3. Comment atteindre le véritable amour pour Dieu

Paroles de Dieu concernées :

Aujourd’hui, alors que vous cherchez à aimer et à connaître Dieu, dans un certain aspect vous devez endurer épreuves et épurement, et, dans un autre, vous devez payer un prix. Aucune leçon n’est plus profonde que la leçon qui consiste à aimer Dieu, et on peut dire que la leçon que les gens apprennent de leur longue vie de foi est la manière d’aimer Dieu. Cela veut dire que si tu crois en Dieu, tu dois aimer Dieu. Si tu crois seulement en Dieu mais tu ne L’aimes pas, si tu n’as pas atteint la connaissance de Dieu et que tu n’as jamais aimé Dieu avec un véritable amour qui vient de l’intérieur de ton cœur, alors ta foi en Dieu est vaine ; si, dans ta foi en Dieu, tu n’aimes pas Dieu, alors tu vis en vain, et ta vie entière est la plus vile de toutes les vies. Si, pendant toute ta vie, tu n’as jamais aimé ou satisfait Dieu, alors, quelle est ta raison de vivre ? Et quelle est la raison de ta foi en Dieu ? N’est-ce pas un gaspillage d’efforts ? Cela veut dire que si les gens vont croire en Dieu et L’aimer, ils doivent payer un prix. Au lieu d’essayer d’agir d’une certaine manière à l’extérieur, ils devraient chercher une vraie idée dans les profondeurs de leur cœur. Si tu t’enthousiasmes pour le chant et la danse, mais que tu es incapable de mettre la vérité en pratique, peut-on dire que tu aimes Dieu ? Aimer Dieu exige la recherche de la volonté de Dieu en toutes choses, et que tu sondes profondément à l’intérieur quand quelque chose t’arrive, essayant de saisir la volonté de Dieu et essayant de voir quelle est la volonté de Dieu en la matière, ce qu’Il souhaite que tu atteignes, et comment tu devrais être soucieux de Sa volonté. Par exemple : quelque chose arrive et t’oblige à supporter des épreuves. À ce moment-là, tu devrais comprendre ce qu’est la volonté de Dieu et comment être soucieux de Sa volonté. Tu ne dois pas te satisfaire : en premier lieu, mets-toi de côté. Rien n’est plus abject que la chair. Tu dois chercher à satisfaire Dieu et tu dois accomplir ton devoir. Avec de telles pensées, Dieu t’apportera une illumination particulière dans cette affaire et ton cœur sera aussi réconforté. Que ce soit une grande ou une petite chose, quand quelque chose t’arrive, tout d’abord, tu dois te mettre de côté et considérer la chair comme la plus vile de toutes choses. Plus tu satisfais la chair, plus elle s’accorde de liberté ; si tu la satisfais cette fois-ci, la prochaine fois, elle te demandera davantage. Comme ça continue, les gens en viendront à aimer la chair encore plus. La chair a toujours des désirs extravagants, elle demande toujours à être satisfaite et que tu lui fasses plaisir à l’intérieur, que ce soit par la nourriture que tu manges, par ce que tu portes, quand tu t’emportes ou cèdes à tes propres faiblesses et à ta propre paresse… Plus tu satisfais la chair, plus ses désirs augmentent et plus elle devient débauchée, jusqu’au point où la chair entretient des notions encore plus profondes et désobéit à Dieu, s’exalte et commence à douter de l’œuvre de Dieu. Plus tu satisfais la chair, plus les faiblesses de la chair grandissent ; tu sentiras toujours que personne ne compatit avec tes faiblesses. Tu croiras toujours que Dieu en demande trop et tu diras : « Comment Dieu peut-Il être si dur ? Pourquoi n’accorde-t-Il pas aux gens un peu de répit ? » Quand les gens satisfont la chair et la chérissent trop, alors ils s’autodétruisent. Si tu aimes vraiment Dieu et ne satisfais pas la chair, alors tu verras que tout ce que Dieu fait est si juste et si bon et que Sa malédiction à l’égard de ta révolte et Son jugement vis-à-vis de ton injustice sont justifiés. Il y aura des moments où Dieu te châtiera et te disciplinera. Il suscitera un environnement pour te tempérer, te forçant à te présenter devant Lui, et tu sentiras toujours que ce que Dieu fait est merveilleux. Ainsi, tu sentiras qu’il n’y a pas beaucoup de douleur et que Dieu est si beau. Si tu cèdes aux faiblesses de la chair et dis que Dieu en demande trop, alors tu ressentiras toujours de la souffrance, tu seras toujours déprimé, tu ne comprendras pas tout le travail de Dieu et il te semblera que Dieu n’est pas du tout compatissant à l’égard de la faiblesse de l’homme et qu’Il n’est pas au courant des difficultés de l’homme. Et ainsi tu te sentiras toujours misérable et seul, comme si tu avais souffert d’une grande injustice, et, à ce moment-là, tu commenceras à te plaindre. Plus tu cèdes aux faiblesses de la chair de cette façon, plus tu sentiras que Dieu en demande trop, jusqu’au point où tu nieras l’œuvre de Dieu, commenceras à t’opposer à Dieu et deviendras plein de désobéissance. Ainsi, tu dois te rebeller contre la chair et ne pas lui céder : « Mon mari (ma femme), mes enfants, mes avantages, mon mariage, ma famille – rien de tout cela ne compte ! Dans mon cœur, il n’y a que Dieu, et je dois faire de mon mieux pour satisfaire Dieu et non satisfaire la chair ». Tu dois avoir cette résolution. Si tu as toujours cette détermination, alors, quand tu mets la vérité en pratique et te mets de côté, tu seras en mesure de le faire avec un peu d’effort seulement. On dit qu’un jour un fermier vit un serpent qui était raide de froid sur la route. Le fermier le ramassa et le tint sur sa poitrine, et, après que le serpent se réanima, il mordit le fermier qui mourut. La chair de l’homme est comme le serpent : son essence consiste à nuire à la vie des gens, et, quand on lui donne tout ce qu’elle veut, ta vie est perdue. La chair appartient à Satan. Elle est remplie de désirs extravagants, elle ne pense qu’à elle-même, elle veut profiter du confort et se délecter de loisirs, se complaire dans la paresse et l’oisiveté, et l’ayant satisfaite jusqu’à un certain point, tu finiras par être dévoré par elle. Cela veut dire que si tu la satisfais cette fois-ci, la prochaine fois elle te demandera plus. Elle a toujours des désirs extravagants et de nouvelles exigences. Elle profite du fait que tu lui cèdes tout pour t’amener à la chérir davantage et à vivre son confort. Si tu ne la domines pas, tu finiras par t’autodétruire. Que tu puisses gagner la vie devant Dieu, ce que sera ta fin ultime dépend de la façon dont tu accomplis ta rébellion contre la chair. Dieu t’a sauvé, t’a choisi et prédestiné, mais, si aujourd’hui tu n’es pas disposé à Le satisfaire, si tu n’es pas disposé à mettre la vérité en pratique, si tu n’es pas disposé à te rebeller contre ta propre chair avec un cœur qui aime vraiment Dieu, à la fin tu te ruineras toi-même et tu endureras une douleur extrême. Si tu cèdes toujours à la chair, Satan t’engloutira progressivement et te laissera sans vie ou sans contact avec l’Esprit, jusqu’au jour où tu seras dans l’obscurité complète à l’intérieur. Quand tu vivras dans l’obscurité, tu auras été fait prisonnier par Satan, tu n’auras plus Dieu dans ton cœur et, à ce moment-là, tu nieras l’existence de Dieu et tu Le quitteras. Ainsi, si les gens veulent aimer Dieu, ils doivent payer le prix de la douleur et endurer la difficulté. Il n’y a pas besoin de ferveur externe et de difficulté, de lire plus, de s’affairer plus ; à la place, ils devraient mettre de côté les choses qui sont en eux : les pensées extravagantes, les intérêts personnels et leurs propres considérations, notions et motivations. Telle est la volonté de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en aimant Dieu que l’on croit vraiment en Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme a toujours vécu sous le voile de l’influence de l’obscurité, enchaîné par l’influence de Satan, incapable de se libérer, et son tempérament, traité par Satan, est de plus en plus corrompu. En d’autres termes, l’homme a toujours vécu selon son tempérament satanique corrompu et il est incapable d’aimer vraiment Dieu. Par conséquent, si l’homme désire aimer Dieu, il doit être dépouillé de sa présomption, de sa suffisance, de son arrogance, de sa vanité et de tout tempérament semblable qui fait partie de celui de Satan. Sinon, son amour est un amour impur, un amour de Satan, qui ne peut absolument pas recevoir l’approbation de Dieu. Si l’homme n’est pas directement perfectionné, traité, brisé, émondé, discipliné, châtié et épuré par le Saint-Esprit, alors il ne peut pas aimer vraiment Dieu.

Extrait de « L’homme corrompu est incapable de représenter Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand les hommes contactent Dieu avec leurs cœurs, quand leurs cœurs peuvent entièrement se tourner vers Lui, c’est la première étape de leur amour pour Lui. Si tu veux aimer Dieu, tu dois d’abord pouvoir tourner ton cœur vers Lui. Qu’entend-on par là ? Tourner son cœur vers Dieu, c’est quand tout ce que tu poursuis dans ton cœur vise à L’aimer et à Le gagner. Cela montre que tu as complètement tourné ton cœur vers Dieu. Mis à part Dieu et Ses paroles, il n’y a presque rien d’autre dans ton cœur (famille, richesse, mari, femme, enfants, etc.). Même s’il y a d’autres choses, celles-ci ne peuvent pas occuper ton cœur, et tu ne penses pas à tes perspectives d’avenir, mais ne poursuis que l’amour de Dieu. À ce moment-là, tu auras entièrement tourné ton cœur vers Dieu. Supposons que tu fasses encore des plans pour toi-même dans ton cœur et que tu sois toujours à la poursuite de ton propre gain personnel, pensant constamment : « Quand pourrai-je faire une petite demande à Dieu ? Quand ma famille deviendra-t-elle riche ? Comment puis-je avoir de beaux vêtements ?… » Si tu vis dans cet état, cela montre que ton cœur n’est pas entièrement tourné vers Dieu. Si tu n’as que Ses paroles dans ton cœur et que tu peux prier Dieu et t’approcher de Lui en tout temps, comme s’Il était très près de toi, comme s’Il était en toi et que tu étais en Lui, si tu es dans ce genre d’état, cela signifie que ton cœur a été en Sa présence. Si tu pries Dieu, manges et bois Ses paroles tous les jours, réfléchis toujours au travail de l’Église, fais preuve de respect pour Sa volonté, utilises ton cœur pour L’aimer sincèrement et satisfaire Son cœur, alors ton cœur Lui appartiendra. Si ton cœur est occupé par un certain nombre d’autres choses, alors il est encore habité par Satan et ne s’est pas vraiment tourné vers Dieu. Lorsque le cœur des hommes est vraiment tourné vers Dieu, ils ont un amour sincère et spontané pour Lui et peuvent étudier Son œuvre. Bien qu’ils aient encore des états stupides et insensés, ils se soucient des intérêts de la maison de Dieu, de Son œuvre et du changement de leur tempérament. Ils ont alors de bonnes intentions.

Extrait de « L’amour sincère pour Dieu est spontané », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux aimer Dieu sincèrement et être gagné par Lui, tu dois d’abord tourner ton cœur entièrement vers Lui. Pour chaque chose que tu fais, examine-toi et pose-toi la question : « Est-ce que je fais cela parce que mon cœur aime Dieu ? Y a-t-il des intentions personnelles ? Quel est mon but réel ? » Si tu veux confier ton cœur à Dieu, tu dois d’abord le maîtriser, renoncer à toutes tes intentions personnelles et parvenir à un état où tu Lui appartiens entièrement. Tel est le chemin de pratique pour donner ton cœur à Dieu. Qu’entend-on par « maîtriser » son propre cœur ? Il s’agit d’abandonner les désirs extravagants de la chair, de ne pas convoiter le confort ou les bénédictions relatives au statut. Il s’agit de tout faire pour Le satisfaire et de consacrer pleinement son cœur à Dieu, non pas à son propre intérêt. Voilà qui est suffisant.

L’amour sincère pour Dieu vient du fond du cœur. C’est un amour qui n’existe qu’en fonction de la connaissance que l’homme a de Dieu. Quand le cœur des hommes se tourne entièrement vers Dieu, alors ils ont de l’amour pour Lui, mais cet amour n’est pas nécessairement pur ni complet. Cela s’explique par le fait qu’il existe tout de même une certaine distance entre tourner complètement son cœur vers Dieu et avoir une authentique compréhension de Lui, ainsi qu’une sincère adoration pour Lui. Les hommes peuvent acquérir un amour véritable pour Dieu et connaître Son tempérament en tournant leur cœur vers Lui. Après avoir donné leur cœur sincère à Dieu, ils commenceront à entrer dans l’expérience de la vie. De cette façon, leur tempérament commencera à changer, leur amour pour Lui grandira petit à petit, de même que leur connaissance de Dieu. Ainsi, tourner son cœur vers Dieu est la condition préalable afin d’être sur la bonne voie pour l’expérience de la vie. Quand les hommes mettent leur cœur devant Dieu, il ne s’agit que de désir, et non pas d’amour pour Dieu, parce qu’ils ne Le comprennent pas. Bien que dans cette circonstance ils aient un peu d’amour pour Lui, celui-ci n’est pas spontané ni sincère. Cela tient au fait que tout ce qui vient de la chair de l’homme est le fruit de l’émotion et ne provient pas d’une véritable compréhension. Il s’agit seulement d’une impulsion momentanée et ne peut pas se traduire par une adoration durable. Lorsque les hommes n’ont pas de compréhension de Dieu, ils ne peuvent L’aimer qu’en se fondant sur leurs propres préférences et leurs notions individuelles. Ce type d’amour ne saurait être qualifié de spontané ni de sincère. Le cœur des hommes peut se tourner sincèrement vers Dieu et est capable de penser à Ses intérêts en tout, mais s’ils n’ont aucune compréhension de Dieu, ils ne sont pas aptes à avoir un amour sincère et spontané. Tout ce qu’ils pourront faire, c’est remplir certaines fonctions dans l’Église ou accomplir une partie de leur devoir, mais ils le feront sans fondement. Ces types d’hommes ont un tempérament qu’il est difficile de modifier. Ce sont des hommes qui ne poursuivent pas la vérité ou ne la comprennent pas. Même si quelqu’un tourne complètement son cœur vers Lui, cela ne signifie pas que son cœur d’amour pour Dieu soit complètement pur, car ceux qui L’ont dans leur cœur n’y ont pas nécessairement d’amour pour Lui. C’est ainsi que l’on fait la distinction entre quelqu’un qui cherche la compréhension de Dieu et quelqu’un qui ne la cherche pas. Une fois que l’on possède une compréhension vis-à-vis de Lui, cela montre que son cœur s’est entièrement tourné vers Lui et que l’amour sincère pour Dieu dans son cœur est spontané. Seul ce type d’homme a Dieu dans son cœur. Tourner leur cœur vers Dieu est une condition préalable pour que les hommes s’engagent sur la bonne voie afin de Le comprendre et de parvenir à L’aimer. Cela n’indique pas qu’ils ont rempli leur devoir d’aimer Dieu ni qu’ils ont un amour sincère pour Lui. Le seul moyen de parvenir à aimer véritablement Dieu est de tourner son cœur vers Lui, ce qui est aussi la première chose que l’on devrait faire en tant que l’une de Ses créations. Ceux qui aiment Dieu sont tous des hommes qui cherchent la vie, c’est-à-dire qu’ils poursuivent la vérité et veulent vraiment Dieu. Ils ont tous l’éclairage du Saint-Esprit et ont été touchés par Lui. Ils sont tous capables d’être guidés par Dieu.

Extrait de « L’amour sincère pour Dieu est spontané », dans La Parole apparaît dans la chair

À quel point aimes-tu Dieu aujourd’hui ? Et que sais-tu de tout ce que Dieu a fait en toi ? Voilà les choses que tu dois apprendre. Lorsque Dieu est arrivé sur terre, tout ce qu’Il a fait en l’homme, tout ce qu’Il lui a permis de voir, c’était pour que l’homme L’aime et Le connaisse vraiment. Si l’homme est capable de souffrir pour Dieu et a su aller aussi loin, c’est, d’une part, grâce à l’amour de Dieu et, d’autre part, grâce au salut de Dieu ; c’est également grâce au jugement et à l’œuvre de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous ne recevez pas le jugement, le châtiment et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors, en toute honnêteté, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, plus grande est la souffrance de l’homme, plus le sens de l’œuvre de Dieu devient manifeste et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprendre à aimer Dieu ? Sans tourment et sans épurement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu avait donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable d’atteindre un stade d’amour véritable pour Dieu ? D’une part, au cours des épreuves imposées par Dieu, l’homme en vient à connaître ses faiblesses et à comprendre qu’il est insignifiant, méprisable et inférieur, qu’il n’a rien et qu’il n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée pour l’homme différents environnements qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la beauté de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable, atteignant même le niveau de douleur intolérable, c’est grâce à ce vécu que l’homme voit la beauté de l’œuvre que Dieu a accomplie en lui, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu œuvre pour épurer l’homme, l’homme souffre. Plus son épurement est grand, plus son amour pour Dieu sera grand et plus la puissance de Dieu sera révélée en lui. Inversement, si l’épurement de l’homme est moindre, son amour pour Dieu grandira moins et la puissance de Dieu sera moins révélée en lui. Plus son épurement, sa douleur et son tourment sont intenses, plus son amour grandira, plus sa foi en Dieu sera authentique, et plus sa connaissance de Dieu sera profonde. Dans tes expériences, tu verras que ceux qui souffrent grandement lorsqu’ils sont épurés, et sont beaucoup traités et disciplinés, ont un amour de Dieu profond et une connaissance de Dieu plus approfondie et pénétrante. Ceux qui n’ont pas fait l’expérience d’avoir été traités n’ont qu’une connaissance superficielle, et peuvent seulement dire : « Dieu est si bon, Il accorde des grâces aux gens afin qu’ils puissent profiter de Lui. » Si les gens ont expérimenté le fait d’être traités et disciplinés, alors ils sont en mesure de parler de la vraie connaissance de Dieu. Donc, plus l’œuvre de Dieu en l’homme est merveilleuse, plus elle a de valeur et plus elle est signifiante. Plus l’œuvre de Dieu est impénétrable pour toi et plus elle est incompatible avec tes notions, plus elle est capable de te conquérir, de te gagner et de te perfectionner. La signification de l’œuvre de Dieu est si grande ! Si Dieu n’épurait pas l’homme de cette façon, s’Il n’œuvrait pas selon cette méthode, alors Son œuvre serait inefficace et n’aurait pas de signification. Il a été dit auparavant que Dieu sélectionnerait et gagnerait ce groupe, et le rendrait complet dans les derniers jours : il y a là une signification extraordinaire. Plus Il œuvre en vous, plus votre amour pour Dieu est profond et pur. Plus l’œuvre de Dieu est grande, plus l’homme est en mesure de goûter Sa sagesse et plus l’homme connaît Dieu profondément.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Plus l’épurement de Dieu est grand, plus les gens ont un cœur capable d’aimer Dieu. Le tourment dans leur cœur est profitable à leur vie, ils sont plus capables d’être en paix devant Dieu, leur relation avec Dieu est plus étroite, et ils sont mieux en mesure de voir l’amour suprême de Dieu et Son salut suprême. Pierre a expérimenté l’épurement des centaines de fois, et Job a subi plusieurs épreuves. Si vous désirez être rendus parfaits par Dieu, vous aussi vous devez subir l’épurement des centaines de fois ; c’est seulement si vous passez par ce processus et comptez sur cette étape que vous pourrez satisfaire la volonté de Dieu et être rendus parfaits par Dieu. L’épurement est le meilleur moyen par lequel Dieu rend les gens parfaits ; seuls l’épurement et les rudes épreuves peuvent faire ressortir le véritable amour que les gens ont pour Dieu dans leur cœur. Sans difficulté, les gens manquent d’un véritable amour pour Dieu ; s’ils ne sont pas mis à l’épreuve à l’intérieur et ne sont pas vraiment soumis à l’épurement, alors leur cœur sera toujours un peu perdu à l’extérieur. Ayant été épuré à un certain degré, tu verras tes propres faiblesses et difficultés, tu verras combien il te manque et que tu es incapable de surmonter les nombreux problèmes que tu rencontres, et tu verras combien ta désobéissance est grande. Ce n’est que pendant les épreuves que les gens sont en mesure de connaître véritablement leur état réel, et les épreuves rendent les gens plus aptes à être perfectionnés.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu veux voir l’amour de Dieu, si tu veux vraiment faire l’expérience de l’amour de Dieu, alors tu dois pénétrer dans la réalité en profondeur, tu dois pénétrer dans la vie réelle en profondeur et voir que tout ce que Dieu fait est amour et salut, que tout ce qu’Il fait, c’est pour que les gens puissent abandonner ce qui est impur et pour épurer en eux les choses qui ne satisfont pas la volonté de Dieu. Dieu utilise des paroles pour approvisionner les hommes ; Il organise les circonstances de la vie réelle pour permettre aux gens d’expérimenter, et si les gens mangent et boivent plusieurs paroles de Dieu, alors, quand ils les mettent réellement en pratique, ils peuvent résoudre toutes les difficultés de leur vie en utilisant ces nombreuses paroles de Dieu. Cela veut dire que tu dois avoir les paroles de Dieu pour pénétrer profondément dans la réalité ; si tu ne manges pas et ne bois pas les paroles de Dieu et si tu restes sans l’œuvre de Dieu, alors tu n’auras aucun chemin dans la vie réelle. Si tu ne manges jamais ou ne bois jamais les paroles de Dieu, alors tu seras confus quand quelque chose t’arrivera. Tu sais seulement que tu devrais aimer Dieu, mais tu es incapable de toute différenciation et tu n’as pas un chemin de pratique ; tu es embrouillé et confus, et parfois tu crois même qu’en satisfaisant la chair, tu satisfais Dieu. Tout cela est dû au fait que tu ne manges pas et ne bois pas les paroles de Dieu. Cela veut dire que si les paroles de Dieu ne t’aident pas et que tu ne fais que marcher à tâtons dans la réalité, alors tu es fondamentalement incapable de trouver le chemin de la pratique. Des gens comme cela ne comprennent tout simplement pas ce que signifie croire en Dieu, encore moins comprennent-ils ce que signifie aimer Dieu. En utilisant l’éclairage et la direction des paroles de Dieu, si tu pries souvent, si tu explores et cherches, et ainsi, tu découvres ce que tu dois mettre en pratique, tu trouves des occasions pour l’œuvre du Saint-Esprit, tu coopères vraiment avec Dieu et tu n’es pas embrouillé et confus, alors tu auras un chemin dans la vie réelle et satisferas vraiment Dieu. Lorsque tu auras satisfait Dieu, tu auras la direction de Dieu en toi et tu seras particulièrement béni par Dieu, ce qui te donnera un sentiment de jouissance : tu te sentiras particulièrement honoré d’avoir satisfait Dieu, tu te sentiras particulièrement lumineux à l’intérieur et, dans ton cœur, tout sera clair et paisible. Ta conscience sera réconfortée et libre de toute accusation et tu te sentiras bien à l’intérieur quand tu verras tes frères et sœurs. C’est ce que signifie jouir de l’amour de Dieu, et seul cela est vraiment la jouissance de Dieu. Les gens acquièrent la jouissance de l’amour de Dieu par l’expérience : en faisant l’expérience de difficultés et l’expérience de la mise en pratique de la vérité, ils acquièrent les bénédictions de Dieu. Si tu dis seulement que Dieu t’aime vraiment, que Dieu a vraiment payé un prix élevé pour le bien des gens, qu’Il a patiemment et gentiment prononcé tellement de paroles et qu’Il sauve toujours les gens, ton affirmation de ces paroles n’est qu’un seul côté de la jouissance de Dieu. Néanmoins, une plus grande jouissance – la véritable jouissance – a lieu quand l’homme met la vérité en pratique dans sa vie réelle, ensuite, tout est calme et clair dans son cœur. ll se sent profondément touché à l’intérieur et ressent que Dieu est extrêmement digne d’être aimé. Tu sentiras que le prix que tu as payé en vaut vraiment la peine. Ayant payé un grand prix par tes efforts, tu seras particulièrement lumineux à l’intérieur : tu sentiras que tu jouis vraiment de l’amour de Dieu et tu comprendras que Dieu a fait l’œuvre du salut dans les gens, que Son épurement des gens a pour but de les purifier, et que Dieu éprouve les gens afin de vérifier s’ils L’aiment vraiment. Si tu mets toujours la vérité en pratique de cette façon, tu acquerras progressivement une connaissance claire d’une grande partie de l’œuvre de Dieu, et alors tu sentiras que les paroles de Dieu devant toi sont claires comme du cristal. Si tu peux clairement comprendre un grand nombre de vérités, tu sentiras que toutes les choses sont faciles à mettre en pratique, que tu peux régler tout problème, surmonter toute tentation, et tu verras que rien n’est un problème pour toi, ce qui te libèrera et t’affranchira grandement. À ce moment-là, tu jouiras de l’amour de Dieu, et le véritable amour de Dieu se sera posé sur toi. Dieu bénit ceux qui ont des visions, qui ont la vérité, des connaissances, et qui L’aiment vraiment. Si les gens veulent voir l’amour de Dieu, ils doivent mettre la vérité en pratique dans la vie réelle, ils doivent être prêts à endurer la douleur et à abandonner ce qu’ils aiment pour satisfaire Dieu et, malgré les larmes dans leurs yeux, ils doivent encore pouvoir satisfaire le cœur de Dieu. Ainsi, Dieu te bénira certainement, et si tu endures des difficultés comme celles-là, l’œuvre du Saint-Esprit suivra. Par la vie réelle et par l’expérience des paroles de Dieu, les gens peuvent voir la beauté de Dieu, et seulement s’ils ont gouté à l’amour de Dieu peuvent-ils L’aimer vraiment.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Plus tu mets la vérité en pratique, plus tu possèdes la vérité ; plus tu mets la vérité en pratique, plus tu possèdes l’amour de Dieu ; et plus tu mets la vérité en pratique, plus tu es béni par Dieu. Si tu pratiques toujours de cette façon, l’amour que Dieu te porte te permettra progressivement de voir, tout comme Pierre en est venu à connaître Dieu : Pierre a dit que Dieu n’a pas seulement la sagesse de créer les cieux, la terre et toutes choses, mais, en plus, qu’Il a aussi la sagesse de faire une œuvre véritable dans les gens. Pierre a dit qu’Il est non seulement digne de l’amour des gens à cause de Sa création des cieux, de la terre et de toutes choses, mais aussi à cause de Sa capacité de créer l’homme, de sauver l’homme, d’amener l’homme à la perfection et de léguer Son amour à l’homme. Pierre, lui aussi, a dit qu’Il est digne de l’amour de l’homme. Pierre a dit à Jésus : « La création des cieux, de la terre et de toutes choses est-elle l’unique raison pour laquelle Tu mérites l’amour des gens ? Il y a plus en Toi qui est aimable. Tu agis et Te déplaces dans la vie réelle. Ton Esprit me touche à l’intérieur. Tu me disciplines, Tu me fais des reproches. Ces choses sont encore plus dignes de l’amour des gens. » Si tu veux voir et expérimenter l’amour de Dieu, alors tu dois explorer et chercher dans la vie réelle et être prêt à mettre de côté ta propre chair. Tu dois prendre cette résolution. Tu dois être quelqu’un qui est déterminé, qui peut satisfaire Dieu en toutes choses sans être paresseux ou convoiter les jouissances de la chair, et tu ne dois pas vivre pour la chair, mais pour Dieu. Il se peut que parfois tu ne satisfasses pas Dieu. C’est parce que tu ne comprends pas la volonté de Dieu. La fois suivante, même s’il te faut faire plus d’efforts, tu dois Le satisfaire et non satisfaire la chair. Quand tu expérimenteras de cette façon, tu auras appris à connaître Dieu. Tu verras que Dieu peut créer les cieux, la terre et toutes choses, qu’Il est devenu chair afin que les gens puissent effectivement Le voir et effectivement entrer en relation avec Lui ; tu verras qu’Il peut marcher parmi les hommes, et que Son Esprit peut amener les gens à la perfection dans la vie réelle, leur permettant de voir Sa beauté et d’expérimenter Sa discipline, Son châtiment et Ses bénédictions. Si tu expérimentes toujours de cette façon, dans la vie réelle, tu seras inséparable de Dieu et, si un jour ta relation avec Dieu cesse d’être normale, tu pourras recevoir des reproches et éprouver des remords. Lorsque tu auras une relation normale avec Dieu, tu ne voudras jamais quitter Dieu et si, un jour, Dieu dit qu’Il te laissera, tu auras peur et tu diras que tu préférerais mourir plutôt que d’être laissé par Dieu. Dès que tu auras ces émotions, tu sentiras que tu es incapable de laisser Dieu et, de cette façon, tu auras une fondation et tu jouiras vraiment de l’amour de Dieu.

Extrait de « Ceux qui aiment Dieu vivront éternellement dans Sa lumière », dans La Parole apparaît dans la chair

Quant à Pierre, tout ce qui ne satisfaisait pas le désir de Dieu dans sa vie le rendait mal à l’aise. Si quelque chose ne satisfaisait pas le désir de Dieu, alors il avait des remords et cherchait un moyen approprié par lequel il pouvait s’efforcer de satisfaire le cœur de Dieu. Même dans les plus petits détails et aspects de moindre importance de sa vie, il s’imposait toujours de satisfaire le désir de Dieu. Il n’était pas moins exigeant quand il s’agissait de son ancien tempérament, toujours rigoureux dans ses exigences envers lui-même à progresser plus encore dans la vérité. […] Dans sa croyance en Dieu, Pierre a cherché à satisfaire Dieu en tout et a cherché à obéir à tout ce qui venait de Dieu. Sans la moindre plainte, il a pu accepter le châtiment et le jugement, ainsi que l’épurement, la tribulation et les carences dans sa vie, rien de tout cela ne pouvait modifier son amour pour Dieu. N’était-ce pas l’ultime amour pour Dieu ? N’était-ce pas l’accomplissement du devoir d’une créature de Dieu ? Que ce soit dans le châtiment, le jugement ou la tribulation, tu es toujours capable de rester obéissant jusqu’à la mort, et c’est ce qui doit être accompli par une créature de Dieu, c’est la pureté de l’amour pour Dieu. Si l’homme peut en atteindre autant, alors il est qualifié pour être une créature de Dieu, et il n’y a rien qui satisfasse mieux le désir du Créateur. Imagine que tu sois en mesure de travailler pour Dieu, mais que tu ne sois pas obéissant envers Dieu et ne sois pas capable d’aimer véritablement Dieu. De cette façon, non seulement tu n’auras pas accompli le devoir d’une créature de Dieu, mais tu seras également condamné par Dieu, car tu es quelqu’un qui ne possède pas la vérité, qui est incapable d’obéir à Dieu et qui est désobéissant envers Dieu. Tu ne te soucies que de travailler pour Dieu, et ne te soucies pas de mettre la vérité en pratique ou de te connaître toi-même. Tu ne comprends pas ni ne connais le Créateur, et tu n’obéis pas ni n’aimes le Créateur. Tu es quelqu’un qui est naturellement désobéissant envers Dieu, et ainsi de telles personnes ne sont pas bien aimées par le Créateur.

Extrait de « Le succès ou l’échec dépendent du chemin que l’homme emprunte », dans La Parole apparaît dans la chair

Pendant sa vie, Pierre a expérimenté l’épurement des centaines de fois et a subi de nombreuses épreuves douloureuses. Cet épurement est devenu le fondement de son amour suprême envers Dieu et l’expérience la plus significative de toute sa vie. Qu’il ait pu avoir un amour suprême envers Dieu était, en un sens, dû à sa résolution d’aimer Dieu ; plus important, cependant, c’était dû à l’épurement et aux souffrances par lesquels il est passé. Cette souffrance est devenue son guide sur le chemin de l’amour pour Dieu et la chose la plus mémorable pour lui. Si les gens ne subissent pas la douleur de l’épurement en aimant Dieu, alors leur amour est plein d’impuretés et de leurs propres préférences ; un tel amour est plein des idées de Satan et ne peut fondamentalement pas satisfaire la volonté de Dieu. Prendre la résolution d’aimer Dieu n’est pas la même chose que d’aimer véritablement Dieu. Même si toutes leurs pensées dans leur cœur sont orientées vers l’amour de Dieu et cherchent à satisfaire Dieu, et même si leurs pensées semblent entièrement vouées à Dieu et dépourvues de toute idée humaine, lorsque leurs pensées parviennent à Dieu, Il ne les approuve ni ne les bénit. Même quand les gens ont pleinement compris toutes les vérités, quand ils sont parvenus à les connaître toutes, on ne peut pas dire que c’est un signe d’amour pour Dieu, on ne peut pas dire que ces gens aiment réellement Dieu. Bien qu’ayant compris beaucoup de vérités sans passer par l’épurement, les gens sont incapables de mettre ces vérités en pratique ; c’est seulement pendant l’épurement que les gens peuvent comprendre la signification réelle de ces vérités, c’est alors seulement que les gens peuvent véritablement apprécier leur sens profond. À ce moment-là, s’ils essaient de nouveau, ils pourront mettre les vérités en pratique correctement et conformément à la volonté de Dieu ; à ce moment-là, leurs idées humaines diminuent, leur corruption humaine est réduite, et leurs émotions humaines s’atténuent ; ce n’est qu’à ce moment-là que leur pratique est une véritable manifestation de leur amour pour Dieu. L’effet de la vérité de l’amour envers Dieu n’est pas obtenu par la connaissance exprimée ou la volonté mentale, ni ne peut être obtenu simplement en comprenant la vérité. Cela exige que les gens payent le prix et qu’ils subissent beaucoup d’amertume pendant l’épurement, et alors seulement leur amour deviendra pur et sera selon le cœur de Dieu. Dans Son attente d’être aimé par l’homme, Dieu n’exige pas que l’homme L’aime en utilisant la passion ou sa propre volonté ; ce n’est que par fidélité et par l’usage de la vérité pour Le servir que l’homme peut véritablement L’aimer.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

L’homme doit chercher à vivre une vie qui a du sens et ne devrait pas se contenter de sa situation actuelle. Pour vivre à l’image de Pierre, il doit posséder les connaissances et les expériences de Pierre. L’homme doit poursuivre des choses plus élevées et plus profondes. Il doit poursuivre un amour plus profond et plus pur envers Dieu et une vie qui a de la valeur et du sens. Cela seul est la vie ; seulement alors l’homme sera comme Pierre. Tu dois te concentrer à être proactif envers ton entrée du côté positif, et tu ne dois pas te permettre docilement de retomber pour une facilité momentanée tout en ignorant des vérités plus profondes, plus spécifiques et plus concrètes. Ton amour doit être concret et tu dois trouver des façons de te libérer de cette vie dépravée, insouciante qui n’est pas différente de celle d’un animal. Tu dois vivre une vie qui a du sens, une vie de valeur, et tu ne dois pas te duper ni traiter ta vie comme un jouet avec lequel s’amuser. Pour quiconque aspire à aimer Dieu, il n’y a pas de vérités impossibles à atteindre ni de justice pour laquelle il ne puisse tenir ferme. Comment devrais-tu vivre ta vie ? Comment devrais-tu aimer Dieu et utiliser cet amour pour satisfaire Son désir ? Il n’y a rien de plus important dans ta vie. Surtout, tu dois avoir de telles aspirations et de la persévérance et tu ne devrais pas être comme ces faibles qui n’ont aucun cran. Tu dois apprendre à expérimenter une vie qui a du sens, expérimenter des vérités significatives et tu ne devrais pas te traiter à la légère comme tu le fais. Sans que tu t’en rendes compte, ta vie glissera entre tes doigts ; et après cela, auras-tu une nouvelle occasion d’aimer Dieu ? L’homme peut-il aimer Dieu après sa mort ? Tu dois avoir les mêmes aspirations et la même conscience que Pierre ; ta vie doit avoir du sens et tu ne dois pas essayer de jouer au plus fin avec toi-même. En tant qu’être humain et en tant que personne qui cherche Dieu, tu dois être en mesure de considérer soigneusement comment tu traites ta vie, comment tu devrais t’offrir à Dieu, comment tu devrais avoir une foi plus significative en Dieu, et, puisque tu aimes Dieu, comment tu dois le faire d’une manière plus pure, plus belle et meilleure.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 2. Est-ce que le fait d’aimer Dieu au ciel sans aimer le Christ sur la terre est un véritable amour pour Dieu

Suivant: 4. Comment pratiquer l’amour pour Dieu à travers les épreuves et l’épurement

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

2. Si les signes et les prodiges peuvent sauver l’humanité

« Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » (Jean 1:14). Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu (Jean 14:6-7).

2. Comment l’œuvre de jugement de Dieu dans les derniers jours purifie et sauve l’humanité

« Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu » (1 Pierre 4:17). « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux ; et chacun fut jugé selon ses œuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu » (Apocalypse 20:11-15).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre