« L’essence du Christ est l’obéissance à la volonté du Père céleste » | Extrait 109

Le travail et l'expression du Christ déterminent Son essence. Il est capable d'achever avec un cœur sincère ce qui Lui a été confié. Il est capable d'adorer Dieu dans le ciel avec un cœur sincère, et avec ce même cœur sincère chercher la volonté de Dieu le Père. Tout cela est déterminé par Son essence. Et de même que Sa révélation naturelle est déterminée par Son essence, la raison pour laquelle Sa révélation naturelle est ainsi appelée tient à Son expression qui n'est ni une imitation, ni le résultat de l'éducation par l'homme, encore moins le résultat de nombreuses années de formation par l'homme. Il ne l'a pas apprise ou Il ne s'en est pas paré ; au contraire, elle Lui est consubstantielle. L'homme pourrait renier Son travail, Son expression, Son humanité et toute la vie de Son humanité normale, mais nul ne peut refuser d'admettre qu'Il adore Dieu dans le ciel avec un cœur sincère ; nul ne peut refuser d'admettre qu'Il est venu pour accomplir la volonté du Père céleste, et nul ne peut refuser d'admettre la sincérité avec laquelle Il cherche Dieu le Père. Bien que Son image ne soit pas agréable à voir, Son discours n'ait pas un air extraordinaire, et Son travail ne fasse pas remuer terre et ciel tel que l'homme l'imagine, Il est en fait le Christ, qui accomplit la volonté du Père céleste avec un cœur sincère, totalement soumis au Père céleste, et obéissant jusqu'à la mort. Ceci se justifie par Son essence qui est l'essence du Christ. Il est difficile pour l'homme de croire à cette vérité, pourtant elle existe. Lorsque le ministère du Christ aura été complètement accompli, l'homme sera en mesure de réaliser, à partir de Son travail, que Son tempérament et Son être représentent le tempérament et l'être de Dieu dans le ciel. À ce moment, toute Son œuvre peut témoigner de ce qu'Il est en effet la chair que la Parole devient, et qui ne ressemble pas à celle d'un homme fait de chair et de sang. Chaque étape de l'œuvre du Christ sur la terre a sa signification représentative, mais l'homme qui vit le travail réel accompli à chaque étape est incapable de comprendre la signification de Son œuvre. Ceci est particulièrement le cas pour les différentes étapes du travail réalisé par le second Dieu incarné. La plupart de ceux qui ont seulement entendu ou vu les paroles du Christ mais ne L'ont jamais vu n'ont aucune notion de Son travail ; ceux qui ont vu le Christ et entendu Ses paroles, qui ont vécu l'expérience de Son travail, ont de la peine à accepter Son travail. N'est-ce pas parce que l'apparence et l'humanité normale du Christ ne sont pas du goût de l'homme ? Ceux qui acceptent Son travail après que Jésus-Christ soit parti n'auront pas de telles difficultés, car ils acceptent bonnement Son travail et ne viennent pas en contact avec l'humanité normale du Christ. L'homme est incapable d'abandonner ses notions de Dieu, au contraire, il Le scrute profondément ; ceci parce que l'homme se concentre uniquement sur Son apparence et est incapable de reconnaître Son essence sur la base de Son travail et Ses paroles. Si l'homme ferme ses yeux sur l'apparence du Christ ou évite de discuter de l'humanité du Christ, et ne parle que de Sa divinité, dont le travail et les paroles sont inaccessibles par tout homme, alors les notions de l'homme vont diminuer de moitié, même à tel point que tous les problèmes de l'homme soient résolus.

Extrait de « L'essence du Christ est l'obéissance à la volonté du Père céleste »

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.
Contactez-nous
Contactez-nous par Whatsapp

Contenu connexe