Paroles de Dieu quotidiennes | « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (3) » | Extrait 202

L'effet escompté de l'œuvre de la conquête, c'est principalement la fin de la rébellion de la chair de l'homme, c'est-à-dire que l'esprit de l'homme obtienne une nouvelle connaissance de Dieu, que le cœur de l'homme obéisse complètement à Dieu, et que l'homme aspire à être pour Dieu. Un changement dans le tempérament ou dans la chair d'un homme ne permet pas de le compter parmi ceux qui ont été conquis. Un homme a été conquis par Dieu quand sa pensée, sa conscience et sa raison – toute son attitude mentale, en somme – indiquent un changement. Le genre d'homme qui est complètement conquis est celui qui est résolu d'obéir et qui a adopté une nouvelle mentalité, celui qui ne fait plus de place à ses notions ou à ses intentions dans les paroles et l'œuvre de Dieu, et celui dont l'esprit peut penser normalement, c'est-à-dire celui qui peut s'efforcer pour Dieu de tout son cœur. En religion, de nombreuses gens souffrent beaucoup toute leur vie. Ils répriment leur corps et portent leur croix, et ils continuent même à souffrir et à endurer quand ils sont à l'article de la mort ! Certains jeûnent encore le matin de leur mort. Toute leur vie, ils refusent la bonne nourriture et les beaux vêtements, ne concentrant que sur la souffrance. Ils peuvent réprimer leur corps et abandonner leur chair. Leur esprit d'endurance de la souffrance est louable. Mais leur pensée, leurs notions, leur attitude mentale, et même leur vieille nature n'ont pas été traitées le moins du monde. Ils manquent de toute véritable compréhension d'eux-mêmes. Leur image mentale de Dieu est cette image traditionnelle d'un Dieu abstrait et vague. Leur détermination à souffrir pour Dieu vient de leur zèle et de leur nature positive. Même s'ils croient en Dieu, ils ne Le comprennent pas ni ne connaissent Sa volonté. Tout simplement, ils travaillent et souffrent aveuglément pour Dieu. Ils n'accordent aucune valeur à agir avec discernement et négligent de s'assurer que leur service accomplit la volonté de Dieu efficacement, et encore moins sont-ils conscients de la manière d'acquérir la connaissance de Dieu. Le Dieu qu'ils servent n'est pas Dieu à Son image originelle, mais un Dieu entouré de légendes, un produit de leur propre imagination, un Dieu dont ils ont entendu parler ou ont découvert dans des livres. Ils utilisent ensuite leur vive imagination et leur piété pour souffrir pour Dieu et prendre en main Son œuvre qu'Il veut faire. Leur service est trop inexact, de sorte que pratiquement aucun d'entre eux n'est vraiment capable de servir la volonté de Dieu. Peu importe qu'ils souffrent volontiers, leur point de vue original sur le service et leur image mentale de Dieu restent inchangés, car ils n'ont pas subi le jugement et le châtiment de Dieu ni Son épurement et Son perfectionnement, et personne non plus n'a utilisé la vérité pour les conduire. Même s'ils croient en Jésus le Sauveur, aucun d'eux n'a jamais vu le Sauveur. Ils ne Le connaissent que par légende et par ouï-dire. En conséquence, ils servent au hasard, les yeux fermés, comme un homme aveugle au service de son propre père. Qu'est-ce qui peut finalement être atteint par un tel service ? Et qui l'approuverait ? Du début à la fin, leur service reste entièrement le même. Ils reçoivent seulement des enseignements inventés par les hommes et fondent leur service uniquement sur leur nature et leurs préférences. Quelle récompense cela pourrait-il apporter ? Même Pierre, qui a vu Jésus, ne savait pas comment servir conformément à la volonté de Dieu. Ce n'est qu'à la fin, dans son vieil âge, qu'il a fini par le savoir. Qu'est-ce que cela dit de ces hommes aveugles qui n'ont fait absolument aucune expérience d'être traités et émondés et qui n'ont eu aucun guide ? Le service d'une bonne partie d'entre vous, aujourd'hui, n'est-il pas comme celui de ces personnes aveugles ? Tous ceux qui n'ont pas été jugés, émondés et traités, qui n'ont pas changé, ne sont-ils pas tous ceux qui n'ont pas été complètement conquis ? De quelle utilité sont ces gens ? Si ta pensée, ta connaissance de la vie et ta connaissance de Dieu ne montrent aucun changement ni le moindre progrès véritable, tu ne réaliseras jamais quelque chose de remarquable par ton service ! Sans une vision et sans une nouvelle connaissance de l'œuvre de Dieu, tu ne peux pas être conquis. Tu suivras Dieu à la manière de ceux qui souffrent et jeûnent. Cela n'a aucune valeur ! C'est précisément parce que le témoignage est rare dans leurs actions que Je dis que leur service est inutile ! Ils passent toute leur vie à souffrir et à végéter en prison. Ils sont toujours patients et aimants et ils portent toujours la croix ; ils sont ridiculisés et rejetés par le monde, ils expérimentent toute difficulté et, bien qu'ils obéissent jusqu'à la fin, ils ne sont toujours pas conquis et ils ne peuvent présenter aucun témoignage d'avoir été conquis. Ils ont beaucoup souffert, mais à l'intérieur, ils ne connaissent pas Dieu du tout. Leur ancienne façon de penser, leurs vieilles notions et leurs pratiques religieuses, leur connaissance fabriquée par l'homme et leurs idées humaines n'ont pas été traitées. Il n'y a pas le moindre indice d'une nouvelle connaissance en eux. Absolument rien de leur connaissance de Dieu est vrai ou exact. Ils ont mal compris la volonté de Dieu. Est-ce que cela sert Dieu ? Peu importe ce que fut ta connaissance de Dieu dans le passé, si elle reste la même aujourd'hui et que tu continues à baser ta connaissance de Dieu sur tes propres notions et tes propres idées quoi que Dieu fasse, c'est dire que si tu ne possèdes aucune nouvelle et vraie connaissance de Dieu et que tu ne connais pas la vraie image de Dieu et Son vrai tempérament, si ta connaissance de Dieu est toujours guidée par la pensée féodale superstitieuse et toujours née de l'imagination et des notions de l'homme, alors tu n'as pas été conquis. Je te dis ces paroles aujourd'hui afin que tu le saches, afin que cette connaissance te conduise à une connaissance plus nouvelle et exacte. Je dis ces paroles aussi pour arracher ces vieilles notions et cette vieille manière de connaître qui sont en toi afin que tu puisses posséder une nouvelle connaissance. Si tu manges vraiment et bois vraiment Mes paroles, alors ta connaissance changera considérablement. Tant que tu gardes un cœur obéissant quand tu manges et bois les paroles de Dieu, ton point de vue se convertira. Tant que tu peux accepter les châtiments répétés, ta vieille mentalité changera progressivement. Tant que ta vieille mentalité est complètement remplacée par ce qui est nouveau, ta pratique sera également modifiée en conséquence. De cette façon, ton service se rapprochera de plus en plus de la cible et accomplira la volonté de Dieu de mieux en mieux. Si tu peux changer ta vie, ta connaissance de la vie humaine et tes nombreuses notions de Dieu, ton être naturel diminuera graduellement. Cela, et rien de moins, est l'effet produit lorsque Dieu conquiert des gens ; c'est le changement qui s'opère chez les gens. Dans ta foi en Dieu, si tu ne sais que réprimer ton corps, endurer et souffrir, et que tu ne sais pas clairement si cela est bien ou mal et encore moins pour qui tu le fais, alors comment une telle pratique peut-elle conduire à un changement ?

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

Contactez-nous par WhatsApp