Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Chapitre 14

Les humains n’ont jamais rien compris des paroles de Dieu. Au contraire, ils les « affectionnent » simplement superficiellement, sans comprendre leur vrai sens. Par conséquent, bien que la plupart des gens aiment Ses déclarations, Dieu souligne qu’ils ne les chérissent pas réellement. La raison en est qu’aux yeux de Dieu, même si Ses paroles sont des trésors, les gens n’ont pas goûté leur vraie saveur. Ainsi, ils ne peuvent que « se consoler avec des illusions », soulageant ainsi leur cœur avide. Non seulement l’Esprit de Dieu est à l’œuvre parmi tous les humains, mais ils reçoivent aussi l’éclairage de la parole de Dieu. C’est simplement que les gens sont trop négligents pour être vraiment capables d’apprécier son essence. Dans l’esprit des gens, c’est maintenant l’ère durant laquelle le royaume est pleinement réalisé, mais en réalité, ce n’est pas le cas. Bien que ce que Dieu prophétise soit ce qu’Il a accompli, le royaume réel n’est pas encore pleinement arrivé sur la terre. À la place, à mesure que l’humanité change, que l’œuvre progresse et que l’éclair sort de l’est, c’est-à-dire, que la parole de Dieu s’approfondit, le royaume s’établira lentement sur la terre, descendant graduellement, mais complètement en ce monde. Le processus de la venue du royaume est aussi le processus de l’œuvre divine sur la terre. Durant ce temps, Dieu a commencé dans tout l’univers une œuvre qui n’a pas été faite dans tous les âges à travers l’histoire, la réorganisation de la terre entière. Par exemple, des changements énormes se préparent dans tout l’univers, y compris des changements dans l’État d’Israël, le coup d’État dans les États-Unis d’Amérique, les changements en Égypte, les changements dans l’Union soviétique et la défaite de la Chine. Une fois que l’univers entier se sera calmé et sera revenu à la normale, c’est à ce moment-là que l’œuvre de Dieu sur la terre sera achevée ; c’est à ce moment-là que le royaume viendra sur la terre. C’est le vrai sens de ces paroles : « Lorsque toutes les nations du monde seront bouleversées, c’est précisément à ce moment-là que Mon royaume sera établi et prendra forme et aussi le moment où Je serai transformé et me tournerai pour faire face à l’univers entier. » Dieu ne cache rien à l’humanité ; Il a continuellement parlé aux gens de toute Son abondance, pourtant ils ne peuvent pas comprendre ce qu’Il veut dire et acceptent tout simplement Sa parole comme des imbéciles. À cette étape de l’œuvre, les humains ont découvert l’impénétrabilité de Dieu et peuvent en outre apprécier maintenant la difficulté de la tâche consistant à Le comprendre ; pour cette raison, ils ont estimé que de nos jours croire en Dieu est la chose la plus difficile à faire, tout comme apprendre à chanter à un porc. Ils sont complètement impuissants, tout comme une souris coincée dans un piège. En effet, peu importe combien une personne est puissante ou combien une personne est experte, ou bien qu’une personne soit dotée de capacités illimitées, en ce qui concerne la parole de Dieu, de telles choses ne signifient rien. Aux yeux de Dieu, c’est comme si l’humanité était un tas de cendres de papier brûlé, complètement dénuée de toute valeur, sans parler de toute utilité. C’est une parfaite illustration de la véritable signification des paroles : « Selon leur point de vue, Je suis devenu de plus en plus caché et de plus en plus insondable. » Cela montre qu’il est évident que l’œuvre de Dieu suit une progression naturelle et est réalisée selon ce que les organes de perception des humains peuvent percevoir. Lorsque la nature de l’humanité est ferme et inébranlable, les paroles que Dieu déclare se conforment entièrement à ses notions qui semblent tout à fait identiques à Dieu, sans aucune différence le moins du monde. Cela rend les gens quelque peu conscients de la « réalité de Dieu », mais ce n’est pas Son objectif principal. Dieu permet aux gens de se calmer avant de commencer officiellement Son œuvre réelle sur la terre. Par conséquent, au cours de ce commencement qui est si confus pour les hommes, ces derniers se rendent compte que les idées qu’ils avaient autrefois étaient incorrectes et que Dieu et l’humanité sont aussi différents que le ciel et la terre et pas du tout semblables. Parce que les paroles de Dieu ne peuvent plus être évaluées en se basant sur des notions humaines, les humains ont immédiatement commencé à considérer Dieu sous un jour nouveau ; par conséquent, ils fixent Dieu avec étonnement, comme si le Dieu concret était aussi inabordable qu’un Dieu invisible et intouchable, et comme si la chair de Dieu incarné n’était qu’une coque extérieure dépourvue de Son essence. Bien qu’Il soit une incarnation de l’Esprit, Il peut Se changer en forme d’Esprit et S’envoler à tout moment ; les gens ont donc développé une certaine mentalité plutôt réservée. Lorsque Dieu est mentionné, ils L’habillent de leurs notions, prétendant qu’Il peut voyager sur les nuages et la brume, marcher sur l’eau, et soudainement apparaître et disparaître parmi les humains. D’autres ont des explications encore plus descriptives. En raison de leur ignorance et de leur manque de perspicacité, Dieu a dit : « Quand ils croient qu’ils M’ont résisté ou ont enfreint Mes décrets administratifs, Je ferme quand même les yeux. »

Dieu révèle le visage hideux et le monde interne de l’humanité avec une précision sans faille, ne ratant jamais Sa cible le moins du monde. On peut même dire qu’Il ne fait jamais aucune erreur, quelle qu’elle soit. C’est la preuve qui convainc tout à fait les gens. En raison du principe qui fonde l’œuvre de Dieu, beaucoup de Ses paroles et de Ses actes causent une impression qu’il est impossible d’effacer, et les gens semblent donc Le comprendre encore plus profondément, comme s’ils avaient découvert des choses qui sont plus précieuses en Lui. « Dans leurs souvenirs, Je suis ou bien un Dieu qui fait miséricorde aux gens plutôt que de les châtier, ou bien Je suis le Dieu Lui-même qui ne pense pas ce qu’Il dit. Ce sont là toutes des imaginations nées de la pensée humaine et elles ne sont pas conformes aux faits. » Bien que l’humanité n’ait jamais attaché d’importance à la véritable face de Dieu, ils connaissent « le côté latéral de Son tempérament » comme leur poche ; ils cherchent toujours la petite bête dans les paroles et les actions de Dieu. C’est parce que les gens sont toujours tellement disposés à prêter attention aux choses négatives et à ignorer les positives, méprisant simplement les actions de Dieu. Plus Dieu dit qu’Il Se cache humblement dans Sa demeure, plus les hommes Lui posent des exigences élevées. Ils disent : « Si Dieu incarné observe chacune des actions de l’homme et expérimente la vie humaine, pourquoi, la plupart du temps, Dieu ne connaît-Il pas notre situation réelle ? Cela veut-il dire que Dieu est vraiment caché ? » Bien que Dieu regarde profondément dans le cœur humain, Il œuvre toujours en fonction des conditions réelles de l’humanité, n’étant ni vague ni surnaturel. Afin de débarrasser complètement l’humanité de son ancien tempérament, Dieu n’a ménagé aucun effort pour parler à partir de divers points de vue, dévoilant leur vraie nature et prononçant un jugement sur leur désobéissance, un moment disant qu’Il traitera tout le monde et le moment suivant proclamant qu’Il sauvera un groupe de personnes, soit en posant des exigences aux humains, soit en les avertissant, et en examinant leurs entrailles et pourvoyant un traitement en alternance. Ainsi, sous la direction des paroles de Dieu, c’est comme si les humains avaient parcouru tous les coins de la terre et étaient entrés dans un jardin luxuriant où chaque fleur s’applique à être la plus belle. Quoi que dise Dieu, l’humanité entrera dans Sa parole, comme si Dieu était un aimant qui attirait tout ce qui est ferreux. En lisant ces paroles : « Les humains ne tiennent pas compte de Moi, par conséquent, Moi non plus Je ne les prends pas au sérieux. Les humains ne Me prêtent aucune attention, alors Je n’ai pas besoin non plus d’œuvrer plus fort en eux. N’est-ce pas là le meilleur des deux mondes ? », tout le peuple de Dieu semble être jeté dans l’abîme de nouveau ou été touché à son point vital une fois de plus, le laissant complètement choqué. Ainsi, il entre encore dans la méthode. Il est particulièrement confus concernant ces paroles : « Faisant partie de Mon peuple dans le royaume, si vous n’êtes pas capables de remplir vos devoirs, Je vous détesterai et Je vous rejetterai ! » La plupart des gens se sentent tellement lésés qu’ils tombent en larmes, pensant : « J’ai eu du mal à sortir de l’abîme, je n’aurais aucun espoir alors si je devais y retomber. Je n’ai rien gagné dans le monde humain et j’ai subi toutes sortes de difficultés et de tribulations dans ma vie. En particulier, depuis que j’ai accepté la foi, j’ai fait l’expérience de l’abandon par mes proches, de la persécution par ma famille, de la calomnie par les autres dans la société, et je n’ai pas joui du tout du bonheur du monde. Si je tombe de nouveau dans l’abîme, ma vie n’aura-t-elle pas été vécue encore plus en vain ? » (Plus les hommes pensent à cela, plus ils se sentent tristes.) « Tous mes espoirs ont été placés entre les mains de Dieu. S’Il m’abandonne, je ferais aussi bien de mourir dès maintenant… Eh bien, tout a été prédestiné par Dieu, maintenant donc, je ne peux que chercher à aimer Dieu ; tout le reste est secondaire. Qui en a fait mon destin ? » Plus les hommes pensent de cette façon, plus ils se rapprochent des normes de Dieu et du but de Ses paroles. De cette manière, l’objectif de Ses paroles est réalisé. Après que les humains voient les paroles de Dieu, ils font tous l’expérience d’une lutte idéologique intérieure. Leur seul choix est de se soumettre à ce que le destin dicte, et de cette façon l’objectif de Dieu est réalisé. Plus les paroles de Dieu sont sévères, plus le monde intérieur des humains se complique en conséquence. C’est tout comme toucher une blessure ; plus on y touche avec force, plus elle fait mal, au point que les gens oscillent entre la vie et la mort et peuvent même perdre la confiance en la survie. Ainsi, ce n’est que lorsque les humains souffrent le plus et sont dans les profondeurs du désespoir qu’ils peuvent livrer leur vrai cœur à Dieu. La nature humaine est telle que même s’il reste un seul brin d’espoir, les hommes n’iront pas à Dieu pour demander de l’aide, mais adopteront à la place des méthodes autosuffisantes pour survivre naturellement. C’est parce que la nature de l’humanité est suffisante et que les gens tendent à regarder tous les autres de haut. Par conséquent, Dieu a dit : « Pas un seul être humain n’a été capable de M’aimer pendant qu’il est dans un état confortable. Pas une seule personne ne s’est tournée vers Moi dans ses instants de paix et de bonheur pour que Je puisse partager sa joie. » Cela est en effet décevant : Dieu a créé le genre humain, mais quand Il vient dans le monde des hommes, les gens cherchent à Lui résister et Le chassent de leur territoire, comme s’Il était simplement un orphelin errant à travers le monde, ou comme un homme du monde sans patrie. Personne ne se sent attaché à Dieu, personne ne L’aime vraiment et personne n’a jamais accueilli Sa venue. Au contraire, quand la venue de Dieu est visible, des nuages assombrissent des visages joyeux en un clin d’œil comme si une tempête soudaine approchait, comme si Dieu pourrait enlever le bonheur de leur famille, comme si Dieu n’avait jamais béni les humains, mais, à la place, les avait seulement accablés de malheur. Par conséquent, dans l’esprit des humains, Dieu n’est pas une bénédiction, mais plutôt Celui qui les maudit toujours. À cause de cela, les hommes ne Lui prêtent pas attention ni ne L’accueillent ; ils sont toujours froids envers Lui, et cela a toujours été le cas. Parce que les hommes nourrissent ces choses dans leur cœur, Dieu dit que l’humanité est déraisonnable et immorale, et que même les sentiments desquels les humains sont censés être dotés ne peuvent être perçus en eux. Les humains ne font preuve d’aucune considération pour les sentiments de Dieu, mais utilisent à la place une soi-disant « justice » pour traiter Dieu. Ils ont été comme cela durant de nombreuses années et c’est pour cette raison que Dieu a dit que leur tempérament n’a pas changé. Cela montre qu’ils n’ont pas plus d’essence qu’une poignée plumes. On peut dire que les humains sont de pauvres misérables, car ils ne se chérissent pas. S’ils ne s’aiment même pas, se piétinant eux-mêmes à la place, cela ne montre-t-il pas qu’ils sont sans valeur ? L’humanité est comme une femme immorale qui s’illusionne elle-même et qui se livre volontiers aux autres pour être violée. Même alors, les gens ne reconnaissent toujours pas à quel point ils sont vils. Ils trouvent du plaisir à travailler pour les autres ou à parler avec les autres, se plaçant sous le contrôle des autres. N’est-ce pas justement la souillure du genre humain ? Bien que je n’aie pas vécu une vie parmi les hommes et n’aie pas vraiment expérimenté la vie humaine, j’ai acquis une compréhension très claire de chaque mouvement, chaque geste, chaque parole et chaque action des humains. Je suis même en mesure d’exposer les humains dans leur honte la plus profonde, au point qu’ils n’osent plus révéler leur propre conspiration ou donner libre cours à leur convoitise. Comme des escargots qui se retirent dans leur coquille, ils n’osent plus exposer leur propre état hideux. Parce que les humains ne se connaissent pas eux-mêmes, leur plus grande faiblesse est leur enthousiasme à parader leurs charmes devant les autres, faisant montre de leur vilaine figure ; c’est quelque chose que Dieu déteste au plus haut point. C’est parce que les rapports entre les hommes sont anormaux et qu’il y a un manque de rapports interpersonnels normaux entre les hommes, et encore plus de rapports normaux entre eux et Dieu. Dieu a tellement parlé, et ce faisant, Son principal objectif a été d’occuper une place dans le cœur des gens afin qu’ils puissent se débarrasser de toutes les idoles qui y ont fait leur résidence. À ce sujet, Dieu peut exercer Sa puissance sur toute l’humanité et réaliser l’objectif de Son existence sur la terre.

Précédent : Chapitre 13

Suivant : Chapitre 15

Contenu connexe