L'Église de Dieu Tout-Puissant App

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoignages pour Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

20. Qu’est-ce qu’un incroyant ?

Paroles de Dieu concernées :

Puisque tu crois en Dieu, alors tu dois mettre ta foi en toutes les paroles, ainsi qu’en toute l’œuvre de Dieu. Autrement dit, puisque tu crois en Dieu, tu dois Lui obéir. Si tu es incapable de le faire, alors il importe peu que tu croies en Dieu. Si tu as cru en Dieu pendant de nombreuses années, mais que tu ne Lui as jamais obéi ou que tu n’as jamais accepté toutes Ses paroles, au contraire tu as demandé à Dieu de Se soumettre à toi et d’agir conformément à tes idées, alors tu es le plus rebelle de tous et tu es un incroyant. Comment est-on ainsi capable d’obéir à l’œuvre et à la parole de Dieu qui ne sont pas conformes aux idées de l’homme ?

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Tous ceux qui ont une fausse compréhension des paroles de Dieu sont des incroyants. Ils n’ont aucune connaissance réelle, encore moins une réelle stature ; ce sont des personnes ignorantes sans réalité. C’est-à-dire que tous ceux qui vivent en dehors de l’essence des paroles de Dieu sont des incroyants. Ceux qui sont considérés comme incroyants par les hommes sont des bêtes aux yeux de Dieu et ceux qui sont considérés comme incroyants par Dieu sont ceux qui ne font pas des paroles de Dieu leur vie. Par conséquent, ceux qui ne possèdent pas la réalité des paroles de Dieu et qui ne vivent pas les paroles de Dieu sont des incroyants.

Extrait de « Seule la mise en pratique de la vérité constitue la possession de la réalité », dans La Parole apparaît dans la chair

Il y a des personnes dont la croyance n’a jamais été reconnue dans le cœur de Dieu. En d’autres termes, Dieu ne reconnaît pas que ces gens sont Ses disciples, parce que Dieu ne loue pas leur croyance. Pour ces personnes, peu importe combien d’années elles ont suivi Dieu, leurs idées et leurs points de vue n’ont jamais changé. Elles sont comme les non-croyants en adhérant aux principes et à la manière de faire les choses des non-croyants, en adhérant à leurs lois de survie et de croyance. Elles n’ont jamais accepté la parole de Dieu comme leur vie, jamais cru que la parole de Dieu est la vérité, jamais eu l’intention d’accepter le salut de Dieu et jamais reconnu Dieu comme leur Dieu. Elles considèrent que croire en Dieu est une sorte de passe-temps pour amateur, traitant Dieu simplement comme une nourriture spirituelle, de sorte qu’elles pensent qu’il ne vaut pas la peine d’essayer de comprendre le tempérament de Dieu ou l’essence de Dieu. On pourrait dire que tout ce qui correspond au vrai Dieu n’a rien à voir avec ces gens. Ils ne sont pas intéressés et ne se soucient guère d’y prêter attention, car au fond de leur cœur, il y a une voix forte qui leur répète constamment : Dieu est invisible et intangible et Dieu n’existe pas. Ils croient qu’essayer de comprendre ce genre de Dieu ne vaut pas l’effort ; ils se tromperaient. Ils reconnaissent Dieu en paroles seulement et ne prennent pas de position réelle. Ils ne font pratiquement rien, pensant qu’ils sont très intelligents. Comment Dieu regarde-t-Il ces gens ? Il les voit comme des non-croyants. Certaines personnes demandent : « Les non-croyants peuvent-ils lire la parole de Dieu ? Peuvent-ils accomplir leur devoir ? Peuvent-ils dire ces mots : “Je vais vivre pour Dieu” ? » Souvent, ce que l’homme voit, ce ne sont que des manifestations superficielles des gens, non leur essence. Par contre, Dieu ne regarde pas ces manifestations superficielles ; Il ne voit que leur essence intérieure. Ainsi, Dieu a ce genre d’attitude envers ces personnes, ce genre de définition pour elles.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et le fruit de Son œuvre », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains hommes ne se réjouissent pas de la vérité, beaucoup moins du jugement. Au contraire, ils se réjouissent du pouvoir et des richesses ; de tels hommes sont réputés être des snobs. Ils sont exclusivement à la recherche de ces confessions dans le monde, qui ont de l’influence, et de ces pasteurs et enseignants sortis des séminaires. Bien qu’ayant accepté la voie de la vérité, ils restent sceptiques et sont incapables de se dévouer complètement. Ils parlent de faire des sacrifices pour Dieu, mais leurs yeux sont rivés sur les grands pasteurs et enseignants, alors que Christ est mis de côté. Ils ne rêvent que de célébrité, de fortune et de gloire. Ils ne croient pas du tout qu’un homme si petit soit capable de conquérir autant de personnes, que quelqu’un de si ordinaire soit capable de perfectionner les hommes. Ils ne croient pas du tout que ces nullités dans la poussière et le fumier soient les élus de Dieu. Ils croient que si ces hommes étaient les objets du salut de Dieu, alors le ciel et la terre seraient renversés et tous les hommes riraient à gorge déployée. Ils croient que si Dieu a choisi de telles nullités pour les rendre parfaites, alors ces grands hommes deviendraient Dieu Lui-même. Leurs perspectives sont entachées d’incroyance ; en effet, loin de l’incroyance, ils sont des bêtes ridicules. Car ils ne valorisent que la position, le prestige et le pouvoir ; ils ont un profond respect pour les grands groupes et les confessions. Ils n’ont aucun respect pour ceux que Christ conduit ; ils sont simplement des traîtres qui ont tourné le dos à Christ, à la vérité et à la vie.

Ce que tu admires, ce n’est pas l’humilité de Christ, mais ces faux bergers de grande réputation. Tu n’aimes pas la beauté ou la sagesse de Christ, mais plutôt ces dévergondées qui s’associent avec le monde exécrable. Tu ris de la douleur de Christ qui n’a pas de place où reposer Sa tête, mais tu admires ces cadavres qui se saisissent des offrandes et vivent dans la débauche. Tu n’es pas prêt à souffrir aux côtés de Christ, mais te jettes volontiers dans les bras de ces antéchrists imprudents, bien qu’ils te procurent seulement de la chair, des lettres et du contrôle. Même maintenant, ton cœur est toujours tourné vers eux, vers leur réputation, vers leur statut et vers leur influence. Et pourtant, tu continues à maintenir une attitude par laquelle tu trouves l’œuvre de Christ difficile à avaler et tu n’es pas prêt à l’accepter. Voilà pourquoi Je dis que tu manques de foi pour reconnaitre Christ. La raison pour laquelle tu L’as suivi jusqu’à ce jour, c’est que tu étais forcé. Dans ton cœur, de nombreuses images sublimes dominent toujours ; tu ne peux pas oublier toutes leurs paroles et actions, ni leurs paroles et leurs mains influentes. Ils sont toujours suprêmes et toujours des héros dans votre cœur. Mais ce n’est pas le cas de Christ d’aujourd’hui. Il est toujours insignifiant dans ton cœur et Il est toujours indigne de révérence. Car Il est bien trop ordinaire, Il a beaucoup trop peu d’influence et Il est loin d’être noble.

En tout cas, Je dis que tous ceux qui ne valorisent pas la vérité sont tous des infidèles et des traîtres de la vérité. De tels hommes ne seront jamais approuvés par Christ.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans leur croyance en Dieu, si les hommes ne vivent pas fréquemment devant Dieu, ils ne craignent pas Dieu dans leur cœur et sont alors incapables de fuir le mal. Cela est lié. Si ton cœur est souvent en présence de Dieu, tu te contiendras et craindras Dieu dans bon nombre de choses. Tu n’iras pas trop loin ni ne feras quoi que ce soit de dissolu. Tu ne feras rien qui répugne Dieu et ne diras rien qui soit dénué de sens. Si tu acceptes la surveillance de Dieu et acceptes la discipline de Dieu, cela t’évitera de faire beaucoup de choses mauvaises, et ainsi, tu fuiras le mal, n’est-ce pas ? Dans ta croyance en Dieu, si tu es souvent dans un état confus, ne sachant pas si Dieu est dans ton cœur, ne sachant pas, dans ton cœur, ce que tu désires faire, et si tu es incapable d’être en paix devant Dieu, et ne pries pas Dieu ni ne cherches la vérité lorsqu’il t’arrive quelque chose, si, fréquemment, tu agis selon ta propre volonté, vis selon ton tempérament satanique et révèles ton tempérament arrogant, et si tu n’acceptes pas l’examen de Dieu ou la discipline de Dieu, et n’obéis pas à Dieu, alors tu vis toujours devant Satan et es contrôlé par ton tempérament satanique. Des personnes de ce genre n’ont, par conséquent, pas la moindre révérence pour Dieu. Elles sont simplement incapables de fuir le mal, et même si elles ne font pas de mauvaises choses, toutes leurs pensées continuent d’être mauvaises, elles ne sont pas reliées à la vérité et vont contre la vérité. Alors, de telles personnes n’ont-elles foncièrement pas de lien avec Dieu ? Même si elles sont dirigées par Dieu, elles n’ont jamais rendu compte à Dieu, elles n’ont jamais traité Dieu comme étant Dieu, elles n’ont jamais traité Dieu comme étant le Créateur qui les dirige, elles n’ont jamais reconnu que Dieu est leur Dieu et leur Seigneur, et elles n’ont jamais envisagé de vénérer Dieu avec leur cœur. De telles personnes ne comprennent pas ce que signifie craindre Dieu, elles pensent qu’elles sont en droit de faire le mal et disent : « Je vais faire ce que je veux. Je m’occuperai moi-même de mes propres affaires, et ce n’est à personne d’autre de le faire. » Elles pensent qu’elles sont en droit de faire le mal, et elles traitent la foi en Dieu comme une sorte de mantra, une forme de cérémonie. Cela ne fait-il pas d’elles des incroyantes ? Elles sont des incroyantes !

Extrait de « Tu suivras le chemin du salut seulement en vivant devant Dieu à chaque instant », dans Récits des entretiens de Christ

Extraits de sermons et d’échanges pour référence :

Tout le monde dans la famille de Dieu croit en Dieu. Cependant, il y a un type de gens qui, même s’ils prétendent croire en Dieu, dans leur cœur, doutent de l’existence de Dieu, du fait que Dieu a créé tout ce qui est, de la souveraineté de Dieu sur tout ce qui est, de l’incarnation de Dieu, de la parole de Dieu et de la vérité. Un aspect, c’est leur incapacité de confirmer si ces choses sont vraies ou non. Un autre aspect, c’est qu’ils doutent encore, croyant que ces choses sont impossibles. Que croient-ils dans leur cœur ? Ils croient en tout ce qui existe dans le monde matériel. Ils croient tout ce que leurs yeux peuvent voir et ils croient tout ce que leurs mains peuvent toucher. Ils adoptent une attitude méfiante à l’égard de tout ce que leurs yeux ne peuvent pas voir, au point où ils ne le reconnaissent même pas. Les gens de ce genre ne croient que nominalement en Dieu, mais, en réalité, ils ne sont que des non-croyants. J’ai entendu dire qu’au sein de la religion en Occident, 25 % des pasteurs, c’est-à-dire essentiellement un pasteur sur quatre, ne croient pas que le Seigneur Jésus a été conçu du Saint-Esprit, et ils entretiennent des doutes sur la Bible. Parmi les pasteurs en Occident, il y a autant de non-croyants. Particulièrement quand il s’agit de la deuxième incarnation de Dieu, ils deviennent encore plus récalcitrants. Ils croient que Dieu n’existe que dans les cieux et que Dieu n’œuvrera jamais parmi les hommes. En conséquence, quiconque dit que Dieu est venu sera accusé d’hérétique par la majorité des pasteurs en Occident. Ne diriez-vous pas que ces gens sont des non-croyants ? Ils sont des non-croyants. Les non-croyants ne croient pas en l’œuvre du Saint-Esprit. Ils disent : « C’est l’homme qui imagine cela. Le cœur de l’homme peut être momentanément inspiré et peut parfois être éclairé. Mais cela n’a rien à voir avec l’œuvre du Saint-Esprit. » Ils ne croient pas en l’œuvre du Saint-Esprit. Également, ils ne croient pas que les paroles de Dieu sont prononcées par Dieu. Ils disent : « Ces paroles ont été prononcées par l’homme. Qui a vu Dieu dire ces paroles ? Comment Dieu pourrait-Il dire ces choses ? L’homme a dit ces choses. » Tous ceux qui ne croient pas en l’incarnation de Dieu ou en l’œuvre du Saint-Esprit, et même ne croient pas que les paroles de Dieu sont exprimées par Dieu ou par l’Esprit de Dieu, sont des non-croyants. Peu importe qu’ils disent que leur foi en Dieu est authentique, ils sont des non-croyants. Un non-croyant n’est pas quelqu’un qui prétend ne pas croire en Dieu. Avec sa bouche, il dit qu’il croit en Dieu, mais son cœur ne croit pas. C’est ce que signifie être un non-croyant, et l’on peut également dire qu’il est un imposteur.

Extrait de « Comment discerner toutes catégories d’hommes », dans Sermons et échange sur l’entrée dans la vie III

L’hypocrisie était l’essence même des pharisiens. Ils croyaient en Dieu, mais ils n’aimaient pas la vérité et ne cherchaient pas la vie. Ils ne croyaient qu’en un Dieu vague se trouvant dans les cieux et qu’à leurs propres opinions et imaginations, mais ils ne croyaient pas au Christ incarné et ne Le reconnaissaient pas. Ils étaient tous des non-croyants au sens strict. Leur foi en Dieu consistait à faire des recherches sur la théologie et à traiter la foi en Dieu comme une forme de connaissance servant à mener des recherches. Leurs moyens de subsistance dépendaient de leurs recherches sur la Bible et sur la théologie. Au fond de leur cœur, la Bible était leur moyen de subsistance. Ils pensaient que meilleure était leur façon d’expliquer les connaissances bibliques et la théorie théologique, plus il y aurait de gens qui les vénéreraient et plus leur position sur le podium était élevée et fermement maintenue, plus leur statut serait solide. Les pharisiens sont des gens qui ne vivaient que pour leur statut et pour leur moyen de subsistance. Ils ne supportaient plus la vérité et la méprisaient. Et c’est précisément pour ces raisons-là que lorsque le Seigneur Jésus est devenu chair pour réaliser Son œuvre, ils s’en sont fermement tenus à leurs opinions, à leurs imaginations et à leur connaissance de la Bible pour protéger leur propre statut et leur propre moyen de subsistance, ne reculant devant rien pour résister au Seigneur Jésus, Le condamner et s’opposer à Dieu. […]

Dans le monde religieux, beaucoup de gens croient en Dieu sous le contrôle des pharisiens qu’ils suivent pleinement et qu’ils écoutent. Comme les pharisiens, ils étudient seulement la Bible et la théologie et ils prêtent attention seulement à la compréhension des connaissances bibliques et de la théorie théologique. Ils ne s’attardent jamais sur la recherche de la vérité ou sur la mise en pratique des paroles du Seigneur. Comme les pharisiens, ils ne croient qu’en un Dieu vague se trouvant dans les cieux, mais ils ne croient pas au Christ incarné des derniers jours, Dieu Tout-Puissant. Quelle que soit l’autorité ou la puissance des vérités exprimées par Dieu Tout-Puissant, ils s’accrochent quand même obstinément à leurs opinions et à leurs imaginations, et résistent à Dieu Tout-Puissant et Le condamnent comme le font les pasteurs et les anciens. Inutile de dire qu’ils sont exactement le même genre de personnes que les pharisiens et qu’ils empruntent le même chemin de résistance à Dieu que les pharisiens ! Même s’ils ne suivent pas les pharisiens, ils sont quand même le même genre de personnes que les pharisiens et ils sont aussi leurs descendants, parce que leur nature et leur essence sont les mêmes. Ce sont tous des non-croyants qui ne croient qu’en eux-mêmes, mais n’aiment pas la vérité ! Ce sont des antéchrists qui détestent la vérité et qui s’opposent au Christ !

Extrait de « Questions et réponses classiques sur l’évangile du royaume »

Précédent : Qu’est-ce que l’hypocrisie ?

Suivant : Qu’est-ce que suivre Dieu ?

Contenu connexe