L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages de l'expérience du jugement de Christ

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

37 La plus grande sagesse est d’honorer Dieu et de tourner son regard vers Lui

Lingxin   La ville de Shijiazhuang dans la province du Hebei

Il y a quelques jours, j’ai lu un passage de « La voie d’entrée dans la réalité » dans Communication et prédication au sujet de l’entrée dans la vie IV : « Par exemple, quelqu’un a maintenant pris un mauvais virage. En utilisant cela comme sujet de discussion pour communiquer la vérité, comment t’y prendrais-tu ? [...] Tout d’abord, tu devrais témoigner de l’œuvre de Dieu, témoigner de la manière dont Dieu sauve l’humanité. Ensuite, tu peux parler de son cheminement, à savoir s’il conduit au salut de Dieu et si Dieu l’approuve. Tu peux parler aussi du Saint-Esprit, à savoir s’Il travaille en lui. Donc, tu témoignes d’abord de l’œuvre de Dieu, puis tu témoignes ensuite de la voie sur laquelle Dieu nous conduit, c’est-à-dire la voie du salut. Il pourra emprunter la bonne voie seulement si tu lui montres l’amour de Dieu et Son salut. Pour résoudre ce problème, est-ce bien que tu ne témoignes pas de Dieu ni ne L’honores ? Si tu ne parles que de la route qui conduit au salut et de la route qui ne conduit pas au salut, et si tu ne témoignes pas de l’œuvre de Dieu, tu ne parles toujours que de doctrines. Toutefois, si tu témoignes d’abord de l’œuvre de Dieu, et ensuite tu parles de ces deux routes, alors tu ne parles pas de doctrines ». Quand j’ai lu ces mots, je suis devenu perplexe. J’ai pensé dans mon cœur : les deux méthodes parlent de la manière dont une personne devrait mettre la vérité en pratique. Pourquoi est-ce que la méthode qui ne mentionne pas l’œuvre de Dieu est un discours de doctrines, mais que la méthode qui mentionne l’œuvre de Dieu et ensuite ces choses n’est pas un discours de doctrines ? Alors que je pensais à cela, l’histoire biblique de la victoire de David sur Goliath, le géant philistin, m’est venue à l’esprit. Dans cette histoire, David honore l’Éternel d’abord, puis lance la pierre et finalement vainc Goliath. Si David n’avait pas honoré l’Éternel avant de lancer la pierre, aurait-il pu vaincre Goliath ? Certainement pas. David a pu vaincre Goliath seulement parce qu’il croyait en l’Éternel, dépendait de l’Éternel, et parce que l’Éternel l’a aidé. S’il n’avait pas honoré l’Éternel, il n’aurait pas reçu l’aide de l’Éternel. Peu importe sa grande habileté avec la fronde, il n’aurait pas pu vaincre Goliath. Quand je pense à cela, tout devient soudainement très clair dans mon cœur. Quand Dieu demande aux gens de L’honorer et de tourner leur regard vers Lui, Il ne leur demande pas d’observer des règles ou des rituels, mais plutôt de faire une place à Dieu dans leurs cœurs, d’honorer Dieu comme le plus grand dans leurs cœurs. Si des gens honorent véritablement Dieu et tournent leur regard vers Lui, cela montre qu’ils ont fait une place à Dieu et qu’ils honorent Dieu comme le plus grand dans leurs cœurs. Ainsi, quand les gens se présentent devant la face de Dieu, ils peuvent recevoir Sa joie et Ses bénédictions et le Saint-Esprit travaillera en eux. Tout le travail qu’ils font ne dépendra pas de leur propre agir, mais de la direction de Dieu. Et il aura un bon effet, naturellement. Si des gens n’honorent pas Dieu et ne tournent pas leur regard vers Lui, cela montre que leurs cœurs ne font pas de place à Dieu, et qu’ils font tout par leurs propres moyens. Dieu déteste ces gens. Ils ne recevront certainement pas Ses bénédictions et le Saint-Esprit ne travaillera pas en eux. Ainsi, leur travail ne sera pas efficace. Alors, je ne peux pas m’empêcher de me demander : la continuelle inefficacité de ma propre pratique de la vérité est-elle liée au fait que je n’honore pas Dieu et ne tourne pas mon regard vers Lui dans tout ce que je fais ? Considérant les années passées, je vois que mes prières à Dieu et ma façon de pratiquer la vérité étaient complètement incohérentes. En pratiquant la vérité, je comptais rarement sur Dieu ou je ne tournais pas mon regard vers Lui. En me fiant à ma propre force pour pratiquer la vérité, je ne pouvais pas recevoir l’aide du Saint-Esprit. C’est pourquoi les choses me semblaient toujours particulièrement difficiles et pénibles et pourquoi je n’obtenais pas de résultats distincts.

Depuis ce temps-là, j’ai commencé à honorer Dieu régulièrement et à tourner mon regard vers Lui pour toutes les questions de la vie réelle. Chaque matin, quand je prie, je me remets entièrement entre les mains de Dieu, laissant à Dieu tout le contrôle sur ma vie pendant la journée. En ce qui concerne la question importante de mon propre salut, je m’engage pleinement dans ma prière et je tourne mon regard vers Dieu. Je ne sais pas ce qu’il me manque ou ce dont j’ai besoin. Cependant, pour Dieu, tout est très clair. Il me comprend parfaitement. Dieu sait mieux que moi de quel environnement j’ai besoin dans ma quête du salut, ce que je dois expérimenter et où je dois entrer. Donc, je me remets entièrement entre les mains de Dieu, je permets à Dieu de me « sculpter » et de me contrôler. Je veux seulement obéir à Dieu et suivre la direction de Dieu sur la voie du salut. En outre, dans toutes les affaires de la vie réelle, je tourne d’abord mon regard vers Dieu, je permets à Dieu de prendre les devants, et je Le suis, accomplissant la volonté de Dieu dans toutes mes paroles et mes actions. Après un certain temps, je me suis aperçu que je ne vivais pas mes journées comme je le faisais dans le passé avec mon esprit embrouillé. Maintenant, quand j’affronte quelque chose, je sais quel aspect de la vérité je dois pratiquer, dans quel aspect de la réalité je dois entrer et quelle est la volonté de Dieu. Tout cela est beaucoup plus clair qu’auparavant. Sans m’en rendre compte, je peux facilement pratiquer certaines vérités. Un exemple : en ce qui concerne l’apaisement de mon cœur devant Dieu, même si dans le passé je voulais aussi être en paix quand je me plaçais en présence de Dieu, je sentais toujours que le contrôle de mon cœur m’échappait et que j’étais inconsciemment occupé par des choses insignifiantes. Parfois même, quand j’éditais des articles, mon esprit vagabondait et je ne pouvais pas le contrôler. Aujourd’hui, je n’ai pas à faire de grands efforts pour me contrôler. Sans même m’en rendre compte, mon cœur est moins souvent occupé par des choses externes. Même si mon esprit vagabonde encore occasionnellement, je m’en rends compte aussitôt et il m’est facile de le ramener. En ce qui concerne ma connaissance de moi-même, auparavant, je voulais aussi faire des progrès chaque jour pour me connaitre un peu plus. Cependant, je n’arrivais jamais à contrôler mes pensées intérieures. J’oubliais toujours de les contrôler quand je voulais me connaitre moi-même. Souvent, le soir, je pensais : « Comment ai-je encore failli à me connaitre moi-même aujourd’hui ? » Je vivais tous les jours comme cela en vain, continuellement. Maintenant, chaque fois que certaines pensées apparaissent dans mon esprit, il est assez facile pour moi de les contrôler. Une fois que je suis conscient de ces pensées, je prie Dieu afin de mieux me connaitre, et dans mon cœur, j’ai une haine particulière pour moi-même, et j’ai la force de nier ma chair. Quand j’affronte certaines situations, je suis conscient que Dieu utilise ces situations pour me révéler de quelle manière je suis corrompu et déficient. Ensuite, je m’entoure de vérité en considérant cela. En ce qui concerne l’accomplissement de mon devoir à l’opposé de simplement faire le strict minimum, auparavant, quand je révélais involontairement ma tendance à faire le moins possible, je ne m’en apercevais pas moi-même souvent. Parfois je m’en apercevais, mais je ne prêtais aucune attention à la solution du problème. Maintenant, quand je penche vers cette tendance, je m’en aperçois dans mon cœur. Et alors, par la prière, je peux changer cette condition à l’intérieur de moi-même. Je suis profondément conscient que tout cela est le fruit de l’action de Dieu qui me conduit et m’ouvre. Je réalise cela seulement par le Saint-Esprit qui me donne la force. Toute la gloire appartient à Dieu !

Après ces constatations, j’ai compris que, dans le passé, je sentais qu’il était difficile de pratiquer la vérité parce que je comptais complètement sur moi-même pour pratiquer la vérité, parce que je comptais sur moi-même pour marcher dans la voie du salut. Je ne faisais aucune place à Dieu dans mon cœur. Dans mes expériences, je ne pratiquais pas la parole de Dieu et je ne recevais pas le travail du Saint-Esprit. Tout comme Dieu a dit : « Dans le passé, personne ne connaissait le Saint-Esprit et personne ne savait surtout quel était le chemin du Saint-Esprit. C’est pourquoi les hommes se couvraient toujours de ridicule devant Dieu. On peut dire que presque tous les hommes qui croient en Dieu ne connaissent pas l’Esprit, mais ont simplement une sorte de croyance confuse. Ainsi il est clair que les hommes ne comprennent pas Dieu, et même s’ils disent qu’ils croient en Lui, essentiellement, leurs actions indiquent qu’ils croient en eux-mêmes, et non en Dieu » (« Le chemin… (5) », La Parole apparaît dans la chair). Mon ouverture à la parole de Dieu me permet de comprendre que les croyants qui cherchent le salut comptent sur le travail du Saint-Esprit, ils sont tous conduits par le Saint-Esprit. Ceux qui comptent sur eux-mêmes ne l’obtiendront pas. Dans le passé, je ne comptais tout simplement pas sur Dieu, je ne tournais pas mon regard vers Lui et je ne cherchais pas non plus la direction de Dieu. Je mettais Dieu de côté et je faisais aveuglément tout ce que je voulais de mes propres forces, sans aucun résultat. Je me plaignais aussi de ce qu’il était trop difficile de croire en Dieu et de pratiquer la vérité. Maintenant, je sais que c’était parce que je ne « croyais » pas en Dieu. La parole de Dieu dit : « Qu’est-ce que l’homme est capable de faire ? N’est-ce pas préférable que Je le réalise Moi-même ? Pourquoi dis-Je que Je descends personnellement sur le lieu où la bataille fait rage ? Ce que Je veux c’est ta foi, non pas tes actions » (Extrait de « Les déclarations de Dieu à l’univers entier La dixième déclaration », La Parole apparaît dans la chair). « Tant que tu offres ton cœur à Dieu et obéis à Sa direction, tout se réalisera. Pourquoi penses-tu que c’est si difficile ? » (« Ceux dont le tempérament a changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », La Parole apparaît dans la chair). Pensons aux Israélites qui ont quitté l’Égypte. N’est-ce pas Dieu qui les guidait personnellement ? Les Israélites n’ont rien fait ; ils n’avaient qu’à suivre la colonne de nuée et de feu. En route, toutes les difficultés qu’ils ont rencontrées ont été éliminées personnellement par Dieu l’Éternel Lui-même. La voie du salut aujourd’hui n’est-elle pas exactement comme celle des Israélites fuyant l’Égypte ? Dieu nous demande simplement de croire en Lui, de tourner notre regard vers Dieu, de donner notre cœur à Dieu et de suivre la direction de Dieu. Ainsi, les gens peuvent recevoir le travail du Saint-Esprit. Une fois que le Saint-Esprit commence à travailler dans les gens, il est très facile pour eux de pratiquer tout aspect de la vérité. Comme Dieu Lui-même lutte contre Satan, c’est la parole de Dieu qui change notre disposition satanique intérieure. Cela ne peut pas être réalisé par notre travail. Après avoir compris tout cela, ma confiance en Dieu a augmenté de façon exponentielle. Même si maintenant je n’ai encore qu’une entrée très superficielle dans divers aspects de la vérité, je crois que tant que je continue à honorer Dieu et à dépendre de Lui, Dieu me conduira dans toute la vérité et j’obtiendrai enfin le salut !

Je remercie Dieu qui m’a ouvert et qui me conduit, me permettant de comprendre vraiment que la plus grande sagesse est d’honorer Dieu et de tourner son regard vers Lui dans toutes mes expériences. Ce n’est qu’en honorant Dieu et en tournant son regard vers Dieu que l’homme peut expérimenter le travail du Saint-Esprit. Un homme peut pratiquer la vérité facilement et poursuivre le salut seulement par le travail du Saint-Esprit. En même temps, Dieu m’a aidé à reconnaitre ma déviation fatale sur le chemin de ma foi en Dieu : je confessais ma foi en Dieu par mes paroles, mais je ne faisais aucune place à Dieu dans mon expérience. Dans le passé, je comptais sur moi-même pour marcher sur la voie du salut, je comptais sur moi-même pour atteindre mes objectifs. Dix ans d’expérience ont prouvé que j’étais sur la voie de l’échec. Désormais, je suis prêt à abandonner mon ancienne manière de croire en Dieu et de faire l’expérience de Dieu. Je pratiquerai la vérité selon la nouvelle manière de faire l’expérience de Dieu et continuerai ma route sous la direction de Dieu. Je compterai sur Dieu pour pratiquer Sa parole et comprendre la vérité. Je croirai que Dieu me conduira sûrement dans la réalité de la vérité.

Précédent:La persécution et l’adversité m’ont aidé à grandir

Suivant:Le secret caché au plus profond de mon cœur

Vous aimerez peut-être également