218 Chant du retour du fils prodigue

Après tant d’années à croire en Dieu, pourquoi es-tu toujours comme ça ? Tu fuis le jugement et le châtiment comme si tu ne t’en souciais même pas. Ton visage décadent montre ton attitude négligente, comme si tu avais subi une grande injustice et n’avais plus le cœur à suivre Dieu. Toi, le fils prodigue déchu, vers où te diriges-tu avec une telle obstination ? Tu sembles te soumettre aux orchestrations de Dieu sans faire de choix pour toi-même. Tu t’attardes à la croisée des chemins et as perdu la « foi » de tes débuts. Résolument, tu regardes la mort en face et chemines vers un avenir incertain.

Dans un brouillard, tu sembles posséder une « grande foi », convaincu que Dieu ne t’abandonnera pas, tu poursuis donc suivant ta volonté. Des désirs extravagants remplacent tes propres efforts. Tu es accablé de négativité, et tu n’as pas encore été capable de te relever. Où sont ta conscience et ta raison ? Même à présent, tu demeures endormi. Tu es vraiment si inutile et incompétent. Tu penses que ton noble caractère est sacré et inviolable. Même le Dieu incarné est humble, alors comment un humain corrompu pourrait-il être aussi noble ?

La tragédie est que je ne me connais pas du tout moi-même. Derrière ma façade imposante, se cache une personne vile. Arrogant et vaniteux, et ne connaissant pas la vérité, je me mets dans l’embarras. Comment puis-je parler de faire mon devoir alors que mon tempérament corrompu n’a pas changé du tout ? Comment puis-je obtenir la vie-vérité sans subir de jugement ? L’œuvre de Dieu va bientôt prendre fin, et je suis terrifié ; j’ai peur de tomber dans les catastrophes et de ne pouvoir que gémir et grincer des dents. Maintenant, je vais donc me ressaisir et accepter le jugement et le châtiment de Dieu ; alors seulement, je serai intelligent.

Précédent: 217 Je suis rempli de remords

Suivant: 219 Ô Dieu ! Je ne mérite vraiment pas Ton amour

Voulez-vous accueillir le Seigneur pour devenir la personne la plus chanceuse du monde ? Contactez-nous pour trouver le chemin.

Contenu connexe

101 Si Dieu ne m’avait sauvé

ⅠSi Dieu ne m’avait sauvé,je serais encore errant dans le monde,luttant et souffrant dans le péché,vivant sans aucun espoir.Si Dieu ne...

Paramètres

  • Texte
  • Thèmes

Couleurs unies

Thèmes

Police

Taille de police

Interligne

Interligne

Largeur de page

Contenu

Chercher

  • Rechercher ce texte
  • Rechercher ce livre

Contactez-nous par WhatsApp