3. Pourquoi on dit que tous ceux qui ne connaissent pas Dieu résistent à Dieu

Paroles de Dieu concernées :

Depuis que les gens ont commencé à emprunter la bonne voie de la croyance en Dieu, il y a encore beaucoup de choses qu’ils ne comprennent pas bien. Ils restent complètement embrouillés en ce qui concerne l’œuvre de Dieu et une grande partie du travail qu’ils devraient réaliser. Cela s’explique d’une part par la divergence de leur expérience et les limites de leur capacité à recevoir et, d’autre part, par le fait que l’œuvre de Dieu ne les a pas encore amenés à ce stade. Tout le monde est donc troublé concernant la plupart des questions spirituelles. Non seulement vous êtes troublés au sujet de votre entrée, mais vous êtes encore plus ignorants concernant l’œuvre de Dieu. Cela n’est pas simplement lié à vos lacunes : c’est un grand défaut de tous les gens qui vivent dans le monde religieux. C’est là la raison pour laquelle les gens ne connaissent pas Dieu. Ce défaut est ainsi un manquement partagé par tous ceux qui Le cherchent. Personne n’a jamais connu Dieu ni vu Son vrai visage. C’est pour cette raison que l’œuvre de Dieu devient aussi ardue que de déplacer une montagne ou d’assécher la mer. Combien de gens ont sacrifié leur vie pour l’œuvre de Dieu ? Combien ont été rejetés à cause de Son œuvre ? Combien ont été tourmentés à mort pour l’amour de Son œuvre ? Combien sont morts injustement, les yeux remplis de larmes d’amour pour Dieu ? Combien ont connu une persécution cruelle et inhumaine ? Si ces tragédies se produisent, n’est-ce pas parce que les gens souffrent d’un manque de connaissance de Dieu ? Comment quelqu’un qui ne connaît pas Dieu aurait-il l’audace de se présenter devant Lui ? Comment quelqu’un qui croit en Dieu et pourtant Le persécute aurait-il l’audace de se présenter devant Lui ? Ces insuffisances ne se rencontrent pas seulement chez les gens du monde religieux, mais aussi chez vous. Les gens croient en Dieu sans Le connaître. C’est pour cette seule raison qu’ils ne vénèrent pas Dieu ni ne Le craignent dans leur cœur. Parmi ces gens, il y a même ceux qui, ouvertement et impudemment, font le travail qu’ils se sont imaginé dans ce courant et entreprennent le travail mandaté par Dieu en fonction de leurs propres exigences et de leurs désirs démesurés. Beaucoup de gens se conduisent de manière insensée et n’ont aucune estime pour Dieu, mais agissent selon leur propre volonté. Ce comportement n’est-il pas une manifestation parfaite de leur égoïsme ? Ne montre-t-il pas leur profonde tromperie ? Les gens peuvent en effet posséder une intelligence suprême, mais comment leurs dons peuvent-ils remplacer l’œuvre de Dieu ? Ils se soucient peut-être de Son fardeau, mais ils ne doivent pas agir trop égoïstement. Leurs actions sont-elles vraiment divines ? Quelqu’un peut-il en être absolument certain ? Dieu fait une exception et élève les gens en leur accordant l’occasion de témoigner de Lui et d’hériter de Sa gloire. Comment pourraient-ils en être dignes ? L’œuvre de Dieu ne fait que commencer. Il vient tout juste de commencer à prononcer Ses paroles. À ce stade, les gens sont satisfaits d’eux-mêmes, mais ne s’attirent-ils pas tout simplement l’humiliation ? Ils comprennent bien trop peu. Même le théoricien le plus doué ou l’orateur le plus éloquent ne saurait décrire toute l’abondance de Dieu. Pensez-vous vraiment pouvoir faire mieux ? Vous ne devriez pas considérer que votre propre valeur est supérieure aux cieux. Vous devriez plutôt vous considérer comme inférieurs à tous ces gens rationnels qui cherchent à aimer Dieu. Voici le chemin par lequel vous entrerez : en vous considérant comme significativement inférieurs à tous les autres. Pourquoi avez-vous une telle image de vous ? Pourquoi avez-vous une estime de vous aussi grande ? Sur le long sentier de la vie, vous n’avez fait que les premiers pas. Vous ne voyez que le bras de Dieu, non Sa totalité. Il vous incombe de voir davantage de Son œuvre et d’en savoir plus sur votre entrée, parce que vous n’avez pas assez changé.

Extrait de « L’œuvre et l’entrée (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Saisir le but de l’œuvre de Dieu, l’effet que Son œuvre doit produire chez l’homme, et ce qu’est exactement Sa volonté pour l’homme, voilà ce que tout disciple de Dieu doit atteindre. De nos jours, ce qui fait défaut à tous les hommes, c’est précisément la connaissance de l’œuvre de Dieu. L’homme ne comprend ni ne saisit les actes que Dieu accomplit en l’homme, toute l’œuvre de Dieu, ni ce qu’est précisément la volonté de Dieu sur l’homme depuis la création du monde jusqu’à nos jours. Cette insuffisance est visible non seulement dans le monde religieux, mais aussi chez tous ceux qui croient en Dieu. Lorsque viendra le jour où vous verrez vraiment Dieu ; lorsque vous apprécierez réellement la sagesse de Dieu ; lorsque vous verrez tous les actes que Dieu a accomplis et reconnaîtrez ce que Dieu est et a ; lorsque vous aurez vu Son abondance, Sa sagesse, Sa splendeur et toute Son œuvre dans les gens, c’est alors que vous aurez réussi dans votre foi en Dieu. Quand on dit que Dieu est universel et très généreux, de quelle manière exactement est-Il universel et de quelle manière est-Il très généreux ? Si tu ne comprends pas cela, alors tu ne peux pas être considéré comme un croyant en Dieu. Pourquoi dis-Je que ceux qui sont dans le monde religieux ne croient pas en Dieu, mais sont des malfaiteurs, qu’ils sont du même genre que le diable ? Quand Je dis qu’ils sont des malfaiteurs, c’est parce qu’ils ne comprennent pas la volonté de Dieu ni ne peuvent voir Sa sagesse. Dieu ne leur révèle jamais Son œuvre. Ils sont aveugles ; ils ne voient pas les actes de Dieu, ils ont été abandonnés par Dieu, et le soin et la protection de Dieu leur font complètement défaut, sans mentionner l’œuvre du Saint-Esprit. Ceux qui ne font pas l’objet de l’œuvre de Dieu sont tous des malfaiteurs et des adversaires de Dieu. L’opposition à Dieu dont Je parle fait référence à ceux qui ne connaissent pas Dieu, ceux qui reconnaissent Dieu du bout des lèvres, mais ne Le connaissent pas, ceux qui suivent Dieu, mais ne Lui obéissent pas, et ceux qui se délectent dans la grâce de Dieu, mais ne peuvent pas témoigner pour Lui. Sans une compréhension du but de l’œuvre de Dieu ou une compréhension de l’œuvre que Dieu fait dans l’homme, l’homme ne peut pas être en accord avec la volonté de Dieu ni ne peut témoigner pour Dieu. L’homme s’oppose à Dieu, d’une part, à cause de son tempérament corrompu et, d’autre part, à cause de son ignorance de Dieu et à cause de son manque de compréhension des principes qui fondent l’œuvre de Dieu et de Sa volonté pour l’homme. Ces deux aspects pris ensemble constituent une histoire de la résistance de l’homme à Dieu. Les novices dans la foi s’opposent à Dieu parce que cette opposition se trouve dans leur nature, alors que l’opposition à Dieu de ceux qui ont la foi depuis de nombreuses années est due à leur ignorance de Dieu et à leur tempérament corrompu. Avant que Dieu ne devienne chair, que l’homme s’oppose à Dieu ou non se basait sur son observation ou non des décrets établis par Dieu dans le ciel. Par exemple, à l’ère de la Loi, quiconque n’observait pas les lois de l’Éternel était considéré comme quelqu’un qui s’opposait à Dieu ; quiconque volait les offrandes réservées à l’Éternel, ou quiconque faisait obstacle à ceux que l’Éternel favorisait était considéré comme quelqu’un qui s’opposait à Dieu et était lapidé à mort ; quiconque ne respectait pas son père et sa mère, et quiconque frappait ou maudissait un autre était considéré comme quelqu’un qui n’observait pas les lois. Et tous ceux qui n’observaient pas les lois de l’Éternel étaient considérés comme ceux qui se dressaient contre Lui. Quand vint l’ère de la Grâce, les choses changèrent : quiconque s’opposait à Jésus était considéré comme quelqu’un qui s’opposait à Dieu, et quiconque n’obéissait pas aux paroles prononcées par Jésus était considéré comme quelqu’un qui s’opposait à Dieu. En ce temps-là, la manière dont l’opposition à Dieu était définie devint plus précise et plus pratique. Avant que Dieu ne devienne chair, que l’homme s’oppose à Dieu ou non se mesurait par le fait qu’il adore et admire ou non le Dieu invisible dans le ciel. La manière dont l’opposition à Dieu était définie à l’époque n’était pas tellement pratique, car l’homme ne pouvait ni voir Dieu ni connaître l’image de Dieu ou Sa manière de travailler et de parler. L’homme n’avait absolument aucune notion de Dieu et croyait vaguement en Dieu, car Dieu n’était pas encore apparu à l’homme. Par conséquent, quelle que fût la foi de l’homme en Dieu dans son imagination, Dieu n’a pas condamné l’homme ni ne lui a posé trop d’exigences, car l’homme était tout à fait incapable de voir Dieu. Quand Dieu se fait chair et vient œuvrer chez les hommes, tous Le voient et entendent Ses paroles, et tous voient les actes que Dieu accomplit depuis Son corps de chair. À ce moment-là, toutes les notions de l’homme deviennent de l’écume. Quant à ceux qui ont vu Dieu qui est apparu dans la chair, ils ne seront pas condamnés s’ils Lui obéissent volontiers, alors que ceux qui s’opposent délibérément à Lui seront considérés comme des adversaires de Dieu. De telles gens sont des antéchrists, des ennemis qui s’opposent volontairement à Dieu. Ceux qui entretiennent des notions sur Dieu, mais qui sont quand même prêts à Lui obéir volontiers, ne seront pas condamnés. Dieu condamne l’homme sur la base de ses intentions et de ses actions, jamais sur la base de ses pensées et de ses idées. S’Il condamnait l’homme sur la base de ses pensées et de ses idées, alors pas un seul ne pourrait échapper au courroux de Dieu. Ceux qui s’opposent volontairement au Dieu incarné seront punis pour leur désobéissance. En ce qui concerne ces gens qui s’opposent volontiers à Dieu, leur opposition vient des notions qu’ils entretiennent sur Dieu, ce qui les conduit en conséquence à des actions qui perturbent l’œuvre de Dieu. Ces hommes résistent délibérément et détruisent l’œuvre de Dieu. Ils n’ont pas simplement des notions sur Dieu, mais ils s’adonnent aussi à des activités qui perturbent Son œuvre, et pour cette raison des gens de ce genre seront condamnés. Ceux qui ne perturbent pas l’œuvre de Dieu volontairement ne seront pas condamnés comme pécheurs, car ils sont capables d’obéir volontairement et de ne pas s’adonner à des activités qui causent des perturbations et du désordre. De tels hommes ne seront pas condamnés. Cependant, quand les gens ont de nombreuses années d’expérience de l’œuvre de Dieu, s’ils continuent à entretenir des notions sur Dieu et restent incapables de connaître l’œuvre du Dieu incarné, et malgré leurs nombreuses années d’expérience de Son œuvre, s’ils continuent à avoir de nombreuses notions sur Dieu et sont toujours incapables de Le connaître, alors, même s’ils ne s’adonnent pas à des activités qui perturbent, leur cœur est quand même rempli de nombreuses notions sur Dieu, et même si ces notions ne paraissent pas, de telles gens ne sont absolument d’aucune utilité à l’œuvre de Dieu. Ils sont incapables de répandre l’Évangile pour Dieu ou de témoigner pour Lui. De telles gens sont des bons à rien et des imbéciles. Parce qu’ils ne connaissent pas Dieu et sont en outre incapables de se défaire de leurs notions à Son sujet, ils sont donc condamnés. On peut le dire ainsi : il est normal que des novices dans la foi entretiennent des notions sur Dieu ou ne connaissent rien de Lui, mais il ne serait pas normal que ceux qui ont cru en Dieu pendant de nombreuses années et expérimenté une grande partie de Son œuvre continuent à avoir de telles notions, et encore moins normal que de telles gens n’aient aucune connaissance de Dieu. C’est à cause d’un tel état anormal qu’ils sont condamnés. Tous ces gens anormaux sont des ordures ; ce sont ceux qui s’opposent le plus à Dieu et qui ont bénéficié de la grâce de Dieu en vain. Tous les gens de ce genre seront éliminés à la fin !

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quiconque ne comprend pas le but de l’œuvre de Dieu s’oppose à Lui et quelqu’un qui est parvenu à comprendre le but de l’œuvre de Dieu, mais ne cherche toujours pas à satisfaire Dieu, est plus encore apte à être considéré comme un adversaire de Dieu. Certaines gens lisent la Bible dans des églises imposantes et la récitent toute la journée, mais pas un seul d’entre eux ne comprend le but de l’œuvre de Dieu. Aucun d’entre eux n’est capable de connaître Dieu et encore moins capable d’être en accord avec la volonté de Dieu. Ils sont tous des gens vils et inutiles, ils se placent en hauteur pour sermonner Dieu. Ils s’opposent à Dieu volontairement même en portant Son étendard. Affirmant qu’ils croient en Dieu, ils mangent tout de même la chair de l’homme et boivent son sang. Tous ces gens sont des diables qui dévorent l’âme de l’homme, des démons dirigeants qui font intentionnellement obstacle à ceux qui tentent d’emprunter la bonne voie, et des pierres d’achoppement qui entravent le chemin de ceux qui cherchent Dieu. Ils peuvent paraître de « bonne constitution », mais comment leurs disciples sauront-ils qu’ils ne sont nul autre que des antéchrists qui mènent l’homme à s’opposer à Dieu ? Comment leurs disciples sauront-ils qu’ils sont des démons vivants qui se dévouent à dévorer des âmes humaines ? Ceux qui ont une haute opinion d’eux-mêmes en présence de Dieu sont les plus abjects des hommes, tandis que ceux qui s’humilient sont les plus honorés. Et ceux qui croient connaître l’œuvre de Dieu, et qui sont capables en plus de proclamer l’œuvre de Dieu aux autres en grande fanfare en même temps qu’ils Le contemplent directement, sont les plus ignorants des hommes. De telles gens sont incapables de témoigner de Dieu ; ils sont arrogants et remplis de vanité. Ceux qui croient qu’ils ont trop peu de connaissances de Dieu en dépit de leur expérience réelle et de leur connaissance pratique de Dieu sont ceux que Dieu aime le plus. Seuls de tels hommes ont un vrai témoignage et sont vraiment capables d’être perfectionnés par Dieu. Ceux qui ne comprennent pas la volonté de Dieu sont des adversaires de Dieu ; ceux qui comprennent la volonté de Dieu, mais ne pratiquent pas la vérité, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui mangent et boivent les paroles de Dieu, mais s’opposent à l’essence des paroles de Dieu, sont des adversaires de Dieu ; ceux qui ont des notions sur Dieu incarné et en plus ont l’esprit de se rebeller sont des adversaires de Dieu ; ceux qui jugent Dieu sont des adversaires de Dieu ; et quiconque est incapable de connaître Dieu et de témoigner de Lui est un adversaire de Dieu. Alors, Je vous exhorte : si vous croyez vraiment que vous pouvez emprunter ce chemin, alors continuez à le suivre. Mais si vous êtes incapables de vous abstenir de vous opposer à Dieu, alors il vaut mieux que vous partiez avant qu’il ne soit trop tard. Sinon, les chances que les choses tournent mal pour vous sont extrêmement élevées, car votre nature est simplement trop corrompue.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Voulez-vous savoir ce qui a poussé les pharisiens à s’opposer à Jésus ? Voulez-vous connaître l’essence des pharisiens ? Ils étaient emplis de fantasmes sur le Messie. De plus, ils croyaient seulement que le Messie viendrait, mais ne poursuivaient pas la vérité-vie. Et ainsi, encore aujourd’hui, ils attendent toujours le Messie, car ils n’ont aucune connaissance du chemin de la vie, et ne savent pas ce qui est le chemin de la vérité. Comment, dites-Moi, ces gens insensés, têtus et ignorants pourraient-ils obtenir la bénédiction de Dieu ? Comment pourraient-ils voir le Messie ? Ils se sont opposés à Jésus parce qu’ils ne connaissaient pas la direction de l’œuvre du Saint-Esprit, parce qu’ils ne connaissaient pas le chemin de la vérité dont Jésus a parlé et, en outre, parce qu’ils ne comprenaient pas le Messie. Et puisqu’ils n’avaient jamais vu le Messie et n’avaient jamais été en compagnie du Messie, ils ont commis l’erreur de s’en tenir au seul nom du Messie tout en s’opposant à l’essence du Messie par tous les moyens possibles. Ces pharisiens étaient, par essence, têtus, arrogants et n’obéissaient pas à la vérité. Le principe de leur croyance en Dieu était : quelle que soit la profondeur de Ta prédication, quelle que soit la hauteur de Ton autorité, Tu n’es Christ que si Tu es appelé le Messie. Cette croyance n’est-elle pas absurde et ridicule ? Je vous demanderai également : n’est-il pas extrêmement facile pour vous de commettre les erreurs des premiers pharisiens étant donné que vous n’avez pas la moindre connaissance de Jésus ? Peux-tu discerner le chemin de la vérité ? Peux-tu vraiment garantir que tu ne t’opposeras pas au Christ ? Peux-tu suivre l’œuvre du Saint-Esprit ? Si tu ne sais pas si tu vas t’opposer au Christ, alors Je dis que tu vis déjà à deux doigts de la mort. Ceux qui ne connaissaient pas le Messie étaient tous capables de s’opposer à Jésus, de rejeter Jésus, de Le calomnier. Les gens qui ne comprennent pas Jésus sont tous capables de Le renier et de Le vilipender. De plus, ils sont capables de voir le retour de Jésus comme la tromperie de Satan, et plus de personnes vont condamner le fait que Jésus est redevenu chair. Est-ce que tout cela ne vous fait pas peur ? Ce à quoi vous faites face sera un blasphème contre le Saint-Esprit, la ruine des paroles du Saint-Esprit aux Églises et la répudiation de tout ce qui est exprimé par Jésus. Que pouvez-vous gagner de Jésus si vous êtes si confus ? Comment pouvez-vous comprendre l’œuvre de Jésus quand Il revient dans la chair sur une nuée blanche si vous refusez obstinément de vous rendre compte de vos erreurs ? Je vous dis ceci : les gens qui n’acceptent pas la vérité, mais attendent aveuglément l’arrivée de Jésus sur des nuées blanches, blasphèmeront certainement contre le Saint-Esprit, et c’est la catégorie qui sera détruite. Vous aspirez seulement à recevoir la grâce de Jésus et vous voulez simplement profiter du royaume bienheureux du ciel, pourtant vous n’avez jamais obéi aux paroles de Jésus et vous n’avez jamais reçu la vérité exprimée par Jésus quand Il revient dans la chair. Qu’offrirez-vous en échange pour le fait que Jésus revient sur une nuée blanche ? Est-ce la sincérité par laquelle vous commettez inlassablement des péchés et puis les confessez sans cesse ? Qu’offrirez-vous en sacrifice à Jésus qui revient sur une nuée blanche ? Est-ce par les années de travail que vous vous exaltez ? Qu’offrirez-vous pour que Jésus qui revient ait confiance en vous ? Est-ce votre nature arrogante qui n’obéit à aucune vérité ?

Extrait de « Quand tu verras le corps spirituel de Jésus, Dieu aura renouvelé le ciel et la terre », dans La Parole apparaît dans la chair

Sachez que vous vous opposez à l’œuvre de Dieu ou utilisez vos propres notions pour évaluer l’œuvre d’aujourd’hui, parce que vous ne connaissez pas les principes de l’œuvre de Dieu et parce que vous traitez l’œuvre du Saint-Esprit de façon irréfléchie. Votre opposition à Dieu et votre obstruction à l’œuvre du Saint-Esprit sont causées par vos notions et votre arrogance inhérente. L’œuvre de Dieu n’est pas erronée, mais vous êtes naturellement trop désobéissants. Après avoir découvert leur foi en Dieu, certaines gens ne peuvent même pas dire avec certitude d’où vient l’homme, et pourtant ils osent faire des discours publics évaluant les droits et les torts de l’œuvre du Saint-Esprit. Ils sermonnent même les apôtres qui ont la nouvelle œuvre du Saint-Esprit, les critiquant et les interrompant ; leur humanité est trop vile et ils n’ont aucun sens. Le jour ne viendra-t-il pas où de telles gens seront rejetés par l’œuvre du Saint-Esprit et brûleront dans les feux de l’enfer ? Ils ne connaissent pas l’œuvre de Dieu, mais critiquent plutôt Son œuvre et essaient aussi d’enseigner à Dieu comment œuvrer. Comment de telles gens déraisonnables peuvent-ils connaître Dieu ? L’homme apprend à connaître Dieu durant le processus de la recherche et de l’expérience ; ce n’est pas en Le critiquant à volonté que l’homme en arrivera à connaître Dieu par l’éclairage du Saint-Esprit. Plus les gens connaissent Dieu, moins ils s’opposent à Lui. Par contre, moins les gens connaissent Dieu, plus ils sont susceptibles de s’opposer à Lui. Tes notions, ta vieille nature, ton humanité, ton caractère et tes perspectives morales sont le « capital » par lequel tu résistes à Dieu, et plus tes mœurs sont corrompues, tes défauts odieux et ton humanité basse, plus tu es l’ennemi de Dieu. Ceux qui ont des notions bien ancrées et ont un tempérament suffisant sont encore plus hostiles au Dieu incarné, et ces gens sont les antéchrists. Si tes notions ne sont pas rectifiées, alors elles seront toujours contre Dieu ; tu ne seras jamais compatible avec Dieu et tu seras toujours séparé de Lui.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre de Dieu progresse continuellement, et, bien que le but de Son œuvre ne change pas, Sa méthode de travail change constamment, ce qui signifie que ceux qui suivent Dieu changent constamment aussi. Plus Dieu travaille, mieux l’homme connaît Dieu. Le tempérament de l’homme subit des changements qui correspondent à l’œuvre de Dieu. Cependant, parce que l’œuvre de Dieu change constamment, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit et ces hommes absurdes qui ne connaissent pas la vérité deviennent des hommes qui résistent à Dieu. L’œuvre de Dieu n’est absolument jamais conforme aux notions de l’homme, car Son œuvre est toujours nouvelle, jamais ancienne, et Il ne répète jamais l’œuvre du passé, mais fonce plutôt, accomplissant une œuvre inédite. Comme Dieu ne répète pas Son œuvre et que l’homme juge toujours l’œuvre de Dieu aujourd’hui sur la base de Son œuvre du passé, il est devenu extrêmement difficile pour Dieu de mener à bien chaque étape de l’œuvre de la nouvelle ère. L’homme a beaucoup trop de difficultés ! Il est trop conservateur dans sa pensée ! Personne ne connaît l’œuvre de Dieu, mais tous la délimitent. Quand il quitte Dieu, l’homme perd la vie, la vérité et les bénédictions de Dieu, pourtant il n’accepte pas non plus la vie, la vérité, encore moins les plus grandes bénédictions que Dieu accorde à l’humanité. Tous les hommes veulent gagner Dieu, mais sont incapables de tolérer tout changement dans l’œuvre de Dieu. Ceux qui n’acceptent pas la nouvelle œuvre de Dieu croient que Son œuvre est immuable et qu’elle reste éternellement au point mort. Selon leur croyance, il suffit d’observer la loi pour obtenir le salut éternel de Dieu et, aussi longtemps qu’ils se repentent et confessent leurs péchés, la volonté de Dieu sera toujours satisfaite. Ils sont d’avis que Dieu ne peut être que le Dieu de la loi et le Dieu qui a été cloué sur la croix pour l’homme. Selon leur opinion également, Dieu ne devrait pas et ne peut pas dépasser la Bible. Ce sont précisément ces opinions qui les ont enchaînés fermement aux lois du passé et les ont cloués aux règles mortes. Plus de gens encore croient que quelle que soit la nouvelle œuvre de Dieu, elle doit être corroborée par des prophéties, et que dans chaque étape de cette œuvre, tous ceux qui Le suivent avec un cœur « sincère » doivent également recevoir des révélations ; sinon, cette œuvre ne pourrait pas être l’œuvre de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaître Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et prétentieuse, il lui est d’autant plus difficile d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme n’accorde pas non plus un examen minutieux à la nouvelle œuvre de Dieu ni ne l’accepte avec humilité ; l’homme adopte plutôt une attitude de mépris en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de ceux qui se rebellent contre Dieu et s’opposent à Lui ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?

Extrait de « Comment l’homme qui a délimité Dieu dans ses notions peut-il recevoir les révélations de Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Si vous utilisez vos propres notions pour mesurer et délimiter Dieu, comme si Dieu était une statue d’argile immuable, et si vous délimitez complètement Dieu à l’intérieur des paramètres de la Bible et L’enfermez à l’intérieur d’un périmètre de travail limité, alors cela prouve que vous avez condamné Dieu. Parce que les Juifs, à l’ère de l’Ancien Testament, ont pris Dieu pour une idole de forme figée qu’ils gardaient dans leur cœur, comme si Dieu pouvait n’être appelé que le Messie et que seul Celui qui était appelé le Messie pouvait être Dieu, et parce que l’humanité servait et adorait Dieu comme s’Il était une statue d’argile (sans vie), ils ont cloué le Jésus de cette époque à la croix, Le condamnant à mort – le Jésus innocent a ainsi été condamné à mort. Dieu n’était coupable d’aucune offense, pourtant l’homme a refusé de L’épargner et a insisté pour qu’Il soit condamné à mort, et donc Jésus a été crucifié. L’homme croit toujours que Dieu est immuable et Le définit à partir d’un seul livre, la Bible, comme si l’homme avait une compréhension parfaite de la gestion de Dieu, comme si l’homme avait dans la paume de sa main tout ce que fait Dieu. Les gens sont absurdes à l’extrême, arrogants à l’extrême et ils ont tous un don pour l’exagération. Qu’importe l’étendue de ta connaissance de Dieu, Je maintiens que tu ne connais pas Dieu, que tu es quelqu’un qui s’oppose le plus à Dieu et que tu as condamné Dieu parce que tu es tout à fait incapable d’obéir à l’œuvre de Dieu et de marcher sur le chemin où l’on est rendu parfait par Dieu. Pourquoi Dieu n’est-Il jamais satisfait des actions de l’homme ? Parce que l’homme ne connaît pas Dieu, parce qu’il a trop de notions et parce que sa connaissance de Dieu ne s’accorde en rien avec la réalité, mais, au contraire, répète de manière monotone le même thème sans variation et utilise la même approche pour chaque situation. Et donc, étant venu sur terre aujourd’hui, Dieu est une fois de plus cloué à la croix par l’homme.

Extrait de « Les méchants seront forcément punis », dans La Parole apparaît dans la chair

Si l’homme peut voir que les trois étapes de l’œuvre ont été réalisées par Dieu Lui-même à des moments différents, dans des lieux différents et parmi des gens différents ; si l’homme peut voir que même si l’œuvre est différente, elle est complètement réalisée par un seul Dieu, et que puisque c’est une œuvre réalisée par un seul Dieu, alors elle doit être bonne et sans erreur, et que même si elle est en contradiction avec les notions de l’homme, il est indéniable qu’elle est l’œuvre d’un seul Dieu, si l’homme peut dire avec certitude que c’est l’œuvre d’un seul Dieu, alors les notions de l’homme seront réduites à de simples bagatelles qui ne méritent pas d’être mentionnées. Parce que les visions de l’homme ne sont pas claires et que l’homme connaît seulement l’Éternel comme Dieu et Jésus comme Seigneur, et parce que l’homme est incertain au sujet du Dieu incarné aujourd’hui, beaucoup de gens restent attachés à l’œuvre de l’Éternel et de Jésus, sont assaillis par des notions au sujet de l’œuvre d’aujourd’hui, et la plupart des gens ont toujours des doutes et ne prennent pas l’œuvre d’aujourd’hui sérieusement. L’homme n’a pas de notions sur les deux premières étapes de l’œuvre qui étaient invisibles. La raison en est que l’homme ne comprend pas la réalité des deux premières étapes de l’œuvre et ne les a pas connues personnellement. Parce que ces étapes de l’œuvre ne peuvent pas être vues, l’homme imagine ce qu’il veut ; peu importe les fruits de son imagination, aucun fait ne les prouve et personne ne peut les corriger. L’homme donne libre cours à son tempérament, abandonne toute prudence et laisse son imagination dominer ; aucun fait ne peut la vérifier, et ainsi les imaginations de l’homme deviennent des « faits », avec ou sans preuve. Ainsi, l’homme croit en son propre Dieu qu’il imagine lui-même dans son esprit et ne cherche pas le Dieu de la réalité. Si une personne a un type de croyance, alors dans un groupe de cent personnes se trouvent cent différents types de croyance. L’homme a de telles croyances parce qu’il n’a pas vu la réalité de l’œuvre de Dieu, parce qu’il en a seulement entendu parler et ne l’a pas contemplée de ses propres yeux. L’homme a entendu des légendes et des histoires, mais a rarement entendu parler de la connaissance des faits de l’œuvre de Dieu. Ainsi les gens qui croient en Dieu depuis un an seulement fondent leur croyance en Dieu sur leurs propres notions, et de même les gens qui ont cru en Dieu toute leur vie. Ceux qui ne peuvent pas voir les faits ne seront jamais capables d’échapper à une foi avec des notions sur Dieu. L’homme croit qu’il s’est libéré des liens de ses anciennes notions et qu’il est entré dans un nouveau territoire. L’homme ne sait-il pas que la connaissance de ceux qui ne peuvent pas voir le vrai visage de Dieu n’est rien de plus que des notions et des ouï-dire ? L’homme pense que ses notions sont bonnes, sans erreur et qu’elles viennent de Dieu. Aujourd’hui, lorsque l’homme est témoin de l’œuvre de Dieu, il laisse libre cours à des notions qui se sont accumulées pendant de nombreuses années. Les imaginations et les idées du passé sont devenues un obstacle à l’œuvre de cette étape et il est devenu difficile pour l’homme d’abandonner de telles notions et de réfuter de telles idées. Les notions de beaucoup de gens au sujet de cette œuvre accomplie pas à pas, ces gens qui ont suivi Dieu jusqu’à aujourd’hui, sont devenues de plus en plus graves et l’hostilité de ces gens à l’égard de Dieu incarné est devenue tenace. Les notions et les imaginations de l’homme sont la source de cette hostilité. Les notions et les imaginations de l’homme sont devenues les ennemies de l’œuvre d’aujourd’hui, une œuvre qui est en contradiction avec les conceptions de l’homme. C’est arrivé précisément parce que les faits ne permettent pas à l’homme de donner libre cours à son imagination et, en plus, ne peuvent pas être facilement réfutés par l’homme, et les notions et les imaginations de l’homme ne tolèrent pas l’existence de faits et, en outre, parce que l’homme ne réfléchit pas à l’exactitude et à la véracité des faits, mais résolument et simplement donne libre cours à ses notions et utilise sa propre imagination. La faute ne peut être imputée qu’aux notions de l’homme et non à l’œuvre de Dieu.

Extrait de « La connaissance des trois étapes de l’œuvre de Dieu est la voie de la connaissance de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Ces pasteurs et Ces anciens qui enseignent aux autres du haut de la chaire sont des adversaires de Dieu et des alliés de Satan ; ceux d’entre vous qui n’enseignent pas aux autres du haut de la chaire ne seraient-ils pas de plus grands adversaires de Dieu ? N’êtes-vous pas encore plus de mèche avec Satan ? Ceux qui ne comprennent pas le but de l’œuvre de Dieu ne savent pas comment être en accord avec la volonté de Dieu. Certes, il est impossible que ceux qui comprennent vraiment le but de Son œuvre ne sachent pas comment se conformer à la volonté de Dieu. L’œuvre de Dieu n’est jamais dans l’erreur ; au contraire, c’est la recherche de l’homme qui est imparfaite. Ces dégénérés qui s’opposent volontairement à Dieu ne sont-ils pas plus sinistres et malveillants que ces pasteurs et ces anciens ? Nombreux sont ceux qui s’opposent à Dieu, mais parmi eux, il y a aussi différentes manières de s’opposer à Dieu. Comme il y a toutes sortes de croyants, de même il y a toutes sortes d’hommes qui s’opposent à Dieu, chacun différent de l’autre. Aucun de ceux qui ne reconnaissent pas clairement le but de l’œuvre de Dieu ne peut être sauvé. Indépendamment de la façon dont l’homme peut s’être opposé à Dieu dans le passé, quand l’homme comprend le but de l’œuvre de Dieu et consacre ses efforts à satisfaire Dieu, Dieu efface complètement ses anciens péchés. Tant que l’homme cherche la vérité et pratique la vérité, Dieu ne garde pas en mémoire ce qu’il a fait. En outre, c’est sur la base de la pratique de la vérité par l’homme que Dieu le justifie. Telle est la justice de Dieu. Avant que l’homme n’ait vu Dieu ou expérimenté Son œuvre, quelle que soit la façon dont l’homme agit envers Dieu, Il ne le garde pas en mémoire. Cependant, une fois que l’homme a vu Dieu et a expérimenté Son œuvre, Dieu inscrit tous les gestes et toutes les actions de l’homme dans les « annales », car l’homme a vu Dieu et a vécu au milieu de Son œuvre.

Quand l’homme aura vraiment vu ce que Dieu a et est, quand il aura vu Sa suprématie et vraiment appris à connaître l’œuvre de Dieu et, en outre, quand l’ancien tempérament de l’homme aura été modifié, alors l’homme aura complètement rejeté son tempérament rebelle qui s’oppose à Dieu. On peut dire que tout le monde s’est opposé à Dieu à un moment donné et que tout le monde s’est rebellé contre Dieu à un moment donné. Cependant, si tu obéis volontiers au Dieu incarné et si désormais tu satisfais le cœur de Dieu par ta loyauté, si tu pratiques la vérité que tu devrais pratiquer, si tu fais ton devoir comme tu devrais, et observes les règlements que tu devrais, alors tu es prêt à rejeter ta rébellion pour satisfaire Dieu et tu peux être perfectionné par Dieu. Si tu refuses obstinément de reconnaître tes erreurs et que tu n’as aucune intention de te repentir ; si tu persistes dans ta conduite rebelle sans la moindre intention de coopérer avec Dieu et de Le satisfaire, alors une telle personne obstinée et incorrigible comme toi sera certainement punie et ne sera certainement jamais perfectionnée par Dieu. Cela étant, tu es l’ennemi de Dieu aujourd’hui, et demain aussi tu seras l’ennemi de Dieu, et donc tu resteras l’ennemi de Dieu le jour suivant ; tu seras toujours un adversaire de Dieu et l’ennemi de Dieu. Dans ce cas, comment Dieu pourrait-Il t’acquitter ? C’est dans la nature de l’homme de s’opposer à Dieu, mais l’homme ne doit pas chercher délibérément les « secrets » de l’opposition à Dieu seulement parce que changer sa nature est une tâche insurmontable. Si tel était le cas, alors tu ferais mieux de partir avant qu’il ne soit trop tard, de peur que ton châtiment ne devienne plus sévère dans l’avenir et de peur que ta nature bestiale n’éclate et devienne incontrôlable jusqu’à ce que ton corps charnel soit anéanti par Dieu à la fin.

Extrait de « Tous les gens qui ne connaissent pas Dieu s’opposent à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Comment atteindre la connaissance de Dieu

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

3. Si les anciens et les pasteurs religieux sont vraiment mis en place par Dieu et si obéir aux anciens et aux pasteurs, c’est obéir à Dieu et suivre Dieu

« Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles. Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir, et bâtit une tour ; puis il l’afferma à des vignerons, et quitta le pays. Au temps de la récolte, il envoya un serviteur vers les vignerons, pour recevoir d’eux une part du produit de la vigne. S’étant saisis de lui, ils le battirent, et le renvoyèrent à vide. Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur ; ils le frappèrent à la tête, et l’outragèrent. Il en envoya un troisième, qu’ils tuèrent ; puis plusieurs autres, qu’ils battirent ou tuèrent. Il avait encore un fils bien-aimé ; il l’envoya vers eux le dernier, en disant : Ils auront du respect pour mon fils. Mais ces vignerons dirent entre eux : Voici l’héritier ; venez, tuons-le, et l’héritage sera à nous. Et ils se saisirent de lui, le tuèrent, et le jetèrent hors de la vigne. Maintenant, que fera le maître de la vigne ? Il viendra, fera périr les vignerons, et il donnera la vigne à d’autres » (Marc 12:1-9).

6. Comment savoir que Christ est la vérité, le chemin et la vie

« … de même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (Hébreux 9:28). « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (Jean 1:1).

1. Pourquoi Dieu a encore besoin de faire l’œuvre de jugement dans les derniers jours alors que le Seigneur Jésus a racheté l’humanité

« Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12:14). « Si quelqu’un entend mes paroles et ne les garde point, ce n’est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j’ai annoncée, c’est elle qui le jugera au dernier jour » (Jean 12:47-48).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre