3. Le rapport entre les trois étapes de l’œuvre de Dieu

Paroles de Dieu concernées :

De l’œuvre de l’Éternel à celle de Jésus, et de l’œuvre de Jésus à celle de l’étape actuelle, ces trois étapes couvrent toute la portée de la gestion de Dieu et elles sont l’œuvre d’un seul Esprit. Depuis la création du monde, Dieu a toujours été à l’œuvre en gérant l’humanité. Il est le Commencement et la Fin, Il est le Premier et le Dernier, et Il est Celui qui commence une ère et Celui qui amène l’ère à sa fin. Les trois étapes de l’œuvre, à différentes ères et en différents endroits, sont indéniablement l’œuvre d’un seul Esprit. Tous ceux qui séparent ces trois étapes s’opposent à Dieu. Maintenant, il t’incombe de comprendre que toute l’œuvre, de la première étape à aujourd’hui, est l’œuvre d’un seul Dieu, l’œuvre d’un seul Esprit. Cela ne fait aucun doute.

Extrait de « La vision de l’œuvre de Dieu (3) », dans La Parole apparaît dans la chair

Les trois étapes de l’œuvre ont été réalisées par un seul Dieu ; c’est la plus grande vision et le seul chemin de la connaissance de Dieu. Les trois étapes de l’œuvre ne pouvaient être réalisées que par Dieu Lui-même et personne n’aurait pu réaliser une telle œuvre à Sa place, c’est-à-dire que seul Dieu Lui-même pouvait faire Sa propre œuvre depuis le commencement jusqu’à aujourd’hui. Bien que les trois étapes de l’œuvre de Dieu aient été réalisées à des ères différentes et dans des lieux différents, et bien que l’œuvre de chaque ère soit différente, toute l’œuvre est effectuée par un seul Dieu. De toutes les visions, c’est la plus grande vision que l’homme devrait connaître, et si l’homme peut la comprendre complètement, alors il sera capable de tenir ferme.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Après l’œuvre de l’Éternel, Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre parmi les hommes. Son œuvre n’a pas été réalisée de manière isolée, mais elle a été fondée sur l’œuvre de l’Éternel. C’était l’œuvre d’une nouvelle ère que Dieu réalisa après avoir achevé l’ère de la Loi. De même, après que Jésus eut achevé Son œuvre, Dieu la continua pour l’ère suivante, car toute la gestion de Dieu est en perpétuelle progression. Lorsque l’ancienne ère prend fin, elle est remplacée par une nouvelle ère, et une fois que l’ancienne œuvre a été achevée, arrivera une nouvelle œuvre pour que continue la gestion de Dieu. Cette incarnation est la deuxième incarnation de Dieu, qui suit l’œuvre de Jésus. Bien sûr, cette incarnation ne se réalise pas de façon indépendante ; elle constitue la troisième étape de l’œuvre après l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce. Chaque fois que Dieu amorce une nouvelle étape de l’œuvre, il doit toujours y avoir un nouveau départ, lequel doit toujours amener une nouvelle ère. Aussi y a-t-il également des changements correspondants dans le tempérament de Dieu, dans Sa façon de travailler, dans la localisation de Son œuvre et dans Son nom. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit difficile pour l’homme d’accepter l’œuvre de Dieu dans la nouvelle ère. Mais quelle que soit la façon dont l’homme s’oppose à Lui, Dieu accomplit toujours Son œuvre et Il conduit toujours toute l’humanité vers l’avant. Quand Jésus vint parmi les hommes, Il inaugura l’ère de la Grâce et acheva l’ère de la Loi. Pendant les derniers jours, Dieu devint chair à nouveau et, avec cette incarnation, Il acheva l’ère de la Grâce pour inaugurer l’ère du Règne. Tous ceux qui sont capables d’accepter la seconde incarnation de Dieu seront conduits dans l’ère du Règne et pourront, de plus, accepter personnellement les conseils de Dieu. Bien que Jésus ait beaucoup œuvré parmi les hommes, Il n’a fait que parachever la rédemption de toute l’humanité et est devenu le sacrifice d’expiation de l’homme ; Il n’a pas débarrassé l’homme de tout son tempérament corrompu. Sauver entièrement l’homme de l’influence de Satan n’exigeait pas seulement de Jésus qu’Il devienne le sacrifice d’expiation et qu’Il porte les péchés de l’homme, mais aussi que Dieu œuvre de façon plus grande encore pour entièrement débarrasser l’homme de son tempérament corrompu par Satan. Et donc, à présent que l’homme a été pardonné pour ses péchés, Dieu est redevenu chair pour conduire l’homme dans la nouvelle ère et a commencé l’œuvre du châtiment et du jugement. Cette œuvre a mené l’homme dans un domaine plus élevé. Tous ceux qui se soumettent à Sa domination jouiront d’une vérité supérieure et recevront de bien meilleures bénédictions. Ils vivront véritablement dans la lumière et gagneront la vérité, le chemin et la vie.

Extrait de la préface de La Parole apparaît dans la chair

Le plan de gestion de six mille ans est divisé en une œuvre à trois étapes. Aucune étape par elle-même ne peut représenter l’œuvre des trois ères ; elle peut seulement représenter une partie d’un tout. Le nom de l’Éternel ne peut pas représenter tout le tempérament de Dieu. Qu’Il ait réalisé Son œuvre dans l’ère de la Loi ne prouve pas que Dieu puisse être Dieu seulement sous la garde de la loi. L’Éternel a établi des lois pour les hommes et leur a transmis des commandements, demandant aux hommes de construire le temple et des autels ; l’œuvre qu’Il a faite ne représente que l’ère de la Loi. Cette œuvre qu’Il a faite ne prouve pas que Dieu soit seulement un Dieu qui demande à l’homme d’observer la loi, ou qu’Il soit le Dieu dans le temple ou qu’Il soit le Dieu devant l’autel. Dire cela serait faux. L’œuvre faite selon la loi ne peut représenter qu’une seule ère. Par conséquent, si Dieu avait seulement fait l’œuvre dans l’ère de la Loi, les hommes limiteraient Dieu à la définition suivante et diraient : « Dieu est le Dieu dans le temple, et pour servir Dieu, nous devons porter des vêtements sacerdotaux et entrer dans le temple. » Si l’œuvre de l’ère de la Grâce n’avait jamais été réalisée et que l’ère de la Loi avait continué jusqu’à présent, les hommes ne sauraient pas que Dieu est aussi miséricordieux et aimant. Si l’œuvre de l’ère de la Loi n’avait pas été faite, et seulement celle de l’ère de la Grâce avait été faite, les hommes sauraient seulement que Dieu peut racheter les hommes et pardonner les péchés des hommes. Les hommes sauraient seulement qu’Il est saint et innocent, et qu’Il peut Se sacrifier et être crucifié pour les hommes. L’homme ne saurait que cela et n’aurait une compréhension de rien d’autre. Chaque ère représente donc une partie du tempérament de Dieu. L’ère de la Loi représente certains aspects du tempérament de Dieu, l’ère de la Grâce certains aspects, puis l’ère actuelle d’autres aspects. Le tempérament de Dieu ne peut être pleinement révélé que par la combinaison des trois étapes. Quand les hommes en arrivent à connaître les trois étapes, alors seulement peuvent-ils le comprendre pleinement. Aucune des trois étapes ne peut être omise. Vous verrez le tempérament de Dieu dans sa totalité seulement une fois que vous connaîtrez ces trois étapes de l’œuvre. L’achèvement de l’œuvre de Dieu à l’ère de la Loi ne prouve pas qu’Il soit seulement le Dieu sous la garde de la loi, et l’achèvement de Son œuvre de rédemption ne signifie pas que Dieu rachètera toujours l’humanité. Toutes ces conclusions viennent des hommes. L’ère de la Grâce étant arrivée à sa fin, tu ne peux pas dire alors que Dieu appartient seulement à la croix et que seule la croix représente le salut de Dieu. Si tu dis cela, tu définis Dieu. Dans l’étape actuelle, Dieu fait principalement l’œuvre de la parole, mais tu ne peux pas dire alors que Dieu n’a jamais été miséricordieux envers les hommes et qu’Il n’a apporté que le châtiment et le jugement. L’œuvre des derniers jours dévoile l’œuvre de l’Éternel et de Jésus et tous les mystères que les hommes ne comprennent pas afin de révéler la destination et la fin de l’humanité et de conclure toute l’œuvre du salut parmi les hommes. Cette étape de l’œuvre dans les derniers jours mène tout à sa fin. Tous les mystères que les hommes ne comprennent pas doivent être dévoilés pour permettre aux hommes de les sonder à fond et d’avoir une compréhension totalement claire dans leur cœur. Alors seulement la race humaine peut être classée selon le genre. Après que le plan de gestion de six mille ans aura été achevé, alors seulement les hommes comprendront le tempérament de Dieu dans sa totalité, car Sa gestion aura alors pris fin.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre d’aujourd’hui a fait évoluer l’œuvre de l’ère de la Grâce ; c’est-à-dire que l’œuvre sous la totalité du plan de gestion de six mille ans a avancé. Bien que l’ère de la Grâce soit terminée, l’œuvre de Dieu a progressé. Pourquoi est-ce que Je ne cesse de répéter que cette étape de l’œuvre est bâtie sur l’ère de la Grâce et l’ère de la Loi ? Parce que l’œuvre de ce jour est une suite de l’œuvre réalisée à l’ère de la Grâce et une avancée par rapport à celle réalisée à l’ère de la Loi. Les trois étapes sont intimement interconnectées et chaque maillon de la chaîne est fermement rattaché au suivant. Pourquoi est-ce que Je dis également que cette étape de l’œuvre est bâtie sur celle réalisée par Jésus ? En supposant que cette étape ne soit pas bâtie sur l’œuvre réalisée par Jésus, une autre crucifixion devrait avoir lieu à cette étape et l’œuvre rédemptrice de l’étape précédente devrait être entièrement réalisée à nouveau. Cela n’aurait aucun sens. Et ainsi, cela ne signifie pas que l’œuvre est complètement terminée, mais que l’ère a avancé et que le niveau de l’œuvre a été élevé à un niveau encore plus haut qu’avant. On peut dire que cette étape de l’œuvre est bâtie sur la fondation de l’ère de la Loi et sur le rocher de l’œuvre de Jésus. L’œuvre de Dieu est bâtie étape par étape et cette étape n’est pas un nouveau départ. Seule la combinaison des trois étapes de l’œuvre peut être considérée comme étant le plan de gestion de six mille ans.

Extrait de « Les deux incarnations sont l’accomplissement de la signification de l’incarnation », dans La Parole apparaît dans la chair

Tout le tempérament de Dieu a été révélé au cours du plan de gestion de six mille ans. Il n’est pas révélé seulement dans l’ère de la Grâce, ni seulement dans l’ère de la Loi, ou encore moins seulement dans cette période des derniers jours. L’œuvre accomplie dans les derniers jours représente le jugement, la colère et le châtiment. L’œuvre accomplie dans les derniers jours ne peut pas remplacer l’œuvre de l’ère de la Loi ou de l’ère de la Grâce. Cependant, les trois étapes, étroitement liées entre elles, ne forment qu’une seule entité et les trois sont l’œuvre accomplie par un seul Dieu. Naturellement, l’exécution de cette œuvre est divisée en ères distinctes. L’œuvre des derniers jours mène tout à sa fin ; celle de l’ère de la Loi était l’œuvre du commencement et celle de l’ère de la Grâce était l’œuvre de la rédemption. En ce qui concerne les visions de l’œuvre durant tout ce plan de gestion de six mille ans, personne ne peut en avoir un aperçu ou une compréhension. Ces visions sont toujours restées des mystères. Dans les derniers jours, seule l’œuvre de la parole est faite pour inaugurer l’ère du Règne, mais elle ne représente pas toutes les ères. Les derniers jours ne sont pas plus que les derniers jours et pas plus que l’ère du Règne et ils ne représentent pas l’ère de la Grâce ou l’ère de la Loi. Les derniers jours ne sont que le temps où toute l’œuvre du plan de gestion de six mille ans vous est révélée. C’est le dévoilement du mystère.

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Les trois étapes de l’œuvre sont au cœur de toute la gestion de Dieu et elles expriment le tempérament de Dieu et ce qu’Il est. Ceux qui ne connaissent pas les trois étapes de l’œuvre de Dieu ne peuvent pas savoir comment Dieu exprime Son tempérament. Ils ne connaissent pas non plus la sagesse de l’œuvre de Dieu, ne connaissent pas les nombreuses façons par lesquelles Il sauve l’humanité ni Sa volonté pour l’ensemble de l’humanité. Les trois étapes de l’œuvre sont l’expression complète de l’œuvre du salut de l’humanité. Ceux qui ne connaissent pas les trois étapes de l’œuvre ne connaîtront pas les diverses méthodes et les principes de l’œuvre du Saint-Esprit ; ceux qui s’attachent seulement de façon rigide à la doctrine laissée par une certaine étape de l’œuvre sont des gens qui limitent Dieu à la doctrine et dont la croyance en Dieu est vague et incertaine. De telles gens ne recevront jamais le salut de Dieu. Seules les trois étapes de l’œuvre de Dieu peuvent exprimer pleinement tout le tempérament de Dieu et complètement le dessein de Dieu de sauver l’humanité tout entière, ainsi que tout le processus du salut de l’humanité. C’est la preuve qu’Il a vaincu Satan et a gagné l’humanité ; c’est la preuve de la victoire de Dieu et c’est l’expression du tempérament entier de Dieu. Ceux qui ne comprennent que l’une des trois étapes de l’œuvre de Dieu ne connaissent qu’une partie du tempérament de Dieu. Dans les notions de l’homme, cette seule étape peut facilement devenir une doctrine. Il devient probable que l’homme établisse des règles fixes au sujet de Dieu et utilise cette unique partie du tempérament de Dieu comme une représentation de tout le tempérament de Dieu. En outre, une grande partie de l’imagination de l’homme est mélangée à tout cela, de sorte que l’homme utilise des paramètres très stricts pour limiter le tempérament, l’être et la sagesse de Dieu, ainsi que les principes de l’œuvre de Dieu, croyant que si Dieu a été déjà été comme cela, Il restera le même éternellement et ne changera jamais. Seuls ceux qui connaissent et apprécient les trois étapes de l’œuvre peuvent connaître Dieu complètement et correctement. À tout le moins, ils ne définiront pas Dieu comme le Dieu des Israélites ou des Juifs et ne Le verront pas comme un Dieu qui restera éternellement cloué sur la croix au bénéfice de l’homme. Si quelqu’un en vient à connaître Dieu seulement à partir d’une étape de Son œuvre, alors sa connaissance est beaucoup trop petite et ne rime à rien de plus qu’une goutte dans l’océan. Sinon, pourquoi est-ce qu’un grand nombre de la vieille garde religieuse crucifierait Dieu vivant sur la croix ? N’est-ce pas parce que l’homme confine Dieu à certains paramètres ?

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Les trois étapes de l’œuvre sont un registre de l’ensemble de l’œuvre de Dieu, du salut de l’humanité par Dieu, et elles ne sont pas imaginaires. Si vous voulez vraiment acquérir une connaissance de l’ensemble du tempérament de Dieu, alors vous devez connaître les trois étapes de l’œuvre réalisée par Dieu et, en plus, vous ne devez omettre aucune étape. C’est le minimum que doivent accomplir ceux qui cherchent à connaître Dieu. L’homme lui-même ne peut pas inventer une vraie connaissance de Dieu. Ce n’est pas quelque chose que l’homme lui-même peut imaginer ni la conséquence d’une faveur spéciale du Saint-Esprit pour quelqu’un. C’est plutôt une connaissance qui résulte de l’expérience que fait l’homme de l’œuvre de Dieu et c’est une connaissance de Dieu qui résulte seulement de l’expérience des faits de l’œuvre de Dieu. Une telle connaissance ne peut pas être acquise sur un coup de tête ni ne peut être enseignée. Elle est complètement liée à l’expérience personnelle. Le salut de l’humanité par Dieu est au cœur de ces trois étapes de l’œuvre, cependant l’œuvre du salut comprend plusieurs méthodes de travail et plusieurs moyens par lesquels le tempérament de Dieu est exprimé. Voilà ce qui est le plus difficile à identifier et à comprendre pour l’homme. La séparation des ères, les changements dans l’œuvre de Dieu, les changements du lieu de l’œuvre, les changements des bénéficiaires de cette œuvre et ainsi de suite, tout cela est inclus dans les trois étapes de l’œuvre. En particulier, la différence de la manière d’œuvrer du Saint-Esprit, ainsi que les changements dans le tempérament de Dieu, Son image, Son nom, Son identité, ou d’autres changements, font tous partie des trois étapes de l’œuvre. Une étape de l’œuvre ne peut représenter qu’une partie et a une portée limitée. Elle n’implique pas la séparation des ères ou des changements dans l’œuvre de Dieu, beaucoup moins les autres aspects. Ce fait est évident. Les trois étapes de l’œuvre sont l’ensemble de l’œuvre du salut de l’humanité par Dieu. L’homme doit connaître l’œuvre de Dieu et le tempérament de Dieu dans l’œuvre du salut ; sans ce fait, ta connaissance de Dieu n’est rien sinon une suite de mots vides, rien de plus qu’une attitude pontifiante.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

La dernière étape de l’œuvre ne tient pas seule, mais fait partie de l’ensemble formé avec les deux étapes précédentes, c’est-à-dire qu’il est impossible d’achever l’œuvre entière du salut en accomplissant seulement l’une des trois étapes de l’œuvre. Même si la dernière étape de l’œuvre peut pleinement sauver l’homme, cela ne signifie pas qu’il suffise de mener à bien cette seule étape en elle-même et que les deux précédentes étapes de l’œuvre ne sont pas nécessaires pour sauver l’homme de l’influence de Satan. Une seule des trois étapes ne peut pas être la seule vision qui doit être connue par toute l’humanité, car les trois étapes de l’œuvre, et non pas une seule étape, constituent l’ensemble de l’œuvre du salut. Tant que l’œuvre du salut n’est pas achevée, la gestion de Dieu ne peut pas être complète. L’être, le tempérament et la sagesse de Dieu sont exprimés dans l’ensemble de l’œuvre du salut ; ils n’ont pas été révélés à l’homme dès le commencement, mais ont été progressivement exprimés dans l’œuvre du salut. Chaque étape de l’œuvre du salut exprime une partie du tempérament de Dieu et une partie de Son être ; chaque étape de l’œuvre en elle-même ne peut pas directement et complètement exprimer tout l’être de Dieu. Ainsi, l’œuvre du salut peut seulement être conclue une fois que les trois étapes de l’œuvre ont été achevées, et donc la connaissance de la totalité de Dieu par l’homme est inséparable des trois étapes de l’œuvre de Dieu. Ce que l’homme connaît à partir d’une étape de l’œuvre n’est simplement que le tempérament de Dieu exprimé dans une seule partie de Son œuvre. Cela ne peut pas représenter le tempérament et l’être qui sont exprimés dans l’étape suivante ou précédente. En effet, l’œuvre du salut de l’humanité ne peut pas être immédiatement complétée au cours d’une période ou en un seul endroit, mais devient progressivement plus profonde selon le niveau de développement de l’homme à différents moments et en différents endroits. C’est une œuvre effectuée par étapes et elle n’est pas achevée en une seule étape. Ainsi, toute la sagesse de Dieu est cristallisée dans les trois étapes, plutôt que dans une étape individuelle. Tout Son être et toute Sa sagesse sont attestés dans ces trois étapes. Chaque étape témoigne de Son être et chaque étape est une manifestation de la sagesse de Son œuvre. L’homme devrait connaître tout le tempérament de Dieu exprimé dans ces trois étapes. Tout l’être de Dieu est de la plus haute importance pour l’humanité tout entière, et si les gens n’ont pas cette connaissance quand ils adorent Dieu, alors ils ne sont pas différents de ceux qui adorent Bouddha. L’œuvre de Dieu parmi les hommes n’est pas cachée aux hommes et devrait être connue par tous ceux qui adorent Dieu. Puisque Dieu a réalisé les trois étapes de l’œuvre du salut parmi les hommes, l’homme devrait connaître l’expression de ce qu’Il a et est au cours de ces trois étapes de l’œuvre. Voilà ce qui doit être fait par l’homme. Ce que Dieu cache à l’homme est ce que l’homme est incapable d’atteindre et que l’homme ne devrait pas connaître, alors que ce que Dieu révèle à l’homme est ce que l’homme devrait connaître et ce que l’homme devrait posséder. Chacune des trois étapes de l’œuvre est fondée sur l’étape précédente ; elle n’est pas réalisée de façon indépendante, distincte de l’œuvre du salut. Bien qu’il existe de grandes différences entre les ères et le genre d’œuvre réalisée dans chacune, en son fond, il s’agit toujours du salut de l’humanité et chaque étape de l’œuvre du salut est plus profonde que la précédente.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. L’objectif et la signification de chacune des trois étapes de l’œuvre de Dieu

Suivant: 4. Comment les trois étapes de l’œuvre de Dieu s’approfondissent pas à pas, de sorte que les gens soient sauvés et amenés à la perfection

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe

1. La Bible est seulement un récit des deux étapes de l’œuvre de Dieu qu’ont été l’ère de la Loi et l’ère de la Grâce ; elle n’est pas un récit de toute l’œuvre de Dieu

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

2. Si Christ est le Fils de Dieu ou Dieu Lui-même

« Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres » (Jean 14:8-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre