La différence essentielle entre le Dieu incarné et les personnes utilisées par Dieu

Depuis de nombreuses années, l’Esprit de Dieu cherche constamment à mesure qu’Il œuvre sur terre, et nombreux ceux qu’Il a utilisés pour accomplir Son œuvre à travers les âges. Cependant, pendant tout ce temps, l’Esprit de Dieu n’a pas disposé d’un lieu de repos adéquat ; c’est pourquoi Dieu utilise différentes personnes pour accomplir Son œuvre. En somme, c’est par l’intermédiaire des gens que Son œuvre est accomplie. C’est-à-dire que durant toutes ces années, l’œuvre de Dieu n’a jamais cessé ; les gens ont continué à la faire progresser jusqu’à ce jour. Bien que Dieu ait prononcé tellement de paroles et accompli une œuvre si abondante, les hommes ne connaissent toujours pas Dieu, parce que Dieu n’est jamais apparu à l’homme, et aussi parce qu’Il n’a pas de forme tangible. De ce fait, Dieu doit mener cette œuvre à son terme, l’œuvre de faire connaître à tous les hommes la signification pratique du Dieu concret. Pour parvenir à cette fin, Dieu doit révéler Son Esprit à l’humanité de façon tangible et accomplir Son œuvre en son sein. C’est-à-dire que ce n’est que lorsque l’Esprit de Dieu prend une forme physique, revêt de la chair et des os, et circule de façon visible parmi les hommes, lorsqu’Il les accompagne dans leur vie, tantôt Se manifestant et tantôt Se cachant, que les hommes sont capables de parvenir à Le comprendre plus profondément. Si Dieu ne faisait que rester dans la chair, Il ne pourrait pas achever Son œuvre. Après avoir œuvré dans la chair pendant un certain temps et exercé le ministère qui doit être exercé dans la chair, Dieu quittera la chair pour œuvrer dans le domaine spirituel à l’image de la chair, tout comme Jésus l’a fait après avoir œuvré pendant un certain temps au sein de l’humanité normale et accompli ainsi toute l’œuvre qu’Il devait accomplir. Vous vous souvenez peut-être de ce passage extrait de « Le chemin… (5) » : « Je Me souviens que Mon Père M’a dit : “Sur terre, ne cherche qu’à faire la volonté de Ton Père et à compléter Sa mission. Le reste ne Te concerne pas.” » Que vois-tu dans ce passage ? Quand Dieu vient sur terre, Il accomplit seulement Son œuvre dans la divinité. C’est ce dont l’Esprit céleste a chargé le Dieu incarné. Quand Il vient, Il parle seulement en tous lieux pour donner voix à Ses déclarations selon différents moyens et différents points de vue. Pour l’essentiel, Il fait de l’apport aux hommes et de l’enseignement aux hommes Ses objectifs et Son principe de travail, et ne Se préoccupe pas des relations interpersonnelles ni des détails de la vie des gens. Son ministère principal consiste à parler au nom de l’Esprit. Autrement dit, quand l’Esprit de Dieu apparaît concrètement dans la chair, Il ne fait que subvenir à la vie de l’homme et que communiquer la vérité. Il ne Se mêle pas du travail de l’homme, dans le sens où Il ne participe pas au travail de l’humanité. Les humains ne peuvent pas accomplir une œuvre divine et Dieu ne participe pas au travail des humains. Durant toutes ces années depuis que Dieu est venu sur cette terre pour accomplir Son œuvre, Il l’a toujours accomplie par l’intermédiaire des personnes. Cependant, ces personnes ne peuvent pas être considérées comme Dieu incarné, seulement comme des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu d’aujourd’hui, cependant, peut parler directement du point de vue de la divinité, faire entendre la voix de l’Esprit et œuvrer au nom de l’Esprit. Toutes ces personnes que Dieu a utilisées à travers les âges, de la même façon, sont autant d’exemples dans lesquels l’Esprit de Dieu œuvre dans un corps de chair. Alors pourquoi ne peut-on pas les appeler Dieu ? Mais le Dieu d’aujourd’hui est aussi l’Esprit de Dieu œuvrant directement dans la chair et Jésus aussi était l’Esprit de Dieu œuvrant dans la chair. L’Un et l’Autre sont appelés Dieu. Quelle est donc la différence ? Les personnes que Dieu a utilisées à travers les âges ont toutes été capables d’une pensée et d’une raison normales. Toutes ont compris les principes du comportement humain. Elles ont eu des idées humaines normales et elles ont possédé tout ce que tous les gens normaux doivent posséder. La plupart ont eu un talent exceptionnel et une intelligence innée. Quand Il œuvre dans ces personnes, l’Esprit de Dieu met à profit leurs talents qui sont des dons de Dieu. L’Esprit de Dieu met en jeu leurs talents, utilisant leurs points forts au service de Dieu. Cependant, l’essence de Dieu est libre d’idées et de pensées, pure de toute intention humaine et dénuée même de ce que les êtres humains normaux possèdent. En d’autres termes, les principes du comportement humain ne Lui sont même pas familiers. Il en est ainsi quand le Dieu d’aujourd’hui vient sur terre. Son œuvre et Ses paroles sont pures de toute intention humaine ou de toute pensée humaine, elles sont la manifestation directe des intentions de l’Esprit et Il œuvre directement pour le compte de Dieu. Cela signifie que l’Esprit parle directement, c’est-à-dire que la divinité accomplit l’œuvre directement, sans y mêler un tant soit peu les intentions des hommes. En d’autres termes, le Dieu incarné personnifie directement la divinité, n’a pas de pensées ni d’idées humaines et n’a aucune compréhension des principes du comportement humain. Si seule œuvrait la divinité (si seul œuvrait Dieu Lui-même), l’œuvre de Dieu ne pourrait en aucune façon être accomplie sur terre. Par conséquent, lorsque Dieu vient sur terre, Il doit avoir un petit nombre de personnes à utiliser pour travailler au sein de l’humanité en liaison avec l’œuvre que Dieu accomplit dans la divinité. En d’autres termes, Il utilise le travail humain pour soutenir Son œuvre divine. Sinon, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de s’engager directement à l’égard de l’œuvre divine. Il en a été ainsi avec Jésus et Ses disciples. Durant le temps qu’Il a passé dans le monde, Jésus a aboli les anciennes lois et a promulgué de nouveaux commandements. Il a aussi prononcé de nombreuses paroles. Toute cette œuvre a été accomplie dans la divinité. Les autres, comme Pierre, Paul et Jean, ont tous fondé leurs travaux ultérieurs sur les paroles de Jésus. C’est à dire que Dieu a donné le coup d’envoi à Son œuvre à cette époque, inaugurant le début de l’ère de la Grâce : Il a instauré une nouvelle ère et aboli l’ancienne, et Il a aussi accompli ces paroles : « Dieu est le commencement et la fin. » En d’autres termes, l’homme doit réaliser un travail humain sur la fondation de l’œuvre divine. Après avoir dit tout ce qu’Il devait dire et terminé Son œuvre sur terre, Jésus S’est séparé de l’homme. Après cela, tout le monde s’est lancé dans le travail conformément aux principes exprimés dans Ses paroles et a pratiqué selon les vérités dont Il avait parlé. Tous ces gens ont travaillé pour Jésus. Si Jésus avait accompli l’œuvre tout seul, Il aurait eu beau prononcer de nombreuses paroles, les gens n’auraient eu aucun moyen de s’engager à l’égard de Ses paroles, car Il œuvrait dans la divinité et ne pouvait prononcer que des paroles de divinité, et Il n’aurait pas pu expliquer les choses de telle sorte que des gens ordinaires puissent comprendre Ses paroles. Il fallait donc que les apôtres et les prophètes arrivant après Lui complètent Son œuvre. C’est selon ce principe que Dieu incarné accomplit Son œuvre : en utilisant la chair incarnée pour parler et œuvrer de manière à accomplir l’œuvre de divinité, puis en utilisant une poignée de personnes, ou peut-être davantage, des personnes selon le cœur même de Dieu, pour compléter Son œuvre. Ainsi, Dieu utilise des personnes selon Son cœur pour accomplir le travail consistant à conduire et abreuver l’humanité de manière à ce que les élus de Dieu puissent entrer dans la réalité de la vérité.

Si Dieu ne faisait qu’accomplir l’œuvre de divinité quand il se fait chair, et qu’il n’y avait personne selon Son cœur pour travailler de concert avec Lui, alors l’homme serait incapable de comprendre la volonté de Dieu ni de s’engager à l’égard de Dieu. Dieu doit utiliser des personnes normales selon Son cœur pour accomplir cette œuvre, pour superviser et guider les Églises, pour parvenir à un stade auquel les processus cognitifs de l’homme, son cerveau, seront capables d’entrer en jeu. En d’autres termes, Dieu utilise un petit nombre de personnes selon Son cœur pour « traduire » l’œuvre qu’Il accomplit dans Sa divinité, afin qu’elle puisse apparaître, c’est-à-dire pour transformer un langage divin en un langage humain que tout le monde peut recevoir et comprendre. Si Dieu ne procédait pas ainsi, personne ne comprendrait le langage divin de Dieu, car les personnes selon le cœur de Dieu constituent, après tout, une petite minorité, et les capacités de compréhension des hommes sont limitées. C’est pourquoi Dieu ne choisit cette méthode que lorsqu’Il œuvre dans la chair incarnée. S’il n’y avait que l’œuvre divine, il n’y aurait aucun moyen pour l’homme de connaître Dieu ni de s’engager envers Lui, car l’homme ne comprend pas le langage de Dieu. L’homme n’est capable de comprendre ce langage que par le truchement de personnes qui sont selon le cœur de Dieu, qui clarifient Ses paroles. Cependant, s’il n’y avait que ces personnes travaillant au sein de l’humanité, la vie normale des hommes pourrait se perpétuer, mais le tempérament de l’homme ne pourrait pas être transformé. L’œuvre de Dieu ne pourrait pas alors prendre un nouveau point de départ ; ce seraient toujours les mêmes rengaines, les mêmes vieilles platitudes. Ce n’est que par le truchement du Dieu incarné que le tempérament de vie des gens peut changer et qu’ils peuvent évoluer avec les époques, Dieu qui dit tout ce qui doit être dit et fait tout ce qui doit être fait durant la période de Son incarnation, après quoi les gens travaillent et vivent selon Ses paroles. Celui qui œuvre dans la divinité représente Dieu, tandis que ceux qui travaillent au sein de l’humanité sont des personnes utilisées par Dieu. Cela signifie que le Dieu incarné est substantiellement différent des personnes utilisées par Dieu. Le Dieu incarné peut accomplir l’œuvre de divinité, pas les personnes utilisées par Dieu. Au début de chaque ère, l’Esprit de Dieu parle personnellement et inaugure la nouvelle ère pour mener l’homme à un nouveau commencement. Quand Il a fini de parler, cela signifie que l’œuvre de Dieu dans Sa divinité est accomplie. Par la suite, les gens suivent tous la direction donnée par les personnes utilisées par Dieu pour entrer dans leur expérience de vie. De la même manière, c’est aussi le stade où Dieu fait entrer l’homme dans la nouvelle ère et donne aux gens un nouveau point de départ. C’est alors que se conclut l’œuvre de Dieu dans la chair.

Dieu ne vient pas sur terre pour parfaire Son humanité normale ni pour accomplir le travail de l’humanité normale. Il vient seulement pour accomplir l’œuvre de divinité dans Son humanité normale. Ce que Dieu entend par humanité normale n’est pas ce que l’homme imagine. Pour l’homme, une « humanité normale » consiste à avoir une femme ou un mari, et des fils et des filles, ce qui prouve que l’on est une personne normale. Dieu, cependant, ne voit pas la chose de cette manière. Pour Lui, l’humanité normale consiste à avoir des pensées humaines normales, à mener une vie humaine normale et à être né de gens normaux. Mais Sa normalité ne consiste pas à avoir une femme ou un mari et des enfants, de la manière dont l’homme parle de la normalité. C’est-à-dire que pour l’homme, l’humanité normale dont Dieu parle est ce qu’il considérerait comme l’absence d’humanité, pratiquement dénuée d’émotions et apparemment dépourvue de besoins charnels, tout comme Jésus qui n’était une personne normale qu’extérieurement et qui a pris l’apparence d’une personne normale, mais qui, essentiellement, ne possédait pas entièrement tout ce que doit posséder une personne normale. Il en ressort que l’essence du Dieu incarné englobe non pas l’intégralité de l’humanité normale, mais seulement une partie de ce que les gens devraient posséder pour pouvoir soutenir les habitudes d’une vie humaine normale et nourrir les puissances de la raison d’une humanité normale. Mais tout cela n’a rien à voir avec ce que l’homme considère comme étant une humanité normale. C’est ce que doit posséder Dieu incarné. Cependant, certains soutiennent que Dieu incarné ne peut être considéré comme possédant une humanité normale que s’Il a une femme, des fils et des filles, une famille. Ils disent que sans cela, Il n’est pas une personne normale. Alors Je te demande : « Dieu a-t-Il une femme ? Est-il possible que Dieu ait un mari ? Dieu peut-il avoir des enfants ? » Est-ce que ce ne sont pas là des idées fausses ? Or, le Dieu incarné ne peut pas jaillir d’une crevasse entre deux rochers ni tomber du ciel. Il ne peut qu’être né dans une famille humaine normale. C’est pourquoi Il a des parents et des sœurs. C’est là ce que doit avoir l’humanité normale du Dieu incarné. Ce fut le cas avec Jésus. Il avait un père et une mère, des sœurs et des frères. Tout cela était normal. Cependant, s’Il avait eu une femme, des fils et des filles, ce n’aurait pas été l’humanité normale que le Dieu incarné devait avoir selon le dessein de Dieu. Si cela avait été le cas, Il n’aurait pas pu œuvrer au nom de la divinité. C’est précisément parce qu’Il n’avait pas de femme ni d’enfants, bien que né de gens normaux dans une famille normale, qu’Il pouvait accomplir l’œuvre de divinité. Pour éclaircir davantage ce point, ce que Dieu considère comme une personne normale, c’est une personne née dans une famille normale. Seule une telle personne est qualifiée pour accomplir une œuvre divine. En revanche, si cette personne avait une femme, des enfants, ou un mari, cette personne ne serait pas en mesure d’accomplir une œuvre divine, car elle ne posséderait que l’humanité normale dont les humains ont besoin, mais pas l’humanité normale que Dieu requiert. Ce que Dieu considère et ce que les gens comprennent constituent souvent deux catégories extrêmement différentes, à des lieues de distance. À cette étape de l’œuvre de Dieu, beaucoup de choses vont à l’encontre des notions qu’ont les gens et en diffèrent considérablement. On pourrait dire qu’à cette étape de l’œuvre de Dieu, c’est la divinité qui œuvre sur le terrain, l’humanité jouant un rôle de soutien. Dieu vient sur terre pour accomplir Lui-même Son œuvre plutôt que de laisser l’homme y mettre la main, c’est pour cela qu’Il S’incarne (sous la forme d’une personne normale, incomplète) pour accomplir Son œuvre. Il utilise cette incarnation pour présenter à l’humanité une nouvelle ère, pour avertir les hommes de la prochaine étape de Son œuvre et pour leur demander de pratiquer en suivant le chemin décrit dans Ses paroles. Ainsi Dieu conclut Son œuvre dans la chair et S’apprête à Se séparer de l’humanité, ne résidant plus dans la chair de l’humanité normale, mais S’éloignant de l’homme afin de procéder à une autre partie de Son œuvre. Ensuite, utilisant des hommes selon Son cœur, Il continue Son œuvre sur terre parmi ce groupe de personnes, mais dans leur humanité.

Le Dieu incarné ne peut pas rester avec l’homme indéfiniment, car Dieu a beaucoup d’autres œuvres à accomplir. Il ne peut pas être lié à la chair : Il doit Se débarrasser de la chair pour accomplir l’œuvre qu’Il doit accomplir, même s’Il accomplit cette œuvre à l’image de la chair. Quand Dieu vient sur terre, Il n’attend pas d’avoir pris la forme qu’une personne normale devrait prendre avant de mourir et de quitter l’humanité. Peu importe l’âge de Sa chair, une fois que Son œuvre est terminée, Il part et quitte l’homme. L’âge n’existe pas pour Lui, Il ne compte pas Ses jours sur la base de la longévité humaine ; Il termine plutôt Sa vie dans la chair conformément aux étapes de Son œuvre. Certains peuvent penser que Dieu, en prenant chair, doit parvenir à un certain âge, devenir adulte, atteindre un âge avancé, et ne partir que lorsque ce corps lâche. C’est là l’imagination de l’homme ; Dieu ne fonctionne pas de cette manière. Il ne vient dans la chair que pour accomplir l’œuvre qu’Il est censé accomplir, pas pour vivre la vie d’un homme ordinaire qui naît de Ses parents, qui grandit, fonde une famille, Se lance dans une carrière, engendre et élève des enfants et passe par des hauts et des bas, toutes les activités d’un homme normal. Quand Dieu vient sur terre, c’est l’Esprit de Dieu qui revêt la chair et qui vient dans la chair, mais Dieu ne vit pas la vie d’un homme normal. Il ne vient que pour accomplir une partie de Son plan de gestion. Après cela, Il quittera l’humanité. Quand Il vient dans la chair, l’Esprit de Dieu ne parfait pas l’humanité normale de la chair, mais à un moment prédéterminé par Dieu, la divinité se met à l’œuvre directement. Ensuite, quand l’Esprit de Dieu a fait tout ce qu’Il devait faire et a terminé Son ministère, Son œuvre, à ce stade, est terminée et la vie du Dieu incarné se termine aussi, que Son corps de chair ait eu une longévité normale ou non. Autrement dit, quelle que soit l’étape de la vie atteinte par le corps de chair, quelle que soit la durée de sa vie sur terre, tout est décidé par l’œuvre de l’Esprit. Cela n’a rien à voir avec ce que les hommes considèrent comme une humanité normale. Prenons l’exemple de Jésus. Il a vécu dans la chair pendant trente-trois ans et demi. Du point de vue de la longévité d’un corps humain, Il n’aurait pas dû mourir à cet âge et Il n’aurait pas dû partir. Mais ce n’était pas une préoccupation pour l’Esprit de Dieu. Jésus ayant terminé Son œuvre, le corps a dès lors été retiré, disparaissant avec l’Esprit. C’est là le principe selon lequel Dieu œuvre dans la chair. Par conséquent, au sens strict, l’humanité de Dieu incarné n’est pas d’une grande importance. Au risque de nous répéter, Il ne vient pas sur terre pour vivre la vie d’un être humain normal. Il ne s’agit pas pour Lui d’établir d’abord une vie humaine normale pour ensuite commencer à œuvrer. À la place, tant qu’Il est né dans une famille humaine normale, Il est capable d’accomplir une œuvre divine, une œuvre qui n’est pas souillée par les intentions des hommes, qui n’est pas charnelle et qui n’adopte certainement pas les conventions sociales, ne se mêle pas des pensées ni des notions des hommes, et qui, de plus, n’est pas liée à leurs philosophies de vie. C’est l’œuvre que Dieu incarné entend accomplir, et c’est aussi la signification concrète de Son incarnation. Dieu Se fait chair principalement pour accomplir une étape de l’œuvre qui doit être accomplie dans la chair, sans subir d’autres processus insignifiants et, en ce qui concerne les expériences vécues par un homme normal, Il ne les vit pas. L’œuvre que doit accomplir la chair incarnée de Dieu n’inclut pas les expériences humaines normales. Donc, Dieu vient dans la chair pour accomplir l’œuvre qu’Il doit accomplir dans la chair. Le reste n’a rien à voir avec Lui. Il ne passe pas par un si grand nombre de processus futiles. Une fois que Son œuvre est accomplie, Son incarnation n’a plus d’importance. La fin de cette étape signifie que l’œuvre qu’Il devait accomplir dans la chair est arrivée à son terme et que le ministère de Sa chair est terminé. Or, Il ne peut pas continuer indéfiniment à œuvrer dans la chair. Il doit aller œuvrer ailleurs, un lieu en dehors de la chair. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre peut être achevée et produire un meilleur effet. Dieu œuvre selon Son plan initial. Quelle œuvre Il doit accomplir et quelle œuvre Il a menée à terme, Il la connaît aussi clairement que le fond de Sa poche. Dieu guide chaque individu sur un chemin qu’Il a déjà prédéterminé. Personne ne peut y échapper. Seuls ceux qui suivent les orientations de l’Esprit de Dieu pourront entrer dans le repos. Il se peut que dans une œuvre ultérieure, ce ne soit pas Dieu qui parle dans la chair pour guider l’homme, mais un Esprit avec une forme tangible qui guide la vie de l’homme. Alors seulement, l’homme sera capable de toucher Dieu concrètement, de contempler Dieu et de mieux entrer dans la réalité que Dieu requiert, de manière à être rendu parfait par le Dieu concret. C’est là l’œuvre que Dieu vise à accomplir et ce qu’Il a prévu depuis longtemps. À partir de là, vous devriez tous voir le chemin que vous devez suivre !

Précédent: Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation

Suivant: La différence entre le ministère de Dieu incarné et le devoir de l’homme

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre