Nous invitons tous ceux qui cherchent la vérité à nous contacter.

La Parole apparaît dans la chair

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Largeur de page

0 résultats de recherche

Aucun résultat trouvé

Pratique (7)

Votre humanité est trop déficiente, votre style de vie est trop médiocre et avili, vous n’avez pas d’humanité et vous manquez de perspicacité. C’est pourquoi vous devez vous équiper des choses d’une humanité normale. Avoir une conscience, une raison et être perspicace ; savoir parler et voir les choses ; prêter attention à la pureté ; agir comme un être humain normal : voilà toutes des caractéristiques de la connaissance d’une humanité normale. Lorsque vous vous comportez correctement par rapport à ces choses, alors on considère que votre niveau d’humanité est acceptable. Vous devez également vous équiper pour la vie spirituelle. Vous devez connaître l’intégralité de l’œuvre de Dieu sur terre et avoir fait l’expérience de Ses paroles. Tu dois savoir comment respecter Ses arrangements et comment accomplir le devoir d’un être créé. Ce sont les deux aspects dans lesquels vous devez entrer aujourd’hui : vous équiper pour une vie d’humanité et pratiquer pour une vie de spiritualité. Les deux sont indispensables.

Certaines gens sont absurdes : ils ne savent que se doter des traits de l’humanité. On ne peut trouver aucune faute dans leur apparence ; ce qu’ils disent et leur façon de parler sont appropriés, et leurs vêtements sont très dignes et convenables. Mais ils sont vides à l’intérieur ; ils semblent simplement posséder une humanité normale à la surface. Certains se concentrent uniquement sur ce qu’il faut manger, ce dont il faut se vêtir et ce qu’il faut dire. Certains même se concentrent exclusivement sur des choses comme balayer le sol, faire le lit et la propreté en général. Ils peuvent être bien exercés dans toutes ces choses, mais si tu leur demandais de parler de leur connaissance de l’œuvre de Dieu des derniers jours, ou du châtiment et du jugement, ou des épreuves et de l’épurement, ils ne démontreraient probablement même pas la moindre expérience. Tu peux leur demander : « As-tu une compréhension de l’œuvre principale de Dieu sur terre ? En quoi l’œuvre de Dieu incarné aujourd’hui est-elle différente de l’œuvre de Jésus ? De l’œuvre de l’Éternel ? Sont-Ils un seul Dieu ? Est-Il venu mettre fin à cette ère ou sauver le genre humain ? » Mais ces gens-là n’ont rien à dire sur ces questions. Certains se parent magnifiquement, mais superficiellement : les sœurs se parent aussi joliment que des fleurs et les frères s’habillent comme des princes ou de jeunes et riches dandys. Ils ne se soucient que des choses extérieures, comme ce qu’ils mangent et ce qu’ils portent ; à l’intérieur, ils sont démunis et n’ont pas la moindre connaissance de Dieu. Quelle signification peut-on y trouver ? Et puis certains sont habillés comme de pauvres mendiants : ils ressemblent vraiment à des esclaves d’Asie de l’Est ! Ne comprenez-vous vraiment pas ce que J’exige de vous ? Communiez entre vous : qu’avez-vous réellement gagné ? Vous avez cru en Dieu pendant toutes ces années, et pourtant c’est tout ce que vous avez récolté. N’êtes-vous pas embarrassés ? N’avez-vous pas honte ? Vous avez persévéré sur le vrai chemin pendant toutes ces années, mais aujourd’hui votre stature est toujours inférieure à celle d’un moineau ! Regardez-vous, jeunes filles, jolies comme des images dans vos vêtements et avec votre maquillage, vous comparant les unes aux autres. Et que comparez-vous ? Votre plaisir ? Vos exigences ? Pensez-vous que Je sois venu recruter des mannequins ? Vous n’avez aucune honte ! Où est votre vie ? Ne poursuivez-vous pas que votre propre désir extravagant ? Tu penses que tu es si belle, mais bien que tu puisses être habillée des plus beaux atours, n’es-tu pas en réalité un asticot frétillant, né sur un tas de fumier ? Aujourd’hui, tu as de la chance de profiter de ces bénédictions célestes, non pas à cause de ton joli visage, mais parce que Dieu fait une exception en t’élevant. Tes origines te sont-elles encore obscures ? À la mention de la vie, tu fermes la bouche et ne dis rien, aussi muette qu’une statue, et pourtant tu as toujours l’audace de bien te vêtir ! Tu es toujours encline à appliquer du fard et de la poudre sur ton visage ! Et regardez les dandys parmi vous, des hommes rebelles qui passent toute la journée à flâner, indisciplinés, une expression nonchalante sur le visage. Est-ce ainsi qu’une personne devrait se comporter ? À quoi chacun d’entre vous (homme ou femme) consacre-t-il son attention toute la journée ? Savez-vous de qui vous dépendez pour vous nourrir ? Regarde tes vêtements, regarde ce que tu as récolté entre tes mains, frotte-toi le ventre – quel avantage as-tu tiré du prix du sang et de la sueur que tu as payé pendant toutes ces années de foi ? Tu veux toujours aller te promener en touriste, tu veux toujours embellir ta chair puante – des quêtes sans valeur ! On te demande d’être une personne normale, mais maintenant tu n’es pas simplement anormal, tu es aberrant. Comment une telle personne peut-elle avoir l’audace de se présenter devant Moi ? Avec une telle humanité, paradant tes charmes et affichant ta chair, vivant toujours dans les convoitises de la chair – n’es-tu pas un descendant de démons répugnants et d’esprits mauvais ? Je ne permettrai pas qu’un démon aussi répugnant continue d’exister longtemps ! Et ne va pas croire que J’ignore ce que tu penses dans ton cœur. Il se peut que tu maîtrises strictement ta luxure et ta chair, mais comment pourrais-Je ne pas connaître les pensées que tu nourris dans ton cœur ? Comment pourrais-Je ne pas savoir tout ce que tes yeux désirent ? Jeunes demoiselles, ne vous faites-vous pas si jolies afin de parader votre chair ? Quel avantage tirez-vous des hommes ? Peuvent-ils vraiment vous sauver de la mer de l’affliction ? Quant à vous, les dandys, vous vous habillez tous afin de passer pour des gentlemen distingués, mais n’est-ce pas une ruse conçue pour attirer l’attention sur votre apparence élégante ? Pour qui le faites-vous ? Quel avantage tirez-vous des femmes ? Ne sont-elles pas la source de votre péché ? À vous, hommes et femmes, Je vous ai dit de nombreuses paroles, pourtant vous n’en avez respecté que quelques-unes. Vous êtes durs d’oreille, votre vue a baissé et votre cœur est endurci au point qu’il n’y a plus que de la luxure dans votre corps, de sorte que vous y êtes pris au piège, incapables de vous échapper. Qui veut s’approcher de vous, asticots, vous qui frétillez dans la souillure et la crasse ? N’oubliez pas que vous n’êtes rien de plus que ceux que j’ai sortis du fumier, que vous n’aviez pas une humanité normale à l’origine. Ce que J’exige de vous, c’est que vous ayez l’humanité normale que vous ne possédiez pas à l’origine, non que vous paradiez votre luxure ou donniez libre cours à votre chair rance qui a été formée par le diable pendant tellement d’années. Lorsque vous vous habillez ainsi, ne craignez-vous pas d’être encore plus pris au piège ? Ne savez-vous pas qu’à l’origine vous venez du péché ? Ne savez-vous pas que votre corps est si plein de luxure qu’elle s’infiltre même dans vos vêtements, révélant que vos états sont comme des démons insupportablement laids et répugnants ? N’est-il pas vrai que vous en êtes plus clairement conscients que n’importe qui ? Votre cœur, vos yeux et vos lèvres n’ont-ils pas été complètement souillés par des démons répugnants ? Ces parties de vous ne sont-elles pas répugnantes ? Penses-tu que tant que tu n’agis pas, tu es alors le plus saint ? Penses-tu que t’habiller de beaux vêtements peut camoufler ton âme sordide ? Cela ne fonctionnera pas ! Je vous conseille d’être plus réalistes : ne soyez pas malhonnêtes et faux, et ne paradez pas. Vous étalez votre luxure les uns devant les autres, mais tout ce que vous recevrez en retour est une souffrance éternelle et un châtiment impitoyable ! Quel besoin avez-vous de vous faire des œillades les uns aux autres et de vous livrer à un amour romantique ? Est-ce la mesure de votre intégrité, l’étendue de votre droiture ? Je déteste ceux d’entre vous qui pratiquent la médecine et la sorcellerie maléfiques. Je déteste les jeunes hommes et les jeunes femmes parmi vous qui aiment leur propre chair. Vous feriez mieux de vous retenir, car il est maintenant exigé de vous que vous possédiez une humanité normale et il ne vous est pas permis d’étaler votre luxure, et pourtant vous profitez de toute occasion possible, car votre chair est trop plantureuse et votre luxure trop grande !

En surface, ta vie d’humanité est très bien arrangée, mais tu n’as rien à dire lorsque l’on te demande de parler de ta connaissance de la vie. En cela tu es appauvri. Tu dois t’équiper de la vérité ! Ta vie d’humanité s’est améliorée, et donc, également, la vie en toi doit changer. Change tes pensées, transforme tes points de vue sur la croyance en Dieu, change la connaissance et la pensée qui sont en toi et change la connaissance de Dieu telle qu’elle existe dans tes notions. En étant traité, par des révélations et du soutien, change graduellement ta connaissance de toi-même, de la vie humaine et de la foi en Dieu. Rends ta compréhension capable de pureté. De cette façon, les pensées de l’homme changent, la façon dont il voit les choses et son attitude mentale changent. Cela seul peut être appelé un changement de tempérament de vie. On ne te demande pas de passer toutes les heures de la journée à lire les paroles de Dieu ou à laver des vêtements et à nettoyer. Une vie d’humanité normale doit naturellement être supportable, au minimum. En outre, lorsque tu t’occupes de questions externes, tu dois toujours utiliser un peu de perspicacité et de raison, mais ce qui est très important, c’est que tu sois équipé de la vérité de la vie. Lorsque tu t’équipes pour la vie, tu dois te concentrer sur les paroles de Dieu qu’il te faut manger et boire, tu dois pouvoir parler de la connaissance de Dieu, de tes points de vue sur la vie humaine et, en particulier, de ta connaissance de l’œuvre accomplie par Dieu pendant les derniers jours. Puisque tu cherches la vie, tu dois t’équiper de ces choses. Lorsque tu manges et bois les paroles de Dieu, tu dois comparer la réalité de ton propre état avec elles. C’est-à-dire, lorsque tu découvres tes lacunes au cours de ton expérience réelle, tu dois être capable de trouver un chemin de pratique, de tourner le dos à tes motivations et notions incorrectes. Si tu tends toujours vers ces choses et que tu consacres ton cœur à les acquérir, alors tu auras un chemin à suivre, tu ne te sentiras pas vide et ainsi tu réussiras à maintenir un état normal. C’est alors seulement que tu porteras un fardeau dans ta propre vie, que tu auras la foi. Pourquoi certaines personnes, après avoir lu les paroles de Dieu, sont-elles incapables de les mettre en pratique ? N’est-ce pas parce qu’elles ne peuvent pas saisir les choses les plus cruciales ? N’est-ce pas parce qu’elles ne prennent pas la vie au sérieux ? Elles ne peuvent pas saisir les choses cruciales et n’ont aucun chemin de pratique parce que lorsqu’elles lisent les paroles de Dieu, elles sont incapables de voir un rapport entre elles et leurs propres états, incapables aussi de maîtriser leurs propres états. Certaines gens disent : « Je lis les paroles de Dieu et j’y vois un rapport avec mon état, et je sais que je suis corrompu et de mauvais calibre, mais je suis incapable de satisfaire la volonté de Dieu. » Tu n’as vu que la surface même ; il y a beaucoup de choses réelles que tu ne connais pas : comment mettre de côté les jouissances de la chair, comment mettre de côté la suffisance, comment te transformer, comment entrer dans ces choses, comment améliorer ton calibre et par quel aspect commencer. Tu ne saisis que certaines choses à la surface, et tout ce que tu sais, c’est que tu es en effet très corrompu. Lorsque tu rencontres tes frères et sœurs, tu parles de ta corruption, et il semble que tu te connaisses toi-même et que tu portes un lourd fardeau pour ta vie. En fait, ton tempérament corrompu n’a pas changé, ce qui prouve que tu n’as pas trouvé le chemin de la pratique. Si tu diriges une Église, tu dois être capable de saisir les états des frères et sœurs et de les signaler. Suffira-t-il de dire simplement : « Vous êtes désobéissants et arriérés ! » ? Non, tu dois parler précisément de la façon dont se manifestent leur désobéissance et leur arriération. Tu dois parler de leurs états désobéissants, de leurs comportements désobéissants et de leur tempérament satanique, et tu dois parler de ces choses de telle manière qu’ils soient totalement convaincus de la vérité dans tes paroles. Utilise des faits et des exemples pour marquer tes points de vue, et dis exactement comment ils peuvent rompre avec un comportement rebelle, et indique le chemin de la pratique. C’est la manière de convaincre les gens. Seuls ceux qui le font sont capables de diriger les autres ; eux seuls possèdent la réalité de la vérité.

Par les échanges, on vous a maintenant donné de nombreuses vérités, et tu dois en faire le bilan. Tu devrais pouvoir conclure combien de vérités il y a en tout. Tu seras sur la bonne voie seulement une fois que tu connaîtras les différents aspects de l’humanité normale que l’on doit posséder et que tu sauras les différencier toi-même, une fois que tu connaîtras les principaux aspects des changements dans le tempérament de vie, connaîtras l’approfondissement des visions et les moyens erronés de savoir et d’expérimenter que les gens ont employés tout au long des âges. Les gens religieux vénèrent la Bible comme si elle était Dieu. En particulier, ils considèrent les quatre évangiles du Nouveau Testament comme s’ils étaient quatre visages différents de Jésus, et ils parlent de la Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Tout cela est très ridicule, et vous devez tous le percevoir. Plus que cela, vous devez avoir une connaissance de l’essence de Dieu devenu chair et de l’œuvre des derniers jours. Il y a aussi ces vieilles méthodes de pratique, ces erreurs et déviations relatives à la pratique que vous devez connaître : vivre dans l’esprit, être rempli du Saint-Esprit, se résigner à tout ce qui arrive, se soumettre à l’autorité. Vous devez savoir comment les gens pratiquaient auparavant et comment les gens doivent pratiquer aujourd’hui. Quant à la manière dont les dirigeants et les ouvriers devraient coopérer dans les Églises ; comment mettre de côté la suffisance et la condescendance ; comment les frères et sœurs devraient vivre côte à côte ; comment établir des relations normales avec les autres et avec Dieu ; comment atteindre la normalité dans la vie humaine ; ce que les gens devraient posséder dans leur vie spirituelle ; comment ils devraient manger et boire les paroles de Dieu ; quelles paroles de Dieu se rapportent à la connaissance, lesquelles concernent les visions et lesquelles se rapportent au chemin de la pratique : n’avons-nous pas parlé de tout cela ? Ces paroles sont ouvertes à ceux qui cherchent la vérité et personne ne reçoit de traitement préférentiel. Aujourd’hui, vous devez cultiver la capacité de vivre de manière indépendante, ne pas vous fier à une mentalité de dépendance. À l’avenir, quand il n’y aura personne pour vous guider, tu penseras à ces paroles qui sont les Miennes. Étant donnée votre stature actuelle, vous ne pouvez pas tenir ferme lorsque, pendant une période de tribulations, il n’est pas possible de mener la vie de l’Église, lorsque les frères et sœurs ne peuvent pas se rencontrer, la plupart d’entre eux vivant seuls et, au mieux, ne peuvent communier qu’avec les gens de leur région. Au milieu des tribulations, beaucoup ont du mal à tenir ferme. Seuls ceux qui connaissent le chemin de la vie et sont dotés de suffisamment de vérité peuvent continuer à progresser et peu à peu être purifiés et transformés. Subir des tribulations n’est pas chose facile. Si tu penses qu’il te suffira de quelques jours pour passer à travers, cela prouve à quel point ta pensée est simpliste ! Tu penses qu’en comprenant beaucoup de doctrines, tu pourras tenir ferme, mais ce n’est pas le cas ! Si tu ne reconnais pas les choses substantielles dans les paroles de Dieu, es incapable de saisir les caractéristiques cruciales de la vérité et n’as aucun chemin de pratique, alors, quand le moment viendra et que quelque chose t’arrivera, tu seras plongé dans la confusion. Tu ne pourras pas résister à la tentation de Satan ni au début de l’épurement. S’il n’y a pas de vérité en toi et que tu manques de visions, alors, le moment venu, tu ne pourras pas t’empêcher de t’effondrer. Tu abandonneras tout espoir et diras : « Eh bien, si je dois mourir de toute façon, autant être châtié jusqu’à la fin ! Qu’il s’agisse d’un châtiment ou d’être envoyé dans l’étang de feu, qu’il en soit ainsi. Je prendrai les choses comme elles viennent ! » Voici comment c’était à l’époque des exécutants : certaines gens pensaient qu’ils étaient des exécutants quoi qu’il arrive, alors ils ne cherchaient plus la vie. Ils fumaient et buvaient, se livraient à la chair et faisaient ce qu’ils voulaient. Certains sont simplement retournés au travail dans le monde. Un environnement inhospitalier est également ainsi : si tu ne peux pas le surmonter, alors que tu relâches ton emprise sur toi-même un tout petit peu, tu abandonneras tout espoir. Si tu ne peux pas vaincre l’influence de Satan, tu seras emmené captif par Satan avant de t’en rendre compte et renvoyé à la destruction. Donc, aujourd’hui, tu dois t’équiper de la vérité ; tu dois pouvoir vivre de façon autonome et, lorsque tu lis les paroles de Dieu, tu dois être en mesure de chercher un chemin de pratique. S’il n’y avait pas de dirigeants ou d’ouvriers pour t’abreuver et te paître, tu devrais quand même être en mesure de trouver un chemin à suivre, de trouver tes propres lacunes, ainsi que les vérités dont tu devrais t’équiper et que tu devrais pratiquer. Dieu pourrait-Il constamment accompagner l’homme après être venu sur terre ? Selon leurs notions, certaines gens croient : « Dieu, si Tu ne nous façonnes pas jusqu’à un certain point, alors on ne peut considérer Ton œuvre comme terminée, parce que Satan T’accuse. » Je te le dis : une fois que J’aurai fini de prononcer Mes paroles, alors Mon œuvre sera terminée avec succès. Une fois que Je n’aurai plus rien à dire, alors Mon œuvre sera achevée. La fin de Mon œuvre sera la preuve de la défaite de Satan et, en tant que telle, on pourra dire qu’elle aura été accomplie avec succès, sans aucune accusation de la part de Satan. Mais s’il n’y a toujours pas de changement en vous au moment où Mon œuvre sera terminée, alors, des gens comme vous ne pourront être sauvés et seront éliminés. Je n’œuvrerai pas plus qu’il est nécessaire. Je ne continuerai pas Mon œuvre sur terre jusqu’à ce que tu sois conquis à un certain degré, que vous ayez tous une connaissance claire de tous les aspects de la vérité, que votre calibre se soit amélioré et que vous témoigniez intérieurement et extérieurement. Ce serait impossible ! Aujourd’hui, l’œuvre que J’accomplis en vous a le but de vous conduire à une vie d’humanité normale. C’est l’œuvre qui consiste à inaugurer une nouvelle ère et à conduire l’homme dans la vie de la nouvelle ère. Pas à pas, cette œuvre se réalise et se développe parmi vous directement : Je vous instruis en personne, Je vous prends par la main, Je vous dis tout ce que vous ne comprenez pas, vous accorde tout ce qui vous manque. On peut dire que pour vous toute cette œuvre est votre provision pour la vie, vous guidant aussi dans une vie d’humanité normale. Elle a pour but précis d’assurer la subsistance de la vie de ce groupe de personnes durant les derniers jours. Pour Moi, toute cette œuvre a pour but de mettre fin à l’ancienne ère et d’en inaugurer une nouvelle. Quant à Satan, Je suis devenu chair précisément pour le vaincre. L’œuvre que J’accomplis parmi vous maintenant est votre subsistance pour aujourd’hui et votre salut opportun, mais pendant ces quelques brèves années, Je vous dirai toutes les vérités, tout le chemin de la vie et même l’œuvre pour l’avenir. Ce sera suffisant pour vous permettre d’expérimenter normalement les choses à l’avenir. Je vous ai confié seulement toutes Mes paroles. Je ne vous exhorte à rien d’autre. Aujourd’hui, toutes les paroles que Je vous dis sont Mon exhortation pour vous, car aujourd’hui, vous n’avez aucune expérience d’un grand nombre des paroles que Je prononce et vous ne comprenez pas leur signification profonde. Un jour, vos expériences se réaliseront exactement comme Je l’ai évoqué aujourd’hui. Ces paroles sont vos visions d’aujourd’hui et ce dont vous dépendrez à l’avenir. Elles sont la subsistance pour la vie d’aujourd’hui et une exhortation pour l’avenir, et aucune exhortation ne pourrait être meilleure. C’est parce que le temps de Mon œuvre sur terre n’est pas aussi long que le temps que vous avez pour expérimenter Mes paroles. Je termine simplement Mon œuvre, alors que vous cherchez la vie, processus qui implique un long parcours à travers la vie. Ce n’est qu’après avoir expérimenté beaucoup de choses que vous serez en mesure d’acquérir complètement le chemin de la vie. C’est alors seulement que vous pourrez comprendre le sens intérieur des paroles que Je prononce aujourd’hui. Lorsque vous aurez Mes paroles en main, lorsque chacun de vous aura reçu tous Mes mandats, une fois que Je vous aurai mandaté tout ce que Je devrais, et lorsque l’œuvre des paroles aura pris fin, peu importe l’importance de l’effet obtenu, alors la mise en œuvre de la volonté de Dieu aura également été réalisée. Ce n’est pas, comme tu l’imagines, que tu dois être transformé dans une certaine mesure. Dieu n’agit pas selon tes notions.

Les gens n’atteignent pas la croissance dans leur vie en quelques jours seulement. Même s’ils mangent et boivent les paroles de Dieu tous les jours, cela ne suffit pas. Ils doivent faire l’expérience d’une période de croissance dans leur vie. C’est un processus nécessaire. Compte tenu du calibre des gens aujourd’hui, que peuvent-ils réaliser ? Dieu œuvre selon les besoins des gens, ayant des exigences appropriées en fonction de leur calibre inhérent. Supposons que cette œuvre fût accomplie auprès d’un groupe de gens de haut calibre : les paroles prononcées seraient plus élevées que celles qui sont prononcées pour vous, les visions seraient plus élevées et les vérités seraient beaucoup plus élevées. Certaines paroles devraient être plus sévères, plus aptes à pourvoir à la vie des hommes, à révéler des mystères. En parlant parmi de telles personnes, Dieu pourvoirait selon leurs besoins. Les exigences qui vous sont faites aujourd’hui peuvent être désignées comme les plus astreignantes. Si cette œuvre était accomplie parmi des gens de plus haut calibre, les exigences seraient alors encore plus grandes. Toute l’œuvre de Dieu est accomplie selon le calibre inhérent des gens. La mesure dans laquelle les gens ont été changés et conquis aujourd’hui est la plus grande mesure possible. N’utilisez pas vos propres notions pour mesurer l’efficacité de cette étape de l’œuvre. Vous devez être au clair au sujet de ce que vous possédez intrinsèquement et ne pas avoir une trop haute opinion de vous-mêmes. À l’origine, aucun de vous ne cherchait la vie, mais tous étaient des mendiants qui erraient dans les rues. Que Dieu vous forme comme tu l’imagines, vous amenant à vous prosterner tous sur le sol, totalement convaincus, comme si vous aviez eu une grande vision, cela serait impossible ! C’est impossible parce que quelqu’un qui n’a pas vu les miracles de Dieu ne peut pas croire pleinement tout ce que Je dis. Même si vous examiniez Mes paroles attentivement, vous ne les croiriez toujours pas entièrement ; c’est la nature de l’homme. Ceux qui cherchent la vérité subiront quelques changements, tandis que la foi qu’avaient jadis ceux qui ne cherchent pas la vérité diminuera et pourra même disparaître. La plus grande difficulté que vous avez, c’est de ne pas croire complètement sans avoir vu l’accomplissement des paroles de Dieu et de ne pas être réconciliés sans avoir vu Ses miracles. Sans avoir vu de telles choses, qui pourrait être totalement fidèle à Dieu ? Et donc Je dis que vous ne croyez pas en Dieu, mais aux miracles. J’ai maintenant parlé clairement de divers aspects de la vérité ; chacun d’eux est complet et le lien entre eux tous est très fort. Vous les avez vus, et maintenant, vous devez les mettre en pratique. Aujourd’hui, Je te montre le chemin et, à l’avenir, tu devrais toi-même le mettre en pratique. Les paroles que Je prononce maintenant présentent des exigences aux gens en fonction de leurs circonstances réelles, et J’œuvre en fonction de leurs besoins et de ce qu’ils ont à l’intérieur d’eux-mêmes. Le Dieu concret est venu sur terre pour accomplir une œuvre pratique, pour œuvrer selon les circonstances et les besoins réels des gens. Il n’est pas déraisonnable. Quand Dieu agit, Il ne contraint pas les gens. Que tu te maries ou non, par exemple, devrait être basé sur la réalité de tes circonstances ; la vérité t’a été dite clairement et Je ne te retiens pas. La famille de certaines gens les opprime de sorte qu’ils ne peuvent pas croire en Dieu à moins de se marier. De cette façon, le mariage, à l’inverse, leur est une aide. Pour d’autres, le mariage n’apporte aucun avantage, mais leur coûte ce qu’ils avaient jadis. Ton propre cas doit être déterminé par tes circonstances réelles et par ta propre détermination. Je ne suis pas ici pour inventer des règles et des règlements par lesquels vous faire des exigences. Beaucoup de gens crient constamment : « Dieu est concret ; Son œuvre est basée sur la réalité et sur nos circonstances réelles », mais sais-tu ce qui la rend réelle, en fait ? Assez de tes mots vides ! L’œuvre de Dieu est réelle et basée sur la réalité. Elle n’a pas de doctrine, mais est entièrement libre, complètement ouverte et sans déguisement. Quels sont les détails spécifiques de ces quelques principes ? Peux-tu dire quelles parties de l’œuvre de Dieu sont ainsi ? Tu dois parler en détail, tu dois avoir plusieurs sortes de témoignages basés sur l’expérience, et tu dois être très au clair sur cette caractéristique de l’œuvre de Dieu : tu dois la connaître et alors seulement tu seras qualifié pour dire ces mots. Pourrais-tu répondre si quelqu’un te demandait : « Quelle œuvre Dieu incarné a-t-Il accomplie sur terre dans les derniers jours ? Pourquoi l’appelez-vous le Dieu concret ? Que signifie “concret” ici ? Peux-tu parler de Son œuvre pratique, de ce qu’elle comprend exactement ? Jésus est Dieu devenu chair, et le Dieu d’aujourd’hui est aussi Dieu devenu chair, alors quelles sont les différences entre Eux ? Et quelles sont les similitudes ? Quelle œuvre chacun d’Eux a-t-Il accomplie ? » Tout cela concerne le témoignage ! Ne sois pas désorienté au sujet de ces choses. Il y en a d’autres qui disent : « L’œuvre de Dieu aujourd’hui est réelle. Elle n’est jamais un étalage de miracles et de prodiges. » N’opère-t-Il vraiment pas de miracles et de prodiges ? Es-tu certain ? Sais-tu quelle est vraiment Mon œuvre ? On peut dire qu’Il ne fait pas de miracles et de prodiges, mais l’œuvre qu’Il accomplit et les paroles qu’Il prononce ne sont-elles pas toutes des miracles ? On peut dire qu’Il ne fait pas de miracles et de prodiges, mais cela dépend de la façon dont c’est expliqué et à qui c’est adressé. Sans aller à l’église, Il a mis à nu les états des gens, et sans accomplir aucune œuvre autre que celle de la parole, Il a incité les gens à continuer. Ne s’agit-il pas de miracles ? Avec des paroles seulement, Il a conquis les gens, et les gens suivent volontiers sans perspective ni espoir. Ne s’agit-il pas aussi d’un miracle ? Quand Il parle, Ses paroles suscitent une certaine humeur chez les gens. S’ils ne se sentent pas joyeux, ils ressentent alors de la mélancolie. S’ils ne sont pas sujets à l’épurement, ils sont alors sujets au châtiment. Avec seulement quelques paroles tranchantes, Il apporte le châtiment sur les gens. N’est-ce pas surnaturel ? Les humains pourraient-ils faire une telle chose ? Tu as lu la Bible pendant toutes ces années, mais tu n’as rien compris, n’a acquis aucune idée. Tu as été incapable de te séparer de ces manières de croire traditionnelles et dépassées. Tu ne sais pas donner un sens à la Bible. Pourtant, Il peut comprendre pleinement la Bible. N’est-ce pas quelque chose de surnaturel ? S’il n’y avait rien de surnaturel chez Dieu quand Il vient sur terre, serait-Il capable de vous conquérir ? Sans Son œuvre divine extraordinaire, qui parmi vous serait convaincu ? À tes yeux, il semble qu’une personne normale œuvre et vit avec vous. En surface, Il semble être une personne normale et ordinaire. Ce que vous voyez est une façade de l’humanité normale, mais, en fait, c’est la divinité à l’œuvre. Ce n’est pas l’humanité normale, mais la divinité. C’est Dieu Lui-même à l’œuvre, une œuvre qu’Il accomplit en utilisant une humanité normale. Ainsi, Son œuvre est à la fois normale et surnaturelle. L’œuvre qu’Il accomplit ne peut pas être faite par l’homme. Et comme elle ne peut pas être faite par des gens normaux, elle est accomplie par un être extraordinaire. Pourtant, c’est la divinité qui est extraordinaire, pas l’humanité ; la divinité est différente de l’humanité. Quelqu’un qui est utilisé par le Saint-Esprit a également une humanité ordinaire et normale, mais il est incapable d’accomplir cette œuvre. C’est là que réside la différence. Tu pourrais dire : « Dieu n’est pas un Dieu surnaturel. Il ne fait rien de surnaturel. Notre Dieu prononce des paroles pratiques et réelles. Il vient à l’église pour accomplir une œuvre réelle et pratique. Chaque jour, Il nous parle en personne, et, en personne, Il souligne nos états. Notre Dieu est réel ! Il vit avec nous et tout en Lui est totalement normal. Rien dans Son apparence ne Le distingue comme Dieu. Il y a même des moments où Il Se met en colère et nous voyons la majesté de Sa colère, et parfois Il sourit, et nous observons Son attitude souriante. Il est Dieu Lui-même avec une forme, fait de chair et de sang, qui est réel et vrai. » Lorsque tu rends témoignage de cette manière, ton témoignage est incomplet. Quelle aide apportera-t-il aux autres ? Si tu ne peux pas témoigner du fond de l’histoire et de l’essence de l’œuvre de Dieu Lui-même, alors ton « témoignage » n’est pas digne d’être appelé ainsi !

Rendre témoignage à Dieu consiste avant tout à parler de ta connaissance de l’œuvre de Dieu, de la façon dont Dieu conquiert les gens, les sauve, les transforme. Il s’agit de parler de la façon dont Il guide les gens à entrer dans la réalité de la vérité, leur permettant d’être conquis, rendus parfaits et sauvés par Lui. Rendre témoignage signifie parler de Son œuvre et de tout ce que tu as expérimenté. Seule Son œuvre peut Le représenter et seule Son œuvre peut Le révéler publiquement dans Son intégralité. Son œuvre Lui rend témoignage. Son œuvre et Ses déclarations, représentent directement l’Esprit ; l’œuvre qu’Il accomplit est réalisée par l’Esprit, et les paroles qu’Il prononce sont prononcées par l’Esprit. Ces choses sont simplement exprimées par la chair incarnée de Dieu, mais, en réalité, c’est l’Esprit qui les exprime. Toute l’œuvre qu’Il accomplit et toutes les paroles qu’Il prononce représentent Son essence. Après S’être revêtu de chair et être venu parmi les hommes, si Dieu ne parlait pas ni n’œuvrait, puis vous demandait de connaître Sa réalité, Sa normalité et Sa toute-puissance, serais-tu en mesure de le faire ? Serais-tu en mesure de savoir quelle est l’essence de l’Esprit ? Serais-tu en mesure de savoir quels sont les attributs de Sa chair ? C’est seulement parce que vous avez expérimenté chaque étape de Son œuvre qu’Il vous demande de Lui rendre témoignage. Si vous n’aviez pas une telle expérience, alors Il n’insisterait pas pour que vous rendiez témoignage. Ainsi, lorsque tu rends témoignage à Dieu, tu n’attestes pas seulement Son extérieur d’humanité normale, mais aussi de l’œuvre qu’Il accomplit et du chemin qu’Il conduit. Tu dois attester la façon dont tu as été conquis par Lui et sous quels aspects tu as été rendu parfait. C’est le genre de témoignage que tu dois rendre. Partout où tu vas, si tu cries : « Notre Dieu est venu accomplir une œuvre et Son œuvre est vraiment pratique ! Il nous a gagnés sans actes surnaturels, sans aucun miracle ni prodige ! » D’autres demanderont : « Que veux-tu dire quand tu dis qu’Il n’opère ni miracles ni prodiges ? Comment peut-Il t’avoir conquis sans opérer de miracles et de prodiges ? » Et tu dis : « Il parle et, sans faire montre de prodiges ou de miracles, Il nous a conquis. Son œuvre nous a conquis. » En fin de compte, si tu n’es pas en mesure de dire quoi que ce soit de substantiel, si tu ne peux pas parler de faits précis, est-ce un vrai témoignage ? Lorsque Dieu incarné conquiert les gens, ce sont Ses paroles divines qui le font. L’humanité ne peut pas accomplir cela. Ce n’est pas quelque chose que n’importe quel mortel peut accomplir, et même ceux du plus haut calibre parmi les gens normaux en sont incapables, car Sa divinité est supérieure à tout être créé. C’est extraordinaire pour les gens ; le Créateur, après tout, est supérieur à tout être créé. Les êtres créés ne peuvent pas être supérieurs au Créateur. Si tu Lui étais supérieur, Il ne serait pas en mesure de te conquérir, et Il ne peut te conquérir que parce qu’Il t’est supérieur. Celui qui peut conquérir tout le genre humain est le Créateur, et nul autre que Lui ne peut accomplir cette œuvre. Ces paroles sont un « témoignage », le genre de témoignage que tu dois rendre. Pas à pas, tu as subi le châtiment, le jugement, l’épurement, les épreuves, les revers et les tribulations, et tu as été conquis. Tu as mis de côté les perspectives de la chair, tes motivations personnelles et les attraits intimes de la chair. En d’autres termes, les paroles de Dieu ont complètement conquis ton cœur. Bien que tu n’aies pas grandi dans ta vie autant qu’Il l’exige, tu sais toutes ces choses et tu es totalement convaincu par ce qu’Il accomplit. Ainsi, cela peut être appelé témoignage, un témoignage réel et vrai. L’œuvre que Dieu est venu accomplir, l’œuvre du jugement et du châtiment, a le but de conquérir l’homme, mais Il achève également Son œuvre, mettant fin à l’ère et accomplissant l’œuvre de conclusion. Il achève l’ère entière, sauvant tout le genre humain, délivrant l’homme du péché une fois pour toutes. Il gagne pleinement l’homme qu’Il a créé. Tu dois témoigner de tout cela. Tu as expérimenté tellement de l’œuvre de Dieu, tu l’as vue de tes propres yeux et en as fait l’expérience personnellement. Lorsque tu auras atteint la fin, tu ne dois pas être incapable d’exécuter la fonction qui t’incombe. Quel dommage ce serait ! Quand l’Évangile sera répandu à l’avenir, tu devrais pouvoir parler de tes propres connaissances, attester tout ce que tu as acquis dans ton cœur et ne ménager aucun effort. C’est ce qu’un être créé devrait atteindre. Quelle est la signification réelle de cette étape de l’œuvre de Dieu ? Quel est son effet ? Et à quel point est-elle réalisée en l’homme ? Que doivent faire les gens ? Lorsque vous pourrez parler clairement de toute l’œuvre que Dieu incarné a accomplie depuis Sa venue sur terre, alors votre témoignage sera complet. Quand tu pourras parler clairement des cinq choses suivantes : l’importance de Son œuvre, son contenu, son essence, le tempérament qu’elle représente et ses principes, alors cela prouvera que tu es capable de rendre témoignage à Dieu, que tu possèdes vraiment la connaissance. Mes exigences à votre égard ne sont pas très élevées et sont réalisables par tous ceux qui cherchent vraiment. Si tu es résolu à être l’un des témoins de Dieu, tu dois comprendre ce que Dieu déteste et ce qu’Il aime. Tu as expérimenté une grande partie de Son œuvre ; par cette œuvre, tu dois parvenir à connaître Son tempérament, comprendre Sa volonté et Ses exigences à l’égard de l’homme, et utiliser cette connaissance pour Lui rendre témoignage et accomplir ton devoir. Il se peut que tu dises seulement : « Nous connaissons Dieu. Son jugement et Son châtiment sont très sévères. Ses paroles sont très strictes ; elles sont justes et majestueuses, et elles ne peuvent être offensées par aucun homme », mais ces mots soutiennent-ils l’homme finalement ? Quel est leur effet sur les gens ? Sais-tu vraiment que cette œuvre du jugement et du châtiment t’est très bénéfique ? Le jugement et le châtiment de Dieu révèlent ta rébellion et ta corruption, n’est-ce pas ? Ils peuvent purifier et expulser ces choses souillées et corrompues en toi, n’est-ce pas ? Que deviendrais-tu sans le jugement et le châtiment ? Reconnais-tu vraiment le fait que Satan t’a corrompu au plus profond degré ? Aujourd’hui, vous devez vous équiper de ces choses et bien les connaître.

La croyance en Dieu de nos jours n’est pas la foi que vous pourriez imaginer, c’est-à-dire qu’il suffirait de lire les paroles de Dieu, de prier, de chanter, de danser, d’accomplir votre devoir et de mener une vie d’humanité normale. La croyance pourrait-elle vraiment être si simple ? Les résultats sont essentiels. Ce n’est pas le nombre de manières dont tu disposes pour faire les choses ; c’est plutôt la manière par laquelle tu peux obtenir les meilleurs résultats. Tu peux possiblement tenir les paroles de Dieu et exposer une partie de tes connaissances, mais lorsque tu les mets de côté, tu n’as rien à dire. Cela montre que tu es uniquement en mesure de parler de lettres et de doctrines, mais que tu n’as pas la connaissance de l’expérience. Aujourd’hui, cela ne fonctionnera pas si tu ne parviens pas à saisir ce qui est crucial. C’est d’une importance vitale pour entrer dans la réalité ! Commence à t’entraîner ainsi : tout d’abord, lis les paroles de Dieu ; apprends à bien connaître les termes spirituels en elles ; trouve les visions clés en elles ; identifie les parties qui se rapportent à la pratique ; rassemble tous ces éléments, un par un ; entre en elles dans ton expérience. Ce sont les choses cruciales que tu dois saisir. La pratique la plus cruciale quand tu manges et bois les paroles de Dieu est la suivante : après avoir lu un chapitre des paroles de Dieu, tu dois être en mesure de localiser les parties clés concernant les visions et tu dois aussi être en mesure de localiser les parties clés qui se rapportent à la pratique. Utilise les visions comme fondement et la pratique comme guide dans la vie. C’est ce qui vous manque le plus et votre plus grande difficulté ; vous y prêtez rarement attention dans votre cœur. En général, vous existez tous dans un état de paresse, sans motivation, ne voulant pas faire de sacrifice personnel ; ou vous attendez passivement. Certains se plaignent même ; ils ne comprennent pas les buts et la signification de l’œuvre de Dieu, et il leur est difficile de poursuivre la vérité. De telles gens détestent la vérité et seront finalement éliminés. Aucun d’entre eux ne peut être rendu parfait et aucun ne peut survivre. Si les gens ne sont pas un peu résolus à résister aux forces de Satan, alors tout espoir est perdu pour eux !

Maintenant, l’efficacité de votre quête est mesurée par ce que vous possédez actuellement. C’est ce qui est utilisé pour déterminer votre fin ; c’est-à-dire que votre fin est révélée par vos sacrifices et vos actions. Votre fin sera révélée par votre quête, votre foi et ce que vous avez fait. Parmi vous tous, beaucoup ne peuvent pas être sauvés, car la révélation de la fin des gens se fait aujourd’hui, et Je ne serai pas embrouillé dans Mon œuvre ; Je ne conduirai pas dans l’ère suivante ceux qui ne peuvent absolument pas être sauvés. À un certain moment, Mon œuvre sera terminée. Je ne ferai aucune œuvre en ces cadavres puants et sans esprit qui ne peuvent être sauvés du tout. Les derniers jours du salut de l’homme sont arrivés, et Je ne ferai pas une œuvre inutile. Ne pestez pas contre le ciel et la terre. La fin du monde approche. C’est inévitable. Les choses sont arrivées à ce point et, comme être humain, il n’y a rien que tu puisses faire pour les arrêter. Tu ne peux pas changer les choses comme tu le souhaites. Hier, tu n’as payé aucun prix pour chercher la vérité et tu n’as pas été loyal ; aujourd’hui, le moment est venu, tu ne peux pas être sauvé ; demain, tu seras éliminé, et aucune latitude ne sera accordée pour ton salut. Même si Mon cœur est doux et que Je fais tout Mon possible pour te sauver, si tu ne tends pas vers ton propre bien ou n’as aucune pensée en ton intérêt, en quoi cela Me concerne-t-il ? Ceux qui ne pensent qu’à leur chair et qui aiment le confort ; ceux qui semblent croire, mais ne croient pas vraiment ; ceux qui pratiquent la médecine et la sorcellerie maléfiques ; ceux qui sont débauchés, déguenillés et en lambeaux ; ceux qui volent à l’Éternel des sacrifices et des biens ; ceux qui aiment les pots-de-vin ; ceux qui rêvent paresseusement de monter au ciel ; ceux qui sont arrogants et vaniteux, qui ne recherchent que la gloire et la fortune personnelles ; ceux qui répandent des mots impertinents ; ceux qui blasphèment Dieu Lui-même ; ceux qui ne font que juger et calomnier Dieu Lui-même ; ceux qui forment des cliques et cherchent l’indépendance ; ceux qui s’exaltent au-dessus de Dieu ; ces hommes et femmes frivoles, jeunes, d’âge moyen et plus âgés qui sont pris au piège dans la débauche ; ces hommes et femmes qui jouissent d’une gloire et d’une fortune personnelles et qui cherchent entre autres un statut personnel ; ces impénitents pris au piège du péché ; tous ces gens ne sont-ils pas exclus du salut ? La débauche, le péché, la médecine maléfique, la sorcellerie, l’obscénité et les mots impertinents, tout cela est déchaîné parmi vous ; et la vérité et les paroles de vie sont foulées aux pieds au milieu de vous, et la langue de sainteté est souillée parmi vous. Vous, païens, bouffis de crasse et de désobéissance ! Quelle sera votre fin ? Comment ceux qui aiment la chair, qui commettent la sorcellerie de la chair et qui sont pris au piège dans le péché de la débauche ont-ils l’audace de continuer à vivre ! Ne sais-tu pas que des gens comme vous sont des asticots qui ne peuvent être sauvés ? Qu’est-ce qui t’autorise à exiger ceci et cela ? À ce jour, il n’y a pas eu le moindre changement chez ceux qui n’aiment pas la vérité et n’aiment que la chair. Comment de telles personnes peuvent-elles être sauvées ? Ceux qui n’aiment pas le chemin de la vie, qui n’exaltent pas Dieu et ne Lui rendent pas témoignage, qui complotent dans l’intérêt de leur propre statut, qui se vantent, ne sont-ils pas toujours les mêmes, encore aujourd’hui ? Quelle valeur y a-t-il à les sauver ? Que tu puisses être sauvé ne dépend pas de ton ancienneté ou de tes années de travail, et encore moins des qualifications que tu as accumulées. Cela dépend plutôt de ta recherche, si elle a porté des fruits ou non. Tu dois savoir que ceux qui sont sauvés sont les « arbres » qui portent des fruits, pas les arbres au feuillage luxuriant et aux fleurs abondantes qui ne produisent pourtant aucun fruit. Même si tu as passé de nombreuses années à errer dans les rues, qu’est-ce que cela importe ? Où est ton témoignage ? Ta révérence envers Dieu est bien plus faible que ton amour pour toi-même et tes désirs lubriques. Une telle personne n’est-elle pas dégénérée ? Comment pourrait-elle être un spécimen et un modèle pour le salut ? Ta nature est incorrigible, tu es trop rebelle, tu ne peux pas être sauvé ! De telles gens ne sont-ils pas ceux qui seront éliminés ? Le moment où Mon œuvre sera terminée ne sera-t-il pas celui de l’arrivée de ton dernier jour ? J’ai tellement œuvré et prononcé tellement de paroles parmi vous. Combien en avez-vous vraiment entendu ? À combien avez-vous jamais obéi ? Lorsque Mon œuvre se terminera, ce sera le moment où tu cesseras de t’opposer à Moi, où tu cesseras de Me résister. Pendant que J’œuvre, vous agissez constamment contre Moi ; vous ne respectez jamais Mes paroles. J’accomplis Mon œuvre et tu fais ton propre « travail », créant ton propre petit royaume. Vous n’êtes rien d’autre qu’une meute de renards et de chiens, faisant tout contre Moi ! Vous essayez constamment d’amener dans votre étreinte ceux qui vous offrent leur amour sans partage. Où est votre révérence ? Tout ce que vous faites est trompeur ! Vous n’avez ni obéissance ni révérence, et tout ce que vous faites est trompeur et blasphématoire ! De telles gens peuvent-ils être sauvés ? Les hommes sexuellement immoraux et lascifs veulent toujours attirer vers eux des prostituées coquettes pour leur propre plaisir. Je ne sauverai absolument pas de tels démons sexuellement immoraux. Je vous déteste, démons souillés ; votre lascivité et votre coquetterie vous plongeront en enfer. Qu’avez-vous à dire pour votre défense ? Vous, démons souillés et mauvais esprits, vous êtes répugnants ! Vous êtes dégoûtants ! Comment une telle ordure pourrait-elle être sauvée ? Ceux qui sont pris au piège du péché peuvent-ils encore être sauvés ? Aujourd’hui, cette vérité, ce chemin et cette vie ne vous attirent pas ; au contraire, vous êtes attirés par le péché, l’argent, la réputation, la gloire, le gain, les jouissances de la chair, la beauté des hommes et les charmes des femmes. Qu’est-ce qui vous qualifie pour entrer dans Mon royaume ? Votre image est encore plus grande que celle de Dieu, votre statut encore plus élevé que celui de Dieu, sans parler de votre prestige parmi les hommes. Vous êtes devenus des idoles que les gens vénèrent. N’es-tu pas devenu l’archange ? Lorsque la fin des personnes sera révélée, ce qui est aussi le moment où l’œuvre du salut sera presque terminée, beaucoup d’entre vous seront des cadavres sans aucun espoir de salut et devront être éliminés. Pendant l’œuvre du salut, Je suis bon et bienveillant envers tous. Lorsque l’œuvre sera terminée, la fin de différents types de personnes sera révélée et, à ce moment-là, Je ne serai plus bon et bienveillant, car la fin des personnes aura été révélée, et chacun aura été classé selon son genre, et il ne servira à rien de continuer une œuvre de salut, car l’ère du salut sera passée, et, après être passée, elle ne reviendra pas.

Précédent : Pratique (6)

Suivant : Servir comme les Israélites

Contenu connexe