Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Témoins de Christ des derniers jours

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

`

22. Qu’est-ce que suivre l’homme ?

Paroles de Dieu concernées :

Les gens qui croient en Dieu devraient obéir à Dieu et L’adorer. Tu ne devrais pas exalter ou admirer n’importe quelle personne ; Tu ne devrais pas donner la première place à Dieu, la deuxième place aux personnes que tu admires et la troisième place à toi-même. Personne ne devrait occuper une place dans ton cœur, et tu ne devrais pas considérer les gens – en particulier ceux que tu vénères – comme étant à égalité avec Dieu, comme s’ils étaient égaux à Lui. Ceci est intolérable pour Dieu.

Extrait de « Les dix décrets administratifs qui doivent être respectés par les élus de Dieu à l’ère du Règne », La Parole apparaît dans la chair

Certains hommes ne se réjouissent pas de la vérité, beaucoup moins du jugement. Au contraire, ils se réjouissent du pouvoir et des richesses ; de tels hommes sont réputés être des snobs. Ils sont exclusivement à la recherche de ces courants religieux dans le monde, qui ont de l’influence, et de ces pasteurs et enseignants sortis des séminaires. Bien qu’ayant accepté la voie de la vérité, ils restent sceptiques et sont incapables de se consacrer totalement. Ils parlent de faire des sacrifices pour Dieu, mais leurs yeux sont rivés sur les grands pasteurs et enseignants, alors que Christ est mis de côté. Ils ne rêvent que de célébrité, de fortune et de gloire. Ils ne croient pas du tout qu’un tel homme si faible soit capable de conquérir tellement de personnes, que quelqu’un de si ordinaire soit capable de perfectionner les hommes. Ils ne croient pas du tout que ces nullités dans la poussière et le fumier soient les élus de Dieu. Ils croient que si ces hommes étaient les objets du salut de Dieu, alors le ciel et la terre seraient renversés et tous les hommes riraient à gorge déployée. Ils croient que si Dieu a choisi ces nullités pour les rendre parfaits, alors ces grands hommes deviendraient Dieu Lui-même. Leurs perspectives sont entachées d’incroyance ; en effet, loin de l’incroyance, ils sont des bêtes ridicules. Car, ils ne valorisent que la position, le prestige et le pouvoir ; ils ont un profond respect pour les grands groupes et les courants religieux. Ils n’ont aucun respect pour ceux que Christ conduit ; ils sont simplement des traîtres qui ont tourné leur dos à Christ, à la vérité et à la vie.

Ce que tu admires ce n’est pas tant l’humilité du Christ, mais ces faux bergers de grande réputation. Tu n’aimes pas la beauté ou la sagesse du Christ, mais plutôt ces dévergondées qui s’associent avec le monde exécrable. Tu ries de la douleur du Christ qui n’a pas de place pour poser Sa tête, mais tu admires ces cadavres qui se saisissent des offrandes et vivent dans la débauche. Tu n’es pas prêt à souffrir à côté du Christ, mais tu vas volontiers dans les bras de ces imprudents antéchrists, bien qu’ils te comblent seulement de chair, de lettres et de contrôle. Même maintenant, ton cœur est toujours tourné vers eux, vers leur réputation, leur position dans le cœur de tous les diables, leur influence et leur autorité, et pourtant tu continues d’avoir une attitude visant à résister et à refuser d’accepter l’œuvre du Christ. Voilà pourquoi Je dis que tu n’as pas la foi pour reconnaître le Christ. La raison pour laquelle tu L’as suivi jusqu’à ce jour c’est que tu étais forcé. Dans ton cœur s’élèvent toujours de nombreuses images sublimes ; tu ne peux pas oublier toutes leurs paroles et actions, ni leurs paroles et leurs mains influentes. Ils sont, dans vos cœurs à jamais, suprêmes et super héros. Mais ce n’est pas le cas du Christ d’aujourd’hui. Il ne représente toujours rien dans ton cœur et Il est toujours indigne de respect. Car, Il est bien trop ordinaire, Il a moins d’influence, et Il est loin d’être sublimé.

Extrait de « Es-tu quelqu’un qui croit véritablement en Dieu ? », La Parole apparaît dans la chair

Certaines personnes sont souvent trompées par ceux qui semblent spirituels, qui semblent nobles, qui semblent admirables. Quant aux personnes qui peuvent parler de lettres et de doctrines et dont le discours et les actions semblent dignes d’admiration, leurs admirateurs ne se sont jamais arrêtés à l’essence de leurs actions, aux principes qui fondent leurs actes, aux buts qu’elles poursuivent. Et ils n’ont jamais cherché à savoir si ces personnes obéissent vraiment à Dieu, si elles craignent Dieu et fuient le mal. Ils n’ont jamais discerné la substance de l’humanité de ces personnes. Au contraire, depuis le moment de la première rencontre, peu à peu, ils en viennent à admirer ces personnes, à les vénérer, et, à la fin, ces personnes deviennent leurs idoles. De plus, dans la pensée de certaines gens, ces idoles qu’ils adorent, qui, selon eux, peuvent abandonner leurs familles et leurs emplois, peuvent payer le prix à la surface, ces idoles sont les personnes qui satisfont vraiment Dieu, celles qui peuvent vraiment recevoir une bonne fin et une bonne destination. Dans leur pensée, ces idoles sont les personnes que Dieu loue. Qu’est-ce qui porte les gens à avoir ce genre de considération ? Quelle est l’essence de cette question ? Quelles conséquences peuvent-elles entraîner ? Abordons d’abord la question de son essence.

… Une seule cause porte ces gens à agir dans l’ignorance, à adopter des points de vue ignorants et unilatéraux ainsi que des pratiques unilatérales. Je vous en fais part aujourd’hui. La raison en est que, bien que les gens puissent suivre Dieu, Le prier tous les jours et lire la parole de Dieu chaque jour, ils ne comprennent pas réellement les desseins de Dieu. Ceci est la racine du problème. Si une personne comprend le cœur de Dieu, comprend ce que Dieu aime, ce que Dieu déteste, ce que Dieu veut, ce que Dieu rejette, si elle sait le genre de personnes que Dieu aime, le genre de personnes que Dieu n’aime pas, le genre de normes que Dieu applique à Ses exigences sur l’homme, le genre d’approches qu’Il emprunte pour perfectionner l’homme, cette personne peut-elle encore avoir ses idées personnelles ? Peut-elle simplement aller adorer une autre personne ? Une personne ordinaire pourrait-elle devenir son idole ? Si quelqu’un comprend les desseins de Dieu, son point de vue est un peu plus rationnel que cela. Il ne va pas idolâtrer arbitrairement une personne corrompue, ni ne croira, en marchant sur le chemin de la mise en pratique de la vérité, que l’adhésion arbitraire à quelques simples règles ou principes équivaut à mettre la vérité en pratique.

Extrait de « Comment connaître le tempérament de Dieu et le fruit de Son œuvre », La Parole apparaît dans la chair

Il serait préférable que ces gens qui disent qu’ils suivent Dieu ouvrent leurs yeux et regardent de plus près pour voir exactement en qui ils croient : est-ce que tu crois vraiment en Dieu ou en Satan ? Si tu sais que tu ne crois pas en Dieu, mais en tes propres idoles, alors mieux vaudrait ne pas dire que tu es un croyant. Si tu ne sais vraiment pas en qui tu crois, alors, encore une fois, tu ne devrais pas dire que tu es un croyant. Dire cela serait un blasphème ! Personne ne t’oblige à croire en Dieu. Ne dites pas que vous croyez en Moi, car J’ai suffisamment entendu ces paroles depuis longtemps et Je ne veux plus les entendre, parce que les idoles dans votre cœur et les serpents locaux crapuleux parmi vous, c’est ce en quoi vous croyez. Ceux qui agitent la tête quand ils entendent la vérité, qui sourient grandement quand ils entendent parler de la mort sont les descendants de Satan, et ils sont tous des objets à éliminer. Il existe dans l’Église beaucoup de gens qui n’ont pas de discernement et, quand quelque chose de trompeur se produit, ils se tiennent du côté de Satan. Quand ils sont appelés les laquais de Satan, ils se sentent tellement lésés. Et quelqu’un pourrait dire qu’ils n’ont aucun discernement, mais ils errent toujours sans vérité. Il n’y a pas eu un seul moment critique où ils se sont tenus du côté de la vérité, pas un seul moment où ils se sont levés et ont défendu la vérité, alors sont-ils vraiment sans discernement ? Pourquoi restent-ils toujours du côté de Satan ? Pourquoi ne disent-ils jamais un mot juste ou raisonnable pour la vérité ? Cette situation est-elle vraiment créée par leur confusion momentanée ? Moins de discernement ont les gens, moins ils sont capables de se tenir du côté de la vérité. Qu’est-ce que cela montre ? Cela ne montre-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement aiment le mal ? Cela n’indique-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement sont les descendants fidèles de Satan ? Pourquoi est-ce qu’ils sont capables de se tenir du côté de Satan et de parler le même langage que lui ? Toutes leurs paroles, leurs actions et leurs expressions prouvent largement qu’ils ne sont pas des amoureux de la vérité, mais plutôt des gens qui détestent la vérité. Qu’ils puissent se tenir du côté de Satan prouve largement que Satan aime vraiment ces petits diables qui se battent pour le bien de Satan toute leur vie. Tous ces faits ne sont-ils pas très clairs ? Si tu es vraiment quelqu’un qui aime la vérité, pourquoi ne peux-tu avoir aucun respect pour ceux qui pratiquent la vérité et pourquoi est-ce que tu suis immédiatement ceux qui ne pratiquent pas la vérité dès qu’ils manifestent le moindre changement d’humeur ? Quel genre de problème est-ce ?

Extrait de « Un avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », La Parole apparaît dans la chair

L’échange de l’homme :

Que veut dire suivre les hommes ? Suivre les hommes signifie suivre les dirigeants à qui on voue un culte. Dieu n’occupe pas beaucoup de place dans leurs cœurs ; ils ont simplement accroché un signe disant qu’ils croient en Dieu, et dans tout ce qu’ils font ils imitent ou copient les hommes. En particulier quand c’est quelque chose d’important, ils laissent les gens décider, ils laissent les gens ordonner leur destin, ils ne cherchent pas eux-mêmes la volonté de Dieu, et ils sont incapables de discerner les paroles qui sont exprimées par les hommes. Tant que ce qu’ils entendent paraît raisonnable, alors peu importe que ce soit conforme ou non à la vérité, ils l’acceptent toujours et l’écoutent. Ce sont là les manifestations du fait de suivre les hommes. La croyance de ces personnes en Dieu ne repose sur aucun principe, il n’y a pas de vérité dans leurs actions, ils écoutent quiconque dit des choses sensées, et même si leurs idoles prennent le mauvais chemin, ils les suivent jusqu’au bout. Si Dieu condamne leurs idoles, alors ils auront des préjugés sur Dieu et seront fermement accrochés à leurs idoles. Ils raisonnent ainsi : « nous devrions écouter quiconque est notre responsable ; la puissance plus rapprochée vaut mieux que la puissance supérieure. » C’est une vile logique, pure et simple, mais telle est la niaiserie de ceux qui suivent les hommes. Ceux qui suivent les hommes ne détiennent pas la vérité. Seuls ceux qui suivent Dieu croient véritablement en Dieu ; ceux qui suivent les hommes adorent des idoles, ils ont été séduits par des individus, et dans leurs cœurs il n’y a ni Dieu ni vérité. Il y a des hommes absurdes qui pratiquent l’extrémisme par rapport à cette question. Ils croient que parce qu’ils suivent Dieu, ils ne devraient prêter aucune attention aux hommes. « Peu importe à quel point ce que le conducteur dit est conforme à la vérité, nous n’obéirons pas et ne l’accepterons pas. » C’est le genre d’extrémisme que pratiquent les hommes absurdes. Ils ne comprennent pas ce que cela signifie de chercher les intentions de Dieu, et ils ne peuvent pas distinguer si quelque chose vient de Dieu et est conforme à la vérité. Nous devons pratiquer un discernement strict afin de suivre Dieu et ne pas suivre les hommes, et nous ne devons pas pratiquer l’extrémisme. Toute personne qui a la capacité de recevoir le gérera adéquatement. Tant qu’ils redoubleront d’efforts pour discerner, ils ne se tromperont pas. Rappelez-vous la leçon que la plupart des croyants de diverses confessions sont contrôlés par les hommes et ne marchent pas sur le vrai chemin parce qu’ils obéissent aux hommes, se soumettent aux hommes et suivent les hommes. La raison principale de leur échec est qu’ils croient en Dieu, mais suivent les hommes. À l’heure actuelle, de nombreuses personnes sont encore confrontées à ce genre de danger.

Extrait de « L'échange du supérieur »

Toute personne que les gens adorent dans leurs cœurs est leur idole ; celui qui adore ses dirigeants est quelqu’un qui adore des idoles. Celui que les gens adorent occupe une place dans leurs cœurs, et est celui qui va inévitablement prendre possession d’eux et en faire ses esclaves. Au cours de l’œuvre de diffusion de l’Évangile, nous découvrons que des personnes de différentes confessions religieuses adorent toutes des idoles, sont toutes contrôlées par leurs dirigeants, et qu’elles n’osent même pas accepter la vérité. Elles sont comme de pitoyables esclaves. Les gens qui adorent leurs dirigeants sont ceux qui adorent les idoles, il n’y a incontestablement pas de vérité dans leurs cœurs, et ils ne connaissent pas du tout Dieu ; ainsi, Dieu n’a pas de place dans leurs cœurs, et ils sont haïs et maudits par Dieu. Dieu est un Dieu juste, c’est un Dieu jaloux, et il n’y a personne qu’Il déteste plus que les gens qui adorent les idoles. Il n’y a pas de plus grand blasphème que de considérer les dirigeants au même titre que Dieu. En fait, dans le cœur de ceux qui sont revenus devant Dieu, il ne devrait y avoir que Dieu. Personne ne devrait occuper une place dans leurs cœurs. Le fait que de telles choses traversent même leurs pensées et leurs esprits serait dégoûtant, malhonnête, répugnant et détesté par Dieu. En cela, la plupart des gens sont impurs, et à des degrés différents, ceux qu’ils adorent occupent une place dans leurs cœurs. Quand il s’agit du tempérament de Dieu, il est inacceptable que les gens accordent dans leurs cœurs la moindre place à un être humain, et s’ils ne peuvent pas être purifiés de fond en comble, alors ils seront condamnés.

Il se produit des manifestations spécifiques en tous ceux qui adorent leurs dirigeants dans leurs cœurs. Elles peuvent être identifiées ainsi qu’il suit : Si tu es plus obéissant envers ton dirigeant qu’envers Dieu, alors tu adores les idoles ; si tu cherches et désires les gens que tu adores plus que tu ne cherches et ne désires Dieu, alors tu adores les idoles ; si tu es plus fervent envers ton dirigeant que Dieu, alors tu adores les idoles ; si, dans ton cœur, tu es proche de ceux que tu adores et distant de Dieu, alors tu adores les idoles ; si, dans ton cœur, ceux que tu adores occupent la même position que Dieu, alors cela est même une preuve de plus que tu traites les gens que tu adores comme Dieu ; et si, peu importe ce qui t’arrive, tu es disposé à écouter ton dirigeant, et tu n’es pas prêt à venir devant Dieu pour chercher la vérité, alors ceci prouve à suffisance que tu ne crois pas en Dieu, mais aux hommes. Certains, peut-être, essayeront de se justifier en disant : « J’admire vraiment telle et telle personne, ils occupent vraiment une place dans mon cœur. Sans m’en rendre compte, je me suis un peu éloigné de Dieu dans ma relation avec Lui ». Ces paroles démontrent toute la vérité ; dès que quelqu’un occupe une place dans le cœur d’une personne, cette personne devient distante de Dieu. C’est dangereux, mais certains le prennent à la légère, ils n’en sont pas pour le moins préoccupés, ce qui montre qu’ils ne connaissent pas le tempérament de Dieu. […] C’est si ignorant et borné, si corrompu et méchant de vouer un culte aux hommes. Adorer les hommes c’est adorer Satan et les démons, c’est adorer les antéchrists, et ceux qui adorent les hommes sont dépourvus de la moindre portion de vérité. Des gens comme ceux-là ont sans doute perdu la moindre connaissance de Dieu ; ce sont des dégénérés qui sont maudits par Dieu. Qu’en dis-tu, les faits ne sont-ils pas tels quels ?

Extrait de « L’échange du supérieur »

La foi que certaines personnes ont envers Dieu est trop faible : elles ne considèrent jamais Dieu comme Tout-Puissant, et par conséquent, lorsque quelque chose leur arrive, il leur est facile de perdre leur foi. En plus, il leur est aussi facile d’adorer et de consulter les individus, et c’est comme si elles le faisaient pour compenser en eux ce qu’ils n’auraient pas suffisamment reçu de Dieu. Parce qu’elles sont toujours en train de consulter et d’adorer des individus, à leur insu la place qu’occupe Dieu dans leurs cœurs devient de plus en plus étroite, et la place des personnes qu’elles adorent devient de plus en plus grande. En fin de compte, elles deviennent, involontairement, des individus qui croient en Dieu seulement de nom, et qui en réalité croient en des êtres humains, suivent des hommes, adorent des hommes et consultent les hommes. Tout comme ceux qui appartiennent à des religions, leur croyance en Dieu est théorique ; en réalité, ils ne croient et ne suivent que des pasteurs, et seuls les pasteurs sont leur Seigneur et leur Dieu. Du chemin de la croyance en Dieu, ils basculent vers celui qui les amène à suivre les hommes et à leur obéir — n’est-ce pas être dépravé ? De telles personnes ont-elles la vraie foi en Dieu ? Non, elles ne l’ont pas. Ainsi, elles ne comptent pas sur Dieu en toutes choses, mais consultent et adorent les hommes. Elles cherchent toujours l’approbation des autres, elles reçoivent les directives des autres pour trouver le chemin, elles écoutent toujours ce que les gens disent et regardent ce qu’ils font, et chacune de leurs paroles et actions est dépendante de ces personnes. Sans s’en rendre compte, elles sont devenues des personnes qui croient aux hommes et les suivent. Est-ce vrai de dire que tous ceux qui trop vénèrent et vouent un grand culte aux hommes croient en fait aux individus et les suivent.

Extrait de « Les dix réalités des paroles de Dieu dans lesquelles il faut entrer afin d’être sauvé et rendu parfait », Sermons et échange sur l'entrée dans la vie (IV)

Précédent:Qu’est-ce que suivre Dieu ?

Suivant:Quelle est la différence entre le blé et l’ivraie ?

Vous aimerez peut-être également