N. Sur comment poursuivre le changement de tempérament et la perfection par Dieu

504. Le changement dans le tempérament de l’homme est réalisé par de nombreux genres différents de l’œuvre Dieu ; sans ces changements dans son tempérament, l’homme serait incapable de rendre témoignage à Dieu et d’être selon le cœur de Dieu. Les changements dans le tempérament de l’homme signifient que l’homme s’est libéré de l’esclavage de Satan et de l’influence des ténèbres, et qu’il est vraiment devenu un modèle et un exemple de l’œuvre de Dieu, un témoin de Dieu et un homme selon le cœur de Dieu. Aujourd’hui, Dieu incarné est venu faire Son œuvre sur la terre, et Il exige que l’homme Le connaisse, Lui obéisse, témoigne de Lui, qu’il connaisse Son œuvre pratique et normale, qu’il obéisse à toutes Ses paroles et à toute Son œuvre qui ne sont pas en accord avec les notions de l’homme, et qu’il témoigne de toute l’œuvre qu’Il fait pour sauver l’homme, ainsi que de tous les actes qu’Il accomplit pour conquérir l’homme. Ceux qui témoignent de Dieu doivent connaître Dieu ; seul ce genre de témoignage est précis et réel, et seul ce genre de témoignage peut couvrir Satan de honte. Dieu utilise ceux qui en sont venus à Le connaître en subissant Son jugement et Son châtiment, Son traitement et Son émondage pour qu’ils Lui rendent témoignage. Il utilise ceux qui ont été corrompus par Satan pour Lui rendre témoignage, et Il utilise aussi ceux dont le tempérament a changé et qui ont ainsi gagné Ses bénédictions pour Lui rendre témoignage. Il n’a pas besoin que l’homme Le loue de sa bouche, pas plus qu’Il n’a besoin de la louange et du témoignage de ceux de l’espèce de Satan, qui n’ont pas été sauvés par Lui. Seuls ceux qui connaissent Dieu sont qualifiés pour Lui rendre témoignage et seuls ceux dont le tempérament a changé sont qualifiés pour Lui rendre témoignage. Dieu ne permettra pas à l’homme de déshonorer intentionnellement Son nom.

Extrait de « Seuls ceux qui connaissent Dieu peuvent rendre témoignage à Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

505. Les hommes ne peuvent pas changer leur propre tempérament ; ils doivent subir le jugement, le châtiment, la souffrance et l’épurement des paroles de Dieu, ou être traités, disciplinés et émondés par Ses paroles. C’est alors seulement qu’ils peuvent atteindre l’obéissance et la fidélité à Dieu, et ne plus être négligents à Son égard. C’est sous l’épurement des paroles de Dieu que le tempérament des gens change. C’est seulement par l’exposition, le jugement, la discipline et le traitement de Ses paroles qu’ils n’oseront plus agir imprudemment, mais à la place deviendront calmes et posés. Le point le plus important, c’est qu’ils sont capables de se soumettre aux paroles actuelles de Dieu et à Son œuvre et, même si ce n’est pas conforme aux notions humaines, ils peuvent mettre ces dernières de côté et se soumettre délibérément. Quand on parlait d’un changement de tempérament dans le passé, il s’agissait avant tout de renoncer à soi-même, de laisser souffrir la chair, de discipliner son corps et de se débarrasser des préférences charnelles : c’est un type de changement de tempérament. Aujourd’hui, tout le monde sait que l’expression réelle d’un changement de tempérament, c’est d’obéir aux paroles actuelles de Dieu et de vraiment connaître Sa nouvelle œuvre. De cette façon, la compréhension antérieure de Dieu qu’avaient les hommes, et qui était influencée par leurs notions, peut être expurgée et ils peuvent en arriver à vraiment connaître Dieu et à vraiment Lui obéir : cela seul est une expression authentique d’un changement de tempérament.

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

506. La modification du tempérament de l’homme commence avec la connaissance de son essence et se fait à travers des changements dans sa pensée, sa nature et sa mentalité, c’est-à-dire à travers des changements fondamentaux. Ce n’est que de cette manière que se réaliseront de vrais changements dans son tempérament. Le tempérament corrompu de l’homme résulte de son empoisonnement et de son piétinement par Satan, du préjudice monstrueux que Satan a infligé à sa pensée, à sa moralité, à sa perspicacité et à sa raison. C’est précisément parce que les choses fondamentales de l’homme ont été corrompues par Satan et sont complètement différentes de la façon dont Dieu les a créées à l’origine qu’il s’oppose à Lui et ne comprend pas la vérité. Ainsi, les changements dans le tempérament de l’homme devraient commencer par des changements dans sa pensée, sa perspicacité et sa raison, qui feront évoluer sa connaissance de Dieu et de la vérité.

Extrait de « Avoir un tempérament inchangé, c’est être en inimitié envers Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

507. Dans la vie, si l’homme veut être purifié et réaliser des changements dans son tempérament, s’il veut vivre une vie qui a du sens et accomplir son devoir de créature, alors il doit accepter le châtiment et le jugement de Dieu et ne doit pas permettre que la discipline et la punition de Dieu s’écartent de lui, afin qu’il puisse se libérer de la manipulation et de l’influence de Satan et vivre dans la lumière de Dieu. Sache que le châtiment et le jugement de Dieu sont la lumière, et la lumière du salut de l’homme, et qu’il n’y a pas de meilleures bénédiction, grâce ou protection pour l’homme. L’homme vit sous l’influence de Satan, et il existe dans la chair ; s’il n’est pas purifié et ne reçoit pas la protection de Dieu, alors l’homme deviendra encore plus dépravé. S’il veut aimer Dieu, alors il doit être purifié et sauvé. Pierre pria : « Dieu, quand Tu me traites avec bonté, je suis ravi et je sens un réconfort ; quand Tu me châties, je sens encore plus de réconfort et de joie. Bien que je sois faible et que j’endure des souffrances incalculables, bien qu’il y ait des larmes et de la tristesse, Tu sais que cette tristesse est causée par ma désobéissance et par ma faiblesse. Je pleure parce que je ne peux pas satisfaire Tes désirs ; je ressens du chagrin et du regret parce que je suis insuffisant pour Tes exigences, mais je suis prêt à atteindre cet état, je suis prêt à faire tout mon possible pour Te satisfaire. Ton châtiment m’a apporté la protection et m’a donné le meilleur salut ; Ton jugement éclipse Ta tolérance et Ta patience. Sans Ton châtiment et Ton jugement, je ne pourrais pas jouir de Ta miséricorde et de Ta bonté. Aujourd’hui, je vois d’autant plus que Ton amour a transcendé les cieux et a excellé toutes les autres choses. Ton amour n’est pas seulement miséricorde et bonté ; encore plus que cela, il est le châtiment et le jugement. Ton châtiment et Ton jugement m’ont tellement donné. Sans Ton châtiment et Ton jugement, aucune personne ne serait purifiée, et aucune personne ne serait capable de faire l’expérience de l’amour du Créateur. »

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

508. Si vous souhaitez être rendus parfaits, vous devez d’abord recevoir la faveur de Dieu, car Dieu perfectionne ceux qu’Il favorise et qui sont selon Son propre cœur. Si tu veux être selon le propre cœur de Dieu, ton cœur doit obéir à Son œuvre, tu dois t’efforcer de poursuivre la vérité et tu dois accepter l’observation de Dieu en toutes choses. Tout ce que tu fais a-t-il été observé par Dieu ? Ton intention est-elle correcte ? Si ton intention est correcte, Dieu t’approuvera ; si ton intention est mauvaise, cela montre que ce que ton cœur aime n’est pas Dieu, mais la chair et Satan. Par conséquent, tu dois utiliser la prière comme un moyen d’accepter l’observation de Dieu en toutes choses. Quand tu pries, bien que Je ne sois pas présent devant toi en personne, le Saint-Esprit est avec toi, c’est à la fois Moi-même et l’Esprit de Dieu que tu pries. Pourquoi crois-tu en cette chair ? Tu y crois parce qu’Il a l’Esprit de Dieu. Croirais-tu en cette personne s’Il était sans l’Esprit de Dieu ? Lorsque tu crois en cette personne, tu crois en l’Esprit de Dieu. Lorsque tu crains cette personne, tu crains l’Esprit de Dieu. La foi en l’Esprit de Dieu est la foi en cette personne et la foi en cette personne est aussi la foi en l’Esprit de Dieu. Quand tu pries, tu sens que l’Esprit de Dieu est avec toi et que Dieu est devant toi, et tu pries donc Son Esprit. Aujourd’hui, la plupart des gens ont trop peur de présenter leurs actions à Dieu ; alors que tu peux tromper Sa chair, tu ne peux pas tromper Son Esprit. Tout ce qui ne tient pas devant l’observation de Dieu n’est pas en accord avec la vérité et devrait être rejeté ; agir autrement, c’est commettre un péché contre Dieu. Donc, tu dois placer ton cœur devant Dieu à tout moment, lorsque tu pries, lorsque tu parles et échanges avec tes frères et sœurs et lorsque tu accomplis ton devoir et fais tes affaires. Lorsque tu remplis ta fonction, Dieu est avec toi et tant que ton intention est correcte et qu’elle vise l’œuvre de la maison de Dieu, Dieu acceptera tout ce que tu fais ; tu devrais sincèrement te dévouer à remplir ta fonction. Quand tu pries, si tu as l’amour de Dieu dans ton cœur et cherches l’attention, la protection et l’observation de Dieu, si telle est ton intention, tes prières seront efficaces. Par exemple, quand tu pries dans les assemblées, si tu ouvres ton cœur, pries Dieu et dis à Dieu ce qui est dans ton cœur sans dire de mensonges, alors à coup sûr, tes prières seront efficaces. Si tu aimes sincèrement Dieu dans ton cœur, alors fais un serment à Dieu : « Dieu, qui es dans les cieux, sur la terre et en toutes choses, je Te le jure : que Ton Esprit examine tout ce que je fais, qu’Il me protège et prenne soin de moi à tout moment et rende possible que tout ce que je fais tienne en Ta présence. Si jamais mon cœur cesse de T’aimer ou Te trahit, donne-moi Ta malédiction et Ton châtiment les plus sévères. Ne me pardonne pas, ni dans ce monde, ni dans l’autre ! » Est-ce que tu oses faire un tel serment ? Si ta réponse est non, cela prouve que tu es lâche et que tu t’aimes toujours. Avez-vous cette résolution ? Si telle est vraiment ta résolution, tu dois faire ce serment. Si tu as la résolution de faire un tel serment, Dieu satisfera ta résolution. Lorsque tu fais un serment à Dieu, Il écoute. Dieu détermine si tu es pécheur ou juste par ta prière et ta pratique. Cela est maintenant le processus de votre perfectionnement, et si tu as vraiment foi dans le fait d’être perfectionné, tu présenteras à Dieu tout ce que tu fais et accepteras Son observation ; si tu fais quelque chose de scandaleusement rebelle ou si tu trahis Dieu, alors Il concrétisera ton serment, et ainsi, peu importe ce qui t’arrive, que ce soit la perdition ou le châtiment, c’est de ton propre fait. Tu as fait le serment, donc tu devrais le respecter. Si tu fais un serment, mais ne le respectes pas, tu périras. Puisque le serment était le tien, Dieu concrétisera ton serment. Certains ont peur après avoir prié et se lamentent : « Oh, non ! Je n’ai plus l’occasion de me livrer à la débauche, je n’ai plus l’occasion de faire de vilaines choses, je n’ai plus l’occasion de me livrer à la cupidité du monde ! » Ces gens aiment toujours le monde et le péché et ils sont sûrs de périr.

Extrait de « Dieu rend parfaits ceux qui sont selon Son propre cœur », dans La Parole apparaît dans la chair

509. Une règle s’applique à la perfection du peuple par Dieu, qui est le fait qu’Il t’éclaire en utilisant une partie souhaitable de toi afin que tu aies un chemin à pratiquer et que tu puisses te séparer de tous les états négatifs, aidant ton esprit à atteindre la libération et te rendant encore plus capable de L’aimer. De cette façon, tu es capable de te débarrasser du tempérament corrompu de Satan. Tu es sans artifice et ouvert, prêt à te connaître et à mettre la vérité en pratique. À coup sûr, Dieu te bénira, donc lorsque tu es faible et négatif, Il t’éclaire doublement, en t’aidant à te connaître davantage, à être plus disposé à te repentir pour ton compte et à être plus en mesure de pratiquer les choses que tu devrais pratiquer. Ce n’est que de cette manière que ton cœur peut être paisible et à l’aise. Une personne qui se préoccupe habituellement de connaître Dieu, qui s’intéresse à la connaissance d’elle-même, qui s’intéresse à sa propre pratique sera en mesure de recevoir souvent l’œuvre de Dieu, ainsi que Sa direction et Son éclairage. Même dans un état négatif, elle est capable de faire demi-tour immédiatement, que ce soit par l’action de la conscience ou en raison de l’éclairage de la parole de Dieu. Le changement de tempérament d’une personne est toujours atteint quand elle connaît son état réel et connaît le tempérament et l’œuvre de Dieu. Une personne qui est prête à se connaître et à s’ouvrir sera en mesure de pratiquer la vérité. Ce genre de personne est une personne qui est fidèle à Dieu, et une personne qui est fidèle à Dieu comprend Dieu, que ce soit en profondeur ou superficiellement, parcimonieusement ou abondamment. Il s’agit de la justice de Dieu, et c’est quelque chose que les gens atteignent ; c’est leur propre gain. Une personne qui a la connaissance de Dieu est une personne qui a une base, qui a une vision. Cette sorte de personne est certaine concernant la chair de Dieu, et est certaine concernant la parole de Dieu et l’œuvre de Dieu. Peu importe comment Dieu œuvre ou parle, ou comment les autres personnes sèment le trouble, elle peut tenir bon et témoigner de Dieu. Plus une personne est de cette façon, plus elle est en mesure de pratiquer la vérité qu’elle comprend. Parce qu’elle pratique toujours la parole de Dieu, elle obtient plus de compréhension de Dieu et possède la résolution de toujours témoigner de Dieu.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

510. En croyant en Dieu, si les gens désirent une transformation de leur tempérament, alors ils ne doivent pas se détacher de la vie réelle. Dans la vie réelle, tu dois te connaître, t’abandonner, pratiquer la vérité, aussi bien qu’apprendre les principes, le bon sens et les règles de conduite en toute chose avant d’être capable d’atteindre une transformation progressive. Si tu ne te concentres que sur la connaissance théorique et ne vis que dans les cérémonies religieuses sans aller en profondeur dans la réalité, sans entrer dans la vie réelle, alors tu n’entreras jamais dans la réalité, tu ne te connaîtras jamais, tu ne connaîtras jamais la vérité ou Dieu, et tu seras aveugle et ignorant pour toujours. L’œuvre du salut des gens par Dieu ne consiste pas à leur permettre de vivre une vie humaine normale après une courte période ni à transformer leurs notions et doctrines erronées. Son but est plutôt de changer les anciens tempéraments des gens, de changer tout leur ancien style de vie et de changer toutes leurs manières désuètes de penser et leur perspective mentale dépassée. Ne se concentrer que sur la vie d’Église ne changera pas les vieilles habitudes de vie des gens ni les anciennes manières dont ils ont vécu pendant longtemps. Quoi qu’il en soit, les gens ne doivent pas se détacher de la vie réelle. Dieu demande que les gens vivent une humanité normale dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église, qu’ils vivent la vérité dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église et qu’ils remplissent leurs devoirs dans la vie réelle, pas seulement dans la vie d’Église. Pour entrer dans la réalité, on doit tout orienter vers la vie réelle. En croyant en Dieu, si les gens ne peuvent pas arriver à se connaître eux-mêmes par l’entrée dans la vie réelle, et s’ils ne peuvent pas vivre une humanité normale dans la vie réelle, alors ils seront voués à l’échec. Ceux qui désobéissent à Dieu sont tous des gens qui ne peuvent pas entrer dans la vie réelle. Ce sont tous des gens qui parlent d’humanité, mais vivent la nature des démons. Ce sont tous des gens qui parlent de la vérité, mais vivent plutôt des doctrines. Ceux qui ne peuvent pas vivre la vérité dans la vie réelle sont ceux qui croient en Dieu, mais que Dieu déteste et rejette. Tu dois pratiquer ton entrée dans la vie réelle, connaître tes propres défauts, ta propre désobéissance et ta propre ignorance, et connaître ton humanité anormale et tes faiblesses. De cette façon, ta connaissance sera intégrée dans ta condition et tes difficultés réelles. Seul ce genre de connaissance est réel et peut te permettre de saisir vraiment ta propre condition et de réaliser la transformation de ton tempérament.

Extrait de « Discussion sur la vie d’Église et la vie réelle », dans La Parole apparaît dans la chair

511. Manger et boire les paroles de Dieu, prier, accepter le fardeau de Dieu et les tâches qu’Il te confie, tout cela a pour but d’ouvrir un chemin devant toi. Plus le fardeau de ce que Dieu te confie est lourd, plus il te sera facile d’être rendu parfait par Lui. Certains ne sont pas prêts à s’accorder avec les autres en servant Dieu, même quand ils y sont invités ; ce sont des gens paresseux qui ne veulent que se complaire dans le confort. Plus on te demandera de servir en t’accordant avec les autres, plus tu acquerras de l’expérience. Parce que tu as plus de fardeaux et plus d’expérience, tu auras plus de chances d’être rendu parfait. Par conséquent, si tu peux servir Dieu sincèrement, tu seras soucieux du fardeau de Dieu, et ainsi tu auras plus de chances d’être rendu parfait par Dieu. Un tel groupe d’hommes est perfectionné en ce moment. Plus tu es ému par le Saint-Esprit, plus tu consacreras de temps à être soucieux du fardeau de Dieu, plus tu seras rendu parfait par Dieu, plus tu seras gagné par Dieu, et à la fin, tu deviendras quelqu’un qui est utilisé par Dieu. À l’heure actuelle, certains ne portent aucun fardeau pour l’Église. Ces gens sont peu sérieux et négligents, et ils ne se soucient que de leur propre chair. Ces gens sont extrêmement égoïstes et ils sont aussi aveugles. Tu ne porteras aucun fardeau si tu ne parviens pas à comprendre cette question clairement. Plus tu es soucieux de la volonté de Dieu, plus lourd sera le fardeau qu’Il te confiera. Les égoïstes ne sont pas prêts à souffrir de telles choses, ils ne sont pas prêts à payer le prix, et à la fin, ils manqueront des occasions d’être rendus parfaits par Dieu. Ne se font-ils pas du tort à eux-mêmes ? Si tu es quelqu’un qui est soucieux de la volonté de Dieu, tu porteras un véritable fardeau pour l’Église. En fait, au lieu d’appeler cela un fardeau que tu portes pour l’Église, il serait mieux de l’appeler un fardeau que tu portes pour ta propre vie, car le fardeau que tu portes pour l’Église sert à ce que tu sois rendu parfait par Dieu à travers de telles expériences. Par conséquent, ceux qui portent le fardeau le plus lourd pour l’Église, qui portent un fardeau pour entrer dans la vie, sont ceux qui seront rendus parfaits par Dieu. As-tu clairement vu cela ? Si l’Église à laquelle tu appartiens est dispersée comme le sable, mais que tu ne t’en inquiètes ni ne t’en soucies, que tu ignores même les occasions où tes frères et sœurs ne mangent pas et ne boivent pas les paroles de Dieu de façon normale, alors tu ne portes aucun fardeau. De tels hommes ne sont pas du genre à plaire à Dieu. Les hommes qui plaisent à Dieu ont faim et soif de justice, et ils sont soucieux de la volonté de Dieu. Donc, vous devriez être soucieux du fardeau de Dieu, ici et maintenant. Tu ne devrais pas attendre que Dieu révèle Son juste tempérament à toute l’humanité avant de devenir soucieux du fardeau de Dieu. Ne serait-il pas trop tard à ce moment-là ? La bonne occasion pour être rendu parfait par Dieu, c’est maintenant. Si tu laisses cette occasion te glisser entre les doigts, tu le regretteras toute ta vie, tout comme Moïse n’a pas pu entrer dans le beau pays de Canaan et l’a regretté le reste de sa vie, mourant de remords. Une fois que le tempérament juste de Dieu aura été révélé à tout le monde, tu seras plein de regret. Même si Dieu ne te châtie pas, tu te châtieras toi-même à cause de tes propres remords. Certains n’en sont pas convaincus, mais si tu ne le crois pas, attends un peu et tu verras. Certaines personnes n’ont d’autre but que l’accomplissement de ces paroles. Es-tu prêt à te sacrifier pour ces paroles ?

Extrait de « Sois soucieux de la volonté de Dieu afin d’atteindre la perfection », dans La Parole apparaît dans la chair

512. Le Saint-Esprit a un sentier à fouler dans chaque personne et donne à chaque personne l’occasion d’être amenée à la perfection. Au travers de ta négativité, on t’a fait connaître ta propre corruption, puis par le fait de te débarrasser de la négativité, tu trouveras un chemin à pratiquer ; voilà autant de voies par lesquelles tu es perfectionné. En outre, grâce à la direction et à l’illumination continues de certaines choses positives à l’intérieur de toi, tu rempliras ta fonction activement, croîtras en perspicacité et acquerras du discernement. Lorsque tes conditions sont bonnes, tu es surtout prêt à lire la parole de Dieu et surtout prêt à prier Dieu, et tu es en mesure de faire la liaison entre les sermons que tu entends et ton propre état. Dans ces moments-là, Dieu t’éclaire et t’illumine intérieurement, en te faisant appréhender certaines choses de l’aspect positif. C’est ainsi que tu es perfectionné dans l’aspect positif. Dans les cas négatifs, tu es faible et passif ; tu sens que tu n’as pas Dieu dans ton cœur, mais Dieu t’illumine, t’aidant à trouver un chemin à pratiquer. Sortir de cela, c’est obtenir la perfection de l’aspect négatif. Dieu peut perfectionner l’homme dans les deux aspects : positif et négatif. Cela dépend de ton aptitude à expérimenter et de ton envie d’être perfectionné par Dieu. Si tu cherches vraiment à être perfectionné par Dieu, alors le négatif ne peut rien t’enlever, mais peut t’apporter des choses qui sont plus réelles, peut t’aider à connaître ce qui te fait défaut, à saisir ton véritable état, à voir que l’homme n’a rien et n’est rien ; si tu ne fais pas l’expérience des épreuves, tu ne sais pas cela, et tu auras toujours l’impression d’être supérieur aux autres et meilleur que tout le monde. Par tout cela, tu verras que tout ce qui précède a été fait par Dieu et est protégé par Dieu. Durant les épreuves, tu perds ton amour ou ta foi et ton engagement à la prière, et tu es incapable de chanter des hymnes, et, sans t’en rendre compte, au milieu de tout cela, tu apprends à te connaître. Dieu a de nombreux moyens de perfectionner l’homme. Il se sert de toutes sortes d’environnements pour traiter le tempérament corrompu de l’homme, et Il utilise diverses choses pour mettre l’homme à nu ; d’un côté, Il traite l’homme, d’un autre côté, Il met l’homme à nu, et d’un autre côté, Il révèle l’homme, creusant et révélant les « mystères » des profondeurs du cœur de l’homme, et montrant à l’homme sa propre nature en dévoilant plusieurs de ses états. Dieu perfectionne l’homme par des méthodes diverses, par la révélation, le traitement, l’épurement et le châtiment, afin que l’homme sache que Dieu est concret.

Extrait de « Seuls ceux qui se concentrent sur la pratique peuvent être perfectionnés », dans La Parole apparaît dans la chair

513. Ce que vous devriez maintenant faire en priorité, c’est chercher à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, et à travers toutes les personnes que vous rencontrez, ainsi que les problèmes et les choses auxquels vous êtes confrontés, afin que vous ayez encore plus en vous de ce que Dieu est. Vous devez d’abord recevoir l’héritage de Dieu sur la terre avant que vous ne puissiez hériter de plus grandes et plus nombreuses bénédictions de Dieu. Ce sont toutes ces choses que vous devriez chercher et que vous devriez d’abord comprendre. Plus vous chercherez à être rendus parfaits par Dieu en toutes choses, plus vous serez en mesure de voir la main de Dieu en toutes choses, ce qui vous permettra de chercher activement à entrer dans l’être et la réalité de la parole de Dieu, à travers différents points de vue et dans divers domaines. Vous ne pouvez pas vous satisfaire de cet état de passivité qui consiste à vous contenter de ne pas commettre de péchés, de ne pas avoir de notions, de philosophie de vie, ni de volonté humaine. Dieu rend l’homme parfait de différentes manières, et il est possible pour toi d’être rendu parfait dans tous les domaines. Non seulement tu peux être amené à la perfection de manière positive, mais aussi de manière négative, afin que ce que tu gagnes devienne plus abondant. Il y a tous les jours des occasions d’être rendu parfait et gagné par Dieu. Après quelques temps, quand tu en auras fait l’expérience, tu seras profondément transformé. Tu comprendras naturellement beaucoup de choses dont tu ignorais tout auparavant, sans qu’il soit nécessaire que d’autres te les enseignent. Sans que tu le saches, Dieu t’éclairera afin que tu reçoives Son éclairage en toutes choses et que tu t’engages pleinement dans toutes tes expériences. Dieu te guidera pour que tu ne dévies pas, puis tu pourras emprunter le chemin qui te permettra d’être rendu parfait par Lui.

[…] Si vous souhaitez être rendus parfaits par Dieu, vous devez apprendre à faire l’expérience de toute chose et faire en sorte que vous soyez éclairés dans tout ce qui vous arrive. Bonne ou mauvaise, chaque expérience que tu fais doit t’apporter quelque chose. Elle ne doit pas te rendre négatif. Quoi qu’il en soit, tu devrais être en mesure de voir les choses comme celui qui se tient aux côtés de Dieu, et non les analyser ou les étudier du point de vue de l’homme (cela constituerait un écart dans ton expérience). Si telle est la manière dont tu fais ton expérience, alors ton cœur croulera sous les fardeaux de ta vie. Tu vivras constamment à la lumière de la face de Dieu et ne dévieras pas facilement dans tes pratiques. Ces gens-là ont un avenir radieux devant eux. Il y a tellement de possibilités d’être rendu parfait par Dieu. Tout dépend si vous êtes de ceux qui aiment vraiment Dieu et si vous êtes déterminés à être rendus parfaits et gagnés par Dieu, et à recevoir Ses bénédictions et Son héritage. La simple détermination n’est pas suffisante : vous devez avoir beaucoup de connaissances, sinon vous allez toujours dévier dans votre pratique. Dieu a la volonté de rendre parfait chacun de vous. À l’heure actuelle, bien que la plupart aient déjà accepté l’œuvre de Dieu depuis longtemps, ils se sont contentés de se prélasser dans la grâce de Dieu. Il ne sont disposés à recevoir de Lui qu’un peu de réconfort de la chair et non des révélations plus nombreuses et plus élevées. Cela montre que le cœur de l’homme est toujours à l’extérieur. Bien que le travail de l’homme, son service et son cœur d’amour pour Dieu soient moins impurs, pour ce qui est de son essence intime et sa pensée rétrograde, l’homme cherche encore constamment la paix et la jouissance de la chair, et ne se soucie pas de savoir dans quelles conditions Dieu peut rendre l’homme parfait ni quels peuvent être Ses desseins. Ainsi, la vie de la plupart des gens est encore vulgaire et décadente, sans le moindre changement. Ils ne considèrent tout simplement pas la foi en Dieu comme une question importante. Au contraire, c’est comme s’ils n’avaient la foi que par rapport aux autres. Ils font les choses à moitié et se débrouillent tant bien que mal, errant dans une existence sans but. Rares sont ceux qui cherchent à entrer dans la parole de Dieu en toutes choses, gagnent des choses plus abondantes et plus enrichissantes, deviennent ceux dont la fortune grandit dans la maison de Dieu aujourd’hui, et reçoivent plus de bénédictions de Dieu. Si tu cherches à être rendu parfait par Dieu en toutes choses et que tu es en mesure d’hériter des promesses de Dieu sur terre, si tu cherches à être éclairé par Dieu en toutes choses et que tu ne laisses pas passer les années négligemment, voilà le chemin idéal que tu devrais emprunter activement. C’est seulement de cette façon que tu seras digne d’être rendu parfait par Dieu et que tu y seras éligible.

Extrait de « Promesses à ceux qui ont été rendus parfaits », dans La Parole apparaît dans la chair

514. Le Saint-Esprit n’œuvre pas seulement en certains hommes qui sont utilisés par Dieu, mais encore plus dans l’Église. Il pourrait œuvrer en tout homme. Il peut œuvrer en toi en ce moment et tu feras l’expérience de cette œuvre. Durant la prochaine période, Il peut œuvrer en quelqu’un d’autre, en quel cas tu dois te hâter de suivre ; plus tu suis la lumière actuelle de près, plus ta vie peut grandir. Tu dois suivre la personne en qui le Saint-Esprit œuvre, peu importe le genre de personne qu’elle est. Saisis bien ses expériences à travers les tiennes, et tu recevras des choses encore plus grandes. Ce faisant, tu progresseras plus rapidement. C’est le chemin du perfectionnement pour l’homme et un moyen par lequel la vie grandit. Tu atteins le chemin du perfectionnement à travers ton obéissance à l’œuvre du Saint-Esprit. Tu ne sais pas par quel type de personne Dieu passera pour te perfectionner ni par quelle personne, quel événement ou quelle chose Il te permettra de gagner ou de voir les choses. Si tu es capable d’emprunter cette bonne voie, cela montre que tu as beaucoup de chances d’être perfectionné par Dieu. Si tu en es incapable, alors cela montre que ton avenir est sombre, dépourvu de lumière. Une fois que tu emprunteras la bonne voie, tu obtiendras une révélation en toutes choses. Peu importe ce que le Saint-Esprit révèle aux autres, si tu opères sur la base de leur connaissance pour faire l’expérience des choses par toi-même, alors cette expérience deviendra une partie de ta vie et tu pourras soutenir les autres à partir de cette expérience. Ceux qui soutiennent les autres en répétant des paroles comme des perroquets sont ceux qui n’ont pas eu d’expérience ; à travers l’éclairage et l’illumination des autres, tu dois apprendre à chercher un chemin pour la pratique avant de commencer à parler de ta propre expérience et de ta propre connaissance réelle. Ce sera d’un plus grand avantage pour ta propre vie. Tu devrais vivre de cette façon, obéissant à tout ce qui vient de Dieu. Tu devrais chercher la volonté de Dieu en toutes choses et tirer des leçons en toutes choses pour que ta vie grandisse. Une telle pratique procure le progrès le plus rapide.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

515. Es-tu vraiment prêt à être perfectionné ? Si tu es vraiment prêt à être perfectionné par Dieu, alors tu auras le courage de mettre ta chair de côté et tu seras capable de pratiquer les paroles de Dieu et tu ne seras pas passif ni faible. Tu seras capable d’obéir à tout ce qui vient de Dieu et toutes tes actions, qu’elles soient faites en public ou en privé, seront présentables à Dieu. Sois un homme honnête et pratique la vérité en toutes choses, et tu seras perfectionné. Ces gens déloyaux qui agissent d’une manière devant les autres et d’une autre manière derrière leur dos ne veulent pas être perfectionnés. Ils sont tous des fils de la perdition et de la destruction ; ils n’appartiennent pas à Dieu, mais à Satan. Ils ne sont pas le genre de gens choisis par Dieu ! Si tes actions et tes comportements ne peuvent pas être présentés devant Dieu ou être observés par l’Esprit de Dieu, alors cela démontre que c’est toi le problème. C’est seulement si tu acceptes le jugement et le châtiment de Dieu et te soucies de la transformation de ton tempérament que tu pourras être prêt à entreprendre le chemin du perfectionnement. Si tu es vraiment prêt à être perfectionné par Dieu et à faire la volonté de Dieu, alors tu devrais obéir à l’œuvre de Dieu dans sa globalité et ne pas te plaindre du tout, sans prétendre évaluer ou juger l’œuvre de Dieu. Ce sont là les principales conditions pour être perfectionné par Dieu. Agir en toutes choses avec un cœur qui aime Dieu : c’est ce qui est exigé de ceux qui cherchent à être perfectionnés par Dieu. Que veut dire « agir avec un cœur qui aime Dieu » ? Cela signifie que toutes tes actions et tous tes comportements peuvent être présentés devant Dieu. Comme tu as de bonnes intentions, que tes actions soient bonnes ou mauvaises, tu ne crains pas de les présenter à Dieu ou à tes frères et sœurs, et tu as le courage de prêter serment devant Dieu. Tu dois présenter devant Dieu chacune de tes intentions, de tes pensées et de tes idées pour qu’Il les scrute ; si tu pratiques et entres de cette façon, alors le progrès dans ta vie sera rapide.

Extrait de « Ceux qui obéissent à Dieu avec un cœur sincère seront sûrement gagnés par Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

516. Si tu veux être utilisé et rendu parfait par Dieu, tu dois alors tout posséder : la volonté de souffrir, la foi, l’endurance, l’obéissance, ainsi que la capacité de faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, de saisir Sa volonté, d’être préoccupé par Sa souffrance, et ainsi de suite. Parfaire une personne n’est pas facile, et chaque épurement que tu expérimentes nécessite ta foi et ton amour. Si tu veux être rendu parfait par Dieu, simplement te précipiter sur le chemin ne suffit pas, et simplement te dépenser pour Dieu ne suffit pas non plus. Tu dois posséder beaucoup de choses pour devenir quelqu’un qui est rendu parfait par Dieu. Lorsque tu fais face à des souffrances, tu dois pouvoir oublier la chair et ne pas te plaindre de Dieu. Quand Dieu Se cache de toi, tu dois être en mesure d’avoir la foi pour Le suivre, pour maintenir ton premier amour sans le laisser faiblir ou disparaître. Peu importe ce que Dieu fait, tu dois te soumettre à Son dessein et être plus disposé à maudire ta propre chair qu’à te plaindre de Lui. Lorsque tu fais face à des épreuves, tu dois satisfaire Dieu en dépit de tes larmes amères ou de ta réticence à te défaire de quelque chose que tu aimes. Cela seul est l’amour et la foi véritables. Quelle que soit ta stature réelle, tu dois d’abord posséder la volonté d’endurer les difficultés aussi bien que la vraie foi, et tu dois aussi avoir la volonté de renoncer à la chair. Tu dois être prêt à endurer des difficultés personnelles et à supporter la perte de tes intérêts personnels, afin de satisfaire la volonté de Dieu. Tu dois également être capable de ressentir dans ton cœur du regret vis-à-vis de toi-même. Dans le passé, tu étais incapable de satisfaire Dieu, et maintenant, tu le regrettes. Tu ne dois manquer d’aucune de ces choses, car c’est à travers ces choses que Dieu te rendra parfait. Si tu ne parviens pas à remplir ces conditions, tu ne peux pas être perfectionné.

Extrait de « Ceux qui doivent être rendus parfaits doivent subir l’épurement », dans La Parole apparaît dans la chair

517. Une transformation dans le tempérament se réfère principalement à la transformation dans la nature d’une personne. Ce qui constitue la nature d’une personne n’est pas quelque chose de visible à partir des comportements extérieurs ; cela implique directement la valeur et la signification de son existence. C’est-à-dire que cela implique directement le point de vue sur la vie et les valeurs d’une personne, les choses qui sont dans les profondeurs de son âme et son essence. Si une personne ne peut accepter la vérité, elle ne subira aucune transformation dans ces aspects. C’est seulement en expérimentant l’œuvre de Dieu, en entrant pleinement dans la vérité, en changeant ses valeurs et perspectives au sujet de l’existence et de la vie, en alignant ses points de vue sur ceux de Dieu, et en devenant capable de se soumettre et de se dévouer complètement à Dieu, que l’on peut dire que son tempérament a été transformé. Il peut sembler que tu fasses des efforts, tu es peut-être résilient face à des difficultés, capable de réaliser les arrangements de travail du supérieur, ou d’aller partout où on te dit d’aller, mais ce ne sont que des changements de comportement mineurs, et ils ne sont pas suffisants pour être considérés comme la transformation de ton tempérament. Tu es peut-être capable de parcourir de nombreux chemins, de subir de nombreuses difficultés et d’endurer une grande humiliation ; tu sens peut-être que tu es très proche de Dieu, et le Saint-Esprit est peut-être en train d’œuvrer en toi, mais quand Dieu te demande de faire quelque chose qui n’est pas conforme à tes idées, tu ne te soumets pas forcément ; au contraire, tu pourrais chercher des excuses, te rebellant contre Dieu et Lui résistant, au point même que tu critiques Dieu et te révoltes contre Lui. Ce serait un problème sérieux ! Cela montrerait que tu as toujours une nature qui résiste à Dieu et que tu n’as subi absolument aucune transformation.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

518. Parvenir à une transformation dans son tempérament n’est pas une mince affaire ; cela ne signifie pas seulement subir un peu de changement dans son comportement, acquérir une certaine connaissance de la vérité, être capable de parler un peu de son expérience de tous les aspects de la vérité ni changer un peu ou devenir un petit peu obéissant après avoir été discipliné. Ces choses ne constituent pas une transformation dans son tempérament de vie. Pourquoi dis-Je cela ? Bien que tu sois peut-être en mesure de mettre certaines choses de côté, ce que tu es en train de pratiquer n’a pas encore atteint le niveau qui consiste à vraiment mettre la vérité en pratique. Ou bien, tu te comportes de cette manière peut-être parce que tu es dans un environnement approprié depuis un certain temps, et dans une situation favorable, ou parce que ta situation actuelle t’y oblige. De plus, lorsque ton état d’esprit est stable et que le Saint-Esprit est à l’œuvre, tu es capable de pratiquer. Si tu subissais des épreuves et qu’elles te faisaient souffrir autant que Job, ou que Pierre à qui Dieu a demandé de mourir, pourrais-tu dire : « Même si je mourais après avoir appris à Te connaître, ce serait bien » ? Une transformation dans le tempérament ne se produit pas du jour au lendemain, et une fois que tu comprends la vérité, tu ne peux pas nécessairement la mettre en pratique dans chaque environnement. Cela implique la nature de l’homme. Parfois, il peut sembler que tu mettes la vérité en pratique, mais en réalité, la nature de tes actions ne montre pas que tel soit le cas. Beaucoup de gens ont certains comportements extérieurs, comme pouvoir mettre de côté leur famille et leur carrière pour accomplir leurs devoirs, et donc croient qu’ils pratiquent la vérité. Cependant, Dieu ne reconnaît pas qu’ils pratiquent la vérité. Si tout ce que tu fais est sous-tendu par un motif personnel et est adultéré, alors tu ne pratiques pas la vérité ; tu affiches tout simplement une conduite superficielle. Au sens strict, ta conduite sera probablement condamnée par Dieu ; Il ne la louera pas ni ne S’en souviendra. Examinant cela davantage, tu commets le mal et ta conduite est en opposition à Dieu. De l’extérieur, tu n’interromps pas ni ne perturbes quoi que ce soit et tu n’as pas causé de dommages réels ni violé aucune vérité. Il semble que ce soit logique et raisonnable, pourtant l’essence de tes actions se rapporte au fait de commettre le mal et de résister à Dieu. Alors, tu dois déterminer si ton tempérament a changé et si tu mets la vérité en pratique en considérant les motivations qui sous-tendent tes actions à la lumière des paroles de Dieu. Cela ne dépend pas de la question de savoir si, d’un point de vue humain, tes actions sont conformes à l’imagination de l’homme et aux intentions de l’homme, ou si elles sont à ton goût ; ces choses ne sont pas importantes. Au contraire, c’est Dieu qui dit si oui ou non tu te conformes à Sa volonté ; c’est Dieu qui dit si tes actions ont la réalité-vérité ou non et si elles sont à la hauteur de Ses normes ou non. Te comparer aux exigences de Dieu est la seule voie juste. Changer son tempérament et mettre la vérité en pratique n’est pas aussi simple et facile que les gens l’imaginent. Le comprenez-vous maintenant ? En avez-vous une expérience quelconque ? Quand il s’agit de l’essence d’un problème, vous ne le comprenez peut-être pas ; votre entrée a été trop superficielle. Vous vous affairez toute la journée, de l’aube au crépuscule, vous vous levez tôt et vous mettez au lit tard, mais vous n’avez pas atteint une transformation de votre tempérament de vie, et vous ne pouvez pas saisir ce qu’une telle transformation implique. Cela signifie que votre entrée est trop superficielle, n’est-ce pas ? Peu importe combien de temps vous avez cru en Dieu, il se peut que vous ne perceviez pas l’essence et les choses profondes liées à la réalisation d’une transformation du tempérament.

Extrait de « Ce que vous devriez savoir sur la transformation de votre tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

519. Les gens peuvent bien se comporter, mais cela ne signifie pas nécessairement qu’ils détiennent la vérité. Avoir de la ferveur ne peut que les faire se conformer à la doctrine et suivre des règles ; ceux qui ne détiennent pas la vérité n’ont aucun moyen de résoudre des problèmes essentiels, et la doctrine ne peut pas non plus se substituer à la vérité. Les gens qui ont connu un changement dans leur tempérament sont différents : ils ont compris la vérité, ils discernent toutes les questions, ils savent comment agir en accord avec la volonté de Dieu, comment agir en accord avec le principe-vérité et comment agir pour satisfaire Dieu, et ils comprennent la nature de la corruption qu’ils manifestent. Lorsque leurs propres idées et notions sont révélées, ils sont capables d’avoir du discernement et de renoncer à la chair. C’est ainsi qu’un changement dans le tempérament est exprimé. La principale chose à propos des gens qui ont réalisé un changement dans leur tempérament, c’est qu’ils en sont arrivés à comprendre clairement la vérité, et lorsqu’ils agissent, ils mettent la vérité en pratique avec une certaine précision et ne révèlent pas une corruption aussi souvent. En général, ceux dont le tempérament s’est transformé semblent être tout à fait raisonnables et avoir du discernement et, du fait de leur compréhension de la vérité, la suffisance et l’arrogance ne sont pas révélées autant. Ils peuvent percer à jour et discerner en grande partie la corruption qui a été révélée en eux, de sorte qu’ils ne deviennent pas arrogants. Ils peuvent avoir une compréhension mesurée de ce qu’est la place de l’homme, de la manière de se comporter raisonnablement, de la manière d’être dévoué, de ce qu’il faut dire et ne pas dire, et de ce qu’il faut faire à quelle personne. C’est pourquoi on dit que les gens comme ça sont relativement raisonnables. Ceux qui ont connu un changement dans leur tempérament vivent vraiment la ressemblance d’un humain et ils ont la vérité. Ils sont toujours à même de dire et de voir les choses conformément à la vérité et ils suivent les principes dans tout ce qu’ils font ; ils ne sont soumis à l’influence de personne, d’aucun sujet ni d’aucune chose et ils ont tous leurs propres opinions et peuvent faire respecter le principe-vérité. Leur tempérament est relativement stable, ils ne changent pas d’avis comme de chemise et, peu importent les circonstances, ils savent comment faire leurs devoirs correctement et comment se comporter pour satisfaire Dieu. Ceux dont le tempérament a réellement changé ne sont pas centrés sur ce qu’il faut faire pour bien paraître à un niveau superficiel ; ils ont accédé à une clarté interne sur ce qu’il faut faire pour satisfaire Dieu. Par conséquent, en apparence, il se peut qu’ils ne semblent pas aussi enthousiastes ou qu’ils ne semblent pas avoir fait quelque chose de très grand, mais tout ce qu’ils font a un sens et une valeur et débouche sur des résultats pratiques. Ceux dont le tempérament a changé sont certains de posséder une abondante vérité, et cela peut être confirmé par leurs perspectives sur les choses et leurs actions fondées sur des principes. Ceux qui ne possèdent pas la vérité n’ont réalisé absolument aucun changement dans leur tempérament. Changer dans son tempérament ne veut pas dire avoir une humanité mûre et chevronnée : cela se réfère principalement aux cas où une partie des poisons sataniques dans la nature de la personne change en raison de la connaissance de Dieu et de la compréhension de la vérité qu’elle a acquise. C’est-à-dire que ces personnes sont purifiées de ces poisons et que la vérité exprimée par Dieu prend racine chez de telles personnes, devient leur vie et devient le fondement même de leur existence. Alors seulement, elles deviennent des personnes nouvelles et, de ce fait, connaissent une transformation de leur tempérament. Une transformation du tempérament ne signifie pas que les tempéraments extérieurs des gens sont plus faibles qu’auparavant, qu’ils étaient arrogants mais peuvent maintenant communiquer raisonnablement, ou qu’ils n’écoutaient personne, mais peuvent maintenant écouter les autres ; on ne peut pas dire que de tels changements extérieurs sont des transformations du tempérament. Bien sûr, les transformations du tempérament incluent bien ces situations, mais le plus essentiel, c’est qu’intérieurement leur vie a changé. La vérité exprimée par Dieu devient leur vie même, les poisons sataniques en eux ont été éliminés et leurs perspectives ont complètement changé – et elles ne correspondent en rien à celles du monde. Ces personnes peuvent voir clairement les ruses et les poisons du grand dragon rouge pour ce qu’ils sont ; ils ont saisi la véritable essence de la vie. De ce fait, leurs valeurs de la vie ont changé, et il s’agit du type de transformation le plus fondamental et de l’essence d’un changement dans le tempérament.

Extrait de « La différence entre les changements externes et les changements dans le tempérament », dans Récits des entretiens de Christ

520. Si tu veux être purifié de la corruption et connaître un changement dans ton tempérament de vie, tu dois alors aimer la vérité et être capable d’accepter la vérité. Que signifie accepter la vérité ? Accepter la vérité, cela indique que, peu importe le genre de tempérament corrompu que tu as ou quels poisons du grand dragon rouge sont dans ta nature, tu la reconnais lorsqu’elle est révélée par les paroles de Dieu, et tu te soumets à ces paroles ; tu les acceptes inconditionnellement, sans chercher d’excuses ou faire le difficile, et tu en arrives à te connaître selon ce qu’Il dit. C’est ce que signifie accepter les paroles de Dieu. Peu importe ce qu’Il dit, peu importe combien Ses déclarations pourraient te transpercer le cœur, peu importe quelles paroles Il utilise, tu peux les accepter tant que ce qu’Il dit est la vérité et les reconnaître tant qu’elles sont conformes à la réalité. Tu peux te soumettre aux paroles de Dieu, peu importe à quelle profondeur tu les comprends, et tu acceptes la lumière révélée par le Saint-Esprit et échangée par tes frères et sœurs, et tu t’y soumets. Lorsqu’un tel homme a cherché la vérité jusqu’à un certain point, il peut obtenir la vérité et réaliser une transformation de son tempérament. Même si ceux qui n’aiment pas la vérité peuvent être d’humanité décente, quand il s’agit de la vérité, ils sont confus et ne la considèrent pas sérieusement. Bien qu’ils soient capables de bonnes actions et puissent se dépenser pour Dieu, et soient capables de renoncement, ils ne parviennent pas à atteindre un changement dans leur tempérament.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

521. La clé pour parvenir à un changement de tempérament est de connaître sa propre nature, et cela doit se faire en accord avec les révélations de Dieu. Ce n’est que dans la parole de Dieu que l’on peut connaître sa propre nature hideuse, reconnaître en elle les divers poisons de Satan, se rendre compte que l’on est insensé et ignorant et reconnaître les éléments faibles et négatifs de sa nature. Une fois que ces derniers seront pleinement connus et que tu seras réellement capable de te haïr, de renoncer à la chair, d’accomplir constamment la parole de Dieu et d’avoir la volonté de te soumettre absolument au Saint-Esprit et à la parole de Dieu, alors tu te seras engagé sur le chemin de Pierre. Sans la grâce de Dieu, et sans l’éclairage et la direction du Saint-Esprit, il serait difficile de suivre ce chemin, car les gens ne possèdent pas la vérité et sont incapables de se trahir eux-mêmes. Marcher sur le chemin de perfection que Pierre a emprunté relève principalement de la résolution, de la foi et de la confiance en Dieu. En outre, il faut se soumettre à l’œuvre du Saint-Esprit ; en toutes choses, l’on ne peut pas se passer des paroles de Dieu. Ce sont les aspects clés, aucun ne peut être transgressé. Apprendre à se connaître par l’expérience est très difficile ; sans l’œuvre du Saint-Esprit, il est très difficile d’y entrer. Pour marcher sur le chemin de Pierre, il faut se concentrer sur la connaissance de soi et sur la transformation de son tempérament. Le chemin de Paul ne portait pas sur la quête de la vie ni sur la connaissance de soi ; Paul s’est particulièrement concentré sur le travail, son influence et son élan. Sa motivation était d’obtenir les bénédictions de Dieu en échange de son travail et de sa souffrance, et de recevoir des récompenses de la part de Dieu. Cette motivation n’était pas bonne. Paul n’a pas mis l’accent sur la vie ni n’a accordé aucune importance à la réalisation d’un changement de tempérament ; il a uniquement mis l’accent sur les récompenses. Parce qu’il n’avait pas de bons objectifs, le chemin sur lequel il a marché, bien sûr, n’était pas le bon non plus. Cela était le produit de sa nature arrogante et vaniteuse. De toute évidence, Paul ne possédait aucune vérité ni aucune conscience ou raison. En sauvant et en transformant les gens, Dieu modifie principalement leur tempérament. Le but de Ses paroles est d’obtenir le résultat suivant chez les gens : un tempérament transformé et la capacité de connaître Dieu, de se soumettre à Lui et de L’adorer d’une manière normale. Tel est le but des paroles et de l’œuvre de Dieu. La manière de chercher de Paul était une violation directe de la volonté de Dieu et était en conflit avec elle ; elle lui était complètement contraire. Cependant, la manière de chercher de Pierre était totalement en accord avec la volonté de Dieu, ce qui est précisément le résultat que Dieu désire obtenir chez les êtres humains. Le chemin de Pierre est donc béni et reçoit les louanges de Dieu. Parce que le chemin de Paul est une violation de la volonté de Dieu, Dieu l’exècre et le maudit.

Extrait de « Se connaître soi-même, c’est avant tout connaître la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ

522. Si les gens se connaissent trop superficiellement, il leur sera impossible de résoudre les problèmes et leurs tempéraments de vie ne changeront tout simplement pas. Il est nécessaire de se connaître profondément, c’est-à-dire de connaître sa propre nature : quels éléments comprend cette nature, comment ces choses sont nées et d’où elles sont venues. De plus, es-tu réellement capable de détester ces éléments ? As-tu vu ta propre âme abjecte et ta nature perverse ? Si tu es vraiment capable de voir la vérité à ton sujet, alors tu commenceras à te mépriser. Lorsque tu te mépriseras et ensuite mettras la parole de Dieu en pratique, tu pourras renoncer à la chair et auras la force de réaliser la vérité sans difficulté. Pourquoi beaucoup de gens se livrent-ils à leurs préférences charnelles ? Parce qu’ils considèrent qu’ils sont très bons, ils ont l’impression que leurs actions sont justes et justifiées, ils croient être sans défaut et même avoir tout à fait raison, ils sont donc capables d’agir en présumant que la justice est de leur côté. Quand quelqu’un reconnaît sa vraie nature, voit qu’elle est si laide, méprisable et pitoyable, alors il n’est pas excessivement fier de lui-même, pas aussi arrogant et pas aussi satisfait de lui-même qu’auparavant. Quelqu’un comme cela se dit : « Je dois être honnête et terre-à-terre et mettre en pratique certaines paroles de Dieu. Sinon, je ne serai alors pas à la hauteur d’être un humain et j’aurai honte de vivre en présence de Dieu. » Il se voit alors vraiment comme insuffisant, comme vraiment insignifiant. À ce moment-là, il devient facile pour lui de réaliser la vérité et il semblera être à peu près comme un humain devrait être. Ce n’est que lorsque les gens se haïssent vraiment qu’ils sont capables de renoncer à la chair. S’ils ne se haïssent pas, ils ne pourront pas renoncer à la chair. Se détester vraiment comprend certains éléments : premièrement, connaître sa propre nature ; deuxièmement, se considérer comme nécessiteux et pitoyable, extrêmement petit et insignifiant, et voir sa propre âme pitoyable et souillée. Quand quelqu’un réussit à voir parfaitement ce qu’il est vraiment, alors il acquiert vraiment une connaissance de soi, et l’on peut dire qu’il en est venu à se connaître parfaitement. C’est alors seulement qu’il peut vraiment se détester, allant jusqu’à se maudire et vraiment sentir qu’il a été profondément corrompu par Satan, à tel point qu’il ne ressemble même pas à un être humain. Puis, un jour, lorsque la menace de mort apparaît, un tel individu se dira : « C’est la juste punition de Dieu. Dieu est vraiment juste ; je devrais réellement mourir ! » À ce stade, il ne se plaindra pas, et blâmera encore moins Dieu, ressentant simplement qu’il est si démuni et pitoyable, si souillé et corrompu qu’il devrait être anéanti par Dieu, et une âme comme la sienne n’est pas digne de vivre sur la terre. À ce stade, cet individu ne résistera pas à Dieu, encore moins trahira-t-il Dieu. Si quelqu’un ne se connaît pas et se considère toujours comme très bon, quand la mort viendra frapper à sa porte, il se dira : « J’ai si bien réussi dans ma foi. Comme j’ai cherché avec ardeur ! J’ai tellement donné, j’ai tellement souffert, mais, finalement, Dieu me demande maintenant de mourir. Je ne sais pas où se trouve la justice de Dieu. Pourquoi me demande-t-Il de mourir ? Si même une personne comme moi doit mourir, alors qui sera sauvé ? La race humaine ne périra-t-elle pas ? » Tout d’abord, cette personne a des notions sur Dieu. Deuxièmement, cette personne se plaint et ne fait aucune preuve de soumission. C’est exactement comme Paul : lorsqu’il était sur le point de mourir, il ne se connaissait pas et, au moment où la punition de Dieu était proche, il était trop tard pour se repentir.

Extrait de « Se connaître soi-même, c’est avant tout connaître la nature humaine », dans Récits des entretiens de Christ

523. Quand les gens entreprennent le chemin de la perfection, leur ancien tempérament peut être modifié. En outre, leur vie continue de grandir et ils entrent progressivement plus profondément dans la vérité. Ils sont capables de détester le monde et tous ceux qui ne cherchent pas la vérité. Ils se détestent eux-mêmes en particulier, mais, plus que cela, ils se connaissent clairement eux-mêmes. Ils sont prêts à vivre dans la vérité, et la recherche de la vérité devient leur objectif. Ils ne sont pas prêts à vivre dans les pensées qui viennent de leur propre cerveau et ils sentent du dégoût pour la suffisance, l’orgueil et la vanité de l’homme. Ils parlent avec un sens profond de rectitude, gèrent les choses avec discernement et sagesse et sont fidèles et obéissants à Dieu. S’ils éprouvent un instant de châtiment et de jugement, non seulement ils ne deviennent pas passifs ou faibles, mais ils sont reconnaissants pour ce châtiment et ce jugement de Dieu. Ils croient qu’ils ne peuvent pas vivre sans le châtiment et le jugement de Dieu, que ces derniers peuvent les protéger. Ils ne cherchent pas une foi de paix et de joie ou de satisfaction de leur faim en cherchant du pain. Ils ne poursuivent pas non plus des jouissances charnelles éphémères. C’est ce qui se produit en ceux qui sont perfectionnés.

Extrait de « La vérité intérieure de l’œuvre de la conquête (4) », dans La Parole apparaît dans la chair

524. Si quelqu’un est capable de satisfaire Dieu en accomplissant son devoir, que ses paroles et ses actions reposent sur des principes et qu’il peut entrer dans la réalité-vérité dans tous les aspects de la vérité, alors cet homme est rendu parfait par Dieu. On peut dire que l’œuvre et les paroles de Dieu sont complètement efficaces chez un tel homme, que les paroles de Dieu deviennent sa vie, qu’il obtient la vérité et qu’il peut vivre selon les paroles de Dieu. Après cela, la nature de sa chair, c’est-à-dire le fondement de son existence originelle, sera ébranlée et s’effondrera. Lorsque les paroles de Dieu sont devenues la vie de quelqu’un, celui-ci devient un homme nouveau. Si les paroles de Dieu sont devenues sa vie, que la vision de l’œuvre de Dieu, Ses exigences pour L’humanité, Sa révélation aux hommes et les normes pour une vraie vie que Dieu exige que l’homme atteigne sont devenues sa vie, s’il a vécu selon ces paroles et ces vérités, alors c’est un homme rendu parfait par les paroles de Dieu. Il a expérimenté la nouvelle naissance et est devenu un homme nouveau à travers les paroles de Dieu. C’est la voie que Pierre suivit pour chercher la vérité ; c’était la voie pour être rendu parfait, pour être amené à la perfection par les paroles de Dieu et pour gagner la vie dans les paroles de Dieu. La vérité exprimée par Dieu est devenue sa vie et ce n’est qu’alors qu’il est devenu un homme qui a obtenu la vérité.

Extrait de « Comment suivre la voie de Pierre », dans Récits des entretiens de Christ

525. Si les gens ont une compréhension authentique du tempérament de Dieu et qu’ils peuvent louer sincèrement Sa sainteté et Sa justice, cela veut alors dire qu’ils Le connaissent vraiment et possèdent la vérité, et c’est alors seulement qu’ils vivent dans la lumière. C’est seulement lorsque la perspective d’une personne sur le monde et sur la vie change que l’on connaît une transformation fondamentale. Quand quelqu’un a un but dans la vie et se comporte selon la vérité, quand il se soumet à Dieu absolument et vit par Ses paroles, quand il se sent en paix et illuminé au plus profond de son âme, quand son cœur est dénué d’obscurité, et quand il peut vivre entièrement libre et sans retenue en présence de Dieu, alors seulement il mène une vie humaine authentique et alors seulement il devient une personne qui possède la vérité. En plus, toutes les vérités en votre possession viennent des paroles de Dieu et de Dieu Lui-même. Le Souverain de l’univers entier et de toutes choses, Dieu Très-Haut, t’approuve comme une vraie personne qui vit une vraie vie humaine. Qu’est-ce qui pourrait avoir plus de sens que l’approbation de Dieu ? Voilà ce que cela veut dire être en possession de la vérité.

Extrait de « Comment connaître la nature de l’homme », dans Récits des entretiens de Christ

526. Si, dans sa croyance en Dieu, l’homme n’est pas sérieux au sujet des choses de la vie, s’il ne cherche pas à entrer dans la vérité, s’il ne cherche pas à changer dans son tempérament, et cherche encore moins une connaissance de l’œuvre de Dieu, alors il ne peut pas être rendu parfait. Si tu veux être rendu parfait, alors tu dois comprendre l’œuvre de Dieu. En particulier, tu dois comprendre la signification de Son châtiment et de Son jugement, et pourquoi cette œuvre est réalisée dans l’homme. Es-tu capable d’accepter ? Pendant un châtiment de ce genre, es-tu en mesure d’atteindre les mêmes expériences et les mêmes connaissances que Pierre ? Si tu poursuis une connaissance de Dieu et de l’œuvre du Saint-Esprit, et que tu cherches à changer dans ton tempérament, tu as alors la possibilité d’être rendu parfait.

Pour ceux qui doivent être rendus parfaits, cette étape de l’œuvre consistant à être conquis est indispensable ; c’est seulement après avoir été conquis que l’homme pourra expérimenter l’œuvre consistant à être rendu parfait. Il n’y a pas de valeur réelle à n’effectuer que le rôle d’être conquis ; cela ne te rendra pas apte à être utilisé par Dieu. Tu n’auras aucun moyen de jouer ton rôle dans la diffusion de l’évangile, car tu ne poursuis pas la vie, ne cherches pas non plus de changement et de renouvellement en toi-même, et donc tu n’as aucune expérience réelle de la vie. Pendant cette œuvre qui se fait étape par étape, autrefois tu as agi comme exécutant et comme faire-valoir, mais si, au bout du compte, tu ne cherches pas à être Pierre et que ta quête n’est pas selon le chemin par lequel Pierre a été rendu parfait, alors, naturellement, tu n’expérimenteras pas de changements dans ton tempérament. Si tu es quelqu’un qui cherche à être rendu parfait, alors tu auras témoigné et tu diras : « Dans cette œuvre de Dieu qui se fait étape par étape, j’ai accepté l’œuvre de châtiment et de jugement de Dieu et, bien que j’aie enduré de grandes souffrances, je suis parvenu à savoir comment Dieu rend l’homme parfait, j’ai gagné l’œuvre réalisée par Dieu, j’ai eu la connaissance de la justice de Dieu et Son châtiment m’a sauvé. Son juste tempérament est descendu sur moi et m’a apporté des bénédictions et de la grâce ; c’est Son jugement et Son châtiment qui m’ont protégé et purifié. Si je n’avais pas été châtié et jugé par Dieu, et si les paroles sévères de Dieu n’étaient pas descendues sur moi, je n’aurais pas pu connaître Dieu ni être sauvé. Aujourd’hui, je le vois : comme créature, non seulement quelqu’un jouit de toutes choses faites par le Créateur, mais, encore plus important, toutes les créatures devraient jouir du juste tempérament de Dieu et de Son juste jugement, car le tempérament de Dieu est digne de la jouissance de l’homme. En tant que créature corrompue par Satan, un homme devrait jouir du juste tempérament de Dieu. Il y a châtiment et jugement dans Son juste tempérament et, en plus, il y a un grand amour. Bien que je sois incapable de gagner complètement l’amour de Dieu aujourd’hui, j’ai eu la grande chance de le voir et, en cela, j’ai été béni. » C’est le chemin parcouru par ceux qui vivent l’expérience d’être rendus parfaits et c’est la connaissance dont ils parlent. De telles personnes sont pareilles à Pierre ; elles ont les mêmes expériences que Pierre. De telles personnes sont aussi celles qui ont gagné la vie, qui possèdent la vérité. Quand elles font ces expériences jusqu’à la fin, pendant le jugement de Dieu, elles se débarrasseront complètement et à coup sûr de l’influence de Satan et seront gagnées par Dieu.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

527. Ce que je veux, ce sont des gens comme Pierre, des gens qui cherchent à être rendus parfaits. La vérité d’aujourd’hui est donnée à ceux qui y aspirent et la cherchent. Ce salut est accordé à ceux qui désirent vivement être sauvés par Dieu et n’est pas seulement censé être gagné par vous. Son but est que vous puissiez être gagnés par Dieu ; vous gagnez Dieu afin que Dieu puisse vous gagner. Aujourd’hui, Je vous ai dit ces paroles, vous les avez entendues, et vous devriez pratiquer selon ces paroles. Finalement, Je vous aurai gagnés par ces paroles au moment où vous les mettrez en pratique ; en même temps, vous aurez aussi gagné ces paroles, c’est-à-dire que vous aurez gagné ce salut suprême. Une fois que vous serez purifiés, vous serez devenus de véritables êtres humains. Si tu es incapable de vivre la vérité ou de vivre à la ressemblance de quelqu’un qui a été rendu parfait, alors on peut dire que tu n’es pas un humain, mais un cadavre ambulant, une bête, parce que tu es sans la vérité, c’est-à-dire que tu existes sans le souffle de l’Éternel et donc tu es un mort qui n’a pas d’esprit ! Bien qu’il soit possible de témoigner après avoir été conquis, ce que tu gagnes n’est qu’un peu du salut et tu n’es pas devenu un être vivant qui possède un esprit. Bien que tu aies connu le châtiment et le jugement, ton tempérament n’est pas renouvelé ni modifié en conséquence ; tu continues d’être ton vieil homme, tu appartiens encore à Satan et tu n’es pas quelqu’un qui a été purifié. Seuls ceux qui ont été rendus parfaits ont de la valeur et seul ce genre de personnes ont acquis une vraie vie.

Extrait de « Les expériences de Pierre : sa connaissance du châtiment et du jugement », dans La Parole apparaît dans la chair

528. Dans ta voie de service de l’avenir, comment peux-tu satisfaire la volonté de Dieu ? Un point crucial est de chercher l’entrée dans la vie, chercher un changement de tempérament et chercher à entrer plus profondément dans la vérité. C’est la voie pour être amené à la perfection et être gagné par Dieu. Vous avez tous reçu le mandat de Dieu, mais quel genre de mandat ? C’est relié à la prochaine étape de l’œuvre qui sera une œuvre plus grande réalisée dans l’univers entier. Pour cette raison, aujourd’hui vous devriez chercher des changements dans votre tempérament de vie pour qu’à l’avenir, vous deveniez vraiment la preuve que Dieu gagnera la gloire par Son œuvre, faisant de vous des modèles pour Son œuvre future. La recherche d’aujourd’hui vise complètement à établir une fondation pour l’œuvre future, afin que tu sois utilisé par Dieu et que tu puisses témoigner de Lui. Si tu en fais l’objet de ta recherche, tu pourras gagner la présence du Saint-Esprit. Plus l’objet de ta recherche est élevé, plus tu peux être amené à la perfection. Plus tu recherches la vérité, plus le Saint-Esprit œuvre. Plus tu as d’énergie pour la recherche, plus tu gagneras. Le Saint-Esprit perfectionne les hommes en fonction de leur état intérieur. Certains disent qu’ils ne sont pas prêts à être utilisés par Dieu ou à être amenés à la perfection par Lui, qu’il suffira qu’ils soient en sécurité dans la chair et n’endurent pas de catastrophes. Certains ne sont pas prêts à entrer dans le royaume, mais sont prêts à descendre dans le puits de l’abîme. Dans ce cas, Dieu réalisera aussi ton souhait. Quoi que tu cherches, Dieu le réalisera. Alors, quelle est ta recherche actuelle ? Cherches-tu à être amené à la perfection ? Tes actions et tes comportements actuels ont-ils le but que tu sois amené à la perfection par Dieu, que tu sois acquis par Lui ? Tu dois constamment te mesurer de cette façon dans ta vie quotidienne. Si tu consacres tout ton cœur à poursuivre un but unique, Dieu va certainement te rendre parfait. C’est le chemin qu’emprunte le Saint-Esprit. C’est à travers la recherche que les hommes atteignent le chemin sur lequel les conduit le Saint-Esprit. Plus tu désires être amené à la perfection et gagné par Dieu, plus le Saint-Esprit travaillera en toi. Moins tu cherches, et plus tu es négatif et régressif, plus le Saint-Esprit manque d’occasions pour œuvrer et, à mesure que le temps passe, le Saint-Esprit t’abandonnera. Veux-tu être amené à la perfection par Dieu ? Veux-tu être acquis par Dieu ? Veux-tu être utilisé par Dieu ? Vous devriez chercher à tout faire pour être amenés à la perfection, gagnés et utilisés par Dieu, afin que toutes choses dans l’univers puissent voir les actions de Dieu manifestées en vous. Parmi toutes les choses, vous êtes les maîtres, et parmi tout ce qui existe, vous permettrez à Dieu de jouir du témoignage et de la gloire à cause de vous. C’est la preuve que de toutes les générations, vous êtes la plus bénie !

Extrait de « Les gens dont les tempéraments ont changé sont ceux qui sont entrés dans la réalité des paroles de Dieu », dans La Parole apparaît dans la chair

Précédent: M. Sur la manière du rejet de l’influence de Satan et de la réalisation du salut

Suivant: XI. Paroles sur la connaissance de Dieu

Nous sommes déjà dans les derniers jours. Savez-vous comment faire pour accueillir le Seigneur et être enlevés jusqu’au royaume des cieux? Contactez-nous dès maintenant pour en discuter.

Contenu connexe

Pratique (6)

Aujourd’hui, peu importe que tu atteignes le bon sens que Pierre possédait : beaucoup de gens ne peuvent même pas atteindre le bon sens que...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre