer au royaume des cieux parce que je vis ainsi dans le péché ! »

En entendant cela, ma femme a dit : « Christopher, comment peux-tu raisonner de cette façon ? Tu dois avoir la foi ; tu es pasteur ! Bien que nous vivions dans le péché et que nous n’échappions pas aux liens du péché, la Bible dit : “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé” (Romains 10:9), “Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé” (Romains 10:13). Tant que nous persisterons à lire la Bible, à nous réunir et à prier le Seigneur, et que nous porterons la croix, le suivant sans faillir jusqu’à la seconde venue du Seigneur, nous serons capables d’entrer au royaume des cieux et de recevoir la bénédiction du Seigneur. »

J’ai ensuite dit à ma femme : « C’est ce que je pensais avant, mais en 1 Pierre 1:15-16, il est dit : “Selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint.” Cela fait trente ans que je crois au Seigneur, pourtant je ne parviens pas à suivre la voie du Seigneur et, en vivant dans le péché, je continue souvent de résister au Seigneur. Je ne réponds pas du tout aux exigences du Seigneur. Ah ! Combien de fois ai-je décidé d’obéir aux enseignements du Seigneur sans toutefois pouvoir mettre en pratique Ses paroles ?! Comment pourrais-je être digne d’entrer au royaume des cieux dans de telles circonstances ? Le Seigneur Jésus a dit : “Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux” (Matthieu 7:21). D’après les paroles du Seigneur, il n’est pas aussi simple que nous le pensons d’entrer au royaume des cieux. Le Seigneur est saint, alors comment des gens qui ne peuvent pas pratiquer Sa parole et qui S’opposent souvent à Lui peuvent-ils être emportés au royaume des cieux ? Seuls ceux qui ont changé et qui font la volonté de Dieu peuvent entrer au royaume des cieux ! »

Ma femme a réfléchi quelques instants et a dit : « Ce que tu dis est logique. Le Seigneur est saint et nous continuons d’être pécheurs. Nous ne sommes pas dignes d’entrer au royaume de Dieu. C’est simplement que… je viens de m’en souvenir… Pasteur Liu n’a-t-il pas invité à l’Église Kim, un pasteur coréen ? Et si nous nous renseignions sur cette question ? » J’ai dit : « Oui, c’est une bonne idée. Le Seigneur Jésus a dit : “Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira” (Matthieu 7:7). Tant que nous cherchons, je crois que le Seigneur nous guidera. En tant que pasteur, je dois tenir compte de la vie de nos frères et sœurs. Si je crois distraitement en Dieu, je leur causerai du tort, ainsi qu’à moi-même. Attendons la venue du pasteur Kim, puis interrogeons-le sur cette question. »

Puisque j’avais l’intention d’aller trouver le pasteur Kim, je voulais en savoir un peu plus à son sujet. J’ai donc fait des recherches sur Internet à propos de l’Église coréenne. Parmi les pages qui sont apparues, j’ai vu le site Internet : https://www.kingdomsalvation.org/fr/. En cliquant sur le site, ces quelques mots ont attiré mon attention : « Les hommes ont reçu de nombreuses grâces comme la paix et le bonheur de la chair, la bénédiction de toute la famille à cause de la foi d’un seul, la guérison des maladies et ainsi de suite. Le reste relevait des bonnes actions des hommes et de leur apparence pieuse ; si les hommes pouvaient vivre sur ces fondations, alors ils étaient considérés comme de bons croyants. Seuls de tels croyants pouvaient entrer au ciel après la mort, ce qui signifie qu’ils étaient sauvés. Mais, durant leur vie, ces gens ne comprenaient pas du tout la voie de la vie. Ils ne faisaient que commettre des péchés pour ensuite les confesser, répétant constamment le cycle sans faire aucun progrès vers le changement de leur tempérament ; telle était la condition des hommes à l’ère de la Grâce. Les hommes ont-ils été complètement sauvés ? Non ! » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). Ces paroles étaient tellement bonnes que je n’ai pas pu m’empêcher de poursuivre ma lecture : « Par conséquent, après que cette étape est terminée, reste le travail de jugement et de châtiment. Cette étape purifie les hommes par la parole pour donner à l’homme un chemin à suivre. Cette étape ne serait pas fructueuse ou signifiante si elle continuait l’expulsion des démons, car la nature pécheresse des hommes ne serait pas extirpée et les hommes se limiteraient au pardon des péchés. Par le sacrifice d’expiation, les péchés des hommes ont été pardonnés, car l’œuvre de la crucifixion a déjà pris fin et Dieu l’a emporté sur Satan. Mais le tempérament corrompu des hommes demeure en eux et les hommes peuvent encore pécher et résister à Dieu ; Dieu n’a pas acquis l’humanité. Voilà pourquoi à cette étape de l’œuvre Dieu utilise la parole pour dévoiler le tempérament corrompu des hommes et les faire pratiquer en conformité avec la bonne voie. Cette étape est plus signifiante que la précédente, et plus fructueuse, car c’est maintenant la parole qui approvisionne directement la vie des hommes et qui permet au tempérament des hommes d’être complètement renouvelé ; c’est une étape beaucoup plus complète de l’œuvre » (« Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair). En lisant cela, j’étais extrêmement enthousiaste. Même si je ne pouvais pas complètement comprendre ces paroles et que j’étais même déconcerté par certaines paroles, elles me donnaient de l’espoir. Je sentais que je pouvais y trouver un moyen de me purifier et de changer. J’ai remercié Dieu du fond du cœur pour avoir écouté ma prière. Tandis que je poursuivais ma lecture, j’avais l’impression que ces paroles étaient vraiment merveilleuses et elles abreuvaient et guidaient mon âme assoiffée. Lorsque j’ai vu ceci écrit sur le site, « Si vous ne trouvez pas le numéro de la ligne évangélique correspondant à votre pays ou à votre région, veuillez nous laisser un message et nous vous recontacterons dès que possible », j’ai vite regardé, mais il n’y avait pas de numéro de ligne évangélique pour les Philippines, alors j’ai immédiatement laissé un message et n’ai pas hésité à donner mon numéro de téléphone et mon adresse électronique.

Après être rentré chez moi, ce soir-là, j’en ai parlé à ma femme, et après avoir entendu ce que j’avais dit, ma femme voulait se renseigner elle aussi. J’ai vraiment remercié le Seigneur de ce que, le lendemain, ils ont répondu à mon message et se sont arrangés pour nous parler en ligne l’après-midi même. Cet après-midi-là, nous avons parlé à Sœur Liu et à Sœur Su. La conversation nous a donné l’impression qu’elles parlaient avec simplicité, habileté et perspicacité. Ma femme était encore plus anxieuse que moi et a dit : « Cela ne vous ennuie pas si je vous pose une question ? » Elles ont répondu avec enthousiasme : « Bien sûr. » Ma femme a dit : « Sur le site Internet de votre Église, il est dit : “Dieu des derniers jours a accompli une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment.” Mon mari et moi savons que, sans la sainteté, personne ne verra le Seigneur parce qu’Il est saint, mais en Romains, il est dit : “Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé” (Romains 10:9). “Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé” (Romains 10:13). Si nous croyons au Seigneur Jésus, alors nous sommes déjà sauvés et pouvons entrer au royaume des cieux, alors pourquoi Dieu des derniers jours réalise-t-Il une étape de l’œuvre de jugement et de châtiment ? Je ne comprends pas bien cette question et je souhaiterais avoir votre opinion à ce sujet. »

Sœur Liu a répondu : « Rendons grâce à Dieu ! Échangeons ensemble et laissons Dieu nous guider. Examinons d’abord ce qu’“être sauvé” veut dire ici. Dans la dernière période de l’ère de la Loi, les gens avaient tous fui Dieu et ne craignaient plus Dieu. Ils devenaient de plus en plus pécheurs et allaient jusqu’à offrir en sacrifice du bétail et des oiseaux aveugles, boiteux et malades. Les gens de cette époque ne respectaient plus la loi et ils risquaient tous d’être condamnés à mort pour avoir enfreint la loi. Dans de telles circonstances, afin de sauver les hommes soumis à la loi d’une mort certaine, Dieu S’est personnellement incarné pour entreprendre l’œuvre de rédemption et, à la fin, a été crucifié pour racheter du péché l’humanité entière. L’homme a pu être pardonné de ses péchés parce qu’il croyait au Seigneur Jésus et est ainsi devenu apte à venir devant Dieu, pour prier et profiter des bénédictions de la grâce de Dieu. C’est le vrai sens d’“être sauvé” à l’ère de la Grâce. En d’autres termes, “être sauvé”, c’est simplement une rémission des péchés de l’homme. C’est-à-dire que Dieu ne considère plus les hommes comme étant pécheurs, bien que cela ne veuille pas dire que les hommes eux-mêmes ne soient pas intrinsèquement pécheurs. Par conséquent, que nous soyons sauvés ne veut pas dire que nous sommes complètement purifiés et sauvés et que nous avons atteint le plein salut. Si nous voulons être purifiés, nous devons accepter l’œuvre de jugement de Dieu des derniers jours. »

Ce n’est qu’après avoir entendu leur échange que ma femme et moi avons compris qu’« être sauvé », tel qu’il en est question dans l’épître aux Romains, faisait référence à l’acceptation du salut du Seigneur Jésus et au fait de ne plus être condamné à mort pour avoir enfreint la loi. Contrairement à ce que nous avions imaginé, « être sauvé » ne voulait pas dire être purifié en profondeur. Ce qu’elles disaient était logique. Expliquer ce qu’était « être sauvé » de cette façon concordait avec notre situation consistant à vivre en commettant des péchés puis à les confesser. Donc, ce que le Seigneur Jésus avait fait n’était que l’œuvre rédemptrice, et non l’œuvre consistant à purifier et à sauver l’homme en profondeur. Même si les gens croient au Seigneur et sont sauvés, cela ne veut pas dire qu’ils ont été purifiés en profondeur. En écoutant leur échange, j’ai senti qu’il y avait une vérité à rechercher là-dedans, j’ai donc exprimé ma volonté de poursuivre. J’ai dit : « Rendons grâce au Seigneur ! Ce que vous dites est merveilleux. Grâce à cet échange avec vous, nous comprenons le véritable sens d’“être sauvé”. S’il vous plaît, continuez à échanger et que le Seigneur nous guide. » Sœur Su a repris : « Formidable, lisons quelques passages de la parole de Dieu Tout-Puissant et tout deviendra plus clair. Dieu Tout-Puissant a dit : “À l’époque, l’œuvre de Jésus était la rédemption de toute l’humanité. Les péchés de tous ceux qui croyaient en Lui étaient pardonnés ; tant que tu croyais en Lui, Il te rachetait ; si tu croyais en Lui, tu n’étais plus un pécheur, tu avais été relevé de tes péchés. C’est cela que signifiait être sauvé et être justifié par la foi. Pourtant, il y avait un reste de rébellion et d’opposition à Dieu chez ceux qui croyaient et cela devait être retiré lentement. Le salut ne signifiait pas que l’homme avait été complètement acquis par Jésus, mais que l’homme n’appartenait plus au péché, que ses péchés avaient été pardonnés : à condition que tu croies, tu n’appartiendrais plus jamais au péché” (“La vision de l’œuvre de Dieu (2)”, dans La Parole apparaît dans la chair). “L’œuvre des derniers jours est de prononcer des paroles. Les paroles peuvent effectuer de grands changements dans l’homme. Les changements effectués maintenant dans ces gens quand ils reçoivent ces paroles sont beaucoup plus grands que ceux des gens à l’ère de la Grâce quand ils voyaient les signes et les prodiges, car, à l’ère de la Grâce, les démons étaient chassés des hommes par l’imposition des mains et la prière, mais les tempéraments corrompus des hommes demeuraient toujours. Les hommes étaient guéris de leurs maladies et leurs péchés étaient pardonnés, mais le travail sur la manière de chasser les tempéraments sataniques corrompus en eux n’était pas encore fait. Les hommes étaient sauvés et leurs péchés étaient pardonnés seulement à cause de leur foi, mais la nature pécheresse des hommes n’était pas extirpée et demeurait toujours en lui. Les péchés des hommes étaient pardonnés par Dieu incarné, mais cela ne signifie pas que les hommes n’avaient plus de péchés en eux. Les péchés de l’homme pouvaient être pardonnés par le sacrifice d’expiation, mais quant à la manière d’en arriver à ne plus pécher et la manière d’extirper sa nature pécheresse et de la transformer, cela restait un problème insoluble. Les péchés des hommes ont été pardonnés à cause de l’œuvre de la crucifixion de Dieu, mais les hommes ont continué à vivre selon leur tempérament satanique corrompu du passé. Donc, les hommes doivent être complètement sauvés de leur tempérament satanique corrompu afin que leur nature pécheresse soit extirpée à jamais, et ne puisse plus se développer, permettant ainsi au tempérament des hommes d’être transformé. Cela exige que les hommes comprennent le chemin de la croissance dans la vie, la voie de la vie et la façon de changer leur tempérament. Cela exige aussi que les hommes agissent conformément à cette voie afin que leur tempérament puisse changer progressivement, que les hommes puissent vivre sous l’éclat de la lumière, qu’ils puissent faire toutes choses en accord avec la volonté de Dieu, qu’ils puissent rejeter leur tempérament satanique corrompu, qu’ils puissent se dégager de l’influence des ténèbres de Satan et ainsi sortir complètement du péché. Alors seulement les hommes recevront le salut en plénitude” (“Le mystère de l’incarnation (4)”, dans La Parole apparaît dans la chair). “Bien que Jésus ait abattu une œuvre immense parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme, et Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Pour sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan, Il n’a pas suffi que Jésus se livre en sacrifice d’expiation pour les péchés des hommes, mais il a fallu également que Dieu s’emploie davantage à débarrasser l’homme totalement de son tempérament, qui avait été corrompu par Satan. Et donc, après que l’homme a reçu le pardon de ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement, et cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie” (La préface de La Parole apparaît dans la chair). Nous pouvons voir, à partir des paroles de Dieu Tout-Puissant, que si nous adhérons à l’œuvre rédemptrice de Dieu de l’ère de la Grâce et n’acceptons pas Son œuvre de jugement des derniers jours, alors le problème de l’origine de notre péché ne sera pas résolu. Dieu Tout-Puissant des derniers jours est arrivé et réalise une étape de l’œuvre sur le fondement de l’œuvre de rédemption en jugeant et en purifiant l’homme. Il prononce des vérités pour révéler la vérité de la corruption de l’homme, en jugeant la nature satanique de l’homme. Il est venu pour changer le tempérament satanique des hommes, afin de les libérer complètement de l’influence de Satan et qu’ils puissent atteindre le plein salut. Il est évident que l’œuvre de jugement des derniers jours de Dieu Tout-Puissant est l’œuvre la plus critique et la plus fondamentale pour purifier, sauver et perfectionner les hommes. Par conséquent, ce n’est qu’en acceptant l’œuvre de jugement des derniers jours de Dieu Tout-Puissant que nous pouvons acquérir une véritable compréhension de notre essence corrompue et du juste tempérament de Dieu, échapper complètement à l’influence de Satan, être entièrement sauvés par Dieu et devenir des hommes qui obéissent à Dieu, L’adorent et sont compatibles avec Lui. »

En entendant tout cet échange, mon cœur s’est vraiment illuminé et j’ai eu l’impression que ma confusion de longue date avait finalement été résolue. Dieu menait donc seulement à bien l’œuvre de rédemption à l’ère de la Grâce, et non l’œuvre consistant à débarrasser les hommes de leur tempérament satanique corrompu. L’œuvre de jugement de Dieu révélant la vérité à travers Son incarnation dans les derniers jours est l’œuvre de purification et de salut profonds de l’homme. Alors, en réalité, comment Dieu purifie-t-Il et change-t-Il les hommes, et comment les sauve-t-Il complètement ? J’avais hâte de connaître la réponse à cette question. J’ai donc demandé sans plus attendre : « J’ai compris ce que vous venez de dire et je sais maintenant que nous ne pouvons atteindre la purification que si le Seigneur de retour réalise une étape de l’œuvre de jugement. C’est vraiment ce que j’espère depuis longtemps. Voici ce que j’aimerais réellement savoir maintenant : comment Dieu Tout-Puissant réalise-t-Il Son œuvre de jugement visant à purifier et sauver les hommes ? Je vous remercie de continuer votre échange. »

Sœur Su a poursuivi en disant : « La question de savoir comment Dieu Tout-Puissant réalise Son œuvre de jugement visant à purifier et sauver les hommes est particulièrement importante pour quiconque veut obtenir un changement et la purification. Les paroles de Dieu Tout-Puissant apportent un éclairage particulier sur cet aspect de la vérité. Je te les enverrai. Mon frère, s’il te plaît, lis-les ! »

J’ai lu les paroles de Dieu Tout-Puissant avec enthousiasme : « Dans les derniers jours, le Christ utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer ses mots et ses actes. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre l’humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, ces paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots seulement ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Ces méthodes d’exposer, de traiter et d’émonder ne peuvent pas être substituées par des mots ordinaires, mais par la vérité que l’homme ne possède pas du tout. Seules les méthodes de ce genre sont considérées comme un jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et forcé à se soumettre totalement à Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui. Ce travail est l’œuvre du jugement faite par Dieu » (« Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair).

Après que j’ai eu fini de lire les paroles de Dieu, Sœur Su a continué son échange : « Les paroles de Dieu Tout-Puissant évoquent très clairement la manière dont Dieu juge et purifie les hommes. Dans les derniers jours, Dieu prononce principalement des vérités au sujet du tempérament corrompu de l’homme et de la nature satanique de l’homme qui résiste à Dieu, afin de juger, de purifier et de sauver l’humanité. Dieu Tout-Puissant a prononcé des vérités sur de si nombreux aspects : la manière dont Satan corrompt les hommes, la manière dont Dieu sauve les hommes, ce qu’est le fait de simplement suivre les gens, ce qu’est le fait d’obéir à Dieu, les points de vue que l’homme devrait avoir dans sa foi, ce qu’est un changement de tempérament, ce qu’est le fait de craindre Dieu et de s’éloigner du mal, ce qu’est le fait d’offenser le tempérament de Dieu, la manière d’être un homme honnête, etc. Ces vérités détiennent toutes l’autorité et le pouvoir, et peuvent fournir aux hommes la vie. C’est le chemin de la vie éternelle que Dieu accorde à l’humanité. Tant que les hommes acceptent et pratiquent la parole de Dieu, ils peuvent atteindre la purification et le salut. Après avoir vécu pendant plusieurs années l’œuvre de jugement de Dieu Tout-Puissant, nous avons personnellement vécu tout cela. Quand nous lisons les paroles de Dieu de jugement, de châtiment et de révélation de l’homme, nous sentons qu’elles sont comme une épée à double tranchant, révélant notre rébellion, notre corruption, notre résistance, nos mauvaises intentions, nos notions et notre imagination, et même les poisons de Satan dissimulés dans les profondeurs de notre cœur. Cela nous fait voir que nous sommes effectivement trop profondément corrompus par Satan et que nous sommes emplis de tempéraments sataniques tels que arrogance et suffisance, malhonnêteté et fourberie, égoïsme, méchanceté et aveuglement en tout, sauf vis-à-vis de nos propres intérêts, n’ayant absolument aucune crainte vis-à-vis de Dieu. Nous voyons que nous sommes emplis de souillure et de corruption, dans nos actions, notre œur et notre esprit, et que nous sommes dépourvus de toute ressemblance humaine. Nous avons trop honte de montrer notre visage. Nous prenons conscience que si nous continuons à vivre selon nos tempéraments corrompus, nous serons toujours des gens qui dégoûtent Dieu, nous ne serons jamais capables de gagner la louange de Dieu et nous serons voués à l’élimination et à la punition. Le jugement des paroles de Dieu Tout-Puissant et ce qu’elles révèlent nous font reconnaître le tempérament majestueux, courroucé et juste de Dieu, et développe progressivement en nous un cœur qui craint Dieu, ainsi qu’un repentir et un changement véritables. Maintenant, on dirait que nous vivons un peu à la ressemblance de l’homme et nous voyons que nous avons en effet atteint le grand salut de Dieu. Si le jugement de Dieu ne s’était pas abattu sur nous, nous n’aurions pas été capables de connaître le juste tempérament de Dieu qui ne tolère pas l’offense de l’homme ni de connaître Son essence sainte et bonne, et nous ne nourririons pas de haine pour notre propre rébellion et corruption, et nous ne serions pas capables non plus de rejeter notre corruption et d’être purifiés. Donc plus nous faisons l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu, plus nous voyons que le jugement et le châtiment de Dieu constituent notre meilleure protection, notre plus grande bénédiction et le salut le plus vrai ! »

Sœur Liu a aussi échangé : « L’œuvre de jugement et de châtiment des derniers jours de Dieu Tout-Puissant est l’œuvre consistant à purifier, sauver et perfectionner les hommes en profondeur. Si nous n’acceptons pas le jugement devant le trône du Christ des derniers jours, alors nous ne serons pas capables d’obtenir la purification et des changements dans notre tempérament de vie. L’issue sera très certainement le rejet et l’élimination par Dieu, et nous irons à laperdition et périrons. Nous n’aurons jamais d’occasion d’être sauvés ni d’entrer au royaume des cieux. C’est sans appel. »

J’ai dit avec joie : « Rendons grâce à Dieu ! Votre échange a tellement éclairé mon cœur. Cela fait tant d’années que je crois au Seigneur, mais, vraiment, je vivais dans le péché et j’étais incapable de m’en défaire. Maintenant, je comprends que si je ne fais pas l’expérience du jugement et du châtiment de Dieu dans les derniers jours, je serai incapable d’échapper à la servitude et à la contrainte du péché. Maintenant, j’ai trouvé le chemin de la purification et du complet salut. » Après plusieurs jours d’échange, ma femme et moi sommes parvenus à comprendre certaines vérités et nous avons accepté l’œuvre des derniers jours de Dieu Tout-Puissant.

Je rends grâce à Dieu Tout-Puissant parce qu’Il m’aime et me sauve ! En tant que pasteur, j’ai la responsabilité et l’obligation d’amener tous les autres pasteurs et les frères et sœurs que je connais devant Dieu. Après avoir travaillé avec ces frères et sœurs pendant un certain temps, non seulement des dizaines de frères et sœurs de l’Église qui venaient souvent aux réunions ont accepté Dieu Tout-Puissant, mais j’ai aussi amené dans la maison de Dieu un pasteur d’une autre Église de maison, et la majorité des frères et sœurs de son Église se sont aussi tournés vers Dieu. J’étais enchanté de voir que ces frères et sœurs avaient accepté le salut de Dieu des derniers jours et avaient été élevés devant le trône de Dieu. C’est entièrement le fruit de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant. Que toute gloire soit rendue à Dieu Tout-Puissant !

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Je suis rentré à la maison

Par Chu Keen Pong, Malaisie J’ai cru au Seigneur depuis plus de dix ans et j’ai servi à l’église pendant deux ans, puis j’ai abandonné mon...

Un genre de salut différent

Par Huang Lin, Chine J’étais une croyante ordinaire de l’Église pentecôtiste et je n’avais jamais manqué un service depuis que j’avais...

Laisser un commentaire