4. Qu’est-ce que la possession démoniaque et quelles sont les manifestations de la possession démoniaque

Paroles de Dieu concernées :

Si, en ce jour, il émergeait une personne capable de manifester des signes et des prodiges et de chasser les démons, de guérir les malades et d’accomplir beaucoup de miracles, et si cette personne affirmait qu’elle est Jésus qui est venu, alors ce serait de la contrefaçon générée par les mauvais esprits qui imite Jésus. Souviens-toi de ceci ! Dieu ne reprend pas la même œuvre. L’étape de l’œuvre de Jésus a déjà été réalisée et Dieu ne va plus entreprendre cette étape de l’œuvre. L’œuvre de Dieu est irréconciliable avec les notions de l’homme ; par exemple, l’Ancien Testament prédisait la venue d’un Messie, et le résultat de cette prophétie a été la venue de Jésus. Cela s’étant déjà produit, il serait donc erroné de penser à la venue d’un autre Messie. Jésus est déjà venu une fois et ce serait une erreur si Jésus devait revenir une nouvelle fois. Il y a un nom pour chaque ère et chaque nom comporte une caractéristique de cette ère. Dans les notions de l’homme, Dieu doit toujours manifester des signes et des prodiges, Il doit toujours guérir les malades et chasser les démons, et Il doit toujours être exactement comme Jésus. Néanmoins, cette fois-ci, Dieu n’est pas du tout comme cela. Si, au cours des derniers jours, Dieu continuait à manifester des signes et des prodiges, à chasser les démons, à guérir les malades – s’Il faisait exactement la même chose que Jésus –, alors Dieu serait en train de répéter la même œuvre, et l’œuvre de Jésus n’aurait aucune signification ou valeur. Ainsi, Dieu réalise une étape de l’œuvre à chaque ère. Une fois que chaque étape de Son œuvre est achevée, elle est immédiatement imitée par les mauvais esprits et, après que Satan commence à suivre Dieu de près, Dieu opte pour une autre méthode. Une fois que Dieu a accompli une étape de Son œuvre, elle est imitée par les mauvais esprits. Vous devez être conscients de cela.

Extrait de « Connaître l’œuvre de Dieu aujourd’hui », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains sont possédés par des esprits mauvais et crient avec véhémence : « Je suis Dieu ! » Pourtant, à la fin, ils sont révélés, car ils sont dans l’erreur quant à ce qu’ils représentent. Ils représentent Satan, et le Saint-Esprit ne leur prête aucune attention. Que tu t’exaltes à l’extrême ou que tu cries à tue-tête, tu es toujours un être créé et tu appartiens à Satan. Je ne crie jamais : « Je suis Dieu, Je suis le Fils bien-aimé de Dieu ! » Mais l’œuvre que Je fais est l’œuvre de Dieu. Dois-Je crier ? Aucun besoin d’exaltation. Dieu fait Sa propre œuvre Lui-même et n’a pas besoin que l’homme Lui attribue un statut ou un titre honorifique. Son œuvre représente Son identité et Son statut. Avant Son baptême, Jésus n’était-Il pas Dieu Lui-même ? N’était-Il pas la chair incarnée de Dieu ? Assurément, peut-on dire qu’Il soit devenu le Fils unique de Dieu seulement après qu’on Lui a rendu témoignage ? Un homme appelé Jésus n’existait-Il pas longtemps avant qu’Il commence Son œuvre ? Tu ne peux pas créer de nouvelles voies ou représenter l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer l’œuvre de l’Esprit ou les paroles qu’Il dit. Tu ne peux pas faire l’œuvre de Dieu Lui-même ou celle de l’Esprit. Tu ne peux pas exprimer la sagesse, la splendeur et l’impénétrabilité de Dieu, ou tout le tempérament par lequel Dieu châtie l’homme. Il serait par conséquent inutile de prétendre être Dieu ; tu aurais seulement le nom et rien de l’essence. Dieu Lui-même est venu, mais personne ne Le reconnaît ; tout de même, Il continue Son œuvre et Il le fait en représentant l’Esprit. Que tu L’appelles homme ou Dieu, le Seigneur ou Christ, ou que tu L’appelles sœur, peu importe. Mais l’œuvre qu’Il fait est celle de l’Esprit et représente l’œuvre de Dieu Lui-même. Il ne Se soucie pas du nom que l’homme Lui donne. Ce nom peut-il déterminer Son œuvre ? Peu importe comment tu L’appelles, du point de vue de Dieu, Il est la chair incarnée de l’Esprit de Dieu ; Il représente l’Esprit, et l’Esprit L’approuve. Tu ne peux pas faire place à une nouvelle ère, tu ne peux pas mener l’ère ancienne à sa fin et tu ne peux pas inaugurer une nouvelle ère ou faire un nouveau travail, alors, tu ne peux pas être appelé Dieu !

Extrait de « Le mystère de l’incarnation (1) », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains disent que le Saint-Esprit travaille en eux en tout temps. C’est impossible. S’ils disaient que le Saint-Esprit est toujours avec eux, cela serait réaliste. S’ils disaient que leur pensée et leur sens étaient normaux en tout temps, cela serait également réaliste et montrerait que le Saint-Esprit est avec eux. S’ils disent que le Saint-Esprit travaille toujours en eux, qu’ils sont éclairés par Dieu et touchés par le Saint-Esprit à tout moment, et qu’ils obtiennent de nouvelles connaissances tout le temps, alors ce n’est absolument pas normal ! C’est totalement surnaturel ! Sans l’ombre d’un doute, ces gens sont des esprits mauvais ! Même quand l’Esprit de Dieu vient dans la chair, Lui aussi doit prendre le temps de manger et de Se reposer. Et les humains, alors ? Ceux qui sont possédés par les esprits mauvais ne semblent pas connaître la faiblesse de la chair. Ils sont capables d’abandonner et de renoncer à tout, ils sont dénués d’émotivité, capables d’endurer des tourments et ne sentent pas la moindre fatigue, comme s’ils transcendaient la chair. N’est-ce pas extrêmement surnaturel ? Le travail des esprits du mal est surnaturel : aucun humain ne pourrait accomplir de telles choses ! Ceux qui manquent de discernement sont envieux quand ils voient ces gens : ils disent qu’ils ont une telle vigueur dans leur croyance en Dieu, que leur foi est grande et qu’ils ne montrent jamais le moindre signe de faiblesse ! En fait, ce sont toujours des manifestations du travail d’un esprit du mal. En effet, les personnes normales ont inévitablement des faiblesses humaines ; c’est l’état normal de ceux qui ont la présence du Saint-Esprit.

Extrait de « Pratique (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

Certains, quand aucun problème ne se pose, paraissent plutôt normaux, parlent et conversent de manière plutôt normale et ne font rien de mal. Cependant, quand des paroles de Dieu sont lues en réunion, quand on échange sur la vérité, ils commencent soudain à se conduire anormalement. Certains ne supportent pas d’écouter, certains deviennent somnolents et d’autres se trouvent mal et disent qu’ils ne se sentent pas bien et ne désirent plus rien entendre. Ils sont alors complètement inconscients : que se passe-t-il vraiment ici ? Ils sont possédés par un esprit malin. Pourquoi, lorsqu’ils sont possédés par un esprit malin, disent-ils toujours des paroles comme : « Je ne veux pas entendre ça » ? Parfois, les gens ne peuvent pas comprendre ce qui arrive ici, mais c’est d’une évidence limpide pour un esprit malin. C’est l’esprit qui habite les antéchrists. Tu leur demandes pourquoi ils sont aussi hostiles à la vérité, et ils te répondent que ce n’est pas vrai et refusent catégoriquement de le reconnaître. Cependant, au fond d’eux-mêmes, ils savent qu’ils n’aiment pas la vérité. Quand ils ne lisent pas les paroles de Dieu, ils semblent normaux dans leurs relations avec les autres. Tu ne soupçonnerais pas ce qu’ils ont en eux. Quand ils essaient de lire les paroles de Dieu, cela donne : « Je ne veux pas entendre ça ». Leur nature est exposée, et voilà ce qu’ils sont. Les paroles de Dieu les ont-elles provoqués, les ont-elles révélés, ou les ont-elles frappés là où cela fait mal ? Rien de tout cela. Ce qui s’est produit, c’est que lorsque tout le monde lit les paroles de Dieu, ils disent qu’ils ne veulent pas entendre cela. Ne sont-ils pas mauvais ? Être mauvais, qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie être très hostile vis-à-vis de quelque chose et vis-à-vis des choses positives sans raison apparente, et sans même savoir pourquoi. Ils disent : « Dès que j’entends les paroles de Dieu, je ne veux pas les entendre ; dès que j’entends témoigner pour Dieu, j’éprouve de l’aversion, et je ne sais même pas pourquoi. Quand je vois quelqu’un qui poursuit la vérité ou qui aime la vérité, je veux le défier et je veux toujours l’injurier, lui nuire dans son dos, je veux le tuer. » En disant cela, ils sont mauvais.

Extrait de « Ils sont mauvais, insidieux et malhonnêtes (Partie I) », dans Exposer les antéchrists

Avez-vous déjà vu une telle foule d’antéchrists ? Que ressens-tu quand tu es parmi eux ? Extérieurement, ils semblent être tout en amabilité, mais quand tu communiques avec eux sur la vérité et la volonté de Dieu, ils adoptent une attitude diamétralement opposée à leur amabilité apparente, à savoir qu’ils sont extrêmement dégoûtés et ne s’y intéressent absolument pas. Quand tu échanges avec eux sur la vérité, ils te voient comme un marginal, et quand tu échanges sur le travail de l’Église, ils sont d’autant plus dans le même état d’esprit. Quand tu échanges sur la question de savoir si certains détails spécifiques du travail de l’Église ont été réalisés et sur la manière dont ils l’ont été, ils ont tendance à piquer du nez et à révéler un aspect démoniaque, ils se grattent la tête et attrapent leurs oreilles, ils bâillent, larmoient et peuvent même éternuer. N’est-ce pas être possédé par un esprit malin ? Pourquoi leur aspect démoniaque apparaît-il dès que tu échanges sur la vérité ? Chacun d’eux n’a-t-il pas beaucoup d’amour en lui ? Comment pourraient-ils perdre tout intérêt quand tu te mets à échanger sur la vérité ? N’en sont-ils pas révélés ? Ne montrent-ils pas un grand enthousiasme et une grande implication dans la réalisation de tâches externes ? Et s’ils s’impliquent, ne possèdent-ils pas la réalité ? S’ils ont la réalité, ils devraient être contents quand ils entendent des gens échanger sur la vérité, ils devraient aspirer à cela. Alors, pourquoi le phénomène de la possession par des esprits malins se produit-il ? Cela prouve que leur amabilité habituelle est totalement fausse : la vérité les a exposés.

Extrait de « Ils traitent la maison de Dieu comme leur propre domaine », dans Exposer les antéchrists

Afin que les frères et sœurs acquièrent du discernement et apprennent une leçon pratique, Dieu a fait en sorte que quelqu’un qui avait été possédé par un démon vive parmi eux. Au départ, il parlait et agissait de façon normale, et raisonnait aussi de façon normale : rien, chez lui, ne semblait problématique. Cependant, après l’avoir côtoyé un certain temps, les frères et sœurs ont découvert que tout ce qu’il disait était apparemment hors sujet : cela n’avait aucune cohérence. Par la suite, certains faits « surnaturels » se sont produits : il disait toujours aux frères et sœurs qu’il avait vu ceci ou cela, ou que Dieu lui avait révélé telle ou telle chose. Un jour, par exemple, Dieu lui révélait qu’il devait faire des petits pains à la vapeur – il fallait qu’il le fasse – et le lendemain, il se trouvait qu’il devait sortir, si bien qu’il emportait les petits pains avec lui et n’avait pas besoin de préparer d’autre nourriture. Le jour suivant, Dieu lui révélait en rêve qu’il devait faire route vers le sud, que quelqu’un l’attendrait à dix kilomètres d’ici. Il allait voir, et il y trouvait quelqu’un qui croyait en Jésus et qui s’était perdu : il lui témoignait de l’œuvre de Dieu des derniers jours, et l’autre l’acceptait. Il obtenait toujours des révélations, il entendait toujours une voix, il se produisait toujours des choses surnaturelles. Chaque jour, qu’il s’agisse de savoir quoi manger, où aller, quoi faire, avec qui interagir, il ne suivait pas les lois d’une vie humaine normale ni ne cherchait les paroles de Dieu comme base ou comme principe, et il ne cherchait pas non plus des gens avec qui échanger. Au lieu de cela, il attendait toujours une voix, une révélation ou un rêve. Cette personne était-elle normale ? (Non.) Certains ont su le percer à jour et ont dit : « Ce type ne court peut-être pas nu et échevelé dans la rue, mais ce sont là les manifestations d’un esprit malin. » Lentement mais sûrement, les frères et sœurs ont commencé à y voir clair dans son jeu, jusqu’au jour où son problème s’est soudain révélé et où il s’est mis à courir dans les rues nu et échevelé en disant des choses insensées. Le démon était apparu : les choses étaient enfin mises en lumière. Donc, durant cette période, les frères et sœurs n’ont-ils pas été capables de le percer à jour ? Ne se sont-ils pas fait une idée de ce qu’est un esprit malin, de ce qu’est le travail d’un esprit malin et de ce que sont, chez les gens, les manifestations du travail des esprits malins ? (Si.) Bien évidemment, certains ont acquis une meilleure compréhension et davantage de discernement. Certains se sont sans doute laissé prendre par lui et ne l’ont vu tel qu’il était que lorsqu’il a eu cet accès de folie. Cependant, qu’ils s’y soient laissé prendre ou qu’ils aient su le percer à jour, si Dieu n’avait pas arrangé cette situation, les gens auraient-ils vu clairement ce qu’est le travail d’un esprit malin ? (Non.) Alors, quand Dieu a arrangé cette situation et a accompli ces faits, quelles en étaient exactement la signification et la finalité ? C’était de permettre aux gens d’acquérir un discernement pratique et d’en tirer une leçon, d’identifier ce genre de personne. Si on leur disait simplement ce qu’est le travail d’un esprit malin, tout comme lorsqu’un enseignant donne un cours, sans application ni pratique réelle, les gens n’assimileraient jamais que de la théorie et des paroles. Tu ne peux expliquer clairement ce qu’est le travail d’un esprit malin et quelles en sont les manifestations spécifiques que lorsque tu en as été personnellement témoin, que tu l’as vu de tes propres yeux, entendu de tes propres oreilles. Ensuite, quand tu revois des gens comme cela, tu es capable de traiter et de résoudre correctement de tels problèmes.

Extrait de « Ils ne croient pas à l’existence de Dieu et ils nient l’essence de Christ (Partie I) », dans Exposer les antéchrists

Chaque Église a des membres qui dérangent l’Église ou interrompent l’œuvre de Dieu. Ce sont tous des Satan qui ont secrètement infiltré la maison de Dieu. Ces gens-là sont particulièrement bons à jouer la comédie : ils viennent devant Moi avec une grande révérence, en faisant des courbettes, vivant comme des chiens errants et consacrant « tout » à l’atteinte de leurs propres objectifs, mais quand ils sont devant les frères et sœurs, ils montrent la laideur de leur visage. Lorsqu’ils voient des gens pratiquer la vérité, ils les attaquent et les excluent, et lorsqu’ils voient des gens plus formidables qu’ils ne le sont eux-mêmes, ils les flattent et les adulent. Ils se conduisent n’importe comment dans l’Église. On peut dire que la majorité des Églises ont ce type de « brute », ce type de « marionnette » en leur sein. Ils agissent ensemble de façon diabolique, se lancent mutuellement des clins d’œil et des signaux secrets et aucun d’entre eux ne pratique la vérité. Celui qui a le plus de venin est le « prince des démons », et celui qui a le plus grand prestige les conduit, portant haut leur drapeau. Ces gens perdent la tête dans l’Église, répandant leur négativité, déchaînant la mort, faisant ce qu’ils veulent, disant ce qu’ils veulent, et personne n’ose les arrêter. Ils sont remplis du tempérament de Satan. Dès lors qu’ils commencent à causer des perturbations, un air de mort entre dans l’Église. Ceux qui pratiquent la vérité dans l’Église sont rejetés, incapables de donner le meilleur d’eux-mêmes, alors que ceux qui perturbent l’Église et qui propagent la mort y saccagent tout ; en outre, la plupart des gens les suivent. Ces Églises sont gouvernées par Satan, tout simplement : le diable est leur roi.

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Dans l’Église, beaucoup de gens n’ont pas de discernement. Quand quelque chose de trompeur se produit, contre toute attente, ils se tiennent du côté de Satan ; ils se sentent même lésés quand ils sont appelés les laquais de Satan. On pourrait dire qu’ils n’ont aucun discernement, mais ils se tiennent toujours du côté où ne se trouve pas la vérité, ils ne se tiennent jamais du côté de la vérité au moment critique, ils ne se dressent jamais pour défendre la vérité. Manquent-ils vraiment de discernement ? Pourquoi, contre toute attente, prennent-ils le parti de Satan ? Pourquoi ne disent-ils jamais un mot juste et raisonnable en faveur de la vérité ? Cette situation est-elle vraiment le résultat de leur confusion momentanée ? Moins les gens ont de discernement, moins ils sont capables de se tenir du côté de la vérité. Qu’est-ce que cela montre ? Cela ne montre-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement aiment le mal ? Cela n’indique-t-il pas que ceux qui n’ont pas de discernement sont la progéniture fidèle de Satan ? Pourquoi est-ce qu’ils sont toujours capables de se tenir du côté de Satan et de parler le même langage que lui ? Chacune de leurs paroles, de leurs actions et des expressions de leur visage suffit amplement à prouver qu’ils ne sont en rien des amoureux de la vérité, mais plutôt des gens qui détestent la vérité. Qu’ils puissent se tenir du côté de Satan prouve largement que Satan aime vraiment ces diables minables qui se battent pour le bien de Satan toute leur vie. Tous ces faits ne sont-ils pas très clairs ? Si tu es vraiment quelqu’un qui aime la vérité, alors pourquoi n’as-tu aucun respect pour ceux qui pratiquent la vérité, et pourquoi est-ce que tu suis immédiatement ceux qui ne pratiquent pas la vérité dès qu’ils te regardent ? D’où vient ce genre de problème ? Je Me moque que tu aies du discernement ou non. Je Me moque du prix que tu as payé. Je Me moque de la puissance de tes forces et Je Me moque que tu sois une brute locale ou un conducteur porte-étendard. Si tes forces sont grandes, cela ne se produit que par la force de Satan. Si ton prestige est élevé, alors c’est simplement parce que trop nombreux sont ceux qui, autour de toi, ne pratiquent pas la vérité. Si tu n’as pas été expulsé, c’est parce que l’heure n’est pas venue pour l’œuvre d’expulsion, mais l’heure est venue pour l’œuvre d’élimination. Il n’y a pas d’urgence à t’expulser maintenant. J’attends simplement le jour où Je te punirai après que tu auras été éliminé. Quiconque ne pratique pas la vérité sera éliminé !

Extrait de « Avertissement à ceux qui ne pratiquent pas la vérité », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: 3. Comment obtenir l’œuvre du Saint-Esprit

Suivant: 5. Pourquoi Dieu ne sauve pas ceux qui ont en eux le travail de mauvais esprits ou ceux qui sont possédés par des démons

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

5. Pourquoi on dit que les deux incarnations de Dieu complètent la signification de l’incarnation

Dieu est devenu chair parce que l’objet de Son travail n’est pas l’esprit de Satan ou tout autre être incorporel, mais l’homme qui est chair et a été corrompu par Satan. C’est précisément parce que la chair de l’homme a été corrompue que Dieu a fait de l’homme charnel l’objet de Son travail ; en outre, parce que l’homme est corrompu, Dieu a fait de l’homme le seul objet de Son travail à toutes les étapes de Son travail de salut. L’homme est un être mortel, de chair et de sang, et Dieu est Le Seul qui puisse sauver l’homme. Ainsi, Dieu doit devenir chair et posséder les mêmes attributs que l’homme pour faire Son travail, afin que Son travail soit réussi. Dieu doit devenir chair pour faire Son travail précisément parce que l’homme est chair et incapable de vaincre le péché ou de se dépouiller de la chair. Bien que l’essence et l’identité de Dieu incarné diffèrent grandement de l’essence et de l’identité de l’homme, Son apparence est identique à celle de l’homme ; Il a l’apparence d’une personne normale, vit la vie d’une personne normale, et ceux qui Le voient ne peuvent discerner aucune différence avec une personne normale.

2. Le nom de Dieu peut changer, mais Son essence ne change jamais

« Dieu dit encore à Moïse : Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël : L’Éternel, le Dieu de vos pères, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’envoie vers vous. Voilà mon nom pour l’éternité, voilà mon nom de génération en génération » (Exode 3:15).

4. Ce qu’est suivre Dieu et ce qu’est suivre l’homme

« Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné » (Marc 16:16). « Car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés » (Matthieu 26:28).

3. Comment Dieu manifeste à l’humanité Son tempérament juste

« J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir » (Jean 16:12-13).

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp