Paroles de Dieu quotidiennes | « Comment suivre la voie de Pierre » | Extrait 388

Pierre a cherché à se connaître lui-même et à voir ce qui avait été révélé en lui par l'épurement des paroles de Dieu et par les diverses épreuves que Dieu lui faisait subir. Quand il en est arrivé à vraiment se comprendre, il a réalisé combien au juste les humains sont corrompus, combien ils sont sans valeur et combien ils sont indignes de servir Dieu et ne méritent pas de vivre devant Lui. Pierre est ensuite tombé face contre terre devant Dieu. En fin de compte, il s'est dit : « Connaître Dieu est la chose la plus précieuse ! Si je mourais avant de Le connaître, ce serait tellement dommage ; Je sens que la connaissance de Dieu est la chose la plus importante, la plus significative qui soit. Si l'homme ne connaît pas Dieu, alors il ne mérite pas de vivre et n'a pas de vie. » Le temps que l'expérience de Pierre atteigne ce stade, il était parvenu à connaître sa propre nature et en avait gagné une assez bonne compréhension. Bien qu'il n'eût peut-être pas été en mesure de l'expliquer aussi clairement que les gens le feraient de nos jours, Pierre était bien parvenu à cet état. Par conséquent, la poursuite de la vie et l'atteinte de la perfection par Dieu exigent de connaître sa propre nature à partir de l'intérieur des déclarations de Dieu, ainsi que de comprendre les aspects de sa propre nature et de les décrire précisément par des paroles, en parlant clairement et simplement. Seul cela est la véritable connaissance de soi, et vous aurez atteint le résultat que Dieu requiert. Si ta connaissance n'a pas encore atteint ce stade, mais que tu prétends te connaître et dis que tu as gagné la vie, n'est-ce pas alors de la pure vantardise ? Tu ne te connais pas et tu ignores aussi qui tu es en présence de Dieu, si tu réponds vraiment aux critères pour être un humain ou combien d'éléments sataniques tu as encore à l'intérieur de toi. Tu ne sais toujours pas vraiment à qui tu appartiens et tu n'as même pas la moindre connaissance de toi-même : comment peux-tu donc être doué de raison devant Dieu ? Lorsque Pierre poursuivait la vie, au milieu de ses épreuves, il concentrait son attention sur la connaissance de soi et la transformation de son tempérament et il cherchait à comprendre Dieu, et à la fin il s'est dit : « L'homme doit poursuivre la compréhension de Dieu dans la vie ; la connaissance de Dieu est la chose la plus critique. Si je ne connais pas Dieu, alors je ne peux pas reposer en paix quand je meurs. Une fois que je Le connaîtrai, si alors Dieu me laisse mourir, j'estimerais alors toujours cela comme la plus gratifiante des choses ; je ne me plaindrais pas du tout et toute ma vie serait comblée. » Pierre n'a pas été en mesure de gagner ce niveau de compréhension ou d'atteindre ce stade-là aussitôt après avoir commencé à croire en Dieu ; il devait d'abord passer par de très nombreuses épreuves. Son expérience devait atteindre un certain point et il devait se comprendre parfaitement avant de pouvoir sentir la valeur qu'il y a à connaître Dieu. Par conséquent, la voie que Pierre a suivie était la voie de la vie et celle conduisant à être rendu parfait ; c'est l'aspect autour duquel sa pratique spécifique était principalement axée.

Quel chemin suivez-vous tous à présent ? S'il n'est pas au même niveau que celui de Pierre en matière de recherche de la vie, de compréhension de soi et de connaissance de Dieu, alors tu ne suis pas le chemin de Pierre. Ces jours-ci, la plupart des gens sont dans ce genre d'état : « Afin de gagner des bénédictions, je dois me dépenser pour Dieu et payer un prix pour Lui. Afin de gagner des bénédictions, je dois tout abandonner pour Dieu ; je dois exécuter ce qu'Il m'a confié et accomplir mon devoir correctement. » L'intention de gagner des bénédictions domine, ce qui est un exemple du fait de se dépenser entièrement dans le but d'obtenir des récompenses de la part de Dieu et de gagner une couronne. Ces gens-là n'ont pas la vérité dans leur cœur, et il est certain que leur compréhension consiste simplement en quelques paroles de doctrine dont ils font étalage partout où ils vont. Leur chemin est celui de Paul. La foi de ces gens-là est un acte de labeur constant et, au fond, ils pensent que plus ils en font, plus cela prouvera leur loyauté envers Dieu ; que plus ils en font, plus il est certain qu'Il sera satisfait ; que plus ils en font, plus ils mériteront de se voir offrir une couronne devant Dieu et recevront à coup sûr d'immenses bénédictions dans Sa maison. Ils pensent que s'ils peuvent endurer la souffrance, prêcher et mourir pour Christ, s'ils peuvent sacrifier leur propre vie et s'ils peuvent exécuter tous les devoirs que Dieu leur a confiés, ils compteront alors parmi les bienheureux de Dieu – ceux qui gagnent d'immenses bénédictions – et seront ensuite assurés de se voir offrir des couronnes. C'est précisément ce que Paul s'imaginait et ce qu'il cherchait ; c'est exactement le chemin qu'il a suivi, et c'est en étant guidé par de telles pensées qu'il a travaillé pour servir Dieu. Ces pensées et ces intentions ne tirent-elles pas leur origine d'une nature satanique ? C'est exactement comme les humains mondains, qui croient que pendant qu'ils sont sur terre, ils doivent courir après le savoir et que ce n'est qu'après l'avoir obtenu qu'ils peuvent se démarquer, devenir fonctionnaires et avoir un statut ; ils se disent qu'une fois qu'ils ont un statut, ils peuvent réaliser leurs ambitions et faire atteindre un certain niveau à leur famille et à leur entreprise. Les incroyants ne suivent-ils pas tous ce chemin ? Ceux qui sont dominés par cette nature satanique ne peuvent qu'être comme Paul dans leur foi : « Je dois me défaire de tout pour me dépenser pour Dieu ; je dois être fidèle devant Lui et, au bout du compte, je recevrai une couronne absolument magnifique et d'immenses bénédictions. » Cette attitude est la même que celle des gens mondains qui poursuivent des choses mondaines ; elles ne sont pas du tout différentes et sont soumises à la même nature. Quand les gens ont ce genre de nature satanique, dans le monde, ils chercheront à obtenir savoir, statut et connaissances, et à se démarquer ; dans la maison de Dieu, ils chercheront à se dépenser pour Dieu, à être fidèles et, au bout du compte, à obtenir des couronnes et de grandes bénédictions. Si, après s'être convertis, les gens ne possèdent pas la vérité et n'ont pas connu de changement dans leurs tempéraments, ce chemin-là est alors certainement celui sur lequel ils se trouvent. C'est une réalité que personne ne peut nier et c'est un chemin diamétralement opposé à celui de Pierre. Sur quel chemin êtes-vous tous en ce moment ? Bien que tu n'aies peut-être pas prévu de prendre le chemin de Paul, ta nature t'a obligé à aller par là et tu avances dans cette direction malgré toi. Bien que tu veuilles t'engager sur le chemin de Pierre, si tu n'es pas au clair quant à la manière de t'y prendre, tu emprunteras alors involontairement le chemin de Paul : telle est la réalité de la situation.

Comment, au juste, devrait-on suivre le chemin de Pierre aujourd'hui ? Si tu es incapable de distinguer les chemins de Pierre et de Paul, ou si tu ne les connais pas du tout, alors tu as beau prétendre suivre le chemin de Pierre, ce ne sont que des paroles en l'air. Il faut d'abord que tu aies une idée claire de ce qu'est le chemin de Pierre et de ce qu'est le chemin de Paul. Si tu comprends vraiment que le chemin de Pierre est le chemin de vie, et le seul chemin vers la perfection, alors seulement tu seras capable de connaître et de saisir les vérités et les façons particulières de prendre son chemin. Si tu ne comprends pas le chemin de Pierre, alors le chemin que tu prends sera forcément celui de Paul, car il n'y aura pas d'autre chemin pour toi ; tu n'auras pas le choix. Les gens qui ne possèdent pas la vérité et qui manquent de détermination trouveront difficile d'emprunter le chemin de Pierre. On peut dire que Dieu vous a maintenant révélé le chemin du salut et de la perfection. Telles sont la grâce et l'élévation de Dieu, et c'est Lui qui vous guide vers le chemin de Pierre. Sans les conseils et l'éclairage de Dieu, personne ne serait capable de prendre le chemin de Pierre ; la seule option consisterait à emprunter le chemin de Paul et à suivre ses pas vers la destruction. À l'époque, Paul ne pensait pas que c'était mal d'emprunter ce chemin ; il croyait pleinement que c'était correct. Il ne possédait pas la vérité et, surtout, il n'avait pas connu de changement de tempérament. Il croyait trop en lui-même et avait l'impression qu'aller dans cette direction ne posait pas le moindre problème. Il a continué à avancer, rempli d'assurance et avec une confiance en soi absolue. À la fin, il n'est jamais revenu à la raison ; il pensait toujours que pour lui vivre, c'était le Christ. À ce titre, Paul a continué sur ce chemin jusqu'au bout et, au moment où il a fini par être puni, c'en était fait de lui. Le chemin de Paul ne comprenait pas la connaissance de soi, encore moins la recherche d'un changement de tempérament. Paul n'a jamais analysé sa propre nature et n'a pas non plus acquis la moindre connaissance de ce qu'il était ; il savait simplement qu'il était le principal coupable de la persécution de Jésus. Il n'avait pas la moindre compréhension de sa propre nature et, après avoir terminé son travail, Paul estimait en fait qu'il était le Christ et qu'il devait être récompensé. Le travail réalisé par Paul n'était que service rendu à Dieu. Pour ce qui est de Paul en personne, bien qu'il ait reçu quelques révélations de la part du Saint-Esprit, il n'avait pas du tout la vérité ni la vie. Il n'a pas été sauvé par Dieu ; il a été puni par Dieu. Pourquoi dit-on que le chemin de Pierre est le chemin de la perfection ? C'est parce que, dans sa pratique, Pierre a particulièrement mis l'accent sur la vie, sur la quête de la connaissance de Dieu et sur la connaissance de soi. Par son expérience de l'œuvre de Dieu, il a appris à se connaître lui-même, a gagné une compréhension des états corrompus de l'homme, a tiré des leçons de ses propres défauts et a découvert la chose la plus précieuse que les gens devraient poursuivre. Il était capable d'aimer Dieu sincèrement, il a appris à se racheter auprès de Dieu, il a gagné une certaine vérité et il possédait la réalité que Dieu requiert. À partir de toutes les choses que Pierre a dites au cours des épreuves qu'il a traversées, on peut voir qu'il était effectivement celui qui comprenait Dieu le mieux. Parce qu'à partir des paroles de Dieu, il en est venu à comprendre une si grande partie de la vérité, son chemin s'est de plus en plus éclairé et s'est de plus en plus aligné sur la volonté de Dieu. Si Pierre n'avait pas possédé cette vérité, le chemin qu'il a pris n'aurait alors pas pu être aussi correct.

Extrait de « Récits des entretiens de Christ »

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe