Interprétations des mystères des paroles de Dieu à l’univers entier Chapitres 22 et 23

Aujourd’hui, tous sont prêts à comprendre la volonté de Dieu et à connaître le tempérament de Dieu, mais personne ne sait pourquoi ils sont incapables de mener à bien ce qu’ils veulent faire, pourquoi leur cœur les trahit toujours et pourquoi ils ne peuvent pas réaliser ce qu’ils veulent. En conséquence, ils sont une fois de plus assaillis par un désespoir écrasant, mais ils sont aussi craintifs. Incapables d’exprimer ces émotions contradictoires, ils ne peuvent que baisser la tête de chagrin et se demander sans arrêt : « Se pourrait-il que Dieu ne m’ait pas éclairé ? Se pourrait-il que Dieu m’ait secrètement abandonné ? Peut-être que tous les autres vont bien et que Dieu les a tous éclairés sauf moi. Pourquoi est-ce que je me sens toujours perturbé quand je lis les paroles de Dieu, pourquoi est-ce que je ne saisis jamais rien ? » Bien que de telles pensées soient présentes dans l’esprit des hommes, personne n’ose les exprimer ; ils continuent simplement à lutter à l’intérieur. En fait, personne sauf Dieu n’est capable de comprendre Ses paroles ou de saisir Sa vraie volonté. Pourtant, Dieu demande toujours que les hommes comprennent Sa volonté : n’est-ce pas comme essayer de mettre de force un canard sur un perchoir ? Dieu ne connaît-Il pas les faiblesses de l’homme ? C’est un tournant dans l’œuvre de Dieu, que les hommes n’arrivent pas à comprendre et ainsi, Dieu dit : « L’homme vit au milieu de la lumière, mais il ignore la valeur de la lumière. Il ignore l’essence de la lumière et de la source de la lumière, et d’ailleurs, à qui la lumière appartient. » Selon ce que les paroles de Dieu disent à l’homme, et ce qu’elles demandent de lui, personne ne survivra, car il n’y a rien dans la chair de l’homme qui accepte les paroles de Dieu. Donc, être capable d’obéir aux paroles de Dieu, aspirer aux paroles de Dieu et les chérir, appliquer ces paroles de Dieu qui se réfèrent aux états des hommes et à leurs propres conditions, et ainsi en arriver à se connaître soi-même : voilà la norme la plus élevée. Quand le royaume sera finalement réalisé, l’homme qui vit dans la chair sera toujours incapable de saisir la volonté de Dieu et aura encore besoin de Sa direction personnelle, pourtant, les gens ne subiront tout simplement pas l’interférence de Satan et posséderont la vie normale de l’homme ; c’est l’objectif de Dieu dans sa défaite de Satan, qu’Il accomplit principalement dans le but de retrouver l’essence originelle de l’homme créé par Dieu. Dans l’esprit de Dieu, « chair » fait référence à ce qui suit : l’incapacité de connaître l’essence de Dieu, l’incapacité de voir les affaires du domaine spirituel et, de plus, la capacité d’être corrompu par Satan, mais aussi d’être dirigé par l’Esprit de Dieu. C’est l’essence de la chair créée par Dieu. Naturellement, cela sert aussi, dans la vie de l’humanité, à éviter le chaos qu’un manque d’ordre causerait. Plus Dieu parle et plus Il parle de manière incisive, plus les hommes comprennent. Les hommes changent inconsciemment et vivent inconsciemment dans la lumière, et ainsi « à cause de la lumière, ils grandissent et ont quitté les ténèbres ». C’est la belle scène du royaume et le fameux « vivre dans la lumière, s’éloigner de la mort » dont on a beaucoup parlé. Quand Sinim sera réalisée sur terre – quand le royaume sera réalisé –, il n’y aura plus de guerre sur la terre ; il n’y aura plus jamais de famines, de fléaux et de tremblements de terre ; les hommes cesseront de fabriquer des armes ; tous vivront dans la paix et la stabilité, et les relations des hommes entre eux et des pays entre eux seront normales. Pourtant, le présent ne permet aucune comparaison avec cela. Tout sous le ciel est dans le chaos et des coups d’État commencent graduellement à apparaître dans chaque pays. À la suite des déclarations de Dieu, les hommes changent peu à peu et, intérieurement, chaque pays se déchire lentement. Les fondations stables de Babylone commencent à trembler comme un château érigé sur le sable et, comme la volonté de Dieu change, d’énormes changements surviennent de façon inaperçue dans le monde et toutes sortes de signes apparaissent à tout moment, montrant aux hommes que le dernier jour du monde est arrivé ! C’est le plan de Dieu ; ce sont les étapes par lesquelles Il travaille, et chaque pays sera sûrement déchiré. La Sodome antique sera anéantie une seconde fois, et ainsi Dieu dit : « Le monde est en train de tomber ! Babylone est paralysée ! » Personne, excepté Dieu Lui-même, n’est capable de comprendre cela complètement ; il y a, après tout, une limite à la conscience des hommes. Par exemple, les ministres des Affaires intérieures peuvent savoir que les circonstances actuelles sont instables et chaotiques, mais ils sont incapables de s’en occuper. Ils ne peuvent que suivre le courant, aspirant dans leur cœur au jour où ils pourront garder la tête haute, espérant qu’un jour vienne où le soleil se lèvera de nouveau à l’est, brillera à travers le pays et renversera cet état misérable des choses. Ils n’imaginent pas cependant que lorsque le soleil se lèvera une seconde fois, son lever ne cherchera pas à rétablir l’ordre ancien. Il apportera un renouveau, un changement profond. Tel est le plan de Dieu pour l’univers entier. Il fera naître un nouveau monde, mais, par-dessus tout, premièrement, Il renouvellera l’homme. Aujourd’hui, le plus vital est d’amener l’humanité dans les paroles de Dieu, et non simplement de lui permettre de profiter des bénédictions du statut. De plus, comme Dieu dit : « Dans le royaume, Je suis Roi, mais au lieu de Me traiter comme son Roi, l’homme Me traite comme le “Sauveur qui est descendu du ciel”. Par conséquent, il désire que Je lui fasse l’aumône et ne cherche pas à Me connaître. » Telles sont les vraies conditions de tous les hommes. Aujourd’hui, l’essentiel est de dissiper complètement la cupidité insatiable des hommes, permettant ainsi aux hommes de connaître Dieu sans rien demander. Il n’est donc pas étonnant que Dieu dise : « Tant de gens sont venus Me supplier comme des mendiants ; tant de gens M’ont ouvert leurs “sacs” et M’ont imploré de leur donner de la nourriture pour survivre ». Des états comme ceux-là indiquent la cupidité des hommes et ils montrent que les hommes n’aiment pas Dieu, mais ont de Lui des exigences ou essaient d’obtenir les choses qu’ils désirent. Les hommes ont la nature d’un loup affamé ; ils sont tous rusés et cupides, et ainsi Dieu a de temps en temps des exigences pour eux, les forçant à abandonner leur cœur cupide et à aimer Dieu d’un cœur sincère. En réalité, à ce jour, les hommes n’ont pas encore donné tout leur cœur à Dieu ; ils courent deux lièvres, dépendant parfois d’eux-mêmes, dépendant parfois de Dieu sans compter totalement sur Lui. Quand l’œuvre de Dieu aura atteint un certain point, tous les hommes vivront dans un amour et une foi véritables, et la volonté de Dieu sera satisfaite ; ainsi, les exigences de Dieu ne sont pas élevées.

Les anges se déplacent constamment parmi les fils et le peuple de Dieu, se hâtant entre le ciel et la terre et descendant vers le monde humain et retournant dans la sphère spirituelle chaque jour. C’est leur devoir, et ainsi, chaque jour, les fils et le peuple de Dieu sont conduits et leur vie change peu à peu. Le jour où Dieu changera Sa forme, le travail des anges sur la terre prendra officiellement fin et ils retourneront dans la sphère céleste. Aujourd’hui, tous les fils et le peuple de Dieu sont dans la même condition. Au fil des secondes, tous les hommes changent et les fils et le peuple de Dieu deviennent progressivement plus mûrs. En comparaison, tous les rebelles changent aussi devant le grand dragon rouge : les hommes ne sont plus fidèles au grand dragon rouge et les démons ne suivent plus ses arrangements. Au lieu de cela, « ils agissent comme bon leur semble et chacune agit à sa façon. » Ainsi, quand Dieu dit « Comment les pays de la terre pourraient-ils échapper à la perdition ? Comment les pays de la terre pourraient-ils ne pas tomber ? », les cieux descendent pesamment en un instant… C’est comme si un sentiment menaçant annonçait la fin de l’humanité. Les divers signes de mauvais augure prophétisés ici sont précisément ce qui se passe dans le pays du grand dragon rouge, et personne sur la terre ne peut s’échapper. Telle est la prophétie dans les paroles de Dieu. Aujourd’hui, tous les hommes ont le pressentiment que le temps est court et ils semblent sentir qu’un désastre est sur le point de leur arriver, mais ils n’ont aucun moyen de s’échapper et donc ils sont tous sans espoir. Dieu dit : « Pendant que Je décore la “chambre intérieure” de Mon royaume jour après jour, personne n’a jamais soudainement fait irruption dans Mon “atelier” pour perturber Mon œuvre. » En fait, la signification des paroles de Dieu n’est pas simplement de dire que les hommes connaissent peut-être Dieu dans Ses paroles. Surtout, elles indiquent que chaque jour, Dieu organise toutes sortes de développements à travers l’univers pour servir la prochaine partie de Son œuvre. La raison pour laquelle Il dit « personne n’a jamais soudainement fait irruption dans Mon “atelier” pour perturber Mon œuvre », c’est que Dieu œuvre dans la divinité et les hommes sont incapables de participer à Son œuvre, même s’ils le souhaitent peut-être. Laisse-moi te poser une question : pourrais-tu vraiment arranger chaque développement de l’univers entier ? Pourrais-tu amener les hommes sur la terre à défier leurs ancêtres ? Pourrais-tu manipuler les hommes à travers l’univers pour qu’ils servent la volonté de Dieu ? Pourrais-tu amener Satan à se déchaîner ? Pourrais-tu faire en sorte que les hommes sentent que le monde est désolé et vide ? Les hommes sont incapables de telles choses. Dans le passé, lorsque les « compétences » de Satan n’avaient pas encore été pleinement mises en œuvre, il intervenait toujours à chaque étape de l’œuvre de Dieu ; à l’étape actuelle, Satan manque de ruses, et Dieu lui permet ainsi de révéler sa vraie nature, afin que tous les hommes puissent le connaître. C’est la vérité des paroles : « personne n’a jamais perturbé Mon œuvre. » 

Chaque jour, les hommes des Églises lisent les paroles de Dieu et chaque jour, elles subissent le travail de la dissection sur « la table d’opération ». Par exemple, « perdre leur poste », « rejeté », « leurs craintes apaisées et le calme rétabli », « l’abandon » et « dépourvus de sentiment » sont des paroles moqueuses qui « tourmentent » les hommes et les rendent béats de honte. C’est comme si aucune partie de leur corps entier, de la tête aux pieds, de l’intérieur à l’extérieur, ne suscitait l’approbation de Dieu. Pourquoi Dieu met-Il tellement la vie des hommes à nu avec Ses paroles ? Est-ce que Dieu rend délibérément les choses difficiles pour les hommes ? C’est comme si le visage de tous les hommes était enduit de boue qui ne peut pas être enlevée. Chaque jour, la tête inclinée, ils rendent compte de leurs péchés comme des escrocs. Les hommes ont tellement été corrompus par Satan qu’ils n’ont pas la pleine conscience de leurs propres états véritables. Mais pour Dieu, le venin de Satan se trouve dans toutes les parties de leur corps, même dans leur moelle ; en conséquence, plus les révélations de Dieu sont profondes, plus les hommes deviennent craintifs, et tous les hommes sont ainsi amenés à connaître Satan et à voir Satan dans les hommes, car ils ont été incapables de voir Satan à l’œil nu. Et puisque tout est entré dans la réalité, Dieu expose la nature de l’homme, c’est-à-dire qu’Il expose l’image de Satan, et permet ainsi aux hommes de voir le vrai et tangible Satan, ce qui est d’autant mieux pour qu’ils connaissent le Dieu concret. Dieu permet à l’homme de Le connaître dans la chair et Il donne une forme à Satan, permettant à l’homme de connaître le vrai et tangible Satan dans la chair de tous les hommes. Tous les différents états dont il est question sont l’expression des actes de Satan. Et ainsi, on peut dire que tous ceux qui sont de la chair sont des incarnations de l’image de Satan. Dieu est incompatible avec Ses ennemis, ils sont hostiles les uns aux autres et ils sont deux forces différentes ; par conséquent, les démons sont à jamais des démons et Dieu est à jamais Dieu ; ils sont aussi incompatibles que le feu et l’eau, toujours aussi séparés que le ciel et la terre. Quand Dieu créa les hommes, certains avaient l’esprit des anges, tandis que certains n’avaient pas d’esprit, et ces derniers étaient donc possédés par l’esprit des démons, et ainsi ils sont appelés démons. En fin de compte, les anges sont des anges, les démons sont des démons, et Dieu est Dieu. C’est ce que l’on entend par selon son espèce, et ainsi, quand les anges règnent sur la terre et jouissent des bénédictions, Dieu retourne dans Sa demeure et les autres, les ennemis de Dieu, sont réduits en cendres. En fait, tous les hommes semblent de l’extérieur aimer Dieu, mais la racine est dans leur essence : comment ceux qui ont la nature des anges peuvent-ils échapper à la main de Dieu et tomber dans le puits de l’abîme ? Et comment ceux qui ont la nature des démons peuvent-ils vraiment aimer Dieu ? L’essence de pareils hommes n’en est pas une d’amour véritable pour Dieu, alors comment pourraient-ils jamais avoir la chance d’entrer dans le royaume ? Tout a été arrangé par Dieu quand Il a créé le monde, tout comme Dieu dit : « Je M’avance au milieu du vent et de la pluie, et J’ai passé année après année auprès de l’homme, et Je suis arrivé à point pour le temps présent. Ne sont-ce pas précisément les étapes de Mon plan de gestion ? Qui a jamais contribué à Mon plan ? Qui peut fuir les étapes de Mon plan ? » Devenu chair, Dieu doit expérimenter la vie de l’homme : n’est-ce pas le côté pratique du Dieu concret ? Dieu ne cache rien à l’homme à cause de la faiblesse de l’homme ; au lieu de cela, Il dévoile la vérité à l’homme, comme Dieu dit : « J’ai passé année après année auprès de l’homme ». C’est précisément parce que Dieu est Dieu devenu chair qu’Il a passé année après année sur la terre ; en conséquence, seulement après avoir subi toutes sortes de processus peut-Il être considéré comme étant Dieu incarné et, après cela seulement Il peut travailler dans la divinité qui est dans la chair. Ensuite, après avoir révélé tous les mystères, Il sera libre de changer de forme. C’est un autre aspect de l’explication du caractère surnaturel, que Dieu indique directement.

Il est nécessaire de réussir le test de chacune des paroles de Dieu, sans être négligent : c’est la commission de Dieu !

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe