L'Église de Dieu Tout-Puissant App.

Écoutez la voix de Dieu et accueillez le retour du Seigneur Jésus !

Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

Annales sélectionnées des arrangements de l’œuvre de l’Église de Dieu Tout-Puissant Version pratique

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Discuter seulement du travail sans communiquer la vérité est une forme de service qui résiste à Dieu

Sachant que la majorité des dirigeants et ouvriers à tous les niveaux de l’Église n’ont encore qu’une compréhension très superficielle de la vérité et ne savent pas bien quel travail de fond ils doivent accomplir pour servir Dieu, même s’ils découvrent des problèmes manifestes, ils ne seront pas capables d’en percer à jour l’essence. Dans leur travail, ils ne savent que suivre des règles et ils ne font pas les choses selon des principes. Dans l’accomplissement de leurs devoirs, ils ne font que discuter du travail et il est rare qu’ils communiquent la vérité ou qu’ils utilisent la vérité pour résoudre des problèmes. Cela montre qu’ils n’ont pas encore une stature suffisante pour pouvoir utiliser la vérité pour résoudre des problèmes. La plupart des dirigeants et ouvriers sont très occupés, mais le travail qu’ils font ne donne pas de résultats concrets pour l’entrée dans la vie des élus de Dieu. Servir de cette manière ne permet pas de conduire les élus de Dieu à entrer dans la vérité et obtenir la vie, alors comment peuvent-ils accomplir la volonté de Dieu ? Utiliser simplement votre tête pour faire les choses et suivre des règles dans votre travail ne vous permet pas d’amener les gens dans la réalité des paroles de Dieu, quel que soit le nombre d’années pendant lesquelles vous avez travaillé, et vous non plus vous n’entrerez pas dans la vérité ni n’obtiendrez la vérité de cette manière. N’est-ce pas la manière dont Paul a servi Dieu ? L’intention de Dieu est que les dirigeants et les ouvriers à tous les niveaux amènent les gens aux paroles de Dieu et leur permettent d’acquérir des vérités, de telle sorte qu’ils puissent utiliser ces vérités pour résoudre les difficultés et le problème de leur corruption et ainsi, entrer dans la réalité des paroles de Dieu. Quelle est la valeur du travail de quelqu’un si ce travail est en décalage avec la vérité et l’œuvre du Saint-Esprit ? Un tel travail ne diffère en rien du service religieux ! Si ceux qui servent Dieu dirigent l’Église de cette manière, ne suivent-ils pas le même chemin que les dirigeants religieux ? Si vous travaillez de cette manière, vous aurez beau y consacrer des années, les élus de Dieu n’entreront pas dans la vérité et n’obtiendront pas la vérité. Autant puiser de l’eau avec une passoire ! Il n’est pas surprenant que beaucoup de gens commencent à se plaindre après avoir accompli leurs devoirs pendant quelques années seulement : « Qu’est-ce que cela m’apporte de me dépenser ainsi pour Dieu ? Dieu ne m’a apporté aucune bénédiction ! » C’est là la confession d’une personne qui ne poursuit pas la vérité dans l’accomplissement de son travail. En examinant la situation et en tâchant de la comprendre, je suis certain que la plupart des dirigeants et des ouvriers ne sont pas entrés dans la réalité de la vérité et que ce qu’ils communiquent, ce ne sont pratiquement que des lettres et des doctrines, sans beaucoup de réalité. Dans plus de la moitié des cas, leurs méthodes peuvent être considérées comme des moyens pour simplement suivre des règles ; leurs prêches dans les réunions ne communiquent pas non plus la vérité et ne parlent pas d’expériences réelles, ils ne font que répéter des lettres et des doctrines. Je suis étonné de constater qu’ils sont encore capables de rédiger un rapport tous les mois ! Compte tenu de leur calibre et de leurs capacités de compréhension, ils devaient avoir compris certaines vérités et avoir accédé à une certaine réalité après trois à cinq ans de foi en Dieu, mais ils n’ont accédé à rien du tout. C’est vraiment décevant. J’en déduis que le travail des dirigeants à tous les niveaux dans la maison de Dieu consiste essentiellement à discuter du travail et qu’il est très rare qu’ils communiquent la vérité. Dans leur travail, ils font seulement en sorte que les gens suivent des règles. Les dirigeants d’Églises à tous les niveaux ont mis au point des méthodes pour écrire leurs rapports chaque mois. C’est devenu une pure routine. Incroyable ! Quels résultats pouvez-vous obtenir en vous contentant de pareilles méthodes ? Qui les a inventées ? Il en découle, de façon tout à fait évidente, que de nombreux dirigeants accomplissent le travail de l’Église en discutant de doctrines et en suivant des règles. Cela suffit à montrer que les dirigeants à tous les niveaux de l’Église ne sont pas entrés dans la réalité de la vérité et ont vraiment des difficultés à intégrer la vérité dans leurs communications pour résoudre divers genres de problèmes du travail. La raison en est que la plupart d’entre eux ne peuvent identifier que des problèmes évidents, mais ne peuvent pas percer à jour l’essence des problèmes et ne savent pas utiliser la vérité pour résoudre des problèmes. C’est directement lié au travail des membres des groupes de décision pastoraux et régionaux. Cela suffit à montrer que la façon de travailler des membres de ces groupes est problématique. Si les gens qui servent Dieu ne peuvent pas percer à jour l’essence des problèmes et ne savent pas les intégrer aux paroles de Dieu ni les mettre en lien avec la vérité, alors, à plus forte raison, ils ne peuvent pas utiliser la vérité pour résoudre des problèmes. Si, par exemple, beaucoup de gens dans l’Église ont leurs propres idées et si toutes sortes de signes indiquent des problèmes de corruption que les dirigeants à tous les niveaux voient, mais ne peuvent pas résoudre, alors je crains que les difficultés que rencontrent les frères et les sœurs pour entrer dans la vie soient encore plus difficiles à résoudre. Si quelqu’un qui est un dirigeant à un niveau ou à un autre de l’Église ne peut même pas résoudre ces deux difficultés, comment pourrait-il être capable de guider les gens pour qu’ils entrent dans les paroles de Dieu et accèdent à la vérité ? On peut vraiment en douter. Il est maintenant possible d’affirmer avec certitude que de nombreux dirigeants et ouvriers ne savent même pas clairement ce que signifient « énoncer des doctrines » et « suivre des règles ». S’ils le savaient vraiment, ils ne parleraient pas de doctrines ni ne suivraient des règles sans arrêt. Si ces graves problèmes existent dans le travail d’un dirigeant à tous les niveaux de l’Église, alors on peut affirmer avec certitude que cette personne n’a pas accédé à la vérité ni à la réalité. Comment le travail de cette personne pourrait-il guider les élus de Dieu vers la vérité pour qu’ils soient sauvés par Dieu ? Seul un dirigeant qui est entré dans la vérité et a accédé à la réalité sera capable de guider les élus de Dieu à entrer dans les paroles de Dieu et obtenir la vérité. Si un dirigeant ne détient pas la vérité et n’a pas accédé à la réalité, comment les gens qu’il dirige pourraient-ils détenir la vérité et avoir accédé à la réalité ? Les dirigeants et les ouvriers à tous les niveaux de l’Église doivent prendre un moment d’introspection par rapport à leurs propres méthodes de travail et à la manière dont ils servent.

Les méthodes de travail de nombreux dirigeants et ouvriers sont vraiment dépassées et trop conventionnelles ! Elles sont comme des machines sans vie qui tourneraient avec la régularité d’une horloge. Quand on travaille sans avoir accédé à la vérité, ce résultat est inévitable. En fait, la résolution de n’importe quel problème fait intervenir la vérité. Quel que soit le travail en question, il est réalisé pour que les gens puissent obtenir la vérité. Si un ouvrier n’est pas capable de voir le lien entre divers types de travaux ou de problèmes et la vérité, alors il est aveugle, il ne dispose pas de la vérité. Un aveugle qui marche doit bien respecter les règles et ne dispose d’aucune flexibilité. Les gens qui sont dépourvus de la vérité travaillent de la même manière que les aveugles marchent, en s’en tenant aux règles, comme s’ils étaient obligés de s’en tenir aux règles pour pouvoir bien faire leur travail. C’est seulement parce qu’ils ne connaissent pas la vérité. Une personne qui détient la vérité commencera sûrement par analyser les problèmes et par réfléchir au type de problème qui se pose quand elle travaille, puis elle percera à jour la substance des problèmes en se fondant sur les paroles de Dieu. Enfin, une fois qu’elle aura fait le point sur ce sujet, elle communiquera avec les autres pour leur expliquer la racine des problèmes, et elle leur expliquera aussi comment utiliser la vérité pour résoudre ces problèmes. C’est seulement ainsi qu’elle fera du bon travail. Le travail, c’est le processus consistant à utiliser la vérité pour résoudre des problèmes. Seul le processus consistant à utiliser la vérité pour résoudre des problèmes est le processus pour guider les gens vers la vérité. Il n’est pas possible de guider les gens dans la vérité sans utiliser la vérité pour résoudre les problèmes. Le travail actuel de la maison de Dieu est le travail qui consiste à utiliser la vérité pour venir à bout des diverses visions et conceptions fallacieuses des gens. C’est le travail qui consiste à utiliser la vérité pour venir à bout de toutes les corruptions qui se révèlent chez les gens quand ils accomplissent leurs devoirs. C’est le travail qui consiste à utiliser la vérité pour résoudre les problèmes qui concernent le changement de tempérament des gens quand ils entrent dans la vérité. Par conséquent, le devoir que quelqu’un accomplit, quel qu’il soit, ne peut être envisagé séparément de l’utilisation de la vérité pour résoudre des problèmes. Si une personne n’accomplit son devoir que pour terminer des missions, mais pas pour résoudre des problèmes, alors cette personne est aveugle. Elle n’est pas capable de résoudre des problèmes et elle n’est pas non plus capable de faire un bon travail. Tout au long du service à Dieu, si une personne n’est jamais capable d’utiliser la vérité pour résoudre des problèmes, alors elle n’a pas la compréhension spirituelle et elle n’a aucun moyen d’emprunter le droit chemin pour servir Dieu. Si une personne ne peut toujours pas utiliser la vérité pour résoudre des problèmes alors qu’elle accomplit son devoir depuis plusieurs années, alors elle ne sera pas apte à être rendue parfaite par Dieu. Une telle personne ne sera jamais rendue parfaite, quel que soit le nombre d’années pendant lequel elle aura travaillé. Elle ne pourra qu’être éliminée.

Afin que tous les dirigeants et ouvriers de la maison de Dieu puissent emprunter le droit chemin pour servir Dieu dès que possible, il est expressément demandé à tous les dirigeants et ouvriers d’intégrer les paroles de Dieu et de communiquer la vérité lorsqu’ils parlent du travail. En particulier, lorsqu’ils discutent des problèmes du travail, ils doivent bien communiquer la vérité, et c’est ce qu’ils doivent faire, que la communication soit profonde ou superficielle. Chaque fois qu’ils rendent compte du travail, lorsqu’il s’agit de vérités connexes, ils doivent échanger sur ces vérités qui doivent être communiquées, et ils doivent faire tout leur possible pour les communiquer clairement. Si quelqu’un parle seulement du travail et n’échange pas sur la vérité, vous devez en avoir conscience, et bien entendu vous devez lui venir en aide et le soutenir. Si l’on s’aperçoit que quelqu’un continue à ne discuter que du travail sans communiquer la vérité, même au bout de plusieurs années de travail, et si cette personne est toujours incapable d’utiliser la vérité pour résoudre des problèmes, cela prouve que cette personne a déjà perdu l’œuvre du Saint-Esprit et doit être remplacée. Ceux qui n’échangent pas sur la vérité ne peuvent certainement pas faire du bon travail, et des gens qui ne peuvent pas utiliser la vérité pour résoudre des problèmes ne sont pas aptes à être utilisés par Dieu. Il importe de garder cela à l’esprit. Des gens qui n’ont pas accédé à la vérité ne peuvent certainement pas servir Dieu, car ils ne peuvent pas remédier à la corruption d’autrui, à aucune de leurs nombreuses difficultés ni à aucun de leurs nombreux problèmes, et ils ne peuvent pas guider les autres à entrer dans la vérité. Des gens sans la vérité, qui servent Dieu, ne pourront amener les autres qu’à résister à Dieu et à désobéir à Dieu. Ces gens seront aussi punis par Dieu parce qu’ils sont devenus eux-mêmes des coupables qui résistent à Dieu.

Les dirigeants et les ouvriers à tous les niveaux de l’Église doivent prendre un moment d’introspection par rapport à leur propre travail et à leur propre service, et il faut qu’ils comprennent où se trouve la racine du problème de ne discuter que du travail sans communiquer la vérité, où réside le danger que cela représente, et quelle est l’essence du problème. Vous devez encore réfléchir sur quels domaines vous ne faites que suivre des règles dans votre travail, dans quels domaines vous ne faites que suivre une routine, comment ce problème doit être résolu, et comment il est possible de changer cela. Est-ce qu’écrire un rapport chaque mois amène les gens à la vérité ? Est-ce que cela peut résoudre les problèmes réels de l’humanité corrompue ? Est-ce autre chose qu’une imitation aveugle ? Si le supérieur demande aux groupes de décision pastoraux de rédiger des rapports (un chaque semestre), c’est parce que c’est absolument nécessaire. Existe-t-il à tous les niveaux de l’Église un besoin de rapports mensuels ? En fait, un rapport par trimestre reste une fréquence acceptable. Qui a inventé qu’il fallait faire un rapport tous les mois ? Cette approche est vraiment rebutante ! Si les dirigeants à tous les niveaux notaient chaque mois la résolution des problèmes pour lesquels ils ont utilisé la vérité et quels problèmes de conceptions ils ont résolus, un rapport mensuel serait nécessaire. S’ils pouvaient noter comment la vérité du salut est comprise, ce serait vraiment profitable à la croissance de la vie des personnes. Donc, dorénavant il est interdit de rédiger des rapports mensuels au sujet du travail et il est seulement permis de préparer un rapport par trimestre. Un rapport d’avancement du travail pourra être transmis chaque mois verbalement. Plutôt que d’adresser des rapports mensuels, communiquez chaque mois par écrit les exemples réels d’utilisation de la vérité pour résoudre des problèmes. Cela présente un réel avantage pour les élus de Dieu. Tous, vous devez encore identifier les méthodes de suivre des règles et les manières inappropriées de travailler qui existent. Si elles ne sont réellement pas constructives pour faire progresser les gens, elles doivent être interdites. Le principe de base qui fonde le travail de l’Église est le suivant : l’évaluer selon son efficacité à permettre ou non aux gens d’entrer dans les paroles de Dieu et d’obtenir la vérité. S’il n’est pas du tout efficace, alors il doit être interdit. Le travail de la maison de Dieu est axé sur la réalité et les résultats plutôt que sur des règles. Lorsqu’une personne invente un grand nombre de règles, il est certain qu’elle ne détient pas la vérité et n’est pas une personne pratique. Les gens qui sont aptes à être utilisés par Dieu ne se soucient que de la réalité et des résultats, jamais des règles. En prendre conscience ne peut qu’être très profitable lorsqu’il s’agit de servir Dieu. Si vous pouvez tous, dans votre travail, vous concentrer sur la réalité et vous préoccuper des résultats plutôt que de suivre des règles, et si vous pouvez intégrer les paroles de Dieu en toute chose et utiliser la vérité pour résoudre des problèmes, alors vous êtes tout à fait sur la bonne voie pour servir Dieu et vous pourrez espérer être rendus parfaits par Dieu. Alors seulement vous contenterez Dieu. Pour le moment, vous en êtes encore très loin.

Les dirigeants à tous les niveaux de l’Église doivent réfléchir sur leur propre travail. À coup sûr, certaines de vos méthodes ne sont encore que des moyens de suivre des règles et certaines n’apparaissent que comme des expédients. De telles façons de servir Dieu doivent être interdites. Le travail des membres des groupes de décision pastoraux et régionaux doit consister principalement à utiliser la vérité pour résoudre des problèmes, avec comme principe directeur la manière d’organiser et de pratiquer précisément en vue d’obtenir des résultats. Insister sur des méthodes qui ne sont pas efficaces pour permettre aux élus de Dieu d’entrer dans la vérité, est-ce que cela ne leur nuit pas ? Est-ce que cela n’est pas encore clair pour vous ? Quand je travaille à guider les gens, il s’agit essentiellement de résoudre des problèmes en échangeant sur la vérité et en donnant des exemples types permettant aux gens de reconnaître, de distinguer et de circonscrire exactement l’essentiel du contenu d’évangélisation de chaque phase. Parfois, je laisse aussi des dirigeants répondre aux questions, quel que soit leur niveau hiérarchique. Cela les pousse à faire des efforts dans le sens de la vérité. C’est le seul moyen d’éviter que le travail de toutes les Églises s’écarte des intentions de Dieu ! Dans votre travail, vous devez avoir des principes et vous devez comprendre comment coordonner votre travail avec l’œuvre du Saint-Esprit et en suivre le rythme. Vous devez apprendre de vos échecs, tirer de réelles leçons, et maîtriser des compétences réelles. Ce n’est qu’en travaillant de cette manière que vous obtiendrez de vrais résultats. Dans le cadre de votre service, vous devez communiquer régulièrement les vérités concernées quand vous rendez compte du travail. C’est impératif pour résoudre des problèmes et pour entrer dans la vérité, car c’est une marque de loyauté envers Dieu et le signe que vous avez le sens des responsabilités. C’est là l’unique façon de travailler des gens qui servent véritablement Dieu, et la caractéristique distinctive du travail des serviteurs du Christ, de quoi faire honte aux gens religieux. Tous ceux qui savent communiquer la vérité dans leur travail obtiendront à coup sûr des résultats, et leurs paroles seront aussi investies d’autorité. Seules de telles personnes sont dignes d’être appelées serviteurs du Christ et sont les vrais témoins du Christ.

Note. Après avoir reçu cette communication, vous devez acquérir une bonne compréhension de l’essence du problème que pose le fait de discuter seulement du travail sans communiquer la vérité. Vous devez aussi intégrer des vérités connexes pour communiquer clairement ce problème, avoir une vision claire de votre pratique personnelle et savoir, parmi les méthodes que vous utilisez, lesquelles sont erronées. Vous devez discerner clairement les dangers de ces méthodes erronées de pratiquer qui consistent à agir machinalement sans obtenir de résultats, et vous devez également savoir comment obtenir des résultats en utilisant la vérité pour résoudre les problèmes. Chaque dirigeant et chaque ouvrier devront rédiger un article pour montrer qu’ils ont parfaitement compris cela.

Le 16 août 2007

Précédent:Les dirigeants de l’Église, à tous les niveaux, doivent reconnaître la bataille du monde spirituel

Suivant:Choisir les bons dirigeants est très important pour que les élus de Dieu empruntent le bon chemin de la foi en Dieu

Vous aimerez peut-être également