2. Ce qu’il faut posséder pour pouvoir témoigner à travers les épreuves et l’épurement

Paroles de Dieu concernées :

Durant les épreuves, il est normal que les gens soient faibles, qu’ils aient de la négativité en eux, ou qu’ils manquent de clarté au sujet de la volonté de Dieu ou de leur voie de pratique. Mais dans tous les cas, tu dois, tout comme Job, avoir foi en l’œuvre de Dieu et ne pas nier Dieu. Bien que Job fût faible et qu’il maudît le jour de sa naissance, il ne nia pas que toutes les choses dans la vie humaine ont été accordées par l’Éternel et que l’Éternel est aussi Celui qui les reprend toutes. Peu importe la façon dont il a été testé, il a maintenu cette croyance. Dans ton expérience, peu importe l’épurement que tu subis à travers les paroles de Dieu, ce que Dieu exige de l’humanité, en un mot, c’est sa foi en Lui et son amour pour Lui. Ce qu’Il perfectionne en œuvrant de cette manière, c’est la foi des hommes, leur amour et leurs aspirations. Dieu accomplit l’œuvre de perfection des hommes, et ils ne peuvent pas le voir, ne peuvent pas le sentir : dans ces circonstances, ta foi est requise. La foi des hommes est requise quand quelque chose ne peut pas être vu à l’œil nu, et ta foi est requise quand tu ne peux pas renoncer à tes propres notions. Lorsque l’œuvre de Dieu n’est pas claire pour toi, ce qui est requis, c’est que tu aies la foi et que tu adoptes une position ferme et que tu portes témoignage. Quand Job atteignit ce point, Dieu lui apparut et lui parla. Autrement dit, ce n’est que par ta foi que tu pourras voir Dieu et, quand tu auras la foi, Dieu te rendra parfait. Sans la foi, Il ne peut pas faire cela. Dieu t’accordera tout ce que tu espères gagner. Si tu n’as pas la foi, alors tu ne peux pas être rendu parfait et tu seras incapable de voir les actions de Dieu, et encore moins de voir Son omnipotence. Lorsque tu seras convaincu que tu verras Ses actions dans ton expérience concrète, alors Dieu t’apparaîtra, et Il t’éclairera et te guidera de l’intérieur. Sans cette foi, Dieu sera dans l’incapacité de faire cela. Si tu as perdu l’espérance en Dieu, comment pourras-tu faire l’expérience de Son œuvre ? Par conséquent, ce n’est que lorsque tu as la foi et que tu ne nourris pas de doutes envers Dieu, ce n’est que lorsque tu auras la vraie foi en Lui, peu importe ce qu’Il fait, cela t’éclairera et t’illuminera dans tes expériences, et alors seulement pourras-tu voir Ses actions. Toutes ces choses sont acquises par la foi. La foi ne peut venir que par l’épurement, et en l’absence d’épurement, la foi ne peut pas émerger. À quoi fait référence le mot « foi » ? La foi est la croyance authentique et le cœur sincère que les humains devraient avoir quand ils ne peuvent pas voir ou toucher quelque chose, quand l’œuvre de Dieu n’est pas conforme aux notions humaines, quand elle est hors de la portée des hommes. Telle est la foi dont Je parle. Les gens ont besoin de la foi en temps de difficultés et d’épurement, et l’épurement vient avec la foi. La foi et l’épurement ne peuvent être dissociés. Peu importe comment Dieu œuvre, et peu importe ton environnement, tu es capable de poursuivre la vie et de chercher la vérité et la connaissance de l’œuvre de Dieu, tu as une compréhension de Ses actions et tu es capable d’agir selon la vérité. Agir ainsi, c’est cela avoir une foi authentique, et agir ainsi montre que tu n’as pas perdu ta foi en Dieu. Tu ne peux avoir la vraie foi que si tu es capable de toujours poursuivre la vérité à travers l’épurement, que tu es capable de vraiment aimer Dieu et que tu n’acquiers aucun doute à Son sujet, si, quoi qu’Il fasse, tu pratiques quand même la vérité pour Le satisfaire et que tu es capable de chercher Sa volonté dans les profondeurs et d’être préoccupé par Sa volonté. Auparavant, quand Dieu a dit que tu régnerais en tant que roi, tu L’as aimé, et quand Il S’est révélé Lui-même ouvertement à toi, tu L’as suivi. Mais maintenant, Dieu est caché, tu ne peux pas Le voir et les problèmes se sont abattus sur toi. À ce moment-là, vas-tu perdre espoir en Dieu ? Donc, en tout temps, tu dois poursuivre la vie et chercher à satisfaire la volonté de Dieu. C’est cela qui est appelé la foi authentique, et c’est le genre d’amour le plus vrai et le plus beau.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

À cette étape de l’œuvre, nous avons besoin d’une très grande foi et d’un très grand amour. Nous pouvons trébucher à la moindre négligence, car cette étape de l’œuvre est différente de toutes les précédentes : ce que Dieu parfait, c’est la foi de l’humanité, qui est aussi bien invisible qu’intangible. Ce que Dieu fait, c’est de convertir les paroles en foi, en amour et en vie. Les gens doivent atteindre un point où ils ont enduré des centaines d’épurements et possèdent une foi supérieure à celle de Job. Ils doivent supporter des souffrances incroyables et toutes sortes de tortures sans jamais s’éloigner de Dieu. Quand ils sont obéissants jusqu’à la mort et ont une grande foi en Dieu, alors cette étape de l’œuvre de Dieu est complète.

Extrait de « Le chemin… (8) », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les gens n’ont aucune confiance, il ne leur est pas facile de continuer sur ce chemin. Tout le monde peut maintenant voir que l’œuvre de Dieu n’est pas du tout conforme aux notions des gens. Dieu a tellement œuvré et a prononcé tellement de paroles qui ne sont pas conformes aux notions humaines. Alors, les gens doivent avoir la confiance et la volonté de défendre ce qu’ils ont déjà vu et ce qu’ils ont acquis de leurs expériences. Peu importe ce que Dieu fait chez les gens, ils doivent préserver ce qu’ils possèdent eux-mêmes, être sincères devant Dieu et continuer à Lui être dévoués jusqu’à la fin. C’est le devoir de l’humanité. Les gens doivent respecter ce qu’ils devraient faire. La croyance en Dieu exige qu’on Lui obéisse et que l’on fasse l’expérience de Son œuvre. Dieu a tellement œuvré : on pourrait dire que, pour les gens, tout concerne la perfection, l’épurement et, plus encore, le châtiment. Il n’y a pas eu une seule étape de l’œuvre de Dieu qui ait été conforme aux notions humaines ; les gens ont apprécié les paroles sévères de Dieu. Quand Dieu vient, les gens doivent apprécier Sa majesté et Sa colère. Cependant, peu importe la sévérité de Ses paroles, Il vient sauver et perfectionner l’humanité. En tant que créatures, les gens doivent remplir les devoirs qui leur incombent et témoigner de Dieu au milieu de l’épurement. Dans chaque épreuve, ils doivent rendre le témoignage qui convient et le faire d’une manière retentissante par égard pour Dieu. Quelqu’un qui le fait est un vainqueur. Peu importe comment Dieu t’épure, tu demeures plein de confiance et ne perds jamais confiance en Lui. Tu fais ce que l’homme est censé faire. C’est ce que Dieu exige de l’homme, et le cœur de l’homme doit être disposé à retourner entièrement à Lui et à se tourner vers Lui à chaque instant qui passe. C’est un vainqueur. Ceux à qui Dieu Se réfère en tant que « vainqueurs » sont ceux qui sont encore capables de témoigner, de maintenir leur confiance et leur dévouement envers Dieu lorsqu’ils subissent l’influence de Satan et lorsque Satan les assiège, c’est-à-dire lorsqu’ils se retrouvent au milieu des forces des ténèbres. Si tu es toujours en mesure de garder un cœur pur devant Dieu et de maintenir ton véritable amour pour Dieu, quoi qu’il en soit, tu es témoin devant Dieu, et c’est ce que Dieu appelle être un « vainqueur ». Si ta recherche est excellente lorsque Dieu te bénit, mais que tu te retires quand tu n’as pas Ses bénédictions, cela est-il la pureté ? Puisque tu es certain que cette voie est vraie, tu dois la suivre jusqu’à la fin ; tu devras maintenir ta dévotion à Dieu. Puisque tu as vu que Dieu Lui-même est venu sur la terre pour te rendre parfait, tu devrais Lui donner entièrement ton cœur. Maintenir ta pureté devant Dieu, c’est pouvoir Le suivre, peu importe ce qu’Il fait, même s’Il détermine pour toi un résultat défavorable à la fin. Offrir à Dieu un corps spirituel saint et une vierge pure signifie garder un cœur sincère devant Dieu. Pour l’humanité, la sincérité est la pureté, et la capacité d’être sincère envers Dieu, c’est maintenir la pureté. C’est ce que tu devrais mettre en pratique. Quand tu dois prier, tu pries ; quand tu dois te rassembler avec d’autres pour échanger, tu le fais ; quand tu dois chanter des hymnes, tu chantes des hymnes ; et quand tu dois renoncer à la chair, tu renonces à la chair. Lorsque tu accomplis ton devoir, tu ne le fais pas tant bien que mal ; lorsque tu es confronté à des épreuves, tu tiens bon. C’est la dévotion envers Dieu. Si tu ne soutiens pas ce que les gens devraient faire, alors toutes tes souffrances et tes résolutions antérieures ont été vaines.

Extrait de « Tu devrais maintenir ta dévotion à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans le passé, les gens avaient l’habitude de prendre leurs résolutions devant Dieu et disaient : « Même si personne d’autre n’aime Dieu, je dois L’aimer. » Mais maintenant, tu fais face à l’épurement. Ce n’est pas conforme à tes notions, donc tu perds la foi en Dieu. Est-ce un amour authentique ? Tu as lu l’histoire de Job à de nombreuses reprises. L’as-tu oubliée ? Le véritable amour ne peut prendre forme qu’à partir de la foi. Tu développes le véritable amour de Dieu à travers tes épurements, dans tes expériences courantes, tu es préoccupé par la volonté de Dieu au travers de ta foi, et c’est aussi à travers la foi que tu nies ta propre chair et poursuis la vie. Voilà ce que les gens devraient faire. Si tu fais cela, tu pourras alors voir les actions de Dieu, mais si tu manques de foi, alors tu seras incapable de voir les actions de Dieu ou de faire l’expérience de Son œuvre. Si tu veux être utilisé et rendu parfait par Dieu, tu dois alors tout posséder : la volonté de souffrir, la foi, l’endurance, l’obéissance, ainsi que la capacité de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, de saisir Sa volonté, d’être préoccupé par Sa souffrance, et ainsi de suite. Parfaire une personne n’est pas facile, et chaque épurement que tu expérimentes nécessite ta foi et ton amour. Si tu veux être rendu parfait par Dieu, simplement te précipiter sur le chemin ne suffit pas, et simplement te dépenser pour Dieu ne suffit pas non plus. Tu dois posséder beaucoup de choses pour devenir quelqu’un qui est rendu parfait par Dieu. Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer des difficultés personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Si les paroles de Dieu ne sont pas ta réalité, tu n’as pas une véritable stature. Quand viendra le temps des épreuves, tu tomberas certainement et ta vraie stature sera alors dévoilée. Mais ceux qui cherchent régulièrement à entrer dans la réalité comprendront le but de l’œuvre de Dieu quand ils subiront des épreuves. Celui qui est consciencieux et assoiffé de Dieu devrait prendre des mesures concrètes pour rendre à Dieu Son amour. Ceux qui n’ont pas la réalité ne peuvent pas tenir ferme même face aux plus petits problèmes. Telle est la différence entre ceux qui ont une réelle stature et ceux qui n’en ont pas. Bien que tous les deux mangent et boivent les paroles de Dieu, pourquoi certains sont-ils capables de tenir ferme dans les épreuves tandis que d’autres fuient ? La différence évidente est que certains manquent d’une vraie stature ; les paroles de Dieu ne sont pas leur réalité et Ses paroles n’ont pas pris racine en eux. Dès qu’ils sont éprouvés, ils perdent leur chemin. Pourquoi donc certains peuvent-ils tenir ferme dans les épreuves ? C’est parce qu’ils comprennent la vérité et ont une vision, parce qu’ils comprennent la volonté de Dieu et Ses exigences, et donc ils sont capables de tenir ferme dans les épreuves. Telle est une vraie stature et cela aussi, c’est la vie. Certains peuvent également lire les paroles de Dieu, mais ne jamais les mettre en pratique ou ne pas les prendre au sérieux. Ceux qui ne les prennent pas au sérieux n’accordent aucune importance à la pratique. Ceux pour qui les paroles de Dieu ne sont pas leur réalité n’ont pas une vraie stature. De telles gens ne peuvent tenir ferme dans les épreuves.

Extrait de « L’ère du Règne est l’ère de la Parole », dans La Parole apparaît dans la chair

Pendant l’œuvre de Son approvisionnement et de Son soutien permanents de l’homme, Dieu lui révèle toute Sa volonté et toutes Ses exigences. Il lui montre Ses actes, Son tempérament et ce qu’Il a et est. L’objectif est de l’équiper d’une stature et de lui permettre d’obtenir de Dieu, tout en Le suivant, diverses vérités, qui sont les armes que Dieu donne à l’homme pour combattre Satan. Ainsi équipé, l’homme doit surmonter les tests de Dieu. Dieu dispose de beaucoup de moyens et de possibilités pour tester l’homme, mais chacun d’entre eux exige la « coopération » de Son ennemi, Satan. Autrement dit, ayant donné à l’homme les armes avec lesquelles lutter contre Satan, Dieu le livre à Satan, à qui il permet de « tester » sa stature. Si l’homme peut sortir des formations de combat de Satan, s’il peut échapper vivant à son encerclement, alors il aura réussi le test. Mais si l’homme ne quitte pas les formations de combat de Satan et se soumet à lui, alors il aura échoué au test. Quel que soit l’aspect de l’homme que Dieu examine, Il cherche à savoir s’il reste ferme ou non dans son témoignage lorsqu’il est attaqué par Satan, s’il L’a abandonné Dieu ou non et s’il s’est rendu et soumis à Satan quand celui-ci l’a pris au piège. On peut dire que le fait que l’homme puisse être sauvé ou non dépend de sa capacité à vaincre et terrasser Satan. De même, le fait qu’il puisse ou non obtenir la liberté dépend de sa capacité ou non à porter seul les armes que Dieu lui donne pour triompher de l’esclavage de Satan, lui faisant perdre tout espoir et laisser l’homme tranquille. Si Satan perd espoir et abandonne quelqu’un, cela signifie qu’il n’essaiera plus jamais de l’enlever à Dieu, ne l’accusera plus jamais, n’interférera plus avec lui, ne le torturera plus jamais ni ne l’attaquera arbitrairement. Seule une telle personne aura vraiment été gagnée par Dieu. Tel est l’ensemble du processus par lequel Dieu gagne les gens.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

La crainte et l’obéissance de Job envers Dieu sont un exemple pour l’humanité. Son intégrité et sa droiture étaient le summum de l’humanité que l’homme devrait posséder. Même sans L’avoir vu, il a réalisé que Dieu existait vraiment et, de ce fait, Le craignait. Grâce à cette crainte, il était capable de Lui obéir. Il laissa Dieu libre de prendre tout ce qu’il avait, mais il ne se plaint pas et tomba devant Dieu. Il Lui dit qu’à ce moment précis, même si Dieu réclamait sa chair, il Lui permettrait volontiers de le faire, sans se plaindre. Tout son comportement était dû à son humanité intègre et droite. Autrement dit, grâce à son innocence, son honnêteté et sa bonté, Job s’est montré indéfectible dans sa réalisation et son expérience de l’existence de Dieu. Partant de là, il a eu des exigences envers lui-même et a normalisé sa pensée, son comportement, sa conduite et ses principes d’actions devant Dieu selon Sa direction pour lui et Ses actes qu’il avait vus parmi toutes choses. Au fil du temps, ses expériences ont fait naître en lui une crainte de Dieu réelle et vraie et l’ont fait s’éloigner du mal. C’était la source de l’intégrité à laquelle Job adhérait fermement. Job possédait une humanité honnête, innocente et bonne. Il avait une expérience réelle de la crainte de Dieu, de l’obéissance à Lui et de l’éloignement du mal, ainsi que la connaissance que « l’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ». C’est seulement grâce à ces choses qu’il fut capable de tenir bon et de témoigner au milieu des attaques virulentes de Satan. C’est seulement à cause de celles-ci qu’il parvint à ne pas décevoir Dieu et à Lui donner une réponse satisfaisante quand Ses épreuves lui sont advenues.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

La foi de Job, son obéissance et son témoignage pour vaincre Satan ont été une grande source d’aide et d’encouragement pour les gens. En Job, ils voient de l’espoir pour leur propre salut et constatent que, par la foi, l’obéissance et la crainte de Dieu, il est tout à fait possible de vaincre Satan et de l’emporter sur lui. Ils s’aperçoivent que, tant qu’ils acceptent Sa souveraineté et Ses arrangements et possèdent la détermination et la foi de ne pas L’abandonner après avoir tout perdu, alors ils peuvent couvrir Satan de honte et le vaincre. Ils voient aussi qu’ils n’ont besoin que de la détermination et de la persévérance de tenir ferme dans leur témoignage, même si cela signifie perdre la vie, pour que Satan soit intimidé et batte rapidement en retraite. Le témoignage de Job est un avertissement pour les générations futures, leur indiquant que, s’ils ne vainquent pas Satan, ils ne seront jamais capables de se débarrasser de ses accusations et de son interférence et jamais ne pourront échapper à ses abus et ses attaques. Son témoignage a éclairé les générations suivantes. Cet éclairage enseigne qu’il faut être intègre et droit pour craindre Dieu et s’éloigner du mal. Il apprend aux gens qu’ils ne peuvent porter un témoignage fort et retentissant pour Dieu que s’ils Le craignent et s’éloignent du mal. Ils ne peuvent être éternellement protégés contre le contrôle de Satan et vivre sous la direction et la protection de Dieu que s’ils Lui portent un témoignage fort et retentissant. Alors seulement, ils seront vraiment sauvés. La personnalité de Job et la quête de sa vie devraient être imitées par tous ceux qui cherchent le salut. Sa vie et son comportement durant ses épreuves sont précieux pour tous ceux qui poursuivent la voie de la crainte de Dieu et de l’éloignement du mal.

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 1. Comment un tempérament corrompu peut être purifié en subissant le jugement, le châtiment, les épreuves et l’épurement

Suivant: 1. Qu’est-ce que le changement de tempérament ? et quelles sont les différences entre le changement de tempérament et le bon comportement

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

2. L’objectif et la signification de chacune des trois étapes de l’œuvre de Dieu

Le travail que l’Éternel a réalisé au sein des Israélites a établi au sein de l’humanité Son lieu d’origine sur terre, Son lieu sacré où Il était présent. Il a circonscrit Son travail au peuple d’Israël. Dans un premier temps, Il n’a pas travaillé en dehors d’Israël ; mais plutôt, Il a choisi un peuple qu’Il a trouvé approprié afin de circonscrire le champ d’action de Son œuvre. Israël est le lieu où Dieu a créé Adam et Ève, et de la poussière de ce lieu, Dieu a fait l’homme ; c’est la base de Son œuvre sur la terre. Les Israélites, qui sont les descendants de Noé et d’Adam, étaient la fondation de l’œuvre de l’Éternel sur la terre.

1. Ce que sont l’incarnation et son essence

« Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe ! Celui qui m’a vu a vu le Père ; comment dis-tu: Montre-nous le Père ? Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres » (Jean 14:9-11).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre