Le bon accomplissement de son devoir requiert une coopération harmonieuse (Partie 1)

Une coopération harmonieuse est nécessaire au bon accomplissement de son devoir. Puisque tout le monde a un tempérament corrompu et que personne ne possède la vérité, ce n’est que grâce à une coopération harmonieuse que l’on peut accomplir son devoir correctement. Une coopération harmonieuse n’est pas seulement bénéfique à l’entrée dans la vie des gens, mais aussi au bon accomplissement de leurs devoirs et au travail de l’Église. Ceux qui coopèrent harmonieusement sont des personnes qui ont une relativement bonne humanité et qui sont relativement honnêtes également. Mais si une personne n’a pas une bonne humanité, si elle est trop arrogante ou suffisante, trop tortueuse et malhonnête, alors elle ne peut coopérer harmonieusement avec les autres. Certains ne s’impliquent pas dans un travail honnête, ils ne sont pas consciencieux dans l’accomplissement de leur devoir et ils préparent toujours un mauvais coup. Ces gens-là ne peuvent pas coopérer avec les autres et ils ne peuvent trouver l’harmonie ou bien s’entendre avec qui que ce soit. De telles personnes n’ont aucune humanité et elles sont des bêtes, des démons et des Satans. Tous ceux qui sont obéissants et soumis et qui ont une bonne humanité obtiendront sans aucun doute des résultats lorsqu’ils accompliront leur devoir et ils coopéreront facilement avec les autres. Quant à ceux qui n’accomplissent pas honnêtement leur devoir, qui sont indisciplinés ou même qui perturbent les autres dans l’accomplissement de leurs devoirs, s’ils restent incorrigibles malgré de nombreux rappels à l’ordre, qu’ils ne songent jamais à se repentir, qu’ils provoquent sans cesse des interruptions et des perturbations dans leurs devoirs et que la qualité de leur humanité est ignoble, alors ceux-là doivent être exclus sans délai, afin d’éviter d’attirer les problèmes et les calamités sur le travail de l’Église. Voilà un problème que les dirigeants et les ouvriers doivent résoudre.

Certaines personnes sont irresponsables lorsqu’elles accomplissent leur devoir, ce qui fait que le travail doit sans cesse être refait. Cela affecte gravement l’efficacité de ce travail. Mis à part le manque d’expérience et de connaissances spécialisées d’une personne, y a-t-il d’autres raisons expliquant l’apparition de ce problème ? (Lorsqu’une personne est relativement arrogante et suffisante, prend des décisions seule et n’accomplit pas son devoir selon les principes.) Les connaissances spécialisées peuvent s’acquérir et l’expérience peut être accumulée petit à petit, mais si le problème vient du tempérament de la personne, pensez-vous qu’il est simple à résoudre ? (Non, ce n’est pas simple.) Alors, comment ce problème doit-il être résolu ? (La personne doit faire l’expérience du jugement, du châtiment et de l’émondage.) Elle doit faire l’expérience du jugement, du châtiment et de l’émondage. Ces paroles sont correctes, mais elles ne peuvent être mises en œuvre que par ceux qui poursuivent la vérité. Ceux qui n’aiment pas la vérité peuvent-ils accepter d’être émondés ? Non, ils ne peuvent pas l’accepter. Si le travail doit constamment être refait lorsque des personnes accomplissent leur devoir, le problème principal n’est pas un manque de connaissances spécialisées ou d’expérience, mais plutôt que ces personnes sont trop suffisantes et arrogantes, qu’elles ne travaillent pas harmonieusement, mais décident et agissent seules. Résultat, le travail est gâché, rien n’est accompli et tous ces efforts sont vains. Le problème le plus grave, dans tout cela, est le tempérament corrompu de la personne. Quand le tempérament corrompu des personnes est trop grave, ces personnes ne sont pas de bonnes personnes, elles sont des personnes malfaisantes. Le tempérament des personnes malfaisantes est bien plus grave qu’un tempérament corrompu ordinaire. Les gens malfaisants sont susceptibles de commettre des actes malfaisants, d’interrompre et de perturber le travail de l’Église. Tout ce dont sont capables les personnes malfaisantes lorsqu’elles accomplissent leur devoir, c’est de mal faire les choses et de gâcher les choses. Leur service pose plus de problèmes qu’il n’en vaut la peine. Certaines personnes ne sont pas malfaisantes, mais elles accomplissent leur devoir selon leur tempérament corrompu et elles aussi sont incapables de le faire correctement. En somme, les tempéraments corrompus empêchent vraiment les gens d’accomplir leur devoir correctement. Selon vous, quel aspect du tempérament corrompu des gens a l’impact le plus important sur l’efficacité avec laquelle ils accomplissent leur devoir ? (L’arrogance et la suffisance.) Et quelles sont les manifestations principales de l’arrogance et de la suffisance ? Prendre des décisions seul, suivre son propre chemin, ne pas écouter les suggestions des autres, ne pas consulter les autres, ne pas coopérer harmonieusement et toujours essayer d’avoir le dernier mot. Même si bon nombre de frères et sœurs peuvent coopérer pour accomplir un devoir en particulier, chacun d’entre eux s’occupant de sa propre tâche, certains chefs de groupe ou superviseurs veulent toujours avoir le dernier mot. Quoi qu’ils fassent, ils ne coopèrent jamais harmonieusement avec les autres, ne participent jamais aux échanges et agissent précipitamment sans être parvenus à un consensus avec les autres. Ils forcent tout le monde à n’écouter qu’eux et c’est là que réside le problème. De plus, lorsque les autres voient ce problème, mais qu’ils ne se manifestent pas pour arrêter la personne responsable, le résultat final est qu’ils ne sont pas efficaces dans leur devoir, que le travail est entièrement gâché et que toutes les personnes impliquées doivent refaire leur travail, s’épuisant par la même occasion. Qui est responsable d’un résultat aussi grave ? (La personne qui dirige.) Les autres personnes impliquées sont-elles également responsables ? (Oui.) La personne en charge a pris les décisions seule, elle a insisté pour faire les choses à sa façon. Les autres ont vu le problème, mais n’ont rien fait pour l’arrêter et, ce qui est plus grave, ils l’ont même suivie. Cela ne fait-il pas d’eux des complices ? Si tu ne contrains pas, n’arrêtes pas ou n’exposes pas cette personne, mais que tu la suis et que tu lui permets de te manipuler, ne donnes-tu pas à Satan la liberté de perturber le travail de l’Église ? C’est assurément votre problème. Lorsque vous voyez un problème, mais que vous ne faites rien pour y mettre un terme, que vous n’échangez pas à ce sujet ni n’essayez de le limiter et qu’en outre, vous ne le signalez pas à vos supérieurs et jouez le rôle de quelqu’un de complaisant, est-ce un signe de déloyauté ? Les gens complaisants sont-ils fidèles à Dieu ? Pas le moins du monde. Une telle personne n’est pas seulement déloyale envers Dieu : elle agit en tant que complice, serviteur et disciple de Satan. Elle est déloyale envers son devoir et sa responsabilité, mais envers Satan, elle est tout à fait loyale. C’est là que réside le fond du problème. En ce qui concerne l’insuffisance professionnelle, il est possible d’apprendre constamment et de mettre en commun ses expériences dans l’accomplissement de son devoir. De tels problèmes peuvent être facilement résolus. Le problème le plus difficile à résoudre est le tempérament corrompu de l’homme. Si vous ne poursuivez pas la vérité et ne résolvez pas votre tempérament corrompu, mais que vous jouez toujours les personnes complaisantes, que vous n’émondez pas et n’aidez pas ceux que vous avez vus violer les principes, ni ne les exposez ou les révélez, mais que vous reculez toujours, n’assumant pas vos responsabilités, alors une manière d’accomplir son devoir comme la vôtre ne fera que compromettre et retarder le travail de l’Église. Traiter l’accomplissement de votre devoir à la légère, sans assumer la moindre responsabilité, n’affecte pas seulement l’efficacité du travail, mais cela mène également à des retards répétés dans le travail de l’Église. Lorsque vous accomplissez votre devoir de cette façon, n’êtes-vous pas simplement superficiels et en train de tromper Dieu ? Cela montre-t-il une quelconque loyauté envers Dieu ? Si vous êtes constamment superficiels lorsque vous accomplissez votre devoir, et que vous restez résolument impénitents, alors vous serez inévitablement éliminés.

Comment dois-tu faire face aux difficultés que tu rencontres lorsque tu accomplis ton devoir ? La meilleure façon, c’est que tout le monde cherche la vérité ensemble pour résoudre les problèmes et parvenir à un consensus. Tant que tu comprends les principes, tu sauras quoi faire. C’est la meilleure façon de résoudre les problèmes. Si tu ne cherches pas la vérité pour résoudre un problème et que tu n’agis qu’en te basant sur tes propres notions ou sur ta propre imagination, alors tu n’accomplis pas ton devoir. En quoi cela est-il différent de travailler dans la société des non-croyants ou dans le monde de Satan ? La maison de Dieu est gouvernée par la vérité et par Dieu. Quel que soit le problème qui survient, il faut chercher la vérité pour le résoudre. Qu’importe le nombre d’opinions divergentes ou à quel point celles-ci sont différentes les unes des autres, elles devraient toutes être évoquées et faire l’objet d’un échange. Puis, une fois que l’on est parvenu à un consensus, il faut agir en accord avec les principes. Ainsi, non seulement tu peux résoudre le problème, mais tu peux également pratiquer la vérité et accomplir correctement ton devoir. Tu peux également parvenir à une coopération harmonieuse tout en résolvant le problème. Si tous ceux qui accomplissent leur devoir aiment la vérité, il leur est alors facile d’accepter la vérité et de s’y soumettre. Mais si ces gens sont arrogants et suffisants, alors il leur est difficile d’accepter la vérité, même lorsqu’ils échangent sur la vérité. Il y a des gens qui ne comprennent pas la vérité et qui veulent pourtant sans cesse que les autres les écoutent. Les personnes de ce genre ne font que perturber les autres dans l’accomplissement de leur devoir. Voilà la racine du problème, qui doit être résolue pour que l’on puisse accomplir son devoir correctement. Si, en accomplissant son devoir, on est toujours arrogant et obstiné, si on prend toujours les décisions seul, si on agit imprudemment et comme on l’entend, sans coopérer ou discuter des choses avec les autres, et sans chercher les vérités-principes, quelle sorte d’attitude envers son devoir cela démontre-t-il ? Peut-on accomplir son devoir correctement de cette manière ? Si une personne de ce genre n’accepte jamais d’être émondée, si elle n’accepte pas du tout la vérité et continue d’agir à sa façon, précipitamment et comme elle l’entend, sans se repentir ni changer, alors le problème ne concerne pas seulement son attitude, mais aussi son humanité et son caractère. Cette personne n’a pas d’humanité. Une personne sans humanité peut-elle accomplir son devoir correctement ? Bien sûr que non. Si, lors de l’accomplissement de son devoir, une personne commet même toutes sortes d’outrages et perturbe le travail de l’Église, alors cette personne est malfaisante. Ce genre de personne n’est pas apte à accomplir son devoir. L’accomplissement de son devoir n’a pour seuls résultats que la perturbation et les dégâts, et cette personne fait plus de mal que de bien, de sorte qu’elle devrait être disqualifiée pour ce qui est d’accomplir son devoir et purgée de l’Église. C’est pour cela que la capacité à bien faire son devoir ne dépend pas uniquement du calibre de la personne, mais surtout de son attitude vis-à-vis de son devoir, de son caractère, de son humanité, bonne ou mauvaise, et de son aptitude à accepter la vérité. Voilà les racines du problème. Si tu mets ton cœur dans ton devoir, si tu fais de ton mieux et si tu agis sincèrement, si tu as une attitude sérieuse et consciencieuse vis-à-vis de l’accomplissement de ton devoir, si tu es sérieux et si tu travailles dur : voilà les choses que Dieu examine. Et Dieu scrute tout le monde. Les gens peuvent-ils accomplir leurs devoirs correctement si la plupart d’entre eux sont irresponsables, si personne n’est sérieux et si, tout en sachant au fond de leur cœur ce qu’il est juste de faire, ils ne s’efforcent pas de respecter les principes et que personne ne prend la situation au sérieux ? Dans ce genre de situation, les dirigeants et les ouvriers doivent assurer un suivi, inspecter et offrir des conseils, ou trouver une personne responsable pour diriger le groupe ou pour être en charge. De cette façon, la plupart des gens peuvent être incités à agir et l’on peut obtenir de bons résultats lorsqu’ils accomplissent leurs devoirs. Si un individu perturbe et cause des dégâts, alors qu’il soit purgé immédiatement, car si le problème est résolu à la racine, il sera plus facile pour tout le monde d’accomplir son devoir efficacement. Certaines personnes ont peut-être un peu de calibre, mais elles sont irresponsables dans l’accomplissement de leurs devoirs. Elles ont peut-être des compétences techniques ou des connaissances professionnelles, mais elles ne les enseignent pas aux autres. Les dirigeants et les ouvriers doivent résoudre ce problème. Ils doivent échanger avec ces personnes et les encourager à enseigner leurs compétences aux autres, afin que ceux-ci acquièrent ces compétences aussi rapidement que possible et qu’ils maîtrisent ces connaissances professionnelles. En tant que personne versée dans les connaissances professionnelles, tu ne dois pas prendre de grands airs ou faire étalage de tes compétences, mais tu devrais enseigner tes compétences et tes connaissances aux novices, de manière proactive, pour que tout le monde puisse accomplir son devoir correctement ensemble. Il se peut que tu sois la personne la mieux informée dans ta profession et que tes compétences dépassent celles des autres, mais c’est un don que Dieu t’a octroyé et tu devrais t’en servir pour accomplir ton devoir et faire usage de tes points forts. Quelle que soit l’étendue de tes compétences ou de tes talents, tu ne peux pas entreprendre un travail seul. Un devoir est accompli plus efficacement si tout le monde est capable de saisir les compétences et les connaissances d’une profession. Comme le dit le proverbe : « L’union fait la force. » Quelles que soient les capacités d’un individu, sans l’aide de tout le monde, ces capacités ne suffisent pas. Par conséquent, personne ne devrait être arrogant et personne ne devrait souhaiter agir ou prendre des décisions seul. Les gens devraient se rebeller contre la chair, mettre de côté leurs propres idées et opinions, et travailler en harmonie avec tous les autres. Quiconque possède des connaissances professionnelles devrait aider les autres avec amour, afin qu’ils puissent, eux aussi, maîtriser ces compétences et ces connaissances. Cela est bénéfique à l’accomplissement du devoir. Si avoir une compétence est constamment considéré et traité comme une source de revenus et si tu crains qu’enseigner cette compétence aux autres ait pour résultat de te faire mourir de faim, c’est une perspective de non-croyant. C’est une pratique égoïste et abjecte et cela ne sera pas approuvé dans la maison de Dieu. Si tu n’es jamais capable d’accepter la vérité et que tu n’es jamais désireux de rendre service, alors tu seras simplement éliminé. Si tu fais preuve de considération envers les intentions de Dieu et que tu es disposé à être loyal au travail de Sa maison, tu dois offrir en sacrifice tous tes points forts et toutes tes compétences, afin que d’autres les apprennent et les comprennent, et qu’ils accomplissent d’autant mieux leur devoir. C’est ce qui est en accord avec les intentions de Dieu. Seules de telles personnes ont de l’humanité et sont aimées et bénies de Dieu.

Que doit-on faire pour bien accomplir son devoir ? Il faut venir l’accomplir de tout son cœur et avec toute son énergie. Utiliser tout son cœur et toute son énergie, c’est focaliser toutes ses pensées sur l’accomplissement de son devoir et ne pas laisser d’autres choses les occuper, puis consacrer à la tâche l’énergie dont on dispose, l’intégralité de son pouvoir ainsi que son calibre, ses dons, ses forces et les choses que l’on a comprises. Si tu as la capacité de saisir et de comprendre, et que tu as une bonne idée, tu dois communiquer avec les autres à ce sujet. Voilà ce que signifie coopérer en harmonie. C’est ainsi que tu feras correctement ton devoir, que tu parviendras à accomplir ton devoir de façon satisfaisante. Si tu désires toujours tout assumer toi-même, si tu veux toujours réaliser de grandes choses tout seul, si tu veux toujours te mettre en avant à la place des autres, est-ce que tu accomplis ton devoir ? Ce que tu fais alors, cela s’appelle l’autocratie : c’est te donner en spectacle. C’est un comportement satanique et non l’accomplissement d’un devoir. Personne, quels que soient ses points forts, ses dons ou ses talents particuliers, ne peut assumer lui-même tout le travail : il faut apprendre à coopérer en harmonie si l’on veut bien faire le travail de l’Église. C’est pourquoi la coopération harmonieuse est un principe de la pratique de l’accomplissement de son devoir. Tant que tu y mets tout ton cœur, toute ton énergie et toute ta loyauté, et que tu offres tout ce que tu peux offrir, tu accomplis bien ton devoir. Si tu as une pensée ou une idée, parles-en aux autres : ne la garde pas pour toi et ne la dissimule pas, si tu as des suggestions à faire, fais-les ; les idées qui sont en accord avec la vérité, d’où qu’elles viennent, doivent être acceptées et suivies. Fais cela, et tu auras réussi une coopération harmonieuse. Voilà ce que signifie accomplir loyalement son devoir. Dans l’accomplissement de ton devoir, tu n’es pas tenu de tout assumer toi-même, tu n’es pas non plus tenu de te tuer à la tâche, ni d’être le seul à t’épanouir, ni de te démarquer : au lieu de cela, tu es tenu d’apprendre à coopérer avec les autres en harmonie et de faire tout ton possible, d’assumer tes responsabilités, de déployer toute ton énergie. Voilà ce que signifie accomplir ton devoir. Accomplir ton devoir, c’est brandir toute la puissance et toute la lumière dont tu disposes pour arriver à un résultat. C’est suffisant. N’essaie pas de toujours te mettre en valeur, de toujours prononcer des paroles grandiloquentes, de faire les choses tout seul. Tu dois apprendre à travailler avec les autres et tu dois t’attacher davantage à écouter les suggestions des autres et à découvrir leurs points forts. De cette façon, coopérer en harmonie devient facile. Si tu essaies toujours de te mettre en valeur et de faire passer ce que tu dis, tu ne coopères pas en harmonie. Que fais-tu ? Tu crées une perturbation et tu discrédites les autres. Provoquer une perturbation et discréditer les autres, c’est jouer le rôle de Satan : ce n’est pas l’accomplissement du devoir. Si tu fais toujours des choses qui perturbent et discréditent les autres, alors, quels que soient les efforts que tu déploieras et les soins que tu prendras, Dieu ne S’en souviendra pas. Tu n’es peut-être pas très fort, mais si tu es capable de travailler avec les autres et d’accepter des suggestions appropriées, et si tu as les bonnes intentions et que tu peux protéger le travail de la maison de Dieu, alors tu es une personne qui a raison. Parfois, avec une seule phrase, tu peux résoudre un problème et apporter quelque chose à tout le monde ; parfois, lorsque tu as échangé sur une seule déclaration de la vérité, les gens ont tous un chemin de pratique et sont capables de travailler ensemble harmonieusement, tous s’efforcent d’atteindre un objectif commun et partagent les mêmes points de vue et opinions, et ainsi le travail est particulièrement efficace. Même si personne ne se rappelle que tu as joué ce rôle et que tu n’as pas l’impression d’avoir fait beaucoup d’efforts, Dieu verra que tu es une personne qui pratique la vérité, une personne qui agit selon les principes. Dieu Se rappellera que tu l’as fait. C’est là ce qu’on appelle accomplir son devoir loyalement. Quelles que soient les difficultés que tu rencontres dans l’accomplissement de ton devoir, elles peuvent toutes être facilement résolues, en réalité. Tant que tu es une personne honnête, que ton cœur est tourné vers Dieu et que tu es capable de chercher la vérité, alors il n’y a pas de problèmes qui ne puissent être résolus. Si tu ne comprends pas la vérité, alors tu dois apprendre à obéir. Si quiconque comprend la vérité ou parle en accord avec la vérité, alors tu dois l’accepter et lui obéir. Tu ne dois, en aucun cas, faire des choses qui perturbent ou discréditent les autres, ou agir ou prendre des décisions seul. Ainsi, tu ne feras pas le mal. Tu ne dois pas oublier : accomplir ton devoir ne consiste pas à entreprendre tes propres démarches ou à suivre ta propre gestion. Il ne s’agit pas de ton travail personnel, mais du travail de l’Église, et tu ne fais qu’y contribuer avec tes qualités. Ce que tu fais dans le cadre de l’œuvre de gestion de Dieu n’est qu’une petite part de la coopération de l’homme. Tu ne joues qu’un rôle mineur dans un coin. Voilà la responsabilité que tu portes. Dans ton cœur, tu dois avoir cette raison. Et donc, quel que soit le nombre de personnes qui accomplissent leur devoir ensemble, ou les difficultés qu’elles rencontrent, la première chose que tout le monde devrait faire, c’est prier Dieu et échanger ensemble, chercher la vérité, puis déterminer quels sont les principes de pratique. Lorsque ces personnes accompliront leur devoir de cette manière, elles auront un chemin à pratiquer. Certaines personnes essaient constamment de se mettre en valeur, et lorsqu’on leur confie la responsabilité d’une tâche, elles veulent toujours avoir le dernier mot. Quel est ce genre de comportement ? C’est ne connaître d’autre loi que la sienne. Elles planifient ce qu’elles font de leur propre chef, sans informer les autres, et elles ne discutent pas de leurs opinions avec quiconque. Elles ne les partagent avec personne et ne s’en ouvrent pas aux autres, mais elles les gardent cachées dans leur cœur. Quand c’est le moment d’agir, elles veulent toujours impressionner les autres avec leurs brillantes prouesses, surprendre tout le monde au plus haut point, de sorte qu’on les tienne en haute estime. Est-ce cela accomplir leur devoir ? Elles essaient de se mettre en valeur et lorsqu’elles auront accédé à un statut et à la renommée, elles commenceront à diriger leur propre opération. De telles personnes ne sont-elles pas en proie à de folles ambitions ? Pourquoi ne dirais-tu pas aux autres ce que tu fais ? Puisque ce travail n’est pas uniquement le tien, pourquoi agirais-tu sans en discuter avec quelqu’un et prendrais-tu des décisions par toi-même ? Pourquoi agirais-tu en secret, opérant dans une boîte noire, afin que personne n’en ait connaissance ? Pourquoi ferais-tu toujours en sorte que les gens n’écoutent que toi ? À l’évidence, tu considères ce travail comme ton propre travail personnel. Tu es le maître, et tous les autres sont des ouvriers, qui travaillent tous pour toi. Quand tu as constamment cette mentalité, cela ne pose-t-il pas problème ? Ce que révèle ce genre de personne n’est-ce pas le tempérament même de Satan ? Quand de telles personnes accomplissent un devoir, elles seront éliminées, tôt ou tard.

Cliquez sur le bouton pour nous contacter, et de bonnes nouvelles de Dieu viendront à vous et à votre famille !

Contactez-nous par WhatsApp