« Pratique (3) » | Extrait 314

Aujourd'hui, ce que vous avez compris est plus élevé que ce qu'a pu comprendre toute personne à travers l'histoire qui n'a pas été rendue parfaite. Qu'il s'agisse de votre connaissance des épreuves ou de votre croyance en Dieu, elle est plus élevée que celle de n'importe quel croyant. Les choses que vous comprenez sont celles que vous apprenez à connaître avant de subir les épreuves des environnements, mais votre vraie stature est complètement incompatible avec elles. Ce que vous connaissez est plus élevé que ce que vous mettez en pratique. Bien que vous disiez que les gens qui croient en Dieu devraient aimer Dieu et ne devraient pas chercher à obtenir des bénédictions, mais seulement à satisfaire la volonté de Dieu, ce qui se manifeste dans votre vie est très loin de cela et a été grandement corrompu. La plupart des gens croient en Dieu pour le bien de la paix et d'autres avantages. À moins que ce soit à ton avantage, tu ne crois pas en Dieu et si tu ne peux pas recevoir les grâces de Dieu, tu fais la tête. Comment ce que tu as dit pourrait-il être ta vraie stature ? En ce qui concerne les incidents familiaux inévitables comme des enfants malades, des êtres chers qui sont hospitalisés, de mauvaises récoltes ou la persécution par des membres de la famille, même ces choses qui se produisent souvent dans la vie quotidienne sont trop pour toi. Lorsque de telles choses se produisent, tu tombes dans la panique, tu ne sais que faire et la plupart du temps, tu te plains de Dieu. Tu te plains que les paroles de Dieu t'ont pris par la ruse, que l'œuvre de Dieu t'a tourné en dérision. N'avez-vous pas de telles pensées ? Penses-tu que ces choses se produisent parmi vous seulement rarement ? Vous passez tous les jours à vivre au milieu de ces événements. Vous ne pensez pas du tout au succès de votre foi en Dieu ni à la manière de satisfaire la volonté de Dieu. Votre vraie stature est trop petite, plus petite même que celle d'un petit poussin. Lorsque les affaires de votre famille perdent de l'argent, vous vous plaignez de Dieu, lorsque vous vous trouvez dans un environnement sans la protection de Dieu, vous vous plaignez toujours de Dieu et vous vous plaignez même quand une de vos poules meurt ou qu'une vieille vache dans l'enclos tombe malade. Vous vous plaignez quand il est temps pour votre fils de se marier, mais que votre famille n'a pas assez d'argent ; vous voulez remplir le devoir de l'accueil, mais vous ne pouvez pas vous le permettre, et alors tu te plains également. Tu n'es qu'une source de plaintes, et parfois tu ne participes pas à des réunions ou ne manges ni ne bois les paroles de Dieu à cause de cela, devenant parfois négatif pendant une bonne période de temps. Rien de ce qui t'arrive aujourd'hui n'a de rapport avec tes perspectives ou ton destin ; ces choses se produiraient aussi même si tu ne croyais pas en Dieu, mais aujourd'hui tu en attribues la responsabilité à Dieu et insistes pour dire que Dieu t'a éliminé. Qu'en est-il de ta foi en Dieu ? As-tu vraiment offert entièrement ta vie ? Si vous aviez souffert les mêmes épreuves que Job, aucun parmi vous qui suivez Dieu aujourd'hui ne pourrait tenir ferme, vous tomberiez tous. Et il y a, tout simplement, un monde de différence entre vous et Job. Aujourd'hui, si la moitié de vos biens étaient saisis, vous auriez l'audace de nier l'existence de Dieu ; si votre fils ou votre fille vous étaient enlevés, vous courriez les rues en criant à l'injustice. Si ton seul moyen de subsistance atteignait une impasse, tu essaierais de t'en prendre à Dieu, tu demanderais pourquoi J'ai dit tant de paroles au début pour t'effrayer. Il n'y a rien que vous n'oseriez pas faire en de tels moments. Cela démontre que vous n'avez gagné aucune véritable perspicacité et que vous n'avez pas une vraie stature. Ainsi, vos épreuves sont trop grandes, car vous en savez trop, mais ce que vous comprenez vraiment n'est même pas un millième de ce dont vous êtes conscients. Ne vous arrêtez pas à la simple compréhension et à la simple connaissance ; il vaut mieux que vous voyiez combien vous pouvez vraiment mettre en pratique, quelle quantité d'éclairage et d'illumination du Saint-Esprit vous avez gagnée à la sueur du dur labeur qui a été le vôtre, et dans combien de vos pratiques vous avez réalisé votre propre résolution. Tu devrais prendre ta stature et ta pratique au sérieux. Dans ta croyance en Dieu, tu ne devrais pas essayer d'agir machinalement pour quiconque : que tu puisses ou non gagner finalement la vérité et la vie dépend de ta propre recherche.

Extrait de « Pratique (3) »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe