3. Ce que l’on peut obtenir en faisant l’expérience du jugement, du châtiment, des épreuves et de l’épurement

Paroles de Dieu concernées :

Christ des derniers jours utilise une variété de vérités pour enseigner à l’homme, exposer l’essence de l’homme et disséquer les mots et les actes de l’homme. Ces paroles comprennent diverses vérités, telles que le devoir de l’homme, comment l’homme doit obéir à Dieu, comment l’homme doit être fidèle à Dieu, comment l’homme doit vivre une humanité normale, ainsi que la sagesse et le tempérament de Dieu, et ainsi de suite. Ces paroles sont toutes axées sur l’essence de l’homme et son tempérament corrompu. En particulier, les paroles qui exposent comment l’homme rejette Dieu sont prononcées au sujet de la manière dont l’homme est une incarnation de Satan et une force ennemie contre Dieu. En entreprenant Son œuvre de jugement, Dieu ne fait pas que préciser ce qu’est la nature de l’homme par quelques mots ; Il l’expose, le traite et l’émonde à long terme. Toutes ces différentes méthodes d’exposition, de traitement et d’émondage ne peuvent pas être remplacées par des mots ordinaires, mais par la vérité dont l’homme est totalement dépourvu. Seules des méthodes comme celles-ci peuvent être qualifiées de jugement ; c’est seulement par un jugement de ce genre que l’homme peut être maîtrisé et entièrement convaincu au sujet de Dieu, et acquérir de surcroît une vraie connaissance de Dieu. Ce que l’œuvre du jugement apporte, c’est la compréhension par l’homme du vrai visage de Dieu et la vérité sur sa propre rébellion. L’œuvre du jugement permet à l’homme de mieux comprendre la volonté de Dieu, le but de l’œuvre de Dieu et les mystères qui lui sont incompréhensibles. Cela permet également à l’homme de reconnaître et de connaître son essence corrompue et les racines de sa corruption, ainsi que de découvrir la laideur de l’homme. Ces effets sont tous causés par l’œuvre du jugement, car l’essence de cette œuvre est en fait l’œuvre d’ouverture de la vérité, du chemin et de la vie de Dieu à tous ceux qui ont foi en Lui.

Extrait de « Le Christ réalise l’œuvre du jugement avec la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Face à l’état de l’homme et à son attitude vis-à-vis de Dieu, Dieu a accompli une œuvre nouvelle, permettant à l’homme à la fois de Le connaître et de Lui obéir, et à la fois de L’aimer et de Lui rendre témoignage. Ainsi, l’homme doit vivre l’épurement de Dieu en lui-même, ainsi que Son jugement, le traitement et l’émondage sans lesquels il ne connaîtrait jamais Dieu et ne serait jamais capable de L’aimer et de Lui rendre témoignage véritablement. Dieu épure l’homme pas seulement pour un effet unilatéral, mais pour un effet multidimensionnel. C’est seulement de cette manière que Dieu accomplit l’œuvre d’épurement dans ceux qui sont prêts à chercher la vérité, afin que leur détermination et leur amour soient rendus parfaits par Dieu. Pour ceux qui sont prêts à chercher la vérité et qui cherchent ardemment Dieu, rien n’est plus significatif ou d’un plus grand apport qu’un épurement comme celui-là. Le tempérament de Dieu n’est pas si facilement connu ou compris par l’homme, car Dieu, à la fin, reste Dieu. En fin de compte, il n’est pas possible pour Dieu d’avoir le même tempérament que l’homme, et il n’est donc pas facile pour l’homme de connaître Son tempérament. La vérité n’est pas intrinsèquement possédée par l’homme et n’est pas facilement comprise par ceux qui ont été corrompus par Satan ; l’homme est dépourvu de la vérité et dépourvu de la détermination à mettre la vérité en pratique, et s’il ne souffre pas et n’est pas épuré ou jugé, sa résolution ne sera jamais rendue parfaite. Pour tout le monde, l’épurement est atroce et très difficile à accepter ; cependant, c’est au cours de l’épurement que Dieu rend manifeste Son juste tempérament envers l’homme et rend publiques Ses exigences pour l’homme, et fournit plus d’éclairage, plus d’émondage et de traitement véritables ; en comparant les faits et la vérité, Il donne à l’homme une plus grande connaissance de Lui-même et de la vérité, et donne à l’homme une plus grande compréhension de la volonté de Dieu, permettant ainsi à l’homme d’avoir un amour plus vrai et plus pur pour Dieu. Tels sont les desseins de Dieu dans la réalisation de l’épurement. Toute l’œuvre que Dieu accomplit dans l’homme a ses propres objectifs et sa propre signification ; Dieu n’accomplit pas une œuvre qui n’a pas de sens et Il ne fait pas non plus une œuvre qui n’est pas bénéfique à l’homme. L’épurement ne signifie pas éloigner les gens de Dieu ni les détruire en enfer. Cela signifie plutôt changer le tempérament de l’homme pendant l’épurement, changer ses intentions, ses positions, changer son amour pour Dieu et changer sa vie tout entière. L’épurement est un véritable test de l’homme et une forme d’entraînement réel, et ce n’est que pendant l’épurement que son amour peut servir sa fonction inhérente.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Dieu œuvre pour épurer l’homme, l’homme souffre. Plus son épurement est grand, plus son amour pour Dieu sera grand et plus la puissance de Dieu sera révélée en lui. Inversement, si l’épurement de l’homme est moindre, son amour pour Dieu grandira moins et la puissance de Dieu sera moins révélée en lui. Plus son épurement, sa douleur et son tourment sont intenses, plus son amour grandira, plus sa foi en Dieu sera authentique, et plus sa connaissance de Dieu sera profonde. Dans tes expériences, tu verras que ceux qui souffrent grandement lorsqu’ils sont épurés, et sont beaucoup traités et disciplinés, ont un amour de Dieu profond et une connaissance de Dieu plus approfondie et pénétrante. Ceux qui n’ont pas fait l’expérience d’avoir été traités n’ont qu’une connaissance superficielle, et peuvent seulement dire : « Dieu est si bon, Il accorde des grâces aux gens afin qu’ils puissent profiter de Lui. » Si les gens ont expérimenté le fait d’être traités et disciplinés, alors ils sont en mesure de parler de la vraie connaissance de Dieu. Donc, plus l’œuvre de Dieu en l’homme est merveilleuse, plus elle a de valeur et plus elle est signifiante. Plus l’œuvre de Dieu est impénétrable pour toi et plus elle est incompatible avec tes notions, plus elle est capable de te conquérir, de te gagner et de te perfectionner. La signification de l’œuvre de Dieu est si grande ! Si Dieu n’épurait pas l’homme de cette façon, s’Il n’œuvrait pas selon cette méthode, alors Son œuvre serait inefficace et n’aurait pas de signification. Il a été dit auparavant que Dieu sélectionnerait et gagnerait ce groupe, et le rendrait complet dans les derniers jours : il y a là une signification extraordinaire. Plus Il œuvre en vous, plus votre amour pour Dieu est profond et pur. Plus l’œuvre de Dieu est grande, plus l’homme est en mesure de goûter Sa sagesse et plus l’homme connaît Dieu profondément. Durant les derniers jours, les six mille ans du plan de gestion de Dieu se termineront. Est-ce que celui-ci peut vraiment se terminer facilement ? Une fois qu’Il aura conquis l’humanité, Son œuvre sera-t-elle terminée ? Est-ce que cela peut être si simple ? Les gens imaginent, en effet, que c’est aussi simple que cela, mais ce que Dieu fait n’est pas si simple. Peu importe de quelle partie de l’œuvre de Dieu il s’agit, tout est insondable pour l’homme. Si tu pouvais la sonder, l’œuvre de Dieu serait alors sans importance ou sans valeur. L’œuvre accomplie par Dieu est insondable ; elle est complètement en désaccord avec tes notions, et plus elle est irréconciliable avec tes notions, plus cela montre que l’œuvre de Dieu est significative ; si elle était compatible avec tes notions, alors elle n’aurait pas de sens. Aujourd’hui, tu sens que l’œuvre de Dieu est si merveilleuse, et plus tu sens qu’elle est merveilleuse, plus tu sens que Dieu est insondable, et tu vois combien sont merveilleux les actes de Dieu. S’Il n’accomplissait qu’un travail superficiel et sommaire pour conquérir l’homme, et ne faisait rien d’autre par la suite, alors l’homme serait incapable de comprendre la signification de l’œuvre de Dieu. Bien que tu reçoives un peu d’épurement maintenant, cela est d’un grand bénéfice à la croissance de ta vie. De telles difficultés sont donc grandement nécessaires pour vous. Aujourd’hui, tu reçois un peu d’épurement, mais ensuite tu seras vraiment capable de voir les actes de Dieu, et, finalement, tu diras : « Les actes de Dieu sont si merveilleux ! » Tels seront les propos dans ton cœur. Après avoir expérimenté l’épurement de Dieu pendant un certain temps (l’épreuve des exécutants et le temps du châtiment), certains, à la fin, ont déclaré : « C’est vraiment difficile de croire en Dieu ! » Ces mots « vraiment difficile » démontrent que les actes de Dieu sont insondables, que l’œuvre de Dieu a une grande signification et une grande valeur, et que Son œuvre est très digne d’être chérie par l’homme. Après tout le travail que J’ai fait, si vous n’aviez pas la moindre connaissance, Mon œuvre pourrait-elle encore avoir de la valeur ? Vous direz alors : « Servir Dieu est vraiment difficile, les actes de Dieu sont si merveilleux, et Dieu est vraiment sage ! Il est si aimable ! » Si tu es en mesure de dire ces mots après avoir traversé une période d’expérience, cela prouve alors que tu as gagné en toi l’œuvre de Dieu.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Lorsque Dieu est arrivé sur terre, tout ce qu’Il a fait en l’homme, tout ce qu’Il lui a permis de voir, c’était pour que l’homme L’aime et Le connaisse vraiment. Si l’homme est capable de souffrir pour Dieu et a su aller aussi loin, c’est, d’une part, grâce à l’amour de Dieu et, d’autre part, grâce au salut de Dieu ; c’est également grâce au jugement et à l’œuvre de châtiment que Dieu a accomplie en l’homme. Si vous ne recevez pas le jugement, le châtiment et les épreuves de Dieu, et si Dieu ne vous a pas fait souffrir, alors, en toute honnêteté, vous n’aimez pas vraiment Dieu. Plus l’œuvre de Dieu en l’homme est grande, plus grande est la souffrance de l’homme, plus le sens de l’œuvre de Dieu devient manifeste et plus le cœur de cet homme est disposé à aimer Dieu véritablement. Comment apprendre à aimer Dieu ? Sans tourment et sans épurement, sans épreuves douloureuses et si, en outre, tout ce que Dieu avait donné à l’homme était grâce, amour et miséricorde, serais-tu capable d’atteindre un stade d’amour véritable pour Dieu ? D’une part, au cours des épreuves imposées par Dieu, l’homme en vient à connaître ses faiblesses et à comprendre qu’il est insignifiant, méprisable et inférieur, qu’il n’a rien et qu’il n’est rien ; d’autre part, au cours de Ses épreuves, Dieu crée pour l’homme différents environnements qui rendent l’homme plus à même de faire l’expérience de la beauté de Dieu. Bien que la douleur soit grande et parfois insurmontable, atteignant même le niveau de douleur intolérable, c’est grâce à ce vécu que l’homme voit la beauté de l’œuvre que Dieu a accomplie en lui, et c’est seulement sur cette base que naît en l’homme le véritable amour pour Dieu. Aujourd’hui, l’homme voit qu’avec seulement la grâce, l’amour et la miséricorde de Dieu, il est incapable de se connaître véritablement, et encore moins de connaître l’essence de l’homme. Ce n’est que par l’épurement et le jugement de Dieu, et au cours du processus d’épurement en lui-même, que l’homme peut connaître ses faiblesses et savoir qu’il n’a rien. Par conséquent, l’amour de l’homme envers Dieu est bâti sur la base de l’épurement et du jugement de Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en vivant des épreuves douloureuses que tu peux connaître la beauté de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Plus l’épurement de Dieu est grand, plus les gens ont un cœur capable d’aimer Dieu. Le tourment dans leur cœur est profitable à leur vie, ils sont plus capables d’être en paix devant Dieu, leur relation avec Dieu est plus étroite, et ils sont mieux en mesure de voir l’amour suprême de Dieu et Son salut suprême. Pierre a expérimenté l’épurement des centaines de fois, et Job a subi plusieurs épreuves. Si vous désirez être rendus parfaits par Dieu, vous aussi vous devez subir l’épurement des centaines de fois ; c’est seulement si vous passez par ce processus et comptez sur cette étape que vous pourrez satisfaire la volonté de Dieu et être rendus parfaits par Dieu. L’épurement est le meilleur moyen par lequel Dieu rend les gens parfaits ; seuls l’épurement et les rudes épreuves peuvent faire ressortir le véritable amour que les gens ont pour Dieu dans leur cœur. Sans difficulté, les gens manquent d’un véritable amour pour Dieu ; s’ils ne sont pas mis à l’épreuve à l’intérieur et ne sont pas vraiment soumis à l’épurement, alors leur cœur sera toujours un peu perdu à l’extérieur. Ayant été épuré à un certain degré, tu verras tes propres faiblesses et difficultés, tu verras combien il te manque et que tu es incapable de surmonter les nombreux problèmes que tu rencontres, et tu verras combien ta désobéissance est grande. Ce n’est que pendant les épreuves que les gens sont en mesure de connaître véritablement leur état réel, et les épreuves rendent les gens plus aptes à être perfectionnés.

Pendant sa vie, Pierre a expérimenté l’épurement des centaines de fois et a subi de nombreuses épreuves douloureuses. Cet épurement est devenu le fondement de son amour suprême envers Dieu et l’expérience la plus significative de toute sa vie. Qu’il ait pu avoir un amour suprême envers Dieu était, en un sens, dû à sa résolution d’aimer Dieu ; plus important, cependant, c’était dû à l’épurement et aux souffrances par lesquels il est passé. Cette souffrance est devenue son guide sur le chemin de l’amour pour Dieu et la chose la plus mémorable pour lui. Si les gens ne subissent pas la douleur de l’épurement en aimant Dieu, alors leur amour est plein d’impuretés et de leurs propres préférences ; un tel amour est plein des idées de Satan et ne peut fondamentalement pas satisfaire la volonté de Dieu. Prendre la résolution d’aimer Dieu n’est pas la même chose que d’aimer véritablement Dieu. Même si toutes leurs pensées dans leur cœur sont orientées vers l’amour de Dieu et cherchent à satisfaire Dieu, et même si leurs pensées semblent entièrement vouées à Dieu et dépourvues de toute idée humaine, lorsque leurs pensées parviennent à Dieu, Il ne les approuve ni ne les bénit. Même quand les gens ont pleinement compris toutes les vérités, quand ils sont parvenus à les connaître toutes, on ne peut pas dire que c’est un signe d’amour pour Dieu, on ne peut pas dire que ces gens aiment réellement Dieu. Bien qu’ayant compris beaucoup de vérités sans passer par l’épurement, les gens sont incapables de mettre ces vérités en pratique ; c’est seulement pendant l’épurement que les gens peuvent comprendre la signification réelle de ces vérités, c’est alors seulement que les gens peuvent véritablement apprécier leur sens profond. À ce moment-là, s’ils essaient de nouveau, ils pourront mettre les vérités en pratique correctement et conformément à la volonté de Dieu ; à ce moment-là, leurs idées humaines diminuent, leur corruption humaine est réduite, et leurs émotions humaines s’atténuent ; ce n’est qu’à ce moment-là que leur pratique est une véritable manifestation de leur amour pour Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

L’œuvre d’épurement vise avant tout à parfaire la foi des gens. À la fin, ce que tu obtiens, c’est l’envie de partir, mais, en même temps, tu ne le peux pas ; certains parviennent encore à avoir la foi même quand ils sont dénués de la moindre once d’espoir ; et les hommes n’ont absolument plus d’espoir au sujet de leur propre avenir. C’est seulement à ce moment-là que se terminera l’épurement de Dieu. L’homme n’est pas encore parvenu à ce stade du passage entre la vie et la mort, et ils n’ont pas goûté à la mort, le processus de l’épurement n’est donc pas encore fini. Même ceux qui étaient à l’étape des exécutants n’ont pas été épurés au maximum. Job a subi un épurement extrême et il n’avait rien sur quoi s’appuyer. Les gens doivent subir des épurements au point de perdre tout espoir et de ne plus pouvoir se fier à rien : cela seul est un vrai épurement. Au temps des exécutants, si ton cœur était toujours paisible devant Dieu et si, quel que soit ce qu’Il faisait et quelle que soit Sa volonté pour toi, tu obéissais toujours à Ses arrangements, alors au bout de la route, tu aurais compris tout ce que Dieu avait fait. Tu subis les épreuves de Job, et en même temps, tu subis les épreuves de Pierre. Quand Job a été testé, il a porté témoignage et, à la fin, l’Éternel S’était révélé à lui. Il a été digne de voir la face de Dieu seulement après avoir témoigné. Pourquoi est-il dit : « Je Me cache de la terre de souillure, mais Je Me fais voir au saint royaume » ? Cela signifie que tu ne peux être digne de voir la face de Dieu que lorsque tu es saint et tu témoignes. Si tu ne peux pas Lui porter témoignage, tu ne peux pas être digne de voir Sa face. Si, face aux épurements, tu bats en retraite ou tu te plains de Dieu, manquant ainsi de Lui porter témoignage et devenant la risée de Satan, tu ne gagneras pas alors l’apparition de Dieu. Si tu es comme Job, qui, au milieu des épreuves, maudit sa propre chair et ne se plaignit pas de Dieu, qui put détester sa propre chair sans se plaindre ou pécher par ses paroles, tu porteras alors témoignage. Lorsque tu subis des épurements à un certain degré et que tu peux encore être comme Job, totalement obéissant devant Dieu et sans rien exiger de Lui ou sans tes propres idées, alors Dieu t’apparaîtra. Dieu ne t’apparaît pas maintenant à cause de tes si nombreux préjugés personnels, notions, pensées égoïstes, exigences individuelles et intérêts charnels, et tu n’es pas digne de voir Sa face. Si tu voyais Dieu, tu L’évaluerais selon tes propres notions, et en faisant cela, c’est toi qui Le clouerais sur la croix. S’il t’arrive beaucoup de choses qui ne sont pas conformes à tes idées, et que tu parviens pourtant à les mettre de côté et connaître les actions de Dieu à partir de ces choses, et si tu révèles ton cœur d’amour de Dieu au milieu des épurements, c’est cela porter témoignage. Si ton foyer est paisible, si tu jouis du confort de la chair, si personne ne te persécute, et si tes frères et sœurs de l’Église t’obéissent, peux-tu afficher ton cœur d’amour pour Dieu ? Cela peut-il t’épurer ? Ton amour pour Dieu ne peut être démontré que par l’épurement, et tu peux être perfectionné seulement par des choses qui arrivent et qui ne sont pas conformes à tes conceptions. En se servant de divers éléments contraires et négatifs et en utilisant toutes sortes de manifestations de Satan – ses actions, ses accusations, ses perturbations et ses tromperies – Dieu te montre clairement le visage hideux de Satan, et ainsi, perfectionne ta capacité de distinguer Satan, pour que tu puisses le haïr et le renier.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

Vous êtes tous au milieu des épreuves et de l’épurement. Comment devriez-vous aimer Dieu pendant l’épurement ? Ayant expérimenté l’épurement, les gens peuvent offrir une véritable louange à Dieu et, au milieu de l’épurement, ils peuvent voir qu’il leur manque beaucoup de choses. Plus ton épurement est intense, plus tu es capable de renoncer à la chair ; plus l’épurement des gens est intense, plus leur amour pour Dieu est grand. C’est ce que vous devriez comprendre. Pourquoi les gens doivent-ils être épurés ? Quel effet cela vise-t-il à obtenir ? Quelle est la signification de l’œuvre de l’épurement de Dieu dans l’homme ? Si tu cherches vraiment Dieu, après avoir expérimenté Son épurement à un certain degré, tu sentiras que c’est extrêmement bon et de la plus haute nécessité. Comment l’homme doit-il aimer Dieu pendant l’épurement ? En prenant la résolution d’aimer Dieu pour accepter Son épurement : pendant l’épurement, tu es tourmenté à l’intérieur, comme si un couteau était tourné dans ton cœur, mais tu restes disposé à satisfaire Dieu en utilisant ton cœur qui L’aime, et tu ne veux pas te préoccuper de la chair. C’est ce que l’on entend par pratiquer l’amour de Dieu. Tu as mal à l’intérieur, et ta souffrance a atteint un certain degré, mais tu es toujours prêt à te présenter devant Dieu et à prier, en disant : « Ô Dieu ! Je ne peux pas Te laisser. Bien qu’il y ait des ténèbres en moi, je veux Te satisfaire ; Tu connais mon cœur, et je voudrais que Tu investisses plus de Ton amour en moi. » C’est la pratique pendant l’épurement. Si tu utilises l’amour de Dieu comme fondement, l’épurement peut te rapprocher de Dieu et te rendre plus intime avec Dieu. Puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui remettre ton cœur. Si tu offres et places ton cœur devant Dieu, alors pendant l’épurement, il te sera impossible de nier Dieu ou de laisser Dieu. De cette façon, ta relation avec Dieu deviendra de plus en plus étroite et toujours plus normale, et tu communieras de plus en plus fréquemment avec Dieu. Si tu pratiques toujours de cette façon, alors tu passeras plus de temps dans la lumière de Dieu et plus de temps sous la direction de Ses paroles. Il y aura aussi de plus en plus de changements dans ton tempérament, et ta connaissance augmentera de jour en jour. Quand le jour viendra où tu seras soudainement confronté aux épreuves de Dieu, tu seras non seulement capable de rester à côté de Dieu, mais aussi de pouvoir rendre témoignage à Dieu. À ce moment-là, tu seras comme Job et comme Pierre. Ayant rendu témoignage à Dieu, tu L’aimeras véritablement, et tu donneras volontiers ta vie pour Lui ; tu seras le témoin de Dieu et le bien-aimé de Dieu. L’amour qui a connu l’épurement est fort, et non pas faible. Peu importe quand et comment Dieu te soumet à Ses épreuves, tu es capable d’exprimer tes préoccupations au sujet de ta vie et de ta mort, de mettre volontiers tout de côté pour Dieu et de supporter avec joie toutes choses pour Dieu – et donc ton amour sera pur et ta foi réelle. C’est alors seulement que tu seras quelqu’un qui est vraiment aimé par Dieu et qui a vraiment été rendu parfait par Dieu.

Extrait de « Ce n’est qu’en faisant l’expérience de l’épurement que l’homme peut posséder l’amour véritable », dans La Parole apparaît dans la chair

Quand Job subit ses premières épreuves, il fut dépouillé de tous ses biens et de tous ses enfants, mais il ne s’effondra pas et ne dit rien qui aurait été un péché contre Dieu pour autant. Il avait surmonté les tentations de Satan, ses biens matériels, sa progéniture et l’épreuve de la perte de tous ses biens matériels. Autrement dit, il pouvait obéir à Dieu, alors même qu’Il le dépouillait, et Lui offrir remerciements et louanges pour l’avoir fait. Telle fut la conduite de Job pendant la première tentation de Satan et son témoignage pendant la première épreuve de Dieu. Dans la seconde épreuve, Satan étendit la main pour affliger Job et, même si celui-ci ressentit une douleur plus grande que jamais auparavant, son témoignage suffit toujours à stupéfier les gens. Il vainquit Satan une fois de plus grâce à son courage, sa conviction et son obéissance à Dieu, ainsi que sa crainte de Lui. Dieu a, une fois de plus, approuvé et trouvé sa conduite et son témoignage acceptables. Pendant cette tentation, Job proclama à Satan par son comportement que la souffrance de la chair ne pouvait altérer ni sa foi ni son obéissance à Dieu, ni lui enlever sa dévotion et sa crainte pour Lui. Il ne renierait pas Dieu ni n’abandonnerait son intégrité et sa droiture face à la mort. La détermination de Job a fait de Satan un lâche. Sa foi l’a laissé timoré et tremblant. La force avec laquelle il s’est défendu contre lui dans leur bataille de vie ou de mort a fait naître en Satan une haine et un ressentiment profonds. Son intégrité et sa droiture ont enlevé à Satan tout ce qu’il pouvait lui faire, de sorte qu’il cessa ses attaques contre lui et abandonna ses accusations contre lui devant l’Éternel Dieu. Cela signifiait que Job avait triomphé du monde, de la chair, de Satan et de la mort. Il était complètement et totalement un homme qui appartenait à Dieu. Au cours de ces deux épreuves, Job tint bon dans son témoignage, vécut réellement son intégrité et sa droiture et élargit l’étendue de ses principes de vie consistant à craindre Dieu et s’éloigner du mal. Après avoir subi ces deux épreuves, naquit en Job une expérience plus riche, qui le rendit plus mûr, plus aguerri, plus fort, plus convaincu, plus sûr de la justesse et de la dignité de l’intégrité à laquelle il s’accrochait fermement. Les épreuves de l’Éternel Dieu ont donné à Job une compréhension et une idée profondes de la sollicitude de Dieu pour l’homme. Elles lui ont permis de ressentir toute la valeur de l’amour de Dieu. Après ces épreuves, la bienveillance et l’amour pour Lui furent ajoutés à sa crainte de Dieu. Les épreuves de l’Éternel Dieu n’ont pas éloigné Job de Dieu, mais ont au contraire rapproché son cœur de Lui. Lorsque la douleur charnelle subie par Job atteignit son point culminant, il sentit une inquiétude de la part de l’Éternel Dieu qui ne lui laissa pas d’autre choix que de maudire le jour de sa naissance. Une telle conduite n’était pas planifiée depuis longtemps, mais une révélation naturelle de la bienveillance et de l’amour pour Dieu dans son cœur. C’était une révélation naturelle qui venait de sa bienveillance et de son amour pour Dieu. Autrement dit, parce qu’il se détestait, ne voulait pas tourmenter Dieu et ne supportait pas de le faire, sa bienveillance et son amour ont atteint le point de l’altruisme. À ce moment-là, Job a élevé son adoration de Dieu, son désir pour Lui et sa dévotion de longue date envers Lui au niveau de la bienveillance et de l’amour. En même temps, il a également élevé sa foi, son obéissance à Dieu et sa crainte de Lui à ce même niveau. Il ne se permettait aucune action qui fasse du tort à Dieu, aucune conduite qui Le blesse. Il ne s’autorisait pas non plus à causer ni tristesse, ni chagrin, ni même malheur à Dieu pour ses propres raisons. Bien que Job fût encore le même qu’auparavant, sa foi, son obéissance et sa crainte pour Dieu Lui avaient apporté, à Ses yeux, une satisfaction et une jouissance totales. À ce moment-là, Job avait acquis l’intégrité à laquelle Dieu S’attendait. Il était devenu quelqu’un de vraiment digne d’être appelé « intègre et droit » aux yeux de Dieu. Ses actes justes lui ont permis de vaincre Satan et de tenir bon dans son témoignage pour Dieu. De même, ses justes actions l’ont rendu intègre et ont permis d’élever et de transcender plus que jamais la valeur de sa vie, ainsi que de faire de lui le premier homme à ne plus être attaqué ni tenté par Satan. Parce que Job était juste, il fut accusé et tenté par Satan. Parce que Job était juste, il fut livré à Satan. Parce que Job était juste, il triompha de Satan et a tint bon dans son témoignage. Désormais, Job était devenu le premier homme à ne plus jamais être livré à Satan. Il se présenta réellement devant le trône de Dieu et vécut dans la lumière, sous Ses bénédictions, sans l’espionnage ni la ruine de Satan… Il était devenu un vrai homme aux yeux de Dieu, il avait été libéré…

Extrait de « L’œuvre de Dieu, le tempérament de Dieu et Dieu Lui-même II », dans La Parole apparaît dans la chair

Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu qui se fait étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui, je le vois : comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et, en cela, j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et c’est la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie, qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans une si grande partie de Son œuvre, tout individu faisant une véritable expérience sent une vénération pour Lui, ce qui est plus élevé que l’admiration. Les gens ont vu Son tempérament à cause de Son œuvre de châtiment et de jugement, et donc ils Le vénèrent dans leur cœur. Dieu doit être vénéré et obéi, parce que Son être et Son tempérament ne sont pas les mêmes que ceux d’un être créé et sont supérieurs à ceux d’un être créé. Dieu existe en Lui-même et pour l’éternité et Il est un être incréé, et Lui seul est digne de vénération et d’obéissance ; l’homme n’est pas qualifié pour cela. Ainsi, tous ceux qui ont expérimenté Son œuvre, et L’ont vraiment connu, ont un sentiment de vénération à Son égard. Cependant, ceux qui n’abandonnent pas leurs notions à Son sujet, ceux qui tout simplement ne Le considèrent pas comme Dieu, n’ont pas de vénération pour Lui, et même s’ils Le suivent, ils ne sont pas conquis ; ce sont des gens désobéissants par nature. Il œuvre de cette façon pour que tous les êtres créés aient un cœur de révérence envers le Créateur, L’adorent et se soumettent à Sa domination sans condition. Tel est le résultat final que toute Son œuvre vise à atteindre.

Extrait de « L’œuvre de Dieu et le travail de l’homme », dans La Parole apparaît dans la chair

Comme Je vous juge de cette façon aujourd’hui, quel degré de compréhension aurez-vous à la fin ? Vous direz que bien que votre statut ne soit pas élevé, vous avez quand même joui de l’exaltation de Dieu. Vous n’avez pas de statut parce que vous êtes nés humbles, mais vous gagnez un statut parce que Dieu vous exalte ; c’est quelque chose qu’Il vous a accordé. Aujourd’hui, vous êtes capables de recevoir personnellement la formation de Dieu, Son châtiment et Son jugement. C’est encore plus Son exaltation. Vous êtes capables de recevoir personnellement Sa purification et Son feu. C’est le grand amour de Dieu. Au cours des âges, pas une seule personne n’a reçu Sa purification et Son feu, et aucune personne n’a pu être rendue parfaite par Ses paroles. Dieu parle maintenant avec vous, face à face, vous purifiant, révélant votre rébellion intérieure – c’est vraiment Son exaltation. Quelles capacités les gens ont-ils ? Qu’ils soient les fils de David ou les descendants de Moab, en somme, les gens sont des êtres créés qui n’ont rien de digne au sujet duquel se vanter. Puisque vous êtes les créatures de Dieu, vous devez accomplir le devoir d’une créature. Il n’y a pas d’autres exigences pour vous. C’est ainsi que tu dois prier : « Oh Dieu ! Que j’aie un statut ou non, je me comprends maintenant. Si mon statut est élevé, c’est grâce à Ton exaltation, et s’il est bas, c’est à cause de Ton ordonnance. Tout est entre Tes mains. Je n’ai pas de choix ni de plaintes. Tu as ordonné que je naisse dans ce pays et parmi ce peuple et je devrais n’être que complètement obéissante sous Ta domination, car tout est selon ce que Tu as ordonné. Je ne pense pas au statut ; après tout, je ne suis qu’une créature. Si Tu me jettes dans le puits de l’abîme, dans l’étang ardent de feu et de soufre, je ne suis qu’une créature. Si Tu m’utilises, je suis une créature. Si Tu me perfectionnes, je suis encore une créature. Si Tu ne me perfectionnes pas, je T’aimerai quand même parce que je ne suis rien de plus qu’une créature. Je ne suis rien de plus qu’une créature minuscule créée par le Seigneur de la création, une seule parmi tous les humains créés. C’est Toi qui m’as créée, et maintenant, Tu m’as placée entre Tes mains encore une fois pour disposer de moi à Ta guise. Je suis prête à être Ton outil et Ton faire-valoir parce que tout est selon ce que Tu as ordonné. Personne ne peut le changer. Toutes les choses et tous les événements sont entre Tes mains. » Quand le temps viendra où tu ne penseras plus au statut, tu t’en libéreras. C’est alors seulement que tu pourras chercher avec confiance, hardiment, et c’est alors seulement que ton cœur pourra être exempt de toute contrainte. Une fois que les gens auront été sortis de cela, ils n’auront plus d’inquiétudes.

Extrait de « Pourquoi ne voulez-vous pas être un faire-valoir ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Après que des années se sont écoulées, l’homme s’est endurci, ayant connu les souffrances de l’épurement et du châtiment. Bien que l’homme ait perdu la « gloire » et le « charme » des temps passés, il a inconsciemment réussi à comprendre les principes du comportement humain, et a réussi à apprécier les années que Dieu a consacrées à sauver l’humanité. L’homme commence petit à petit à haïr sa propre barbarie. Il commence à détester son degré de sauvagerie et tous ses malentendus envers Dieu, et les exigences déraisonnables qu’il Lui a formulées. On ne peut pas remonter le temps. Les événements passés deviennent de regrettables souvenirs pour l’homme, et les paroles et l’amour de Dieu deviennent la force motrice dans la nouvelle vie de l’homme. Les blessures de l’homme se cicatrisent de jour en jour, ses forces reviennent, et il se lève et regarde le visage du Tout-Puissant […] seulement pour découvrir qu’Il a toujours été à mes côtés, et que Son sourire et Sa belle expression sont encore si émouvants. Dans Son cœur, Il reste toujours soucieux de l’humanité qu’Il a créée, et Ses mains sont toujours aussi chaudes et puissantes qu’au commencement. C’est comme si l’homme était retourné au jardin d’Éden, pourtant, cette fois-ci, l’homme ne se soumet plus aux tentations du serpent et ne se détourne plus de la face de l’Éternel. L’homme s’agenouille devant Dieu, lève les yeux vers le visage souriant de Dieu et offre son sacrifice le plus précieux. Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu !

Extrait de « L’homme ne peut être sauvé que dans le cadre de la gestion de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 4. Comment on peut arriver à obéir à Dieu et avec quels principes de pratique on doit obéir à Dieu

Suivant: 1. Comment un tempérament corrompu peut être purifié en subissant le jugement, le châtiment, les épreuves et l’épurement

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre