En quoi consiste la poursuite de la vérité (8) (Partie 3)

Si les gens veulent changer leurs tempéraments et obtenir le salut, ils doivent avoir non seulement de la détermination, mais aussi un état d’esprit indomptable. Ils doivent acquérir de l’expérience grâce à leurs échecs et gagner un chemin de pratique grâce à cette expérience. Ne soyez pas négatif et ne vous découragez pas lorsque vous échouez, et surtout, n’abandonnez pas. Mais vous ne devez pas non plus devenir suffisant lorsque vous réalisez un gain modeste. Quoi que tu rates ou que tu t’épuises à faire, cela ne signifie pas que tu ne pourras pas être sauvé à l’avenir. Tu dois comprendre la volonté de Dieu, te remettre sur pied, respecter les paroles de Dieu et continuer à lutter contre tes tempéraments sataniques corrompus. Il faut commencer par voir clairement que les diverses exigences et les divers dictons sur la conduite morale, qui proviennent de Satan, nuisent à la poursuite de la vérité des gens et l’entravent. C’est que ces dictons sur la conduite morale lient et contraignent constamment l’esprit des gens, tout en favorisant leurs tempéraments corrompus. Bien sûr, ils nuisent également à l’acceptation par les gens de la vérité et des paroles de Dieu à des degrés divers, amenant ces gens à douter de la vérité et à y résister. L’un de ces dictons est : « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts. » Cette philosophie de vie a pris racine dans l’âme juvénile des gens, et ils sont inconsciemment influencés par ce genre d’idées et de points de vue dans leur manière de voir les autres et de gérer ce qui se passe autour d’eux. Ces idées et points de vue dissimulent et camouflent imperceptiblement les tempéraments malfaisants, malhonnêtes et méchants des gens, entre autres tempéraments corrompus. Non seulement ces idées et points de vue ne permettent pas de résoudre le problème des tempéraments corrompus, mais ils rendent également les gens plus rusés et plus malhonnêtes, exacerbant ainsi davantage leurs tempéraments corrompus. En bref, non seulement ces dictons sur la conduite morale et ces philosophies de vie de la culture traditionnelle influencent les pensées et les opinions des gens, mais ils ont également une profonde incidence sur leurs tempéraments corrompus. Par conséquent, il est nécessaire de comprendre l’influence qu’exercent sur les gens des idées et points de vue de la culture traditionnelle comme « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts ». Il ne faut pas l’ignorer.

Nous venons d’échanger principalement sur la question de savoir si, lorsque des différends surgissent entre des personnes, il faut les aborder par le biais des dictons et des points de vue de la culture traditionnelle, ou les aborder selon les paroles de Dieu et les principes vérité, et si ce sont les points de vue de la culture traditionnelle qui peuvent résoudre les problèmes, ou bien si ce sont les paroles de Dieu et la vérité qui peuvent résoudre les problèmes de l’homme. Lorsque les gens auront vu ces choses clairement, ils feront les bons choix et il sera plus facile de résoudre les différends avec les autres conformément à la vérité dans les paroles de Dieu. Lorsque de tels problèmes seront résolus, le problème des pensées des gens qui sont influencées et entravées par ce dicton sur la conduite morale, dicton qui déclare : « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts » sera fondamentalement résolu, lui aussi. Du moins, le comportement des gens ne sera plus affecté par ce genre d’idées et de points de vue. Les gens pourront se libérer du filet de tromperie de Satan, obtenir la vérité grâce aux paroles de Dieu, trouver les principes vérité pour interagir avec les gens et faire des paroles de Dieu leur vie. Le simple fait de disséquer et de discerner, selon les paroles de Dieu, les vues erronées de la culture traditionnelle et les entraves et la servitude des philosophies sataniques peut permettre de comprendre la vérité et d’acquérir du discernement. Cela permet de se débarrasser de l’influence de Satan et d’être libéré de la servitude du péché. De cette façon, les paroles de Dieu et la vérité deviennent ta vie, remplaçant ton ancienne vie, dont les philosophies et les tempéraments sataniques étaient l’essence. Tu seras alors devenu une autre personne. Bien que cette personne soit toujours toi, c’est une nouvelle personne qui a émergé, une personne qui prend les paroles de Dieu et la vérité comme sa vie. Êtes-vous disposés à être une telle personne ? (Oui.) C’est mieux d’être une telle personne, au moins, vous serez heureux. Lorsque tu commenceras à pratiquer la vérité, il y aura des difficultés, des obstacles et de la souffrance, mais si tu peux chercher la vérité pour résoudre tes difficultés jusqu’à ce que tu aies établi un fondement dans les paroles de Dieu, alors la souffrance cessera et, au fil de ta vie, tu deviendras plus heureux et plus serein. Pourquoi dis-je cela ? Parce que l’influence et le contrôle de ces choses négatives en toi s’atténueront progressivement et ce faisant, de plus en plus de paroles de Dieu et la vérité entreront en toi, et l’empreinte des paroles et des vérités de Dieu dans ton cœur sera de plus en plus profonde. Ta conscience, dans la recherche de la vérité, deviendra plus forte et plus aiguë, et lorsque des choses t’arriveront, ton chemin intérieur, ta direction et ton objectif de pratique deviendront de plus en plus clairs, et lorsque tu lutteras intérieurement, les choses positives prendront de plus en plus le dessus. Le bonheur de ta vie n’augmentera-t-il pas, alors ? La paix et la joie que tu recevras de Dieu n’augmenteront-elles pas, alors ? (Si.) Il y aura dans ta vie moins de choses qui provoqueront en toi des troubles, de l’angoisse, de la dépression et du ressentiment, entre autres sentiments négatifs. Au lieu de ces choses, les paroles de Dieu deviendront ta vie, t’apportant espoir, bonheur, joie, liberté, libération et honneur. Lorsque ces choses positives prendront plus d’importance, les gens changeront complètement. Le moment venu, regarde ce que tu ressens et compare les choses avec ce qu’elles étaient avant : ne sont-elles pas complètement différentes de ton mode de vie précédent ? Lorsque tu auras rejeté le filet de Satan et ses tempéraments corrompus, ses pensées et ses points de vue, ainsi que ses diverses méthodes, points de vue et principes philosophiques pour voir les gens et les choses, et pour te comporter et agir, lorsque tu te seras débarrassé de ces choses dans leur intégralité et que tu seras capable de pratiquer la vérité et de voir les gens et les choses, de traiter les autres et d’interagir avec eux selon les paroles de Dieu, et de ressentir dans Ses paroles combien il est vraiment bon de traiter les gens selon les principes vérité, et de vivre une vie de sérénité et de joie, alors seulement tu auras atteint le vrai bonheur.

Aujourd’hui, nous avons échangé sur ce dicton concernant la conduite morale : « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts », et nous l’avons disséqué. Comprenez-vous les problèmes que pose cette expression elle-même ? (Oui.) Comprenez-vous aussi, alors, quelles sont les exigences de Dieu envers les gens ? (Oui.) Ayant compris cela, comment allez-vous finalement le concrétiser en vous-mêmes ? En n’étant pas impulsifs quand quelque chose vous arrive, ou en cherchant une base dans la culture traditionnelle, ou en cherchant une base dans les tendances sociales, ou en cherchant une base dans l’opinion publique, ou, bien sûr, en cherchant une base dans les dispositions légales. Cherchez plutôt une base dans les paroles de Dieu. Peu importe à quel point votre compréhension de la vérité est profonde ou superficielle, il suffit que cette compréhension puisse résoudre le problème. Il faut que tu voies clairement que vous vivez dans un monde malfaisant et dangereux. Si vous ne comprenez pas la vérité, vous ne pouvez que suivre les tendances de la société et être entraînés dans la spirale du mal. Alors, quand il t’arrive quelque chose, que dois-tu faire en premier, quoi qu’il en soit ? Tu dois d’abord te calmer, faire silence devant Dieu et lire souvent Ses paroles. Cela te permettra d’avoir une vision et une pensée claires, et de voir clairement que Satan trompe et corrompt ce genre humain, et que Dieu est venu pour sauver ce genre humain de l’influence de Satan. Ceci, bien sûr, est la leçon la plus élémentaire que tu dois apprendre. Tu dois prier Dieu et chercher la vérité auprès de Lui et Lui demander de te guider : de te guider pour que tu lises Ses paroles pertinentes, de te guider pour que tu reçoives l’éclairage et l’illumination pertinents, afin que tu comprennes l’essence de la chose qui se passe devant toi et comment tu dois la considérer et la gérer. Ensuite, utilise la méthode que Dieu t’a enseignée et révélée pour affronter et gérer la question. Tu dois compter pleinement et entièrement sur Dieu. Que Dieu règne ; que Dieu soit le Maître. Une fois que tu t’es calmé, il ne s’agit pas d’utiliser ton propre esprit pour voir quelle technique ou méthode utiliser, ni d’agir selon ta propre expérience, ou selon des philosophies et des ruses sataniques. Il s’agit plutôt d’attendre l’éclairage de Dieu et la direction de Ses paroles. Ce que tu dois faire, c’est abandonner ta propre volonté, mettre de côté tes pensées et tes opinions, te présenter respectueusement devant Dieu, écouter les paroles et les vérités qu’Il te dit et les enseignements qu’Il te montre. Ensuite, tu dois faire silence et contempler en détail, et lire en priant, encore et encore, les paroles que Dieu t’a enseignées, afin de comprendre exactement ce que Dieu veut que tu fasses et ce que tu dois faire. Si tu peux clairement comprendre ce que Dieu veut vraiment dire et quels sont Ses enseignements, alors tu dois d’abord remercier Dieu d’avoir arrangé cet environnement et de t’avoir donné la possibilité de confirmer Ses paroles, d’en faire une réalité et de les vivre, afin qu’elles deviennent la vie dans ton cœur et que ce que tu vis puisse témoigner que les paroles de Dieu sont la vérité. Naturellement, lorsque tu gères ces problèmes, il peut y avoir nombre de hauts et de bas, de difficultés et d’épreuves, ainsi que des batailles, des revendications et des remarques émanant de différentes personnes. Mais tant que tu es sûr que les paroles de Dieu sont très claires sur de tels problèmes et que ce que tu comprends et ce à quoi tu obéis, ce sont les enseignements de Dieu, alors tu dois les mettre en pratique sans hésitation. Tu ne dois pas être entravé par ton environnement, ni par une personne, un événement ou une chose. Tu dois camper sur tes positions. Adhérer aux principes vérité n’est pas de l’arrogance ni de l’autosatisfaction. Une fois que tu as compris les paroles de Dieu et que tu considères les gens et les choses, que tu te comportes et agis selon Ses paroles, et que tu es capable d’adhérer aux principes sans jamais changer, tu pratiques la vérité. Voilà le genre d’attitude et de détermination que ceux qui pratiquent et poursuivent la vérité doivent posséder.

Nous avons suffisamment échangé sur les problèmes concernant l’expression « si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts. » Avez-vous encore du mal à comprendre de tels problèmes ? Avez-vous gagné une compréhension entièrement nouvelle de ce dicton sur la conduite morale dans la culture traditionnelle, grâce à l’échange et à l’analyse d’aujourd’hui ? (Oui.) Sur la base de cette compréhension entièrement nouvelle que vous avez, considérez-vous toujours ce dicton comme la vérité et comme une chose positive ? (Non.) Il se peut que l’influence de ce dicton sur les gens existe encore profondément dans leur esprit et dans leur subconscient, mais grâce à l’échange d’aujourd’hui, les gens ont renoncé, dans leurs pensées et leur conscience, à ce dicton sur la conduite morale. Alors, t’y conformeras-tu encore dans tes interactions avec les autres ? Lorsque tu es confronté à un litige, que dois-tu faire ? (Premièrement, nous devons abandonner cette philosophie satanique qui dit : « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts. » Nous devons nous présenter devant Dieu en silence pour prier et chercher la vérité, et rechercher dans les paroles de Dieu les principes vérité qui doivent être mis en pratique.) Si nous n’échangions pas sur ces choses, vous auriez l’impression que vous n’avez jamais vu les gens et les choses, que vous ne vous êtes jamais comportés et n’avez jamais agi conformément au critère moral qui dit : « Si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts. » Maintenant que ce problème a été exposé, vois par toi-même si tu es influencé par de telles idées et opinions lorsque quelque chose de similaire t’arrivera, la prochaine fois, c’est-à-dire si ces choses existent dans tes idées et opinions. À ce moment-là, tu découvriras naturellement qu’il y a de nombreuses questions par rapport auxquelles tu es influencé par de telles idées et opinions, ce qui signifie que dans de nombreux environnements et lorsque de nombreuses choses se produisent, tu es encore influencé par de telles idées et opinions, elles ont pris racine profondément dans ton âme et elles continuent à te dicter tes paroles et tes actes et à te dicter tes pensées. Si tu ne t’en es pas aperçu et que tu ne prêtes pas attention à ce problème ou ne l’approfondis pas, tu n’en seras certainement pas conscient et tu ne sauras pas si tu es ou non influencé par de telles idées et de tels points de vue. Lorsque tu poursuivras vraiment ce problème et que tu le feras en te montrant méticuleux, tu constateras que les poisons de la culture traditionnelle se répandent souvent dans ton esprit. Ce n’est pas que tu n’as pas ces poisons, c’est juste que tu ne les prenais pas au sérieux auparavant ou que tu ne saisissais pas exactement quelle était l’essence de ces dictons de la culture traditionnelle. Alors, que devez-vous faire pour prendre conscience de tels problèmes dans les profondeurs de votre esprit ? Vous devez apprendre à contempler et à considérer. Comment doit-on contempler et considérer ? Ces deux termes semblent très simples, alors, comment les comprendre ? Par exemple, supposons que tu répandes l’Évangile et que tu témoignes de Dieu auprès de gens qui explorent le vrai chemin. Au début, ils seront peut-être disposés à écouter, mais quand vous aurez échangé pendant un certain temps, certains d’entre eux ne voudront plus écouter. À ce moment-là, il faut que tu te demandes : « Que se passe-t-il ? Mon échange n’est-il pas tout à fait adapté à leurs notions et à leurs problèmes ? Ou est-ce que je n’ai pas échangé sur la vérité de manière claire et compréhensible ? Ou ont-ils été perturbés par une rumeur ou une idée fausse dont ils ont entendu parler ? Pourquoi certains d’entre eux ne continuent-ils pas à explorer ? Quel est le problème, exactement ? » Il s’agit là de contemplation, n’est-ce pas ? Réfléchir à la question en prenant en considération tous les aspects, sans oublier un seul détail. Quel est ton objectif en considérant ces choses ? Il s’agit de trouver la racine et l’essence du problème, puis de le résoudre. Si tu ne peux pas trouver les réponses à ces problèmes, même en y réfléchissant beaucoup, tu dois trouver quelqu’un qui comprend la vérité et chercher auprès de lui. Regarde comment il répand l’Évangile et témoigne de Dieu, et comment il acquiert une idée précise des principales notions des personnes qui explorent, et comment il résout ensuite ces notions en échangeant sur la vérité selon les paroles de Dieu. Cela ne lance-t-il pas le mouvement ? La considération est la première étape ; l’action est la deuxième étape. La raison d’agir est de vérifier si le problème que tu considères est le bon ou si tu fais fausse route. Lorsque tu découvriras d’où vient le problème, tu commenceras par vérifier si le problème que tu considères est le bon ou le mauvais. Ensuite, entreprends de résoudre le problème dont tu as vérifié qu’il était le bon. Par exemple, lorsque les gens qui explorent le vrai chemin entendent des rumeurs et des idées fausses, et qu’ils se mettent à avoir des notions, lis-leur les paroles de Dieu d’une manière qui cible leurs notions. En échangeant clairement sur la vérité, dissèque et résous en profondeur leurs notions et élimine les obstacles dans leur cœur. Ils seront alors disposés à poursuivre leur exploration. C’est ainsi que l’on commence à résoudre le problème, n’est-ce pas ? La première étape dans la résolution du problème consiste à examiner ce dernier, à le contempler et à en déterminer minutieusement l’essence et la cause profonde dans ton esprit. Une fois que tu as vérifié de quoi il s’agit, commence à résoudre le problème conformément aux paroles de Dieu. En fin de compte, lorsque le problème sera résolu, l’objectif sera atteint. Alors, des déclarations sur la conduite morale telles que « si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts » existent-elles encore dans tes pensées et tes points de vue, ou non ? (Oui, elles existent encore.) Comment de tels problèmes doivent-ils être résolus ? Tu dois considérer tout ce qui t’arrive d’ordinaire. C’est une étape cruciale. Tout d’abord, repense à la façon dont tu t’es comporté lorsque de telles choses te sont arrivées auparavant. As-tu été dominé par des dictons tels que « si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts » ? Et si oui, quelles étaient tes intentions ? Qu’as-tu dit ? Qu’as-tu fait ? Comment as-tu agi ? Comment t’es-tu comporté ? Une fois que tu te seras apaisé et que tu auras considéré ces choses, tu découvriras certains problèmes sans même t’en rendre compte. À ce stade, tu dois chercher la vérité et échanger avec les autres, et résoudre ces problèmes selon les paroles pertinentes de Dieu. Efforce-toi, dans ta vie réelle, d’abandonner complètement ces opinions erronées qui sont prônées par la culture traditionnelle, puis adopte les paroles de Dieu et la vérité comme principes pour interagir avec les gens et traite les gens, les événements et les choses conformément aux principes vérité. Voilà comment résoudre les problèmes, en disséquant les diverses idées, opinions et dictons de la culture traditionnelle conformément aux paroles de Dieu, puis en voyant avec une clarté totale si la culture traditionnelle est vraiment positive et correcte, sur la base des conséquences de l’adhésion de l’humanité à ces idées erronées. Tu verras alors clairement que « si vous frappez les autres, ne les frappez pas au visage ; si vous critiquez les autres, ne critiquez pas leurs défauts » n’est qu’une technique comportementale évasive que les gens adoptent afin de préserver leurs relations interpersonnelles. Mais si l’essence nature des gens ne change pas, les gens peuvent-ils s’entendre à long terme ? Tôt ou tard, tout s’effondrera. Par conséquent, il n’y a pas de vrais amis dans le monde humain, et ne serait-ce que parvenir simplement à préserver une relation physique est déjà bien, en soi. Si les gens ont un peu de conscience et de bon sens et sont bienveillants, ils peuvent préserver une relation superficielle avec les autres, sans que celle-ci ne se désagrège ; mais s’ils sont malfaisants, sournois et vicieux dans leur humanité, ils n’auront alors aucun moyen de s’associer aux autres et ne pourront que profiter les uns des autres. Une fois que ces choses ont été vues clairement, c’est-à-dire en ayant vu clairement l’essence nature des gens, la méthode que les gens doivent adopter dans leurs interactions les uns avec les autres peut simplement être déterminée et elle peut être correcte, infaillible et conforme à la vérité. Maintenant, grâce à leur expérience du jugement et du châtiment de Dieu, les élus de Dieu peuvent voir un peu de l’essence de l’humanité. Donc, dans les interactions entre les gens, c’est-à-dire dans les relations interpersonnelles normales, ils peuvent voir qu’il est important d’être une personne honnête, et que traiter les gens conformément aux paroles de Dieu et à la vérité est le principe le plus élevé et la méthode la plus sage. Cela n’infligera jamais de détresse ni d’angoisse aux gens. Cependant, les gens auront inévitablement des conflits dans leur âme lorsqu’ils feront l’expérience des paroles de Dieu et pratiqueront la vérité, dans le sens où des tempéraments corrompus émergeront souvent pour les perturber et les empêcher de pratiquer la vérité. Ces idées, sentiments et points de vue à multiples facettes produits par des tempéraments humains corrompus t’empêcheront toujours de mettre la vérité et les paroles de Dieu en pratique, à des degrés divers, et lorsque ce sera le cas, tu feras face à de nombreuses choses qui seront effectivement des interférences et des obstacles à la pratique de la vérité. Lorsque ces obstacles apparaîtront, tu ne diras plus, comme tu le fais maintenant, que pratiquer la vérité est facile. Tu ne le diras pas si facilement. À ce moment-là, tu souffriras et tu seras triste, sans appétit et incapable de bien dormir. Certaines personnes pourront même trouver que croire en Dieu est trop difficile et elles voudront abandonner. Je suis convaincu que de nombreuses personnes ont beaucoup souffert pour pratiquer la vérité et entrer dans la réalité, et qu’elles ont été émondées et traitées d’innombrables fois, qu’elles ont livré d’innombrables batailles dans leur cœur et ont versé d’innombrables larmes. N’est-ce pas ? (Oui.) Subir ces tourments est un processus nécessaire et tout le monde, sans exception, doit passer par là. À l’ère de la Loi, David a commis une erreur, puis s’est repenti et s’est confessé devant Dieu. Combien a-t-il pleuré ? Comment cela a-t-il été décrit dans le texte original ? (« Chaque nuit, ma couche est baignée de mes larmes, mon lit est arrosé de mes pleurs » [Psaumes 6:6].) Combien de larmes a-t-il dû verser pour que sa couche en soit baignée ! Cela démontre l’immensité et la profondeur des remords et des tourments qu’il a ressenties alors. Avez-vous versé autant de larmes ? Le nombre de larmes que vous avez versées n’est même pas un centième du sien, ce qui montre que votre degré de haine pour vos tempéraments corrompus, votre chair et vos transgressions est loin d’être suffisant et que votre détermination et votre persévérance dans la pratique de la vérité sont loin d’être suffisantes. Vous n’êtes pas encore à la hauteur, vous êtes loin d’atteindre le niveau de Pierre et de David. Eh bien, mettons fin maintenant à l’échange d’aujourd’hui.

Le 16 avril 2022

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contenu connexe

Contactez-nous par WhatsApp