L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Les secrets cachés derrière la poursuite

7

Par Li li, ville de Dezhou, province du Shandong

Il n’y a pas longtemps, j’ai été élue dirigeante de niveau intermédiaire par mes frères et sœurs. Un jour, au cours d’une réunion avec mes collaborateurs, je ne pouvais m’empêcher de penser en moi-même : Je dois travailler correctement. Si je n’étais pas performante, comment mes dirigeants et mes collègues me verraient-ils ? Par conséquent, quand nous discutions d’un sujet ensemble, tant que je n’avais qu’une petite compréhension du sujet, j’essayais d’être la première à parler, néanmoins, quand je n’avais aucune compréhension du sujet en question et que j’étais incapable de dire quoi que ce soit, je devenais anxieuse. Durant ces quelques jours de réunions, je me sentais très fatiguée et particulièrement anxieuse, comme si j’étais dans une sorte d’arène de combat. Plus tard, je repensais à ce que je révélais et je réalisais que ce type de situation était simplement dû à ma propre vanité et qu’il n’y avait pas de réel problème.

Puis un jour, les dirigeants m’ont informée d’une réunion, je me sentais particulièrement excitée quand j’ai appris que les dirigeants supérieurs tiendraient la réunion, et j’ai pensé : On dirait que je vais être formée, si je travaille correctement et laisse une bonne impression, alors peut-être que je serai promue et quand ma propre responsabilité sera accrue, alors, non seulement mes collaborateurs m’admireront, mais mes frères et sœurs aussi. Par conséquent, durant la réunion, je parlais avec retenue, craignant qu’une parole inappropriée ne fasse mauvaise impression à mes dirigeants. Quand la réunion a finalement pris fin, je me sentais joyeuse alors que j’avais été anxieuse et fatiguée les jours précédents, et je sentais que l’avenir était très prometteur. À partir de ce moment-là, ma « poursuite » s’était considérablement renforcée.

Un jour, j’ai lu le passage suivant d’un sermon : « Par le passé, quand les gens essayaient de se connaître eux-mêmes, ils prêtaient uniquement attention aux transgressions qu’ils commettaient ou aux corruptions qu’ils avaient révélées, mais négligeaient d’analyser chacune de leurs paroles et actions pour voir ce qui relevait des dispositions corrompues de Satan, ce qui relevait des poisons du grand dragon rouge, ce qui relevait du domaine de l’imagination et de la conception de l’humanité, et celles qui appartiennent aux dérives ou aux mensonges. À côté de cela, les gens doivent aussi analyser leurs propres attitudes et états intérieurs, pour saisir les choses cachées profondément dans leurs cœurs, et venir devant Dieu pour voir à travers ces choses en utilisant la vérité. C’est alors seulement qu’une personne peut connaître la réalité de sa propre corruption et voir le problème de son essence corrompue. Ce n’est pas parce qu’une personne n’a pas commis de transgressions majeures qu’il n’y a pas de problème au fond de son cœur. Ce sont la méchanceté cachée, les tempéraments et les problèmes dans la nature d’une personne qui sont encore plus difficiles à corriger. Les gens ne meurent pas de petites maladies, ce sont les maladies graves qui emportent la vie » (« C’est par la connaissance de sa propre nature corrompue que l’on peut entrer dans le vrai chemin de la croyance en Dieu », dans Collection de sermons – approvisionnement pour la vie). Après avoir lu ceci, je ne pouvais m’empêcher de penser à ma propre psychologie aux deux réunions précédentes et j’ai pensé intérieurement : Quelle nature la dominait ? À ce moment-là, j’ai commencé à rechercher les vérités correspondant à ma propre situation afin de pouvoir l’examiner et l’analyser.

Sous la direction de Dieu, j’ai lu la parole de Dieu suivante : « Certains idolâtrent particulièrement Paul : ils aiment faire des discours et travailler à l’extérieur. Ils aiment se rencontrer ; ils aiment que les hommes les écoutent, les adorent et les entourent. Ils aiment avoir un statut dans l’esprit des autres et ils aiment que les autres valorisent leur image. Examinons leur nature à partir de ces comportements : quelle sorte d’essence a ce genre de personne dotée de ces comportements ? Si elle se comporte vraiment d’une telle façon, alors c’est suffisant pour démontrer qu’elle est arrogante et vaniteuse. Elle n’adore pas Dieu du tout ; elle cherche un statut élevé, veut avoir de l’autorité sur les autres, les occuper et avoir un statut dans leur esprit. Ce qui se distingue dans sa nature, c’est l’arrogance et la vanité, le refus d’adorer Dieu et le désir que les autres l’adorent. C’est une image classique de Satan. Tu peux voir sa nature clairement par ces comportements » (« Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens du Christ). À plusieurs reprises, j’ai essayé de comprendre chacune des paroles de Dieu, et les ai comparées avec mes propres pensées, paroles et actions, c’est seulement alors que j’ai pu voir la vérité. La raison pour laquelle j’étais particulièrement nerveuse et gardais mon contrôle pendant la réunion n’était-elle pas d’attirer l’attention des autres sur moi ou de me faire valoir ? N’était-ce pas juste pour obtenir un statut plus élevé et me faire admirer par plus de gens ? Quand je voyais que les dirigeants avaient une haute opinion de moi, je pensais que mon propre avenir était très prometteur, et je me sentais encore plus fière et énergique. Je voyais ainsi la nature de ma propre arrogance, j’ai toujours voulu être au-dessus des autres, gouverner les gens, avoir une place dans le cœur des gens, je cherchais la même chose que Paul. Au fond, mon objectif n’était pas d’adorer ou de satisfaire Dieu, mais d’utiliser le statut donné par Dieu pour satisfaire mes propres désirs et ambitions. N’était-ce pas exactement ainsi que l’archange révélait son arrogance ? N’ai-je pas pris le chemin de l’antéchrist ?

Auparavant, lorsque j’assistais aux réunions, j’étais facilement contrainte, mais je pensais juste que j’étais trop vaniteuse et je n’analysais pas ce qu’il y avait derrière. Maintenant, après analyse, j’ai reconnu que cela était motivé par une nature arrogante et vaniteuse, derrière laquelle se trouvaient des stratagèmes personnels et des ambitions arrogantes. J’étais dominée par ma propre arrogance, et je faisais beaucoup contre Dieu : je m’agitais autour de l’accomplissement de mon devoir et je cherchais désespérément à m’exprimer afin d’obtenir un statut plus élevé et d’avoir l’admiration de mes frères et sœurs ; pendant que je me mettais à nu devant mes frères et sœurs, je n’avais jamais vraiment analysé les choses cachées au plus profond de moi-même, je parlais plutôt de mes actes extérieurs pour m’exalter moi-même et témoigner de moi-même ; lorsque je mangeais et buvais la parole de Dieu, ce n’était pas pour approfondir ma compréhension ou pour recevoir la vérité, mais pour me vanter à mes frères et sœurs… Quand j’ai pensé à cela j’ai grimacé : Je ne servais pas Dieu, j’étais complètement absorbée par mes propres affaires et je résistais à Dieu. Maintenant, si Dieu ne m’avait pas permis de prendre conscience de ma propre nature arrogante et de voir l’ambition et l’impureté derrière ma poursuite enthousiaste et que j’étais sur le mauvais chemin, alors je continuerais à être arrogante et peut-être faire de mauvaises choses qui résistent à Dieu et Le trahissent, et je serais ainsi soumise à la punition de Dieu.

Je remercie Dieu pour Son illumination et Son aide en temps opportun qui m’ont amenée à reconnaître l’essence de ma propre nature arrogante et m’ont permis de voir que j’empruntais la voie de l’antéchrist ; cette expérience m’a surtout fait prendre conscience que, dans mon expérience, je devrais non seulement prêter attention à mes propres révélations et transgressions mais aussi les comparer à la vérité et analyser les choses cachées au plus profond de moi-même pour mieux comprendre ma propre nature et accomplir des changements à mon tempérament. À l’avenir, j’aimerais analyser soigneusement mon propre état d’esprit et ma condition intérieure, et comprendre ma propre nature corrompue, rechercher et emprunter la bonne voie qui mène au salut de Dieu.

Contenu connexe

  • Ce n’est pas facile d’être une personne honnête

    Un jour, alors que je révisais des articles, j’ai vu qu’une sœur de l’équipe de rédaction d’un district était meilleure que moi, que ce soit pour la rédaction ou la révision d’articles. J’ai alors pensé : je dois être plus stricte à l’égard des articles qu’elle a édités, au cas où les dirigeants se rendraient comptent qu’elle révise les articles mieux que moi et lui offriraient une promotion, ce qui mettrait ma propre position en danger.

  • Je vis enfin comme un être humain

    Par Xiangwang, province du Sichuan Je me sens profondément châtié dans mon cœur toutes les fois que j’entends ces paroles de Dieu : « Humanité cruell…

  • La transformation d’un homme déchu

    Je suis issu d’une famille de modestes agriculteurs et, de surcroit, ma famille était peu nombreuse. Nous étions donc souvent victimes de vexations et d’abus. Alors que j’avais 13 ans, un enfant a été battu par quelqu’un qui ne provenait pas de notre village. Les villageois ont accusé à tort mon père d’en être l’instigateur et ils ont dit qu’ils allaient fouiller notre maison et confisquer nos biens, prendre nos cochons et même battre mon père.

  • Le secret caché au plus profond de mon cœur

    Wuzhi, de Linyi, province du Shandong Au printemps 2006, j’ai été démis de mes fonctions de dirigeant et renvoyé chez moi parce que j’étais considéré …